En France, la reprise de l'investissement industriel est confimée

 |   |  243  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Même si les chefs d'entreprise ont prévu d'investir en 2010 un peu moins que prévu, ils tablent désormais sur une progression de 5% par rapport à l'année 2009, selon l'enquête trimestrielle réalisée par l'Insee.

Les chefs d'entreprise de l'industrie manufacturière ont revu en légère baisse leurs prévisions d'investissement pour cette année. Ces derniers tablent désormais sur une progression de +5% par rapport à l'année 2009, contre 6% prévu initialement (en avril), indique une enquête trimestrielle réalisée en juillet par l'Insee et publiée ce vendredi.

Selon les chefs d'entreprise interrogés, leurs investissements ont chuté de 21% en 2009 par rapport à 2008. "Pour le premier semestre 2010, les entrepreneurs de l'industrie manufacturière estiment désormais que leur investissement a progressé par rapport au second semestre 2009, contrairement à ce qu'ils avaient anticipé en janvier dernier", précise l'Insee dans un communiqué.

"Pour le second semestre 2010, ils prévoient que l'investissement serait en hausse par rapport au premier", ajoute le communiqué. Le redressement de l'investissement serait particulièrement marqué dans les équipements électriques, électroniques, informatiques et machines (+11 % en 2010 après -25 % en 2009), selon cette enquête.

Il serait également net dans le secteur des autres industries (+6% après -27%) tels que le textile et le cuir, la chimie, la pharmacie et la métallurgie et dans le secteur des matériels de transport (+2% après -14%).

L'enquête sur les investissements dans l'industrie est réalisée en janvier, avril, juillet et octobre. Elle ne s'adresse qu'aux entreprises industrielles. Elle exclut la production, le transport et la distribution d'électricité, de gaz et d'eau. L'investissement dans l'industrie représente un quart de l'investissement productif en France.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :