Un congé maternité de 20 semaines pour toute l'Europe

 |   |  560  mots
Le Parlement européen a adopté une nouvelle loi instaurant un congé maternité de 20 semaines minimum, rémunéré à 100% du salaire. Reste maintenant à négocier avec les gouvernements des 27 pays de l'Union européenne. Certains, comme la France, sont totalement opposés à cette mesure.

Actuellement de 14 semaines, le congé maternité dans l'Union européenne pourrait passer à 20 semaines minimum, rémunéré à 100% du salaire.

Les eurodéputés ont en tous les cas voté une loi en ce sens, lors d'un vote serré, ce mercredi, illustrant les divisions européennes sur le sujet. 

Les députés européens ont également instauré le principe d'un congé paternité, en demandant à ce que tous les Etats reconnaissent le principe d'un congé paternité d'au moins deux semaines continues, rémunérés selon les mêmes modalités que le congé maternité.

Les eurodéputés se sont prononcés en première lecture, et des négociations ardues vont maintenant s'ouvrir avec les gouvernements des 27 pays de l'Union, dont beaucoup, comme le Royaume-Uni ou la France, ont d'ores et déjà fait part de leur opposition à la nouvelle loi.

Position française

La secrétaire d'Etat française à la Famille Nadine Morano s'est de fait redite, mercredi, opposée à un allongement à 20 semaines. Son argument : il coûterait à la France 1,3 milliard d'euros par an.

"Dans notre pays, on est dans la moyenne haute au niveau européen" avec "seize semaines" de congé maternité "plus ce qu'on appelle deux semaines de congé pathologique", a-t-elle affirmé sur RMC/BFM TV. "Ce congé pathologique est très souvent pris par les futures mamans" et donc "on est globalement pratiquement à dix-huit semaines", a-t-elle dit en rappelant que le congé paternité en France est de deux semaines.

Selon Nadine Morano, le gouvernement français réfléchit plutôt à "mieux répartir les congés maternité/paternité entre le papa et la maman, parce qu'il y une volonté des papas de s'impliquer en peu plus". L'une des pistes, selon elle, serait la possibilité d'un "choix" de manière "concertée" entre les parents pour répartir entre eux les congés parentaux.

Un coût annoncé comme exorbitant

Le gouvernement britannique est opposé à ce texte pour des raisons similaires. Selon lui, la loi doublerait ses dépenses en matière de congé maternité de 2 à 4 milliards de livres sterling (de 2,2 à 4,5 milliards d'euros). Londres avance aussi qu'actuellement 90% des Britanniques s'arrêtent déjà pendant 20 semaines, sans bénéficier d'aussi bonnes conditions.

Les opposants au projet craignent également qu'un congé maternité trop long coupe les femmes du monde du travail.

A l'opposé, les défenseurs du texte mettent en avant l'acquis que la loi représente en terme de rémunération pour les femmes. "Vous voulez perpétuer un système traditionnel où le père rapporte le salaire et où la femme s'occupe des enfants", a dit la verte néerlandaise Marije Cornelissen, soutenue par plusieurs députés de gauche et d'extrême gauche, aux opposants au texte.

Certains pays, comme l'Allemagne ou la Suède, qui appliquent déjà en plus du congé maternité de longs congés parentaux, très avantageux, sont aussi opposés à cette nouvelle loi. Une concession leur a été faite, les eurodéputés ayant voté le principe d'une "passerelle" permettant de comptabiliser au titre du congé parental les quatre dernières semaines du congé maternité, et de ne les rémunérer qu'à 75% du salaire.

La Commission européenne tient quant à elle une position intermédiaire. Elle propose de fixer le congé maternité à 18 semaines, ce qui correspond aux recommandations de l'Organisation internationale du travail (OIT).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/07/2011 à 10:36 :
sa me fait rire parce qu'on sort 1 loi et d'office on vous pond des chiffres!des sous ils en fouttent en l'air pour bien d'autres conneries!arreter d'aider les autres pays tant que la france est pas sortie de sa merde! et de plus qui aide la france à s'en sortir?personne!ont donnes,ont donnes mais ont reçois jamais faut pas s'étonner après que la france rame!moi je suis maman et je suis pour cette loi!!!A bonne entendeurs.
a écrit le 01/02/2011 à 11:31 :
ils feraient de réduire les dépenses des députés et de foutre la paix aux femmes enceintes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :