Paris privé de ses berges

 |   |  192  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
La Seine alimentée par la fonte des neiges en amont devrait atteindre ce mardi son niveau maximal avant la décrue annoncée pour le 29 décembre. Les voies sur berges sont fermées, les bateaux mouches à l'arrêt et et les habitants des péniches inquiets.

Habitué à avoir les pieds dans l'eau au printemps, le Zouave du pont de l'Alma devrait au mieux se retrouver au sec mercredi. La Seine est en effet au plus haut, son principal affluent, l'Yonne, étant en crue. A Paris, les deux voies express (rive gauche et Georges Pompidou) sont fermées et le trafic fluvial est très perturbé.

Les touristes sont notamment privés de croisière. Depuis samedi, les Batobus, la navette Voguéo et les navires de la compagnie des Bateaux Parisiens ne larguent plus les amarres. Quant à la célèbre Compagnie des bateaux-mouches, elle a été contrainte de cesser ses rotations dimanche.

"Paris est placé en vigilance jaune. La décrue est attendue pour mercredi." assure la mairie de Paris sur son site internet qui précise que la hauteur de la Seine à la hauteur du pont d'Austerlitz atteignait 3 mètres 91 avec un débit de 1127m3/seconde. En attendant, les centaines de Parisiens qui logent dans les péniches et autres bateaux attachés aux berges de la Seine prennent leur mal en patience en espérant que leur embarcation résistera à la puissance du courant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/12/2010 à 13:24 :
Paris-Plage est annulée alors ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :