Le budget de l'Elysée reçoit l'appréciation "bien, mais peut mieux faire"

 |   |  571  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Le président de la Cour des comptes a salué la "gestion plus rigoureuse" de l'Elysée. Mais certaines dépenses disproportionnées gâchent le tableau: un voyage en Haute-Marne à 300.000 euros, un arbre de Noël qui revient à 350 euros par enfant...

Bien mais peut mieux faire. Telles sont, en substance, les conclusions de la Cour des comptes sur la gestion des comptes de l'Élysée en 2010. Le précédent exercice avait donné lieu à une violente polémique sur les modalités d'achat de sondages politiques par la présidence, malgré un quitus des magistrats sur l'amélioration de la transparence.

La remise du rapport sur les finances de la présidence de la république s?est cette fois faite en douceur. L?Elysée, bon élève, a suivi les recommandations qui lui ont été faites depuis 2008, malgré quelques efforts qui restent à faire.

"Les recommandations de la Cour des comptes ont été prises en compte, et on observe une nette amélioration de la gestion du budget élyséen", commente Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes, lors de la conférence de presse qui suit la remise du rapport à Nicolas Sarkozy ce lundi.

L?enveloppe allouée à la présidence est passée de 110,4 à 111 millions d?euros, soit une augmentation de 0,6%. Les ressources propres, ont, elles augmenté grâce à un rendement de placements passé de 20.660,49 euros en 2008, à 222.535,51 puis 454.402,77 en 2009 et 2010.

Des coupes significatives ont été opérées, notamment dans les budget de la communication ou les frais de télécommunication, qui ont presque diminué de moitié. Les sujets polémiques ont été traités efficacement : la suppression de la garden party avait représenté une économie de 700.000 euros, ou les dépenses pour les sondages commandés par l'Elysée ont baissé de 50% et sont bien payés par l'Elysée. Enfin, le recours aux appels d'offres plutôt qu'à des bons de commande a sensiblement fait diminuer un certain nombre de dépenses inconsidérées de l'Elysée.

Rogner sur les frais de déplacements

Sur la liste des frais mis en cause dans le précédent rapport, figuraient les déplacements du Président et le nombre de collaborateurs inclus dans la délégation. Un sujet sur lequel des efforts ont été faits. Lors du déplacement annuel pour l?assemblée générale des Nations unies à New York le 9 novembre 2010, par exemple, la délégation était composée de 76 participants, contre 132 en 2009. Le coût du voyage a ainsi été de 780.214 euros, soit une baisse de 39,1% par rapport à 2009. Globalement, pour un nombre de déplacements similaires à l?année précédente, le budget voyage a été ramené à 16,7% des crédits passant de 19,7 à 18,8 millions d?euros de 2009 à 2010.

La Cour des comptes salue finalement l?effort fourni par l?Elysée mais relève toutefois un écart entre la diminution significative des dépenses en matière de déplacements internationaux et celle, moindre, qui concerne les voyages à l?intérieur de l?Hexagone, et demande à la présidence de se pencher sur le sujet. Car la Cour des comptes a tout de même relevé une facture proche de 300.000 euros pour un déplacement... en Haute-Marne

Autres postes de dépenses pointés du doigt lors du précédent rapport et qui restent à contrôler : le prix de revient de la restauration, encore trop élevé, ou, plus anecdotique, l?arbre de Noël, qui même si son coût a diminué de 34% depuis 2008, reste de 350 euros par enfant. Dernière précision : le nouvel Airbus présidentiel aura finalement coûté 260 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/07/2011 à 23:59 :
Mais quel foutage de gueule !!! Il nous prends pour des cons ???
a écrit le 26/07/2011 à 17:51 :
revenir sur l'augmentation indus des salaires du gouvernement afin de réduire la dette !!! supprimer les emplois fictifs !!! les doubles voir triples casquettes avec salaires en conséquences !!! la france ira beaucoup mieux ! Protégeons surtout notre constitution de ces fous de riches.
a écrit le 26/07/2011 à 13:47 :
Dans toutes civilisations qui s'appauvrient, c'est la décadence qui suit et là NOUS Y SOMMES!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 27/07/2011 à 15:15 :
Pierre, quelle solution d'après vous serait d'arrèter cette décadençe ?
a écrit le 26/07/2011 à 13:44 :
Les anciens Présidents prenaient le TGV pour aller à Bruxelles,Sarko utilise 3 avions dernièrement à 30000 et 7000 euros l'heure de vol.C'est une honte quand on voit dans quel état est la France .Fillon fait pareil pour aller dans la Sarthe.Ces messieurs oublient qui paye leurs extravagances,c'est à dire les classes moyennes et jamais les riches ou si peu (cf niches fiscales)
Réponse de le 27/07/2011 à 17:39 :
BRAVO CA C'et VRAI des que je voie sarko a la tv je zape je nen peu plus d'entendre des conneries
a écrit le 26/07/2011 à 13:43 :
Bon évidemment c'est bien, mais franchement quel cinéma par rapport aux millards de déficite....Le problème n'est ni a l'Elysée, ni au Sénat!!!!IL EST GIGANTESQUE LE PROBLEME.....Une entreprise ne s'enrichit pas en supprimant les primes de ses employés, mais en faisant des bénéfices, justement pour augmenter ces primes. Tout comme un ménage qui va acheter moins de pain ou de légumes, ne sera pas plus riche pour cela, il faut qu'ils gagnent PLUS!!!!!
Réponse de le 27/07/2011 à 18:39 :
si si le probléme vien du séna et SURTOUT DE L'Elisée
a écrit le 26/07/2011 à 11:34 :
Quelqu'un (le président lui-même?) a souligné que l'actuel locataire de l'Elysée était le seul président français à s'être soumis à un controle financier - après Louis XVI! -. Vivement la même procédure vis-à-vis de nos élus municipaux, de nos députés et de nos sénateurs!
a écrit le 26/07/2011 à 11:18 :
A quand la transparence des frais des députés et sénateurs ...!!!
Réponse de le 26/07/2011 à 14:18 :
et tout ce beau monde de droite comme de gauche ...
a écrit le 26/07/2011 à 11:08 :
Ben oui, c'est de la faute des enfants et du père noël. Une chose est sûre, je n'irai pas passer mes vacances en Haute-Marne, c'est trop cher.
a écrit le 26/07/2011 à 9:22 :
La Cour des Comptes, s'habituant aux excès publics, perd à la fin la notion des réalités. Car un seul déplacement à EUR 300,000 en Haute Marne représente le budget annuel de déplacements d'une PME employant deux douzaines de commerciaux, déplacements professionnels eux producteurs de valeur ajoutée!.
a écrit le 26/07/2011 à 7:53 :
peut-on vraiment dire bien.exemple deux voyages par semaine à 300000 euros et encore reste a savoir qui paie les 1500 policiers qui suivent que paie la préfecture qui recoit que paie la mairie etc etc
Réponse de le 26/07/2011 à 13:17 :
Hors service de sécurité du président, les policiers et gendarmes présents sur le terrain lors des déplacements ne sont pas compris dans le budget de l'Elysée en tout cas.
a écrit le 26/07/2011 à 7:25 :
Risible, lorsque l'on connait le train de vie de cette cour!.
a écrit le 26/07/2011 à 7:18 :
Avec l'Allocation Jeune Enfant, cela va s'arranger un peu...!
Réponse de le 27/07/2011 à 15:19 :
Beaumarchais je ne suis pas très calé en histoire mais çe gentil n'était pas le ministre du budget, quand à l'allocation jeune enfant, je pense que là et je suis sur de moi, que pendant 1 où 2 mois après la rentrée scolaire que les ménages auront le moral en berne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :