François Fillon au secours de la TVA sociale et du referendum sur les chômeurs

 |   |  393  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En déplacement dans la Somme, le Premier ministre a affiché son soutien au président de la République en défendant la hausse de la TVA et l'organisation d'un referendum sur l'indemnisation et la formation des chômeurs.

Irréprochable jusqu'au bout. François Fillon a défendu lundi, lors d'un déplacement dans la Somme, le projet contesté de "TVA sociale", débattu ce jour même à l'Assemblée nationale, et l'utilisation du référendum, envisagée par Nicolas Sarkozy, pour réformer la formation et l'indemnisation des chômeurs.
"Est-ce un crime de demander aux Français leur avis face à un blocage qui dure depuis aussi longtemps?" s'est interrogé M. Fillon, dénonçant un "énorme gâchis": seuls "10% des chômeurs sont en formation", quand "31 milliards d'euros sont engagés au total pour notre système de formation".
Dans ce contexte, selon lui, le referendum - jamais utilisé par Nicolas Sarkozy depuis le début du quinquennat - doit être considéré comme "l'arme ultime contre le conservatisme du système". Si les partenaires sociaux mènent "une négociation au rabais" et si "rien de fondamental ne bouge", le référendum est "légitime".
Revenant sur la TVA sociale, le locataire de Matignon Le Premier ministre s'est livré à un nouveau plaidoyer en faveur d'une baisse des cotisations patronales affectées à la politique familiale, compensée par une hausse de TVA de 1,6 point.

La hausse de TVA ne pénalisera pas le pouvoir d'achat

Face à une baisse de la compétitivité de la France, due en partie selon François Fillon à « l'endettement et aux 35 heures », "nous ne pouvons plus esquiver la question du coût du travail" et nous devons "recaler nos coûts par rapport à nos concurrents de la zone euro", a prévenu le chef du gouvernement.
Cette réforme concernera 14 millions de salariés, dont "80% des salariés de l'industrie et 95% de ceux de l'agriculture", a souligné Le Premier ministre... Une sorte de réponse aux calculs de Gilles Carrez, rapporteur (UMP) du texte sur le collectif budgétaire, qui estime lui, que l'industrie n'obtiendra que 3,3 milliards d'euros de baisse de charges, soit 25% du total.
In fine, François Fillon s'est dit certain que cette réforme "ne pénalisera en aucun cas la consommation, ni le pouvoir d'achat", ajoutant que cette hausse n'aurait "pas de répercussion sur les prix" et que les entreprises "ne conserveront pas pour elles cette baisse de coût"... rendez-vous le 1er octobre, date d'application de la réforme... Si la majorité ne change pas au printemps.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/02/2012 à 7:39 :
Est-ce a l'état de donner du travail a tout le monde?( tous fonctionnaires comme en Grèce?) Est-ce a l'état de diminuer le déficite de la SS? Est-ce à l'état de loger tout le monde? Et le PEUPLE est-ce a lui de gérer la France? Il serait temps que les FRANCAIS prennent leurs RESPONSABILITES sans toujours accuser l'état et les autres!!!!!Bientot vous aurez a choisir entre ceux qui nous ont amené a ce manque de responsabilitées......Alors vous pouvez toujours recommencer les mêmes CONNERIES!!!!!Vous êtes libres en France de CHIOISIR!!!!
a écrit le 14/02/2012 à 17:15 :
Vraiment important le référendum sur l'art d'assaisonner le chômeur! Et pour voter nous aurons toutes les données comme nombre d'années travaillées, niveau de cotisations, chômeurs n'ayant jamais travaillés sortant des études? les spécialistes de nos caisses comme ceux du monde du travail sont-ils moins bons que le peuple votant? Au prix du référendum dans une période d'énormes déficits pourquoi en rajouter? Au fait alors que tous avions reçu la constitution européenne pourquoi le même nous a privé de référendum? L'Europe ne serait pas ou trop sérieux pour que le peuple soit convié à s'exprimer et on voit le résultat ce dimanche en Grèce privé de référendum aussi!
a écrit le 14/02/2012 à 16:12 :
Devant tant d'instance il serait peut être bon de vérifier auprès de Fillon (à tout hasard, sait-on jamais) qui selon lui paierait la hausse de TVA ? Et en profiter aussi pour lui rappeler que le problème des chômeurs est avant tout un problème de chômage. On veut prendre pour modèle l'Allemagne, pourquoi pas, mais commençons en toute priorité à ramener notre taux de prélèvement public à la leur : plus 10 points, chaque français payant 20% de plus que chaque allemand (enfants compris). Ceci sans toucher aux prestations sociales et en particulier à celles faisant l'objet de cotisations sur le travail tel que chômage et sécurité sociale qui ouvrent des droits, lesquels droits ouvrants aussi des obligations à assumer pour un Premier ministre. Après on parlera du financement de la politique familiale qui n'a pas, c?est sûr, à être financé par le travail. Quant au système de formation des chômeurs, il lui appartient d'y faire le ménage s'il l'estime déficient.
a écrit le 14/02/2012 à 16:07 :
bref bilan du quinquennat pour se rafraichir la mémoire!
337 000 pauvres supplémentaires,
1 million de chômeurs supplémentaires,
4 millions de personnes qui n'ont pas de complémentaire santé ou renoncent aux soins,
8,7 milliards d'augmentation du déficit de la sécurité sociale,
60 000 retraités de plus qui sont devenus pauvres,
350 000 emplois industriels perdus,
36 milliards d'augmentation du déficit commercial,
21,2% d'augmentation des violences contre les personnes,
déficit budgétaire passé de 2,7 % du PIB à 5,7 %,
630 milliards de dette supplémentaires,
24 taxes supplémentaires,
la TVA sociale
l'épargne la plus taxée d'europe,
2 plans de rigueur,
où est passé l'argent économisé ????
et cela en moins de 5 ans....MERCI QUI!
Réponse de le 14/02/2012 à 17:27 :
8 000 000 de français qui n'ont pas de quoi se chauffer, 800 000 auto-entreprneurs qui n'ont pas d'activité et qui vont perdre leurs points de retraite mais aussi leur protection sociale... triste bilan d'une catastrophe Fillon..ienne.
a écrit le 14/02/2012 à 13:56 :
Message perso aux rédacteurs de La Tribune.
Nous sommes en période électorale, certes.
La politique influe sur l'économie même si les états sont en voie d'asservissement autant que les peuples, de toute façon, le divorce est maintenant consommé, certes.
Mais ... je serais de vous, je ne tremperais pas trop dans la politique car ce sujet subjectif ne touche que RAREMENT l'économie.
Si vous vous faites trop catalogué sur une opinion politique, cela sera autant de crédibilité PERDUE sur des FAITS et analyses économiques.
Maintenant, faites-en ce que vous en sentez. Je ne voudrais même pas passer pour un conseilleur qui n'est pas payeur.
Mais vous juge habituellement pertinent.
Et là, ça me gênerait TOUT DE MEME que ça change.
Réponse de le 14/02/2012 à 16:38 :
Réponse à yvan.
Si ça ne vous plaît pas vous ne lisez pas, vous ne commentez pas.Mais allez voir ailleurs vous allez peut-être pâlir.
a écrit le 14/02/2012 à 10:28 :
Lorsque la TVA avait baissée dans la restauration il devait y avoir en retour plus d emploi créer ou une baisse des prix.... résultat, hors quelques rares cas, il n'en est rien, sauf une plus grande marge commerciale offerte à ces entreprises. Lorsque j'entends parler une nouvelle fois d'une baisse des charges qui devrait faire baisser les prix de ventes , j en conclu que nos politiciens, seulement capables de faire des propositions stupides, ne sont en revanche pas capable de tirer des lecons de leurs précédents échecs...
a écrit le 14/02/2012 à 10:24 :
En lisant bon nombre de commentaires, j en viens à me poser la question suivante : d'ou vient cette idée que les chomeurs sont des fainéants ?
Réponse de le 14/02/2012 à 13:52 :
la réponse à la question sur les chomeurs qui seraient des fainéants est simple, il suffit de regarder le revenu d'un élu de l'assemblée nationale ou du sénat et le taux d'absentéisme de ces messieurs pour voir qu'ils ont besoin de détourner l'attention sur leur propre turpitude !
Réponse de le 14/02/2012 à 15:16 :
L'absence d'action des Parlementaires pour empêcher les turpitudes de la Fillonerie et de la Sarkologie sera durement sanctionnée dans les urnes par les électeurs Gaulliens et Pompidoliens de droite qui sont éc?urés par leur faiblesse, leur complaisance et leur complicité. Les simagrées de Sarkozy en Haute Savoie ne font que ajouter à l'écoeurement, Sarko la larve flémarde qui n'a pas fait son service militaire est le seul à crorie à ses singeries, avec ce comédien Bernard Accoyer le Président de l'Assemblée Nationale piètre Parlementaire d'Annecy.
a écrit le 14/02/2012 à 9:55 :
Il a l'air bien ce petit nouveau.
a écrit le 14/02/2012 à 9:41 :
Bonjour,
Comme annonçait Vinai le 13/02/2012 (voir précédemment), les entreprises n'augmenteront pas leurs prix (pour certaines en tous cas sauf EDF,...!) car si les prix augmentent + TVA augmente, le produit ou service va finir par être inabordable par les consommateurs que nous sommes tous. Car il ne faut pas oublier que la TVA ne rentre pas dans la poche de l'entreprise mais de l'Etat, l'entreprise servant uniquement de "collecteur". Après, effectivement, on peut se demander où part l'argent, mais ça, c'est une autre histoire. Concernant les formations, la situation est très critique. D'un côté, les chomeurs avec ou sans expérience, avec ou sans compétence/diplôme. De l'autre côté, les TPE et les PME ("l'artisanat" étant l'entreprise qui embauche le plus) dont les dirigeants (pas mieux placés que leurs salariés) et leurs salariés font de plus en plus d'heures, parfois non rémunérées, pour garder l'entreprise à flot. Et les grosses entreprises qui virent à tour de bras, "parce que c'est la crise, tout le monde l'aura remarqué"! Imaginez-vous qu' une PME/TPE va embaucher alors qu'elle rencontre des difficultés? Va t'elle tenter de développer un produit alors qu'il lui faut former de nouveaux salariés, et parier sur la réussite de ce nouveau produit? Bien souvent, mais pas tout le temps, les chômeurs sont de bonne volonté mais pas forcément formés au nouveau produit qu'une entreprise veut lancer. Qui va organiser cette formation? L'entreprise à peine stable? Non, impossible. Alors on renvoie les chomeurs vers des formations "bateau sans débouchés" au lieu de les intégrer dans une nouvelle équipe! Pourtant, l'entreprise offrirait également, un retour social, une reconnaissance personnelle et sociale (car être chomeur ne doit pas être amusant tous les jours non plus!). Repenser tous votre façon de penser! Travailler avec plaisir est possible, certes pas avec des salaires de 1er ministre (;)) mais se lever le matin et se dire qu'on sert à qq chose n'est pas négligeable pour son bien être perso et SON CV! Et admettons que l'entreprise ne puisse pas embaucher ce chomeur, et bien cette personne aura une vraie expérience sur le terrain et pourra proposer ses services ultérieurement à cette première entreprise ou à une nouvelle, ou bien développer un projet perso. C'est juste un autre regard sur les chomeurs et les TPE/PME qui ont encore qq ressources mais sont hyper frileuses, grâce aux syndicats et leur "rigidisme" (à opposer à la flexibilité) qui font craindre les prud'hommes. Par contre, les formations bidons sont pléthores et les chomeurs y sont parfois envoyés par...Pôle Emploi! Quant aux relations avec les TPE/PME, elles ne sont aussi pas bien reluisantes. Quand on vous répond qu'on ne peut pas forcer les gens à travailler sans connaître l'entreprise (je ne suis pas gérante d'une mine de charbon que l'on creuse à la petite cuillère!), cela vous laisse perplexe sur la mentalité de certaines personnes face au travail!!! En tous cas, bon courage à TOUS, de quelque côté qu'il soit.
a écrit le 14/02/2012 à 9:40 :
Il n'y a pas assez de référendums pour des décisions importantes, souvent des lois stupides sont adoptées sans que le citoyen puisse se prononcer.
Sachez toutefois que dans les années 70 la TVA était à 33%
La TVA sociale devrait être appliqué seulement sur les produits d'importation hors Europe
a écrit le 14/02/2012 à 9:18 :
blablablabla!!!!reblablablabla !!!rereblablablablabla!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 14/02/2012 à 9:17 :
et blablablablabla!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! reblablablabla !!!!!!!!!!!!!!rereblablablablabla!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 14/02/2012 à 8:19 :
Voeux pieux + Méthode Coué pour une poignée de cerises. Elections oblige, il faut bien occuper le terrain. A ce jeu, toutes les âneries sont possibles.
a écrit le 14/02/2012 à 8:08 :
vous ne voulez pas mettre mon commentaire parce que c'est la veritè. a bon entendeur!!!!
a écrit le 14/02/2012 à 8:00 :
c'est tout à fait logique que un chomeur après avoir choisit une formation, la chance de pouvoir se reconvertir que nous les travailleurs n' avons pas parce que chère.au lieu de rester chez eux TV,cigarette à midi les enfants mangent à l' ecole.certes chomeur c'est malheureux mais il faut faire des efforts alors après la formation allez travailler
a écrit le 14/02/2012 à 7:52 :
Les carottes sont cuites il le sait et il prépare activement sa reconversion sur Paris...
a écrit le 14/02/2012 à 7:18 :
Je suis sûr qu 'il ne croit plus lui même à ce qu'il raconte mais il en faut bien un pour aller porter la belle parole du prince au peuple!
Réponse de le 14/02/2012 à 8:30 :
Il en a marre de la vie. Il lui reste cependant un fantasme à réaliser : se faire lyncher nu par une foule en colère.
Réponse de le 14/02/2012 à 10:17 :
Vous prenez vos fantasmes pour des réalités. Face à une crise inimaginable, Sarkozy a assuré l'essentiel. On n'ose imaginer la situation actuielle avec Ségolène à la Présidence. Même cnostat problable dans 5 ans avec Hollande aux manettes !
Réponse de le 14/02/2012 à 12:18 :
mais punaise, qu'à fait de bien sarkosy en 5 années ? concretement qu est ce qui aurait été pire avec un autre ? allez au moins une fois au bout de vos raisonnement !!!!
Réponse de le 14/02/2012 à 12:44 :
Voilà "fremen" la longue liste des performances de sarkozy : Les friches industrielles, la montée du chomage, l'endettement public de 700 000 000 000 - 700 milliards - de plus, les travailleurs pauvres, les auto-entrepreneurs qui atteignent les auto-misères, ... les patrons qui ne peuvent plus se tier un salaire, les travailleurs plus pour gagner beaucoup moins ... Cher "fremen" expliquez à vos copains et aux pouffs de l'UMP que les entrepreneurs français de droite ne sont plus du côté de l'UMP, et pas non plus dans le rève bidonné Hollande.
a écrit le 14/02/2012 à 6:55 :
Augmentation de la tva (qui est une charge finalement) + baisse des charges sur le travail = prix stable

où est l'arnaque alors ?

L'arnaque à mon avis, c'est de faire baisser le prix du travail, c'est à dire le salaire réel, le prix auquel l'entreprise se procure le travail sur le marché.

En contrepartie une charge de l'entreprise augmente, la tva, qu'on pourra faire baisser ultérieurement très facilement... un simple taux !

Réponse de le 14/02/2012 à 8:07 :
la TVA n'est pas une charge pour les entreprises qui sont seulement collectrices, le cout est supporté par le consommateur final.
Réponse de le 14/02/2012 à 9:33 :
elle collecte et elle déduit ! le solde étant sa part de TVA dans le prix final, exactement comme une charge. Mais c'est assez compliqué pour entuber beaucoup de monde lol.
Réponse de le 14/02/2012 à 9:34 :
nous dans la restauration, on considère la tva comme une charge, c'est pareil que si le prix des denrées augmente.
a écrit le 14/02/2012 à 6:33 :
Une augmentation de la TVA sans augmentation des prix revient à faire baisser le prix HT. Dans la restauration la baisse de la TVA devait faire baisser les prix et a fait augmenter les prix HT. Ce gouvernement est illisible dans sa stratégie...
a écrit le 13/02/2012 à 20:55 :
On nous rabat les oreilles avec l'augmentation de la TVA. Il faudrait aussi parler de la diminution des coûts salariaux du fait de la suppression de certaines charges. La tva doit normalement porter sur un coût horaire hors taxe en diminution.
Réponse de le 13/02/2012 à 21:28 :
Les prix hors taxe étant libre en France. Rien n empêche une entreprise de ne pas répercuter la baisse de charge salariale et donc d encaisser la différence en bénéfice
Réponse de le 14/02/2012 à 2:55 :
Libre aux entreprises d augmenter leurs prix de x pourcent, libre a elles de ne plus faire d affaires. Cette hausse de tva je la trouve symbolique, de plus elle va faire baisser les charges. Aucune repercution sur les prix n est a prevoir de ce cote. Bien entendu quand on est pas dans le business , c est des choses que l on peut pas comprendre. Les prix n ont pas besoin de la tva pour augmenter....
Réponse de le 14/02/2012 à 15:21 :
Les affirmations des soutiens de la TVA sociale viennent de l'Union des Mentaures POlitiques ... Le rabachage des fausses idées n'est en rien convaincante pour les français qui ont la tête sur les épaules et comptent de plus en plus dans leur porte monnaie... OUI LA TVA sera RéPERCUTéE et ce sera l'occasion de noyer des hausses de prix comme pour l'arrivée de l'euro.
a écrit le 13/02/2012 à 19:54 :
Au secours, Voldemort sort de sa tanière de Matignon... Vite appellez Harry potter!!!!!
a écrit le 13/02/2012 à 19:25 :
François Fillon au secours de la politique socialiste présidentielle. Il pourrait demander de l'aide à Hollande, réouvrons l'ouverture !!
a écrit le 13/02/2012 à 19:18 :
Je n'ai pa fait HEC mais FF devrait m?expliquer comme la hausse de la TVA n'aura pas de repercussions sur les prix. Le carburant par exemple. Son patron et lui même devraient être aussi prochainement recales...
a écrit le 13/02/2012 à 18:27 :
Très disert sur les "avantages de la TVA sociale" en contradiction pourtant avec gilles Carrez, qui n'a pas compris sans doute la même chose, Fillon soutient mordicus qu'il n'y aura pas d'incidence sur le pouvoir d'achat car dit il, toute candeur refoulée, que les entreprises ne garderont pas pour elles les marges complémentaires...c'est vrai que la restauration en est le parfait contre exemple, mais on est n'est pas à une contradiction près. Bref comme d'habitude on est en plein dans la com, en espérant qu'à force de marteler la même chose, on finira par avaler la couleuvre, une de plus!!!
Réponse de le 13/02/2012 à 19:49 :
Nos politicards de caniveau ne voient pas que nous allons finir dans les émeutes comme en Grèce ... avec plus de dégâts probablement. Fillon n'a qu'à serre la vice brutalement aux voyous de la finance et aux banquiers qui devront tôt ou tard "banquer".
Réponse de le 13/02/2012 à 20:10 :
T es pas dans la realite, les entreprises n augmenteront pas les prix..
a écrit le 13/02/2012 à 18:26 :
Terribles ces poches sous les yeux. Le pouvoir cela use.
Réponse de le 13/02/2012 à 20:13 :
Tres interessant comme remarque surement fatigue d ecouter les conneries de la gauche entre autre...
a écrit le 13/02/2012 à 17:34 :
"seuls 10 % des chômeurs sont en formation" dixit fillon. Pourquoi ce pourcentage si faible ? Fillon se pose t'il au moins la question. Ce pourcentage est en fait faible car peu de formations sont proposées, qui ne débouchent pas forcément sur des offres concrètes d'emploi selon un employé de pôle emploi qui lui à priori sait de quoi il parle. De qui se moque t'on une fois de plus.
Réponse de le 13/02/2012 à 18:28 :
Une formation en Anglais avait été proposée à un demandeur d'emploi ... lors de la 1ère séance, la directrice du centre de formation a expliqué que la formation visait à permettre aux chômeurs de réserver un billet de train et une chambre d'hotel ... quelle drôle d'objectif !! Plus fort, le formateur était un étudiant stagiaire ... durant ses "leçons", il passait de match de foot commentés en Anglais, il ne savait parlé que de foot ... encore une drôle de perspective .. BREF les FAUSSES ECOLES DE FORMATION ne doibvent servir qu'à capter des fonds publiques ... mais ou vont ces fonds publics détournés : peut être dans les partis politiques ?
Réponse de le 14/02/2012 à 5:23 :
@escroc:quand sarko propose plus de formations pour les chomeurs il faut comprendre cadeau aux syndicats(medef compris) et aux grandes entreprises qui peuvent faire de la fausse facturation.pareil pour le 1 pour cent logement destiné au logement social ,payé par les entreprises et détourné par les organismes collecteurs.alors qui peut encore soutenir que la protection sociale est efficace en france ,un bouclier qui nous protège de la crise?
Réponse de le 14/02/2012 à 8:53 :
C'est exact, les "officines" de formation ne sont que des camionnettes aux verres fumés qui transportent des fonds publics détournés par les syndicats patronaux et salariaux... les dirigeants de la CFDT, de la CGT et du MEDEF devraient être enfermés en prison pour détournement de fonds publics. Mais quel candidat va mettre fin à ces syndicats de voyous en bandes organisées.
a écrit le 13/02/2012 à 17:31 :
En tout cas, il a l'air vraiment fatigue.
a écrit le 13/02/2012 à 17:31 :
François Fillon au secours de la TVA sociale et du référendum sur les chômeurs... donc ca sent le roussi pour les finances !
a écrit le 13/02/2012 à 17:26 :
l'organisation d'un referendum sur l'indemnisation et la formation des chômeurs.... Le truc employeurs/syndicats ne sert à rien ????

a écrit le 13/02/2012 à 16:49 :
Agent d'entretien, employé de restauration voir agent de sécurité et le plus souvent à temps partiel d'après une étude sont les postes les plus nombreux à pourvoir en france actuellement.
Au cinq millions de chômeurs voici votre nouvelle reconversion et bonjour les conditions et salaires misérables (salarié pauvre) à l'opposer des conditions et avantages des agents publiques (salarié riche).
Et toujours le secteur marchand qui trinque (salarié du privé)...

Réponse de le 14/02/2012 à 6:58 :
le travail est trop cher, c'est pourquoi les mêmes libéraux anglo-protestants ont commencé par la traite négrière aux USA aux 19ème siècle.
Réponse de le 14/02/2012 à 8:01 :
Comme j'aimerais que des agents cadre C de la fonction publique à 1200? nets/mois au bout de 10 ans de carrière vous attendent, un matin, devant votre pas de porte...
a écrit le 13/02/2012 à 16:40 :
sur la photo, il a l'air d'etre fatigue de jouer le pompier ....
Réponse de le 13/02/2012 à 16:57 :
Après avoir exprimé une certaine virulence en qualifiant Chirac de 'Roi fainéant", il se trouve que Sarkozy l'agité brasseur d'air s'est entouré d'un collaborateur qu'il a "nommé" 1er Ministre, dont il est légitime de penser qu'il s'agit d'un 1er Ministre fainéant nommé Fillon, accroché à son poste luisant pour peu d'actions, de surcroît peu glorieuses : la principale, la misère grandissante comme conséquence de la désindustrialisation et des friches économiques.
Il n'est pas fatigué de jouer le pompier, Fillon brouillon est fatigué de n'avoir pas fait grand chose, d'avoir fait beaucoup d'inutile, d'avoir peu agit mais surtout toujours de façon brouillonne et pour des résultats très approximatifs. Il a été tellement décevant ce Fillon qui avait été porté au firmament de la politocardise !
Réponse de le 13/02/2012 à 17:43 :
c'est quoi ce truc?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :