Enseignants : salaires en hausse mais suppressions de poste maintenues

 |   |  573  mots
(Crédits : Reuters)
Le ministre de l'Education Luc Chatel a annoncé ce week-end des revalorisations salariales pour un enseignant sur quatre dès la rentrée 2010. La politique du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite est maintenue.

Près de 190.000 enseignants, dont 20.000 débutants, soit un peu de moins du quart des effectifs, vont bénéficier de mesures de revalorisation salariale à partir du 1er septembre 2010, a déclaré dimanche le ministre de l'Education Luc Chatel. 

Concernant les débutants, l'augmentation se montera à 157 euros nets par mois pour les professeurs des écoles et les professeurs certifiés et de 259 euros pour les professeurs agrégés, ce qui représente une revalorisation de plus de 10%, a précisé le ministre. Cette revalorisation est liée à la réforme de la formation des enseignants, qui prévoit que les nouveaux venus soient recrutés au niveau master 2 (bac + 5), soit théoriquement une année de plus, ce qui justifie ce coup de pouce financier. Cette réforme se traduira cepndant aussi par la suppression de 13.000 postes d'enseignants stagiaires.

De plus  pour lisser les salaires, 170.000 enseignants du primaire et du secondaire ayant moins de sept ans d'ancienneté bénéficieront d'une hausse de 660 euros nets en moyenne par an pendant sept ans, à partir de la rentrée 2010.

La politique de réduction du nombre de fonctionnaries maintenue

Les revalorisations salariales des enseignants représentent un coût total de "196 millions d'euros, soit exactement la moitié des économies réalisées par le non-renouvellement d'un fonctionnaire sur deux partant en retraite", a précisé le ministre de l'Education lors du Grand jury RTL-Le Figaro-LCI. Luc Chatel a souligné que 100.000 fonctionnaires n'avaient pas été remplacés depuis 2007.

Dans une interview au Journal du Dimanche, le Premier ministre François Fillon a également confirmé la poursuite de la politique de réduction du nombre de fonctionnaires. Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux ayant annoncé l'embauche de 1.500 adjoints de sécurité, Luc Chatel a pris soin de préciser qu'il s'agissait d'emplois aidés, à durée déterminée, qui ne mettait pas en cause la politique du "un sur deux".

DIF et mobilité professionnelle

Luc Chatel a également annoncé pour les enseignants la mise en place en septembre 2010 d'un DIF (Droit individuel à la formation), de 20 heures par an, suivi "sur la base du volontariat", en complément des formations de l'Education nationale, qui sera effectuée pendant les vacances scolaires et rémunérée "50% du salaire horaire".

Un "entretien systématique" consacré à la mobilité professionnelle est également prévu pour "tous les professeurs après deux ans et ensuite après quinze ans de carrière" de même que la création sur Internet d'"un portail unique" recensant "les postes à pourvoir hors Education nationale". Un dispositif de "formation-reconversion", destiné en particulier aux enseignants de la voie technologique sera aussi mis en place.

Colère des syndicats

Ces annonces n'ont pas satisfait les syndicats. "Il y a de la déception et de la colère", a déclaré Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU (première fédération de l'éducation). "75% des enseignants [restent] sur la touche", a ainsi fustigé le SE-Unsa, tandis que le Sgen-CFDT pointait du doigt une "absence de dialogue social".

Au delà de la fiche de paie, les syndicats disent être loin de la promesse de Nicolas Sarkozy de revaloriser l'ensemble de la "condition" enseignante. "Il faut aussi prendre en compte la pénibilité du travail, qui s'accroît", a affirmé le Snes-FSU, citant les classes surchargées, les difficultés de remplacer les professeurs absents ou la diminution de l'offre éducative.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/04/2010 à 21:59 :
Pour Prof... : Bah t'en mieux pour toi si t'es mariée à un blindé et si tu n'as pas besoin de plus d'argent, parce que moi, avec 1800 Euro par mois, sur Paris, j'peux te garantir qu'il en faudrait bien un peu plus... Alors un conseil, garde bien ton mec parce que si non, tu pourrais bien le comprendre à tes dépends... D'ailleurs, à tous ceux qui pensent que les profs sont bien payés , un peu de bonne foi... Pas la peine d'avoir fait l'ENA mais juste de vivre dans la vraie vie pour savoir qu'avec moins de 2000 Euro par mois, sur Paris, c'n'est pas la joie, qu'on soit prof, ou pas... Il y a un vrai problème de salaire en France, voilà tout, et je crois que le vrai débat il est là.... ; et pour ceux qui ont des comptes à régler avec l'école et vos anciens profs, dommage pour eux, mais pas la peine de déverser leur frustration gratuite et imbécile. Chacun sait que le métier d'enseignant est un métier difficile, essentiel et que si les enseignants ont autant de vacances, c'est parce que vos enfants en ont besoin... Pour ma part, ne verrais réellement aucun inconvénient à ce que l'on me retire 5 semaines de vacances et que l'on me rajoute 500 Euro en plus par mois sur mon salaire... Tout à fait pour cette réforme, même si je n'en verrai pas la couleur pour l'instant et souhaitons que ce ne soit qu'un début...
a écrit le 02/04/2010 à 15:47 :
affligée par la bêtise de certaines personnes. Cessez de déverser votre bile sur ces pauvres enseignants qui je trouve ont bien du mérite de supporter vos gosses qui (à force d'entendre vos discours empreints de jalousie mal placée) n'ont plus aucun respect pour eux et les traitent comme des chiens. Que diriez-vous si en vous rendant au bureau le matin, vous vous faisiez insulter, cracher dessus, caillasser?? Autant d'incidents qui se sont produits en quelques mois dans l'établissement où mon fils est scolarisé.
D'autre part, ce n'est pas des hausses de salaire "poudre aux yeux" que les profs demandent avant tout mais plus de moyen. Comment continuer à exercer son métier sérieusement avec des effectifs en hausse et de moins en moins de moyens? Si vous saviez le quart de ce qui se trame pour les années à venir et les conséquences pour vos enfants de cette politique budgétaire désastreuse vous seriez les premiers à vous insurger:

Réforme du lycée et perte de nombreuses heures dans des enseignements clés
Réforme de la formation des maitres et stagiaires à 18 heures avec 3 fois changement de prof dans l'année pour les classes qui auront la "chance" d'avoir ces stagiaires. Et oui, quand le prof partira en formation (pendant une période assez conséquente) ce sera à tour de rôle deux étudiants non qualifiés et livrés à eux même qui prendront en charge ces classes. Vive le suivi! Autant dire une année de perdue. Prévoyez un budget acadomia dans la matiere concernée (si vous en avez les moyens hahahaha)

et ce ne sont là que les désagréments qui concernent vos chérubin. Je ne pérorerai même pas sur les fâcheuses conséquences que ces réformes ont sur les conditions de travail des enseignants car vous méconnaissez leur métier et n'avez aucune sympathie pour ces gens là. En même temps, on ne peut même pas vous en vouloir étant donné le dénigrement total dont les gouvernements successifs ont fait preuve à l'égard de cette profession durant les 10 dernières années...
a écrit le 29/03/2010 à 20:10 :
C'est absolument affligeant de constater quand on lit les commentaires des internautes jusqu' à quel point la crise peut monter les Français, les uns contre les autres, privé contre public et inversement... Triste
a écrit le 29/03/2010 à 18:50 :
Pour nono : ta reflexion est d'un basic c'est à pleurer , moi je vais te dire s'ils sont des grands intellos grandioses pourquoi ne vont ils pas dans le privé pour gagner plus et toujours plus , ça m'étonne pas que la société va si mal !!
a écrit le 29/03/2010 à 18:05 :
Prof, depuis 5 ans, je ne vois rien de scandaleux à n'augmenter que les nouveaux arrivants, condamnés à enseigner au moins 7 ans dans les zones difficiles, dont personne ne veut !
J'aimerai bien des statistiques sur le taux de démission/détachement dans cette tranche d'ancienneté.
a écrit le 29/03/2010 à 16:25 :
Je vais être bref. Certes je suis d'accord que certains profs abusent sur les grêves, sur leurs conditions de travail, ... C'est sûr qu'il y a pire ailleurs, mais à tous ceux qui critiquent les profs et disent que les profs sont les moins à plaindre dans cette société: eh bien, pourquoi ne faites-vous pas ce métier?
a écrit le 29/03/2010 à 15:04 :
Bien, je ne peux m'empêcher de réagir quand je lis les "a priori" sur les enseignants.
1) J'en suis un
2) je travaille 50h/sem, avec la préparation des cours, la correction des copies, les réunions d'équipes (et oui, mesdames messieurs du privé, il y en a, tout comme chez vous, pour faire tourner la boutique)
3) J'ai 10 ans d'ancienneté, et je ne fais pas moins d'heures qu'à mes débuts : c'est la réponse au premier phantasme qui consiste à faire croire qu'une fois qu'on en a bavé pendant 3 ou 4 années, on est pépère jusqu'à la retraite.
4) Je n'ai pas d'heures supp. payées, je n'ai pas de CE, je n'ai pas de tickets restos, bref, je n'ai aucun avantage en dehors de mon traitement.
5) Contrairement à ce que vous croyez, un prof n'est pas payé pendant les vacances scolaires, son traitement est étalé sur 12 mois pour mieux payer ses factures, ce qui explique aussi qu'il n'y ait pas de 13ème ou 14ème mois (merci AXA, Total, BNP)
6) J'ai fait 5 années d'études après le bac, et tous les anciens de ma promo (gestion / sciences sociales) qui sont dans le privé sont financièrement mieux lotis que moi
7) je n'ai DONC pas à rougir de mon salaire, et je ne me considère pas comme un boulet pour la société, parce que je ne produit pas d'objets manufacturés, ou que je ne fais d'argent
8) Je participe messieurs les dirigeants d'entreprise, à la formation de vos futurs employés, qui devront être critiques, réactifs, entreprenants, mobiles, cultivés..Bref, je suis à ma modeste place, un maillon de votre réussite...Vous voulez "the right man at the right place.." Nous contribuons à faire des citoyens de demain des personnes employables..
9) Quand je vois à quoi participe mon banquier dans la société, c'est plutôt sur lui que j'ai envie de déverser ma bile.
10) Je paie ma sécurité de l'emploi : à niveau de compétences équivalentes, je touche moins que dans le privé. C'est le prix à payer, que je paie !
11) Pour répondre à un message, il n'y a pas que les profs qui font du black, tournons nous vers les métiers du BTP et regardons un peu..Qui ne connaît pas quelqu'un qui lui ferait sa cuisine "à petit prix" ? Une chose est sûre, si des personnes font du black, c'est pour toucher plus d'argent, pas pour la beauté du geste. Et si elles le font, c'est que leur niveau de vie ne correspond pas à ce qu'elles gagnent.. (Au fait, vous en connaissez beaucoup des profs qui roulent en BM ?)
12) L'augmentation des jeunes profs vise un double objectif, et c'est en celà que Sarko est très fort :
- d'une part, c'est pour diviser les enseignants entre eux (la majorité des profs à bac+4 ou 5 aujourd'hui, mais seuls ceux qui ont 7 ans d'ancienneté ou moins toucheront plus) : en cas de grève (et oui, autre sujet très intéressant ) les jeunes resteront tranquiles, car mieux payés.
- d'autre part, cela permet de nous diviser encore entre salariés du public et du privé : jalousies, envies de notre statut (sans aucune idée des contraintes) sont ainsi véhiculées, pour le plus grand bien de la stabilité d'un gouvernement qui veut maintenir la barre.
Diviser, pour régner.
Ceux qui ont encore l'illusion de croire qu'ils travaillent pour redresser les comptes de la France se trompent lourdement : un patron s'en fout du trou de la sécu, il lui faut des bénéfices pour pérenniser l'entreprise, point !!
L'emploi ne vient qu'en second, on ne fait pas une entreprise pour créer des emplois, mais bien pour gagner de l'argent !! (petite mise au point sur la confusion entre but et conséquence)
Bref, allez trouver un autre bouc émissaire aux malheurs de la France...
a écrit le 29/03/2010 à 14:17 :
Il faut savoir également que les profs comme tous les autres fonctionnaires ne mangent pas l?argent ou ne l?entassent pas sous les draps. Mais comme la plupart d?entre vous il le dépensent. Hé oui, eux aussi vont au supermarché, chez le boulanger, chez le boucher, ils achètent le journal bref ils font également tourner le commerce? Quand une administration ferme dans une ville, ou quand une caserne déménage il y a des mouvements sociaux pour empêcher cette fermeture, ce déménagement.. On se demande bien pourquoi ?...
a écrit le 29/03/2010 à 14:16 :
messieurs et mesdames les enseignants,ne cherchez d'excuses pour nous faire avaler ce que vous voulez.
quand on exerce un metier et que l'on accepte le pour,il faut egalement accepter le contre....et arreter de faire greve(n'oubliez pas que vous avez un travail grace aux parents des enfants).
a écrit le 29/03/2010 à 14:07 :
Je ne pense pas que ce soit anormal d?augmenter les enseignants à qui on demande un niveau supérieur pour passer le concours. Je rappelle que cinq années d?études c?est le niveau ingénieur. Un prof débutant, pour le moment, commence à 1300 Euros (net) alors que l?ingénieur lui est à 2200 euros en moyenne.
Si l?on veut toujours des profs et à ce niveau là il faudra peut-être même les augmenter davantage.
Je rappelle que dans les années 1970 1980 quand à niveau d?études égal le jeune qui embrassait la carrière d?enseignant se faisait moquer de lui par celui qui allait dans les entreprises ou dans les banques?. Il est vrai qu?il y avait moins de chômage en ce temps là.
Pour les jaloux, et pour ceux qui ont une rancune envers l?école, traiter les enseignants de fainéants c?est premièrement ne pas connaître leur métier et deuxièmement ne pas savoir que pour arriver à obtenir un bac plus cinq et le concours qui suit il ne faut pas être trop bête et savoir se retrousser les manches. Mais cela on a tendance à l?oublier. De plus ces années d?études où l?on ne gagne rien (en salaire) ne comptent pas non plus pour la retraite ce qui nous obligera à décaler d?autant le départ c'est-à-dire vers 65 ans?
De plus arriver à gérer plus de 30 ados en classe demande aussi pas mal de savoir-faire, d?autorité?. Ceux qui ont des enfants de cet âge savent de quoi je parle?Et nous regardent d?ailleurs sous un angle différent?.
Donc pour les mécontents, les envieux, une seule solution passez le concours on vous accueillera les bras ouverts? Et surtout vous profiterez de l?augmentation que nous les moins jeunes nous n?aurons pas?
a écrit le 29/03/2010 à 14:05 :
Réponse à Hélène : reflexion typique en clair "t'avais qu'à faire prof !!" ce qui revient à dire que vous êtes les plus intelligents pour qui te prends tu ?bien sûre que les concours ne sont pas accessibles à tout le monde mais c'est pas une raison pour avoir autant de privilèges sur le dos du contribuable ,si les profs sont si malins ils n'ont qu'à monter leur entreprise et gagner beaucoup plus d'argent !! Je parle en connaissance de cause je suis mon patron avec un employé , encore une fois je pense qu'il y a des profs dignes de ce nom et qui prennent leur métier à coeur j'en suis sûre , vous croyez peut ^tre que vous êtes les seuls à avoir des problèmes avec des classes sois disant surchargées , des enfants difficiles ... et les autres alors ils n'en ont pas de problèmes ? si si et de beaucoup plus graves , compétitivité de plus en plus acharnée , risque de perdre leur emploi , travail à risques , ni échelon ni augmentation , puique vous êtes très intellignet à réussir les concours allez donc faire vos preuves à essayer de gagner plus dans le privé , comment expliquez vous aussi que d'après un rapport de la cour des comptes l'absentéisme est le double des enseignants du privé , les enfants dans le privé seraient ils moins durs que les autres ? je n'en reviens pas de ces mentalités , je retourne aussi au taff la journée n'est pas terminée je dois travailler double car mon employé est en vacances mais le boulot doit se faire quand même car les feuilles avec les petits drapeaux continuent de tomber !!!!
a écrit le 29/03/2010 à 14:02 :
10% pour le gaz,10% pour les enseignants.... le gouvernement est bloque a 10 pour certaines choses.
0,5 pour le smig!!!!!!!! "y a un probleme quelque part....non?.
et les syndicats ne sont pas satisfaits!! c'est incroyable.
c'est pour quand la prochaine greve de l'education nationale?
je crois que l'on est dans un monde de fous.
a écrit le 29/03/2010 à 13:47 :
Ils font des études pour devenir enseignants et se retrouvent gardiens de Zoo ou infirmiers psychiatriques. Il faut bien prévoir un dédommagement conséquent pour ça.
a écrit le 29/03/2010 à 13:21 :
Je tiens à signaler, pour les personnes qui s'insurgent que les profs qui ont commenté ne demandent pas plus d'argent, mais plus de moyens pour faire cours. Je préfère être payé comme je le suis et que l'argent soit mis pour engager d'autres profs. Pour avoir moins d'elèves par classe et donc consacrer plus de temps à chacun.
En passant : mes vacances je les passe à préparer des cours et à corriger des copies. sauf du 10 juillet (date des vacances officielles) au 15 aout. Encore que... comme les programmes changent...
"Les cours sont déjà fait" : certes mais chaque classe est différente et on ne peut donc pas faire chaque fois la même chose. Ce qui fonctionne ne fois, ne fonctionne pas toujours deux. Et je passe sur les séquences qui se passent mal et où il faut REFAIRE et ADAPTER le cours. Si l'on considère que dès lors qu'un élève ne réussit pas, n'est pas motivé, ça se passe mal... c'est un travail sans fin !
Un prof qui s'investit dans son taf, fait bien 40 à 50h/semaine. Alors certes, certains ne s'investissent pas. Mais je crains que ce ne soit pas propre au profs...
Allez ... j'y retourne ... :-)
a écrit le 29/03/2010 à 12:33 :
Devenez tous profs au lieu de leur cracher dessus, le concours est ouvert a tous, allez faire prof dans le 93, mais peut etre avez peur de vous faire recaler ....
a écrit le 29/03/2010 à 12:23 :
Il ne faut pas augmenter leur salaire suffisament élévé avec la garantie de l'emploi cela n'a pas de prix.Continuer à réduire leur nombre est nécessaire ,contrôler les demandes de stages bidons ,réduire la paperasserie
a écrit le 29/03/2010 à 11:18 :
J'ai oublié de vous dire , je connais dans mon entourage pas mal profs qui font du black en faisant des cours particuliers eh oui ils ont le temps !! cette profession est pour moi parmis les plus privilégiées de la société ,connaissent pas la crise et faites le calcul du salaire au regard des heures travaillées et des congés payés il gagnent très bien leur vie et pour beaucoup jamais contents mais c'est vrai qu'ils n'ont rien demandé bravo Chatel tu vas encore augmenter le surendettement de la France !!
a écrit le 29/03/2010 à 10:35 :
1 concours.... une carte syndi...une ad...a un parti politique P S si possible ET SALAIRE A VIE
a écrit le 29/03/2010 à 10:33 :
de 160 à 260? ou en bon vieux francs de 1000 1700 Frs pour des personnels qui n'ont aucune obligation de resultat, qui vivent en couples non declares pour percevoir les indemnites de logement et le supplement familial, j'en passe et des meilleures.
pour les retraites 1% soit pour la pluspart 10?/mois qui vous font passer le plafond, et du coup, ils paient la csg & rds + spoit moins 40? donc un benefice net de moins 30?
a écrit le 29/03/2010 à 9:39 :
@cici34: J'espère que vous n'êtes pas prof de français...
En tout cas, moins de fonctionnaires mieux payés, donc dont le travail est enfin valorisé, Way to go!
Des lycées, collèges privés de qualité proposant un enseignement plus ciblé, différent, alternatif et donc favorisant une diversité seraient bienvenus pour soulager le public; Et je ne parle pas d'enseignement religieux...
a écrit le 29/03/2010 à 9:30 :
Je trouve scandaleux dans la conjoncture actuelle de voir des dérives de budget aussi importantes , l'opression intellectuelle augmente à vous écouter vous les enseignants vous avez tous les droits sous prétexte d'^tre un tant soit peu intellectuel , quelle méprise de voir autant d'argent partir pour ceux qui n'en ont pas besoin alors que des gens se retrouvent au chômage tous les jours et je ne parle pas de ceux qui sont en chômage partiel qui gagnent moins que le smic ,bravo Luc Chatel !!
Je ne veux pas non plus faire de peine à certains enseignants qui j'en suis persuadé ne sont pas là que pour l'argent et des vacances tous les deux mois soit près de 4 mois de congés payés à l'année !!
J'espère que tout celà finira mal s'il faut en arriver là pour remettre les choses en place .
a écrit le 29/03/2010 à 9:20 :
Très intéressant certes et sympa pour les débutants, sauf qu'au delà du 7e échelon, rien n'est prévu comme hausse de salaire! Alors, on attend... comme d'habitude.
a écrit le 29/03/2010 à 9:19 :
les profs sont TROP bien payés eu égard aux TRES faible volume horaire effectué par an devant les élèves ( les préparations de cours sont très sensiblement les memes d'une année sur l'autre, les corrections sont rapides -sauf en Francais et Philo-, et également relativement à la ttrè forte stabilité professionnelle que leur statut leur confère.
ils n'ont qu'un seul droit : de se la fermer, et de laisser les forces réellement productives se développer.
a écrit le 29/03/2010 à 9:06 :
Juste pour répondre à certains qui disent que les salaires des profs sont biens , alors je dits allez devant une classe de 35 élèves , 8 heures par jour parfois et préparer vos cours...chez vous pour chaque classe aux différents niveaux , après avoir fais tout de même des études bac +5 et gagner 1310 euro net par mois!!Après cela on en reparle!!!!!Cela fait 10 ans qu'il n'y a eu aucune augmentation des profs!!Même si c'est pas cela que l'on attend mais plus de profs arrêtez de critiquer les salaires des profs!!!Merci
a écrit le 29/03/2010 à 8:56 :
je suis enseignante et je trouve cette tentative d'endormissement misérable! donnez de l'argent à l'école plutôt! avec plus d'enseignants, des classes moins chargées...
a écrit le 29/03/2010 à 8:46 :
Effet d'annonce! C'est l'arbre qui cache la forêt...: licenciements en masse.
a écrit le 29/03/2010 à 8:37 :
Je suis enseignante. Je ne veux pas plus d'argent pour moi, je veux plus d'argent pour l'école ! Ce gouvernement ne comprend rien, et nous fait passer pour des cons...
a écrit le 29/03/2010 à 8:18 :
Le deficit est de 150 milliards et Sarkozy continue comme si de rien n etait a faire preuve de largesses avec certains profs
Comment etre rigoureux avec les autres apres sans se decredibiliser et comment s attaquer a ce deficit ?
Sarkozy n a rien compris et nous conduit directement dans le mur!
a écrit le 29/03/2010 à 7:56 :
Cette règle est absurde parce qu'elle n'est pas adaptées aux réalités:insuffisante quant une réorganisation judicieuse permettrait d'aller plus loin et dangereuse quant il faudrait aller plus loin compte -tenu des besoins nécessaires.
a écrit le 29/03/2010 à 7:44 :
La règle du non Remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite est totalement absurde:la ou il manque des postes de façon parfaitement justieiéeonne peutp
a écrit le 29/03/2010 à 7:43 :
Il n'y a plus d'argent dans les caisses et l'Etat augmente ses enseignants qui, quoiqu'ils en disent, sont loin d'être si mal payés que ce qu'ils prétendent. Je suis stupéfait... et je me dis que je ne voterai pas non plus la prochaine fois !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :