En 2007, un Français sur sept résidait seul

 |   |  226  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
D'après le recensement de 2007, 14% des habitants résident seuls en France, soit un habitant sur sept, révèle une étude de l'Institut national d'études démographiques (Ined) publiée ce jeudi.

Parmi les 61.750.000 habitants de la France métropolitaine au recensement de 2007, 8.764.000 sont recensés comme vivant seuls (5,2 millions de femmes et 3,6 millions d'hommes), révèle une étude de l'Institut national d'études démographiques. La proportion de personnes résidant seules a augmenté régulièrement depuis 50 ans, passant de 6 % à 14 % en 2007.

En 1962, les femmes étaient plus nombreuses que les hommes à résider seules (8,2 % contre 4 %). "Mais entre 1962 et 2007, la proportion d'hommes résidant seuls a triplé (de 4 % à 12 %) tandis que celle des femmes a doublé (de 8 à 16 %)", écrivent Laurent Toulemon et Sophie Pennec, démographes à l'Ined.

Des transitions familiales variables

Les transitions familiales qui conduisent à résider seul varient considérablement selon le sexe et surtout l'âge. En effet, les jeunes femmes quittent le domicile parental plus tôt que les jeunes hommes et se mettent également plut tôt en couple. Conséquence : elles sont plus légèrement plus nombreuses à résider seules vers 20 ans. "Cette situation se raréfie ensuite jusqu'à atteindre moins de 8 % à 40 ans, avant d'augmenter fortement aux âges plus élevés jusqu'à 55 % à 80 ans", poursuit l'Ined

Enfin, une personne sur dix recensée comme vivant seule ne l'est en fait pas tout le temps, note l'Ined : "elle peut avoir deux logements et ne résider seule que dans l'un d'entre eux ou n'avoir qu'un logement mais n'y vivre seule qu'une partie du temps".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/01/2012 à 11:27 :
je suis assez d'accord avec l'ensemble des internautes, moi-même je suis divorçé, mais on se méfie quand on à été échaudé de connaitre une femme bien, et concernant l'étude qui à été fait vous êtes des grands seigneurs pour que les données de l'enquète on été fait en 2007, et il faut vivre avec une personne longtemps avant de s'engager pour une vie amoureuse.
a écrit le 05/01/2012 à 10:10 :
C'est difficile de trouver chaussure à son pied, lorsque pour un oui ou un non votre partenaire dans la vie claque la porte.
a écrit le 05/01/2012 à 9:10 :
Un jeune provincial célibataire muté sur Paris aura énormément de mal de trouver une conjointe. Les Franciliennes utilisent les sites de rencontre en rêvant de trouver le prince charmant millionnaire, mêmes les jeunes femmes au physique quelconque sont surcotées ...
a écrit le 05/01/2012 à 8:16 :
En dehors des veuves ou veuves, très sanctionnés, ( reversion, part d ' impôt , etc..), tous les autres sont assistés , pour ne pas dire encouragés , à vivre seules ou seuls, avec des enfants.. C ' est pas très intêressant un mari !!!!
a écrit le 05/01/2012 à 7:30 :
Quelle est l'utilité de produire des études sur des chiffres datant de 2007 (nous sommes en 2012...). Pas surprenant que nos politiques soient totalement à la masse quand il s'agit de résoudre une crise du logement inouïe en temps de paix!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :