La CFE-CGC lance une consultation en ligne auprès des salariés

 |   |  331  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
En alternative à la journée d'action de mardi, la CFE-CGC lance une consultation nationale auprès des cadres et d'un "public plus large" pour "redonner la parole au terrain".

Alors que la CGT, la CFDT, la FSU, l'Unsa et Solidaires appellent demain à une journée d'action contre les mesures d'austérité du gouvernement, la CFE-CGC opte pour une alternative à la manifestation, à savoir la consultation nationale des cadres et d'un "public plus large". La raison ? "L'année dernière, il y a eu neuf manifestations unitaires et peu de retour sur investissement", confie Carole Couvert, secrétaire générale de la CFE-CGC à la Tribune.

Environ 200 questions

La CFE-CGC a donc lancé lundi une campagne intitulée "Ensemble, redonnons du sens !". Réalisée en partenariat avec l'Observatoire du dialogue et de l'intelligence sociale (Odis), elle prendra dans un premier temps la forme d'un questionnaire en ligne ouvert à tous les publics (www.nouveaudialogue.fr). Il comportera quelque 200 questions (une heure environ). Plusieurs dizaines de milliers de réponses sont attendues.

L'objectif pour l'organisation de Bernard van Craeynest, est de créer les conditions d'un dialogue innovant et interactif et de "donner la parole et recueillir les positions" de tous ceux et celles qu'on n'écoute plus, qu'ils soient syndicalistes ou salariés anonymes.

Un tour des régions

A l'issue de cette consultation électronique, fin novembre les instances confédérales feront une première analyse des résultats dont les conclusions serviront de support au lancement d'un "tour des régions" qui partira de Poitiers le 26 janvier et se finira à Paris le 28 juin.

Et de janvier à juin 2012 une quinzaine d'unions régionales CFE-CGC animeront des forums d'échange avec le grand public invité à faire "le procès du syndicalisme". Un procès qui prendra la forme d'une pièce de théâtre interactive, reflet des interrogations, des critiques et des solutions exprimées lors de cette vaste consultation.

A partir des réponses, la CFE-CGC, qui souhaite être un "acteur responsable" et "être proche du terrain et réactive", selon Carole Couvert, établira ensuite des propositions qu'elle défendra auprès des candidats à la présidentielle et aux législatives.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/10/2011 à 9:27 :
A ce jour je suis à 3589 demandes d'emploi, sur 3 ans, avec une convocation en 2010 et 8 en 2011. On trouve m'ont expérience professionnelle très intéressante, mais très souvent on me fait comprendre que l'Entreprise ne veut pas perdre encore du temps, pour remplacer un Senior dans 2 ans. Donc à présent je vais avoir l'ASS ce qui représente 8,61 ? de plus que le RSA, mais pour l'avoir il faut justifier de 20 années de travail ou 10 ans si vous avez plus de 57 ans et demi pour seulement 8,61 ? en plus! Normalement je devrai profiter de l'AER qui doit être rétablie, vue des articles dans Capital, la Tribune, TF1, etc j'ai écrit avec copie des articles pour bénéficier de l'AER à Pôle Emploi, sans réponse, c'est comme les indemnisations de trajets lors des convocations d'Employeurs, nous avons parait-il droit jusqu'à 45,00 ? mais il y a toujours un prétexte pour que vous ne touchiez pas ces remboursements de frais de trajet , idem pour les primes de déménagement beaucoup de personnes jeunes ne les ont pas eu, pourtant ils y avaient droit. Mais encore quand vous avez souscrit des assurances chômage qui doivent vous indemniser sur 36 mois sur leur contrat et qui le font que sur 12 mois comme la CNP, et l'APL qui diminue alors que vos revenus annuels baisses!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :