Le gouvernement annonce le rachat de logements vacants

 |   |  289  mots
Le secrétaire d'Etat au Logement, Benoist Apparu, a plaidé ce mardi pour le rachat de logements vides par les organismes HLM afin de lutter contre la crise du logement, qui concerne, selon le rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre publié lundi, près de 10 millions de Français.

Après la publication, lundi, du rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre, faisant état de 10 millions de personnes concernées par le mal-logement en France, le secrétaire d'Etat au Logement Benoist Apparu a plaidé ce mardi sur France Culture pour le rachat de logements vides par les organismes HLM.

"Il faut que les HLM puissent faire une proposition de rachat à un propriétaire d'un logement vacant, afin de [les] transformer en logements sociaux", a-t-il expliqué. Lundi, Benoist Apparu avait déjà manifesté son "souhait" de "travailler avec les organismes HLM à un vaste programme de rachat",  "pour créer une offre diffuse et immédiatement disponible pour les plus modestes".

Les asssociations, "intermédiaires locatifs"

Il a par ailleurs redit son opposition à la réquisition des logements vides, lui préférant le développement de "l'intermédiation locative". Il s'agit de "proposer à des associations qu'elles deviennent locataires de logements privés au prix du marché et qu'elles puissent derrière sous-louer ces logements à des [...] travailleurs qui ne peuvent se loger dans le privé et sont en attente d'un logement social", a-t-il expliqué.

Concrètement "les associations louent et sous-louent à quelqu'un à un autre tarif et l'Etat [paye] la différence entre les deux loyers. C'est ça, remettre sur le marché les logements vacants", a résumé le secrétaire d'Etat.

Le précédent secrétaire d'Etat au logement, Christine Boutin, avait également présenté en octobre 2008 un projet de loi prévoyant que l'Etat subventionne à hauteur de 1,5 milliard d'euros le rachat de 30.000 logements n'ayant pas trouvé acquéreurs par des bailleurs tels que les organismes d'HLM.

 A lire également sur ce sujet :  l'éditorial de La Tribune, écrit par Sophie Gherardi, directrice adjointe de la rédaction.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/02/2010 à 8:23 :
je trouve choquant qu'on puisse envisager de toucher au droit de propriété et si SARKO y touche je ne revoterai pas pour lui quelles que soient les autres parties de son programme à venir;danger
a écrit le 02/02/2010 à 15:32 :
Si ces logements sont vacants c'est qu'il y a surement une bonne raison et je ne suis pas d'accord avec les propos de taxation précédents. Pour louer un logement il faut que celui-ci soit en état, donc cout pour les propriétaires qui n'ont peut être plus les moyens.
La proposition de rachat si le prix est correct me parait bien meilleur, car ce n'est pas au propriétaire de financer le logement social. Le loyer peut ne pas combler tous les dégats faits par des gens de mauvaise éducation. Aujourd'hui les programmes neufs avec % de logements sociaux sont pour moi une aberrance sociale et économique.
a écrit le 02/02/2010 à 12:57 :
Monsieur le Ministre, faites voté TOUT DE SUITE une LOI de FISCALITé pour TAXER les logements et les immeubles vaccants, fiscalisez durement ces locaux vaccants, de façon progressive, 1 an de vaccance 10% de taxes fiscalité sur la valeur du prix du marché, 2 ans de vaccance 20 % de taxes, 3 ans de vaccances 30 % de taxes, 4 ans de vaccance 40 % de taxesjusqu'à 90% de taxes pour plus de 9 ans de vaccance - AINSI les prix de l'immobilier cesseront de monter et les logements seront plus faciles à affecter pour les mal logés - DE SURCROIT les municipalités pourront facilement et économiquement soit exproprier les propriétaires soit faire usage du droit de préemption à bon compte pour la collectivité. ALLEZ AU BOULOT les Parlementaires de droite comme de gauche, INNOVEZ et VOTEZ pour l'intérêt collectif

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :