L'Elysée consulte les syndicats sur le grand emprunt

Un grand tour d'horizon sur les priorités et les modalités de ce futur grand emprunt est prévu d'ici à la mi-novembre. Nicolas Sarkozy a voulu envoyer un signal fort en commençant par les organisations syndicales. Ils parleront aussi crise économique.

1 mn

(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Nicolas Sarkozy reçoit ce mercredi les dirigeants des grandes centrales syndicales françaises pour parler de deux sujets.

Premièrement, le Chef de l'Etat veut faire le point avec eux sur les mesures prises par le gouvernement depuis le début de la crise économique ; on parlera donc plan de relance, aide au pouvoir d'achat, lutte contre la hausse du chômage. De circonstance en ce 1er juillet qui voit la hausse - a minima disent les syndicats - de plusieurs prestations sociales et du salaire minimum.

Deuxièmement, le Président de la République veut recueillir leur avis sur les secteurs et domaines à priviliégier en matière de financement dans le cadre du futur grand emprunt national qu'il a annoncé la semaine dernière lors de son discours devant les parlementaires réunis en congrès à Versailles. Un grand tour d'horizon sur les priorités et les modalités (on parle d'un montant de 80 à 100 milliards d'euros, et d'un emprunt ouvert aux particuliers) est prévu d'ici à la mi-novembre sur cette question mais Nicolas Sarkozy a voulu envoyer un signal fort de dialogue social en commençant ces consultations par les organisations syndicales.

1 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
On sait très bien qu'ils ne rembourseront jamais de tels emprunts (je dit "ils" et pas l'Etat en temps que personnes morale parce que quand un médecin fait une erreur ce n'est pas l'hôpital qui est condamné)

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
TRES BONNES IDEES qu'faudra ensuite s'obstiner à appliquer vite fait. Ou alors on pert son temps et qauelques espoirs (illusions) au passags.Dans ce que l'on fait il faut de la VALEUR AJOUTEE pour l'avenir

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Quelle improvisation, quel art consommé d'occuper le terrain, que c'est désespérant ... Annoncer un emprunt (grand) sans politique de long terme élaborée, sans définir le montant, sans évaluer le résultat des pôles de compétences, des 1000 projets, ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'est vrai que les syndicats s'y connaissent très bien en dette à faire payer aux générations futures.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Quels montages pour ne pas trop charger de dette les générations futures... des pistes de réflexion: http://veilleplacements.fr/analyse-et-conjoncture/emprunt-sarkozy-national-3-mois-de-reflexion/

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Un emprunt européen pour créer une nouvelle capitale économique européenne et relancer par le haut: http://jeanpierre.becker.free.fr/Schuman/index.html et un nouveau moyen de transport écologique, fiable et rapide : http://jeanpierre.becker.free.f...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Un emprunt européen pour créer une nouvelle capitale économique européenne et relancer par le haut: http://jeanpierre.becker.free.fr/Schuman/index.html et un nouveau moyen de transport écologique, fiable et rapide : http://jeanpierre.becker.free.f...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
L'Etat se substituant aux Entreprises, il eût mieux valu demander à ces dernières et à leurs fournisseurs de fonds pourquoi ils ne satisfaisaient pas la demande du marché. Les syndicats sollicités ne représentent qu'une partie des moyens de productio...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je rappelle que l'Etat a toujours emprunté (mais sans campagne publicitaire ni conférence de presse) et que cela constitue une grosse part des actifs en euros des compagnies d'assurance. Ha communication quand tu nous tiens !!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Quelqu'un pourra t il m'indiquer comment se rapartir le déficit prévisionnel 2009, entre déficit courant (et comparaisons avec l'année précédente), déficit du à la récession ( à peu près 30 milliards?), et celui lié au plan de relance (avec la part c...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il n'est pas interdit d'être intelligent ! On est en phase de consultation alors il faut arrêter de dire des bétises

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Les entreprises françaises et européennes ne peuvent rien face à la Chine qui devient la première puissance mondiale. Nos ingénieurs français, nos ouvriers et nos produits sont trop chers, et encore plus avec un Euro fort pour les exportations. Nos p...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Avant de voir lancer cet emprunt j'aimerai savoir comment il sera remboursé et très précisemment ce qu'il va financer. N'oublions pas que si l'état était un ménage il serait en liquidation et que notre dette est déjà suffisamment importante, peut êt...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
je ne vois pas pourquoi le gouvernement consulte les syndicats? primo ce sont des incapables physiquement GROS FAINEANT?? et secondo il ne connaisse rien a un emprunt national comme le PINAY RENTE 3,5% 52/58; un emprunt qui pourait etre indexe sur l'...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
commencer par réduire les dépenses, nos seigneurs y ont-ils pensé ? Et pas seulement, pour le bas peuple (merci, on est déjà servi ...), mais aussi pour tous les privilégiés, les aristocrates de la république, à commencer par notre cher président : q...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.