Après 7% en 2010, le déficit public français retomberait sous les 6% du PIB cette année

 |   |  185  mots
Copyright Reuters
Le déficit public français a été réduit à 7% du PIB en 2010, après 7,5% l'année précédente, tandis que la dette a atteint un nouveau record, à 81,7% du PIB. François Baroin affirme que le déficit sera inférieur à 6% du PIB cette année.

Le déficit public de la France sera légèrement inférieur à 6% du produit intérieur brut (PIB) cette année, a déclaré ce jeudi François Baroin, ministre du Budget. Le déficit français a été réduit en 2010 à 136,5 milliards d'euros, soit 7% du PIB, après 7,5% en 2009. Le gouvernement prévoyait jusqu'à présent de le réduire à 6% du PIB en 2011.

"Je suis en mesure de vous dire, à la lumière des résultats que nous avons pour 2010, que non seulement nous garantissons dès maintenant les résultats de 2011, de 6%. Et nous pouvons même dire dès à présent que nous serons un peu en dessous des 6% en poursuivant cet effort sur les sources de dépenses", a insisté François Baroin sur RMC et BFM TV.

De son côté, la dette publique s'élevait fin 2010 à 1.591,2 milliards d'euros, soit 81,7% du PIB, touchant un nouveau record, après 78,3% du PIB en 2009. Le gouvernement tablait initialement sur une dette à 82,9% du PIB l'an dernier.

Les chiffres de 2010 ont été qualifiés de "résultat remarquable" par Christine Lagarde, ministre de l'Economie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2011 à 11:43 :
Et la Lybie, elle creuse pas un peu notre déficit?
Réponse de le 01/04/2011 à 16:25 :
A Boris - Moins que vous le pensez! Même lorsqu'elle n'est pas en opération, l'armée coûte cher!
a écrit le 01/04/2011 à 9:24 :
Impossible car le budget de l?Etat est structurellement calculé avec un déficit d?au moins 3%
Et jamais respecté. Evidemment et mécaniquement la dette augmente. A quand un budget excédentaire comme dans la plupart des « ménages ». Seulement à cette aune la dette diminuera, mais ce n?est pas pour demain. Il est là le véritable sophisme des gouvernants.
a écrit le 01/04/2011 à 7:40 :
Une dette publique à 82% de son PIB, "remarquable". Je dirai pluôt que c'est une catastophe, on s'enfonce tranquillement dans l'endettement. Et ça n'inquiète pas nos gouvernants incompétents. Il faudrait plutot se désendetter plutot que polémiquer sur des sujets qui nosu font oublier l'essentiel.
a écrit le 31/03/2011 à 22:57 :
La crise tue" la crise"...donc la dette tue" la dette" si on suit mon raisonnement...le déficit tue" la croissance"..et donc le PIB fonctionne en rapport a l accumulation" des produits" épargnés"..Dans la possibilité d avoir" une dialectique.".. sur la croissance réelle de la France Il faudra trouver un autre mode de calcul...ou dans quelle cas un prolongement "linéaire"en partant du principe de l équidistance entre
le néo- capitalisme et du libéralisme En partant de l idée, et même l essence de l idée elle même, qui forcement, donne matière a réflexion...la mutation du "capitalisme " ..Le gros handicape de cette thèse , c est son importance économique et financière .......et de quelle façon elle peut être utilise et surtout sur
quelle équation "spéculatif "...ho! pire des cas ou aux meilleurs ?
a écrit le 31/03/2011 à 21:56 :
L'état s'est endetté de 7% de PIB l'année dernière soit en fait de 55% (au budget 2010 : recettes 270,5 Meuros, déficit : 419,7 Meuros soit donc l'état Français a dépensé 1,55 fois plus que ce qu'il a touché en revenu). C'est toujours ces données "enfumages" que l'on nous sert. Le PIB c'est la richesse créée par la France entière et non par l'état. Mais le nombre de 7% passe mieux à dire, mais quand il va falloir passer à l'addition on vous expliqueras que les français ont vécu au dessus de leurs moyens et là on vous donneras les vrais chiffres comme pour l'inflation, il n'y en a pas; comme pour la crise, il y a pas (selon Lagarde) puis d'un coups il y a quand ça les arranges.
Réponse de le 01/04/2011 à 5:06 :
A candide - La situation internationale nous oblige à nous comparer aux autres, pas à nous regarder le nombril et les comparaisons ne jouent pas en notre défaveur.
Réponse de le 01/04/2011 à 7:54 :
@ Lucifer . Si les déficits antérieurs avaient été raisonnables nous ne serions pas dans cette situations. "Les comparaisons ne jouent pas en notre défaveur" c'est sur, si vous regardez TF1 et écoutez nos pseudos élites, tout va pour le mieux !.
Cependant, si vous voulez parlez déficit, nous pouvons ajouter tous les engagements hors bilan de l'état Français, qui montrent que nous faisons comme la Grèce depuis plusieurs années: cacher les déficits sous le tapis, et quand il faudra passer à l'addition tout le monde sera surpris !
a écrit le 31/03/2011 à 19:16 :
Il ne s'agit pas de dire que la situation de la France est remarquable mais la diminution du déficit est une bonne nouvelle, voire une très bonne nouvelle. Maintenant, force est de constater que malgré la terrible crise internationale que nous venons de traverser, notre pays s'en tire beaucoup mieux que beaucoup d'autres pays occidentaux, à la seule exception de l'Allemagne.
a écrit le 31/03/2011 à 19:12 :
impossible de faire passer mon commentaire
a écrit le 31/03/2011 à 16:56 :
enfin une nouvelle positive, je vais pouvoir enfin augmenter mes marges ! car ces derniers temps une fois payé mes charges je n'avais plus aucun bénéf pour moi !!!
a écrit le 31/03/2011 à 14:54 :
Allelulia Alleluia

Le gourou baroin avec la lagarde a dit le deficit baisse...............

Allelulia Alleluia

C'est pas interdit les sectes en France ... sutout celles qui racketent.....

Merci de votre réponse
a écrit le 31/03/2011 à 14:03 :
la dette augmente et le deficit baisse !!! chapaud l'artiste celle là il fallait avoir le culot de la sortir completement inconscient le mec et il s voudraient nous fairr croire qu'ils sont credibles.....
Réponse de le 31/03/2011 à 14:26 :
Encore un qui confond stock et flux... De plus, on utilise un ratio d'endettement sur le PIB et non une dette brute.

Par exemple, si on a un déficit de 2% et un PIB en augmentation de 2%, le ratio d'endettement est stable. Pour autant, la dette brute augmente de 2%.

A contrario, si on a un déficit de 7% contre 8% l'an passé, le tout avec une croissance de 1.5%, et bien le ratio d'endettement s'accroit. Et il continuera à s'accroitre tant que la croissance du PIB ne sera pas supérieur au déficit.
a écrit le 31/03/2011 à 13:27 :
Quand la droite est arrivee au pouvoir les caisses de l'etat n'etaient pas en bonne etat , il faut le dire -
Réponse de le 31/03/2011 à 13:47 :
Le gouvernement et le président qui prendront la suite en 2012 pourront constater qu'entre 2002 et 2012 (10 ans de gouvernement de droite) la situation a empiré avec une accélération spectaculaire depuis 2007 il faut dire que notre Président a été a bonne école avec son Maître Balladur qui a fait exploser l'endettement de la France. La situation budgétaire de la France est grave et la polémique c'est de la faute à la gauche ou c'est de la faute à la droite est stérile ne résout rien.
Réponse de le 31/03/2011 à 16:59 :
il a tellement ete à bonne ecole qu'il etait meme ministre du budget à l'epoque et que c'est precisement la que les comptes ont commencé à réellement déraper....c'est bizarre non!!!!
Réponse de le 31/03/2011 à 17:12 :
Lire : bon etat desolee
a écrit le 31/03/2011 à 13:20 :
Uoi, mais si je me souviens bien, les règles de l'UE prévoyait des amendes en cas de dépassement au-delà de 3%. S'agirait-il encore de la préparation des présidentielles toutes ces annonces d'amélioration subite :-)
a écrit le 31/03/2011 à 13:20 :
ce qui est inquiétant c'est que malgré toutes les réformes ( retraites, supression de postes, etc ...) l'Etat ne s'endette plus de 7,5% mais de 6% par an ?????
Bon d'un autre coté l'Etat a de l'or et possede des parts dans EDF, GDF et EADS notamment mais bon que vaudront ces soi-disant champions dans 10 ans
ps: j'oublia la SNCF houps
Réponse de le 31/03/2011 à 13:52 :
On appelle cela vendre les bijoux de la famille! mais ci cela ne comble pas le déficit mais ne fait que le réduire le problème subsiste et cela s'appelle un appauvrissement de la nation! Que penser du bel exemple donné par Villepin qui a bradé au privé les sociétés d'autoroute. cela ne me semble pas être une bonne gestion du patrimoine national.
a écrit le 31/03/2011 à 12:16 :
Elle est partie pour longtemps
a écrit le 31/03/2011 à 11:40 :
En tous cas cette non-nouvelle s'accompagne le même jour d'une superbe déclaration de Mr Georges Tron (secrétaire d?État auprès du ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l?État, chargé de la fonction publique) annonçant qu'en 2012 il fallait arrêter la règle de non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Merveilleux tout va bien il n'y aura plus de déficit en 2012...
Réponse de le 31/03/2011 à 13:39 :
Il faut arrêter le discours réducteur des libéraux qui est de dire que le déficit vient uniquement du nombre de fonctionnaires c'est un peu rapide et idéologique. le déficit vient de l'ensemble des décisions prises par le gouvernement: aide diverses, éxonérations, investissements, aides fiscales et coût de la fonction publique.
En laissant filer la dette ce qui est accentué depuis 2007 les écononomies faites en supprimant des emplois sont malheureusement largement compensées par l'augmenation des intérêts de cette dette.
a écrit le 31/03/2011 à 11:31 :
Bref, le résultat catastrophique est un peu moins catastrophique. Si l'on payait parlementaires et gouvernement en fonction des résultats, nous ferions de substantielles économies. Si nous demandions à nos élus de rembourser les avantages dont ils ont bénéficié indûment depuis leur vote des déficits budgétaires, nous apprendrions que la politique paye et même paye grassement des escrocs. Peut-être il aurait-il moins de postulants à l'avenir!
Réponse de le 31/03/2011 à 13:20 :
la FRANCE serait tres riches
a écrit le 31/03/2011 à 11:10 :
il faut réduire les dépenses en core plus notamment les dépenses de fonctionnement de l'état et surtout faire barrage à la gauche qui ne sait faire autre chose que d'augmenter les dépenses. Avant son arrivée au pouvoir en 1981 les comptes étaient à l'équilibre non? alors surtout ne les laisser pas passer il vont encore une fois nous conduire dans le mur
Réponse de le 31/03/2011 à 11:46 :
Le budget de la France a explosé avec le retour au pouvoir de la droite en 2002 alors cherchez l'erreur et vous verrez peut etre que ce n'est pas la faute de la gauche.En 2000,les comptes de la sécurité sociale était à l'équilibre et le chomage diminuait.Arretez de taper sur le PS car cela devient lassant à la fin comme quoi les maux de la france sont la gauche et sa gestion des finances publiques.
Réponse de le 31/03/2011 à 13:22 :
Si la gauche passe le bilan sera catastrophique ,pire que la droite -
Réponse de le 31/03/2011 à 13:56 :
J'avais une image un peu négative des français de l'étranger mais il y en a qui sont sympathiques!
Réponse de le 31/03/2011 à 14:16 :
@ rubis : bravo quelle argumentation ! continuez svp nous sommes très attentif à vos brillantes interventions !
Réponse de le 31/03/2011 à 17:03 :
arreter de vous lamenter sur le clivage gauche droite , mettez vous au boulot comme moi et gauche ou droite je ramene autant de pognon
a écrit le 31/03/2011 à 10:29 :
Le problème c'est que la gauche, assistée par une multitude d'associations et soutenue plus ou moins (in)directement par des grands médias, va agir de toutes ses forces pour faire augmenter les dépenses (et par conséquent le déficit)... en même temps qu'elle continuera à dénoncer la non augmentation des impôts "des plus riches" (oubliant que même pour ses "plus riches" la France a le taux de prélèvement obligatoire le plus élevé des pays développés). Avec de tels comportements, la France ne pourra pas s'en sortir...
Réponse de le 31/03/2011 à 10:46 :
Malheureusement, les Français sont trop versatiles pour choisir une direction un bonne fois. Ils votent bleu un jour, pour voter rouge le lendemain! Ce qui fait que systématiquement le pouvoir en place est contré dans sa politique.
Je pari que si un président de gauche est élu, les régions connaîtront une poussée à droite.
a écrit le 31/03/2011 à 10:14 :
La bonne nouvelle ce sera quand le budget sera à 'équilibre et que l'endettement diminuera puisque dans l'immédiat la dette donc le service de la dette augmente et il fait plus qu'annihiler les effets des économies de budget faites en supprimant des postes de fonctionnaires. Résultat un service public détérioré et un endettement qui continue à grossir. beau cadeau pour le successeur de 2012 et crainte pour le contribuable après le vote.
a écrit le 31/03/2011 à 10:13 :
Je pige pas bien.. (bon je reprends les études de compta bientot) .Mais la dette augmente (tout le temps et beaucoup) et le déficit diminue..
Réponse de le 31/03/2011 à 13:12 :
Ce n'est que de l'escroquerie intellectuelle. Tant qu'il y a déficit, la dette augmente.. c'est aussi bête que cela. Parler de réduire le déficit consiste a réduite la vitesse d'augmentation de la dette, mais absolument pas de la résorber. De plus, on sent bien l'approche des élections, donc on est en train de tout planquer sous le tapis pour pouvoir communiquer sur des bons résultat du gouvernement.
a écrit le 31/03/2011 à 10:01 :
Tout ça n'est pas très glorieux car la dette augmente inexorablement . La population est comme anesthésiée et inquiète de ce gouffre en forme de trou noir.A quand le point d'inflexion de la courbe de la dette ? 2100...2200...
Réponse de le 31/03/2011 à 10:35 :
D'après les estimations, il me semble que ce devrait être 2013. Le pourcentage de la dette devrait diminuer!
Réponse de le 01/04/2011 à 9:22 :
Impossible car le budget de l?Etat est structurellement calculé avec un déficit d?au moins 3%
Et jamais respecté. Evidemment et mécaniquement la dette augmente. A quand un budget excédentaire comme dans la plupart des « ménages ». Seulement à cette aune la dette diminuera, mais ce n?est pas pour demain. Il est là le véritable sophisme des gouvernants.
Réponse de le 01/04/2011 à 9:22 :
Impossible car le budget de l?Etat est structurellement calculé avec un déficit d?au moins 3%
Et jamais respecté. Evidemment et mécaniquement la dette augmente. A quand un budget excédentaire comme dans la plupart des « ménages ». Seulement à cette aune la dette diminuera, mais ce n?est pas pour demain. Il est là le véritable sophisme des gouvernants.
Réponse de le 01/04/2011 à 9:22 :
Impossible car le budget de l?Etat est structurellement calculé avec un déficit d?au moins 3%
Et jamais respecté. Evidemment et mécaniquement la dette augmente. A quand un budget excédentaire comme dans la plupart des « ménages ». Seulement à cette aune la dette diminuera, mais ce n?est pas pour demain. Il est là le véritable sophisme des gouvernants.
a écrit le 31/03/2011 à 8:58 :
un budget est facile à. maquiller.le gouvernement manque d'idées pourtatnt simples pour faire des économies.un exemple subventionner les heures sup avec le chomage actuel ? une tva réduite pour le repas du jour ok mais ,une tva réduite pour le fouquets,?
a écrit le 31/03/2011 à 8:48 :
ca c'est une bonne nouvelle!
Réponse de le 31/03/2011 à 10:17 :
aux innocents les mains pleines!
a écrit le 31/03/2011 à 8:20 :
Bonjour,

On est encore en train de vendre la peau de l'ours, avant de l'avoir abattu!
Attendons les nouvelles lois fiscales, qui comme toutes les " réformes frnçaises " aurant certainement une collecte négative par rapport à aujourd?hui!

Cordialement

giantpanda

a écrit le 31/03/2011 à 7:45 :
Monsieur Baroin, redescendez sur terre, vous n?avez rien compris aux problèmes des français, qui au quotidien s?interrogent sur l?augmentation des prix des matières premières, de l?augmentation du prix de l?essence, de l?augmentation du prix du gaz et de l?électricité.. ;et j?en passe?..Non pas que les questions de déficits budgétaires et de dette de l?état ne sont pas importantes, mais elles le seraient moins si les finances publiques étaient mieux gérées. Le déficit budgétaire serait moindre
? si les collectivités territoriales ne se développaient pas de façon exponentielle, avec des dépenses au budget de l?Etat à hauteur de 87,5 milliards/?, alors que la France a déjà un nombre de communes le plus élevé d?Europe (36.500),
? si le budget de la défense ne représentait pas 37 Milliards d?Euros/an, alors que la France n?est pas en guerre, hormis l?engagement hasardeux en Lybie?
? si les dépenses sociales au bénéfice de personnes qui ne travaillent pas n?étaient pas si généreuses
? si les indemnités de chômage n?étaient pas si élevées : 61 % est la moyenne du rapport entre les gains d?un chômeur et le salaire précédent sa perte d?emploi, en 2008 pour une période de cinq ans suivant la perte d?emploi
? Si la contribution de la France au budget européen n?était pas aussi significative (18,2 Milliards)?.alors qu?il n?apparait aucune recette de l?union européenne dans le budget de l?Etat
? Si la progression des revenus/salaires des plus riches et des couches moyennes n?était pas aussi déséquilibrée depuis plusieurs années.
? Si le statut de fonctionnaire n?apportait pas une distorsion de situation aussi discriminante (même après la récente réforme des retraites)


Et je m?arrête ici, car la liste est non exhaustive, mais pourrait encore être longue??.
Réponse de le 31/03/2011 à 9:01 :
Vous, vous regarder TF1 tous les jours
Réponse de le 31/03/2011 à 9:39 :
Ils bossent sur le déficit et vous leur reprochez ? Le chômage n'a rien à voir avec le déficit de l'Etat et c'était à l'équilibre, sauf crise majeure.
Aucune recette de l'Europe en France ??? Et la PAC ? et des tas d'autres aides de ce type ?
Réponse de le 31/03/2011 à 10:40 :
Et pourquoi vivre au sein d'une même nation, si on ne fait pas jouer les solidarités, quand cela est nécessaire! Le Chacun pour soi ne serait pas plus glorieux il me semble.
Et contrairement à vos propos, la dette impact directement le quotidien des Français.
a écrit le 31/03/2011 à 7:28 :
Pfeuh! Il va vraiment falloir revoir ses cours d'économie, et d'études transversales !
Car un jour c'est blanc d'un coté, noir de l'autre, untel annonce ceci, l'autre cela, les états , les politiques, les économistes, les fameuses agences de notation, les médias, les on-dit . . .
Pourrait on vulgariser ces annonces journalières, que le commun des mortels puisse s'y retrouver?
Réponse de le 31/03/2011 à 7:46 :
ben je trouve ça très claire ;-), tout le monde est content de voir que mes deux filles de 4 ans et 1 ans sont en train d'hériter d'un joli cadeau qu'elles auront tout loisir d'apprécier quand elles travailleront. Ou alors elles feront pareil que nous et reporteront ce joli cadeau sur leurs enfants. Après tout ce ne sont pas elles qui auront commencé.
Réponse de le 31/03/2011 à 10:42 :
A part qu'elles n'auront pas le choix, les créanciers réclamant leur dü avant de nous reprêter!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :