François Hollande veut taxer les pétroliers

 |   |  371  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le favori de la primaire socialiste s'est prononcé ce samedi en faveur d'une taxation particulière pour les groupes pétroliers. Il rencontrait les syndicats de la raffinerie de LyondellBasell de Berre-l'Etang dans les Bouches-du-Rhône, promise à la fermeture.

La recette est habituelle pour les politiques en campagne : taxer les entreprises, et plus précisément les pétroliers. François Hollande n'y pas dérogé en se prononçant samedi en faveur d'une taxation particulière pour les groupes pétroliers, citant en exemple le cas du groupe français Total. Le candidat à la primaire socialiste s'est exprimé en marge d'une rencontre avec les syndicats de la raffinerie LyondellBasell, en grève depuis mardi pour protester contre le projet de fermeture du site pétrolier de Berre-l'Etang, dans les Bouches-du-Rhône. "Nous aurons une fiscalité particulière à rétablir sur les groupes pétroliers", a affirmé François Hollande.

Le favori des sondages dans la course à l'investiture du PS pour l'élection présidentielle de 2012 a pris en exemple le cas du groupe Total, trouvant anormal qu'il ait échappé à une "contribution exceptionnelle sur ses profits au moment de la crise". Il souligne que Total, première entreprise du pays par la capitalisation, ne payait pas l'impôt sur les sociétés en France jusqu'à une décision récente prise après la publication d'articles dans la presse sur cette situation obtenue grâce à des artifices fiscaux légaux.

 

Le député de Corrèze a dit soutenir l'intersyndicale de la raffinerie LyndellBasell. "Nous devons garder une capacité de raffinage et de transformation importante sur notre territoire. Nous devons préserver ce potentiel pour avoir une diversification de nos énergies", a-t-il jugé. La direction du groupe LyondellBasell basé aux Pays-Bas a annoncé la fermeture prochaine de cette raffinerie d'une capacité de 105.000 barils par jour, qui avait été mise en vente en mai sans trouver d'acquéreur. Environ 370 emplois sont concernés.

François Hollande s'est toutefois défendu d'être "celui qui est venu dans les usines pour les promesses et qui en paie le contrecoup", allusion directe à Nicolas Sarkozy dont il n'a jamais cité le nom. "C'est toujours bien quand les politiques, y compris en campagne, sont aux côtés de ceux qui les interpellent", a-t-il encore dit. "Je n'ai pas de mandat particulier, j'en recherche un, j'espère qu'il me sera donné. Pour quelques mois, je n'ai que le pouvoir de la parole", a-t-il conclu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/10/2011 à 8:29 :
C'est stupide et électoraliste. Veux-t-il que Total s'expatrie. Créer des impôts spécifiques pour certaines entreprises est discriminatoire. A noter par ailleurs que les actionnaires de Total ne sont pas à la fête, il n'y a qu'à voir l'évolution des cours. Total doit effectuer des recherches considérables et coûteuses. C'est bien pour l'avenir énergétique de notre pays.Veux-t-on lui couper les ailes ?
Réponse de le 03/10/2011 à 20:31 :
Le consommateur paiera encore. Chasser les pétroliers de leurs sièges français permettra encore plus de taxes sur ce type de consommation. Les emplois seraient eux exportés. Quel génie!
a écrit le 03/10/2011 à 7:24 :
" Si ça bouge, tu taxes !!

Si ça bouge encore, tu taxes encore !!

Si ça bouge toujours, tu taxes toujours !!

Quand ça ne bouge plus, c'est bon, c'est le Socialisme."

Ronald REAGAN
a écrit le 03/10/2011 à 5:36 :
Si Hollande disait franchement qu'il veut augmenter le prix des carburants, ce serait plus courageux! Il est vrai que, avec voiture et chauffeur fournis, il ne paye jamais l'essence, lui....
a écrit le 03/10/2011 à 2:10 :
Qu'ils soient de droite ou de gauche toujours le même leit-motiv : taxer !! Pour combler leur incompétence manifeste. Aucun avenir en France pour les jeunes dont le chômage explose. Partir, fuir, quitter le pays comme dans le livre "les corps indécents" devient l'unique solution pour les diplômés qui veulent entreprendre et créer des richesses et des emplois. En France la réussite n'est pas concevable. Elle est même sévèrement punie (ISF)
a écrit le 02/10/2011 à 20:55 :

nos futurs pretendants vont ils reviser LEURS SALAIRES ???
Réponse de le 03/10/2011 à 8:13 :

a écrit le 02/10/2011 à 18:12 :
C'est là qu'on voit les politiciens à la vue basse : si Total distribue des dividendes, et que l'Etat français a besoin d'argent, il n'a qu'à investir en actions Total. Par exemple, via le Fonds de réserve pour les retraites et en provisionnant les retraites de ses fonctionnaires...Un peu de finesse, M. HOLLANDE. Pensez-à Tony BLAIR, pas à Savonarole.
a écrit le 02/10/2011 à 17:25 :
On peut être rassuré. Quand il n'y aura plus de pétrole, il y a toujours des idées pour trouver des sous. Je crains seulement que ce soit toujours le contribuable qui paie.
a écrit le 02/10/2011 à 17:24 :
Définition du socialisme par R. Reagan : "Si ça bouge, taxez-le. Si ça continue à bouger, régulez-le. Si ça s'arrête de bouger, subventionnez-le"

Quand tous les groupes pétroliers auront fui la France, vous allez voir qu'ils vont nous inventer des subventions et avantages fiscaux pour les pétroliers qui s'installeraient... en France !

Passons évidemment sur la bêtise ahurissante qui consiste à vouloir "garder une capacité de raffinage et de transformation importante sur notre territoire" et à taxer en même temps les entreprises qui le font... Proférer de pareilles inepties en toute sérénité est une véritable insulte à ceux qui vous écoutent...
a écrit le 02/10/2011 à 17:19 :
Rien que la prononciation du nom de Total fait frétiller la gauche ....
a écrit le 02/10/2011 à 16:52 :
Quelle horreur :Total gagne de l'argent. le Groupe s'installera au Luxembourg ou aux Pays-Bas et continuera de fermer ses raffineries. Hollande est parti comme 1981.
a écrit le 02/10/2011 à 16:29 :
Taxer les pétrolier? déjà que les produit sont taxer à 80%, c'est encore nous qui allons trinquer.
De toute manière il n'y à pas de secret avec l'euro tout à augmenté sauf nos salaires.
Si nos salaires ne bouge pas il n'y à pas de pouvoir d'achat, donc pas de consommation. On doit travailler 35 h et finir à 62 63... ans? Il y à un problème.
Je suis pour le social mais pas pour qu'on lisse tous le monde vers le bas. Il y en a assez de ces politique issus de grande école né avec une cuillère en or dans la bouche, qui ne se rende pas compte de la réalité de la vie ! Assez de ces ex soixante-hui-tard qui on fini par briguer des grands postes et on bloqués l'évolution salariale des gens pour leur confort personnel !
Que l'on regarde les banques qui spéculent sur la misère des gens. qu'on ne me parle pas de partis mais de solution, encore une fois je ne voterai pas par conviction politique mais pour le moins pire, c'est navrant. A trente ans passé c'est mal'heureux que je ne mise pas sur l'avenir.


a écrit le 02/10/2011 à 16:00 :
Taxer les pétroliers c'est reporter la taxation sur le consomateur, donc influer négativement sur le pouvoir d'achat qu'il veut sauver, la gauche prend les français pour des idiots
a écrit le 02/10/2011 à 13:07 :
on en ras à le bol de tous ces incompétents,droite gauche confondus,qu'ils se barrent tous,le peuple doit se serrer la ceinture et ces beaux voyous dépensent à outrance,ne parlent jamais des avantages colossaux qu'ils s'octroient,pas de baisse de leur retraites,de leurs salaires,de leurs double mandats voir plus,on voit toujours les memes tetes qui nous racontent des salades à longueurs d'années,je suis écoeuré de ce pays, ces politiciens le détruise,on ne parle que de social mais pas de créer des entreprises, ce dernier(social) est une plaie pour la France ,la distribution à tout va nous conduit à la faillite et le Français moyen un jour va exploser à force d'etre tondu pour voir tous ces assistés qui profitent du système et qui vivent mieux que la plupart des citoyens,qui roulent en grosses berlines en ne rien faisant,que fait l'état!rien, personne ne se pause la question d'ou vient l'argent,je suis inquiet pour l'avenir de notre pays,surtout si les gauchos arrivent au pouvoir,ce sera la catastrophe ,on à vue ce que cela à donner à l'époque de Mitterrand.....
a écrit le 02/10/2011 à 12:39 :
Là où se trouve l'argent en ce moment c'est surtout dans l'immobilier, qui a vu ses prix et ses loyers exploser. c'est cela qu'il faut taxer fortement. Il y a d'énormes niches fiscales dans l'immobilier, y compris locatif, avec les régimes du micro foncier, du LMP, du Scellier, etc. Ca coute horriblement cher à l'état pour un résultat plus que contestable : une grosse crise du logement. Il faut remettre à plat tout ce système, supprimer ces aides injustifiées, et dégonfler la bulle immobilière plutôt que de la maintenir artificiellement envers et contre tout. Et comme cela la jeunesse pourra enfin se loger convenablement et recommencer à croire en l'avenir.
Réponse de le 02/10/2011 à 16:31 :
l'analyse n'est pas denuee de tt fondement, surtout a paris ( bon c'est pire a londres..); pour que la jeunesse croit a l'avenir, ft aussi commencer a lui expliquer que l'iphone a 8 ans n'est pas un ' droit acquis', et que tt se merite... par le travail... y a du boulot...
Réponse de le 02/10/2011 à 17:54 :
de plus il semblerait que "l'argent" investi dans des logements à coût décorrélé de toute notion, empêche une consommation de biens, donc de croissance. C'est un frein à la croissance.
Réponse de le 02/10/2011 à 21:16 :
Les jeunes ne croient plus en l'avenir, car il est dur de trouver un emploi, et quand on en trouve un on se rend compte qu'il faudrait 300 000 euros pour 'acheter un studio à Paris... Bonjour le rève... Bref on n'a aucun avenir, tout est bouché. Supprimer toutes ces aides à l'immobilier permettrait de faire faire d'énormes économies à l'état, tout en cassant cette bulle immobilière abominable. On pourrait enfin se loger et imaginer qu'on a un avenir, et qu'il est donc utile de faire des efforts puisque l'on pourrait enfin s'en sortir, avancer dans la vie.
a écrit le 02/10/2011 à 9:02 :
quand françois et ses copains étaient au pouvoir ils ne taxaient pas total.on est priés de croire qu'ils ont changé.honnetement quelle confiance accorder a ce genre de populisme stupide?
a écrit le 02/10/2011 à 8:38 :

le futur pretendant reajustera t il son salaire a la baisse (crise oblige) ,???
a écrit le 02/10/2011 à 8:31 :
Taxez, Hollande, taxez tout et l'economie francaise s'ecroulera encore plus vite. Le pire dans cette crise, c'est l'occasion donnee a nos politiques, sous pretexte de justice sociale, de trouver de nouvelles taxes de facon a continuer leurs depenses inconsiderees qui n'ont qu'un objectif, leurs apporter des voix. Et l'air que l'on respire ? Sarkhozy, Hollande et les autres n'y ont encore pas pense.
a écrit le 02/10/2011 à 8:15 :
Et bien avec des idées populistes de ce type on va aller direct dans le mur. Mais qu'attend Total pour lui répondre. Allez y en dans 5 ans il n'y a plus un emploi de Total en France si c'est cela que vous voulez
Réponse de le 02/10/2011 à 16:34 :
un groupe industriel ne repond pas a un politicard en campagne..... pour le reste, suivez l'actualite, et vous comprendrez bcp de choses.....( l'ideal c'est de suivre dans le temps, ca donne une vision plus que tres claire...)
a écrit le 02/10/2011 à 7:54 :
La grève des dockers du terminal pétrolier y est peut-être pour beaucoup ? SI ON TAXE ENCORE LES GROSSES SOCIETES,DANS 5 ANS IL NI EN AURA PLUS.
Réponse de le 02/10/2011 à 8:14 :
tu pense normal que total ou autres du cac40 paie 8% d'impotet que les petite entreprises paie 33% tes a coté de la plaque
Réponse de le 02/10/2011 à 16:36 :
gigi t'es a cote de la plaque, ils payent 60 % d'impots a l'etranger ( la ou ils ft de l'exploration; la france reste une base arriere politique tant qu'on ne leur vomit pas trop dessus, ca leur coute plusieurs milliars par an, mais en cas de pbs en afrique, la france a les parachutistes que le qatar n'a pas...
a écrit le 02/10/2011 à 6:23 :
M.Hollande devrait proposer une taxe sur l'énergie pour financer les retraites avec allocation récupérée sur les tranches de l'IRPP.En doublant le prix actuel de l'énergie,cela permet de réduire le cout du travail et les autres prix de 10%.Le premier qui fait cette proposition gagne les élections.
a écrit le 01/10/2011 à 18:24 :
Quelles sont les réductions de dépenses prévues par ce sire ? S'il recherche des bulletins voilà la piste à suivre .....!
a écrit le 01/10/2011 à 15:57 :
Les divers Taxes actuellement prélevées sur l'Energie ne devraient-elles pas être attribuées exclusivement a l'investissement dans des outils de production de prochaines énergies un peu plus "bio", sous toutes leurs formes ? Ha, c'est vrai... J'oubliais... Ces taxes sont déjà évaporées pour boucher le trou des conneries des années d'avant... Non. Désolé. Ce ne sont pas des taxes supplémentaires qui résoudront notre problème, mais bel et bien une refonte complète de l'équation économique de notre pays.
Réponse de le 02/10/2011 à 8:05 :
"Ce ne sont pas des taxes supplémentaires qui résoudront notre problème, mais bel et bien une refonte complète de l'équation économique de notre pays." mais encore ? car ca ne veut rien dire....phrase creuse
Réponse de le 02/10/2011 à 9:49 :
Certes , il n'y a pas de solution proposée mais le constat lucide d'un échec des politiques économiques menées depuis 30 ans. A droite comme à gauche, ils ont tous gagnés successivement le pouvoir plus par rejet de l'équipe en place en nous promettant des 'jours meilleurs' mais que s'est il passé ?
La crise financière, symptôme il est vrai d'un système devenu fou, n'a fait que précipiter les choses. Mais nous allions de toutes façons dans le mur.
Où est la solution ? je ne sais pas mais on n'est pas sorti de l'auberge et ce ne sont pas les postures démagogiques de nos prétendants 2012 qui vont nous aider en quoi que ce soit.
Réponse de le 02/10/2011 à 14:57 :
Merci pour un tel avis éclairé HRV :-) Une équation a en général deux cotés. En l'occurrence, un ensemble de dépenses, et un ensemble de recettes. Refondre complètement l'équation consiste a reprendre a la base la somme des ressources de l'Etat, et la somme de ses dépenses, car plus aucune dépense n'est corrélée a un revenu. Ou dit autrement, l'Etat prélève tant qu'il peut ou il peut, parce qu'il a des budgets habituels branchés sur aucun rationnel. Rien n'est jamais remis en question a aucun moment. Un exemple de l'histoire (heureusement aboli) : la vignette Auto prélevait sur les bagnoles une soi-disant assistance aux personnes agées... C'est n'importe quoi. Chaque domaine d'activité doit financer au plus près les dépenses associées. Les taxes énergies doivent financer les crédits d'impôts sur les économies d'énergie, les taxes sur les autos doivent financer ce qui est nécessaire pour leurs utilisation, sinon, on arrive a des situations ubuesques ou on finance des activités en dépit du bon sens. Et éventuellement au bout de la chaine, on ajuste pour certains domaines. Aujourd'hui, on a des dépenses publiques qui sont complètement noyées, et dont plus personne ne comprends les enjeux. Résultat, cela crée un rejet total car personne ne comprend a quoi servent chacun des types d'impôts. En remettant cela dans l'ordre au saura dans quel sens on peut accepter une augmentation ou baisse d'un prélèvement, avec l'impact direct sur le service associé. Il n'y a que comme cela qu'on pourra juger proprement l'action d'un gouvernement, et qu'on se fera surement moins enfumer, secteur par secteur. Ca te va mieux comme ca HRV ?
a écrit le 01/10/2011 à 15:37 :
François Hollande veut taxer tous le monde, voilà tout .....
a écrit le 01/10/2011 à 15:28 :
Et c'est parti pour la grande braderie des taxes socialistes ! Chassez le naturel..... Au final les français paieront et pleureront d'avoir voté socialiste.....
Réponse de le 02/10/2011 à 8:06 :
pas moi
a écrit le 01/10/2011 à 15:23 :
Ne devrait il pas commencer par supprimer la TVA sur l'essence dans la mesure ou la TIPP est déjà une taxe ? Nous sommes donc doublement taxé....Certes Total vend son nectare cher mais l'état perçoit la part du lion et cela est trop souvent oublié. Alors quand un litre est vendu 1.609 comme c'est le cas en ce moment chez Total pour le SP95, l'état gagne combien? Total gagne combien? Les journalistes devraient faire leur travail et le dire CLAIREMENT.... un litre vendu autour de 1.10/1.20 euro serait économiquement bon pour tout le monde... certes l'état perdrait des sous mais sûrement moins qu'avec la TVA réduite sur les restaurants et autres niches....mais bon, c'est tellement simple de taxer au lieu de revoir les dépenses et faire des économies....alors supprimez la TVA à 19.6, et je voterai pour vous...hahahhaha
Réponse de le 02/10/2011 à 8:06 :
on lit vraiment de tout sur ce forum....
a écrit le 01/10/2011 à 14:13 :
loin de défendre tota,l je trouve pourtant que les politiques ont beaucoup plus de pouvoir avec la tipp je trouve meme que les pays de l'opep et les pétroliers sont souvent pris pour des boucs émissaires .à la pompe ,la décomposition du prix du litre devrait etre obligatoire.il est quand même illusoire de vouloir faire une surproduction qui n'a pas preneur;
a écrit le 01/10/2011 à 13:55 :
En 2012, je rends ma carte d'électeur. Je ne crois plus ces gens qui ne vivent que leurs avantages et non pour le peuple.
Réponse de le 01/10/2011 à 18:12 :
Octave Mirbeau : 'La grève des electeurs' écrit en 1888. c'est instructif.
Réponse de le 02/10/2011 à 8:07 :
normal les pouvoirs sont confisqués (Europe....) despotisme éclairé
a écrit le 01/10/2011 à 13:38 :
C'est curieux de s'en tenir aux promesses et aux paroles alors qu'il y a un passif dramatique sur les actes. Les français n'auraient-ils aucun cerveau ?
a écrit le 01/10/2011 à 13:37 :
Depuis longtemps, Total n'est plus localisé en France que par son siège social et ses raffineries. Hollande est-il conscient d'agir pour sa DÉLOCALISATION complète ?
Réponse de le 01/10/2011 à 15:10 :
Vous avez raison.
Nous avons des politiques qui depuis des lustres ne comprennent pas l'économie et ses interactions.
Alors dans un concert international,comment vont se comporter ces ENA défraichis???
a écrit le 01/10/2011 à 13:24 :
Il peut taxer qui il le voudra à condition qu'il redistribue les profits à tous ceux qui l'ont élu.
Réponse de le 01/10/2011 à 13:52 :
C'est sûr, il va tout redistribuer en aide sociale
a écrit le 01/10/2011 à 13:14 :
les socialos et leurs comparses n'ont qu'un mot à la bouche :taxer
le problème c'est que nos raffineries sont obsolètes et non compétitives
Si TOTAL décide de se délocaliser en Hollande elle sera tres bien accueillie et Hollande n'aura que ses yeux pour pleurer quant à la CGT elle aura encore réussi à mettre 20000 personnes au chomage
a écrit le 01/10/2011 à 13:11 :
C'est bien connu : "les rapetous taxent tout". Taxe qui bien sûr n'épargnera personne parce qu'au final, cela aura forcément un impact sur les prix payés par le citoyen.
a écrit le 01/10/2011 à 13:00 :
Attention M.HOLLANDE si vous n'arrêtez pas de parler d'impots et de taxes vous allez faire gagner M.SARKOZY qui est un cran en dessous.
Réponse de le 01/10/2011 à 21:17 :
il ne faut surtout pas mettre la gauche au pouvoir -
a écrit le 01/10/2011 à 13:00 :
F Hollande au lieu de faire de l'opportunisme comme il sait le faire en permanence, ferait mieux de dire la vérité aux français. Voilà une déclaration du directeur financier de TOTAL en 07/2011 /
"J'aimerais là encore rétablir quelques vérités, qui sont souvent occultées et ignorées dans le débat public. Nous avons payé 800 millions d'euros d'impôt sur les sociétés en France sur la période 2005-2007, car nos activités françaises réalisaient des bénéfices, ce qui n'est plus le cas depuis. Total apporte également quelque 800 millions d'euros de recettes fiscales à la France, hors IS : retenue à la source sur les dividendes versés, taxe professionnelle, taxes foncières, taxes pour financer la prime à la cuve, le défraiement des frais kilométriques, etc.
Enfin, et surtout, il existe un principe essentiel en fiscalité française, celui de la territorialité de l'impôt : vous êtes imposés sur les résultats là où vous réalisez des bénéfices. C'est-à-dire partout dans le monde sauf en France. A titre d'exemple, nous sommes ainsi taxés sur les bénéfices à hauteur de 78% en Norvège, de 85% au Nigeria. Voilà pourquoi notre taux moyen d'imposition sur les bénéfices, pour l'ensemble des 130 pays où nous sommes présents, est aujourd'hui de 56%. Je ne connais aucune autre entreprise du CAC 40 qui paye autant d'impôts.
Le résultat avant impôt sur les sociétés de Total est de 20 milliards d'euros sur lesquels nous payons plus de 10 milliards d'IS hors de France. Mais allez dire aux Norvégiens que désormais la taxation doit se faire au profit de la France !"
Réponse de le 01/10/2011 à 15:30 :
Bravo. Il est bon de ne pas tronquer la vérité comme le font à longueur d'année nos socialotaxistes..
Réponse de le 02/10/2011 à 6:22 :
le plus pitoyable, c'est quand les memes viennent gemir a la tele qu'on n'a plus de champions mondiaux, qu'n 'arrive plus a exporter, etc...
a écrit le 01/10/2011 à 12:29 :
Tout est dit dans la 1ere phrase: La recette est habituelle pour les politiques en campagne ...
a écrit le 01/10/2011 à 11:46 :
Hollande ne dit pas qu'il va taxer les Petroliers...il dit qu'il faudra qu'une taxation particulière soit mise en place...ce qui me parait de bonne pratique. On analyse une situation, et on prend des mesures car effectivemment il y a des questions à se poser sur les profits des pétroliers qui sont liés aux phénoménes financiers. On peut imaginer des adaptations à des situations...
Réponse de le 01/10/2011 à 15:32 :
La réponse de total a été claire: délocalisation totale vers les Pays-bas (qui eux n'attendent que cela !) et environ 20 000 personnes au chômage en France. Merci M. Hollande !
a écrit le 01/10/2011 à 11:44 :
N'est il pas en train de répéter ce que dit Royal depuis 3 ans ?

http://www.zouine.net/reseau/
Réponse de le 01/10/2011 à 13:39 :
Heu, non, vous confondez. C'est ce que dit Marine Le Pen depuis trois ans.
a écrit le 01/10/2011 à 11:42 :
Ah...il a trouvé un nouveau système de financement du PS?... Comme de toute façon, tout le monde sait parfaitement que cette déclaration 100% démago est absolument irréalisable car en effet, comment taxer un groupe qui ne paye pas 1 cts d'?uro d'IS?...alors qu'ils réalise des milliards de bénéfices...lol.
Il va nous dire qu'il est contre la guerre et le chômage bientôt!! Vive le renouveau du PS!!
a écrit le 01/10/2011 à 11:38 :
la prochaine fois, on pourra demander a total d'investir dans les raffineries francaises ( pour que la cgt puisse continuer d'y prosperer)... , puis on leur collera de lourdes penalites ecolos, car c'est une sacre bande de pollueurs avec ces saloperies de raffineries!
a écrit le 01/10/2011 à 11:36 :
ce populisme de bas etage, ca devient usant........ total avait prevu d'investir 1.2 milliards par an en france; alors pour les remercier, on leur colle des taxes de tous les cotes; puis on leur dit qu'il faudrait encore investir dans des energies dont plus personne ne veut; si ca c'est pas se foutre de la gueule des gens.....
Réponse de le 01/10/2011 à 15:33 :
Total avait prévu d'investir... Mais Total va encore réfléchir !
Réponse de le 02/10/2011 à 6:19 :
on est d'accord! pour etre exact, ils vont attendre de voir de combien on va les taxer, ils diminueront les investissements d'autant, et ils auront raison... apres il y aura bien qqun d'intelligent pour leur remettre une couche, alors ils iront mettre leur siege social dans un etat ou ils travaillent, et la france devra se demerder tte seule pour son essence... ( il y a du cri de singe dans l'air...)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :