Hollande confirme son bouclier fiscal à 85%

 |   |  547  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le candidat socialiste à précisé jeudi sur France 2 qu'aucun revenu ne pourrait subir une impositions supérieure à 85%. Il est prêt à bloquer durant trois mois les prix de l'essence si la hausse continue. Il confirme sa volonté d'introduire un volet "croissance" dans le dernier traité européen.

 François Hollande, invité jeudi de l'émmission de France 2 "Des paroles et des actes" , l'a confirmé: un contribuable très aisé (3.000 foyers fiscaux au plus seraient visés) ne paiera pas plus de 85% d'impôt sur le revenu, y compris la CSG et la CRDS, une fois que les anciens barêmes de l'Impôt sur les grandes fortunes auront été rétablis et qu'un taux marginal à 75% aura été établi sur la tranche de revenu supérieure à un million d'euros. Il s'agit donc bien d'une sorte de bouclier fiscal à la sauce Hollande. Pour le reste, toujours sur le terrain économique, celui qui reste, malgré tout, le favori des sondages au second tour de l'élection présidentielle n'a pas hésité à annoncer un blocage des prix de l'essence durant trois mois si la hausse actuelle se poursuivait. Et de préciser que se seront "les marges des distributeurs qui seraient bloquées, au premier rang Total, pas les revenus des pompistes ni ceux des salariés". Et si au bout de trois mois , le prix des carburants ne baissaient toujours pas, alors François Hollande s'y engage, s'il était élu "L'Etat devra restituer une partie de la manne aux Français". Une façon d'annoncer le rétablissement dela TIPP flotante. 

Hollande se pose en père la rigueur

Pour le reste, François Hollande a confirmé un programme, déjà très détaillé. Pour financer les 29 milliards d'euros affectés au redressement des comptes publics et les 20 milliards dédiés aux nouvelles dépenses, il limitera à 1% la hausse des dépenses publiques annuelles , réalisera des économies sur les prix des médicaments et, surtout, ne laissera pas déraper les effectifs de la fonctions publiques. Sur ce sujet, certes, il confirme la création de 60.000 postes supplémentaires dans l'education nationale et une "légère" augmentation des effectifs dans la justice, la gendarmerie et la police. Mais, en contrepartie, tous les autres effectifs de la fonction publique seront revus à la baisse, y compris à Bercy. Par ailleurs, il a confirmé son souhait de moduler le taux de l'impôt sur les sociétés en fonction de la taille des entreprises. Celui-ci pouvant varier entre 15 et 35%. Pour venir à la resousse des PME, il a prôné, une nouvelle  fois, la création d'une banque publique d'investissement qui puisse s'appuyer sur des fonds publcs régionaux qui pourront venir investir dans des entreprises privées.

Un volet croissance dans le traité eurpéen

S'agissant de l'Europe, François Hollande a , une fois de plus, confirmé son intention de renégocier le dernier traité voulu par "Sarkozy et Merckel" et d'y ajouter un volet consacré à la coissance. A cet égard, il milite pour un "grand emprunt européen, via des eurobonds, afin de financer des investissements nécessaires à l'innovation, la recherche et les économies d'énergie". Enfin, il estime que la Banque centrale européenne devra accepeter de "prêter directement aux Etats" et que la Banque européenne d'investissement "doit davantage être tournée vers les PME".

Pour finir, face à son contradiceur  Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, , François Hollande a confirmé qu'un seule centrale nucléaire serait fermée lors de son éventuel quinquennat, celle de Fessenheim.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/03/2012 à 12:47 :
ce Hollande est vraiment un rigolo: il propose le bouclier fiscal c est a dire ce pour quoi les socialistes et lui meme n ont pas arrete de se battre... vraiment honte a lui tous les moyens sont bons pour essayer de remonter dans les sondages..... croisons les doigts pour qu il ne soit pas elu...
a écrit le 16/03/2012 à 13:17 :
Les project bondsvont commencer une phase pilote au niveau européen, ce n'est pas grâce à Hollande ou tout autre président qu'ils se mettront en place!
a écrit le 16/03/2012 à 10:58 :
MDR quand meme !!! ce sont les socialistes qui retablissent le bouclier fiscal maintenant. C'est vraiment n'importe quoi. En fait, ils auraient plutot du le mettre à 100 % des revenus, ca aurait été plus clair :-)
Cette campagne présidentielle est vraiment intéressante : la gauche rétablit le bouclier fiscal et la droite crée une exit taxe et veut matraquer fiscalement les groupes internationaux. Manquerait plus que Marine Le Pen propose la nationalité française automatique à tous les clandestins et que melenchon supprime l'ISF et on afficherait complet. Ah non, et eva pourrait décider de la construction de nouvelles centrales nucléaires. Je vous dis : on a pas fini de se marrer ....
Réponse de le 16/03/2012 à 14:23 :
J'aime beaucoup l'idée du bouclier Fiscal à 100% :-)
Il faudrait peut être la proposer car au train ou vont les promesses; ce plafond va bientôt être dépassé.
Maintenant, vous pensez que l'un des candidats va aborder la partie ou l'on parle des réductions de dépenses ? ou ce sera après les législatives...
Réponse de le 16/03/2012 à 20:52 :
bah, réduire les dépenses, ca interesse personne. C'est pas marrant. Ce qui est plus drôle, c'est de piquer leur fric aux rîîîîîches !!!!! Tu ne tueras point, tu ne voleras point, tu ne convoitera pas la femme de ton voisin et surtout : tu ne gagneras pas d'argent (même honnetement) parce que c'est saaaaaaaale ! et si tu pars a l'étranger parce que tu en as marre qu'on te crache a la figure, on te piquera ton fric quand meme.... Nanananèreuuuuuh. Douce France ....
a écrit le 16/03/2012 à 7:41 :
Aucun candidat ne présente les garanties de rigueur, de discipline et d'intelligence, ils font tous dans la facilité, dans le mélanconnisme, dans le bisounours et cela marche, plus la ficelle est grosse plus une partie des Français applaudissent, avec ce côté sombre de vengeance, de poivrot saoulard, comme en 1792, lorsque les charette amenaient les corps humains fraîchement décapités en place de grève, la machine de Guillotin marchait jour et nuit !
a écrit le 16/03/2012 à 7:36 :
je propose qu'il donne l'exemple et paye 85% de ses revenus en impôts.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :