Le gouvernement se penche sur les chômeurs en fin de droit

 |  | 441 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le secrétaire d'Etat à l'Emploi a été chargé par Nicolas Sarkozy d'examiner "toutes les solutions possibles" au problème des chômeurs en fin de droit. Laurent Wauquiez a annoncé des consultations "dès cette semaine" pour des débouchés concrets "courant mars". Par ailleurs, le chef de l'Etat a prolongé ce lundi le dispositif de l'allocation équivalent retraite.

Le dossier des chômeurs arrivant à la fin de leurs droits à l'indemnisation chômage avance. Un peu. Ce lundi, à l'issue du sommet social avec les partenaires sociaux, le chef de l'Etat a renvoyé la question du côté du secrétaire d'Etat à l'Emploi, Laurent Wauquiez.

Ce dernier est désormais chargé d'examiner "toutes les solutions possibles" sur la base d'"un financement commun". C'est donc bien l'idée d'un "financement partagé" entre Etat et Unedic de nouvelles mesures "spécifiques" qui a été acté ce matin par le chef de l'Etat, comme le réclamaient plusieurs syndicats.

Réagissant à l'annonce présidentielle, Laurent Wauquiez a annoncé dans l'après-midi qu'il souhaitait sur ce dossier " un débouché concret au plus tard courant mars". Il a annoncé qu'il comptait "enclencher des consultations bilatérales dès cette semaine". Elles se tiendront "avant et après" la réunion entre patronat et syndicats prévue samedi. Le sujet devrait, quoi qu'il arrive, revenir sur le devant de la scène en avril, lors de la prochaine rencontre entre le chef de l'Etat et les partenaires sociaux.

Des formations plutôt que des allocations

Pour l'heure, le flou demeure quant aux contours de ces futures "mesures spécifiques". Nicolas Sarkozy a exclu toute "allocation d'assistance de plus" et a donné sa préférence à une "formation rémunérée". Interrogé sur l'idée d'une aide publique pour les employeurs embauchant un chômeur en fin de droits, comme sous les gouvernements Rocard et Juppé, Laurent Wauquiez a pour sa part rappelé qu'il s'agissait d'une "proposition de la CGPME et du Medef", sans se prononcer davantage.

Selon des projections de Pôle Emploi, 1 million de chômeurs pourraient être en fin de droits en 2010, dont 400.000 sans ressources. Ils étaient déjà plus de 800.000 à arriver en fin de droits en 2009.

L'allocation équivalent retraite reconduite

Ce lundi également, le chef de l'Etat "a donné son accord de principe pour reconduire exceptionnellement" l'allocation équivalent retraite (AER), a annoncé Laurent Wauquiez, précisant que 25.000 à 30.000 seniors au chômage étaient concernés.

L'AER est versée aux seniors au chômage qui ne peuvent partir en retraite malgré tous leurs trimestres de cotisation, parce qu'ils n'ont pas encore 60 ans. Le coût pour l'Etat de cette reconduction sera de 300 millions d'euros sur deux ans (2010 et 2011).

Il s'agissait d'une demande de plusieurs syndicats, dont la CFTC et FO. Supprimée par le gouvernement début 2009, cette allocation avait été rétablie temporairement en "réponse à la crise" jusqu'à fin 2009.

Cette décision portera à 70.000 le nombre d'allocataires de l'AER cette année. le coût pour l'Etat est évalué à 400 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/03/2010 à 19:15 :
qu'en est-il des chômeur en fin droit sans ressource depuis un, deux, trois ans ou plus ?
a écrit le 16/02/2010 à 12:40 :
IL semblerait que la chose n'ai pas été comprise ....
le travail en France ( pour ramener la chose à nous )n'existe quasiment plus.
Créez le travail le chômage diminuera .
Il ne manque pas de monde pour encadrer,et encore une fois donner de l'argent à un sans emploie sans demander en échange quelque travail qui soit n'est pas moral..
a écrit le 16/02/2010 à 9:10 :
59 ans en août, fin de droit en juin 2010, dans une région très pauvre en offres d'emploi, en dispense de recherche d'emploi, ne pouvant prétendre aux aides, je ne vois pas vers quelle formation on va me diriger. D'autre part les dispensés de recherche d'emploi n'apparaissent plus dans les statistiques.donc nous n'existons plus .........au boulot depuis l'âge de 15 ans. avec des cdd et du précaire.du chômage voilà ....que reste t'il?.............
a écrit le 15/02/2010 à 16:38 :
Cette insistance à faire croire que les gouvernements sont capables de faire la pluie et le beau temps esr agaçante; attendons-nous au pire!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :