Ce que les Français pensent des fonctionnaires

 |   |  308  mots
Copyright Reuters
Selon un sondage réalisé par TNS Sofres pour le compte de la FSU, les fonctionnaires sont jugés honnêtes, compétents, au service du public et à l'écoute par une très large majorité des Français. Plus d'une personne interrogée sur deux juge également que l'Etat traite mal ses salariés.

Qui aime bien châtie bien? Voilà sans doute le proverbe qui sied le mieux au point de vue des Français sur ceux d?entre eux qui travaillent pour la fonction publique. Alors que la très grande majorité des fonctionnaires eux-mêmes ont le sentiment que leurs compatriotes ne les portent pas vraiment dans leur coeur, les Français, eux, pensent tout le contraire.

Selon un sondage TNS Sofres pour le syndicat FSU, les fonctionnaires sont jugés "honnêtes" pour 75% des personnes interrogées, "compétents" (69%), "au service du public" (67%) et ayant « le sens du service" (64%). Ils sont également perçus comme "à l'écoute" (63%), "accessibles" (59%) et "disponibles" (54%).

Plus de 7 Français sur 10 hostiles au non remplacement d'un fonctionnaire sur deux

"En ces temps difficiles, c'est un jugement qui redonne de la fierté et du baume au coeur", estime Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, premier syndicat de la fonction publique d'Etat. Non contents d?apprécier le service qu?ils rendent, les Français ? ou du moins une majorité d?entre eux ? estiment que les fonctionnaires ont raison de se plaindre de leurs conditions de travail. Plus d?un sur deux déclare dans ce sondage que l'Etat est un employeur qui "traite mal" ses salariés. Et les deux-tiers des personnes interrogées estiment également que l'Etat ne leur donne pas les moyens suffisants pour bien remplir leurs missions.

Autre source de satisfaction pour les commanditaires de cette enquête d?opinion, la règle de non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite n?est défendue que par une minorité des Français. 71% des personnes interrogées par TNS Sofres estiment qu'il s'agit d'une "mauvaise chose".
Le sondage a été réalisé lors d'entretiens à domicile les 13 et 14 avril auprès de 1.000 personnes, selon la méthode des quotas.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/06/2016 à 3:10 :
Il faut diminuer les fonctionnaires, une constante chez ses gens (une majorité) est leur de-responsabilisation au profit de leur hiérarchie devant laquelle ils sont à genoux. Préfecture, juges, procureur, caf , police, etc etc etc . Je doute fort de l'objectivité de vos sondages concernant la fonction publique, quand à leurs situations qu'ils pensent être enviable ou pas , n'est pas le sujet. La question serait plutôt , quel est la meilleur façon de satisfaire les besoins de ce qui leur permettent d'avoir un salaire en fin de moi.il y à bien sur une réponse honnête et une autre à connotation plus politique...quand on voit ceux qui dirigent le pays le changement n'est pas pour tous de suite ....
a écrit le 13/05/2011 à 14:48 :
bien sur,nous sommes dans les prejuges...bien sur il y a des planques...mais comme dans le prive...etant de france telecom je peux vous dire que j ai cotoye des 2,prives et fonctionnaires,eh bien les plus faineants etaient les prives !(qui etaient nettement mieux payes)
moi je n ai pas envie de passer 2h a atendre au guichet de la poste (on ne peut pas dire qu ils choment ceux la !!),alors en supprimant les postes de fonctionnaire on va arriver a encore moins de qualite et on critiquera encore plus les fonctionnaires...pour finalement se tourner vers le prive...entreprises tenues par les amis de notre cher president...
de toute maniere,il suffit de voir comment ca fonctionne dans les autres pays...les hopitaux ,trains et autres services publics ,en angleterre...c est la catastrophe !
alors soyons honnete,a l inverse de l imbecile qui croit que les greves sont payees par l entreprise public (sinon il n y aurait que des greves !!)),et admettons que le service en france est correct peut etre pas parfait mais possede un service de qualite.
a écrit le 10/05/2011 à 15:09 :
Sondage inutile, ce qûi embête les francais ce sont la protection de l'emploi, les avantages devant la retraite, les semaines à 25 heures, les grêves payées ( 1 cheminot en grêve sur 5 permet de paralyser le trafic => 4 jours de grêve payés sur 5, versement sous forme de "primes")...
Lorsque l'on parle de non remplacement d'un fonctionnaire sur 2, evidemment que les francais sont contre, on leur montre les classe en sureffectif, et eux pensent tout de suite aux professeurs non remplacés! REVEILLEZ VOUS, ce ne sont pas les seuls fonctionnaires en France!
De plus, selon le rapport de la cour des comptes, fait par un socialiste (je le précise car on va encore me dire que je suis de droite ce qui n'est pas le cas) qui fait état d'un système d'éducation en France ultra defaillant mais en aucun cas à cause du budget ou du manque d'effectif, qui n'est pas moins important que nos amis européens...
Un sondage comme celui-ci ne mène à rien, aucune de ces questions n'a été évoqué... personne n'a remis en question la disponibilité ou encore le manque d'intelligence des fonctionnaires
a écrit le 08/05/2011 à 2:18 :
Je dois vivre dans un monde parallèle.
Depuis quelques temps la mode est aux sondages réjouissant ceux qui les commandent.
En réalité, tout dépend des questions, toutes les questions et pas seulement celles pour lesquelles on nous donne les chiffres, ainsi que la manière dont elles sont posées.
Le simple choix des qualificatifs fait soit penser qu'ils sont été testés, soit qu'on a épuré les résultats. Sinon, comment justifier ce choix?
Une méthode normale consisterait à commencer par demander aux sondés de donner les qualificatifs qui leur viennent naturellement à l'esprit concenrant les fonctionnaires. Puis ceux qui leur viennent naturellement à l'esprit pour qualifier leurs qualités et leurs défauts. Puis la même chose concernant l'administration en général, puis les admninistrations en particulier. Et ainsi de suite. Or que lit-on dans le détail de l'étude? (voir:
http://www.tns-sofres.com/_assets/files/2011.05.03-fonctionnaires.pdf)
On y trouve des résultats d'appréciation qui finalement sont ceux que l'on retrouve peu ou prou dan stous les sondages de satisfaction client. Par contre rien concernant ce qui pose problèmes aux autres. Rien sur la grève, rien sur les régimes spéciaux ou les avantages particuliers "perçus" des fonctionnaires. Ainsi j'aurais aimé savoir ce qu'est la réponse à la question: "être fonctionnaire est-il un avantage dans les relations avec l'administration?".
Il eut été intéressant d'avoir une segmentation des réponses (toutes les réponses et pas seulement celles mentionnées) par profession, membre de la famille directe fonctionnaire, et ce afin d'avoir une meilleure idée de la perception de chaque groupe. En effet, au dela de l'impression que ces sondages sont orientés, ils n'apprennent rien. Or ce serait intéressant de faire sauter quelques idées préconçues, car je suis sûr qu'il y en a. Notamment au détriment de l'admnistration, et donc de la volonté plublique, plutôt qu'au détriment des fonctionnaires eux-mêmes.
Réponse de le 08/05/2011 à 18:51 :
Tout à fait d'accord. Encore un sondage "client" présentatn des biais mais très communiquant, comme la politique actuellement.

On oublie les problèmes de fond pour faire du superficiel, du marketing.
Réponse de le 11/05/2011 à 7:34 :
je ne sais pas vous, mais moi je ne trouve aucune question de ce sondage pertinente! Les réponses données sont déjà sous entendues dans les questions posées!!! Quel formatage
a écrit le 07/05/2011 à 22:44 :
Moins de 70% de satisfaction et ça redonne du baume au coeur? On n'a pas les mêmes valeurs. Avec des résultats pareil moi j'aurais une engueulade du patron.

"compétents" (69%), "au service du public" (67%) et ayant « le sens du service" (64%). Ils sont également perçus comme "à l'écoute" (63%), "accessibles" (59%) et "disponibles" (54%).
a écrit le 07/05/2011 à 22:16 :
Très mauvais chois de photo. C'est une photo d?amphithéâtre d'une école de commerce qui illustre votre article. En tout cas, l'ESC Lille sera ravie d'apprendre qu'elle forme des fonctionnaires...
a écrit le 07/05/2011 à 17:32 :
Oui sondage bidon évidement!!!
On ne veut plus des hôpitaux, des crèches, des garderies, des tribunaux, des agents de la pénitentiaire, des pompiers, des professeurs des écoles, des professeurs en collège et lycée, de la DDE, des pompiers, des policiers, des gendarmes, des militaires, des agents municipaux...
Que ceux qui peuvent se payer ses services vivent bien dans notre pays et mort aux autres!
Moi je suis pour des classes à 50 élèves, faire 100 kilomètres pour trouver un hôpital, attendre 30 minutes les pompiers et 1 heures la police ou les gendarmes et j'en passe.
Alors arrêter de taper sur les fonctionnaires et les services publics. Il faut des contrôles certes mais vous vous voyez par exemple faire la queue 5 heures à l'état civil pour être reçu par un fonctionnaire machine et en 4 minutes (pour respecter les critères) dans un lieu sans âme pour déclarer le décès d'un de vos parents, de votre conjoint, de votre enfant...
C'est très français comme réaction toutes les critiques contre l'état et ses employés. ça se vérifie par "toujours pour faire chier" si vous vous faites contrôler par la police et "jamais là quand on a besoin d'eux" si ils ne sont pas la dans la seconde ou "vous" en avez besoin.
c'est pas 1 fonctionnaire sur 2 qu'il ne faut pas remplacer mais 1 français sur 2 toucher à critiquer.
Puis comme l'a dit l'autre: la France on l'aime ou on la quitte, alors que ceux qui vraiment n'aiment pas notre pays... qu'ils tentent ailleurs.
Moi pour avoir vécu dans divers pays à travers le monde j'aime mes fonctionnaires et mes services publics, je les adore même!!!!!!!!!!!!
Allez sans rancune.
Ah oui pour la RATP et la SNCF quand ça ne marche pas bien vous ne vous dites jamais: "si ils y avaient plus d'agents, plus d'investissements ça irait mieux". J'étais tombé sur un graphique une fois concernant la RATP. en gros 80% des perturbations sont liés à des problèmes voyageurs (malade, accident, suicide, bagarre, bloquer la porte pour prendre "ce" métro car on est la personne la plus importante du monde..., ...) 19% liés au matériel ou aux infrastructures et 1% aux grèves les années ou il y a "de grosses grèves" de plus d'une semaine et très très suivies.
ça fait méditer non?
Réponse de le 07/05/2011 à 21:59 :
Moi-même j'ai roulé ma boss en afrique, les pays du magrébh, israêl, aiux états-unis, en angleterre, je pense repartir car la machine de la fonction public me raze un peu beaucoup, alors faites comme moi on à qu'à partir si on se sent mal dans un pays pourquoi y rester ?
Réponse de le 07/05/2011 à 22:10 :
pour arnauld75 je pense à la lecture de vôtre commentaire que vous êtes prof, moi j'ai travaillé dans une grande surfaçe pendant 10 ans, et j'ai pas mal roulé ma boss à l'étranger pourquoi dire ça rien ne vous empêche de repartir à l'étranger, si vous avez une famille vous ne penserez à une chose mais pourquoi j'ai quitté la FRANCE on est pas si mal en FRANCE, moi je suis divorçé avec une petite fille etje pense sérieusement à repartir à l'étranger, à méditer avant d'écrire un telle commentaire ?
a écrit le 07/05/2011 à 17:06 :
Ceux qui sont satisfaits ne sont peut-être jamais allés dans une administration où certains employés(ees) discutent cuisine, vacances ou font leur photocopies perso. en présence des "clients" et auxquels(elles) il ne faut surtout pas poser de question sortant un peu de l'ordinaire et que dire de leurs multiples supérieurs qui souvent ne sont là que pour jouir de sympathiques avantages au frais de nous tous
a écrit le 07/05/2011 à 11:30 :
C'est bizarre, autour de moi j'ai toujours entendu du mal des fonctionnaires. Comme quoi c'est la planque (sécurité de l'emploi). Après, je ne nie pas qu'ils ont beaucoup de travail, mais de manière globale, comme beaucoup d'autres personnes, quand j'ai eu à faire à eux, mon avis est resté négatif.
a écrit le 07/05/2011 à 8:11 :
Ceux qui ne seront pas remplacés ne sont pas ceux qu'il faut. Il y a une trop grande proportion de cadres dans certains secteurs : leur nombre fut considérablement multiplié ces trente dernières années. Si ça fait bien dans les statistiques salariales, ça ne résout pas la surcharge professionnelle de ceux qui exécutent les tâches subalternes mais ô combien indispensables.
Les Français aiment leur fonctionnaires certes, mais pourquoi furent-ils autant méprisés quand leurs salaires étaient inférieurs au privé et sont-ils autant jalousés aujourd'hui ? S'ils sont tant aimés, les Français accepteront-ils, qu'ils soient mieux rémunérés pour doper leur motivation ? Ça m'étonnerait beaucoup, car c'est bien connu, les fonctionnaires sont des fainéants qui dorment pendant le travail ou surveillent la pendule.
a écrit le 07/05/2011 à 6:03 :

Il est clair que vu le nombre de fonctionnaires dans ce pays , plus de 5 millions, c'est statistiquement une majorité de fonctionnaires qui a répondu à ce questionnement sur les fonctionnaires.Donc pas étonnant que les fonctionnaires soient favorables aux fonctionnaires. Il faut être fou pour être contre le non renouvellment partiel des fonctionnaires inutiles .C'est comme quand vous nous donnez , par un micro trottoir ridicule, les états d'âme des usagers bloqués sur les quais lors des grêves imbéciles.En tout état de cause.
a écrit le 05/05/2011 à 13:05 :
15 millions de travailleurs dans le prives cotisent pour les fonctionnaires. 70% des jeunes veulent entrés dans la fonction public. ont a plus de fonctionnaires en France que dans les pays communistes %.
Les grèves à répétition parasitent notre économie. les enseignants, la SNCF, la RATP, La Poste... les blocages du port de Marseille et des raffineries sont une honte, et les scènes de débordements inadmissibles.
Cette tyrannie n'est plus supportable, surtout quand on sait qu'elle est financée par nos impôts au détriment des Français, et qui n'hésitent pas à chaque annonce de réforme à paralyser tout le pays. mais il est vrais qu'il y a pas de journaliste courageux pour dire les vrais problèmes mais ça c'est la France.
Réponse de le 07/05/2011 à 8:50 :
Révise ta copie la RATP et la SNCF ce ne sont pas des fonctionnaires.
Ils bossent les jours fériés et les week end pour te permettre de faire la fête avec tes copains
Réponse de le 07/05/2011 à 15:13 :
Depuis quand la SNCF,est performante?
Pour un Instit,il n'est plus possible de donner le calcul,le train part à telle heure,il roule à x kms heure et doit parcourir x kms.
A quelle heure entre -t-il en gare?
???tout dépend ,parfois 1 nuit pour 800kms ou 12 heures pour 300kms
Alors agréable week-End,faut le dire vite.
Mais avec DSK,tout va rentrer dans l'horizon de la palce des Vosges et de la Porsche Tranquille.
Réponse de le 07/05/2011 à 16:05 :
Double révision de la copie nécessaire : l'enseignant que je suis a fait grève 5 fois en 30 ans, ce qui me semble tout à fait raisonnable. Quant à l'orthographe... il reste du boulot aux fonctionnaires...
Réponse de le 08/05/2011 à 18:56 :
Oui, il reste du boulot aux fonctionnaires. Des classes qui débordent d'élèves, des demandes pressantes des enseignants pour augmanter les effectifs, mais quelle est donc la proportion d'enseignants/non-enseignants dans l'éducation Naitonale? Combien de vrais profs au contact des enfants et combien d'emplois syndicaux de complaisance au ministère?

Peut-être la même que dans la Police remarquez.
a écrit le 05/05/2011 à 11:36 :
« Celui qui n'a plus les moyens de la payer, renvoie sa femme de ménage, fût-elle excellente !
C'est pareil pour un pays : quand de moins en moins de gens travaillent et produisent, il n'est plus possible de payer des commis qui certes "fonctionnent", parfois dur, mais ne produisent pas?
Il n'y a que ceux qui croient au Père-Noël et qui refusent de voir la réalité en face, qui peuvent persister dans une telle perception et de tels commentaires aussi angéliques... Or il arrive que même le Père-Noël n'a pas les moyens, quitte alors aux parents d'inventer une raison pour consoler leurs enfants.
De fait, s. v. p., arrêtez de faire l'enfant ! ».
Réponse de le 07/05/2011 à 12:52 :
Votre comaraison est mauvaise. SI vous virez votre femme de ménage, vous pouvez faire le ménage vous-memes. Mais si vous virez tous les profs et les chercheurs, pouvez vous faire ce travail vous-mêmes ? Non ! Vous n'en avez ni le temps ni les capacités.
a écrit le 04/05/2011 à 16:24 :
Je travaille dans une entreprise privée, où moins de 80 % de clients très satisfaits est considéré comme un très mauvais résultat ! De qui se moque t-on dans ce sondage ? Il faudrait relativiser.
Réponse de le 08/05/2011 à 16:17 :
L'Etat ne gère pas des "clients", encore heureux !
a écrit le 04/05/2011 à 11:19 :
Comme c'est beau l'angélisme à l'égard des fonctionnaires! Oui il y en a qui bosse avec sérieux et compétence, mais malheureusement dans certains secteurs il serait bon par exemple de nous communiquer le taux d'absentéisme comme dans l'éducation nationale par exemple. Nous serions surpris de voir que certains fonctionnaires ne travaillent pas la moitié" de l'année.Peu de fonctionnaires entrent dans leur fonction par vocation, disons que le terme sécurité de l'emploi est plus approprié. N'oublions pas que c'est nous les redevable de l'impot qui payons ces fonctionnaires, et nous serions en droit de réclamer un audit de fonctionnabilité et d'efficacité dans toutes les branches. Nous avons tous en mémoire les attentes dans les bureaux administratifs, c'est l'heure de la pause café, le lundi matin on raconte son week end, et pendant ce temps l'usager attend patiemment la fin des conciliabu les pour étre servi.
Réponse de le 04/05/2011 à 12:18 :
ils ont reussis les CONCOURS .........
Réponse de le 04/05/2011 à 12:58 :
Il ne faut pas oublier que le fonctionnaire travail lui aussi, paye ses impots et consomme donc, il y a productivité et réinstissement de cet argent EN FRANCE.
Vous voulez augmenter la productivité des professeurs? Quand j'étais au lycéen il y a 10 ans de cela, on était plus de 30 élèves par classe. Aujourd'hui le "score" est plus élevé. Vous suggérez quoi? On augmente encore le nombre d'élèves par classe ou on dit à tout les élèves de France qu'ils ont cas apprendre plus vite parce que les famille ne veulent plus casquer pour leur enfant? Alors oui, les planques dans d'administration y en a mais je pense qu'elle n'ont que très peu avenir surtout avec le gouvernemnt que l'on a. Sans devenir pro libéral, il y une différence entre casser le service publique et l'optimiser.
Réponse de le 05/05/2011 à 7:42 :
mettre a disposition dans chaque administration un documents permettant de ce plaindre d'une derive, de l'administration et de ces fonctionnaires.
a écrit le 04/05/2011 à 9:58 :
A tous ceux qui visiblement prennent les fontionnaires pour des boucs-émissaires (violence des parents qui frappent les professeurs, insultes quotidiennes subies aux guichets dés que la réponse (légale) ne convient pas à certains administrés...), je les renvoie à la réponse de Bastien ci-dessous (datant du 3 mai à 19h05)...Lisez là avec attention... Par ailleurs, je vais finir par croire que vous êtes jaloux ?? Passez les concours et vous verrez si c'est le paradis de la glande dans les administrations !!
a écrit le 04/05/2011 à 9:13 :
On se contente de peu!
Autre vision du sondage: à l'envers ça donne: 1 français sur 4 considère les fonctionnaires malhonnêtes, 1 sur 3 les considère incompétents, ... etc...
Sérieux problème d'image quand même: comme on dit, il y a des axes d'améliorations importants.
a écrit le 03/05/2011 à 21:11 :
Bien, les Français sont parfois incohérents! Mais tant mieux s'il y a une prise de conscience face au service public... j'ai quand même de sérieux doutes.
a écrit le 03/05/2011 à 20:33 :
Mince. Pour l'UMP qui aime tant opposer les français les uns aux autres, c'est raté.
a écrit le 03/05/2011 à 20:32 :
Voilà enfin un moyen de rétablir la vérité sur ce que les français pensent des fonctionnaires. Alors que d'habitude on donner trop la parole à la minorité qui a l'habitude de râler sur les fonctionnaires; ces râleurs font plus de bruit, donc on les entend plus que les autres.
Réponse de le 04/05/2011 à 4:37 :
et un de+ moi non plus je n aime pas les fonctionnaires ils jouent de leur petit pouvoir pour humilier le pekin moyen que je suis
Réponse de le 07/05/2011 à 6:26 :
et moi j'ai du mal avec ces usagers anti fonctionnaire qui te rentrent dedans avec leur frustration tout ça parce que nous travaillons dans un service public sans savoir si la personne qui est à l'accueil est titulaire ou sous contrat précaire. Après si vous avez un complexe d'infériorité, je vous conseillerais d'aller voir un spécialiste!
Réponse de le 08/05/2011 à 22:54 :
@ lolo on te parle des titulaires de la fonction publique, et non des petits employés qu'on n'engage pour une durée limitée, toi avoir compris
a écrit le 03/05/2011 à 19:44 :
Honnêtes, compétents......
Il n'y en a qu'un seul qui ne les aime pas......Notre président
Réponse de le 04/05/2011 à 12:25 :
il est élu ...démocratiquement dans le monde beaucoup serai HEUREUX de notre système......pensez a tous les malheureux qui espèrent rester en FRANCE
Réponse de le 04/05/2011 à 17:52 :
C'est avec ce genre de pensée que les lites qui nous gouvernent se font du beurre. Il faut arrêter de se dire que de toute façon c'est pire ailleurs. non au nivellement par le bas !!! Au contraire c'est à nous (comme souvent dans l'Histoire) de montrer l'exemple en mettant un frein a l'ultra libéralisme qui ne fait qu'enrichir une minorité. Et ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : je suis encore plus anti-communiste qu'anti-ultralibéralisme. Il y a un juste milieu.
a écrit le 03/05/2011 à 17:05 :
En tombant dans le panneau de l'opposition entre privé et public, vous vous comportez comme les idiots qui regardent le doigt lorsque le sage montre la lune. Ce sont les banques que vous devriez descendre pour avoir spéculer avec l'argent qu'elles n'avaient pas. Ce sont les mondialistes que vous devriez haïr pour vous avoir plongé dans la latence et avoir détruit vos espoirs. Ce sont les gouvernements de ces trente dernières années à qui vous devriez demander des compte. C'est le gouvernement actuel à qui vous devriez demander sur quelle folie il va donner 450 millions d'euros à la Côte d'Ivoire, 350 millions d'euros à la Tunisie et pourquoi vos frères crèvent en Afghanistan tandis que leurs collègues distribuent tous les jours des tapis de prière. Voilà ce que vous ferez lorsque vous regarderez autre chose que la brindille que l'on vous jette en pâture.
a écrit le 03/05/2011 à 17:00 :
Les fonctions publiques difficiles (sécurité intérieure, défense, santé) ou de proximité (mairies) sont exemplaires mais plus on s'approche de celles pouvant être "privatisées" au plus on se rend compte de leur inefficacité et propension à résister à tout changement. Restent les fonctions régaliennes non ou peu privatisables et qui peinent à s'améliorer : l'éducation, la justice et privation des libertés, le logement, les transports, le commerce extérieur, les fonctions "gestion" (finances, budget, sécurité sociale et retraites,...) dont la liste, longue, est inquiétante.
Réponse de le 03/05/2011 à 20:39 :
Il faut savoir que les agents de sécurité sociale et des caisses de retraite du régime général ne sont absolument pas fonctionnaires.
Réponse de le 04/05/2011 à 9:44 :
Exact.
a écrit le 03/05/2011 à 16:41 :
Pour le FSU ? on comprend mieux les résultats...

et pourtant j'en suis (des fonctionnaires) , je bosse il y en a qui bosse mais il y a aussi tous ceux qui ne foutent rien, notamment dans certaines collectivités locales où il leurs est même demandé de rester chez eux...because pas de bouleau donc la suppression d'un fonctionnaire sur 2 notamment dans l'éducation nationale ne me semble absolument pas scandaleux mais tout simplement justifiée.

Pour la police et gendarmerie , évidemment il en va différemment : plus de policiers et gendarmes et moins de prof.s avec surtout un quota d'heures de travail minimum (le bouleau à la maison ? on ne peut pas me faire le coup : j'ai été élevée par des enseignants)

un peu de sérieux je vous prie... si le ridicule tuait..
Réponse de le 03/05/2011 à 17:43 :
je suis contractuelle dans l'education nationale et je peux te dire qu'au contraire il y a pénurie de prof ! Mes contrats s'enchainent et dans les établissements il est monnaie courante de voir des classes sans professeur !
Même si je fais partie de se système je trouve cela scandaleux d'embaucher des personnes comme moi plutôt que des enseignants avec une formation solide (et le statut qui va avec) !
Réponse de le 03/05/2011 à 18:38 :
@ Marie210917: bosser ne veut pas dire travailler ! Les fonctionnaires bossent beaucoup parce qu'ils se créent du travail. Un problème qui pourrait être réglé avec un peu de bon sens devient souvent un des travaux d'Astérix :-) Le client doit rappeler, écrire et se fâcher de nombreuses fois avant d'obtenir satisfaction. Cela s'appelle en effet bosser, mais pas travailler :-)
Réponse de le 03/05/2011 à 20:26 :
Ce phénomène "astérix" dont vous parlez n'est pas l'apanage de la fonction publique : c'est encore pire dans les services du privé, notamment les opérateurs internet, téléphonie, TV par satellite etc. Demandez aux français ce qu'ils pensent de ces services et vous verrez ce qu'ils répondent... pas sûr qu'ils trouvent tous ces gens "compétents" et "honnêtes".
Réponse de le 04/05/2011 à 12:17 :
c'est vrai. +1 pour @patrickb
Réponse de le 07/05/2011 à 9:17 :
Oui plutôt drôle votre commentaire. Je cite:
"il y a aussi tous ceux qui ne foutent rien, notamment dans certaines collectivités locales où il leurs est même demandé de rester chez eux...because pas de bouleau donc la suppression d'un fonctionnaire sur 2 notamment dans l'éducation nationale..."
Les profs sont agents territoriaux? Ils doivent être contents de l'apprendre...A mon avis votre connaissance de la FP est assez faible.
Oui il y en a qui bossent et d'autres moins...Tout comme dans le privé.
Des gens payés à rester chez eux pour manque de boulot, jamais vu dans une collectivité territoriales encore, pourtant j'y suis et assez bien placé pour voir ce que font les gens.
Allez dans une petite mairie et discutez avec les fonctionnaires, vous apprendrez pleins de choses, loin de l'image du fonctionnaire surpayé qui s'endort à 14h et rentre chez lui à 16.
Quant aux profs (FPE hein...), je vous invite à exercer juste un peu pour vous faire une idée...sous-payé, 0 prime, boulot par dessus la tête (encore plus pour les profs des écoles), gamins ingérables (selon les zones), parents ingérables, pas ou peu de moyens, aucun soutien de la hiérarchie si problème donc oui parfois certains craquent parfois.
On peut aller dans le privé, souvent les profs sont ceux qui ont raté le concours pour entrer dans l'Education Nationale, ca rassure :)
Le privé, on y va tout droit de toute façon et on verra bien...Nous ne serons plus des administrés mais des clients, c'est tout dire...
Les salaires du privé, faudra bien les payer ;)
Soit-dit en passant, les fonctionnaires payent des impôts donc entendre dire constamment "c'est nos impôts", ce sont aussi les leurs! ;)
Réponse de le 31/10/2011 à 15:04 :
@Drôle : Mdr>>>>>>Écrire "bouleau" en lieu et place de "boulot" faut le faire. C'est un mot que vous ne devez pas employer souvent.
a écrit le 03/05/2011 à 16:20 :
La lois du 3 janvier 1973 est LE problème de la france. Ce demander si la fonction publique a lieu d'etre est profondément débile. Avant 73, l'état français empruntait à la banque de franque à taux 0 et celle ci pretait aux banques privée avec un certain taux d'intéret. L'avantage était que si les banques privée dérivaient ou exagéraient, la banque de france modifiait ses taux d'intéret. Celui ci avait un controle sur l'endettement de ses services publics (qui leurs coutait moins cher chaque année en raison des intérets récupérés sur les banques privée) et l'état avait son mot à dire sur la gestion des circuits financiers. Aujourd'hui BCE est complètement larguée et la dette que l'on doit chaque année aux banques privées européennes s'élève à environ 3% de notre dette totale, soit cette année sur ma feuille d'imposition, 45,4 millards d'euro de charge de dette ce qui correspond aujourd'hui à 1500 milliards d'euros. Jusqu'à preuve du contraire le privée est là pour faire des bénéfices... plus on s'endette, plus les intéret de la charge sont grand et donc les bénéfices des banques privée payé par le contribuable qui lui met la faute sur le fonctionnaire, ce que veut exactement la politique pro libéral actuelle. mais aussi plus l'état français s'endette, plus il est impuissant devant les initiatives libérales et plus il doit rogner ses services publiques. Les charges de dettes représentent le 3ème budget le plus important (au dessus du budget de l'armée française). Cette charge augmente toujours plus chaque années malgrès le vent de privatisation qui a touché de nombreux service public. Pour soit disant ouvrir la concurrence et payer moins cher mais à quelle prix pour les conditions du travailleur européen, je ne parlerais pas des ententes de prix à la hausse (bouygues-SFR-orange), les dégradations de la qualité des services privatisé... délocalisation ou emplois "flexible" payée au lance pierre (faut bien proposé des prix toujours moins cher et faire des bénéfices quand meme). Les services publique vendu au privé n'ont fait que stabliser le rapport dette/PIB durant chirac, depuis que Sarkosy est là ce rapport est une catastrophe. Normal y a presque plus rien à privatiser, pourtant les dettes continuent d'augmenter alors que le service publique devrait nous couter moins cher qu'il ya 15 ans, ben faut croire que non et se demander si celui qui nous coute cher aujourd'hui c'est le branleur de fonctionnaire dans sa planque administrative ou l'argent que nous coute le système libérale actuel? Petit info sur les déficits d'état avant et après 1973: http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Public_Deficit_of_France.png (c'est TRES parlant). Bonne journée à vous et s'il vous plait (pour le journal) arreter le renouvellement intempestif des pages internet ce serait bien merci.
a écrit le 03/05/2011 à 15:41 :
Avec la réduction d'un seul fonctionnaire sur 2 partant à la retraite, la charge de travail de ceux qui restent est plus importante quelque secteur que ce soit...Pour info,les salaires sont gelés depuis 2 ans dans la fonction publique et ils ne sont pas non plus indexés sur l'augmentation des charges énergétiques (essence, électricité...). Le vrai problème ce ne sont pas les "petits" fonctionnaires qui travaillent pour un peu plus que le Smic mais les "Hauts" fonctionnaires qui ont des avantages honteux et se la coulent douce... Par ailleurs, qu'a fait l'Etat des économies attendues de la baisse des fonctionnaires ?? (Mon salaire n'a pas été revalorisé en tout cas !) Les aides aux entreprises, la baisse de la TVA dans la restauration ne sont créatrices de vrais emplois car pas assez contrôlées (là aussi on pourrait faire des économies, cela ne vous choque pas ??). Suite à une loi votée récemment on peut "éjecter" un fonctionnaire que l'on veut "déplacer" après 3 refus d'un nouveaux poste. Enfin, monter le privé contre le public est dangereux pour vous et moi car au final nous y perdrons tous !!
Pour info, j'ai bossé pendant 15 ans dans l'hôtellerie-restauration où les lois datent de Napoléon...alors le privé je connais...
Réponse de le 03/05/2011 à 16:46 :
Avant de défendre les fonctionnaires avec autant de fougue, il vaudrait mieux se renseigner ; concernant le « soi-disant » gel des salaires?c?est le point d?indice qui est gelé et non le traitement. La nuance n?est pas que sémantique : hors évolution du point d?indice, les rémunérations grimpent quand même de 2,75 % par an?En effet, depuis 1999,, elles ont progressé en moyenne de 3,6 % par an (1,9 %) hors inflation, ces informations émanant de la Cour des Comptes, organe de l?Etat intègre s?il en fût?sur ce total de 3,6 %, le point d?indice n?explique que 0,85 % ;Chaque année, le salaire des agents a ainsi augmenté de1,9 % grâce à l?ancienneté ou aux promotions, sans oublier le coup de pouce de 0,85 % par an, octroyé sous forme d?avantages catégoriels à certains ministères ou corps de fonctionnaires.
En conclusion, beaucoup de salariés du privé souhaiteraient être logés à la même enseigne?..
Réponse de le 03/05/2011 à 17:11 :
Beaucoup, de fonctionnaires ne sont pas satisfaits de leur sort semble t'il. Alors, pourquoi 70% des jeunes veulent ils le devenir ? Et pourquoi les insatisfaits ne vont ils pas dans le privé ? Petite précision : C'est l'indice qui est gelé depuis 2 ans, pas les traitements qui bénéficient toujours des augmentations automatiques à l'ancienneté et des nombreuses primes et avantages contractuels (style chaussures à La Poste, charbon à la SNCF, droit (!) à 32 jours de maladie, etc.).
J'arrête là car il y a trop à dire.
a écrit le 03/05/2011 à 15:00 :
Evidemment plus de 70 % des français souhaitent un poste de fonctionnaire pour caser leurs ratés de gosses, et ne plus avoir à se soucier de leur salaires. Pour eux la fonction publique est au pire payée par les autres, au mieux un moyen d'assurer l'avenir même médiocre de leur progéniture. Dans les deux cas ils se gourent.
Réponse de le 03/05/2011 à 15:18 :
Sous votre respect, c'est lamentable ce que vous dites. Votre discours est pétri d'ignorance et de nombrilisme tant vos pensées sont aussi tranchées qu'intolérante.
Réponse de le 03/05/2011 à 15:39 :
et en plus ils ce reproduisent entre eux cest pour vous dire que l on est pas dans la merde
Réponse de le 04/05/2011 à 0:11 :
pour phibias au moin un commentaire qui à du sens.
Réponse de le 07/05/2011 à 6:33 :
merci pour les "ratés" ça fait toujours plaisir de se faire insulter - une fonctionnaire territoriale qui prend à coeur son métier
a écrit le 03/05/2011 à 14:55 :
Je suis au statut privé et travaille aussi avec des fonctionnaires dans un ancien établissement de staut public maintenant privatisé. Beaucoup mouillent leur chemise mais beaucoup aussi se comportent comme des parasites du système (à tous le sniveaux) protégés qu?ils sont par la garantie de l?emploi. Le comportement de ces derniers a justifié en partie la privatisation. Au vu de ce qui se passe en Angleterre, je ne crois pas que la suppression des fonctionnaires nous dirige vers un monde meilleur mais je crois plutôt à une élévation des mentalités. Là les politiques ont un rôle d?exemple qu?ils sont loin d?assumer. Se la couler douce n?est pas responsable, bosser à s?en rendre malade non plus. Et je vois les deux quotidiennement.
a écrit le 03/05/2011 à 14:43 :
des gens a traités comme dans le privé!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 03/05/2011 à 18:59 :
Aujourd'hui à La Réunion, un forcéné est rentré à la Trésorerie du Tampon avec un fusil. Il a tiré 6 cartouches sur les fonctionnaires et en a blessé deux dont un grièvement.

Pas un mot bien sûr de cette histoire dans les médias (seul Le Figaro a passé la dépêche de l'AFP, datée de 15h35).

Vous en pensez quoi ?
Réponse de le 04/05/2011 à 7:40 :
Qu'il faudrait faire la meme chose chez Free ? et autre services en ligne
a écrit le 03/05/2011 à 14:13 :
Je distingue 2 types de fonctionnaires : ceux qui bossent (ex hôpitaux, sécurité civile) et les autres (scolaire, transport, ...) qui n'ont aucune idée du monde dans lequel ils vivent (augmentations annuelles, RTT en masse, ....). Donc je respecte les premiers mais j'ai plus de mal avec les autres.
Réponse de le 03/05/2011 à 16:09 :
Je ne suis pas d'accord avec vous : les machinistes de la RATP travaillent meme les jours feries et rarement ils finissent a l'heure a cause des encombrements de la circulation -
Réponse de le 03/05/2011 à 18:07 :
Augmentation annuelle des enseignants? J'aimerais bien !
Des gens qui ne bossent pas? Allez prendre 25 gamins pour la journée, on en rediscute après!
Réponse de le 03/05/2011 à 21:14 :
Quelle est la raison principale pour vouloir devenir prof ? les congés ! La vocation devient de plus en plus rare et c'est un ancien prof qui vous le dit. On ne force pas les gens à devenir fonctionnaire alors il faut prendre aussi les inconvénients de la fonction et arrêter de pleurer ...surtout quand on vit dans un monde CONCURRENTIEL !!!
Réponse de le 07/05/2011 à 14:25 :
Les fameux congés des enseignants sont des congés non payés. Les professeurs sont payés 10 mois, étalés sur 12 mois.
a écrit le 03/05/2011 à 13:30 :
Je crois qu'il faut bien distinguer le fonctionnaire de base qui profite du bordel organisationnel pour se la couler douce, ou qui subit ce bordel s'il est consciencieux, du fonctionnaire extrémiste qui cherche au contraire a augmenter le bordel organisationnel pour préparé sa révolution. Le vrai problème, ce sont ces ultrafonctionnaires paléomarxistes pour qui rien n'existe en dehors du public et du collectif. Leur pouvoir de nuisance est aussi extrême que leurs idées.
a écrit le 03/05/2011 à 13:27 :
Attention au mélanges des genres, fonctionnaires catégories C et B sont pas les mieux lotis, tout comme les ouvuriers du privés. Par contre les catégories A et supérieur je pense qu'il profite bien de leur situation, et sans doute on t'il raison... de rester dans le public. Mais globalement un fonctionnaire ça bosse lentement a l'image de la réactiviter de sa hierarchie....

a écrit le 03/05/2011 à 12:59 :
Alors, tout ce que l'on raconte sur les fonctionnaires ne serait que légende?
On peut en douter si l'on se réfère à l'engouement des jeunes pour la fonction publique.S'opposer à la diminution du nombre de fonctionnaires montre à quel point les Français sont ignares en matière de gestion des fonds publics et, plus généralement, de tout ce qui touche à l'économie.
a écrit le 03/05/2011 à 12:43 :
Quel est le pourcentage des fonctionnaires dans le sondage?
Le résultat était évident.
Que donnerait le sondage en excluant les fonctionnaires?
Qui les paye?
Les entreprises.
Ne pas oublier.
Réponse de le 03/05/2011 à 13:18 :
Ca reste malheureusement très élevé. Si l'on admet qu'une personne sur cinq est fonctionnaire et qu'elle est contre le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux, 63.75% des français non fonctionnaires serait d'accord avec elle. Le bourrage de crane de l'EN fonctionne bien.
Réponse de le 04/05/2011 à 7:44 :
Si l?on comptabilise tous les salariés rémunérés avec l?argent public, fonctionnaires ou pas, le total atteint environ 6,9 millions de personnes soit 26% de la population active française. C?est donc un Français sur quatre qui appartient au secteur public.
Comptons ceux qui sont nourris par eux,(Famille...), le pourcentage est très différent.
Quelle entreprise pourrait vivre avec 50 % de frais fixes, or la France n'est qu?une entreprise à l'échelon mondial.
D?autres pays sont déjà en cessation de paiement, la France déjà en faillite le sera bientôt.
Dans les dettes du pays on oublie de comptabiliser la dette non seulement des fonctionnaires (rapport PEBEREAU), mais également et surtout le passif des retraites du Privé.
Les pays tels que les USA, GB, Japon, Pays bas, ont certes une dette élevée, mais aussi des actifs importants pour couvrir les retraites futures (64 à 134 % du PIB selon The Economist) ; la France : 5 %
Appliquons la comptabilité privé à l??état.
a écrit le 03/05/2011 à 12:31 :
A tous ceux (en gros 95% des commentaires) qui pensent qu'il y a trop de fonctionnaires ou que se sont des nantis, il serait temps de regarder autres choses que le quai bondé de la gare où vous attendez votre train un jour de grève.
Déjà rien ne vous empèche de passer le concours afin de faire parti vous aussi de cette caste élitiste (a croire que la caste des patrons multi millionaires vous choquent moins).
De plus, je serais curieux de voir vos réactions le jour où la poste sera complétement privatiser, qu'il va falloir choisir entre plusieurs prestataires aux tarifs abstraits (du genre de ceux des opérateurs internet) et aux délais et services très moyen (merci de regarder du côté de l'Allemagne pour les curieux).
Certains secteurs se doivent de rester aux mains de l'Etat comme les transports (merci la hausse des tarifs autoroutiers alors que la qualité du réseau et de pire en pire), la santé (est-il normal qu'autant d'hopitaux publics ferment alors que dans le même temps les cliniques privées (et donc élitistes) se développent en étant en partie financé par l'Etat ?), l'Energie (il peut y avoir débat sur le nucléaire, mais en laissé la maintenance et la gestion a des sociétés dont la raison de vivre et l'augmentation de leurs marges il y a comme un hic non ?).
Concernant les grèves : comme le dit plus bas HRV, les fonctionnaires font souvent grève pour l'ensemble des français (je ne parle pas des grèves de cheminots bien sur), qui bossent surtout dans le privé et qui n'ont donc que tres peu de possibilité de faire grève (risque de retour de baton entre autre).
Alors non il n'y a pas trop de fonctionnaires (une classe de 35 élèves c'est normal ?) mais il y a effectivement peut être des changements à faire dans leurs gestions (je sais plus quel document bidon je voulais, j'ai du passer 1 heure en Mairie entre 3 services différents).
Je suis pour un certain libéralisme (marre des interdits !), mais l'Homme a montré que sans garde-fous, le libéralisme pouvait mener à un grand n'importe quoi (la crise de 2007, Fukushima,... et j'en passe). Et pour moi les fonctionnaires font parti de ces gardes fous. Quand ils auront disparu, la fin de notre société, telle que ous la connaissons, sera proche.
J'adore les débats alors n'hésitez pas à réagir.
Réponse de le 03/05/2011 à 15:25 :
Mik une bouffée d'air pur dans ce monde de brut libéral!
Réponse de le 03/05/2011 à 17:11 :
La disparation des fonctionnaires est un bel épouvantail. Plus sérieusement, les grèves servent bien les intérêts des fonctionnaires, mais elles desservent très clairement les intérêts des contribuables et donc du privé. La grève par procuration est une blague. Pas assez de fonctionnaire dans l?éducation ? Alors comment se fait-il qu'il y ait 30 élèves par classe alors que 100 000 enseignants n'enseignent pas ? De plus, les fonctionnaires de l?éducation et de la santé ne représentent que 2/5 des effectifs. C'est le sommet de l'iceberg. Ou sont les 3 millions restants ? S'il faut limiter les excès du capitalisme, il faut aussi limiter les excès de l?étatisme, et en France c'est loin d?être le cas.
a écrit le 03/05/2011 à 12:29 :
Le résultat du sondage est à rapprocher de la satisfaction que peuvent avoir les Français devant une grève des services publics qui les pénalisent ; les fonctionnaires font grève par procuration.
Bien sur que les fonctionnaires sont mal payés, et compétents et qu?il faut les augmenter comme cela pensent ils nous serons aussi augmentés.
Il me semble que nous devrions créer une fondation pour le traitement des fonctionnaires, et ceux qui considèrent qu?ils sont mal payés, pourraient verser des fonds pour augmenter la rémunération de ceux-ci.
En effet n?oublions pas que 50% des Français ne payent pas d?impôts, donc pour eux ce sont les autres qui payent.

Réponse de le 03/05/2011 à 13:13 :
Il existe d'autres impôts que l'impôt sur le revenu. Au hasard la TVA. Et celle-là tout le monde la paye. Si on se penche sur les chiffres, on voit d'ailleurs qu'elle représente une plus grosse part des dépenses des démunis que des autres.

Mais à part c'est « les autres » qui payent.
Réponse de le 04/05/2011 à 12:09 :
OK Igor pour la TVA que tout le monde paye, mais qui le sait ?
Qui pense qu'il faudra la relever si on augmente les fonctionnaires en nombre en salaire etc....
a écrit le 03/05/2011 à 12:29 :
Il est peut être très intéressant de connaitre la satisfaction des usagers de la SNCF et de la RATP. A mon avis, l'indicateur de satisfaction ne dépasserait même pas 10%.
a écrit le 03/05/2011 à 12:19 :
je rappelle que la dette publique est de 1 600 milliards d' Euros, soit 25 000 euros par français ! _ _ _ Allons-nous laisser une telle dette à nos petits-enfants ? Ou accepter de réduire les coûts publics ( la fonction publique, la sécu. sociale ) ?
Réponse de le 03/05/2011 à 13:01 :
La dette publique n' a rien à voir avec la fonction publique
les fonctionnaires ne sont pas responsables de cette dette.les responsables sont les dirigeants qui laissent cette dette prospérer . Depuis 2007 la dette publique a explosé malgré la réduction du nombre de fonctionnaires. le déficit est la conséquence de décisions politiques et non du nombre de fonctionnaires. Par exemple le cadeau fait aux restaurateurs coût annuel de 2 Milliards d'euros pour parait-il 20000 emplois créés (soit 100000 euros par emploi créé!) a plus que compensé les prétendues économies réalisées en supprimant 30000 emplois public.
Résultat moins d'emplois et intérêt de la dette en augmentation tout cela pour faire un cadean électoral.
Réponse de le 03/05/2011 à 15:24 :
tu dois etre fonctionnaire pour eccrire autant d'anneries et apprends un peu a compter
Réponse de le 03/05/2011 à 15:32 :
HRV, je veux bien que la dette publique n'ait rien à voir avec la fonction publique, mais quand on sait qu'embaucher 1 fonctionnaire coûte en moyenne 3 millions ? pour une carrière complète et une retraite plutôt plus longue que la moyenne des français, on est en droit de se poser la question de l'utilité d'un surnombre de fonctionnaires en % par rapport aux pays de même niveau.
Réponse de le 05/05/2011 à 11:27 :
a Dh je ne suis pas fonctionnaire mais tu es peut être restaurateur!quant aux erreurs de chiffre je ne comprends pas?
aun fonctionnaire le raisonnement se défend mais dans ce cas il faut intégrer ce que fonctionnaire a produit (je sais cela faire rire facilement certains!)pour que l'analyse soit juste
a écrit le 03/05/2011 à 12:04 :
dans le privé, si les indicateurs ne sont pas au moins à 80%, c'est vraiment lamentable. Ils se satisfont de pas grand chose. D'un autre côté, la machine ecrasante bureaucratique empêche les initiatives individuelles permettant l'efficacité. en plus, pas de récompense au mérite alros..pourquoi faire mieux que son voisin?
a écrit le 03/05/2011 à 11:54 :
A quand un sondage sur la pénibilité du travail des dockers sous payés pour les 12H par semaine (cf :cours des comptes)
a écrit le 03/05/2011 à 11:50 :
Mais oui ,la plupart sont honnetes et travailleurs mais les 30% qui sont hors normes devraient etre virés .(l'industrie ne fait pas tant de cadeaux )
a écrit le 03/05/2011 à 11:32 :
tous FONCTIONNAIRES famine assure
a écrit le 03/05/2011 à 11:22 :
nantis et privilégiés.... comme d'habitude, des généralités de cas particuliers !
a écrit le 03/05/2011 à 11:19 :
C'est un sondage réalisé auprès du personnel du ministère des Finances, ou de l'éducation nationale ?
a écrit le 03/05/2011 à 10:42 :
Sondage : voulez vous devenir fonctionnaire ? Oui à 100%. Ce sondage aussi crédible que celui de la FSU
a écrit le 03/05/2011 à 10:21 :
Pas de surprise à ce sondage pour ma part: j'y vois la preuve que les campagnes de dénigrement de la fonction publique portées par le gouvernement ne touchent plus les français.
Le bilan de la politique actuelle, en dépit des belles paroles de nos ministres et des comptes-rendus dithyrambiques qu'en font des médias asservis, ne peut plus se cacher derrière l'excuse de la crise.
Réponse de le 03/05/2011 à 18:42 :
Cela fait 30 que les citoyens subissent l'excès du poids de l'état à cause du collectivisme francais depuis Mitterand. Alors le gouvernement actuel n'a non seulement pas diminué réellement le nombre de fonctionnaires, et de plus les régions (socialistes) en augmentent le nombre chaque année. C'est ca le drame. 1 millions de fonctionnaires de plus depuis la décentralisation. Voici les faits !!
a écrit le 03/05/2011 à 10:18 :
un sondage pour la fsu c est pas credible pour 2 ronds.un sondé ne dois pas savoir et surtout c est pas vraiment la realitée.tous ont fait des pieds et des mains pour etre fonctionnaires qui sont des nantis et privilegiers.si les avantages etaient les memes que pour un privé 90% n iraient pas.
Réponse de le 03/05/2011 à 11:08 :
@ cobra 10, je vous donne entièrement raison pour vôtre commentaire, l'ensemble des fonctionaires n'iront jamais dans le secteur privé, il préfère leur train de vie et ils ont la sécurité de l'emloi, par rapport au privé.
a écrit le 03/05/2011 à 10:07 :
Comment comparer les situations des infirmières, policiers et des fonctionnaires de la Poste ou des impôts ?
a écrit le 03/05/2011 à 10:03 :
j'aimerais bien savoir comment les questions sont posées et s'il y a pas de la manipulation derrière ce questionnaire pour préparer certains dossiers
a écrit le 03/05/2011 à 9:56 :
Avez vous remarqué que, lorsqu'on parle du nombre excessif de fonctionnaires, les groupies de la fonction publique répondent toujours "vous trouvez qu'il y a trop de policiers, d'infirmières, de juges ?". Comme si la fonction publique se limitait à l'hôpital, au tribunal ou au poste de police. J'ai pu constater qu'il y avait aussi de la fonction publique aux ministères de finances, des affaires étrangères, de l'agriculture, de la défense nationale, de l'éducation nationale, etc... et dans les administrations territoriales. Dans nombre de ces administrations, une simplification des procédures et une vraie organisation pourrait rendre les mêmes services pour un coût moins élevé. C'est tout ce que nous demandons. Nous ne sommes pas contre la fonction publique en générale, mais pour une meilleure gestion. Alors, messieurs du gouvernement et messieurs des assemblées, cessez d'empiler les lois sans analyser leur coût final pour les contribuables.
Réponse de le 03/05/2011 à 11:05 :
@CQFD pour rebondir sur le dernier propos concernant l'empilement des lois à qui profite le crime? pas à la fonction publique qui voit sa tache alourdie inutilement mais aux avocats sur représentés au niveau de gouvernemnt et des assemblées. la multiplication de la défense des intérêts particuliers (l'invidualisme) nuit à la collectivité!
a écrit le 03/05/2011 à 9:39 :
Accessibles et disponibles ? On voit que les sondés n'ont pas eu affaire à la hiérarchie intermédiaire de la sécurité sociale. C'est du Courteline.
a écrit le 03/05/2011 à 9:08 :
A Lire les commentaires on sent que beaucoup de lecteurs sont désorientés par le résultat parce qu'il ne va pas dans le sens qu'ils auraient aimé voir d'où leur demande de comment ont été formulées les questions. Si le sondage avait été orienté dans le sens il y a trop de fonctionnaires en France ils ne se seraient pas posé la question et auraient applaudi des 2 mains. Ce sondage démontre la singularité française par rapport au libéralisme ambiant. la majorité des français montrent ainsi leur attachement au service public à la française garant d'une neutralité et d'une indépendance que n'a pas le privé. Arrêtone ces délires idéologiques du genre il y a 2 ou 3 millions de fonctionnaires en trop dans le pays. La France a un autre mode de fonctionnement avec un poids de l'Etat plus important mais ces fonctionnaires travaillent et assurent des services qui autrement devraient être payés plus chers dans le privé.
les francais peuvent voir les résultats de la privatisation dans l'électricté, les autoroutes bientôt la SNCF la poste etc...!
Ils se rendent compte qu'il y a des services publics qui fonctionnent encore bien et que lorsqu'ils sont privatisés c'est moins bien et plus cher. Les français par ce sondage montrent leur attachement au service public égal pour tous ce que n'assure pas le privé. C'est aussi un désaveu de notre superprésident qui se fait un plaisir pour gouverner de dresser les français les uns contre les autres: dans le cas présent privé contre public.
Réponse de le 03/05/2011 à 9:49 :
Vous pouvez dire tout ce que vous voulez, les fonctionnaires font la grève plus qu'à leur tour, c'est indigne pour des gens qui ont la sécurité de l'emploi, c'est insupportable pour les citoyens et ruineux pour l'économie. Il est prouvé qu'ils s'absentent plus que les autres. Partant de là, dire que leurs services coûteraient plus cher s'ils étaient assurés par le privé n'est que pub ou "wishful thinking" (prise de ses désirs pour des réalités).
Réponse de le 03/05/2011 à 10:57 :
@KIPO. Il est exact que les fonctionnaires font plus souvent la grève que le privé du fait de leur statut plus protecteur quand c'est pour défendre leurs privilèges c'est humain mais cela peut être contestable mais dans d'autres cas ils expriment des revendications que les autres salariés partagent mais ne peuvent pas toujours exprimer du fait des représailles possibles.
Une grève dérange toujours sinon elle n'est pas efficace certains usagers pestent contre les défaillance du service public mais d'autres comprennent et font avec, partageant sur le fonds les revendications. Les salariés du privé doivent prendre conscience que l'affaiblissement des salariés du public ne leur apporte rien cela ne sert que les intérêts du patronat. Si une grève du service public est ruineuse pour l'économie cela prouve que ces fonctionnaires ont un rôle réel dans l'économie contratrement à ce qu'assène à longueur de temps la pensée unique libérale.
Quant au prix des services publics demandez aux usagers ce qu'ils pensent du coût des services assurés par l'ancien EDF et maintenant par ERDF et ses partenaires privés de même comparez l'ancien France Télécom avec Orange il n'y a pas photo ce sont des faits et pas des vues de l'esprit (je ne suis pas "moderne" je n'emploie que le français c'est aussi une façon de résister au monde libéral anglo saxon!)
Réponse de le 03/05/2011 à 15:29 :
@ HRV: vous êtes un as de la com, cher ami, un expert de la langue de bois. Mais vous restez dans le domaine du wishful thinking (je parle liberal, sans accent, parce que ça économise de l'encre et que résister au monde anglo-saxon n'est pas un but en soi). Vous affectez de croire que vos pairs "expriment des revendications que les autres salariés partagent" etc. C'est ce que disaient les agents de la SNCF dans leur grande grève contre Chirac. Mais ils n'ont aucun scrupule à pomper pour leur régime de retraites privilégié les régimes du privé qu'ils prétendent défendre. Dans ce cas, ils ne forment qu'un vaste racket. A moins que ce ne soit qu'une apparence et que, en fait, il faille y voir le seul résultat de l'ignorance, ce qui ne plaide pas pour les syndicats qu'ils laissent les représenter. Ignorance ou... comme les cheminots, de la part des fonctionnaires des finances, quand ils ont fait démissionner un ministre socialiste qui voulait unifier, dans le domaine fiscal, l'assiette et le recouvrement. Vous ne vantez pas ce que ceux-là ont coûté au pays, pendant plusieurs années, par ce corporatisme étriqué. Les fonctionnaires de l'éducation nationale, quand à eux, apprennent à leurs élèves que la solution, quand on a un problème, c'est d'arrêter de travailler et de brailler dans la rue. C'est une honte, dont il nous faudra au moins une génération pour nous relever. Ailleurs, on apprend que "when the going gets tough, the tough get going" (quand le chemin devient dur, les durs se mettent en chemin). Votre exemple sur France Telecom est de l'intox car c'est sous la poussée de la concurrence que les prix ont baissé dans ce domaine. Pour EDF, ce que vous louez est le résultat d'une technologie intrinsèquement dangereuse (comme Tchernobyl, toutes nos centrales sont à la merci d'une erreur humaine et rien qu'à Chinon, ça n'arrête pas) et concrètement irresponsable (absence de solution pour les déchets, incapacité de démanteler les installations, exemple Brennilis). Je ne parle pas du comité d'entreprise d'EDF, d'accord ? Vous avez par contre entièrement raison sur un point : l'influence des fonctionnaires sur l'économie : elle est réelle. A un détail près : elle est plus souvent négative que l'inverse (voir dockers de Marseille). D'une façon plus générale, en effet, les fonctionnaires, grâce la sécurité de l'emploi et à leur refus du changement, introduisent une de ces rigidités qui empêchent le pays d'évoluer comme le reste du monde. Rigidités qui risquent de causer notre perte un jour. Il faut commencer par le commencement : en finir avec ces privilèges.
Réponse de le 04/05/2011 à 2:26 :
Très intéressant , franchement.
a écrit le 03/05/2011 à 9:04 :
Là encore, le gouvernement se montre en complet décalage avec l'opinion publique!
Qu'on le veuille ou non, la classe moyenne fonctionnarisée est la colonne vertébrale de ce pays. Vouloir la casser, c'est se tirer une balle dans le pied...
a écrit le 03/05/2011 à 9:01 :
sondage...sans intérêt....donc...article sans intérêt.
de quel fonctionnaire parlent-on?
j'ai un doute avec mes amis..;!!!
nous ne sommes jamais interviewé..!!!
Réponse de le 03/05/2011 à 9:51 :
Normale, on est au bureau, la tête dans le guidon, au beau milieu de ce champ de bataille qu'est l'économie ouverte... Alors quand on a un coup de tel de ce genre, c'est plus "pas le temps désolé" que l'évènement intéressant d'une journée de 7h...
Réponse de le 03/05/2011 à 11:39 :
crédible? contribuable92
au bureau tête dans le guidon mais le temps d'écrire un commentaire sur la tribune à 11heure51! juste avant l'apéro quoi! et une journée de 7 heures moins le temps de lire et d'écrire des commentaires! faites ce que je dis, pas ce que je fais!
a écrit le 03/05/2011 à 8:41 :
Ce sondage n'est pas étonnant : Dans notre pays à structure quasi soviétique, toutes les familles ont des fonctionnaires qui bénéficient d'un statut inique. Les fonctionnaires qui ne sont pas satisfaits de leur sort n'ont qu'à aller dans le privé au lieu de faire des grèves à répétition sans en subir la moindre conséquence.
Réponse de le 03/05/2011 à 12:47 :
Et ceux du privé qui ne sont pas contents n'ont qu'à devenir fonctionnaire!
Réponse de le 03/05/2011 à 12:51 :
Et inversement pour ceux qui passent leur temps à jalouser ces derniers.
Réponse de le 03/05/2011 à 12:56 :
Grave erreur, depuis le non remplacement d'un fonctionnaire sur 2, une autre loi est passée et un fonctionnaire que l'on décide de "déplacer" ne peut refuser que 2 fois le nouveau poste si il refuse la troisième il est viré...Par ailleurs, (en tout cas dans mon ministère)chaque jour de grève est systèmatiquement défalqué du salaire (je ne trouve pas ça injuste mais je vous informe de la réalité et non de ce que vous croyez savoir...Enfin il y les "petits" fonctionnaires qui touchent un peu plus que le Smic et dont le salaire est gelé depuis 2 ans et les "Hauts" fonctionnaires. Le président de la république (actuellement de droite)a vu son salaire augmenté de 140 % sur proposition d'un député socialiste (M. Charasse) et cela a été validé par la majorité des représentants des Français à l'assemblée nationale (la place est bonne qu'on soit de droite ou de gauche, de plus c'est du net (transports, nourriture, frais courants sont pris en charge). Pas pour moi, qui comme vous vois les prix de l'énergie augmenter à vue d'oeil, seulement mon salaire ne bouge pas au même rythme...) J'ai travaillé 15 ans ^dans l'hôtellerie restauration avant de passer des concours...
a écrit le 03/05/2011 à 8:07 :
Les fonctionnaires sont mal payés ? ça dépend du niveau !
Il y en a qui sont grassement payés ! l'échelle des salaires ets mauvaise.
Et les ouvriers ?
Réponse de le 03/05/2011 à 15:14 :
A diplôme égal on est moins bien payé dans le public que dans le privé. On ne va pas comparer un haut fonctionnaire et un ouvrier !
a écrit le 03/05/2011 à 8:05 :
Il y a 2 à 3 millions de fonctionnaires en trop dans ce pays.
Angleterre : 3 millions pour 60 millions d'habitants
Espagne : 1,4 millions pour 44 millions d'habitants
France : 5.5 millions pour 66 millions d'habitants !!!
Cherchez l'erreur.

L'ultra collectivisme français a plongé le pays dans une grave dépression budgétaire. Le clientélisme des politiciens gauche/droite ont mis à sac la France.
Plus grave encore les mentalités ultra gauchiste est inculqué dans toutes les écoles dites "publiques", en fait un centre de propagande collectiviste et syndiqué, envoyant régulièrement des enfants de 12 ans manifester dans la rue pour des raisons qu'ils ignorent.
Voila la mentalité des fonctionnaires francais. Pas tous heureusement, mais bien trop.
Vive la révolution libérale et humaniste !!
Réponse de le 03/05/2011 à 11:55 :
Ce n'est pas parce que chez nos voisins les chiffres sont plus bas qu'ils sont meilleurs !!! Prenez le nombre d'accidents (j'ai bien dit accident et non incident) sur le réseau ferré anglaius qui a été privatisé il y a plusieurs années de ça. Prenez en Espagne l'exemple des chercheurs d'emplois ou des malades a faible revenu, le manque de fonctionnaires leur fait vivre un clavaire !! Il me semble que tu fais preuve d'une mentalité "ultra droitiste" bien plus dangeureuse que ce que tu reproche. J'ai toujours préféré la solidarité à l'individualisme que tu prone. Mais peut être suis-je trop naïf ?
Réponse de le 03/05/2011 à 19:25 :
La solidarité ?? Mais au profit de qui ? Certainement pas aux profits des contribuables mais aussi des millions de chomeurs victimes de ta politique ultra bolchévique qui n'ont plus d'emplois à cause de la répression fiscale francaise pronée par tes copains collectivistes de gauche comme de droite qui ont plogés la France dans l'état ou elle est.
Par reprendre tes arguments tu ne dois certainement pas voyager beaucoup car les chemeins de fer anglais et les autotroutes espagnoles (pays ou je suis 6 mois de l'année) n'ont rien à envier aux francais. Les mdédias qui sont à 90% de gauche (chiffre INSEE) tu bourres le crane de car ils ont interet à faire croire aux francais que c'est mieux qu'ailleurs. Pour exemple il y a des CAP partout en Espagne qui sont des antennes de soins et il n'y a pas la queue aux urgence.
Tu dis que les services publiques sont "meilleurs" en France alors qu'il y a 10 fois plus de maladie nosocomiales qu'ailleurs ? Vérifies donc tes sources autre que télévisuelles. Et on en reparle.
Le colectivisme francais améne la ruine et paupérise les francais au fur et à mesure, elle est belle ta pseudo solidarité sur le dos des générations futures !!
Réponse de le 07/05/2011 à 23:27 :
il semblerait que les autoroute espagnoles aient été bolchéviquement financées par l'union européenne pour les voies férrées anglaise ca m'etonne parce qu'il y avait un reportage encore la semaine derniere à la BBC sur l'état de délabrement des voies férées britanniques. pour l'hopital espagnol on a sans doute des bonnes idées à prendre la bas car il y a encore 5-10 ans les espagnols venaient se faire soigner en france alors que maintenant ils ont de l'autre coté de la frontiere des cliniques avec du materiel au top.
ah au fait il me semble que les fonctionnaires sont aussi des contribuables il faudrait sans doute trouver un terme pour définir les deux groupes je propose les gentil et les mechants ;)
Réponse de le 08/05/2011 à 16:31 :
"Angleterre : 3 millions pour 60 millions d'habitants". C'est totalement faux. Il y a 6 millions d'emplois publics au Royaume-Uni, soit 800 000 de plus qu'en France, pour une population inférieure.
Pour l'Allemagne, vos chiffres ne prennent pas en compte les profs car l'éducation est du domaine des Lander... Les statistiques germaniques ne prennent pas en compte non plus une foule de personnes qui travaillent pour l'Etat ou les Lander, comme les personnels techniques de l'éducation... Comparaison n'est pas raison.
a écrit le 03/05/2011 à 7:59 :
Tout le monde sait que les fonctionnaires en FRANCE sont TROP NOMBREUX, ... et que d'ailleurs on ne peut plus les payer ... ALORS IL FAUT EN SUPPRIMER C'EST VITAL pour notre pays R U I N E !!!
Réponse de le 03/05/2011 à 8:55 :
...D'un côté les hôpitaux sont complètement surchargés, les impôts/trésor public n'arrivent plus à fournir le travail demandé sans faire d'heures supplémentaires (non payés), et les classes sont de plus en plus importantes avec la diminution du nombre d'enseignants (j'étais dans une classe de 35 il y a deux ans en première, je peux vous assurer que c'est catastrophique pour les études)... Donc soit les fonctionnaires sont mal répartis dans les différents secteurs, soient certains salaires sont trop importants, soit il faut trouver de l'argent autre part...
Réponse de le 03/05/2011 à 18:18 :
Sachez qu'en 20 ans le nombre de personnel de bureau des hopitaux a été multiplié par 10, et en meme temps celui des infirmères n'a pas bougé, malgré les 35 heures, et vous avez la raison de l'engorgement des malades et des heures d'attente aux urgences.
a écrit le 03/05/2011 à 7:57 :
Selon un sondage TNS Sofres pour le syndicat FSU, les fonctionnaires sont jugés "honnêtes" pour 75% des personnes interrogées, "compétents" (69%), "au service du public" (67%) et ayant « le sens du service" (64%). Ils sont également perçus comme "à l'écoute" (63%), "accessibles" (59%) et "disponibles" (54%)..
_____________________________

En général les questions posées par les sondeurs poussent les sondés à répondre dans un certain sens.
Je suis donc surpris par les résultats de ce sondage. Contrairement à ce qui est dit dans votre article je ne pense pas que le résultat soit bon pour l'image des fonctionnaires.
25% pensent que les fonctionnaires ne sont pas honnêtes ; alors que les fonctionnaires devraient être perçus à 100% comme honnêtes.
Plus de 30% pensent qu'ils ne sont pas compétents (alors qu'ils ont été recrutés sur concours) pas au service du public (alors à quoi servent-ils ?). Près de 50% les considèrent comme non accessibles et pas disponibles.
Pour ma part (je suis professeur) je trouve que ce sondage donne une très mauvaise image des fonctionnaires.
Par ailleurs ce sondage n'apporte pas d'informations car il y a de nombreuses professions chez les fonctionnaires.
A qui pensent les sondés lorsqu'on les interroge sur les fonctionnaires ?
Aux policiers, aux enseignants, aux agents des impôts etc.. ? Pensent-ils aux fonctionnaires Nationaux ou aux fonctionnaires territoriaux ?
Encore une fois il s'agit d'un sondage sans intérêt qui a pour but (selon la manière de l'interpréter) de faire "plaisir" à celui qui l'a commandé.
Réponse de le 03/05/2011 à 14:11 :
Il ne faut pas footile se bloquer sur un telle sondage car il est avant tout populiste. Le manque d'effectif dans les hopitaux, les classes surchargées ne sont que quelque exemple parmis tant d'autres qui n'ont pas besoin de chiffre "officiel" et qui peuvent illustrer concrètement le manque de personnel dans certain secteur de la fonction publique, c'est un fait que tout le monde peut constater. Il y a bien entendu des jeunes pro-service public, voir à tendance communiste mais de l'autre coté il y a des purs libéraux comme des auto entrepreneurs qui n'ont rien à gagner en s'alourdissant de taxe pour entretenir des services qu'il juge part rapport à la vie professionelle qu'il mène comme étant contre productif. Bref entre le jeune bercé d'idéal collectif, le deuxième désillusionné des autres et individualiste, le constat est le meme, les votes ne reflète pas la réalité des choses... donc les 25% de fonctionnaire mal honnète ne veulent rien dire pas plus que les 30% d'incompétents, qui sont t-ils pour pouvoir juger le niveau de formation requis? Bref ce sondage est populiste et ne reflète pas la réalité catastrophique du service public mis à mal depuis la lois du 3 janvier 1973.
a écrit le 03/05/2011 à 7:56 :
Tout dépend de la formulation des questions ; mais selon les proportions de ce sondage, je ne suis guère surpris par les chiffres. Car a part quelques obtus démagogues si on demande trouvez-vous que les policiers, les pompiers, les professeurs, les infirmiers etc... sont utiles généralement s'est l'adhésion. Si la question était non pas sur les agents de terrain au contact des citoyens mais sur les hauts fonctionnaires obscurs, lointains mais bien payés et bien protégés ; les résultats auraient été différents. La fonction publique est diverse tout autant que le privé donc difficile d'englober tout ça dans un seul sondage, une seule question...
Réponse de le 06/05/2011 à 9:37 :
Les fonctionnaires c'est comme les livres d'une bibliothèque, plus ils sont placé haut moins ils servent à quelque chose.
a écrit le 03/05/2011 à 7:30 :
bonjour ,

Quelle crédibilité on peut accorder à un sondage demandé par un syndicat de fonctionnaires à un institut de sondage si çà se trouve dirigé par un fonctionnaire ou un ex fonctionnaire . Les personnes interrogées sont peut être aussi des fonctionnaires , sont peut être payées ou n'ont pratiquement aucun contact avec eux .Du genre , des personnes qui n'utilisent pas les transports en commun , ne pointent pas au pole emploi , ect .....
Réponse de le 03/05/2011 à 8:09 :
Ceci est bien vrai ! et l'ouvrier ?
a écrit le 03/05/2011 à 6:32 :
Quelle crédibilité à accorder un sondage demandé par un syndicat de fonctionnaires! Tout le monde veut et plus ,mais certainement pas de payer plus.Les grèves a répétition dans les transports public et le mécontentement des gens sont en contradictions avec ce sondage.
Réponse de le 03/05/2011 à 7:31 :
Aucune crédibilité à accorder à ce sondage. Que demande le peuple aux fonctionnaires? Un travail sérieux, identique à celui fourni dans le privé par les employés, avec les mêmes salaires que dans le privé (ramené à l'heure travaillée bien évidemment). Enfin une conscience proféssionelle qui détecte et évite les abus, la fraude etc.
a écrit le 03/05/2011 à 6:13 :
Certainement, mais aucunes questions sur l'ouverture au changement, sur la productivité, la flexibilité. La question est celle du rapport "qualité du service rendu / prix pour la nation". Le sujet est au coeur des démocraties modernes: faire mieux, ou aussi bien avec moins de moyen. Pas forcément avec plus de travail ou de stress mais avec un management optimisé, de meilleures méthodes de travail ....
a écrit le 03/05/2011 à 5:33 :
Les sondés ont été payés combien?
Hey, faut arrêter avec les fonctionnaires dévoués et pas assez payés... j'y crois plus.
Réponse de le 03/05/2011 à 7:04 :
Encore un intoxiqué par la culture Coca Cola véhiculé par les médias ( TV et autre) Go Home Hey "Bébé Tout Seul"!
a écrit le 03/05/2011 à 5:06 :
LE MAL FRANCAIS...............................
a écrit le 03/05/2011 à 4:53 :
Très bien, alors que les français mettent la main à la poche. "l'Etat ne leur donne pas les moyens suffisants", sauf que les caisses sont vides. C'est toujours pareil, pourquoi ils ne leur ont pas demandé si les français étaient prêts à payer davantage d'impôts pour les fonctionnaires ? Car la réponse est bien sur évidente...
Réponse de le 03/05/2011 à 12:54 :
les caisses sont vides mais pour aider les banques ont trouve des millions ( sorties tout droit d'un chapeau sans doute) .
Réponse de le 03/05/2011 à 14:43 :
constructif ton pseudo...
Réponse de le 03/05/2011 à 16:17 :
venant de toi anticons ...
en tout cas ce ne sont pas tes remarques qui font avancer le débat et c'est bien dommage !

yepa, fonctionnaire et fière de l'être
Réponse de le 03/05/2011 à 19:47 :
Non Yepa l'argent prété aux banques vients des emprunts sur les marchés financiers, tu sais les méchants ricains, les saoudiens et les chinoix. Ca fait 30 ans que les différents gouvernements collectivistes et conservateurs empruntent sur les dos des contribuables et des générations futures pour financer l'excés de poids de l'état et de ses fonctionnaires en surnombre qui rajoute des taxes et des contraintes jours aprés jours. Au passage je te signale que l'argent prété aux banques a rapporté 2 milliards d'euro qui tout de suite sont partis de le trou abyssal des 2200 milliards d'euro de dette, et pendant ce temps la l'état et surtout les régions de gauche continuent à récruter des fonctionnaires pour des raisons élécetoralistes. Bravo !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :