Secteur privé, placards, ministères... qu'est devenue l'équipe Sarkozy de 2007 ?

 |   |  379  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Deux tiers du staff élyséen n'étaient plus là pour fêter le quatrième anniversaire.

Du cabinet de la présidence de la République formé en 2007, il ne reste plus grand monde. Seuls 18 des 47 collaborateurs des débuts travaillent encore à l'Élysée. On compte parmi eux des piliers tels que Henri Guaino, conseiller spécial et plume dévouée du président, Jean-David Levitte alias « diplomator », ou encore Franck Louvrier qui peut se targuer du record de longévité : il est le communicant de Nicolas Sarkozy depuis 1997. Pour les partants, la reconversion n'a pas toujours été facile.

Certains vivent un exode forcé : David Martinon, ancien porte-parole de la présidence, est désormais consul de France à Los Angeles. L'épisode désastreux de sa candidature à la mairie de Neuilly début 2008 avait tué dans l'oeuf sa carrière politique. Pour Boris Boillon, cela avait pourtant bien commencé. Conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy dès 2007, il est parachuté en Irak fin 2009. Mais ses premiers pas d'ambassadeur à Tunis en février 2011 ont été calamiteux. Gaffes en tous genres, arrogance avec la presse locale. Il est malgré tout toujours en poste.

Recyclage

Georges-Marc Benamou, conseil-ler pour la culture, a vraiment raté sa sortie : en 2008, la Villa Médicis tant convoitée lui a échappé face à une levée de boucliers dénonçant un « fait du prince ». Depuis, l'ancien journaliste écrit. Mais le départ le plus fracassant reste celui, en mars dernier, du monsieur Diversité de l'Élysée, Abderrahmane Dahmane qui, en désaccord avec le débat sur la laïcité, avait déchiré sa carte d'adhérent de l'UMP devant un parterre de journalistes.

Certains sont partis plus tranquillement pantoufler dans le secteur privé. Cédric Goubet a rejoint Safran, François Pérol est à la tête du groupe BPCE (Banque populaire et Caisse d'épargne), et Patrick Ouart, « garde des Sceaux bis » sous l'ère Dati, est retourné chez LVMH. L'ancienne directrice de cabinet, Emmanuelle Mignon, a elle rejoint Luc Besson à EuropaCorp. D'autres, enfin, sont montés en grade dans l'appareil gouvernemental. Marie-Luce Penchard a décroché le ministère de l'Outre-Mer et travaille aujourd'hui auprès de Claude Guéant, promu fin février à l'Intérieur. Chantal Jouanno, l'autre grande gagnante, est, quant à elle, à la tête du ministère des Sports depuis le mois de novembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/07/2011 à 13:02 :
Allez encore un petit effort et N. SARKOZY sera le SEUL président de la Vème République à avoir effectué un mandat avec le meme Premier
Ministre.Celà méritait d'etre signalé!
Réponse de le 18/07/2011 à 19:07 :
Oui, mais...combien de ministres en 4 ans ?
Réponse de le 24/07/2011 à 9:51 :
En réalité, soyons lucides, Sarkozy ne s'est entouré que de faux ministres, des incapables, tous dans le bavardage inutile, brouillon, désordonné, approximatifs, bordelliques, et même dans le "bavassage"
a écrit le 18/07/2011 à 7:15 :
Quid de la promesse faite de faire noter par des agences exterieures l'efficacité des ministres....une promesse de plus a n'avoir pas été tenu.
Quand un chef n'a pas de valeur réelle, quand il n'a pas de charisme naturel,quand son accession au poste de chef n'est que la résultante d'opportunisme et manoeuvres, il a toujours paur qu'un autre plus retors encore ne prenne sa place, aussi s'entoure t'il souvent d'un ou deux hommes de confiance qu'il tient par une pression quelconque et ne prends t'il a coté que des petites pointures dont il sait n'avoir rien a craindre. Cela donne en général, une dirigeance faible et "bordélique" sans autre vision a long terme que la perennité du chef. Il en est toujours ainsi, que ce soit pour une entreprise ou un gouvernement.
a écrit le 17/07/2011 à 16:05 :
Son idée de noter ses ministres aurait elle été appliquée ?
a écrit le 17/07/2011 à 10:02 :
Le particularisme de Sarkozy, c'est qu'il ne sait pas s'entourer, ses choix sont brouillons et ioncohérents ce qui aboutit à un désordre dans ses décisions. De surcroît il avait été élu avec une majorité confortable qui aurait du lui permettre de gouverner pour tenir ses promesses. HELAS, il a débauché les pires socialistes, Besson inconstand sans idée réelle, Mitterand peu recommendable, et tant d'autres... IN FINé, Sarkozy nopus déçoit chaque jour un peu plus, nous ne voterons plus pour lui, de même que nous ne voterons plus pour cette UMP ramassis de tout ce qui traine de politicards de basse catégorie, opportunistes du fric et des plces privilèges vite piqués aux voisins, y compris dans leur propre famille ... pour CONCLURE :que de la MéDIOCRITé... Les socilaistes na valent pas mieux, c'est bonnet blanc / blanc bonnet .... ils sortent tous des mêmes écoles avec les mêmes VICES cachés et apparents
Réponse de le 17/07/2011 à 13:18 :
a qui faire confiance .... ( aux chinois ) ou ,,,,,???????
Réponse de le 17/07/2011 à 21:12 :
Excellente analyse.
Réponse de le 17/07/2011 à 21:30 :
Rien à rajouter, en effet...
Réponse de le 18/07/2011 à 9:02 :
Mais alors, que faire ?
S'indigner ne suffit pas.
Réponse de le 18/07/2011 à 10:33 :
D'accord sur l'analyse, pas sur les conclusions ! Virer Sarko c'est faire oeuvre de salubrité publique, choisir qqun de l'opposition s'impose, l'alternance ne peut faire que du bien, surtout que ds les grandes lignes on retrouve la couleur des bonnets.
Réponse de le 18/07/2011 à 14:17 :
voter aubry une femme simple au pouvoir sa peux touts changé
Réponse de le 18/07/2011 à 15:08 :
Et toujours pas de ministère de l'orthographe....
Réponse de le 19/07/2011 à 11:16 :
Je me permet de dire que : Faut arrêter de dire des putin de conneries, ca commence sérieusement à me gaver de voir des discours d'extrème comme cela.
Comment ca Sarkosy n'a pas tenu ses promesse ?
C'est l'un des président à avoir tenter un grand nombre de réforme (on en verra le resultat plutard).
Par rapport au pouvoir d'achat ? Je vous rappel qu'après son election le monde entier est entré en crise, y'a t-il un seul pays europeen qui a su augmenter le pouvoir d'achât ? Je ne crois pas. Etre président ne signifie pas être magicien.
Quant aux discours sur aubry et cie... j'ai envie de dire "no comment".
Quand on a aussi peut de carisme, quand on est antant démagogue, excusez moi mais si vous voulez empirez la situation économique de la France, et bien votez PS y'a pas de soucis
Réponse de le 19/07/2011 à 14:39 :
burnouf pardon pour les faute d'orthographe jé arrété l'ecole a 10ans cause santé. pas bessoin d'ecrire comme un avocat pour conprendre que la france va tré male et sarko faud le virré

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :