Enseignants : salaires en hausse mais suppressions de poste maintenues

Le ministre de l'Education Luc Chatel a annoncé ce week-end des revalorisations salariales pour un enseignant sur quatre dès la rentrée 2010. La politique du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite est maintenue.
(Crédits : Reuters)

Près de 190.000 enseignants, dont 20.000 débutants, soit un peu de moins du quart des effectifs, vont bénéficier de mesures de revalorisation salariale à partir du 1er septembre 2010, a déclaré dimanche le ministre de l'Education Luc Chatel. 

Concernant les débutants, l'augmentation se montera à 157 euros nets par mois pour les professeurs des écoles et les professeurs certifiés et de 259 euros pour les professeurs agrégés, ce qui représente une revalorisation de plus de 10%, a précisé le ministre. Cette revalorisation est liée à la réforme de la formation des enseignants, qui prévoit que les nouveaux venus soient recrutés au niveau master 2 (bac + 5), soit théoriquement une année de plus, ce qui justifie ce coup de pouce financier. Cette réforme se traduira cepndant aussi par la suppression de 13.000 postes d'enseignants stagiaires.

De plus  pour lisser les salaires, 170.000 enseignants du primaire et du secondaire ayant moins de sept ans d'ancienneté bénéficieront d'une hausse de 660 euros nets en moyenne par an pendant sept ans, à partir de la rentrée 2010.

La politique de réduction du nombre de fonctionnaries maintenue

Les revalorisations salariales des enseignants représentent un coût total de "196 millions d'euros, soit exactement la moitié des économies réalisées par le non-renouvellement d'un fonctionnaire sur deux partant en retraite", a précisé le ministre de l'Education lors du Grand jury RTL-Le Figaro-LCI. Luc Chatel a souligné que 100.000 fonctionnaires n'avaient pas été remplacés depuis 2007.

Dans une interview au Journal du Dimanche, le Premier ministre François Fillon a également confirmé la poursuite de la politique de réduction du nombre de fonctionnaires. Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux ayant annoncé l'embauche de 1.500 adjoints de sécurité, Luc Chatel a pris soin de préciser qu'il s'agissait d'emplois aidés, à durée déterminée, qui ne mettait pas en cause la politique du "un sur deux".

DIF et mobilité professionnelle

Luc Chatel a également annoncé pour les enseignants la mise en place en septembre 2010 d'un DIF (Droit individuel à la formation), de 20 heures par an, suivi "sur la base du volontariat", en complément des formations de l'Education nationale, qui sera effectuée pendant les vacances scolaires et rémunérée "50% du salaire horaire".

Un "entretien systématique" consacré à la mobilité professionnelle est également prévu pour "tous les professeurs après deux ans et ensuite après quinze ans de carrière" de même que la création sur Internet d'"un portail unique" recensant "les postes à pourvoir hors Education nationale". Un dispositif de "formation-reconversion", destiné en particulier aux enseignants de la voie technologique sera aussi mis en place.

Colère des syndicats

Ces annonces n'ont pas satisfait les syndicats. "Il y a de la déception et de la colère", a déclaré Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU (première fédération de l'éducation). "75% des enseignants [restent] sur la touche", a ainsi fustigé le SE-Unsa, tandis que le Sgen-CFDT pointait du doigt une "absence de dialogue social".

Au delà de la fiche de paie, les syndicats disent être loin de la promesse de Nicolas Sarkozy de revaloriser l'ensemble de la "condition" enseignante. "Il faut aussi prendre en compte la pénibilité du travail, qui s'accroît", a affirmé le Snes-FSU, citant les classes surchargées, les difficultés de remplacer les professeurs absents ou la diminution de l'offre éducative.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 31
à écrit le 02/04/2010 à 21:59
Signaler
Pour Prof... : Bah t'en mieux pour toi si t'es mariée à un blindé et si tu n'as pas besoin de plus d'argent, parce que moi, avec 1800 Euro par mois, sur Paris, j'peux te garantir qu'il en faudrait bien un peu plus... Alors un conseil, garde bien ton ...

à écrit le 02/04/2010 à 15:47
Signaler
affligée par la bêtise de certaines personnes. Cessez de déverser votre bile sur ces pauvres enseignants qui je trouve ont bien du mérite de supporter vos gosses qui (à force d'entendre vos discours empreints de jalousie mal placée) n'ont plus aucun ...

à écrit le 29/03/2010 à 20:10
Signaler
C'est absolument affligeant de constater quand on lit les commentaires des internautes jusqu' à quel point la crise peut monter les Français, les uns contre les autres, privé contre public et inversement... Triste

à écrit le 29/03/2010 à 18:50
Signaler
Pour nono : ta reflexion est d'un basic c'est à pleurer , moi je vais te dire s'ils sont des grands intellos grandioses pourquoi ne vont ils pas dans le privé pour gagner plus et toujours plus , ça m'étonne pas que la société va si mal !!

à écrit le 29/03/2010 à 18:05
Signaler
Prof, depuis 5 ans, je ne vois rien de scandaleux à n'augmenter que les nouveaux arrivants, condamnés à enseigner au moins 7 ans dans les zones difficiles, dont personne ne veut ! J'aimerai bien des statistiques sur le taux de démission/détachement ...

à écrit le 29/03/2010 à 16:25
Signaler
Je vais être bref. Certes je suis d'accord que certains profs abusent sur les grêves, sur leurs conditions de travail, ... C'est sûr qu'il y a pire ailleurs, mais à tous ceux qui critiquent les profs et disent que les profs sont les moins à plaindre ...

à écrit le 29/03/2010 à 15:04
Signaler
Bien, je ne peux m'empêcher de réagir quand je lis les "a priori" sur les enseignants. 1) J'en suis un 2) je travaille 50h/sem, avec la préparation des cours, la correction des copies, les réunions d'équipes (et oui, mesdames messieurs du privé, il...

à écrit le 29/03/2010 à 14:17
Signaler
Il faut savoir également que les profs comme tous les autres fonctionnaires ne mangent pas l?argent ou ne l?entassent pas sous les draps. Mais comme la plupart d?entre vous il le dépensent. Hé oui, eux aussi vont au supermarché, chez le boulanger, ...

à écrit le 29/03/2010 à 14:16
Signaler
messieurs et mesdames les enseignants,ne cherchez d'excuses pour nous faire avaler ce que vous voulez. quand on exerce un metier et que l'on accepte le pour,il faut egalement accepter le contre....et arreter de faire greve(n'oubliez pas que vous avez...

à écrit le 29/03/2010 à 14:07
Signaler
Je ne pense pas que ce soit anormal d?augmenter les enseignants à qui on demande un niveau supérieur pour passer le concours. Je rappelle que cinq années d?études c?est le niveau ingénieur. Un prof débutant, pour le moment, commence à 1300 Euros (...

à écrit le 29/03/2010 à 14:05
Signaler
Réponse à Hélène : reflexion typique en clair "t'avais qu'à faire prof !!" ce qui revient à dire que vous êtes les plus intelligents pour qui te prends tu ?bien sûre que les concours ne sont pas accessibles à tout le monde mais c'est pas une raison ...

à écrit le 29/03/2010 à 14:02
Signaler
10% pour le gaz,10% pour les enseignants.... le gouvernement est bloque a 10 pour certaines choses. 0,5 pour le smig!!!!!!!! "y a un probleme quelque part....non?. et les syndicats ne sont pas satisfaits!! c'est incroyable. c'est pour quand la procha...

à écrit le 29/03/2010 à 13:47
Signaler
Ils font des études pour devenir enseignants et se retrouvent gardiens de Zoo ou infirmiers psychiatriques. Il faut bien prévoir un dédommagement conséquent pour ça.

à écrit le 29/03/2010 à 13:21
Signaler
Je tiens à signaler, pour les personnes qui s'insurgent que les profs qui ont commenté ne demandent pas plus d'argent, mais plus de moyens pour faire cours. Je préfère être payé comme je le suis et que l'argent soit mis pour engager d'autres profs. P...

à écrit le 29/03/2010 à 12:33
Signaler
Devenez tous profs au lieu de leur cracher dessus, le concours est ouvert a tous, allez faire prof dans le 93, mais peut etre avez peur de vous faire recaler ....

à écrit le 29/03/2010 à 12:23
Signaler
Il ne faut pas augmenter leur salaire suffisament élévé avec la garantie de l'emploi cela n'a pas de prix.Continuer à réduire leur nombre est nécessaire ,contrôler les demandes de stages bidons ,réduire la paperasserie

à écrit le 29/03/2010 à 11:18
Signaler
J'ai oublié de vous dire , je connais dans mon entourage pas mal profs qui font du black en faisant des cours particuliers eh oui ils ont le temps !! cette profession est pour moi parmis les plus privilégiées de la société ,connaissent pas la crise ...

à écrit le 29/03/2010 à 10:35
Signaler
1 concours.... une carte syndi...une ad...a un parti politique P S si possible ET SALAIRE A VIE

à écrit le 29/03/2010 à 10:33
Signaler
de 160 à 260? ou en bon vieux francs de 1000 1700 Frs pour des personnels qui n'ont aucune obligation de resultat, qui vivent en couples non declares pour percevoir les indemnites de logement et le supplement familial, j'en passe et des meilleures. ...

à écrit le 29/03/2010 à 9:39
Signaler
@cici34: J'espère que vous n'êtes pas prof de français... En tout cas, moins de fonctionnaires mieux payés, donc dont le travail est enfin valorisé, Way to go! Des lycées, collèges privés de qualité proposant un enseignement plus ciblé, différent, al...

à écrit le 29/03/2010 à 9:30
Signaler
Je trouve scandaleux dans la conjoncture actuelle de voir des dérives de budget aussi importantes , l'opression intellectuelle augmente à vous écouter vous les enseignants vous avez tous les droits sous prétexte d'^tre un tant soit peu intellectuel ,...

à écrit le 29/03/2010 à 9:20
Signaler
Très intéressant certes et sympa pour les débutants, sauf qu'au delà du 7e échelon, rien n'est prévu comme hausse de salaire! Alors, on attend... comme d'habitude.

à écrit le 29/03/2010 à 9:19
Signaler
les profs sont TROP bien payés eu égard aux TRES faible volume horaire effectué par an devant les élèves ( les préparations de cours sont très sensiblement les memes d'une année sur l'autre, les corrections sont rapides -sauf en Francais et Philo-, e...

à écrit le 29/03/2010 à 9:06
Signaler
Juste pour répondre à certains qui disent que les salaires des profs sont biens , alors je dits allez devant une classe de 35 élèves , 8 heures par jour parfois et préparer vos cours...chez vous pour chaque classe aux différents niveaux , après avoir...

à écrit le 29/03/2010 à 8:56
Signaler
je suis enseignante et je trouve cette tentative d'endormissement misérable! donnez de l'argent à l'école plutôt! avec plus d'enseignants, des classes moins chargées...

à écrit le 29/03/2010 à 8:46
Signaler
Effet d'annonce! C'est l'arbre qui cache la forêt...: licenciements en masse.

à écrit le 29/03/2010 à 8:37
Signaler
Je suis enseignante. Je ne veux pas plus d'argent pour moi, je veux plus d'argent pour l'école ! Ce gouvernement ne comprend rien, et nous fait passer pour des cons...

à écrit le 29/03/2010 à 8:18
Signaler
Le deficit est de 150 milliards et Sarkozy continue comme si de rien n etait a faire preuve de largesses avec certains profs Comment etre rigoureux avec les autres apres sans se decredibiliser et comment s attaquer a ce deficit ? Sarkozy n a rie...

à écrit le 29/03/2010 à 7:56
Signaler
Cette règle est absurde parce qu'elle n'est pas adaptées aux réalités:insuffisante quant une réorganisation judicieuse permettrait d'aller plus loin et dangereuse quant il faudrait aller plus loin compte -tenu des besoins nécessaires.

à écrit le 29/03/2010 à 7:44
Signaler
La règle du non Remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite est totalement absurde:la ou il manque des postes de façon parfaitement justieiéeonne peutp

à écrit le 29/03/2010 à 7:43
Signaler
Il n'y a plus d'argent dans les caisses et l'Etat augmente ses enseignants qui, quoiqu'ils en disent, sont loin d'être si mal payés que ce qu'ils prétendent. Je suis stupéfait... et je me dis que je ne voterai pas non plus la prochaine fois !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.