Les Français toujours moins riches qu'en 2008

Mesurée au moyen de l'indicateur du PIB par habitant , la richesse des Français reste aujourd'hui largement inférieure à celle de début 2008, avant que la récession n'entraîne une baisse de la richesse produite
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Peut-on vraiment parler de reprise? Si le fait d'avoir pu éviter une nouvelle récession est évidemment une bonne nouvelle pour les Français, ce discours gouvernemental teinté d'optimisme ne doit pas une faire oublier une réalité statistique: non seulement, le PIB progresse très peu (+0,2% fin 2011, vient de confirmer l'Insee), mais le niveau de richesse produite reste largement inférieur à celui début 2008, avant que la France ne soit touchée par la récession.

On compare usuellement les richesses relatives des nations, et donc les niveaux de vie, au moyen d'un indicateur susceptible de les résumer: le PIB (autrement dit, la richesse produite pendant une période donnée) par habitant. Mais il est aussi possible d'appréhender l'évolution dans le temps de la richesse des Français au moyen de ce indicateur. A voir l'évolution du PIB trimestriel par habitant, on constate, comme le fait Olivier Berruyer, auteur du blog les crises, que l'économie française est loin d'être sortie de la crise: partant d'une base 100 au premier trimestre 2005, le PIB avait atteint 104,6 au premier trimestre 2008, avant que ne s'enclenche la récession, qui n'a pas attendu, en France, la crise de septembre 2008. La richesse crée, par habitant, a donc reculé durant quatre trimestre consécutifs, avec une accélération fin 2008 et début 2009.  Le PIB ne s'est stabilisé qu'au deuxième trimestre 2009, et sa très lente progression, depuis, fait que le dernier niveau connu n'est que de 102,2. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 03/04/2012 à 7:41
Signaler
comme dit, en france, ' la richesse est dans les coeurs'; d'un autre cote, les francais preferent fabriquer des pauvres que des riches...

à écrit le 03/04/2012 à 6:25
Signaler
Français. Ta paupérisation est imaginaire. Vote Sarkozy.

à écrit le 02/04/2012 à 16:07
Signaler
J'irai chercher la croissance avec les dents nous (NS) a t-on promis On voit le résultat La faute à la crise bien sûr!

à écrit le 02/04/2012 à 15:49
Signaler
Il faudrait quand meme ajouter :les Français ,autres que parlementaires sont de plus en plus pauvres !

à écrit le 02/04/2012 à 12:58
Signaler
Nos dispendieuses collectivités locale socialocommunistes n'y sont pas pour rien. Attendons la suite, mais le pire n'est pas toujours sur

le 02/04/2012 à 15:45
Signaler
@ trou100fond Heureusement que les "dispendieuses collectivités locale socialocommunistes" ont donné du travail à des entreprises qui sinon auraient déposé leur bilan sans leur intervention. Mon employeur, Sarkozyste virulent, n'a pas craché sur les...

le 02/04/2012 à 15:45
Signaler
Quel rapport avec la récession ? Au contraire, en économie, on considère que la dépense soutient la croissance. A moins que vous pensiez que nos collectivités n'embauchent que des étrangers et n'achètent qu'en import-export ?

le 02/04/2012 à 17:04
Signaler
Qui a déjà vu un rond point luxueux aménagé comme un Jardin du Luxembourg, une avenue de Versailles dans les villes, s'exporter et améliore la balance commerciale ? NON, au contraire ces mégalo dépenses coutent en construction et en entretien luxueux...

le 02/04/2012 à 17:10
Signaler
"La dépense (publique) soutien la croissance" : le dogme keynésien aveuglément répétée en boucle, sans jamais réfléchir ! Compte tenu de tout ce que l'Etat français dépense au plan national, local ou social, on devrait pouvoir donner du travail aux 5...

le 03/04/2012 à 11:18
Signaler
En ce domaine de l'endettement de la France, des Régions, des Départements, des Agglomérations, pour réaliser des édifices luxueux, des équipements parfaitement dispendieux, et des folies mégaloman et magalogirls, depuis 15 ans il y a une pleine et e...

à écrit le 02/04/2012 à 12:27
Signaler
Quelle différence y a-t-il entre la veuve d'un sénateur et la veuve d'un employé ou d'un ouvrier ? La veuve du sénateur percevra une pension de réversion de 100 % et la veuve d'un employé ou d'un ouvrier d'à peine 50 %. Egalité oui .... mais pas...

le 02/04/2012 à 15:48
Signaler
Les scandales sont à tous les étages du pouvoir. Le jour ou les Français auront comprit que seule une grève nationale monumentale qui commencerai le plus tot possible entre Avril et juin, cette grève pouvant durer jusqu'aux vacances serait salutaire ...

le 03/04/2012 à 14:01
Signaler
scandales à tous les étages : entièrement d'accord, mais les francais ne sont pas assez courageux pour cela ! Ils aiment mieux continuer à courber l'échine.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.