Euro ou 35 heures : il va falloir choisir

 |   |  684  mots
DR
DR (Crédits : CAEN Albert)
Philippe Mabille revient sur les propos de Gérard Longuet, président du groupe UMP au Sénat, qui appelle la France a faire un choix : sortir de l'euro ou en finir avec les 35 heures.

« Les 35 heures, c'est une réévaluation de fait, qui a abouti depuis dix ans à une déflation française. Ou on sort de l'euro, ou on sort des 35 heures, mais on ne peut pas avoir les deux. » Dans un entretien au « Monde », cette semaine, Gérard Longuet, candidat déçu à un poste de ministre de l'Industrie, a mis le doigt sur un dilemme qui agite les rangs de la droite et du patronat depuis les lois Aubry.

Pure provocation idéologique de la part d'un hiérarque ultralibéral déçu du sarkozysme ? Peut-être mais pas seulement. La compatibilité de l'euro et des 35 heures était déjà âprement débattue par les économistes à la charnière de l'an 2000, lorsque Lionel Jospin décida, contre toute attente (patronale), de généraliser la réduction du temps de travail, un choix que la France est le seul pays à avoir fait, même si en réalité la durée annuelle du travail y est supérieure à celle de l'Allemagne.

La réponse, à l'époque, avait été que, oui, les 35 heures étaient compatibles avec l'euro parce que les gains de productivité et les créations d'emplois espérés feraient plus qu'en compenser les coûts. Et, de fait, c'est ce qui s'est passé, dans un premier temps : avec un euro « français » qui valait les premières années moins de 1 dollar, la vie était belle, et Dominique Strauss-Kahn - l'initiateur des 35 heures dans le programme socialiste (le ferait-il aujourd'hui ?) - un grand ministre de l'Économie. De ce monde keynésien, nous avons le souvenir émerveillé d'une croissance de 3 à 4 % l'an, de rêves de plein-emploi et de dette maîtrisée.

À l'aube des années 2010, l'euro « allemand » à 1,30 pour un dollar rend ce rêve inaccessible. Le ver était dans le fruit dès le début : pour rendre possible le miracle des 35 heures sans baisses des salaires, donc payées 39 heures, l'État a subventionné le travail en accordant aux entreprises de monstrueux allégements de charges. Résultat : 22 milliards d'euros par an de dépenses publiques à la charge des contribuables, qui en outre jouent comme une trappe à bas salaires et smicardisent la France. Un poison insidieux dont il faudrait sortir, mais comment ?

L'appartenance à l'euro impose-t-elle une sortie par le bas, vers les 39 heures payées 35 (à l'exemple de Bosch) ? Cela ne ferait qu'aggraver la déflation par les salaires. Le gel du Smic depuis trois ans va dans ce sens. Du coup, le monde du travail ressent comme une trahison la promesse du « travailler plus pour gagner plus » formulée en 2007 par Nicolas Sarkozy.

La bonne solution serait-elle alors une sortie par le haut, avec les 39 heures payées 39 ? Des souplesses ont été apportées par la loi Bertrand en 2008 mais au prix d'une majoration de 25 % des heures supplémentaires et d'un coût budgétaire important (la loi Tepa les exonère d'impôts et de charges). Les grandes entreprises ne se sont guère engouffrées dans la brèche, préférant l'acquis de flexibilité apporté par l'annualisation du temps de travail. En réalité, ce sujet est surtout un problème de PME, où l'on observe un mouvement de dénonciation des accords 35 heures pour retrouver des marges de manoeuvre. Mais dans la plupart des cas, leur situation fragile ne leur permet guère de compenser aux salariés la perte des jours de RTT, sinon par des avantages extra-salariaux.

Pourtant, pour relancer la consommation, il faudra un jour ou l'autre augmenter les salaires. Un euro géré « à l'allemande » renvoie ce choix à l'après-crise, qui n'est pas pour demain. Si seuls les pays qui auront fait des sacrifices salariaux « à l'allemande » pourront partager les fruits de la croissance retrouvée, la crise de l'euro n'est pas près de finir... Gérard Longuet n'a donc pas tort. Énoncée plus brutalement, sa question devient : faut-il renoncer d'abord aux 35 heures avant d'espérer une hypothétique hausse des salaires ? Renoncer à l'euro en revanche ne changerait pas grand-chose car ce que l'on gagnerait d'un côté serait mangé de l'autre par l'inflation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/12/2010 à 21:34 :
Mr LONGUET a raison, il faut le plus rapidement possible passer au 40 heures (par une loi) et non aux 39 heures qui est un horaire bâtard (3X8= 24 et 5X8= 40)
Passer de 35h à 40h, c'est pour une personne au Smic, 180? de + par mois, soit si l'on compte tous les salariés base 35h (hors fonction publique), nous arrivons en + par année à :

- 60 Mds de salaires
- 35 Mds de charges
- 6 Mds d'impôts
- 11 Mds de TVA

De quoi sauver nos finances, dettes, Sécu, Caisses de retraites et peu ou pas de chômage (ce qui redonnerait encore des rentrées supplémentaires sachant que 2 chômeurs qui retravaillent en font embaucher 1 autre sous 3 mois.

C'est aussi une baisse de 3 à 13% du prix de revient entreprise.

C'est sous 3 mois des commandes supplémentaires pour les entreprises et ensuite des investissements prometteurs.

Alors qu'attendons-nous pour passer aux 40h ? Et cela ne coutera rien à l'état.

Daniel MOINIER
livres-daniel-moinier.com

NOTA: Le temps travaillé journée complète en Allemagne est supérieur a celui de la France (c'est comme si vous faisiez une moyenne en Hollande où il y a beaucoup de temps partiel)
En France pour les employés et ouvriers, c'est 36h par semaine. (par contre les cadres travaillent +)
Les Allemands travaillent + que nous sur l'année et surtout sur la durée de vie (ils commencent + tôt et terminent + tard, leurs retraite est restée en base à 65 ans (et 67 ans déjà votée depuis 3 ans pour + tard)
Réponse de le 14/12/2010 à 9:25 :
Raisonner de manière linéaire n'est pas applicable pour une question aussi complexe que les 35 heures. Il y a des profits cachés et de plus, le retour aux quante heures entraînerait de facto, des sureffectifs qui entraîneraient des licenciements. Il ne faut pas toucher aux 35 heures !!!
Réponse de le 14/12/2010 à 11:43 :
et pendant ces 5 heures de travail supplémentaires, ils feraient quoi les salariés? Ce n'est pas parce que vous augmentez le temps de travail que vous faites gonfler les commandes. Si vous avez en portefeuille 3500 h de travail hebdomadaire, vous employez 100 personnes, à 40 h par semaine, vous n'en emploierez plus que 87.5. D'accord, je ne compte pas les embauches supplémentaires à pôle emploi, mais je ne suis pas sûr que cela compense
Réponse de le 14/12/2010 à 15:21 :
Vous avez raison AG4985, et tout compte fait, D. MOINIER et G. LONGUET sont des ânes !!!
Réponse de le 05/01/2011 à 18:54 :
Euro ; argent ; je pense que d'ici quelques années l'employé ou l'ouvrier travaillera pour une partie gratuitement !!! C'est tout ce que demande le MEDEF et les bien nantis !!!!
a écrit le 13/12/2010 à 12:32 :
Nos dirigeants politiques en sont réduits à nous donner des ultimatums aussi contre-productifs que stupides. Mon employeur ne se plaint pas des 35h, ils ont gelé les salaires durant plusieurs années, en ont profité pour supprimer et remettre à plat des conventions, annualisé et aménagé le temps de travail. Ces contre-parties ont été données en échange de jours RTT (si ces jours étaient supprimés, vous croyez que les entrepreneurs redonneront ce qu'ils ont soutiré - puisque revenir à avant c'était mieux ?). Si ultimatum y a, CHICHE. Je décide de conserver les 35h, aurez vous le courage (et le non-sens politique) de sortir de l'euro ?
a écrit le 13/12/2010 à 12:15 :
Cadres au forfait, temps de travail annualisé dans la grande distribution, chômage à 9% qui met de plus en plus de pression sur les salariés qui sont prêt à faire n'importe quoi pour garder leur travail.
Les 35 heures ont ils vraiment un jour existé en France? Oui sur la fiche de paye surment et le pompon c'est qu'on voudrait en plus nous faire travailler 39 H maintenant avec la même productivité et gagnant toujours le même salaire.
Navrant.
a écrit le 13/12/2010 à 12:09 :
Y'a qu'a , faut que !!!Les 35 h ont-elles plombé l'économie française ?Que nenni ! L'annualisation du temps de travail a permis une plus grande souplesse , la productivité s'est améliorée , le contribuable a compensé et quelque 200 000 emplois ont été créés !
Ajoutons que cette loi a été détricotée , les heures supp étant exemptées de charges sociales et exonérées d'impôt pour les salariés ! C'est en quelque sorte un jeu à somme nulle !
Une seule question me semble pertinente : la loi qui est universelle , par définition , doit elle s'appliquer indifféremment à une entreprise de plusieurs centaines , voire milliers de salariés et au boulanger du coin qui bosse avec son commis .En Allemagne ,puisque c'est la référence obligée , la notion de SMIC n'existe pas ! Les salariés du secteur marchand , ont un salaire horaire autour de 5à6 ? , ceux de l'automobile des salaires supérieurs à ceux pratiqués dans l'hexagone!
L'attaque de Longuet n'est qu'un leurre destiné à faire porter le chapeau de la crise à la gauche , comme si c'était elle qui gouvernait les banques ! Certes les pompiers sont bien identifiés (DSK et Lamy )mais ne jouent-ils pas le rôle d'idiots utiles ?
a écrit le 13/12/2010 à 11:24 :
La droite n?a cessé de détricoter les 35 heures et les RTT. C?est un symbole de liberté
Qu?une droite autoritaire et conservatrice ne peut tolérer.
Il n?est pas vain de rappeler qu?en 10 ans les gains de productivité dans les entreprises
Ont été considérables (Au prix d?une augmentation du stress tout aussi considérable) ;
Au point que le choc financier initial a été amplement amorti et remboursé.
On ne cesse de stigmatiser le poids des charges patronales, mais au final et grâce aux
Allègements de charges concédés initialement par les 35 h, nombre d?entreprises ont
Bénéficié de fait d?un coup de pouce financier ; se permettant en plus de mieux gérer
L?activité de leur personnel, en la modulant, grâce à l? annualisation du temps de travail.
Et cerise sur le gâteau depuis 10 ans une insidieuse « sagesse » des salaires.
Mr Longuet m?a tout l?air d?être un sophiste.
Réponse de le 13/12/2010 à 12:00 :
J'avais le mot sur la langue : M. longuet est un sohiste et il faut donc plus que s'en méfier car le sophiste est aussi un manipulateur !
a écrit le 13/12/2010 à 10:48 :
Je prie instamment M. Longuet de consulter car un tel raisonnement est signe de confusion mentale et de perte de la notion du réel.
Réponse de le 13/12/2010 à 11:41 :
Tout à fait d'accord!!! La retraite à 62 ans serait facilement passer, si il y avait eu pour l'exemple une baisse de salaire symbolique de nos oligarchiques. Ils sont indignes de notre pays. Les dires de Monsieur longuet sont méprisants envers le peuple. C'est une mafia qui gouverne notre pays. Pour preuve, les 4 derniers présidents de la république ont eu tous des démêlés avec la justice. Non à l'immunité présidentielle, parlementaire: "les Hommes naissent libre et ÉGAUX en droit et en devoir". Beaucoup l'ont oublié.
a écrit le 12/12/2010 à 20:32 :
La situation est plus grave qu'énoncée, les exposés portent sur des considèrations économiques, mais ils y en d'autres !: la confiance !
a écrit le 12/12/2010 à 16:56 :
perso je suis passée de 39 heures à 35 heures , mais j'ai conservé le même volume de travail- il me fo me hâter et renoncer à certaines pauses café ou autres avec un stress grandissant ! j'ai gagné une "certaine liberté de gestion de temps" mais mon salaire stagne avec un loyer en hausse... bof j'aurais souhaité "autre chose " de plus motivant....
Réponse de le 13/12/2010 à 14:19 :
Voici un exemple de perte de productivité et donc de compétitivité. tout travail fait dans l'urgence et le stress ne sera jamais aussi bon que celui fait dans la sérenité. certaines entreprises (pas beaucoup malheureusement) donne plutôt du temps a leurs employers pour se relaxer et murir certaines idées.
a écrit le 12/12/2010 à 11:05 :
Corrigeons le tir, c'est possible!
Supprimons les aides versées aux entreprises qui aujourd'hui n'ont plus de justification parce que les entreprises ont à la fois gelé ou réduit la progression des salaires et réalisé des gains de productivité sans investissements mais en limitant de façon drastique les temps morts et le comptage des heures travaillées de référence .Cela économisera déjà plus de 22 milliards? au budget de l'Etat .
Gardons le référentiel de 35 heures pour le calcul de base du "temps plein" minimal justifiable du salaire conventionnel et des seuils d'obtention des droits pleins pour la retraite Sécurité sociale et assurance chômage .
Mais laissons le libre choix aux entreprises de définir leur temps de travail réel contractuel ainsi que le niveau de rémunération des heures au delà des 35 heures .
Enfin,supprimons l'exonération de cotisations sociales et d'imposition des heures supplémentaires qui constituent une véritable distorsion de l'égalité concurrentielle des entreprises et de la contribution du travail à l'impôt .
Appliquons ces mesures à la fois au secteur privé et au secteur public ,sans exceptions.
La France retrouvera ainsi une mobilité d'action et des ressources budgétaires nécessaires à ses besoins de développement .
Réponse de le 12/12/2010 à 11:29 :
Ben voila enfin des solutions constructives
Réponse de le 12/12/2010 à 14:04 :
Enfin un commentaire un peu plus intelligent et constructif.
Réponse de le 12/12/2010 à 14:20 :
@ kakech: je dirais plus simplement que le vrai capitalisme, c'est l'utilisation de son propre argent et non celui du contribuable. Il n'y a donc aucune raison pour qu'aucune entreprise reçoive des subventions (argent public) pour aller l'investir ailleurs et nous dire ensuite " ben, on a joué votre argent en boruse. C'est dommage pour vous, mais vous avez perdu" ou "ben, on a fait des profits avec votre argent, mais on est capitalistes et on partage pas".
a écrit le 12/12/2010 à 11:01 :
Les 35 heures causes de tous nos problèmes, c'est une évidence.
Regardez l'irlande, l'espagne, l'angleterre qui ont une durée de travail supérieur (soi disant) aux salariés francais. Eh bien ces pays sont en très bonne santé économique, pas de chomage, pas de dette publique, des peuples heureux ou l'on sent une cohésion sociale à toute épreuve.
Le plus comique ce ne sont pas les propos de philippe machin chose, ce sont ceux qui malgré la crise qui nous mene droit au chaos, croient encore à l'ultra liberalisme.
Il y a une chose commune entre les idéologies politiques extremes (de gauche ou de droite) et l'extremise du système ultra liberal, c'est la connerie.
Réponse de le 12/12/2010 à 17:11 :
Le système est mort : qui aura le courage de proposer autre chose ? les jeunes attendent de voir un projet pour le pays , un "avenir" ?pas des blas blas stériles , les "vieux" poussent un ouf de soulagement en partant à la retraite : triste tableau
a écrit le 12/12/2010 à 10:58 :
C est le moment de passer a 32 heures payé 32 heures ...avec a la clé 4 jours de travail et une retraite a 70 ans ..
Les retombées pourront être: emploi +400000 personnes (sourire des caisses de chômage )
Baisse du cout des déplacements professionnel (popur faire face a la baisse du salaire)
Baisse des arrêts de travail (certains travaux sont DURES )
Baisse de la consommation et des pollutions inhérentes ( taille des poubelles , profusion des papiers gras...et je passe le meilleur)
qualité de vie , et autres avantages././/
liste à compléter
Et puis les soucis sont :baisse des recettes de l'état ,du pib , ....
De toute façon il y a un mur à franchir ou non
Alors bien sur l'article est forcément contre la pensée unique..ce n'est pas correcte .
a écrit le 12/12/2010 à 10:16 :
Le choix est vite fait : adieu l'euro !

Même si ce choix est une force : l'article montre bien qu'il n'y a pas de rapport direct entre les deux puisqu'on travail plus que nos chères références allemandes...
a écrit le 12/12/2010 à 10:12 :
Provocation et diversion,revoilà le mythe des 35 h,aprés la sécurité,en attendant le trou de la sécurité sociale, des caisses de retraite, du commerce extérieur,des caisses de l'état,du chomage à la hausse, des SDF dans le froid etc etc heureusement nous avons notre président, champion du karcher,du pouvoir d'achat
et du bien vivre en France.
a écrit le 12/12/2010 à 10:01 :
"Euro ou 35 heures : il va falloir choisir" c'est choisir entre mondialisme ou patriotisme, c'est choisir entre la finance ou le peuple, c'est choisir entre le nivellement par le bas ou maintient des améliorations obtenues par nos prédécesseurs, c'est choisir entre l'argent ou la vie pour nos enfants... c'est choisir de vivre pour travailler ou de travailler pour vivre!
a écrit le 12/12/2010 à 8:38 :
Sarkozy n'a pas eu le courage d'abolir purement et simplement ces 35 heures pour revenir aux 40 heures dès son arrivée au pouvoir. Il a préféré récompenser ses amis et permettre aux ministres de retrouver leur place au Parlement au cas où. Du pur clientélisme. Désormais la France est dans un système hybride qui a totalement désorganisé la fonction publique notamment.
a écrit le 11/12/2010 à 22:28 :
Renoncer au 35 heures ? oui oui oui et re-oui, elles tuent le petit commerce qui sont pourtant la base d'une économie.
a écrit le 11/12/2010 à 21:43 :
En empechant les personnes de travailler le temps qu'ils souhaitent expliquez moi ou
est la liberté?
Réponse de le 12/12/2010 à 14:22 :
@ dada: 1) qui empêche qui que ce soit d'avoir plusieurs emplois. 2) ceux qui travaillent savent bien que les 35 heures, c'est vrai sur le papier, pas dans la réalité.
a écrit le 11/12/2010 à 21:25 :
les rèveurs du PS on mis la France en déclin,dettes,miroir aux alouettes,et enplus ils veulent se faire élire.
a écrit le 11/12/2010 à 19:41 :
Après le délire socialistes de l'abaissement de l'âge de départ à la retraite, de la CMU, de l'ISF, des 35 heures, du " les immigrés sont en France les bienvenus " d'un certain François, qui nous ont coûté des centaines de milliards d'euros, voici venu le temps de " l'égalité réelle " une affaire de fous qui va finir de ruiner la France, si par malheur les socialistes reviennent, à chacun de leur passage aux affaires on a eu droit au pire...
Réponse de le 12/12/2010 à 20:14 :
1) le regroupement familial découle des lois Chirac de 1976. 2) La retraite requiert 41 ans de cotisation (et probalement beaucoup plus dans le futur). Travaille déjà 41 ans et reparle-nous :-) 3) qui que nous ayons au pouvoir, il va falloir combler les déficits...ce qui veut dire augmentation obligatoire des impôts.
a écrit le 11/12/2010 à 19:13 :
Non. On garde les 35 heures et on vire Sarko.
Réponse de le 12/12/2010 à 13:00 :
on le remplace par qui???????? il faut que la FRANCE tombe au fond du trou pour apuré tout nos querelles ...et la nouveau départ avec qui ?????? peu être AVEC les CHINOIS ......
a écrit le 11/12/2010 à 18:17 :
A quoi bon torturer à ce point le raisonnement ? Et après la kyrielle de mesures tordues et coûteuses d'application prises pour "détricoter" ces 35 heures ?
Le choix posé n'est que dialectique utile à la vaine dispute . La France n'en a pas besoin.
Le sujet de cette compétitivité depuis des lustres recherchée et plus ou moins trouvée par l'unique variable du compte d'exploitation qu'est la masse salariale , ce sujet a la dimension de l'écart bien plus considérable du coût de main d'oeuvre entre pays dits développés et ceux émergents . L'échelle de grandeur dépasse énormément le coût effectif actuel de ce qui reste des 35 heures .
a écrit le 11/12/2010 à 17:25 :
Cessez de tirer sur les profs! je suis prof en Collège, j'assure 21heures de cours par semaine + heures de préparation + rencontres parents profs + réunions diverses et variées....Je me lève à 5.15 tous les matins et je suis au boulot @ 8.00 . Mes cours commencent @ 8.30! je rentre chez moi le soir @ 17.30 et ma journée n'est pas terminée.... 2 à 3 heures de correction et préparation. Bien sûr, le weekend, c'est idem..... mais je m'accorde le dimanche. Merci tout de même...vous avez dit 35 heures? plutôt 42, voire 45 heures par semaine...alors de dites pas toujours tout et n'importe quoi....et si la vie de prof est si facile, n'hésitez pas! Le concours CAPES ou AGREG est à la portée de n'importe qui, n'est-ce pas?
Réponse de le 11/12/2010 à 17:49 :
Vous avez la garantie de votre salaire payé par le contribuable ,la possibilité de faire un pret sans caution ,d'avoir un logement sans probléme et les vacances ,de grace ne vous plaignez pas.
Réponse de le 11/12/2010 à 18:06 :
Et bien venez faire son travail vous allez vois si le faible salaire et les divers avantages compensent la difficulté de ce job !!!!
Réponse de le 11/12/2010 à 18:26 :
@sauros

Ce qui m'enrage c'est la réaction conne de gens comme vous! J'aime mon boulot, mais y en a marre de tous ces posters qui tirent sur les profs.....mais passez le concours! et devenez prof à votre tour......
Réponse de le 11/12/2010 à 18:31 :
nous les salariés pauvres nous allons mettre au pouvoir le FN ,les nantis peuvent commencer a faire profil bas
Réponse de le 12/12/2010 à 7:14 :
moi je suis vote FN depuis longtemps!!!
Réponse de le 12/12/2010 à 8:33 :
Issu d'une famille paysanne très pauvre ,j'ai du des 16 ans travailler pour me payer des cours du soir ou du samedi ,pendant mon service militaire. Mon acharnement m'a permis à l'aube de la retraite d'être gérant d'une SA .Actuellement , retraité je dirige une PME en tant que bénévole depuis 2 ans. J'ai toujours compté sur moi même ,rien demandé ,mais beaucoup payé.
Réponse de le 12/12/2010 à 10:02 :
@ sauros : et vous avez surtout profité des facilités des 30 années d'après guerre.....années durant lesquelles emprunter ne coûtait rien, le chomage était inexistant etc.......au fait vous travaillez pour quel parti politique ?
Réponse de le 12/12/2010 à 14:28 :
Sauros aurait aimé être fonctionnaire, mais le concours était trop difficile. Alors, il crache aujourd'hui son venin et fait ressrotir sa jalousie :-) Il faut des réformes dans la fonction publique parec que'il est vrai qu'il y a beaucoup de brebis galeuse, mais de là à tout supprimer, il y a un grand pas dans la mesure où nos avancées socio-économiques reposent quand même sur un bon service public. P.S. je ne suis pas fonctionnaire.
Réponse de le 12/12/2010 à 17:02 :
marre qu'on tire sur les fonctionnaires qui sont de moins en moins bien lotis , ce qui fait que certains démissionnent eh oui ! les profs sont ainsi très nombreux à abandonner la fonction publique , qui en parle ? D'autres se font embaucher plus cher dans le privé car les salaires de petits fonctionnaires sont si bas qu'ils ne permettent plus de suivre le prix des loyers... mon frère a quitté la fonction publique car le cumul de 2 emplois y est interdit ! dans le privé il fait un 2è job !
Réponse de le 12/12/2010 à 20:19 :
@ mimosa: j'ai beaucoup de doutes sur les affirmations du commentaire :-) et dans la fonction publique le cumul est permis où Juppé est à nouveau dans l'illégalité :-)
a écrit le 11/12/2010 à 16:50 :
Renoncer aux 35 heures ? Mais qui fait réellement 35 heures ? Les fonctionnaires ? Non, ils sont écrêtés, c'est à dire que leurs journées de travail font plus que 8 heures, souvent 9 ou 10 heures mais sont ramenées à 7 h 42 ou 7 h 30. Les salariés du privé ? Mis à part chez EDF (et encore) et dans les assurances et les mutuelles, ce n'est jamais le cas. Supprimer les 35 heures ne changera rien ; cela reviendrait à passer les plats sur le Titanic.
a écrit le 11/12/2010 à 14:18 :
c'est un peu facile de tout mettre sur le dos du liberalisme. Vous vous pleignez que les pme ferent en france? mais qu'elle est le pourcentage de pme qui exporte? Il est tres faible le vrai probleme en france est que les gens eulent de bon salaire tout en ayant plein de vacances ce qui est incompatible evidemment. De plus le francais en grande surface va preferer acheter des fruits espagnols moins cher que les fruits francais mais apres on s'etonne que les pme ferment. Si le francais reflechissait un peu et au lieu d'economiser 100 euros par mois achetait francais on en serait peut etre pas a cette situation.
Réponse de le 11/12/2010 à 16:24 :
tout a fait d'accord,car au lieu de vouloir toujours le moins cher,ce qui est bien souvent chinois,les gens feraient mieux de regarder plus l'étiquette avec la provenance du produit,en favorisant la france.
en effet,on peut pas toujours vouloir avoir des payes de ministre et quand il s'agit d'acheter,prendre des produits fabriqués par des travailleurs à 100 ou 150 euros par mois.
Réponse de le 11/12/2010 à 17:20 :
D'accord avec vous. je sors de chez Carrefour. tous les produits de Noël sont made in China et tous est hors de prix. Je ne parle pas de l'habitude de Carrouf a tout arrondir. Aucun produit vendu dans le magasin est en cents.... les boules sont à 1 euro, les babiolles entre 2 et 10 euros...franchement, Carrefour ferait bien de revoir sa façon de vendre.... la seule bonnea ffiare du jour, le Champagne Jeanmaire @ 9.95 la bouteille! Pour le reste, je fuis ce magasin comme la peste...vente en lots, etc... chez carrefour votre euro ne vaut pas grand chose... et je ne parle pas des textiles , tout vient de Chine ou presque.
Réponse de le 11/12/2010 à 17:45 :
Les grandes surfaces ,les brico machin vendent avec un coefficient de 2.Le créateur ou le producteur de ces biens sont étranglés par ces ogres avident de remise ou ristourne en tout genre .Je refuse a présent de travailler pour eux mais ce n'est pas facile ,le consommateur ne regardant que les prix .Demain si les salaires augmentaient de 20% cela ne changerait rien au phénomène ,le français est ains fait.
a écrit le 11/12/2010 à 14:07 :
Contrairement au discours médiatique, c'est le MEDEF qui s'oppose à l'arrêt des 35 heures, notamment toutes les entreprises du CAC 40. La BNP à la mise en place des 35 heures n'a strictement embauché personne pour compenser la perte des heures de travail. Elle a tout simplement maintenu la même charge de travail en 35 heures. Mais les subventions données ont été tout bénéfice. Aucune de ces entreprises ne veut perdre cet avantage. Quand aux salariés on ne leur a pas demandé leurs avis, avant et après, même si les cadres travaillent 12 heures par jours ( avec RTT mais sans augmentation de salaire).
a écrit le 11/12/2010 à 12:58 :
Mais où passe notre argent ? La France est la 5ème puissance économique et dans le top 3 des pays à la plus lourde fiscalité. La réponse c'est cette soit disant solidarité nationale qui ne profite qu'aux fonctionnaire et agent du service public. Ah ceux là sont pénard, les autres bah ils se précarisent. En France on préfère un fonctionnaire à un chômeur sauf qu'à ce petit jeu c'est devenu le serpent qui se mord la queue: plus de "solidatarité" -> plus d'impôts -> moins de compétitivité -> moins de d'emplois -> besoin de plus de solidarité. Et notre argent il va où ? C'est simple, si vous payez un fonctionnaire 7H/jour alors qu'il n'est effectif que 2H, voilà où se perd notre argent, dans le marécage administratif et pour quel résultat ? Il y a qu'à voir l'Éducation Nationale, où ce qu'on enseigne le mieux est l'Art de la Grève.
Réponse de le 12/12/2010 à 13:08 :
ON NE TOUCHE PAS AUX PRIVILEGES .....conservez N S .....
a écrit le 11/12/2010 à 11:39 :
J'ai commencé à travailler très jeune et mineur et j'ai toujours fait plus de 40 heures
Si je calcule tout à 60 ans j'aurais travaillé 3 fois plus qu'un retraité du secteur publique
Les Francais d'aujourd'hui ne peuvent pas etre à l'écart des autres européens ou alors
il faut sortir de l'europe et faire du protectionisme.
a écrit le 11/12/2010 à 10:58 :
il faut redonner le pouvoir aux socialistes de manière à ce qu'ils assument leurs décisons passées.
Réponse de le 11/12/2010 à 11:23 :
Il vaut mieux donner le pouvoir à Marine qui présente un projet viable pour la France inspiré du prix Nobel d'économie, Maurice Allais, seul prix Nobel d'économie Français qui a prédit la crise de 2009 et qui affirme que la politique économique actuelle de l'Europe fait appel à des montages financiers de dettes qui vont s'écrouler sous peu !!!
Réponse de le 12/12/2010 à 17:05 :
personne ne pose la question suivante : quel avenir pour l'emploi en France ? Car nombre d'emplois ont quitté la france pour la pologne ou roumanie, les entreprises s'installent en Chine ou pays à bas coût..... les jeunes attendent de vrais emplois : qui va leur en donner ??
Réponse de le 14/12/2010 à 15:50 :
Le programme de Marine Le Pen est clair et permettra de sauver nos emplois et notre savoir-faire. De plus, le renouvellement des élites va donner un coup de fouet à une France léthargique qu'il faut relever. Et puis quelle belle exemple de démocratie nous allons donner au reste du monde en élisant pour la première fois une femme président de la république. Ce rêve est désormais à portée de main !
a écrit le 11/12/2010 à 10:22 :
Quel ramassis de connerie! la France du temps du franc faisait déjà moins bien avec sa monnaie dévaluée . Que l'euro côte 1.30 par rapport au dollar US ne semble posait aucun problème ni aux pays bas, ni à notre voisin germain. N'est-ce pas le problème français que de vouloir toujours vendre tout plus cher qui est le vrai problème? Il suffit de constater à quel point nos commerçants arrondissent à tour de bras les prix pour évityer la féraille... cette féraille qui fait d"une monnaie comme l'euro une monnaie forte. En France, tout devient hors de prix et il est vrai que le pouvoir d'achat de NOTRE euro est bien supérieur en Allemagne qu(ici... mais la faute non pas à l'euro mais à la France! Les frontaliers se rendent compte tous les jours que ce qui coûte 1 euro en allemagne, coûte souvent 1.30 ou 1.50 chez nous.... et il n'y a pas que les cigarettes... les buralistes vendent tous leurs services au prix fort.... la moindre sucrerie coûte 1.20 et je ne parle pas des enveloppes vendues à l'unité....non, c'est la France et ses dirigeants le problème, pas l'euro.
Réponse de le 11/12/2010 à 10:56 :
Tout à fait d'accord et j'ajouterais que les dirigeants d'entreprise ont des salaires à qualification égale beaucoup moins importants qu'en France. Ainsi Henri Proglio n'aurait que 50 000 euros par an au lieu de 500 000 euros !!!
a écrit le 11/12/2010 à 9:35 :
Le problème économique en France, ce ne sont pas les 35h qui sont "peanuts" par rapport aux intérêts du trou astronomique de nos dépense publiques qui se situent à l'instant t, à 1700 milliards d'euros. Ce sont les intérêts de la dette, près de 100 milliards d'euros par an qui coulent la France. M. Gérard Longuet ferait bien de travailler 35h selon sa qualification et gérer ses limites avant de désigner un bouc émissaire !!!
a écrit le 11/12/2010 à 8:00 :
les 35 h c'était idiot. subventionner les heures sup idiot et injuste se sont ceux qui ne peuvent en faire qui paient;idiot de subventionner le travail dans les entreprises qui distribuent de retraites chapeau .c'est le contribuable qui paie ces retraites
Réponse de le 11/12/2010 à 9:21 :
Certes les 35h doivent devenir 40h/semaine!
Quand une erreur est commise, il faut l'admettre, l'analyser et la corriger !!!!
En France, on ne veut pas admettre l'erreur, et on n'a encore moins le courage de la corriger ! Et oui, les acquis sociaux c'est sacré ! C'est Triste, les gens jouent une partie de poker qu'ils vont perdre ! Ils mettent le "Tapis" et perdront tout !
a écrit le 11/12/2010 à 7:45 :
En tant que dirigeant de PME ce n'est pas les salaires que je diminuerais mais plutôt les charges sociales.En France c'est 80% du salaire net.
Comment ce fait il que la Tribune ne parle pas de l'enquete de la Cour des Comptes et de la Brigede Finançiére sur les CE de : EDF , Air France ,RATP ,Sncf ,France Télécom. Air France en cessation de paiement
Réponse de le 11/12/2010 à 9:16 :
Nous somme d'accord, il est nécessaire de baisser les charges sociales sur les salaires et les impôts sur les entreprise !
Mais c'est pas possible, car cela implique la réforme de l'état et une perte d'acquis sociaux ! Les français ne veulent pas accepter cela !
Réponse de le 11/12/2010 à 9:37 :
avec N S on ne touche pas aux privilèges .......seul D S K ..le fera pour garder notre crédibilité vis a vis de notre note 3 aaa
Réponse de le 11/12/2010 à 17:39 :
DSK le père de la plus grosse connerie : les 35 heures
Réponse de le 12/12/2010 à 17:07 :
c'est tellement une grosse connerie que Sarko n'a même pas "supprimé les 35 heures" bizarre non ?
Réponse de le 13/12/2010 à 0:43 :
@ luc: faux, nous ne sommes pas tous d'accord. Pourquoi les entreprises seraient-elles exonérées d'impôts et pas les particuliers ? Si personne ne paie plus d'impôts, on va en effet ne plus avoir de services tels que la santé, l'éducation et autres avantages sociaux. Il faut arrêter de délirer et savoir si on veut une société décente ou revenir au Moyen-Age.
a écrit le 11/12/2010 à 6:37 :
35 heures contre EURO, EURO contre 35 heures, les politiques démontrent qu'ils n'ont plus la maitrise des budgets nationaux, en fait ils sont pieds et poings liés avec les décisions européennes. Déficit budgétaire, dette explosée malgré 12 ans de chiraquisme et près de 4 de sarkozisme, le bilan est, hélas, à lui seul le reflet d'un échec, en 16 ans au pouvoir l'UMP n'a pas réussi à rééquilibrer les comptes de l'état. Les 35 heures ont amené une augmentation de la flexibilité, une modération salariale, une amélioration de la productivité, toucher aux 35 heures aurait donc pour conséquence de réveiller les revendications salariales après tout travailler plus pour gagner plus serait la juste contrepartie que revendique le président SARKOZY !
Réponse de le 11/12/2010 à 7:08 :
Vous dite : " l'UMP n'a pas réussi à rééquilibrer les comptes de l'état. "
Certes la démagogie des politiques est critiquable, mais vous oublier la responsabilité des français qui ne veulent pas réformer l'etat ! qui ne veulent pas mettre fin à la gabegie des dépenses sociales ! C'est tres malheureux mais il faut changer la mentalité des français qui ne jurent que par l'etat le sauveur qui peut tout !!!!!.
Réponse de le 11/12/2010 à 7:41 :
Miterrand arrive avec un déficit de 50 milliards 1an parès 100 milliards et 317 milliards en 1983 ,pas mal non plus .Le + grave ce sont les postes de fonctionnaires crées qu'il faut payer les retraites (1500000)
Réponse de le 11/12/2010 à 9:03 :
Vous avez raison. Les français rejettent l'entière responsabilité sur les politiques... c'est le comble !
Réponse de le 11/12/2010 à 9:35 :
mitterand etait un grand homme
nous sommes basculé dans un regime ultra faciste
un honte pour notre drapeau
Réponse de le 11/12/2010 à 11:24 :
Depuis 2002, la France est gérée par l'UMP, depuis 1995 par la droite francaise, la balance commerciale n'a jamais ete aussi deficitaire, la dette publique n'a jamais ete ausi elevee ... Les faits objectifs sont la.
Réponse de le 12/12/2010 à 16:36 :
Polisson vous oubliez juste un petit detail , de 1997 a 2002 le gouvernement etait dirige par Mr; JOSPIN suite a une dissolution ratee et il ne me semble pas que ce monsieur etait de droite.
a écrit le 11/12/2010 à 1:17 :
De quelles 35 heures on parle?.Mabille lui même reconnaît qu'en Allemagne on travaille en moyenne moins qu'en France.Il est vrai que les temps pleins travaillent 41 heures en moyenne(plus qu'avant les 35 heures,en 98!)et en incluant les temps partiels, le temps moyen de travail en France est de 36.5 heures/semaine,davantage qu'en Allemagne.
En fait les allemands ont précarisé l'emploi et diminué les salaires depuis 95,ils ont pratiqué la déflation salariale.Cela les a rendu plus compétitifs et des milliers de PME ont fermé en France,en partie à cause de cela.Le poids de l'industrie a diminué en France et il a augmenté chez nos voisins à cause de cette concurrence déloyale.
Longuet et Mabille disent n'importe quoi,les 35H ne sont pas payées 39,car depuis 2000-2002 les salaires n'ont pratiquement pas augmenté.En fait Longuet veut diminuer les salaires,c'est inacceptable!!.
Réponse de le 11/12/2010 à 7:17 :
Les salaire diminueront ! et/ou on fera moins de social en France !
c'est devenu une évidence ! Il faut à tout prix que notre économie survive à la concurrence des pays asiatiques ! Acceptable ou inacceptable, ce n'est plus le propos ! C'est une question de survie, donc nécessite va faire force de loi ! Certains disent que la baisse devrait être de 15 à 25% de du niveau de vie ! (100 de salaire devient 75) ! C'est le slogan travailler plus pour gagner moins, slogan prévisible depuis plusieurs année déjà qui semble s'imposer avec la crise comme catalyseur. Ne vous y trompez pas, la créativité, la qualité, l'innovation sont des fuites en avant qui servent à gagner du temps et qui ne règlent pas le fond des questions
Réponse de le 13/12/2010 à 13:31 :
Croyez-vous réelement qu'une baise de salaire nous rendrai plus compétitif ? mois je dis, moins on est payé moins on travail c'est mécanique. pour donner de sa personne et être efficace, il faut être bien payé.
a écrit le 11/12/2010 à 0:06 :
Perso je garde les 35H et je quitte l'?
Depuis l'Euro j'ai perdu du pouvoir d'achat, pour les 35 heures je n'ai jamais refusé de faire des heures supplémentaire.
Ceci dit faire des heures supplémentaire coûte cher a l'employeur, mais je ne suis pas d'accord pour travailler 39H au prix de 35H.
Réponse de le 11/12/2010 à 7:02 :
Certes rester à 35h c'est socialement satisfaisant !
Mais quitter l'euro signifie dévaluer la monnaie (c'est un retour au franc!) !
Donc une perte de pouvoir d'achat et aussi la disparition de l'épargne, adieu les économies des livret A et LDD !
Je comprends votre idée, mais en fin de compte je crois que c'est un choix plus difficile que prévu pour ne pas dire impossible ! En effet, quitte l'euro sa signifie avoir une dette en euro et avoir a remboursé à l'aide d'un franc qui vaudrait 2 fois moins que l'euro actuel ! Cela entraine la défaillance de l'etat ! C'est un cataclysme inacceptable !
Réponse de le 13/12/2010 à 13:25 :
A Revers de médaille : pourquoi le franc vaudrait il 2 fois moins ? nous n'échangerions pas 1 euro contre son équivalent en franc réévaluer en fonction des marchés ?
a écrit le 10/12/2010 à 23:40 :
Je choisi l'euro !
Vive l'europe ! Vive la gestion stricte à l'allemande !
Vive l'euro fort !
Réponse de le 11/12/2010 à 9:08 :
Moi je suis d'accord mais il faut accepter la disparition du SMIC, une Sécu qui rembourse moins, des collectivités plus indépendantes avec parfois de gros problème financiers comme c'est le cas de Berlin qui peine par exemple à payer ses profs... Bref, c'est de la libéralisation de l'économie dont il s'agit ! Pour que cela fonctionne cela implique également une certaine dose de décentralisation économique de la région parisienne vers les autres régions... Il y a du boulot et certains ont à y perdre.
Réponse de le 11/12/2010 à 20:07 :
C'est OK pour moi ! Où dois je signer !
Quand aux suceptibilité : Il est grand temps que certain se prenne un coup de pieds dans le c...l !
a écrit le 10/12/2010 à 23:26 :
travailler plus pour gagner moins !
Oui, vu la concurrence entre les etats même au sein de l'europe. Je ne vois pas pourquoi il devrait en être autrement !
Les délocalisatons massive en france sont l'indicateur d'un manque de compétitivité de l'économie française ! Donc tot ou tard, il faudra se rendre à l'évidence, soit on travailler 40h payé 35h pour revenir dans les normes européennes soit l'économies et par conséquence les rentrées fiscales coulent. Donc le budget de l'etat aussi, et alors il nous faudra quitter l'euro ! Les allemands veulent à tout prix un euro fort ! Donc soit l'euro sera fort ou il ne sera pas ! Les allemands reprendront le marck!
Réponse de le 13/12/2010 à 13:19 :
Finalement tout ca pour ca. Les anglais ont donc eus raison de garder leur livre sterling et nous aurions dû dire non à l'euro.
a écrit le 10/12/2010 à 22:06 :
beaucoup de gens se plaignent de ne pas etre assez payé.la solution serait de refaire travailler les gens, 39 h en les payant 39H,ce qui ferait pour un smicard,pas loin de 120 euros en plus dans le mois,ce qui serait loin d'etre négligeable.
mais comme il y'a toujours des gens qui pensent que le travail se partage,cela serait une reforme difficile à mettre en oeuvre.
Réponse de le 10/12/2010 à 22:46 :
@ Nero51: 1) on partage quand il y a quelque chose à partager, et compte tenu du niveau du chômage actuel, je crois que le partage sera celui de la misère plutôt qu'autre chose :-) 2) selon le commentaire de Quand (plus bas), il semblerait que les gens soient payés 39h pour 35 de travail effectif. Donc l'un de vous deux ne sait pas très bien de quoi il parle (j'habite au Canada et suis par conséquent hors circuit).
a écrit le 10/12/2010 à 22:04 :
Plutôt Euro ou suppression ISF il va falloir choisir. Les 35 h, je ne les ai jamais vu en entreprise à part peut être le temps que mettent les patrons au resto.
Réponse de le 10/12/2010 à 23:21 :
Certes je n'ai jamais fait les 35h!
Mais je trouve votre choix ridicule !
L'isf n'a rien à voir avec le maintient de la france dans l'euro !
Les 3 ou 4 milliards que rapporte l'isf sont une goutte d'eau
comparé au déficite budgetaire de l'état !
Donc je pense que le choix sera: Soit la france équilibre sont budget
et reste dans l'euro. Soit le budget est en déficite et elle quitte l'euro !
Les allemands ont toujours voulu et veulent encore un euro fort!
Ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour maintenir la valeur de
l'euro. Pour sauver leur économie et la valeur de l'euro, les allemands
ont fait dans le passé de nombreux sacrifices. Allongement de la durée du
temps de travail, recul de l'age de la retraite, baisse des allocations
sociales. C'est Schroder qui à sacrifié sa carriere politique pour réussir
ce tour de force!! Maintenant les allemands veulent récolter les fruits
de leurs efforts. Avis donc aux français: Soit on se revient au 40h
soit on quitte l'euro !
Réponse de le 13/12/2010 à 13:13 :
Et bien revenons à notre franc tant regraité.
a écrit le 10/12/2010 à 21:20 :
35H payées comme 39H, une hérésie dès le départ. Quant aux 22Md d'euro d'allègement, ce n'est que la fourchette basse, certains parlent de 35Md. Encore merci Martine, à coté de ça, les 0,5Md du bouclier fiscale tant critiqué font figure de cacahouète.
Réponse de le 10/12/2010 à 21:35 :
@ quand: tu dois pas travailler beaucoup pour ne pas savoir qu'en réalité les gens travaillent plus de 45 heures pour souvent n'être payés que 35. N'est-ce pas entre autres de cela que se plaignent les cadres, qu'on leur fasse faire des heures supp non rémunérées ???
Réponse de le 10/12/2010 à 23:53 :
@PatrickB,
Je confirme ! D'ailleurs il n'y a pas que les cadres, mais aussi les professions indépendantes. (commercant etc....)
Seul, les employés des administration partent à 17h ! Seules les ouvriers des tres grandes entreprises (Renaut etc...) quittent à 17h !
Pour ma pomme, ça changera rien ! Je suis déjà à 45h/semaine !
Réponse de le 11/12/2010 à 9:15 :
Vous avez raison mais seule une partie des français travaille au delà des 35 h... ce sont les cadres mais aussi les employés de la plupart des petites entreprises ! Les 35 h ont encore créé de l'inégalité car elles sont dans les faits inapplicables pour une grande partie de l'économie. Encore une bonne idée de la gauche qui s'avère complètement utopique. Je dis la gauche, mais une bonne partie de la droite française (tendance Villepin par exemple) aurait été capable de faire la même !
Réponse de le 11/12/2010 à 9:15 :
Vous avez raison mais seule une partie des français travaille au delà des 35 h... ce sont les cadres mais aussi les employés de la plupart des petites entreprises ! Les 35 h ont encore créé de l'inégalité car elles sont dans les faits inapplicables pour une grande partie de l'économie. Encore une bonne idée de la gauche qui s'avère complètement utopique. Je dis la gauche, mais une bonne partie de la droite française (tendance Villepin par exemple) aurait été capable de faire la même !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :