Moins de 9% de chômage avant la fin du quinquennat de Sarkozy

 |   |  210  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
En attendant la présentation mercredi du projet de Budget 2011, la ministre de l'Economie a fait le point ce dimanche sur Europe 1 sur les différents objectifs que la France se fixe d'ici 2012: croissance, déficit, chômage....

Christine Lagarde, la ministre française de l'Economie a répété ce dimanche sur Europe 1 les prévisions de croissance sur lequel s'appuie le projet de budget pour 2011 présenté mercredi. : 2,0% l'an prochain, 2,5% en 2012.

Elle a d'autre part confirmé que le déficit public serait inférieur à 8,0% fin 2010, sans préciser de combien. Des responsables gouvernementaux ont dit espérer un chiffre proche de 7,8%.

Elle a ajouté que le déficit public prévu sera de 6% fin 2011, 4,6% en 2012 et 3% en 2013.

Concernant le chômage, reparti à la hausse en août, la ministre a indiqué espérer que le taux de chômage repasse sous les 9% d'ici la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy. "Aujourd'hui, on est à 9,3%, il faut qu'on continue à améliorer ce chiffre-là. Si on arrive à passer à 9 et puis, peut-être, un petit peu en-dessous, ce serait formidable". Elel n'exclut pas néanmoins "un peu de tôle ondulée", c'est-à-dire des rechutes ponctuelles.

Le taux de chômage en France s'est établi au deuxième trimestre à 9,3% en métropole et à 9,7% avec les départements d'outre-mer (DOM), soit une baisse de 0,2 point par rapport au trimestre précédent, selon l'Insee qui calcule le taux de chômage selon les normes du Bureau international du Travail (BIT).

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/01/2011 à 7:51 :
Mme Lagarde n'en est plus à une affirmation décalée par rapport à ce que le peuple subit , ses propos sur la crise ( elle est derriere nous), sur la possible et probable taxation de la plue value sur la résidence principale ( pour un ouvrier qui posséde depuis plus de 20 ans, qui au long des années à construit de ses mains , car pas les moyens de faire appel aux entreprises c'est un véritable hold up d'état ); pour le chomage connait elle réellement leur vécu ...

C'est à pleurer un tel mépris de nos souffrances !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :