La contestable contribution sur la valeur ajoutée de François Hollande

 |   |  633  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le candidat socialiste précise son projet concernant le financement de la protection sociale. Il veut remplacer certaines cotisations sociales par une contribution assise sur la valeur ajoutée des entreprises. Une réforme dont les effets sur l'emploi sont discutables et qui pourrait pénaliser l'industrie...

Dans cet entre-deux-tours, l'heure n'est plus vraiment aux propositions nouvelles, mais plutôt à l'affrontement entre François Hollande et Nicolas Sarkozy, au mano à mano, sur des sujets déjà sur la table. Pourtant, la précision donnée jeudi soir sur France 2 par le candidat socialiste, concernant la réforme du financement de la protection sociale, n'est pas anodine. Ce qu'il préconise , et qui ne figurait pas dans son programme, serait un changement majeur dans la manière de financer la sécu. Il suggère de remplacer les cotisations sociales qui alourdissent le coût du travail, par une « taxe carbone payée par les entreprises », mais aussi par une contribution « assise sur la valeur ajoutée ».

"Taxer" les machines
Et François Hollande d'expliquer : « aujourd'hui, quand on embauche un salarié, on paie des cotisations supplémentaires. Mais si on le remplace par une machine, on ne paie plus rien. Il ne faut plus que ce soit le cas ». L'idée, basique, déjà défendue à la fin des années 90 par Martine Aubry, alors ministre du gouvernement Jospin, c'est qu'en taxant ces machines, on éviterait la substitution du capital au travail, ou, plus simplement, des destructions d'emplois. Diminuer les prélèvements sur le travail permet, naturellement, de l'encourager. Mais il y a une contrepartie.
Transférer les cotisations sociales, basées sur le salaire, sur une contribution valeur ajoutée -le rendement global restant constant-, revient en effet à taxer moins les salaires, mais un peu plus le capital, en imposant les profits des entreprises. Car la valeur ajoutée est répartie, grosso modo, entre deux tiers pour les salaires et un tiers correspondant à la rémunération du capital (excédent brut d'exploitation, en comptabilité nationale, équivalent à un profit brut avant impôts et charges financières).

Pas d'effet sur l'emploi à long terme
Quels seraient les effets économiques d'une telle réforme ? L'ensemble des études montrent que le gain à en attendre n'est pas si élevé. A court terme, des créations d'emplois sont possibles. A moyen long terme, le fait de taxer le capital, de soumettre les profits à des prélèvements plus importants, conduit à une baisse de l'investissement. Et donc de l'activité économique. D'où un effet nul ou presque sur l'emploi concluait Bercy en 2006 -la réflexion n'a pas beaucoup changé depuis-. Un effet d'autant plus envisageable que le programme de François Hollande prévoit déjà d'augmenter fortement, de plus de trente milliards d'euros, la taxation des profits des entreprises, à travers la suppression de niches fiscales liées à l'impôt sur les bénéfices des sociétés.

Une réforme pénalisant l'industrie

En outre, selon plusieurs études réalisées, notamment par la Banque de France, l'effet d'une telle réforme serait de pénaliser l'industrie, gourmande en capital. EDF paierait beaucoup plus de cotisations, mais aussi Renault, etc... Une orientation difficilement compatible avec la défense de l'industrie affichée par le candidat Hollande.
Le choix d'augmenter la TVA, retenu par Nicolas Sarkozy, ne fait pas non plus l'unanimité. «Un résultat commun à toutes les simulations est que le basculement d'une cotisation assise sur les salaires vers une cotisation assise sur les salaires et les revenus du capital (comme c'est le cas de la contribution sur la valeur ajoutée, et même de la TVA) a un effet quasi nul sur l'emploi », affirmait le rapport officiel « groupe de travail sur l'élargissement des cotisations employeurs de sécurité sociale ». Un économiste proche de François Hollande se montre plus que gêné, aujourd'hui : « A huit jours du deuxième tour, je ne pourrais que dire, officiellement que c'est une bonne idée. En réalité, c'est une erreur. A mettre sur le compte de la fatique de fin de campagne ».

