Impôts 2012 : les ménages fortement mis à contribution

 |   |  416  mots
Infographie La Tribune
Infographie La Tribune
Les textes budgétaires votés, les plans de rigueur vont se traduire par de nombreuses mesures fiscales qui vont peser sur les ménages à partir du 1er janvier 2012.

Les deux plans de ­rigueur annoncés en août et novembre, dont les mesures ont été éparpillées dans pas moins de quatre textes budgétaire (le budget 2012 et le collectif de fin d'année ont été publiés au Journal officiel ce jeudi), sont bien plus axés sur une hausse des recettes (à respectivement 89% et 74%) que sur une baisse des dépenses. La hausse de la fiscalité qui en découle (voir graphique) touchera en grande partie les ménages, et pas seulement les plus aisés.

TVA. Le taux réduit de 5,5% dont bénéficiaient de nombreux produits et services (hôtellerie-restauration, travaux dans les logements, livres, transports...) est porté à 7% sauf pour les produits de première nécessité (alimentation), les cantines scolaires et les services aux personnes dépendantes. Cette mesure a provoqué un tollé, comme l'illustre la polémique sur la hausse du prix des billets de SNCF. Depuis jeudi, ce sont les boulangers qui montent au créneau, ne sachant quel taux appliquer pour certains produits tels les sandwiches. Les livres, eux, ont obtenu un délai de trois mois.

Taxe sur les sodas. Initialement présentée comme un moyen de lutte contre l'obésité destinée à renflouer les caisses de la Sécurité sociale, cette taxe de 7,7 euros par hectolitre sur les boissons sucrées et "light" financera finalement les allègements de charge pour les employeurs de salariés agricoles.

Tabac, alcools. Les prix du tabac vont à nouveau augmenter de 6% en 2012. La taxe sur les alcools forts progresse de 90 cts par litre.

Mutuelles. La taxation des contrats de complémentaires santé (TSCA) passe de 3,5% à 7%. Conséquence, les mutuelles vont augmenter leurs tarifs de 4,7% en moyenne.

Impôt sur le revenu. Le barème de l'impôt sur les revenus 2011 et 2012 ne sera plus indexé sur l'inflation (+ 2% par an en moyenne). Les seuils d'entrée dans chaque tranche étant gelés (voir graphique), les salariés dont les revenus augmentent seront donc plus susceptibles de devenir imposable ou de passer dans la tranche supérieure.

Hauts revenus. Les revenus fiscaux de référence annuels compris entre 250.000 et 500.000 euros par part seront taxés à 3% ; ceux supérieurs à 500.000 euros par part à 4%. Cette mesure s'appliquera jusqu'au retour à l'équilibre des finances publiques.

CSG, CRDS. Les prélèvements sociaux vont toucher 98% des salaires et non plus 97% et leur taux global passe de 12,3% à 13,5%.

Retraites "chapeau". Une tranche de 21% est créée pour les retraites "chapeau" dépassant 24.000 euros par mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/01/2012 à 21:45 :
vivement la révolution, qu"on aille pendre tous ces pourris de politicard avec leurs tripes ... : il n' y a pas de maitres sans esclaves, tant que cette castes d'aristos sera assurée de rester au pouvoir, en jouant au changement d'étiquette, ils seront toujours d'accord entre eux pour pressurer les croquants
Il faut que les croquants réalisent que les pantins qu'on leur présente comme des "Elus" ne sont que de médiocres parasites qui justifient leurs privilèges en cultivant l'ignorace de leur "bétail" humain (un esclave en sait toujours trop) : aussi, vive les émissions débiles à la télévision, vive le sport, bref, tout ce qui abrutit ...
Réponse de le 26/01/2012 à 10:03 :
vu que les impôts augmentent il serait bon de revoir les avantages des dirigeants et que les favorisés aient les mêmes impôts que les travailleurs. Oui à supprimer les avantages fiscaux de la classe politique et JOURNALISTIQUE.
a écrit le 02/01/2012 à 16:12 :
Dans une entreprise bien gérée, en cas de crise on essaie d'augmenter les recettes, mais on agit surtout pour réduire les dépenses, afin de retrouver un nouvel équilibre.
Je vois les augmentations de recettes, mais où sont passées les réductions de dépenses dans ce pays où l'administration pléthorique emploie environ un salarié sur deux....? Pas étonnant que les comptes soient plombés !!!
Réponse de le 02/01/2012 à 16:49 :
C'est la fête qui continue.
a écrit le 02/01/2012 à 9:30 :
Taxation suplémentaire des hauts revenus : de la poudre aux yeux! Il suffit de lire les analyses des différents experts pour comprendre qu'on...est incapable de cacluler le rendement, sans compter que lesdits hauts revenus, bardés de fiscalistes, vont trouver rapidos la parade.
A propos, que sont devenus ces généreux chefs d'entrerprises qui déclaraient voici quelques mois vouloir payer volontairement plus d'impôts ?
a écrit le 02/01/2012 à 6:54 :
Ils veulent mettre les français sur la paille pour qu'ils deviennent comme des zombies pour vivre à crédit de 7 à 77 ans.. Malheur aux pauvres !
a écrit le 02/01/2012 à 0:33 :
Heureusement que le gouvernement est l?our nous aider ??nser notre argent, sinon on ne serais pas comment faire !
a écrit le 01/01/2012 à 18:21 :
maitre NINI sur son trone assis , avait herité d'un fromage. Une fois partage avec tous ses amis,les miettes tombees furent recuperees. A certains ventres creux elles furent donnees,mais les autres criaient.. On declara la crise. On fouilla le Palais et un autre fromage trouvé dans un buffet, ne fut pas partagé, mais mangé par NINI en deux ou trois bouchees.... Les petits crient , la force les fait taire, les grands crient la force les protege... Mais ventre creux n'a pas d'oreilles...
a écrit le 01/01/2012 à 14:18 :
Il me semble que si les politiques seraient mieux payer en travaillant dans le prive. Ce que je doute pour beaucoup d'entre eux..... Je pense que servir le pays serait comme servir l'eglise... Une tenue exemplaire en adoptant une transparence au dela de toute suspicion..... Une profession de foi et des valeurs nobles (pas des valeurs de nobles !...). Mais comme nous ne vivons pas dans un monde parfait, je suggere la 6eme republique pour ceux a qui une petite revolution qui pourrait nous donner un renouveau d'entousiasme.... Ernest semble etre klk'un qui aime rever... Il aime payer car il est noble et genereux envers la republique ripoux.... Mais je peux bien me tromper... Il doit y avoir une strategie demonique qui prendrait Sarko par surprise.... Je n'aime que les bonnes surprises car elles sont rares ....les autres on les anticipe si possible....
a écrit le 31/12/2011 à 8:41 :
vivement que l'on fasse le ménage, allez du balai ?
Réponse de le 31/12/2011 à 8:53 :
votre coup de balai,sera plus rude avec la HOLLANDE!!!!!hihihihihi
Réponse de le 31/12/2011 à 17:09 :
Qui vous parle de Hollande ?
a écrit le 30/12/2011 à 19:03 :
ernest antoine est un pur collab de l'umps,c'est certainement un fonctionnaire ou assimilé, bien gras et dodu qui ne ne peut voir cette france d'en bas qui le nourrit !
Réponse de le 01/01/2012 à 12:08 :
plutot que de nous déchirer entre français essayons plutot de tirer dans le meme sens.si seulement les plus modestes acceptaient leur part d'efforts
Réponse de le 02/01/2012 à 6:55 :
laisser tranquille les pauvres c'est possible ?
a écrit le 30/12/2011 à 18:10 :
Comme chacun a pu le constater dans cet article , l'état s'engage à réduire son train de vie dispendieux .
Par contre, l'article ne dit pas si en 2012 ,Roseline Bachelot a prévu d'acheter pour 1 milliard d'euro de vaccins à Sanofi ?
Si c'est le cas , merci de me le signaler que je me positionne sur cette valeur qui est une des seules à avoir bien résister à la dégringolade de l'indice .
a écrit le 30/12/2011 à 18:06 :
Pas de plaisanteries avec jacques attali svp.
C est un exemple pour tout le monde .
Il a un CV exemplaire .Il a été le souffleur économique de Mitterand pendant
la période d'expansion de la dette publique .
Il vous explique à posteriori ce qu'il aurait fallu faire , un peu comme tous ces économistes .


Il me semble pour ma part que l'intelligence est plus relative aux idées nouvelles , à l'innovation qu'à la capacité à reproduire des recettes de cuisine avec une grande rapidité même si je conçois que cela est très utile pour impressionner l'assistance.

a écrit le 30/12/2011 à 17:15 :
1 français sur 2 paye des impots , et encore , les plus riches qui en payent ne payent qu une partie de ce qu ils devraient payer grace aux niches fiscales .
2 mesures :
- 100% des français qui travaillent ou preçoivent des assedics doivent payer l impot , meme forfetairement pour les plus pauvres car c'est l impot citoyen , progressif contrairement à la TVA .
- Suppression de 90% des niches fiscales en ne conservant que les plus pertinentes en petriode de crise .
100 milliard à la clé environ , la moitié pour ramener le deficit à 0 , l autre pour lutter contre le chomage et les bas salaires en reduisant d autant les charges sociales .
Réponse de le 31/12/2011 à 15:25 :
Commence par aller prendre des cours d'economie !
Pas a la fac ( zont jamais vu un boulot de pres) plutot a hec
Et on en reparle des yaka ...
Réponse de le 31/12/2011 à 16:08 :
Justement à propos de "yaka", il paraît que HEC est dédié à toutes les bourses :)
Réponse de le 01/01/2012 à 15:55 :
Des cours à HEC Xdec ? de la theorie donc ...je suis depuis un moment dans l economie réelle , et ce que je dis , bien que forcement schematique et approximatif est , dans l esprit faisable . L impot sur le revenu en France a une assiette trop limitée , compte tenu des exemptions et autres niches . Et les niches qui soutiennent l economie ne sont que des subventions deguisées , c'est de l'artificiel . En revanche une vraie politique de soutien industriel , des exportations accompagné d une petite baisse de charges ( compensé par plus d iimpot direct ) aurait un veritable effet sur l'activité sans diviser la population en 2 categories : ceux qui payent l impot et ce qui s en soustraient . Ce n'est plus possible . On est loin de tes considerations ridicules de petit HECien qui devrait descendre de son petit piedestal precaire .
Réponse de le 02/01/2012 à 11:48 :
Tous les français payent des impôts, CSG et TVA. L'impôt sur le revenu, payé par 50%, est minime en comparaison.
Réponse de le 02/01/2012 à 13:10 :
L'imppot sur le revenu (IR) ne représente que 2,5% du total des prélèvements obligatoires et la CSG 5%. En fait, en proportion de leurs revenus, les pauvres et classent moyennes paient beaucoup plus de prélèvements obligatoires (impôts, taxes te cotisation sociales) que les près riches. Voir les courbes :
http://www.revolution-fiscale.fr/le-systeme-actuel/des-impots-progressifs-/12-un-systeme-faiblement-progressif-decomposition-par-impots-
a écrit le 30/12/2011 à 16:54 :
QUAND DES IMCAPABLES DE DROITE COMME DE GAUCHE SONT A LA TETE DE LA FRANCE VOILA LE RESULTAT
Réponse de le 31/12/2011 à 8:54 :
ET OUI qui choisir?
Réponse de le 31/12/2011 à 17:12 :
Ben ,c'est simple,pas les même.
a écrit le 30/12/2011 à 16:23 :
Pour 2012, la méthode Jacques ATTALI !!!
Halte aux articles démoralisant de laTribune, qui risquent de nous pousser au suicide !!!
Le conseiller principal du président nous propose de rêver avec son un petit devoir de vacances que vous trouverez sur ce lien ci-dessous.
Faites une liste et inscrivez vos souhaits de santé, de travail, d?affection et tout autre, pour vous ou pour tous ceux qui vous sont plus chers que vous-mêmes.
Gardez cette liste secrète et consultez-la régulièrement au cours de l?année à venir. Vous serez surpris de voir l?influence qu?elle peut prendre sur votre comportement.

J'ai testé pour vous et ça marche, mon percepteur m'annonce des impôts nouveau, je lui fais une bise. Un candidat me promet de la rigueur, je lui donne mon bulletin de vote.
Vous n'allez pas le croire mais, je suis devenu un autre homme avec cette méthode, c'est inouï, je chante, je danse, j?oublie tout.

http://www.attali.com/actualite/blog/geopolitique/occupy-2012

Je vous souhaite aussi une excellente Année 2012

Réponse de le 02/01/2012 à 9:06 :
Oui dans le projet jacques ATTALI il y a quand même des choses qu'on peut mettre en pratique surtout en matière d'emplois. Pourquoi former des jeunes dans des métiers qui sont issus et que l'on connaît alors que nous manquons cruellement de main d'oeuvre dans certains secteurs (l'artisanat, santé, environnement, agroalimentaire, services, bâtiment, etc...) et que nous sommes obligés de faire venir du personnel de l'étranger. Cela n'est quand même pas normal tout en sachant que nous comptons 5 millions de chômeurs en france ?
Il faut rendre le travail plus attractif en baissant les charges et faire des économies dans le social en permettant aux gens de se former afin de se prendre en charge. L'état ne peut pas tout faire sinon nous croulons sur les impôts qui sont déjà très élevés en France avec des charges que les employeurs crient à cor et à cris qu'ils n'en peuvent plus d'où un freinage dans le recrutement.
Tous le monde devrait payer des impôts comme une TVA même le smicard paie ses impôts en proportion de ses revenus. Pourquoi pas les autres qui reçoivent des aides à outrance sans prélèvements sur ses revenus alors que c'est un salaire à part entière.
a écrit le 30/12/2011 à 14:26 :
mis a contribution : comme d'hab quoi !! y'a rien qui change . !
a écrit le 30/12/2011 à 13:28 :
La TVA taxe la Valeur Ajoutée (donc salaires) et non la consommation, demandez aux restaurateurs.
Réponse de le 02/01/2012 à 13:11 :
Sauf que in fine il n'y a que les consommateurs qui paient la TVA, car en amont toutes les entreprises récupèrent la TVA.
a écrit le 30/12/2011 à 12:39 :
marre de payer pour tous ces déutés qui sont absents a la chambre ou qui dorment et lisent le journal avec 1500 EUROS par mois le loyer et lescharges pas près d aller passer la fin d année dans les tropiques et marre de nousdirent de se serres la ceinture
Réponse de le 30/12/2011 à 15:54 :
tu rigole c 1500e pour le 1er mandat 4500e environ pour le 2eme et attend cela a vie et sans charge une honte c pourris
Réponse de le 01/01/2012 à 13:06 :
Et encore tu n'as pas vu les avantages...4500 euro c'est de l'argent de poche.
a écrit le 30/12/2011 à 10:46 :
excellentes mesures!tous sont mis a contribution,riches et pauvres.c'est le début d'une série de taxes qui remettront enfin la france a niveau.le gouvernement fait du bon boulot
Réponse de le 31/12/2011 à 7:59 :
J'espère au moins qu'il ne s'agit que de cynisme de votre part. Sinon, la gérontocratie française causera notre perte à tous.
Réponse de le 02/01/2012 à 7:54 :
Oui même du très bon boulot !!!

En France, aujourd?hui, 3,8 millions de ménages souffrent de précarité énergétique, soit un ménage sur six, cela correspondant à 8 millions de personnes.
Sept millions de personnes dont un million de retraités vivent sous le seuil de pauvreté, qui est de 954? pour une personne seule, de 1240? pour une famille monoparentale avec un enfant de moins de 14 ans ou encore de 1431? pour un couple sans enfant.
a écrit le 30/12/2011 à 10:37 :
Pitié avec cette expression bateau "monter au créneau" !!! Pendant ce temps les collectivités continuent à dépenser sans compter et refusent catégoriquement de se réformer notamment en fusionnant. Normal qu'il y ait 2 départements en Corse et 2 régions en Normandie pour ne citer que ces 2 exemples ? de toutes façons la réforme se sera sous la pression de l'UE et du FMI. Comme en Grèce.
Réponse de le 02/01/2012 à 9:43 :
Il faut citer également la fusion avec la Loire Atlantique avec la Bretagne
a écrit le 30/12/2011 à 10:33 :
On arrive à la fin de l'ère Sarkozy et de 10 ans de droite à taux d'imposition supérieur à celui du temps du maudit socialisme en 1997. A méditer... Sinon une autre question ce pose : outre le fait d'être imposé à 46 % du PIB, cela pose la question de la répartition de cette charge sur les français. Car tout le monde n'est pas imposé et taxé à 46 % de ses revenus. Certains le sont qu'à 33 % d'autres à plus de 66 % et l'injustice se révèle quand on découvre que ce ne sont pas forcément les bas revenus qui sont prélevés à 33 % mais certains plus hauts revenus grâce à une série d'avantages, de défiscalisation, ou de niches... Les ménages mis fortement à contribution oui ! Mais lesquels ? l'article est un peut court sur le sujet ; car "les ménages" c'est une abstraction... pas un groupe uniforme.
Réponse de le 30/12/2011 à 15:44 :
Pour des millions de français ce qui est maudit c'est les gens comme stormy!La gauche en 2002 a rendue les clefs de la maison France dans les clous du traité de Maastrich et c'est bien la droite qui en faisant des cadeaux aux riches, surrement des libéraux verreux comme vous,qui a mis le pays dans de grandes difficultés!Dites nous ce que vous faites, que vous fabriquez, pour que l'on ait nous des millions de français, le sublime plaisir de vous boycotter !!!!!
Réponse de le 30/12/2011 à 17:07 :
Sarko a asséché toutes les cagnotes de l'état , il a bradé notre patrimoine même les autoroutes et demain les barrages hydro éléctriques .. posez-vous la question quand EDF achète des entreprises à l'étranger (Constellation Edison..) Sanofi et j'en passe ..demain ils feront un pied de nez à l'état français qui a été la vache à lait pour laisser les branches non rentables et ne pas payer d'impôts.. Réveillez-vous tant qu'il en est temps.
a écrit le 30/12/2011 à 10:03 :
hausse des recettes mais pas de réduction des dépenses de l'état + régions, departements etc!!!!
Pourtant montrer l'exemple aurait été gage de qualité des equipes élues
Réponse de le 30/12/2011 à 10:51 :
les collectivités locales sont de gros donneurs d'ordres pour les économies locales,donc un poumon indispensable pour l'economie.bravo aux collectivités locales pour leur role citoyen!
Réponse de le 30/12/2011 à 13:20 :
il a raison ernest.j'ai tout délégué aux entreprises privées:la flotte ,le transport des gosses,la bouffe des vieux,la taille des arbres(j'veux pas aller en cabane),le ramassage des ordures,la cantine des mouflets et encore beaucoup de choses.Maintenant je suis peinard avec le personnel que je n'arrivais pas à commander et au contraire je passe mon temps à en embaucher
Réponse de le 30/12/2011 à 13:55 :
@elle-lu:il est question que véolia installe d'ici deux ans des toilettes payantes dans tous les domiciles privés.finis les germes,les maladies et les mauvaises odeurs.le prix reste a fixer avec avec le gouvernement d'union umpsfnmodem
Réponse de le 30/12/2011 à 14:28 :
hein ??des toilettes payantes chez nous ???? t'es serieux? mais ou va le monde !!!!
Réponse de le 30/12/2011 à 15:00 :
bon là ernest tu peux peut-être attendre encore un peu,il y a déja à certains endroits des karcher
Réponse de le 31/12/2011 à 15:10 :
@hades:c'est une direcctive européenne
Réponse de le 01/01/2012 à 15:35 :
il a raison ernest antoine.on ne fait plus que transposer les directives européennes dans notre droit.ceux qui croit encore que nos politiques sont autre chose que de petits télégraphistes ont parfaitement tort.
a écrit le 30/12/2011 à 10:03 :
Voilà,on y arrive,plus de 46% de prélèvements, plus les taxes locales,je travaille a mon compte 70h par semaine,j'ai 5 employés,de travailler en France et gagner de l'argent devient un doux rêve,une fois que tout est payé,on vit,certes plutôt mieux que les chômeurs et les sans abris,mais au rythme des prélèvements confiscatoires orchestrés par l'état,dans quelques années,après avoir ponctionné le peu de disponible,nous allons nous aussi terminer sur le trottoir,et la l'état payera l'addition!!
Réponse de le 30/12/2011 à 10:48 :
tout le monde doit contribuer sans gémir!croyez vous que nos élus soient satisfaits de leurs emoluements?dans le privé ils gagneraient bien plus!
Réponse de le 30/12/2011 à 11:37 :
Réponse à ernest antoine.
"dans le privé ils gagneraient plus":je suis sûr que vous rêvez de tous les embaucher dans vos entreprises.
Réponse de le 30/12/2011 à 11:37 :
Réponse à ernest antoine.
"dans le privé ils gagneraient plus":je suis sûr que vous rêvez de tous les embaucher dans vos entreprises.
Réponse de le 30/12/2011 à 11:46 :
@ JIMI
Rien ne vous empeche de changer de statut. Si vous envez assez d'etre profession liberal vous pouvez devenir salarie. Il est d'ailleurs etonnant que vous ne puissiez pas "gagner de l'argent". Autour de moi les professions liberales s'en sortent plutot bien.
a écrit le 30/12/2011 à 9:58 :
En fait, on revient tout bêtement (et progressivement) sur l'allègement de l'imposition sur le revenu, allègement complètement infondé, aveugle, inéquitable et idiot parfois. On sait bien depuis toujours qu'on ne peut procéder que par "petites touches", d'une part, et que, d'autre part, les fameuses niches fiscales, plus nombreuses à la création qu'à leur disparition, sont un réel casse-tête puisque l'intérêt personnel prime toujours, hélas, sur l'intérêt collectif...Il est donc heureux de revenir à une sagesse citoyenne, mais il aura fallu une crise pour en être conscient. Triste.
Réponse de le 30/12/2011 à 10:25 :
que veut dire "heureux de revenir à la sagesse citoyenne" ???
la disparition des niches fiscales (scellier) va être un drame et sur le front de l'emploi et sur le front du logement.
avez-vous déjà vu des gens agir dans l'intérêt collectif ? et d'ailleurs, c'est quoi l'intérêt collectif ???
faire payer les gens capables de travailler et de créer de la richesse pour les amener à quitter ce pays et alors ne resteront que les smicards pour payer la dette !!! francefra@aol.com
Réponse de le 30/12/2011 à 10:55 :
@alange
Ma lecture diffère de la votre. Je ne vois pas ici, et heureusement un retour à l'impôt sur le revenu.

Pour mémoire, à lui seul, l'impôt sur le revenu réussit à cumuler injustice, stérilisation économique et opacité ; les classes moyennes en sont le contributeur quasi-exclusif, ce qui fait que plus de 50% de la population n'en paie pas, réglementairement exonérée ou s'en échappant.
Il contribue à déresponsabilise les plus modestes de la valeur du bien public et pour les autres, c'est une autoroute d'invitation à l'évasion fiscale et à la dissuasion de l'effort.
Son taux croissant, que certains appellent «progressif » pour essayer de lui donner une vertu positive est d'abord spoliateur et agit comme un tapis rouge déroulé en direction de l'exil fiscal des plus gros contributeurs potentiels. Ce faisant, sa voracié à pour conséquence de priver le pays d'importantes ressources, en capacités d'investissement ou dans la contribution sociale
Il mélange à souhait impôt sur le revenu et politique familiale, accumulant injustices entre les citoyens (surponction des célibataires, multiplication des effets de seuils) et entre les revenus du travail (taxés) et les prestations et avantages sociaux (allocation, gratuités, tarifs réduits, temps libre, logement subventionné) qui eux ne sont pas fiscalisés.

Heureusement, je lis ici une orientation progressive de la fiscalité, plus axée sur la consommation et l'immobilier, soit une base qui elle ne s'évade pas, ne se délocalise pas.
Il me paraît plus juste il contribue à replacer les ressources les ressources collectives en face des bénéficiaires, c'est à dire les consommateurs (de biens et services comme de services publics).
Il s'appuie sur une base plus large et est donc moins lourd pour ceux qui le supportent (et donc moins d'incitation à la fraude fiscale). Il est plus efficace car il ne dissuade pas de l'effort et n'alimente pas ce sport national qui a consisté au cours des 10 dernières année à tout faire pour remplacer l'exportation des biens et services par l'exportation des emplois.

Maintenant, j'accorde que si cette réorientation des ressources va dans le bon sens, la priorité reste le retour des dépenses public à un niveau internationalement compétitif et en rapport avec le niveau de service public offert. Et là je ne vois toujours rien, et encore moins ailleurs qu'au gouvernement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :