Retrouvez les indicateurs économiques de la semaine

 |   |  856  mots
Croissance, inflation, déficits, indice de référence des loyers... Classés par date, voici les principaux indicateurs économiques publiés cette semaine pour la France, la zone euro et le reste du monde.

Vendredi 15 octobre

Aux Etats-Unis, le moral des ménages se détériore..;

Le moral des ménages américains se détériore légèrement en octobre, à la surprise des économistes. L'indice de l'Université du Michigan ressort ainsi à 67,9, contre 69 attendu. Cet indicateur est très surveillé aux Etats-Unis, la consommation des ménages étant le moteur traditionnel de la croissance américaine.

... mais le secteur manufacturier et les ventes de détail progressent

La hausse des commandes nouvelles et des livraisons permet une progression bien plus forte que prévu de l'indice manufacturier de la Réserve fédérale de New York en octobre. Cet indice d'activité dit "Empire State", ressort à 15,73 contre 4,14 en septembre et 6,50 attendu par les économistes interrogés par Reuters.

Le département du Commerce annonce que les ventes au détail ont augmenté de 0,6% en septembre, alors que le consensus des économistes de Reuters tablait sur une hausse de 0,4%. Les recettes du secteur de l'automobile ou encore de l'électronique soutiennent ces ventes. Par rapport à septembre 2009, ces ventes affichent une progression de 7,3%.

L'inflation américaine reste faible

Les prix à la consommation aux Etats-Unis augment de 0,1% en septembre, moins que prévu après une hausse des prix de l'énergie ressortie à son rythme le plus faible depuis trois mois. Hors alimentation et énergie, l'inflation a été nulle pour le deuxième mois d'affilée.

 

Jeudi 14 octobre

Allemagne, une croissance qui fait rêver

La première économie européenne devrait arriver à contenir ses déficits sous la barre des 3% du PIB (à 2,7%) dès 2011, soit un an plus tôt que prévu, grâce à sa croissance, annoncent les huit principaux instituts de conjoncture du pays. L'Allemagne, qui prévoyait une croissance de 1,5% en 2010, a en effet revu à la hausse ses prévisions, à 3,5%, un niveau inédit depuis la Réunification il y a 20 ans. La croissance devrait ensuite ralentir en 2011, à 2%.

Le chômage devrait quant à lui passer sous les 3 millions de personnes pour la première fois depuis 1992, avec un taux de chômage à 7,7% en 2010 et 7% en 2011.

Les défaillances d'entreprises poursuivent leur décrue en France

Entre juillet et septembre 2010, le nombre de défaillances d'entreprises a reculé en France de 7,4% sur un an, à 11.877, selon la société Altares. Cette reprise est particulièrement sensible pour les PME, dont le nombre de défaillances avait bondi de 42% il y a un an et qui est désormais en baisse de 37%.

La baisse des défaillances est marquée (-17,5%) pour les entreprises les moins de trois ans. Pour Altares, c'est l'arrivée du régime de l'autoentrepreneur qui a conduit à ralentir la création d'entreprises individuelles "classiques" et à réduire celles de sociétés, pesant ainsi sur la mortalité des nouvelles entreprises.

L'indice de référence des loyers progresse nettement au troisième trimestre

L'indice de référence des loyers (IRL), qui sert de référence pour la révision des loyers d'habitation par les propriétaires privés, a nettement progressé au troisième trimestre en France, montant de 1,10% sur un an, selon  l'Insee. L'indice est en progression continue depuis le début de l'année : +0,09% au premier trimestre et +0,57% au deuxième trimestre.

Cette remontée est logique au regard de l'indexation de l'IRL sur l'inflation, qui connaît un léger regain en France, avec une hausse de 1,6% sur un an en septembre.

Augmentation inquiétante des inscriptions au chômage aux Etats-Unis

Les inscriptions hebdomadaires au chômage augmente contre toute attente lors de la semaine au 9 octobre. Elles se s'élèvent à 462.000 contre 449.000 (révisé) la semaine précédente, annonce le département du Travail. Les économistes attendaient en moyenne 445.000 demandes.

 

Mercredi 13 octobre

La production industrielle en hausse en août dans la zone euro

L'institut de la statistique européen, Eurostat, a indiqué que la production industrielle dans les 16 pays utilisant la monnaie européenne avait augmenté de 1,0% en août par rapport au mois précédent et de 7,9% sur un an. Les économistes s'attendaient à une croissance moindre, de 0,8% sur le mois et de 7,5% sur un an.

Pas d'inflation en septembre en France

Les prix à la consommation ont reculé de 0,1% en France en  septembre par rapport au mois précédent pour s'afficher en hausse de 1,6% sur un an, selon l'Insee  (et en hausse de 1,8% en données harmonisées au niveau européen ou IPCH). La diminution de septembre est liée à la "baisse saisonnière des prix des services, et à la fin de la période estivale", explique l'Insee. Les prix des produits alimentaires sont restés stables, ajoute l'institut.

 

Mardi 12 octobre

L'inflation britannique difficilement contenue

L'inflation en Grande-Bretagne est restée stable, comme prévu, en septembre, à 3,1%. Ce chiffre reste très supérieur à l'objectif de 2,0% que s'est fixé la Banque d'Angleterre, mais les pouvoirs publics s'attendent à une décrue des pressions sur les prix l'an prochain. Le recul des coûts de transports (-27,8% pour les prix des billets d'avion) a été compensé par la hausse record des prix de l'habillement et la progression des prix alimentaires, explique l'Office des statistiques (ONS).

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :