Google pourrait avoir à payer 100 millions d'euros de redressement fiscal

Le géant du net Google a vu la Direction nationale d'enquêtes fiscales et les Douanes débarquer à son siège français pour une perquisition. La facturation de liens sponsorisés directement au siège irlandais pourrait coûter à Google quelque 100 millions d'euros.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters / source Google, août 2012</small>)

Sale temps pour les poids lourds du net. Alors que nicolas Sarkozy a déclaré la guerre aux "géants du net" dimanche dans l'émission Capital de la chaîne M6 - il compte taxer ces entreprises à hauteur de leurs activités en France -, Google est entré dans l'oeil du cyclone. L'Express révèle en effet, ce lundi, que Google pourrait bien avoir à payer quelque 100 millions d'euros de redressement judiciaire. Le 30 juin 2011, la Direction nationale d'enquêtes fiscales et les Douanes ont effectué une perquisition au siège parisien du moteur de recherche, révèle L'Express. Objet de l'enquête : l'achat de liens sponsorisés en France et facturés directement au siège irlandais. La procédure est légale à la condition que ni ordre ni procédure commerciale ne soient effectués de France. S'il s'avère que ces conditions n'ont pas été respectées, le géant du net pourrait devoir payer quelque 100 millions d'euros de redressement fiscal.

Le chiffre d'affaires déclaré par Google France pour 2010 s'élève à 68,7 millions d'euros, soit 37 fois moins que celui réalisé au Royaume-Uni, rappelle L'Express. De quoi mettre la puce à l'oreille du Fisc, d'autant que la France est le quatrième pays pour Google en terme d'activité.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 20/03/2012 à 11:00
Signaler
Encore une boite qui va se barrer

à écrit le 20/03/2012 à 10:41
Signaler
et on nous parle d Europe unie.....

à écrit le 20/03/2012 à 9:46
Signaler
Comme d'habitude, à vouloir trop "bouffer", on sera probablement perdant : Google fermera tous ses bureaux sur la France et continuera à vendre ses pub depuis l'Irlande. Ne perdons pas de vue que l'Irlande avec seulement 12.5 % d'impôts sur les bénéf...

à écrit le 19/03/2012 à 21:18
Signaler
Il y a trois mois le président sortant se pavanait en inaugurant les nouveaux locaux parisiens de Google. Trahison après avoir utilisé Google à la communication Sarkozyste ?

à écrit le 19/03/2012 à 20:10
Signaler
je leur suggere de demenager le centre de r&d qu'ils viennent d'ouvrir....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.