Présidentielle : François Bayrou officiellement candidat... début décembre

 |   |  641  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le président du MoDem a annoncé jeudi soir sur TF1 sa candidature à la présidentielle. Tout en précisant qu'il l'officialisera la semaine du 5 décembre.

Le président du MoDem, François Bayrou, a annoncé jeudi soir sur TF1 sa candidature à la présidentielle, dont il n'a jamais fait mystère, dans le but d'offrir au pays une majorité élargie autour du centre afin d'apporter de vraies solutions à la crise.
Le leader centriste qui se présentera à l'élection reine pour la troisième fois après 2002 (6,84%) et 2007, où il avait créé la surprise en atteignant près 18,57% des voix, a précisé à l'AFP qu'il officialiserait sa déclaration dans "la semaine du 5 décembre à Paris". S'en suivra une grande réunion publique sur ses terres béarnaises.

Invité de l'émission "Paroles directes", M. Bayrou a répondu sans détour "oui" à la question de la journaliste: "Avez-vous décidé d'être candidat pour 2012". Un simple "oui", à la manière de François Mitterrand en 1988.

Interrogé par l'AFP, la numéro 2 du MoDem a indiqué qu'il avait choisi de ne "pas tourner autour du pot" alors que son intention de se présenter était un secret de polichinelle et qu'il avait déjà exprimé dans plusieurs médias son désir d'être candidat.
Le président du MoDem a expliqué qu'il serait candidat "parce qu'il faut absolument que le pays reparte sur des bases nouvelles et qu'il est impossible que l'on continue comme cela pendant cinq ans".

"Si vous prenez la situation du pays, aucun des chapitres qui font le souci des Français ne s'est amélioré en cinq ans", a-t-il ajouté.

Si "vous demandez aux gens précisément dans leur vie à eux, même sur les problèmes que le gouvernement avait mis en avant - la sécurité, l'immigration, la santé économique du pays (...) - eh bien, ils vous répondront tous qu'aujourd'hui, ils sont plus inquiets qu'ils ne l'étaient il y a cinq ans", a-t-il poursuivi.

Depuis plusieurs mois, le candidat centriste se préparait à entrer dans l'arène.

Le premier acte de sa candidature a été la publication cet été d'un livre "2012 Etat d'Urgence" (Plon) dans lequel il livrait ses priorités pour sortir de la crise "produire en France" et rendre au pays "la meilleure éducation au monde". "C'est une guerre que nous avons à livrer". L'enjeu, "c'est notre liberté, notre dignité, et que vaille la peine la vie de nos enfants", résumait François Bayrou, se posant en recours face à la crise.

En 2007, le patron de l'ex-UDF avait été le seul candidat à évoquer le problème de la dette et de la dégradation des comptes publics. "L'urgence impose d'agir juste, d'agir vite", assurait dans son livre ce Béarnais de 60 ans en promettant d'être à nouveau celui qui dira "la vérité aux Français"

Mais pour le leader centriste, rien ne sera possible sans l'émergence d'une "majorité nouvelle", "une majorité centrale" réunissant des modérés de chaque camp pour dépasser "la démagogie" et "la surenchère des promesses électorales". Lors des universités d'été de son parti, quelques anciens de l'UDF avaient répondu présents mais aucun responsable de gauche, en pleine préparation de leur primaire, n'avait fait le déplacement.

Depuis, François Bayrou a commencé à constituer son équipe de campagne avec des cadres du MoDem comme Marielle de Sarnez, Robert Rochefort ou Jean Lassalle et des compagnons de route qui l'ont récemment rejoint. Parmi eux figurent l'ancien maire de Rouen Pierre Albertini, l'ancien ministre du Budget Alain Lambert, le sénateur Jean Arthuis ou le député Daniel Garrigue, ancien porte-parole de Dominique de Villepin. 

L'un des prochains grands rendez-vous de François Bayrou concernera la publication d'un "agenda 2020" qui, à l'image de "l'agenda 2010" de l'ex chancelier social-démocrate allemand Gerhard Schröder, présentera le calendrier des réformes structurelles qu'il estime nécessaires pour que le pays renoue avec la croissance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/11/2011 à 15:21 :
François Bayrou fait de bonnes analyses de la situation économique mais je crains qu'au niveau des remèdes il n'ait pas la pugnacité d'une Marine Le Pen qui apparaît aujourd'hui bien plus innovante que lui.
Réponse de le 27/11/2011 à 16:27 :
Le Pen au feminin se dit: LA PEINE! Comment un etre normalement constitue peut-il arriver a comparer Marine Le pen a Bayrou qui meme fini reste encore un homme honnete et tres respectable! Le culte de Marine La Peine releve d'un Sado-Masochisme difficile a comprendre en 2011!
a écrit le 26/11/2011 à 12:03 :
Bayrou est sans aucun doute le moins mauvais des candidats pour 2012, il a toujours eu une vision objective, non superficielle, réaliste, indépendante et très souvent exacte sur la plupart des sujets, c'est le seul à pouvoir rassembler une majorité de français de droite et gauche et d'en finir avec un système droite gauche ventripotent et omnipotent qui nous a conduit au désastre. De plus s'il est au second tour c'est le seul qui quel que soit le candidat ou la candidate en face est assuré d'être élu ce qui prouve une belle unanimité. Espérons que les français ne seront pas encore une fois superficiels et ne se feront pas encore tromper par des promesses intenables et non tenues et la propagande des communiquants de droite et gauche qui assènent de louanges inexactes leurs candidats au travers d'articles de presses et médias qu'ils noyautent pour une bonne part alors que les rares journaux indépendants comme la Tribune sont malheureusement au bord de la liquidation (et ma pensée va à eux à cet instant) car pas soutenus par les petits copains de la droite du Fouquet's et de la gauche caviar qui nous laissent les patates chaudes dont ils ne veulent pas à chaque alternance de plus en plus désastreuse et coûteuse pour nous depuis plus de 50 ans. Ou çà cesse ou ce sera la révolution comme toujours et cette fois pas toujours ailleurs. Nous sommes déjà revenus au budget de 1945 et à l'absence de vision des politiques d'avant-guerre, alors encore un effort et on va remonter le temps jusqu'en 1789 !
a écrit le 25/11/2011 à 23:11 :
Bayrou est un LOSER tellement honnete et parfait qu'il ne se rend jamais, meme a l'evidence la plus triviale. Il a eu sa chance en 2007, il la loupee en contribuant a l'election de Sarkozy. Pourquoi lui accorderait-on une autre chance, maintenant qu'il est tout seul sans troupe?
Réponse de le 26/11/2011 à 11:39 :
C'est le système électoral qui privilégie droite gauche qui rend difficile la conquête du pouvoir par un autre parti indépendant sans alliance et petits arrangements douteux avec une des 2 castes établies qui ont chacune leur socle électoral lié à leurs intérêts respectifs. Les véritables loosers ce sont en premier lieu la part importante des 56% de français qui ont voté Sarkozy en 2007 et qui estiment désormais s'être trompés et ne revoteront pas pour lui et ceux qui finalement vont voter Hollande pour s'apercevoir eux-mêmes dans quelques années comme les premiers qu'ils se sont également trompés. Entraînant au final l'ensemble des français. En conclusion il fallait mieux voter directement Bayrou en 2007 et sinon en 2012 on aurait nettement plus anticipé la réalité grâce à sa vision et ses nombreuses prévisions qui se sont révélées exactes depuis au moins 2002, contrairement aux autres qui tentent cacher leurs errances et mauvais choix par des manipulations de communiquants de tous poils de 2 partis qui n'agissent que pour des intérêts bien circonscris et nous ont mis dans une situation de dégradation des finances jamais connue depuis la république et sous peu dégradation de la notation, hausse supplémentaire des taux d'emprunts, de la dette déjà intenable, des impôts, du chômage etc. et au final vont faire imploser l'Europe. Il faudra des décennies pour s'en remettre. Voilà les vrais loosers et en votant de nouveau pour ces 2 castes telles qu'en Grèce on va s'enliser encore plus profondément et douloureusement. Quant à l'argument de la soi-disant "solitude" alors que Bayrou a des troupes fraîches de bon niveau contrairement à d'autres partis et de très bons conseillers, je n'enfoncerai pas le couteau dans la plaie en rappelant que la plupart des "visionnaires" qui vont voter Hollande voulaient voter DSK, les ralliement en politique çà va et çà vient mais certains contrairement à Bayrou ont la faculté de mal les sélectionner comme Sarkozy avec Dati entre toute une liste !
Réponse de le 26/11/2011 à 19:06 :
On ne peut pas diriger un pays, pretendre etre un leader sans VISION. Bayrou n'a jamais pu anticiper sur le cours des evenements, ce qui le rend inapte a prevoir et dons a gouverner. Le pire c'est son incapaciter a faire les bons jugements, capacites ou facultes cruciales pour le decision making. Bayrou hesite tout le temps comme il begaie dans la vie. Ceci n'est en rien une attaque a l'egard de sa personne, je suis begue moi-meme. Le begaiement, il faut l'accepter, il ne faut jamais essayer de le vaincre, il faut tout simplement l'apprivoiser pour en faire un ami, ce que j'ai reussi a faire en sachant accepter l'aide et la critique des autres. Votre martelement du Bayrou plus parfait et plus honne releve de la pure demagogie, du poulet aux hormones. Bayrou est fini, qu'il laisse sa place a plus inspire que lui.
a écrit le 25/11/2011 à 22:05 :
MARIONNETTES
a écrit le 25/11/2011 à 21:03 :
Si Bayrou passe le premier tour il a toutes les chances d'être élu, c'est le seul dans ce cas et ce n'est pas pour rien. Sur chaque sujet il a l'avantage de questionner au moins une dizaine de spécialistes qui ont fait leurs preuves, aux opinions parfois différentes et après mûre réflexion il fait son choix. Rien à voir avec les prises de décisions opportunistes, influencées par des lobbies ou corporations ou changeantes de la droite et de la gauche. Cette démarche s'est révélée pertinente puisque ses diagnostics ont été justes notamment sur la dette depuis 2002, sur la guerre en Irak, sur le rôle de PME, l'emploi, l'innovation, la réindustrialisation, les exportations, la fiscalité, les écarts de salaires, l'Europe etc. Les corporatismes et intérêts particuliers des 2 partis gauche et droite qui gouvernent depuis plus de 50 ans et nous ont conduit au chaos et à l'immense dette tentent de bloquer l'émergence de quelqu'un comme Bayrou alors que sa vision est prouvée comme la bonne et capable de réunir une majorité de français et de réduire ces blocages gauche-droite désastreux depuis longtemps comme dans de nombreux pays, Grèce, Italie, Espagne, même Etats-Unis etc. On lui reproche un assez petit parti ou des sondages encore moyens, c'est un mauvais argument. De Gaulle était seul en 40 et tout le monde l'a rejoint en 45. Les français ne devraient pas passer à côté de quelqu'un qui est bien plus bénéfique à la France et à l'Europe qu'un Sarkozy qui s'est la plupart du temps trompé, a menti à certains ou qu'un Hollande qui lui est très proche, que son ex-femme a bien décrit, indécis, passif, mauvais gestionnaire de sa région et qui tente de se faire élire sur du flou, sans parler du Front national qui fait du rétropédalage sur ses projets de sortie de l'euro et de taxes sur les produits importés, dont les idées n'ont pour la plupart jamais fonctionné mais qui aimerait une sortie de l'Europe, retour en arrière qui serait une erreur fatale pour asseoir un pouvoir très familial qui une fois en place a souvent des tendances dictatoriales et ne représente pas l'ensemble des français. Bayrou est sans aucun doute le moins pire de ces candidats mais les français choisiront sans doute de rester dans le tandem gauche-droite qui l'a conduit à une régression et une immense dette et une fois le cap des baby-bommers passé qui peuvent encore un peu profiter du système arrivera la génération qui doit subir les dettes et une situation de plus en plus dégradée. On peut aisément imaginer que les partis droite et gauche qui ont bien abusé de ce long pouvoir en tandem connaitront alors une situation similaire à ceux de la Grèce et de l'Italie entre autres et que les français ouvriront un peu mieux les yeux mais il sera trop tard.
a écrit le 25/11/2011 à 14:28 :
Bayrou c'est la triste vieille rouille qui ronge le fer de lance de la nation depuis des lustres. Les losers sont incorrigibles! Ce type est un ETERNEL LOSER. Qu'est ce qu'il fait encore en politique? Ce type ne sera jamais president de la republique. Une candidature inopportune qui ne sert pas les interets de la france, des necessiteux ainsi que de tous ceux qui revent d'un renouveau de l'action politique en france.
Réponse de le 25/11/2011 à 14:51 :
Jamais encore la vérité ne s'est accrochée au bras d'un intransigeant (Nietzsche)
Réponse de le 25/11/2011 à 15:14 :
Je disais la même chose sur Rajoy en Espagne.
Mais aprés 2 coups dans les fesses aux dernières élections, il est revenu de plus belle.
Le problème est que les partis fortement implantés ne laissent pas la place aux bons candidats.
Pour cela il faudrait laisser émerger les petits partis, avoir une réprésentation proportionelle.
Réponse de le 25/11/2011 à 16:14 :
Mefions-nous des noyes qui s'accrochent et qui nous noient.
Jean Cocteau.

Grace au manque de caractere et de leadership a tenir ses troupes, un deserteur est devenu ministre de la defense nationale! ca fait froid dans le dos.
Réponse de le 25/11/2011 à 21:08 :
Parce qu'Hollande, Sarkozy ou Marine le Pen ce sont des nouveaux en politique ? L'avantage de Bayrou c'est que ses pronostics sont exacts depuis longtemps, qu'il ne ment pas et nous dit la réalité et ne se lance pas dans des exercices de manipulations pour idiots, contrairement aux autres qui se plantent et nous plantent systématiquement.
Réponse de le 01/12/2011 à 10:05 :
Normal qu'il ne mente pas il est catho et c'est un pécher mais c'est notablement insuffisant pour diriger un pays
a écrit le 25/11/2011 à 14:10 :
Je crois que l´inverse risque cette fois de se produire vu que Hollande est un politique á 100% (il ne sait rien faire d´autre / il ne sait pas ce qu´est une entreprise privée) et n´a aucune des compétences nécessaires pour améliorer la compétitivité de la France et de l´Europe.
Bayrou sortira au 1er tour avec Zarkozy.
Au second tour, Bayrou sera favori face á Zarkozy.
L´extrème droite avec ses thèses totalitaristes et antisémites qui ne mènent á rien aura 16% comme d´habitude.
Réponse de le 25/11/2011 à 14:35 :
Ca s'appelle du "renouveau avec des viocs" !! et franchement ça donne pas envie, désolé !! Si vous avez aimé ce que vous avez eu depuis 30 ans, c'est bien, continuez, sinon faut voter aute chose.
Réponse de le 25/11/2011 à 15:09 :
C´est vrai que si on veut voter pour quelqu ún qui ne soit ni énarque ni ex-fonctionnaire, on peut toujours chercher.

a écrit le 25/11/2011 à 12:43 :
Bayrou sait que faute d'un coup du sort il ne deviendra pas président. Toutefois pour peser sur la vie politique francaise, il doit etre candidat à la présidence. Ainsi, s'il refait son exploit de faire 15 % ou plus, il sera en position de force pour négocier un groupe indépendant à l'Assemblé. Le scénario idéal pour lui serait le suivant: 17-18% au premier tour laissant Hollande et Sarko au second tour. Il négocie ensuite publiquement avec Sarko sa nommination a Matignon en cas de victoire, il appelle ensuite a voter sarko pour créer un gouvernement d'union nationale. Ceci n'est evidemment pas possible avec le PS est écarteler entre Mélenchon, Joly et Chevenement. Cette option est visiblement choisie par Bayrou qui tire à vue sur Hollande.
Réponse de le 25/11/2011 à 21:16 :
Très mauvaise analyse, Bayrou tente de réunir les français mais a toujours démontré son idépendance comme en 2007 où il aurait très bien pu faire un choix et sa position n'était pas facile. C'est ce qui en fait sa valeur contrairement aux opportunistes trop nombreux qui craignent pour leur carrière. C'est un vrai politique à l'image d'un de Gaulle et ce serait bien si les français le choisissaient et ne se laissaient pas influencer par des manipulations de communiquants grassement payés sur nos fonds ou des sondages où l'on trouve n'importe qui un jour en tête et d'autres jours très en retrait.
a écrit le 25/11/2011 à 12:07 :
Bayrou est le seul type honnête dans cette campagne. Le seul qui soit plus motivé par l'intérêt général que son propre enrichissement. Mais il est trop simple et ne fait pas de vague donc il n'intéresse ni les gens, ni les journalistes et reste invisible du grand publique. Combien d'interventions publiques reliées par les journalistes en comparaison de la droite ou la gauche dont on nous bassine chaque jour ? Pourtant il est plein de bon sens et a de bonnes idées. C'est le président qu'il faudrait. Pas de bling-bling mais des actes !
Réponse de le 25/11/2011 à 13:06 :
je suis d'accord avec vous mais je penses qu il n a pas les épaules pour être un bon président d envergure internationale et il a aussi une sorte de naiveté que ne peut se permettre un homme d etat Par contre je vous rejoints dans le sens ou il est à mon sens l homme politique le plus honnete et le plus sincére et dévoué que l on ait
Réponse de le 25/11/2011 à 13:31 :
pas d'accord vous avez pas du voir les connerie de notre nain de jardin depuis 2007 bayrou n'aura pas de mal a faire mieux vous devriez lire son dernier livre lui pense au peuple sarko et sa cic a sa réélection
Réponse de le 25/11/2011 à 14:37 :
Trop naif !! Depuis quand la politique est faite pour le peuple ???
Réponse de le 25/11/2011 à 21:29 :
Lol Mordrakheen :o))) Bayrou n'a rien de naïf ni superficiel et a toujours su consulter des gens très qualifiés et ensuite faire "ses" bons choix sans l'influence des lobbies ou des corporatismes. Sa position indépendante et coûteuse pour lui en 2007 l'a confirmé. Il n'est pas du tout superficiel ou agité. Sur l'envergure internationale ou la naïveté on disait la même chose d'Obama (le clan Clinton notamment). Sarkozy lui a fait preuve de naïveté, n'a rien vu de la dette en 2007 contrairement à Bayrou, voulait faire la guerre en Irak, contrairement à Bayrou, a invité Kadhafi qui a planté sa tente à Paris et n'a signé aucun contrat prévu, a invité El Assad etc. et s'est fait manipuler, y compris par Poutine lors de l'épisode de la Géorgie etc et dans bien des domaines (énergie etc). Et quant à Hollande sur le plan de l'envergure internationale et de la naïveté avec les lignes sur le Mox et l'appel d'Areva ou le retrait de droit de veto à l'Onu souligné par Bayrou, laissez moi rire ! Ségolène disait de lui qu'il était indécis et qu'il n'avait pas géré correctement la Corrèze, alors la France ! Quant à Marine le Pen son voyage aux Etats-Unis a été tellement nul qu'il s'est terminé en séance de shopping !
Réponse de le 26/11/2011 à 10:50 :
toute façon vu le choix qu a pour la présidentielle ... alors faut peut etre lui laisser sa chance même si j ai toujours des doutes sur sa stature internationale .... mais si il est honnête et réglo ca sera déja pas mal faut pas trop en demander
Réponse de le 26/11/2011 à 10:52 :
Pour revenir sur votre reflexion sur Obama il n a aucune envergure internationale meme maintenant c est bien grace sa secretaire d'Etat et à son mari qu il a la porté qu il a actuellement
Réponse de le 26/11/2011 à 12:38 :
Je ne vois pas en quoi un Hollande ou Sarkozy a plus de stature internationale que Bayrou. Souvenez vous du discours de Sarkozy en Afrique (je ne parle pas de la visite en solitaire à la famille Bush avant les élections), les contacts très tendus avec Poutine, avec Obama, avec les chinois, les familiarités avec Merkel et l'intervention de l'ambassadeur allemand, la gaffe micro non coupé avec le dirigeant israélien, l'intervention de BHL en lieu et place du ministère des affaires étrangères ou du président sur le dossier lybien au départ, l'énorme bourde concernant une part des territoires d'outre mer qui nous échappent définitivement avec toutes les ressources concernées et j'en passe plein d'autres. Son gouvernement n'a pas du tout vu la crise venir ni même l'évaluer quand elle était là, il a pris un retard très important, voulait que les français s'endettent ! Giscard déplorait son discours de désaccord lors du dernier sommet essentiel avec Merkel et Monti alors qu'il fallait faire bloc. Il s'est exprimé comme si nous étions des gamins incultes alors que beaucoup de français commencent à comprendre que la situation est très grave. Il n'y a guère une semaine sans une confirmation d'une situation qui se dégrade tel le lent écroulement d'un château de carte, pays, banques etc (et je n'exagère pas étant de nature optimiste, mais là le réalisme s'impose et nécessite de réagir !). Quant à Obama il n'a pas une situation intérieure facile du tout et il est bloqué par son absence de majorité, de plus il a hérité après Bush d'une situation internationale et image des Etats-Unis désastreuse donc on ne peut pas dire qu'il a les coudées franches et on attendait beaucoup plus de lui que de raison. Il a sans doute une priorité intérieure mais sa politique à l'international avance prudemment mais avec un certain tact et en profondeur. Donc on peut toujours attendre mieux mais on pourra sans doute mieux juger lors d'un second mandat. Toutefois la situation va rester très difficile pour les Etats-Unis aussi et pour plusieurs années à venir donc il ne devrait guère avoir beaucoup de marges de manoeuvres. Et quant aux candidats républicains, l'un oubliait une partie de l'essentiel de son discours, l'autre ne connaissait pas le dossier lybien, Obama même s'il lève un toast à la reine d'Angleterre pendant le god save the queen lol ! a quand même plus de connaissances et de connaissance des dossiers généralement ! Bonne journée !
a écrit le 25/11/2011 à 11:27 :
Un mec bien ce Bayrou. Fidéle á ses idées. Il était le seul en 2007 á parler du problème de la dette. Zarkozy avait peur de lui et n´avait pas voulu faire un débat télévisé avec lui.

La seule alternative crédible á un Zarkozy qui s´était engagé en 2007 á diminuer la dette de la France á 60% du Pib. Résultat: On en est presque á 90% !!!

Et á un Hollande qui va nous endetter encore toujours plus demain (comme son père spirituel Jospin l´avait fait hier) et nous envoyer droit dans le mur (augmentation des taxes, tva, plus de charges pour les entrepries et résultat prévisible: chomage á 18% en 2016, ...). Ça fait réver (ou plutôt faire des cauchemars).

L´extrème gauche et droite, j´en parle même pas. A part nous dresser les autres contre les autres, ou nous entraîner vers des guerres avec nos voisins européens.

Réponse de le 25/11/2011 à 12:03 :
Vous avez raison, il a l'air honnete. Mais sa candidature va pomper des voix a Sarkozy et Hollande, ce qui va favoriser Marine!!!!!!Encore un ou deux représentants et elle est assurée d'être au second tour...
Réponse de le 25/11/2011 à 14:38 :
Il n'y a pas ASSEZ de problèmes en France et en Europe pour parler encore et toujours du FN ???? Est-ce là votre SEULE préoccupation ?? Vous devez être un nanti pour avoir une si belle vie !!!!
Réponse de le 25/11/2011 à 14:55 :
C'est votre point de vue simpliste cher Pierre.
Il faudra bien qu'un jour on ne vote pas avec des chiffre mais avec des idées
Réponse de le 28/11/2011 à 10:47 :
et voila, MORIN hier, il y en a encore un ou deux qui vont se prononcer bientot. Pas si simpliste, bien que la simplicité ne fait pas parti de notre monde!!!!!!!
a écrit le 25/11/2011 à 11:05 :
Bayrou n'est certainement ni plus ni moins incompétent que Hollande ou Sarkozy! Pour un pays en déclin comme la France, il faudrait un homme (ou une femme) exceptionnel (le)..Mais nous n'aurons pas de deuxième de Gaulle...Au moins peut-on reconnaître à Bayrou un peu moins de compromission avec les lobbies financiers ou communautaristes que les 2 autres.
a écrit le 25/11/2011 à 10:44 :
y'a encore des gens pour y croire? M... reste dans ta campagne ou retrousse toi les manches. Il gagne sa vie comment ce mec? il n'est en rien productif depuis qu'il est né!
Réponse de le 25/11/2011 à 11:42 :
EN TOUT CAS j'ai voté en sont temps pour le ps j'ai voté sarko en 2007 je ne voterais plus pour des élus qui ne travaille que etre réélu et pas pour le peuple alors il faut essayer bayrou il n'est pas plus C O N QUE LES AUTRES
Réponse de le 25/11/2011 à 14:56 :
et il dit la vérité. Pouquoi ne pas lui laisser une chance qui sera notre chance ?
a écrit le 25/11/2011 à 6:32 :
Bayrou est crédité de 7% de voix. C'est à peu près le score qu'obtenait l'UDF avant d'être dissoute au profit du Modem. Depuis, ce mouvement, qui avait attiré pas mal de profiteurs professionnels, comme Corinne Lepage, juste le temps de se faire élire députée européenne, ou des novices convaincus comme Eva Joly, mais qui s'était heurtée à l'intransigeance du couple Sarnez/Bayrou. a été déserté par les nombreux militants qui l'avaient porté aux nues. Aujourd'hui, Bayrou, qui comme chacun sait a été reçu à différentes reprises par Sarkozy, a été rejoint, comme par magie, par plusieurs anciens députés et élus de l'ancienne UDF, actuellement actifs au sein de l'UMP. Il va faire sa campagne sans la bannière du Modem. Ce qui avait fait le charme de ce mouvement n'existe plus et les nouvelles têtes qui avaient adhéré ou milité pour un parti politique qu'ils croyaient, nouveau, vierge et porteur, se sont aperçus qu'ils avaient été trompés. Pour preuve encore, les places de choix sont d'ores et déjà occupées par un cercle épais d'anciens inoxydables à l'exception d'une nouvelle tête sensée représenter la diversité et que l'on pousse en avant lors de manifestations publiques et médiatisées, pour leurrer un électorat bien ciblé. Par conséquent, Bayrou ne conduira en fait, qu'un « groupe d'amis » qui sera ni plus ni moins, qu'un appendice du parti majoritaire actuel...Si Sarkozy passe, Bayrou sera son premier ministre et le cercle qui l'entoure fusionnera avec les plus fidèles du monarque, la partie qui constitue l'aile droite (Ciotti, Mariani, Estrozi....). A suivre
Réponse de le 25/11/2011 à 21:47 :
En 2007 on disait comme vous sans doute que Bayrou roulait à gauche, maintenant à droite. Des gens de gauche et droite ou des écologistes côtoient Bayrou, c'est logique avec sa vocation de rassembler, d'écoute et de consultation plutôt que d'avoir une France stérile bipartisane qu'il contexte amplement et çà n'enlève rien a son indépendance qu'il a bien démontré en 2007. Il est contradictoire d'évoquer comme un défaut son intransigeance comme vous le faîtes pour ensuite prétendre qu'il va être premier ministre de Sarkozy. C'est de plus très mal connaître les 2 personnages, leur histoire, leurs relations et leurs objectifs. Bayrou est issu d'un milieu paysan et n'est pas attiré par le Fouquet's. Les postes ministériels il pouvait les avoir avant et les a refusé. De même c'est mal connaître le Modem qui s'est rénové en profondeur avec beaucoup de gens souvent nouveaux en politique et très qualifiés professionnellement. D'ailleurs l'anayse de l'électorat de Bayrou fait clairement apparaître également des gens qualifiés, innovants, qui font partie de ceux qui développent, structurent et font avancer le pays et les emplois.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :