Nouvelles pistes sur la réforme des retraites

 |   |  429  mots
Comme la Tribune l'avait révélé fin mai, le ministère du Travail souhaiterait que la réforme des avantages accordées aux mères en matière de retraite figure dans le projet de budget 2010 de la Sécurité sociale (PLFSS). Par ailleurs, une réflexion est en cours sur la taxation des retraites "chapeaux".

Comme la Tribune l'avait révélé le 28 mai dernier, le ministère du Travail souhaiterait que la réforme des avantages accordées aux mères en matière de retraite figure dans le projet de budget 2010 de la Sécurité sociale (PLFSS), a indiqué mardi soir l'entourage de Xavier Darcos, ministre du Travail, des Relations sociales et de la Famille. "Le ministère souhaiterait que la réforme des majorations de durée d'assurance (MDA) puisse faire l'objet d'un consensus et être inscrite dans le PLFSS", a expliqué à l'Agence France Presse (AFP), un conseiller de Xavier Darcos.

Actuellement, dans le cadre d'une MDA, les femmes salariées du privé ayant élevé des enfants peuvent bénéficier de deux annuités supplémentaires par enfant pour le calcul de la durée de cotisation nécessaire à une retraite à taux plein, pouvant aller jusqu'à deux ans par enfant. Cette majoration est cependant sur la sellette d'un point de vue juridique. La Halde a demandé le 11 décembre qu'elle soit également accordée aux pères ayant élevé leur enfant. En outre, un arrêt de la Cour de cassation du 19 février a repris ces arguments pour accorder la majoration à un père.

Le gouvernement avait annoncé à la mi-juin le lancement d'une "concertation" visant à réformer ce dispositif. Xavier Darcos a ainsi rencontré des représentants des syndicats et du patronat, ainsi que de l'Unaf (familles). De son côté, la CFTC a mis en garde contre une éventuelle remise en cause: "Si la situation des femmes devient moins bonne, on montera au créneau pour dire que ça suffit", a déclaré à l'AFP Pascale Coton (CFTC), estimant qu'en moyenne, à travail égal, le salaire d'une femme est 25% plus bas que celui d'un homme, alors qu'en matière de retraite, la différence atteint 40%.
 

Hausse de la taxation sur les "retraites chapeaux"

D'autre part, Xavier Darcos et le ministre du Budget, Eric Woerth, "réfléchissent" à une hausse de la taxation des "retraites chapeaux" (pensions supplémentaires que peuvent percevoir des cadres dirigeants de grandes entreprises), qui pourrait aussi figurer dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2010, selon la même source. En complément de la retraite légale, les cadres dirigeants des grandes entreprises peuvent percevoir une "retraite chapeau", qui porte sur un pourcentage (non défini par la loi et négocié) du salaire de fin de carrière et dont le versement s'étale sur toute la durée de la retraite du bénéficiaire.

Retour au sommaire
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Donc en gros, les femmes ont actuellement droit à ces annuités et si les hommes disent "on les veux aussi", plutôt que de leurs accorder aussi, ils vont supprimer celles des femmes... quelle logique !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comme on a aligné la durée d'assurances des fonctionnaires sur celle des salariés du privé, pourquoi ne pas aligner les mères de famille du privé sur les mères de famille fonctionnaires et ne plus accorder qu'un an de durée d'assurance pour chaque enfant comme c'est actuellement le cas pour les mères dans la Fonction Publique.Mais franchement c'est un peu "petit".C'est qd même normal que les mères de famille soient avantagées par rapport aux pères de famille.Mettre un enfant au monde, et à fortiori +sieurs c'est souvent donner un coup de frein à sa carrière et donc à sa future retraite. En outre, les hommes qui ont fait leur service militaire ont également droit à un an de cotisation.En fait tous ceux et celles qui ont "travaillé"pour la France devraient garder au moins un an de réduction de durée d'assurance
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si demain, comme envisagé, l'âge de départ à la retraite est porté à 65 ans, les hommes et femmes nés dans les années 60 sont les dindons de la farce. Pour la démonstration, un exemple : Né en 1958, salarié depuis l'age de 18 ans aux condtions actuelles (41 ans de cotis) à 60 ans je peux prétendre à cesser mon activité professionnelle après 42 années de travail. S'il nous faut attendre 65 ans, ma génération devra travailler 3, 4, 5... années supplémentaires ! Je m'étonne que ce point n'est pas été soulevé par les journalistes, les syndicats etc..
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ces réformes n'ont aucune perspective autre que d'assurer le paiement des retraites des retraités actuels ou proches à venir. Quand les quadras dont je fais partie auront l'âge de partir en retraite, le régime actuel n'existera déjà plus depuis longtemps. Il faut intégrer que c'est une génération sacrifiée qui doit préparer individuellement sa propre retraite et payer pendant les 10-15 prochaines années encore des cotisations pour le régime actuel qui va progressivement se dégrader et dont cette génération ne profitera pas.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Né en 1963, fait de longues études et commencé à travailler à 28 ans. Impossible d'avoir mes trimestres de cotisations à plein avant 69 ans !
Ceux de ma génération qui ont commencé à travailler à 18 ans sont l'exception, ceux qui ont travaillé plus tard sont majoritaires. Tous les trimestres gracieusement et historiquement donnés ces dernières années auront des conséquences pour ma génération qui doit payer pour les retraités (normal) mais qui doit aussi payer pour sa retraite en raison de l'incompétence des politiques et des syndicalistes qui ont refusé depuis 20 ans de voir le choc démographique arriver.
Merci
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
motivant: travailler 40 ans ou plus et avoir comme objectif : la retraite .
noble ambition que l on est fier de transmettre aux jeunes . ............. nous , on vous donne envie de rien faire : faites mieux si vous pouvez !!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si trouver injuste d'aligner le droit des femmes du privé d'avoir deux années par enfant il est également injuste de partir en retraite avec 80% de son dernier salaire, ce que non pas les retraités du service public
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La ou on attend des états généraux impliquant toutes les générations on va encore assister à du saupoudrage.
Cela perdure depuis 30ans.
Cela a toutes les chances de durer encore 30ans.
Moi j'attends clairement que l'on permette à ma génération retraite à 75ans de capitaliser.
Sinon il me faut continuer à me battre pour rester frontalier en Suisse. Un frontalier qui paye ses impôts en France.
Et j?invite, concernant ce point, nos politiques à éviter de prétendre que tous les Suisses ou les travailleurs frontaliers en Suisse sont des fraudeurs en puissance.
Juste pour permettre aux frontaliers de continuer à bosser.
Que l'actuelle gouvernance continue à réagir dans la perspective d'une réélection en 2012.
Et vraiment la faillite n'est pas si loin.
Je viens de lire que le Ministre en charge du budget nous explique qu'il ne souhaite pas augmenter les impôts directs.
Alors à ce Monsieur je souhaite simplement dire que son projet de civilisation c'est "la dette".
La prochaine fois qu'il verra ses petits enfants cela lui fera un sujet de discussion.
De plus il ne parle pas de l'explosion des impôts indirects, ni des impôts locaux qui vont cette années atteindre des sommets.
Et puis n'oublions pas la taxe Rocard, une TIPP SUR LA TIPP.
Encore des sujets pour lesquels les français seront écartés de toute forme de débat.

Emmanuel militant UMP qui a trouvé un autre candidat pour 2012
PS/ RAS LE BOL
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les femmes dont il est question ont touché des revenus 20% inférieurs aux hommes, et leurs possibilité de promotions étaient bouchées. Donc toute leur vie elles ont été sous-payées, et leurs retraites sont calculées sur des salaires inférieurs à ceux des hommes. L'obstable qu'elles ont rencontré toute leur vie a été le risque de grossesses. Ces 2 années par enfant n'étaient qu'un tout petit rattrapage. La proposition est indécente. M. Darcos devrait avoir honte de renouer avec la discrimination des revenus, et de s'appuyer sur une décision de justice et de généraliser à partir d'un cas particulier. Comme c'est commode de pouvoir enfoncer encore un peu plus toutes ces futures retraitées en disant "c'est pas moi, c'est l'autre". Il me dégoûte ce M. Darcos.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est le mûr de Jérusalem et.....que ferez-vous de votre retraite à 6O ans ?A la retraite depuis prés de 24 ans après avoir mis au monde 4 enfants. C'est en préparant cette seconde vie qu'elle sera ce que vous en aurez fait. Vrai, sur ma retraite perte de plus de 4O pour cent. Je l'ai préparée durant des décennies d'où logement en toute propriété, petit portefeuille Boursier et épargne sécuritaire. Ce qui faut en conclure, c'est qu'il ne faaut compter que sur soi et surtout pas sur l'Et

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :