Un impôt sur les plus aisés pour financer les retraites ?

 |   |  422  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Une source proche de l'Elysée a affirmé ce jeudi que la présidence envisageait "un prélèvement spécifique sur une catégorie de population" pour financer les retraites. Les grandes lignes de la réforme seront annoncées fin mai, début juin, a-t-elle également déclaré.

Alors que le calendrier de la réforme s'accélère avec les premières rencontres entre gouvernement et partenaires sociaux prévues lundi prochain, on a appris ce jeudi d'une source proche de la présidence que l'Elysée envisageait "un prélèvement spécifique sur une catégorie de population".

En d'autres termes, la solution au problème du financement des retraites pourrait passer par un nouvel impôt sur les catégories les plus aisées, une forme de ponction de solidarité. Une idée que semblent confirmer d'autres propos de cette même source, selon lesquels "il faut faire quelque chose pour que la réforme soit perçue comme absolument juste".

"Les grandes lignes de la réforme des retraites seront annoncées fin mai, début juin", a-t-elle par ailleurs précisé.

Cette source accompagnait le président Nicolas Sarkozy en Haute-Savoie, où le chef de l'Etat effectue chaque année un déplacement sur le plateau des Glières pour rendre hommage aux Résistants fusillés par les Allemands en mars 1944.

Le bouclier fiscal aménagé pour financer les retraites ?

Le 31 mars, Nicolas Sarkozy avait affirmé aux députés UMP qu'il ne cèderait pas sur le bouclier fiscal ( qui limite les prélèvements à 50% des revenus), dont la gauche et une partie de la droite demande la réforme, voire l'abrogation. Mais que si le principe resterait, "un effort" pourrait être fait sur les retraites.

Sur la chaîne Public Sénat, le député Chantal Brunel avait donné le lendemain quelques précisions sur cet "effort" : "On maintient le cap sur le bouclier fiscal, mais le Président a quand même insisté pour dire qu'on avait une réforme des retraites devant nous [...] et qu'il veillerait à ce que chaque Français contribue financièrement à cette réforme". Le député sarkosyste avait alors insisté : "pourquoi pas quelques petits aménagements [au bouclier fiscal, Ndlr]. Il va falloir financer la réforme des retraites."

A noter également sur ce dossier de la réforme des retraites que l'on attend un rapport du Conseil d'orientation des retraites le 14 avril ; que les députés ont adopté ce jeudi un texte de loi incluant une disposition primordiale sur le régime de retraite des personnels infirmiers et paramédicaux de l'hôpital public ; et que le syndicat FO a invité mercredi dernier l'ensemble des syndicats français à une journée de grève interprofessionnelle pour peser dans les négociations qui s'ouvrent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/04/2010 à 13:16 :
LIBERAM sur le départ, heureusement qu'il y a des gens comme vous pour faire rire. Hier dimanche, j'ai consulté l'INSEE sur les retraites : il y a des femmes veuves, surtout, qui ont 600 euros mensuels ! (je pense à des femmes qui sans doute ont élevé 4,5 ou plus d'enfants et comme on dit n'ont pas travaillé -si elles ont un loyer à payer ? Les Grecs ont la retraite à 57 ans (certains ont le quatorzième mois), les Allemands leur retraite à 67 ans. Je crois que la Grèce est un pays de cocagne, très endetté , mais de cocagne.
a écrit le 12/04/2010 à 3:46 :
Pourquoi ne pas s'attaquer en premier aux régimes spéciaux et en particulier à celui des députés
a écrit le 11/04/2010 à 6:50 :
Bizarre, Nicolas avait dit travailler plus pour gagner plus,mais n'a pas dit pour financer les retraites? ce mec est-il communiste?
a écrit le 10/04/2010 à 19:47 :
Les sans papiers combien toucherons-t-ils à l'âge de la retraite? Il faut déjà y penser car ils sont de plus en plus nombreux! A ne pas les oublier.
De nouveaux impôts et taxes sont à prévoir c'est l'évidence!
a écrit le 10/04/2010 à 19:29 :
En france on est riche au-dessus du SMIC selon le PS alors il faut taxer cette catégorie qu'on appel "classe moyenne". Mais pourquoi donc que cette classe doit toujours faire plus que les autres pour combler les dérapages budgetaires de l'état. Pour les retraites c'est encore elle qui sera la plus visée. Solidaire oké !mais justice comme même.!
a écrit le 10/04/2010 à 7:02 :
Selon la sagesse chinoise de maître k'ong, quand le riche maigrit , le pauvre meurt ...or , donc , en France , on taxe le producteur de richesse pour redistribuer aux assistés , sans leur mettre' de limites à la redistribution dans le temps , ni , horrosco réferens , leur demander de devenir autonome économiquement , ce serait discriminatoire , on légitime donc un assistanat qui ne demande qu'à prospèrer ...pour mémoire , les transferts sociaux , c'est cinq cent miliards d? non taxés fiscalement ni au niveau SS ...douce France qui marche sur la tête !!!
a écrit le 10/04/2010 à 6:03 :
Si vous croyez que les retraites des politiciens seront mises au même régime que les salariès, alors il y aurait plus de politiciens! Il ne faut pas rêver PHILOIS 83.
Ils sont depuis très longtemps favorisès et habithués à leurs énormes avantages privilègiès; qu'ils ne songeront jamais à changer leurs acquis. Vive la France!
a écrit le 10/04/2010 à 0:26 :
Et les retraites des politiciens ! Seront-elles, elles aussi, mises au même régime que les salariés ? Et celles des grands patrons ? N'oublions pas notre devise républicaine "liberté, égalité, fraternité" !
a écrit le 09/04/2010 à 19:26 :
Alignons les retraites du service public à celui du privé. Le problème des retraites sera équitable pour tous, et les caisses seront pleines au lieu d'être en déficites permanentes. c'est tout simple!
a écrit le 09/04/2010 à 16:01 :
Ce n'est pas par une nouvelle fiscalisation que l'on va assainir les comptes et permettre d'assurer les retraites a venir
Il faut créer de l'emploi et exporter des produits made in france et non vivre replié sur nous même .
Que nos dirigeants impose fortement les sociétés qui délocalises et plus encore celle qui délocalises hors CEE, taxons les importations de produits venant de pays ne correspondant pas a nos exigences internes
a écrit le 09/04/2010 à 15:57 :
Ne touchons pas à nos retraites de la fonction public! sinon gare aux grêves de très longue durèe et aux reprèsailles!
a écrit le 09/04/2010 à 15:55 :
Voila un curieux dispositif qui paraît anti-constitutionnel, en effet les impôts doivent être payés par tous en fonction de leurs capacités contributives et ne sauraient cibler de manière discriminatoire une catégorie de population.

L'ISF est évidemment dans ce cas, et bien que le conseil constitutionnel n'ait jamais eu à se prononcer en étant directement saisi de la question - hélas-, il a déjà formulé de nombreuses réserves à ce sujet. La nouvelle question prioritaire de constitutionnalité sera sûrement soulevée dès qu'un contentieux verra désormais le jour, et il serait souhaitable qu'il en soit de même pour ce nouveau dispositif.

Le gouvernement s'inspire des Grecs qui veulent faire payer aux Allemands l'ardoise. Il va repasser la note aux épargnants de tous poils qui s'emploient à préparer utilement un complément par capitalisation (quels que soient les moyens) pour compenser l'effondrement de leurs retraites privées futures afin de garantir le confort des retraites des fonctionnaires qui sont de belles cigales.

Évidemment, et pas seulement pour ces raisons, il y a bien longtemps que les gens comme moi, bouclier fiscal ou pas se préparent à partir. Je n'aurai quasiment pas de retraite par répartition, je n'ai pas de sécurité sociale malgré une pression fiscale écrasante sur des revenus non salariaux, et comme j'ai le malheur d'être "riche" - ou supposé tel - et français je peux payer pour tout le monde mais ne risque pas de bénéficier ni de la CMU, ni de l'AME réservée aux immigrés illégaux. Bref tout le monde est assuré sauf moi qui paie pour tous.

Alors quand je lis qu'il faudrait enlever la carte vitale aux expatriés fiscaux et futurs partants, cela me fait beaucoup rire car je n'en ai pas (ni de mutuelle non plus), quand à la nationalité si vous voulez me la confisquer ce sera un bon débarras, n'importe quelle autre fera aussi bien l'affaire.

Désolé, mais voila quelques réflexions de la part de l'un des futurs heureux assujettis de ce nouveau dispositif de justice sociale et fiscale. Un futur assujetti sans sécurité sociale et sans retraite par répartition à l'horizon qui va vous dire bien gentiment au revoir et vous souhaiter bonne chance pour l'avenir en allant investir ses économies dans des entreprises étrangères à l'étranger, contribuant à y créer emplois et richesses porteuses d'espoirs et d'un avenir par capitalisation.

Bien à vous mes chers compatriotes et sans rancune.

a écrit le 09/04/2010 à 7:29 :
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? Faudrait d'abord virer tous les conseillers et énarques divers: non seulement on limiterait les dépenses, mais surtout on éviterait nombre de décisions dont on s'aperçoit quelques années plus tard que c'était des conneries.
a écrit le 09/04/2010 à 6:21 :
Le régime des retraites doit être remise à plat! Tout le monde doit cotiser le même taux à revenu égal et âge ègal et conditions également égaux. Plus de régimes spéciaux publics, qui pèsent énormément sur le régime du secteur privé.
Es-ce-que nos dérigants auront le courage d'assénir ce régime d'un autre âge!
S'ils ne font pas cette mise à plat, les retraites seront toujours déséquilibrées, pensons à nos petits enfants...
a écrit le 09/04/2010 à 6:13 :
La France est un modèle dans l'imposition,pour les politiques comment satisfaire la majorité pour être élu,le thème pour 2012 sera la retraite pas celle de Russie,mais comment prendre a Paul pour donner a Pierre,l'éternel débat.
a écrit le 09/04/2010 à 5:55 :
Je croyais que nous avions une retraite par répartition. Va t-on passer à la retraite par fiscalisation? Ce doit être une blague d'il y a 8 huit jours!

Si les "riches" doivent payer plus, ce serait plus logique de le réserver au comblement d'une petite portion du budget général après économies maximum.
a écrit le 09/04/2010 à 5:54 :
L'équilibre est facile à trouver : le rigime des retraites privées ne devrait plus financer celui du public, qui est constament en dificit depuis sa création. Les fonctionnaires ne cotisent que 7,85% de leur traitement de base et seulement 5% sur une fraction de leurs primes au lieu de 10,50% pour les salariès du privé (source sauvegarde-retraite.org). Alors, Liberté égalité Fraternité, appliquons égalité et la justice sera faîte sur les retraites pour tout le monde avec l'âge égal pour le privé comme la fonction publique et non plus à 50 ans, 55 ans, 60 ans.actuellement pour les fonctionnaires.Ils ne sont pas plus fatigués que les autres,car ils font beaucoup moins d'heures que dans le privé!
a écrit le 08/04/2010 à 18:21 :
Cet impot de financement des retraites prélevé sur les plus riches sera complètement contre-productif et aussi peu efficace que l'ISF car il entrainera une fuite des capitaux et davantage de fraude fiscale pour y echapper.
Le Conseil d'orientation des retraites (selon les rumeurs) devrait présenter la seule mesure, non demagogique, et réellement efficace pour redresser les comptes .Fixer l'age de départ de 60 ans à 62 ans.
Cette mesure devrait être prise le plus rapidement possible dès 2011.Elle donnerait un sursis de 2 ans à l'Assurance Retraite; car pendant 2 ans 85% du nombre de demandes de retraite seraient gelées et ,du fait des décès, la balance financière repasserait mathematiquement dans le vert.
a écrit le 08/04/2010 à 15:46 :
En lisant les commentaires ci-dessous, nous ne pouvons que constater les français dans toute leur splendeur. JAMAIS CONTENT. Un jour nous passerons à la caisse
a écrit le 08/04/2010 à 15:23 :
La fausse bonne idée dans toute sa splendeur. Au revoir les derniers riches qui restaient en France.
a écrit le 08/04/2010 à 15:05 :
Il semblerait opportun de faire semblant d'y croire.
Nous allons, encore une fois, car simili-"riches", soit gagnant moins que 15 000 euros par mois, devoir payer.
a écrit le 08/04/2010 à 14:57 :
un prelevement de 4% est prevu sur les retraites egal ou superieur a 2000 euros
a écrit le 08/04/2010 à 14:33 :
Et bien c'est formidable: voilà encore 1 nouvel impôt. Et en plus seulement sur les rares ( et pas encore enfuis) plus riches ! Mieux: pour financer la retraite des plus "pauvres"! C'est-y-pas beau cette démagogie socialisante, et qui plus est venant d'un gouvernement se disant de droite? C'est sûr qu'une vache n'y retrouverait pas son veau...alors pensez si un veau-à-la-française pourrait y retrouver sa vache de mère (comme doit se retourner, en y songeant, feu le Général) ! Français: on se fout de vous! Vous n'allez tout de même pas cautionner ce genre de fumisterie. Vous n'êtes pas si pauvres d'esprit pour l'approuver; et de toutes façon, souvenez-vous que Robin des bois, lui, prenaient dans les caisses des percepteurs du Trésor Public pour donner aux pauvres. Petite différence avec ce que vous est inventé par les pîtres actuels.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :