Taxe carbone : 17 euros la tonne, tranche Nicolas Sarkozy

 |   |  1003  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le président de la république, Nicolas Sarkozy, a tranché : la taxe carbone, qui entrera en vigueur dès 2010, est fixée initialement à 17 euros la tonne de CO 2 et ne concernera pas l'électricité. L'UMP applaudit, les socialistes et les Verts ne sont pas convaincus.

Le chef de l'Etat vient d'annoncer ce jeudi que la taxe carbone, qui entrera en vigueur dès 2010, sera fixée initialement à 17 euros la tonne de CO2 et qu'elle frappera le pétrole, le gaz et le charbon. Cela représente une hausse de 4,5 centimes par litre de fioul et de gasoil et de 4 centimes par litre d'essence. Le niveau de cette taxe aura vocation à s'élever progressivement.

La taxe carbone ne frappera donc pas l'électricité parce qu'elle émet "très peu de CO2" et ne visera que les énergies fossiles, a précisé Nicolas Sarkozy.

Cette taxe sera universelle et payée par tous les consommateurs d'énergie. Il s'agit, selon le chef de l'Etat, "d'inciter les ménages et les entreprises à modifier progressivement les comportements" et à préserver l'environnement.

La création de la taxe carbone s'accompagnera en outre d'une compensation pour tous les ménages français, sous forme d'une réduction d'impôt sur le revenu ou d'une "chèque vert" pour les foyers non imposables. Cette compensation, pour un ménage avec deux enfants, sera de 112 euros en zone urbaine et de 142 euros en zone rurale. Une "commission indépendante" sera créée pour garantir la transparence "totale" sur les compensations.

François Fillon, Premier ministre, a annoncé que les français toucheront cette compensation en février. Sur TF1, il a déclaré : "pour ceux qui paient l'impôt sur le revenu, ils auront une diminution de leur impôt dès février. Pour ceux qui n'en paient pas, ils recevront un chèque vert (...) dès le mois de février".

Les porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre et Dominique Paillé, ont affirmé qu'"en annonçant la création de la taxe carbone", Nicolas Sarkozy "invite les Français à une véritable révolution des comportements". "Oui, il s'agit de pénaliser les comportements irrespectueux de l'environnement", écrivent-ils dans un communiqué. "Oui, il est indispensable de prévoir une compensation pour tout le monde et plus importante pour ceux qui n'ont pas le choix", précisent-ils. "Non, l'Etat ne gagnera pas un centime dans cette affaire. Non, ce n'est pas une augmentation d'impôt mais une réorganisation de l'impôt".

Selon eux, Nicolas Sarkozy, "à la fois courageux et pragmatique", a "fait le choix de l'honnêteté en respectant ses engagements, contrairement à (Ségolène) Royal qui fait peu de cas de sa propre signature" du pacte de Nicolas Hulot en 2007. Il a aussi "fait le choix de la clarté en disant tout aux Français et le choix de la progressivité en retenant un montant ni trop haut, ni trop bas", affirment-ils.

En revanche, Cécile Duflot, chef de file des Verts, s'est dite, sur France 2, "un peu déçue" par les annonces du chef de l'Etat mais "il l'a dit lui-même, c'est le service minimum". "Je ne comprends pas, en tant qu'écologiste, pourquoi il n'y a pas les actes qui sont à la hauteur de ce qui semble être une réelle prise de conscience" des enjeux écologiques. "C'est un vrai sujet d'étonnement et d'interrogation".

Selon Cécile Duflot, "il y a un certain nombre d'avancées mais il y a surtout un vrai problème, c'est que l'électricité ne fait pas partie de ces annonces, c'est que le produit de cette taxe n'est pas affecté aux économies d'énergie". Le chef de l'Etat "est resté au milieu du torrent et quand on est au milieu du torrent, on risque d'être emporté (...) Il a bien parlé de la crise climatique, de l'ultimatum qui pèse sur nous et sur les générations futures, donc on a l'obligation quand on est responsable politique d'être à la hauteur de ces enjeux et c'est très dommage que Nicolas Sarkozy ait raté ce rendez-vous".

Côté socialiste, Laurence Rossignol, secrétaire nationale du PS à l'Environnement, a vivement critiqué les annonces du chef de l'Etat : "le dispositif a tous les inconvénients d'une nouvel impôt et aucun des avantages d'une fiscalité écologique (...) Il n'est pas conforme à ce que le président de la république avait dit".

Pour elle, Nicolas Sarkozy "avait dit que la totalité du produit serait redistribuée. Ce n'est pas le cas. Il n'en distribue que la moitié, c'est-à-dire que la part liée aux quotas vient abonder le déficit public". Par ailleurs, "les gros pollueurs sont exclus. C'est avant tout les particuliers qui contribuent". "C'est de l'arrosage fiscal, c'est très injuste. Un contribuable déjà bénéficiaire du bouclier fiscal et des diverses niches fiscales, bénéficiera du même crédit d'impôt qu'un ménage de smicards", affirme Laurence Rossignol.

"C'est écologiquement inefficace. La vigueur qu'a mise le président de la république à exclure l'électricité du dispositif n'incite pas à la sobriété énergétique dans laquelle nous devrions aller", a-t-elle poursuivi. "Voilà comment on gâche une belle idée".

Enfin, le président du Mouvement Démocrate (MoDem), François Bayrou, a estimé que les propositions de Nicolas Sarkozy sur la taxe carbone étaient "très injustes socialement et écologiquement", dénonçant son choix de ne pas y inclure l'électricité. "C'est une dangereuse injustice de traiter différemment les ménages qui se chauffent au gaz ou au fioul et ceux qui se chauffent à l'électricité (...) Depuis des années, on a incité les familles à se convertir au chauffage au gaz et de renoncer chaque fois qu'elles le pouvaient au chauffage électrique", a-t-il fait valoir.

Sur France 2, le ministre du Développement durable, Jean-Louis Borloo, a déclaré que la mise en place de la taxe carbone a pour but de permettre aux Français de se préparer à l'après-pétrole. "Cela aurait été plus facile d'éviter ce débat mais on n'a pas le temps. Il faut que les Français puissent se préparer à cet après-pétrole, et à ce monde du changement climatique qui est redoutable".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/12/2009 à 14:10 :
Lettre à monsieur Borloo,
Comment se fait-il que les ampoules "BASSE CONSOMMATION" font l'objet d'une TVA à 19,6%?
Est-ce un objet de valeur?
Vous, et votre gouvernement qui donnaient des leçons en la matière, baissez déjà cette TVA à 5,5% comme cela nous pourrons acheter ces fameuses ampoules basses consommations plus rapidement et avec le sourire!!!!
Il est vrai que les conseilleurs ne sont pas les payeurs, à voir le train de vie de nos représentants politiques.
On en reparlera en 2012 lors des élections présidentielles en espérant que les français "d'en bas" se souviendront...!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout ce tintamare et ce gaspillage de richesse basé sur une hypothèse scientifique non prouvée : le réchauffement climatique (la climatologie n'est pas une science exacte, comme l'économie, et les modèles prévisionnels de température sont théoriques ne pourront être validés ou invalidés qu'après une période d'observation de 20 ou 30 ans). Vous allez me dire, par précaution et vu le coût potentiel agissons ! Oui mais quel est le coût d'agir si la théorie est fausse ? a t on comparé ces 2 coûts ? et bien non ! au nom du sacro saint et stupide principe de précaution qui nous l'interdit constitutionnellement.
Le signal prix sur l'essence n'aura aucun impact sur la consommation si comme c'est le cas il est inférieur à la différence de prix que l'on peut trouver entre 2 stations services proches ou s'il est négligeable par rapport aux variations mensuelles du prix de l'essence. Un peu de bon sens messieurs !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le celibataire ou le couple sans enfants qui vit en province, qui utilise sa voiture pour aller au travail pas par choix mais par necessite car absence de transports en commun ou hairaires des transports non adaptés est le grand gagnant !!! Paie paie paie cher Francais !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il a été dit que cette taxe carbone était un transfert de la taxe professionnelle !
Si c'est le cas et si l'état décide de compenser cette taxe carbone par une réduction d'impôt voire de chèques verts, comment compenser la perte de la taxe professionnelle ?
A mon avis nous devons nous préparer à payer ! ! !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En 2012 , y'en a un qui va déguster avec la taxe carbone c'est ....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'habite une aglomération moyenne, sans transports en commun pratiques. Je me déplace sans fantaisies dand un véhicule qui consomme 6 litres de gazole par 100 kM et à pieds ou à vélo chaque fois que possible. Je ne pense pas pouvoir faire mieux sachant que mon budget etait déjà contraint en Euros et que le poste transport ne peux plus être réduits en kilomètres.
Si comme d'habitude nos politiques fossiles ne mettaient pas la charrue avant, les boeufs, ils auraient mis en place les moyens de transports alternatifs avant les taxes et se seraient assurés que la consommation ménagère pouvait être modifiée ou aménagée.
Pour les industriels cette taxe se retrouvera dans les prix de revient, c'est donc le consommateur qui au final sera pénalisé, à moins que de consommer encore plus de produits venant de pays ou la taxe n'existe pas, car le budget du consommateur n'est pas extensible.
C'est donc une ponction supplémentaire sur les citoyens consommateurs que l'on appelle cela taxe, ou impot, au bal des fausses barbes, le resultat est le même. Reste le bulletin de vote... s'il n'est pas taxé, ou je pourrai changer de comportement.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
petit calcul :
Chaque français consomme en moyenne 15tonnes de cO2 par an à 17 euros la tonne.
soit pour un couple sans enfants 17X2 = 34 tonnes par an à 17euros la tonne = une taxe carbone qui s'élèvera à 510 euros et notre c euh pardon bon gouvernement nous remboursera tout INTEGRALEMENT soit environ 80 euros ( estimation ! ce sera certainement moins !) pour un couple sans enfants en campagne ! cherchez l'erreur ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ah ! Au fait, pour que certains reviennent sur terre :
4 cents d'euros ça fait tout de même 26,24 centimes de francs ! Vous auriez acceptés sans broncher une telle augmentation du litre d'essence au temps du franc ?
Bon la dessus je vais atteler mon cheval pour rentrer mon bois pour l'hiver ! (hic!!! c'est pas taxé !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La taxe frappera plus celui qui habite en région froide que dans le midi !
alors quelle compensation pour le chauffage ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'enfer que nous vivrons est pavée des bonnes intentions de nos dirigeants qui se réservent le paradis à nos dépens
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la fiscalité comme facteur de changement de nos comportements pour enrayer la dégradation antropique
de l'environnement!
il faudra du temps, beaucoup de temps pour en voir les effets positifs !
l'imagination humaine étant sans limite, gageons que notre penchant pour le système D va chercher à sans exonerer d'une manière ou d'une autre !
pour finir, formulons le souhait que cette taxe ne soit pas un "prétexte bonne conscience" pour drainer des fonds dans le puits sans fond du déficit public de la France.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Vous avez dit récupération sur l'impôt sur le revenu ? Celui qui est annuel pour l'année suivante ? Mais dit donc, la 1er année on paie la taxe que l'on récupère l'année suivante, Non ? Soit 8 Milliard d'impôt en plus cette année (merci les restaurateurs)... A mais j'y vient, l'année suivante, la taxe carbonne augmente, NON ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'application de cette taxe est en somme toute très inégalitaire et ne changera en rien à la consommation d'énergie . Quant à la pollution industrielle, l'utilisation intensive des pesticides, des produits chimiques, le problème de stockage des déchets nucléaires, etc; semblent être évincés du circuit écologique propre .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
taxe universelle,mais non payee par les elu(e)s a qui l'etat(nous...tous) attribue des logements de fonction et met a disposition des voitures ,sans compter ce que coute le chef d'etat avec ses deplacements en avion.
pour ces gens la,ce sera 0 euro de taxe carbonne que"l'universelle" paiera en plus de ce qu'elle devra payer.
liberte...fraternite....egalite?.
non,ce ne sers pas egal du tout.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En lisant la suite du site, Dexia : Forte hausse des impôts locaux en 2009... C'est sûr que le niveau d'impositon diminue en France... Mais pas sur le revenue l'augmentation ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un nouvel impot "ecolo" + une hausse des impots locaux et fonciers = baisse du pouvoir d'achat des français
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Sauf erreur mais Mr Nicolas HULOT il y a quelques années de cela était bien sponsorisé pour son émission ''USHUHIA'' par rhone poulenc alors Mr hulot vous avez la mémoire courte il serait bon avant d'avoir des idées a la c.. de réfléchir a deux fois pauvre nicolas hulot vous étes vraiment un écologiste de théatre.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
17 euros pour sauver la terre.vive la france(championne du monde des taxes)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cette taxe c'est de la couille en barre...j'ai rendez vous avec notre Président de la République en 2012 pour une entrevue rapide dans l'isoloir....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la TIPP instaurée depuis très longtemps a rendu le carburant cher, mais a aussi permis à notre industrie automobile de développer des véhicules consommant peu, à la différence des États Unis qui ont un carburant très bon marché (moins de 0.50 ? / litre) et ne savent (veulent) pas fabriquer des véhicules économes, et ont une industrie automobile en déclin. J'espère, en augmentant le coût des énergies d'origine fossile, que l'on rendra les sources d'énergies moins génératrice de CO2 comme les cellules photovoltaïques, les pompes a chaleur, plus compétitives et que le gouvernement pourra réduire ses subventions (donc nos impôts) pour développer ces sources d'énergie, et en même temps développer une industrie leader dans ces domaines comme on à su le faire pour l'industrie automobile grâce à la TIPP.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les routiers étrangers qui sillonnent notre pays paieront-ils la taxe?Quand pensez-vous Messieurs les gouvernents et écolo!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tous les élus les membre du gouvernement touchent des revenus aisés, sans risque. Ils nous collent des impôts... Un député qui rend son poste touche son revenu pendant 6 mois.
De gauche ou de droite, ils se partagent un gâteau que nous payons. Ils n'ont aucun risques= f ENA,fonctionnaires, avocats, médecins ils ont toujours leur emploi à la sortie.
Cherchez l'erreur.
Il faut arrêter ce drame.
Salut à bon entendeur salut.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
2 anciens premier ministres travaillent pendant l'été.
Ce qui nous donne :
1) De la matière pour parler dans les journaux.
2) Un tribune pour M. Sarkozy_de_Nagy_Bosca qui tire des les mêmes conclusions qu'un enfant de 5 ans. Et tout le monde le trouve "tellement formidable".
Le tapis rouge a été bien astiqué pendant l'été.
Bravo !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pendant ce temps, mon employeur belge me verse 20 centimes du kilomètre parcouru pour me rendre au travail en vélo. Ce qui me fait presque 2000 euros net par an (240 km/semaine). En France, on taxe les pauvres types qui ne savent même plus ce qu'est un vélo, les coffres de leurs bagnoles remplis d'excuses.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ah! la! la! Qu'on nous rende Saint Nicolas, parce que des Nicolas, j'en ai soupé
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
habitants des campagnes, coupons du bois pour nous chauffer dans nos cheminées ! le bois n'est pas concerné par cette nouvelle taxe- or-" si on coupe plus de bois , on aggrave le réchauffement climatique par la déforestation ....comprends plus "
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
N'y aura-t-il donc pas un technicien un peu doué, parmi ce fatras de poly-techniciens (trop poly pour être honnêtes!) calculateurs, et autres crânes enarques, tous taxologues éminents, mais bien piètres artisans, pour inventer ce tout simple procédé, consistant à faire disparaître cet O2 du devenu si fameux CO2 (ils savent bien décaler les virgules à droite pour ce qui est des taux appliqués pour nous taxer... alors?): nous deviendrions ainsi, par ce tout simple procédé, riches mais riches, puisque le carbone, retrouverait ainsi sa pureté de C, c'est-à-dire de diamant, mais oui! Où sont les alchimistes, puisque nous ne pouvons décidément pas faire confiance, du tout, aux chimistes félons, pour transformer notre m... en diamant? Et je vous fais observer que, de cette manière, je vous promets bien mieux que nos (pue)pîtres: vous rendre beaucoup plus que la taxe ponctionnée; c'est un peu le surgénérateur, le Super phénix de l'impôt que je vous propose, chers concitoyens. Votez pour moi, le Pataphysicien du CO2.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour croire qu'en taxant les francais sur le CO², on va réduire le réchauffement climatique il faut croire aussi que :
1) les 60M de Francais émettent beaucoup beaucoup plus que les 1.3% du total de CO² émis sur la planète en 2008 (source BP statistical_review_of_world_energy_full_report_2009.pdf, voyez dans google) et donc affirmer que BP n'y connait rien...
2) l'ensemble des pays emergeants (inde,chine,bresil et pays perpheriques) vont au moins stabiliser leurs émissions au lieu de les augmenter d'une quantité équivalente (au moins) au triple du total francais , de manière à ce que la division par 2 de nos émissions (donc de 0.65% du total émis au monde) ait un impact de l'ordre de 0.5% sur le total mondial (en tenant compte de tous les pays)
3) comme pour le nuage de tchernobyl en son temps, l'air et le CO² qui nous entourent en France s'arrête aux frontières
4)nos pragmatiques voisins américains vont, comme nous, saborder ce qu'il reste de leurs industries (en l'écrasant de taxes et impôts supplémentaires) et des M d'emplois qui vont avec pour sauver la planète d'une fin hypothétique basée sur des prolongations de modèles non avérées (alors qu'on sait que toutes performances passées ne présage pas des performances futures , règle générale applicable à tous systèmes planétaires) et ce dans un délai de 100aines d'années alors que le chômage et donc la pauvreté explose dans un délai de quelques mois
5) seul l'homme est responsable des évolutions du climat ou pire encore, qu'il en est le principal acteur (nier l'existence d'ère glaciaire ou très chaudes avant l'arrivée de l'homme sur terre ?)
Enfin , quelques questions toutes simples pour réfléchir et bien doser les actes à réaliser et le temps qu'il reste :
Pourquoi (Qui a décréter cela ?) les cycles climatiques de la terre doivent ils être les mêmes qu'il y a des millions d'années ? les espèces animales et végétales rigolaient elles tous les jours lorsqu'il faisaient très chaud ou très froid ? Pourquoi l'homme n'a t'il pas sauvé les dinosaures ? Pourquoi il n'existait pas à cette époque ? Pourquoi et comment devrait-il toujours exister ?

Bref pour résumer , c'est une histoire de pouvoir. L'écologie c'est vendeur en ce moment , alors si je veux "blinguer" et récupérer des voix pour sauver ma place, faut surfer sur la vague. histoire de pouvoir dire au moment opportun, "je l'avais dis et c'est moi qui l'ai mis en place"

Je rêve d'un jour ou chacun utilisera son libre arbitre et résonnera pour comprendre...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour et merci Monsieur le président, pendant 10 ans j?ai trié mes poubelles, j?allais au travail en vélo, je surveillées mes appareils électriques pour moins consommer, j?ai fait des efforts au tour de moi pour justement économiser et salir le moins possible.
La France restait un pays propre, mais avec votre taxe carbone vous venez de me libérer de toutes ces conneries. Je vais pouvoir rouler avec mon X5 tout terrain, laisser la télé allumer, consommer a outrance et polluer un maximum et le tout sans arrière pense et avec votre bénédiction puisque je paye pour ça?

Merde au quatre d?écolos d'opérette qui ont bien foutu la panique ?pollueurs?..

un grand merci au deux grands hommes politiques?.on se souviendra avant tout pour leur intelligence en création d?impôts et taxes en tous genres *RDS *CSG * TAXE CARBONE quel parcours magistral.

Mon vote sera « blanc » la prochaine fois monsieur le président, je déchire ma carte UMP vous venez de perdre 6 voix pour les prochaines élections.
Je ne vous salue pas.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Petit QUIZZ carbone

A quand le prochain malaise vagal du petit prince ?

A dans 1 mois
B dans 6 mois
C dans 1 an

Où aura lieu le prochain ACV du tocard ?

A au Gabon
B en Europe
C au Congo

A quand le prochain départ pour Saint Pierre et Miquelon du roi Carbone ?

A dans 1 semaine
B dans 2 mois
C dans 1 an
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
NICOLAS le petit prince a réalisé son Bilan Carbone et s'engage à produire beaucoup plus d?émissions de gaz à effet de serre en augmentant la consommation énergétique de la maison et de multiplier par 10 ses déplacements professionnels en X5 (4X4) sortir son Jet privé pour aller chercher sa baguette et de jeter ses poubelles en pleine rue pour polluer d?avantage.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La taxe carbone est en réalité la taxe pro-nucléaire. Cette taxe condamne définitivement le chauffage au fuel et au gaz...dans 5 ans nous aurons 100% de chauffage électrique...ce qui est une abbération sur le plan écologique...le sponsoring d'EDF (500 000 euros ?) de la fondation Hulot est déjà rentabilisé...n'est pas Nicolas
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
VOTEZ BLANC!!!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Au lieu de taxer les ruraux, on ferait mieux de développer les transports en commun en zone rurale. Chez mes parents, on voit le long des départementales des arrêts des "bus du lot", mais j'ai jamais vu un bus... c'est comme le serpent de mer, on sait qu'ils existent, mais on n'y croit plus.

Sinon Vélotafeur, balèze, je fais que 120 km par semaine à vélo! Et pas l'hiver, chaussée glissante...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne comprend pas toutes ces reactions car depuis le temps qu'on nous la promet...53% de Français ont quand meme elu Sarko
Attendons nous aussi à une augmentation du prix à la source au fur et à mesure que les couts d'extractions augmenteront.
Mois je m'en fous je laisse la voiture un max au garage et préfère rouler à vélo, ce depuis un bout de temps.
Les avions payent-ils la taxe?


J'
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne comprend pas toutes ces reactions car depuis le temps qu'on nous la promet...53% de Français ont quand meme elu Sarko
Attendons nous aussi à une augmentation du prix à la source au fur et à mesure que les couts d'extractions augmenteront.
Mois je m'en fous je laisse la voiture un max au garage et préfère rouler à vélo, ce depuis un bout de temps.
Les avions payent-ils la taxe?


J'
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
quand remettons nous un roi pour regner sur la france a quand une nouvelle revolution en sens inverse de toute facon cela ne peut pas etre pire sortons de nouveau la guillotine pour certain c'est necessaire
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
stylé, je suis convaincu, j'ai plus qu'a changer mes habitudes et acheter une voiture électrique
rectification, je n'ai plus qu'a inventer, breveter, et commercialiser une voiture electrique
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ou est le BONUS pour les produits vertueux ou les plus decarbones ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je le fais en vélomobile. Avec cet engin génial, je pédale 365 jours/an avec 33 km/h de moyenne sur le compteur et sans assistance. Que du bénèf !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A lucamaros : pourquoi inciter les gens a se chauffer au fuel et au gaz, quand on sait que dans 6 ans le petrole pourrait atteindre 400 dollars le baril, et que dans 20 ans, il n'y en aura plus que pour les avions ? Vous n'avez peut être pas tord pour EDF. Il faut financer les futurs investissements a l'avenir, qui concernent le remplacement des vieilles centrales actuelles...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et n'oublions pas la taxe carbone pour les BLABLABLA des parlementaires à longueur d'années qui déversent un torrent de carbone dans Paris !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Encore une usine à gaz dont la France a le secret... on pourrait peut-être la taxer ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :