Nadine Morano va ficher les organismes de formation

 |   |  309  mots
La toise c'est pour demain : les organismes de formation vont passer au recensement dès le premier semestre de cette année. Une banque de données va répertorier l'éventail des formations.

La ministre de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle Nadine Morano vient d'annoncer le prochain lancement d'une "bibliothèque nationale" recensant les offres de formation de "qualité" et un "renforcement des contrôles" pour traquer les "dérives sectaires".
Accessible sur internet, ce fichier a pour objectif selon la ministre de permettre "non seulement aux prescripteurs de formation mais également aussi à nos concitoyens de s'y retrouver dans le secteur de la formation professionnelle". Ce fichier va répertorier pour la première fois nationalement "toutes les formations de qualité", précise-t-on au ministère, les outils étant pour l'heure essentiellement au niveau régional. En 2008, 14.550 organismes de formation continue, privés dans leur immense majorité, ont proposé l'essentiel des offres et formé 11,4 millions de stagiaires pour un chiffre d'affaires de 6,9 milliards d'euros, selon les dernières données disponibles de la Dares (Ministère du Travail).

Dans le collimateur de Nadine Morano : "le domaine dit comportemental", qui représente 20% des organismes de formation parmi les 50.000 prestataires déclarant une activité de formation et qui concentrent selon elle ces fameuses  "dérives sectaires". La ministre a indiqué avoir diffusé en janvier une circulaire avec "des consignes très strictes" pour "renforcer les contrôles" en se basant sur les 4.000 contrôles effectués en 2011 qui ont conduit 40 organismes de formation à perdre leur label pour manque de sérieux et surtout ce que le ministère nomme « des dérives d'ordre sectaires ».
Nadine Morano réunira demain Jeudi les acteurs du secteur à Paris pour une première journée dédiée à la lutte contre les dérives sectaires dans la formation professionnelle, en collaboration avec la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). Un guide de bonnes pratiques pour déceler les dérives sectaires dans la formation sera dévoilé à cette occasion.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2012 à 17:49 :
STAGES pour entrer dans une usine: accueil sécurité, N1, N2, preneur de permis, secouriste le liste est longue avant de pouvoir gagner quatre sous!!!!!
a écrit le 09/02/2012 à 17:41 :
Aujourd'hui, on forme en deux ou trois jours, des chaudronniers, des agents sécurité, des soudeurs, des responsables d'équipes: moyennant quelques dollars ( euros non) on FORME, on FORME!!!!A ce demander a quoi servent les écoles, puisque même pas un an après en être sortis, vous devez avoir fait le stage de si, le stage de ça, l'habilitation de si de çà......Vous devez vous recicler comme ils disent, parce que quand vous sortez des écoles vous êtes des ANES!!!!!!!
a écrit le 09/02/2012 à 17:34 :
dans notre corporation lors de certaines formations, le formateur doit parler plusieurs langues, donner les réponses, voir mettre lui les croix dans les cases au moment du controle.............c'est cent euros la journée avec 20 personnes dans la salle....Et quand ils sortent, ils n'ont rien compris, puisqu'en plus ils parlent pas Francais, mais ils ont le droit a leur petit badge pour entrer en usine!!!Et a l'année prochaine, même prof, même question, même resultat et une petite augmentation vu le cout de la vie!!!!!!!!! DE LA FOUTAISE ..........MAIS LE FORMATEUR ROULE EN BMW DERNIER CRIT!!!!!!!
a écrit le 09/02/2012 à 16:39 :
14.550 organismes, 50.000 prestataires, 11,4 millions de stagiaires, 6,9 milliards d'euros et 4.000 contrôles : c'est comme pour l'école et les prof, on affirme que c'est important et on ne fait surtout rien !
a écrit le 09/02/2012 à 16:15 :
Encore des promesses non tenues en perspective ! Je sors d'une formation et a part le salaire qu'ils reçoivent je n'ai pas vu de qualité dans la soit disante formation sous tutelle des administrations. Des planquets qui touchent subventions et salaires mais qui trichent pour les cours. Résultat, j'ai perdu mon temps, l'ambiance était anarchique... alors me faire croire qu'ils vont contrôler je rigole vu que j'avais téléphoné au ministère concerné qui n'a jamais rien fait.
a écrit le 09/02/2012 à 14:50 :
A cette secrétaire d'Etat inutile comme tous les secrétaires d'Etat qui en général sont des "récompensés" met au placard son smartphone pour enfin s'attaquer à ce qui aurait du être une de ses premières décisions. Je me pose la question cette dame a-t-elle déjà travaillé en entreprise si oui la politique lui a fait perdre le b-a-ba d'une bonne gestion des sources et ressources, ah! j'oublais elle est une politique plus acharnée à passer des messages dont les contenus sont parfois plus que douteux mais allez encore 2 ou 3 mois et au revoir Madame votre départ fera du bien à la sérénité dont a besoin la France et ses Citoyens.
a écrit le 09/02/2012 à 14:03 :
Mon poissonier cherche une personne pour le moi de juin Mme Morano à toutes ses chances!!!
Réponse de le 10/02/2012 à 6:34 :
ne serait-il pas d'origine portugaise?
a écrit le 09/02/2012 à 13:04 :
Je parie que ça va donner une taxe sous une forme ou une autre... et un petit avantage concurrentiel aux structures syndicales.
On parie?
a écrit le 09/02/2012 à 11:34 :
Elle ferait mieux de valider leur serieux...mais ca pas bon pour la com...la com...la com...On vit dans un monde virtuel mais avec de vrais dettes....
a écrit le 09/02/2012 à 11:19 :
Ces formations sont du pipeau. Cela correspond à la vision des RH pour lesquelles les salariés, surtout s'ils travaillent dans des milieux techniques qui évoluent vite, ne font jamais aucun effort de formation, ne sont bien sûr pas contraints par leur travail à le faire régulièrement, et se réveillent un matin en se disant "ah tiens, il faudrait que je me forme, faisons une demande à la RH". Nul!!!!
a écrit le 09/02/2012 à 10:54 :
Si ce n'était une annonce de Morano,chez les boites de formation s'inquiéteraient.
Mais venant d'elle,ce n'est qu'une annonce,une de plus.Ce gouvernement aura pro-
duit plus de lois (sans décrets d'application) et d'actions de com.que de "mesures"
réelles,efficaces ou non.Personne ne lui a dit que la "Formation" finance Partis et
Syndicats.
a écrit le 09/02/2012 à 10:48 :
Elle a du travail. 90% des organimes de formation sont des marchands de soupe. Il faudrait une forte implication des entreprises. Mais là aussi, tous les patrons ne se valent pas.
Réponse de le 10/02/2012 à 6:50 :
Et s'ils subissaient des pressions? Pour ma part j'en suis convaincu!
a écrit le 09/02/2012 à 10:25 :
est ce que l'initiation à certaines religions DANS NOS ECOLES LAIQUES fait parti de la formation.. la roche sur yon
a écrit le 09/02/2012 à 9:32 :
Toutes les formations dans le domaine du développement personnel sont des "couillonnades" qui coûtent une fortune sans avoir d'autre but que de rémunérer les entreprises de formation et leur formateurs, gens de la parole, relais d'opinion. La dérive sectaire est aussi une composante de ces formations, très difficile à appréhender...Ils sont malins.
a écrit le 08/02/2012 à 23:58 :
PALPITATIONS PRECOCES, traquer les fils d?archevêques et chancelières (double pantoufle, pas Angela) dorées n?est pas de meilleure augure la veille de l?élection
a écrit le 08/02/2012 à 22:03 :
MORANO ne contrôlera rien du tout, car pour laver blanc, il faut être balnc soi même. Comment financer les campagnes politiques, ou donc iront pantoufler et arrondir leurs fins de mois difficiles certains politiques? députés? personnes avec un carnet d'adresses? La droite, la gauche tout le monde en croque du fromage de la Formation, alors elle ne réformera rien du tout. Comme un célèbre groupe des années 80 le chantait : la droite qui s'emballe, la gauche qui s'enrhume.....et j'ai toujours pas une thune...Eh oui c'est Bernie Bonvoisin
Réponse de le 09/02/2012 à 9:24 :
"Anti-social", voilà une chanson qu'elle est bonne! Mais si ça continue "Impossible de violer cette femme pleine de vices"risque de ne plus être vrai à cause de la prochaine révolution. Ce qui est toujours d'actualité c'est "Tu passes toute ta vie à payer ta pierre tombale"...Repense à toutes ces années de services....
a écrit le 08/02/2012 à 20:35 :
Si les entreprises n'ont pas utilisé leur budget formation qui leur est imposé elles doivent le verser au trésor public.Finalement raréfier l'offre ça pourrait être une bonne affaire.
a écrit le 08/02/2012 à 18:55 :
Peut être aussi que ca permettra de faire un peu plus peur a tous ces organismes qui touchent des subventions et autres aides de l'Etat sans jamais dispenser la moindre formation.
Escroquerie ?
Réponse de le 09/02/2012 à 5:34 :
ben oui escroquerie.qui sont ceux qui demandent plus de formations pour les chomeurs?la cfdt.qui sont ceux qui viennent d'avoir une cotisation supplémentaire cette année?les productifs
a écrit le 08/02/2012 à 18:28 :
Tiens la revoilà !
C'est drôle, je lis les premières lignes de l'article, et je lis (je cite l'article):
[...] Nadine Morano vient d'annoncer le prochain lancement d'une "bibliothèque nationale" recensant les offres de formation de "qualité" et un "renforcement des contrôles" pour traquer les "dérives sectaires".
Il y a sans doute des pratiques pas très nettes dans ce milieu. Mais en quoi l'état devrait être responsable (et à ses frais) de contrôler le travail des gens ? C'est de la folie !
L'état se pose en intermédiaire entre l'offre et la demande, et va être le seul en mesure d'autoriser ces entreprises à offrir leurs services ? Comme d'habitude dans ce pays, on veut "contrôler", "gérer", "piloter". Mais qu'on laisse les gens faire leur business comme bon leur semble !!!! S'il y a des mauvais éléments, ils disparaîtront d'eux même ! Il n'y avait que Morano pour lancer ce genre d'initiative...
Réponse de le 08/02/2012 à 19:59 :
Vous ne comprenez rien ... On met en place un pseudo controle et des critères définis en collaboration étroite avec des grands organismes de formation. Puis sous prétexte du controle et du manque de sérieux alors on ferme un grand nombre de petites sociétés de formation, alors les grandes sociétés récupèrent des parts de marchés. Puis on met de nouveaux critères de qualité ce qui augmente les couts d'investissement des petites sociétés qui finissent par se vendre aux grandes ou à faire faillite. Puis, enfin, les prix augmentent et les grandes sociétés s'en mettent plein les poches ...
Réponse de le 08/02/2012 à 20:01 :
il faut pas recenser mais boucler, fermer 80 % des formations qui ne sont que des formations bidons, sans aucun contenu, de vrais baratinages causeries inutiles mais de vrais poules aux eoufs d'or pour les formateurs et formatrices cupides qui aiment faire de l'aregent facile en employant des stagiaires au rabais mais en facturant le gros prix pour leurrer les gogos qui paient, c'est à dire les contribuables.
Réponse de le 09/02/2012 à 8:51 :
Bravo, "Paul62580" explique très bien l'hypocrisie des gouvernaillons Fillon, Wurth, Morano et tous dans cette Union du Mensonge Politique.
Réponse de le 09/02/2012 à 9:22 :
à propos de cette réunion au ministère, je pense que le sujet de l'emprise des sectes dans la formation professionnelle est bien plus marginale que le racket organisé de stagiaires contre prestations fictives ou inexistantes et les fraudes systématiques aux versements à ces organismes par les OPCA par la signature de feuilles de présence de stagiaires fictifs ou absents...
Réponse de le 09/02/2012 à 10:46 :
a Paul: c'est exact et l'on appel cela le MONOPOLE!!!Le gros écrase le petit
Réponse de le 09/02/2012 à 17:57 :
Les société deforamtion se comportent de fa façon scandalleuse, la plus grande majorité ne sont que des tricheurs, des voyous, des fraudeurs qui captent des budgets d'argent publique. Mais que font les gouvernaillons ? pourqu'oi Fillon n'a jamais mis fin avec la plus extrême sévérité à ces détournements d'argent publique ? Il faut que les français abusés par ces société de formations dénoncent publiquement ces tricheurs pour les envoyer au Tribunal Correctionnel et leur faire saisir leurs biens par des redressements fiscaux et des amendes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :