Les Français critiquent l'euro... sans vouloir en sortir

Même si 44% des Français estiment que la monnaie unique est un handicap dans la crise, ils sont 60% à ne pas vouloir sortir de l'euro, selon un sondage Ipsos-Logica Business Consulting pour Le Monde et Lire la société.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

En pleine crise, les Français ont un sentiment partagé sur la monnaie unique et sur leur place dans la communauté européenne. Quarante-quatre pour cent des Français pensent que l'euro est un handicap face à la crise actuelle mais ils sont 60% à vouloir rester dans la zone euro, selon un sondage Ipsos-Logica Business Consulting pour Le Monde et Lire la société publié lundi.

Quarante-cinq pour cent des Français jugent par ailleurs que la monnaie unique européenne handicape l'économie française. Les personnes interrogées sont 33% à considérer que l'euro est un atout face à la crise et 18% déclarent qu'il n'est ni un atout ni un handicap. Une large majorité de Français (62%) estime que l'euro est plus un handicap pour leur pouvoir d'achat, contre 17% qui jugent le contraire. 20% considèrent qu'il ne s'agit ni un atout ni un handicap.

Pour autant, les Français ne souhaitent pas que la France abandonne la monnaie unique. 60% veulent son maintien, contre 36% qui souhaitent le retour du franc. Les Français sont 74% à se prononcer pour une intervention des pouvoirs publics dans la gouvernance des banques et 49% estiment que les pouvoirs de l'Union européenne en matière fiscale et budgétaire doivent être renforcés.

L'enquête a été réalisée du 18 au 19 novembre par téléphone auprès d'un échantillon de 941 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

1 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 02/02/2012 à 19:31
Signaler
Un sondage qui dure où les non se lassent et ne participent plus. Un sondage bidon quoi...

à écrit le 07/01/2012 à 6:53
Signaler
Un Euro fort ne profite qu'aux très grandes entreprises (donc surtout allemandes) qui ont énormément réinvesti les bénéfices réalisés dans la Zone Euro en dehors de celle-ci et surtout dans les anciens pays satellites de l'Union Soviétique et qui ne ...

à écrit le 07/01/2012 à 6:00
Signaler
les français ne critiquent pas l'euro, mais l'usage que l'on en a fait. les Français étaient majoritairement pro- européens avant l'établissement de la monnaie unique et même après. Mais il faut convenir que l'on a profité de cette adhésion pour orga...

à écrit le 04/01/2012 à 18:23
Signaler
Cela se fera un jour ou l'autre, que l'on veuille ou non.

à écrit le 28/12/2011 à 10:46
Signaler
Le probleme n'est plus (a mon avis) de savoir si on va sortir de l'euro ou non mais quand et comment

à écrit le 28/12/2011 à 5:15
Signaler
Le sondage est un peu biaisé. 3 réponses possibles : 1/Oui - 2/Non, cela n'arrangerait rien - 3/ Non, on ne peut plus faire machine arrière. >>>>>>>>Les réponses 2 et 3 militent pour le Non. Il manque une question de type Oui, l'Euro n'est que pour l...

à écrit le 27/12/2011 à 18:43
Signaler
les politiques et leur medias serviles matraquent les cerveaux pour empecher une reflexion salutaire sur une sortie concerté de l'euro...cette manipulation fait consensus dans tout les partis sauf un seul,le fn donne la preuve de non complicité avec ...

à écrit le 27/12/2011 à 10:42
Signaler
C'est bien simple, pour rester dans l'euro, il faut rembouser nos dettes. Pour cela, prenons l'exemple d'une famille avec deux enfants. Ils devront contribuer à hauteur de 26 289 euros qui est la dette individuelle par habitant x 4, le nombre d'occup...

le 27/12/2011 à 14:40
Signaler
Les états contrairement à nous peuvent emprunter pour rembourser leurs dettes: ils ne remboursent jamais le capital, sauf période de vaches grasses.Ils ne paient que les intérêts, mais lorsque les taux passent disons de 4% à 5%, ça représente une aug...

le 27/12/2011 à 17:29
Signaler
Un crédit aux Etats dela zone euro doit être remboursé ! Il n'y a pas d'alternative sinon le défaut de paiement.

le 27/12/2011 à 21:22
Signaler
Que se passerait-il, à votre avis, en cas de défaut de paiement ?

le 27/12/2011 à 21:23
Signaler
Que se passerait-il, à votre avis, en cas de défaut de paiement ?

le 28/12/2011 à 4:38
Signaler
Le monde diplomatique est très clair sur le sujet en cas de défaut de paiement : http://www.monde-diplomatique.fr/2010/03/CORDONNIER/18883

à écrit le 27/12/2011 à 5:35
Signaler
L'EURO n'est pas fait pour la libre gestion nationale. Il bloque la possibilité de dévaluer et nous entraine dans la spirale des dettes.

le 27/12/2011 à 14:56
Signaler
En 2006 la Grande-Bretagne a une dette de 43% de son PIB, en 2011, après une dévaluation massive de la £ , sa dette est de 91% . Quid?

le 28/12/2011 à 10:44
Signaler
le probleme de l'euro est qu'il est inadapté à la plupart des pays qui l'utilisent Le probleme de la dette est surtout celui de la dette des banques qui est astronomique, encore plus importante que la dette dite "souveraine"

à écrit le 06/12/2011 à 18:44
Signaler
"Les français sont 60% à vouloir rester dans la zone euro mais une large majorité de Français (62%) estime que l'euro est plus un handicap pour leur pouvoir d'achat". Ce rapport me semble vouloir dire que les Français sont d'accord pour rester dans l...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.