Les dix propositions chocs de la CGPME pour faire baisser le chômage

 |   |  476  mots
Copyright Reuters
Reçue ce jeudi matin par Xavier Bertrand, ministre du Travail, pour préparer le sommet social du 18 janvier, la CGPME suggère dix propositions fortes. La confédération propose notamment de remettre en vigueur le dispositif d'exonération de charges pour tout nouvel emploi dans les TPE.

Reçue ce jeudi matin par Xavier Bertrand, le ministre du Travail pour préparer le sommet social du 18 janvier, la CGPME n'est pas venue les mains vides. Après avoir profité de la trêve des confiseurs pour faire passer quelques souhaits, notamment l'allongement de la durée de 18 à 30 mois des CDD, la CGPME suggère dix propositions pour relancer les créations d'emplois. Au surplus, la Confédération propose de prendre des mesures ciblées sur les offres d'emplois non pourvues. Comment ? En mettant en place une prime forfaitaire spécifique de 1.200 euros versée aux salariés à l'issue de la période d'essai pour toute reprise d'un emploi en CDI ayant fait l'objet d'une offre régulièrement déposée à Pôle Emploi depuis plus d'un an.

Pour faciliter le recours au chômage partiel, la CGPME souhaite faire verser directement par l'Etat la participation financière dans le cadre de l'allocation spécifique de chômage partiel, les entreprises, en situation financière délicate, n'étant plus tenues de faire l'avance de trésorerie.

Afin d'optimiser les facultés d'accès ou de maintien dans l'emploi offertes par l'intérim pour les jeunes et les seniors, la CGPME préconise, pour les jeunes, la suppression du délai de carence pour les missions d'intérim d'une durée supérieure à 15 jours, tout en conservant une durée maximale d'enchaînement des contrats de travail temporaire. L'organisation patronale recommande également d'abandonner le principe de limitation de la durée des missions d'intérim pour les seniors en recherche d'emploi depuis une longue durée.

Pour favoriser l'accès de "primo accédants à l'emploi" au marché du travail, il est recommandé d'élargir le quota réservé aux alternants aux "Primo accédants a l'emploi".

L'accompagnement de la mobilité professionnelle subie doit aussi être pris en charge. La CGPME milite en faveur de la mise en place d'un crédit relai à taux zéro et de l'absence de pénalités de remboursement anticipé, en cas de mobilité professionnelle subie. Un tel dispositif pourrait être mis en place avec le concours du monde bancaire.

Enfin, afin d'inciter à la création d'emplois, la CGPME suggère deux mesures fortes : la mise en place d'un moratoire en 2012. Ainsi, les PME franchissant le seuil de 50 salariés ne seraient, à ce titre, assujetties à aucune nouvelle obligation. Elle plaide aussi pour la remise en vigueur du dispositif d'exonération de charges pour tout nouvel emploi dans les TPE, sous condition que ce nouvel emploi soit pourvu par un jeune de moins de 30 ans ou un senior de plus de 50 ans. Mise en place dans le cadre du plan de relance de fin 2008, cette mesure aurait permis de créer près de 1 million d'emplois. Elle a été supprimée pour des raisons budgétaires en juin 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2012 à 18:02 :
Loin de moi l'idée de critiquer le pacte social français mais l'effet de seuil de 50 salariés doit être supprimé. J'ai lu mais ce sont des mots qu'un chef d'entreprise qui passe de 49 à 51 salariés doit envisager une trentaine de nouvelles mesures. On devrait supprimer les effets de seuil (10 salariés ou 50 salariés )et prôner un dialogue entre les employeurs et leurs salariés. Chaque employeur décidant en accord avec ses salariés de ce qui peut -être fait dans l'entreprise pour le bien être des salariés en tenant compte des impératifs économiques et des contraintes sociales financières.
a écrit le 08/01/2012 à 14:55 :
fini les délégués du personnel, fini le CE, fini le 1% logement ???
Réponse de le 25/01/2012 à 21:18 :
Le reve!! Que dieu vous entende
a écrit le 07/01/2012 à 17:31 :
Une seule suffirait à faire baisser le chomage mais surtout les bénéfices de la tres petite minorité : droits de douanes sur tous les produits vebdus avec des multiplicateurs supérieurs à 5 fois le prix d'achat (en Chine ou ailleurs ).Qui va imposer cela ?
Réponse de le 25/01/2012 à 21:19 :
Bon pour l'emploi mais mauvais pour le pouvoir d'achat... Je le crains chers francais vous allez devoir bosser....
a écrit le 05/01/2012 à 16:39 :
pour reduire le chômage des plus de 50 ans , il faudrait supprimer cette fameuse prime d'ancienneté (1% par an) crée à l'époque où les patrons voulaient s'attacher leur personnel , ce qui n'est plus vraiment le cas ! cette prime attribuée sans aucne relation avec la performance ou la compétence fait que les plus anciens sont surpayés et que les patrons cherchent à les remplacer par des plus jeunes
Réponse de le 06/01/2012 à 18:28 :
Surpayé avec une prime d ancienneté de 1% ? souvent plafonnée à 15 années d ailleurs..sur un salaire " median " de 1500 euros , ça fait 15 euros par an , 150 au bout de 10 ans..je ne crois pas que le problème se pose en ces termes d autant que l'experience n'est pas quelquechose de negligé par les entreprises , la formation des jeunes a aussi un cout .
Réponse de le 08/01/2012 à 8:11 :
Idem pour le capital retraite que touche un salarié lors de son départ en retraite.
Réponse de le 25/01/2012 à 20:51 :
Hello

Pour info, la prime d'ancienneté depend de la convention collective. Si elle est de 1% par an, elle est parfois declenchée à partir de 2 ou 3 ans. 1% par an signifie 3 ans = 3%, 10 ans = 10%. Elle est souvent plafonnée à 15 ans.
Pour un salaire de 1500 ? par mois et 10 ans d'ancienneté, il me semble que cela fait :
1500 X 12 mois X 10 % = 1800 euros...
a écrit le 05/01/2012 à 16:37 :
En Allemagne les syndicats sont puissants et tres presents.Ils ont 6 % de chomeurs et des salaires superieurs.Mais ce qu'ils n'ont pas et qui a été dit pas leurs propres patrons!""La France a le patronnat le plus bete et le plus égoiste au monde"""!Ils s'y connaissent en patrons le patronnat allemand!!!!
Réponse de le 06/01/2012 à 15:21 :
en Allemagne, les stats du chômage ignorent beaucoup de chômeurs et il n'y a pas de salaire minimum, un grand nombre de personnes ( surtout immigrées ) gagnent des salaires de misère ( 400 ? , sans cotisations ) ce qui permet à l'agriculture de produire moins cher qu'en France.
il n'y a pas de miracle
a écrit le 05/01/2012 à 15:15 :
En ce qui concerne la mobilité, tout est fait pour scotcher les actifs, à moins qu'ils ne vivent en camping-cars ou caravanes : droits de mutation, plus values imposées jusqu'à 30 ans, exit tax, difficultés administratives de toute nature lors d'un changement d'adresse (SS, écoles, banques, monopoles divers, fisc...). Alors, les propositions "choc" de la CGPME, qu'en penser ?
a écrit le 05/01/2012 à 14:24 :
Merci à la CGPME pour le réalisme de ses propositions.
Encore une fois, les organisations syndicales doivent être invitées à formuler leurs propositions mais elle doivent rester objectives et se rappeler qu'elles ne représentent que 5 à 7 % des travailleurs (fonctionnaires compris). Dans ces conditions si elles viennent encore avec des menaces de grève, elles peuvent se taire avant que l'on se fâche vraiment. De toute façon, menace ou pas le rapport sur le financement des organisations syndicales doit être publié même si elles sont inféodées à certains partis politiques !
Réponse de le 05/01/2012 à 16:13 :
Tu vas te facher contre les organisations syndicales toi ! Tu es vraiment un tout petit rigolos!Vu le fiel que tu baves contre les sydicats sur que tu dois pas etre salariés petit patron surrement pour bien les exploiter les salariés pas vrais!!!!!!
Réponse de le 25/01/2012 à 19:23 :
A lire Fredycas, on n'a qu'une envie, surtout, SURTOUT ne pas être patron... pour ne pas être obligé d'embaucher de tels "rigolos" !
a écrit le 05/01/2012 à 13:40 :
A migd66.
D'accord avec votre écrit,mais il faut ajouter:
La qualification et la formation
L'envie de travailler,se lever tôt,accepter des containtes,un salaire de départ,que le demandeur se devra d'améliorer
Et surtout ,ces empêcheurs que sont les Syndicats,totalement stupides
Avec ces 3 lignes,combien de patrons vont s'engager à créer en France?d'autant que l'administration et la fiscalité font aussi la part belle à un total désengagement.
a écrit le 05/01/2012 à 13:04 :
le titre de l'article est propositions pour faire baisser le chômage je ne retrouve que des propositions de traitement social du chômage mais rien sur les créations d'emploi la relance d'activité ou la chasse aux destructions d'emploi ou la création de nouvelles filières d' emplois c'est bien en anticipant sur les besoins futurs que l'on a des chances de préparer la situation de l'emploi de demain" il ne s'agit pas seulement de cicatriser il faut réduire les germes de l'infection"
a écrit le 05/01/2012 à 12:15 :
Des salariés low cost comme des Chinois : tu prends tu jettes
Réponse de le 22/02/2012 à 0:53 :
Habitant l'Asie, Vous avez une idee toute faites des travailleurs chinois.Je peux vous dire ques les travailleurs chinois sont heureux de leurs conditions qui se sont ameliore depuis les 30 dernieres annees.Ils ont vraiment l'impression qu'il y a moins de difference entre riches (Pays) et pauvres.
a écrit le 05/01/2012 à 11:38 :
Bertrand : vous êtes une personne qui à raison sur le fond, mais il y à tellement d'aides caritatives qui permette de se nourrir, parfois de trouver un logement, se faire payer son EDF/GDF et son téléphone par des aides soçiale, que concrètement c'est impossible, M.Sarkozy aurait mieux fait d'émèttre ces projets de loi dès le début de son quinquenat et çe n'est pas dans les moins de 4 mois pour les élections présidentielle qu'on aurait dût le proposer.
Réponse de le 05/01/2012 à 13:14 :
à quoi ça rime toutes ces mesures de dernière minutes quand il leur a fallu des mois et des mois pour pondre de mauvaises mesures.. il nous prends pour des billes? Comme ça, pas de mesure de resultats possible mais un discour de voyez tout ce que j'ai fait..
a écrit le 05/01/2012 à 11:33 :
Lorsque la classe ou la monarchie administrative (sur ordre d'ailleurs de tous les gouvernements) cessera de prendre les entrepreneurs pour des ennemis de classe , tout ira mieux.
Réponse de le 25/01/2012 à 21:23 :
Vous en faites pas ca fait longtemps que l'on investie a l'etranger...
a écrit le 05/01/2012 à 10:46 :
et moi je vais faire une proposition simple : supprimer toute forme d'aide étatique e toute forme d'impôts et taxes !!! et le chomage disparaitra très vite grâce à une croissance rédémarree
Réponse de le 05/01/2012 à 16:24 :
J'espere que tu sais te servir d'une kalachnikov car dans ce cas il faudra que tu l'ais 24h sur toi tout le temps avec gilet pare balle et de dormir tout le reste de ta vie que d'un oeuil.Je pense meme que se serra pire car aux periodes les plus sombres du moyen age il y avait des impots et taxes de prelevées pour assurer un semblant d'ordre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :