Une cagnotte contre l'absentéisme scolaire : "inacceptable", selon François Bayrou

L'expérimentation, par l'académie de Créteil, d'une cagnotte récompensant les classes où les élèves se montrent les plus assidus, a provoqué l'indignation du président du MoDem, François Bayrou, ce dimanche.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

"C'est une histoire de dingue", a déclaré ce dimanche dans le "Journal du Dimanche", le président du MoDem François Bayrou.  La raison de cette émotion : l'académie de Créteil va tester, à partir de lundi, dans trois lycées professionnels, l'instauration d'une cagnotte collective (de 10.000 euros par an au maximum) pour récompenser les classes dont les élèves auront été les plus assidus.

L'expérimentation est financée par le haut-commissariat à la Jeunesse, que dirige, depuis 2009, Martin Hirsh, ancien président d'Emmaüs France et instigateur du RSA en tant que haut-commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté.

"Déplacement de valeurs"

C'est "un incroyable déplacement des valeurs de nature à troubler encore un peu plus les repères des enfants", a affirmé François Bayrou, qui fut ministre de l'Education de 1993 à 1997. "A l'école, l'argent ne devrait pas avoir droit de cité". "Dès l'instant qu'un tel principe est accepté, on peut craindre qu'il ne soit généralisé. Les enfants diront :'je ne viens pas parce que tu ne me donnes pas de thunes!' "

Trois syndicats d'enseignants liés à la FSU ont demandé le retrait de cette mesure "contraire aux valeurs de l'école républicaine". Du côté des associations de parents d'élèves,  la FCPE a dénoncé une "perversion du sens de l'école", tandis que la Peep s'est déclarée "réservée et même un peu inquiète".

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 29/10/2009 à 13:42
Signaler
C'est du grand n'importe quoi tout ça. Si ces étudiants sèchent, c'est qu'ils ne veulent pas d'un avenir certain. Laissons-les faire, qu'ils ne viennent pas se plaindre plus tard. Quand on veut avoir une vie convenable pour plus tard, on bosse, on se...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Payer les enfants avec de l'argent public pour qu'ils aillent a l'ecole !! On devrait plutot sanctionner les parents dont les enfants sont des pro de l'absenteisme ! La France tourne vraiment a l'envers !!! C'est scandaleux !!! Pauvre France !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il a totalement raison sur ce point. La cagnotte serait mieux utilisée pour faire comprendre aux élèves que le manque d'assiduité en cours à des conséquences directes sur le niveau de vie futur.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Une mesure qui pourrait avoir plus d'effet : en cas de manque d'assiduité, une sanction est appliquée sur le montant des allocations familiales perçues par la famille. Je peux vous dire que certains parents seraient immédiatement plus engagés dans la...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
ON PAYE BIEN LES DEPUTES ET AUTRES. ET ILS NE VIENNENT TOUJOURS PAS. COUPONS LEURS LES........VIVRE.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Comment peut-on penser de telles inepties? Merci monsieur Bayrou de nous rappeler votre attachement à l'école et à l'enseignement et de dénoncer de telles gabégies. Il faut vraiment n'avoir rien dans la cervelle pour imaginer ce genre de monstruosité...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'est étonnant cette levée de bouclier bien pensante sur les valeurs de l'école pour l'enfant, et la valeur de l'argent dans notre société dont il faudrait préserver nos enfants. Chacun de mes enfants reçoit un peu d'argent de poche, complété en fonc...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
c'est l'échec de l'éducation Nationale , qui est consacré par ce genre de mesure , irresponsable ....car c'est le vrai problème , on fabrique des inadaptés et des bacheliers qui n'auront aucun débouché car leur BAC n'a plus aucune valeur , et c'est p...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je suis opposé à cette idée mais voir François Bayrou se poser une nouvelle fois en défenseur des valeurs me sidère quand on sait sur quels principes et quelles valeurs il gère lui-même le MoDem et de quelle façon il traite ceux qui oeuvrent à ses cô...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'est scandaleux ! payer les gosses pour aller à l'école !! couper les allocs s'ils n'y vont pas ! voila qui responsabiliserait les parents .... et quel ...... a inventé l'EDUCATION Nationale ? que les enseignants instruisent les jeunes, qu'ils le fa...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
On est passé d'une société de l'être à celle de l'avoir !! @selij qui récompense ses enfants quand ils ont des bonnes notes : c'est une bonne expérimentation sur l'argent de poche dans le cadre d'une famille et ça te regarde. La différence avec ce q...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Incroyable!!! Et pourquoi pas donner de l'argent aux voyous pour qu'ils ne piquent plus les sacs des petites vieilles? Il y a là une remise en question totale de valeurs sur lesquelles nous avons bâti notre société. Il ne faut pas laisser faire! Cett...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
LES FRANCAIS METTENT TOUJOURS LEURS CULOTS A L'INVERSE! Pourquoi doit-on privilège d?une école à l?autre. Pourquoi doit-on allouer une somme d?argent pour ces trois écoles pour financer un projet de voyage, ou permis conduire ? Et les écoles qui ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Moi je trouve ca lamentable je suis étudiant et je travaille pour payer mes études je demande rien a la société. Même si les cours c'est chiant et dur je ne sèche pas car j'estime avoir la chance d'étudier alors que certains ne l'ont pas. Eux ils ont...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Une petite pétition pour la diminution ou suppression des allocs en cas d'absentéisme avant 16 ans ??

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Si c'est déja comme sa au lycée imaginez quand se sera au boulot!La génération qui arrive est une vraie bande de faignants et d'assistés. On est fouttu avec tout se social!Si on autorise des mesures comme ca on pourra plus revenir en arriere et il fa...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il n'y aurait pas une telle levée de boucliers si la mesure concernait plutôt les élèves qui fréquentent les beaux quartiers. Ce qui choque c'est qu'on va mettre de l'argent à la disposition des pauvres et les riches ont une peur bleue d'être rattrap...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Face à des taux d'absentéisme de plus en plus élevés, les établissements scolaires redoublent de roublardise pour inciter nos jeunes à ne plus sécher les cours! Et le nouveau slogan de l'Education Nationale devient celui-ci : "Ne plus sécher pour ne ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
On n'a pas à récompenser un comportement normal. L'assiduité est normale. Elle ne peut être récompensée que par la satisfaction personnelle d'avoir bien accompli son travail. C'est une question de dignité et non pas de rétribution matérielle. Par co...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il faut toujours qu'il y ai quelqu'un pour les défendre c'est du n'importe quoi! Tu parles de difficultés et de reconnaissance et de pauvreté mais l'égalité des chances c'est une réalité en france faut arréter avec toutes les aides qu'il y a tout le ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La droite, c'est le bordel. La gauche, c'est le bordel. Les gens normaux commencent vraiment à se demander s'il ne faut pas quitter ce pays de merde.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Tss, n'importe quoi. Pour le coup, Bayrou a raison, on a là droit à un véritable chamboulement des valeurs et une insulte faite aux élèves des classes professionnelles. Une insulte, parce que considérer le fric comme la motivation la plus efficace po...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Pourquoi ce projet est-il présenté comme une remise d'argent aux enfants en contrepartie de leur assiduité ? Avec cette présentation il est condamnable sans appel. Par contre si, comme cela est le cas il s'agit de fonds permettant d'organiser une voy...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.