Mystère de la perte temporaire du triple A de la France : Baroin mène l'enquête...

L'Autorité des marchés financiers a annoncé jeudi avoir ouvert une enquête après la diffusion par l'agence de notation Standard & Poor's d'une information erronée laissant penser que la note souveraine française avait été modifiée.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

L'Autorité des marchés financiers a annoncé jeudi avoir ouvert une enquête après la diffusion par l'agence de notation Standard & Poor's d'une information erronée laissant penser que la note souveraine française avait été modifiée.

Elle précise dans un communiqué avoir contacté l'autorité de supervision financière européenne (ESMA), au titre de ses compétences de contrôle des agences de notation.

Le ministre français des Finances, François Baroin, avait demandé l'ouverture de cette enquête sur les causes et les éventuelles conséquences de l'erreur, qu'il a qualifiée de "rumeur assez choquante d'informations qui ne correspondent à aucun fondement".

"On ne laissera aucun message négatif passer. On a une stratégie, on a un rendez-vous en matière de déficits qui est fixé. On ne variera pas d'un iota", a-t-il déclaré à Lyon en marge d'une conférence sur l'économie.

Standard & Poor's a expliqué dans un communiqué qu'à la suite d'une erreur technique, un message avait été automatiquement envoyé à certains de ses abonnés laissant penser que la note de crédit de la France avait été modifiée.

"Ce n'est pas le cas: les notes de la République française restent AAA/A-1+, avec une perspective stable, et cet incident n'est pas lié à la moindre activité de surveillance de notes", a déclaré l'agence de notation. "Nous enquêtons pour déterminer la cause de cette erreur."

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.