La dette française baisserait à compter de 2013

La France relève ses prévisions de dette publique à court terme et confirme que le ratio d'endettement baissera en 2013 et au-delà, dans un rapport diffusé ce mardi par le ministère du Budget.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Dans un rapport préparatoire au débat d'orientation des finances publiques, le gouvernement confirme ce mardi sa trajectoire de réduction du déficit public à 5,7% du PIB fin 2011, 4,6% fin 2012, 3% fin 2013 et 2% fin 2014. En 2010, le déficit s'est établi à 7,1% après la révision du PIB sur une base 2005 effectuée en mai par l'Insee.

Le gouvernement prévoit 30.401 suppressions de postes dans la fonction publique l'an prochain, dont 14.000 dans l'Education nationale et environ 7.500 dans la Défense, par la poursuite du non-remplacement d'un départ en retraite sur deux.

"En 2012, le nombre de fonctionnaires de l'Etat devrait revenir à son niveau des années 1990, soit 150.000 de moins sur la durée du quinquennat (2007-2012), ce qui équivaut à une réduction de 7% de la fonction publique de l'Etat", lit-on dans le document.

La dette publique atteindrait 85,4% du PIB fin 2011, 86,9% fin 2012, 86,4% fin 2013 et 84,8% fin 2014. Le gouvernement prévoyait auparavant un ratio de 84,6% fin 2011, 86% en 2012, 85,6% en 2013 et 84,1% en 2014.

Le gouvernement confirme d'autre part prévoir une croissance économique de 2% cette année et de 2,25% en 2012. Il table sur une hausse de 2,4% de la consommation des ménages en 2012 après 1,7% en 2011, un investissement des entreprises non financières en hausse de 6,7% après 4,7%, des exportations en hausse de 6,0% après 7,6% et des importations en hausse de 5,9% après 7,5% en 2011.

Par ailleurs, l'inflation ralentirait légèrement à 1,75% en 2012 après 1,8% cette année.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 33
à écrit le 22/06/2011 à 12:03
Signaler
Très optimiste: crois pas ni à la croissance ni à la conso sur lesquelles table ce scenario

à écrit le 22/06/2011 à 9:12
Signaler
ça pourrait se faire, mais sans la gauche et le FN, sinon c'est la faillite pire que la Grèce

le 22/06/2011 à 11:57
Signaler
A votre age, ce n'est pas raisonnable de croire encore au Père Noel et encore moins au père "Tcharkozy". Ca fait 30 ans que l'UMPS se succède au pouvoir, voyez le bilan, il est catastrophique.

le 27/06/2011 à 10:04
Signaler
Une affaire d'appréciation. Si la situation est catastrophique en France quel mot employé pour l'Irlande, l'Espagne, le Portugal ou la Grèce ? Impossible de trouver le mot adéquat dans le dictionnaire ! J'ai l'impression que vous avez un problème de ...

à écrit le 22/06/2011 à 7:02
Signaler
La situation n'est pas aussi noire que vous la décrivez dans vos commentaires. La France semble stabiliser non pas sa dette mais son ratio dette/PIB. Le titre de l'article est trompeur j'en conviens. Toutefois il serait urgent de suivre le bon consei...

le 22/06/2011 à 10:10
Signaler
la dette est passé de 60% A85% du PIB je ne vois pas la stabilisation et cela en 3ans à peine! Il s'agit d'une augmentation de prés de 40% c'est énorme.

le 22/06/2011 à 17:16
Signaler
A yann - Sur les dernières années, il s'agit surtout d'une dette d'investissement et non d'une dette de fonctionnement. Elle nous a permis de tenir notre rang malgré une crise économique et financière terrible. Par ailleurs, notre taux d'endettement ...

le 26/06/2011 à 21:13
Signaler
@lucifer ... biensûr !!! il ya la bonne dette de droite , la dette d'investissement (en majorité des exonérations non financées!! ) et la mauvaise dette de gauche, la dette de fonctionnement ... c'est même , la droite fait des cadeaux fiscaux (aux pl...

à écrit le 22/06/2011 à 6:41
Signaler
Demain, il fera beau, demain, on rase gratis...Depuis 3 décennies, on n'entend que des promesses et des "retours à meilleure fortune". Depuis trop longtemps donc, on promet, on échoue, on justifie, on cause, et qui conserve et améliore son pouvoir d'...

le 22/06/2011 à 11:53
Signaler
@ idiotie..: c'est aussi mon avis !

à écrit le 22/06/2011 à 1:16
Signaler
Là c'est un peu gros ... depuis 10 ans le dette augmente qu'il y ait croissance ou crise ... et là demain , après les élections elle va baisser .... dire que certains vont y croire ...

à écrit le 21/06/2011 à 17:39
Signaler
La France court à la ruine d'ici 3 ou 4 anselle ne pourra pas rembouser ces dettes compte tenu des prélévements actuels qui sont déjà les plus élevés des grands pays

le 21/06/2011 à 18:51
Signaler
Tu as raison! D'autant plus que les politiques ne sont capable que d'une chose dépenser toujours plus.

le 21/06/2011 à 20:36
Signaler
+ 1

le 22/06/2011 à 15:28
Signaler
+ 1000

à écrit le 21/06/2011 à 17:31
Signaler
le dernier budget en équilibre, je crois que c'était sous Raymond Barre. Mais l'équilibre est pour bientôt, Gardons confiance dans la capacité de nos dirigeants, en l'abaissement du coût de notre système public, l'amélioration de la productivité. A é...

le 22/06/2011 à 1:18
Signaler
Oui retirons les allocs aux riches , ils n'en ont pas besoin, de même qu'ils payent l'université pour leur mômes , et plafonnons les retraites à 3000 Euros.

à écrit le 21/06/2011 à 16:30
Signaler
après une période qui s'est fortement dégradée, au niveau de la dette, on ne peut se satisfaire d'un ratio dette/pib en effet on vient de vivre une période qui montre que le volume de la dette ne permet plus de marge de manoeuvre en période de crise....

le 22/06/2011 à 1:23
Signaler
et on est tous fautifs ... car si Sarko disait qu'il allait falloir augmenter les impôts il perdrait ses voix , et si il disait qu'il allait réduire certaines dépenses (retraites, médicaments, allocs) il perdrait ses voix aussi !! ... non le bon fran...

le 22/06/2011 à 5:46
Signaler
C'est vrai que nous sommes égoïstes, individualistes, mais quel avenir donnons nous à nos enfants. Voulons nous vivre une retraite au Maroc en Camping car quitte à voir nos petits enfants se serrer la ceinture et leur donner une "pièce" de temps en t...

le 22/06/2011 à 10:16
Signaler
Il ne s'agit pas forcement d'augmenter les impôts ou de diminuer les prestations mais d'augmenter la productivité des services public par une diminution drastique des fonctionnaires et de mettre au travail ce qui reste! On peut aussi arretter les dép...

à écrit le 21/06/2011 à 16:12
Signaler
Ca fait 30 ans que c'est pour dans 2-3 ans...

à écrit le 21/06/2011 à 14:41
Signaler
Les politique devrait arrêter de rêver ... La France au dessus de 2% de croissance , j'y crois pas une seule seconde. Ses estimations de pseudo economiste-politiciens ne sont là que pour valider des budgets trop lourd ... Facile de sur-estimer la cro...

à écrit le 21/06/2011 à 14:27
Signaler
pff, encore des prévisons fictives.. Sarkozy va laisser les finances publiques dans un bel état ! On se rappelera alors de tous les cadeaux qu'il a fait à ses amis : baisse de la TVA dans la restauration, Scellier, PTZ+ et autres mesures dont le coût...

le 21/06/2011 à 17:36
Signaler
A eolivier - Sarko nous a tenu à flot comparé à beaucoup d'autres pays occidentaux. Notre taux d'endettement est inférieur au taux allemand. Ses cadeaux (sic) ont permis de garder une société relativement unie en évitant de faire fuir nos talents.

le 22/06/2011 à 1:14
Signaler
@lucifer : le taux d'endettement était a combien il y a dix ans ?? 70 % ... par là je crois ... et faire des exonérations de charges non financées ce n'est pas fabriquer de la dette ??? .. qui devaient se rembourser avec la croissance du au fait du r...

à écrit le 21/06/2011 à 14:23
Signaler
Je ne sais pas comment ils font leurs calculs au ministère du budget mais je doute franchement d'un retour à l'équilibre une 2013.

à écrit le 21/06/2011 à 14:18
Signaler
y'a trop de chiffres en France et ailleurs. On ne peut pas vivre seulement avec des chiffres et des prévisions...

à écrit le 21/06/2011 à 14:09
Signaler
La dette de la France baisserait en 2014 en pourcentage. Je dis mon oeil, personne n'y croit, on peut critiquer les agences de notation, mais, et sans les excuser de leur manque d'anticipation et de discernement, c'est un mal nécessaire. En ce qui co...

à écrit le 21/06/2011 à 14:02
Signaler
"La dette française baisserait à compter de 2013" "Le ratio d'endettement baissera en 2013" Sans mettre en doute la crédibilité des provisions de nos gouvernants (sans commentaire...), le titre et le corps de l'article divergent : le ratio peut bais...

à écrit le 21/06/2011 à 13:50
Signaler
Sous condition d'une croissance économique de 3,7% à 4% en 2013 aven un taux d'inflation sous les 3%.... Ils rêvent.... en esperant que nous dormions....

à écrit le 21/06/2011 à 13:40
Signaler
Qu'on le veuille ou non, Sarko est le premier à s'attaquer sérieusement au mal endémique de l'augmentation permanente du nombre de fonctionnaires pratiqué abondamment par la gauche, mais aussi à un degré moindre par la droite. Malheureusement, cette ...

à écrit le 21/06/2011 à 13:11
Signaler
Eclat de rire ! on nous a déjà fait de coup de la navigation à vue aveugle.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.