Le Smic augmentera de 1,3% le 1er juillet, sans coup de pouce

Le Smic (salaire minimum) sera revalorisé de 1,3% au 1er juillet, passant de 8,71 euros à 8,82 euros l'heure, en l'absence de "coup de pouce" supplémentaire décidé par le gouvernement, a annoncé ce lundi le ministre du Travail Brice Hortefeux, selon deux syndicats.

"Le Smic va passer de 8,71 euros à 8,82 euros (par heure), soit 1,3% (de hausse), d'après le ministre" du Travail, a indiqué ce lundi Alain Lecanu, de la CGC. "Le Smic va passer à 1.337 euros brut par mois" pour un emploi à temps plein, sachant que 940.000 personnes payées sur la base du Smic sont à temps partiel, a précisé de son côté Marie-Alice Medeuf-Andrieu (FO). L'annonce de la hausse du Smic a été faite rue de Grenelle lors de la réunion de la Commission nationale de la négociation collective (CNNC), où siègent syndicats, patronat, et gouvernement.

La revalorisation, applicable quels que soient l'âge, le secteur ou le lieu d'activité, prendra effet au 1er juillet. Depuis le 1er juillet 2008, le Smic s'élève à 8,71 euros/heure, soit 1.321,02 euros bruts mensuels (environ 1.037 euros net) pour 35 heures hebdomadaires.

La hausse du Smic au 1er juillet, qui concerne environ 3,4 millions de personnes dont 2,19 millions dans le secteur privé (hors intérim), est calculée chaque année à partir de l'évolution de plusieurs paramètres économiques. 2009 sera la troisième année consécutive sans "coup de pouce" du gouvernement, catégoriquement exclu depuis l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence.

"Dans un contexte de crise économique et financière, il y a lieu de s'inquiéter. Des mesures exceptionnelles ont été prises pour les banques et non pour les salariés, il y a de quoi s'en étonner. Le président a dit qu'il était le président du pouvoir d'achat, nous attendons qu'il le prouve vraiment", a réagi Marie-Alice Medeuf-Andrieu.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Un petit coup de pouce de 1% aurait été la bienvenue. Mais peut-on échapper à son destin et éviter la grande contestation populaire de la rentrée ? (Je parle pour Nicolas II, bien sûr !)

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
normal qu'il n'y ai pas de "coup de pouce" plus on augmentera les salaires et moins les entreprises seront competitives. à ce jour il vaut mieux ne pas forcer sur les augmentations salariales. 1.3% ça couvre l'inflation non?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
SUPER LE SMIC AUGMENTE !!!! 11 CENTIMES DE PLUS PAR HEURE travaillée GENIAL ! LES SMICARTS VONT POUVOIR S'ACHETER DES CHIPS ! IL FAUT ARRETER DE NOUS PRENDRE POUR DES ...... JE SUIS vraiment dégouter de voir ça,cette politique actuelle c'...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Les ouvriers ne sont pas sa tasse thé, il sont fauchés et ne leur servent à rien ce ne sont que des gueux, bref comme disait Coluche qu'ils mangent et qu'ils se taisent Les entrepreneurs avec sa copine du Medef, c'est autrement bon, il y a du fric ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
TROP FORT: L'effort n'est pas pour l'Etat, mais pour les sociétés, qui vont répercuter cette hausse sur leur tarifs, et nous, on payera simplement plus cher !!! Cet argent distribué en plus sera évidemment vite capté par l'Etat qui va se dépécher de ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
<<ju a écrit le 22/06/2009 à 16:03 : normal qu'il n'y ai pas de "coup de pouce" plus on augmentera les salaires et moins les entreprises seront competitives. >> Mais plus les salaires augmenteront, plus les entreprises trouveront des clients so...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Souhaitons que cela se traduise... par une baisse du nombre de smicards!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le problème est que les smicards veulent aujourd'hui gagner comme un bac +2 +3 +4 +5 +x....mais en vertu de quoi? la majorité d'entre eux n'a ce qu'elle mérite! A études médiocres, métier médicore! il faut après en assumer toutes les conséquences pen...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.