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/07/2012 à 8:25 :
La contribution doit venir de la consommation des ménages si on ne veut pas augmenter le cout du travail:une taxe sur l'énergie pour financer les retraites;
a écrit le 01/05/2012 à 12:30 :
j'entends les bien_pensants pseudo libéraux du privé hurler a la brimade.mais non,hollande a bien compris qu'il fallait sauver le secteur public,sinon tout s'écroulait.taxer les gens de 1 ou deux pour cent ne les privera pas énormémént,sachant que la majorité possède deja son petit pavillon et le 4/4 dernier cri garé devant.le secteur privé a des droits mais aussi de DEVOIRS
a écrit le 30/04/2012 à 21:51 :
Je suis patron d'une petite société industrielle qui exporte quasiment toute sa production. J'espère que cette proposition est un argument électoral pour séduire un électorat coincé dans la lutte des classes (Mélanchon et autres...) et rien de plus. Si Monsieur Hollande n'a pas encore compris que si je veux être compétitif avec des Chinois de Allemands et Américains dans l'industrie je DOIS utiliser les dernières techno en matière de machine-outil. Ces dernières sont très chères et demandent de forts investissements. Notre marge étant déjà très réduite par le système de taxation (sociale, fiscale...) Français je ne sais pas où je trouverais demain les ressources financières pour continuer à produire en France. Et puis il doit aussi oublier que si je n'achète pas de machines ce sont des postes de travail en moins et donc des embauches qui ne se feront pas. Du moins pas en France pour ma part où aucun de mes clients sont en France. Cette taxe stupide taxerait encore plus les sociétés industrielles au profit des sociétés comme Carrefour qui emploient des centaines de caissières non qualifiées dans des conditions précaires et au strict minimum.
Réponse de le 01/05/2012 à 6:27 :
personne ne vous force a rester dans le secteur privé et a gémir tout le temps.il existe d'excellentes opportunités dans le secteur public productif
Réponse de le 01/05/2012 à 7:51 :
@retraité ratp,
Sauf que ce sont les taxes payées par le privé qui finance le secteur public !
Donc si le secteur privé coule! le secteur public aussi, car la solution de le dette pour couvrir la différence ne pourra pas etre toujours utilisée !

@nimporte quoi,
Si vous voulez l'avis d'un novice, sauver votre entreprise et quittez la France
Réponse de le 01/05/2012 à 8:32 :
@ retraité ratp : Ha ha ha, la bonne blague : "le secteur public productif"!!! Allons-y tous dans le public comme dans les bonnes années de l'URSS. On a vu le résultat, une faillite MASSIVE. Et qui nous paiera nos retraites (aux conditions du public pas du privé), comblera le trou de la sécu, créera des emplois, exportera....? Remarquez comme-celà on sera plus nombreux à faire la grève à la RATP et les "usagers" ne se plaindront pas (entre Komrades). J'en ris encore...
Réponse de le 01/05/2012 à 12:26 :
@n'importe quoi:c'est justement le service public qui vous paye l'essentiel de votre retraite grace a ses agents.ce sont les fonctionaires qui s'occupent de boucher le trou de la sécu en taxant la ou ils le peuvent.grace a eux vous vivez dans une société protectrice
Réponse de le 01/05/2012 à 17:59 :
@ retraité ratp : A force de traire les fonctionnaires vont bien finir par tuer la poule aux ?ufs d'Or que sont les travailleurs et entrepreneurs du secteur Privé. Si vraiment ils veulent faire un vrai boulot de remonter l'impôt qu'ils s'attaquent aux grandes fortunes et grandes entreprises qui s'exhilent malhonnêtement, mais qui sont protégées car elles financent aussi les campagnes électorales en contre-partie... Seulement, là y'a plus de fonctionnaires.
a écrit le 30/04/2012 à 15:45 :
Encore une idée d?énarque bobo n'ayant jamais dirigé, ni même travaillé en entreprise, celle de quelqu'un qui a trop peur de ses électeurs-autruches pour envisager la moindre réforme du système français de protection sociale et de retraites "à la Madoff" (ou les actifs et les derniers entrants paient pour pour les retraités). Cette fausse-bonne idée va pénaliser l'investissement des entreprises, donc réduire leur compétitivité, favoriser les délocalisations et creuser un peu plus le déficit du commerce extérieur et de la balance des paiements. Mal barrée la France!
a écrit le 30/04/2012 à 13:13 :
ce genre de contribution sur les tpe pourrait contribuer a renforcer la protection sociale et surtout a augmenter nos petites retraites bien insuffisantes face au cout de la vie
Réponse de le 30/04/2012 à 15:08 :
J'ai quequ'un de ma famille qui travail a la RATP , 16h de travail effectif par semaine donc une PETITE retraite bien mérité et il le reconnait qui fou rien c'est le pire
a écrit le 30/04/2012 à 11:41 :
Effarant, l'économie française cherche les moyens de s'en sortir, pendant ce temps là les gouvernements cherchent les moyens de les taxer!
Pourquoi l'Etat ne checrhe pas les moyens lui aussi de s'en sortir?
Réponse de le 30/04/2012 à 14:21 :
Les socialistes roulent pour les fonctionnaires, les assistés et les immigrés. Pour cela, ils taxent, taxent et retaxent. Une seule chance : s'expatrier. La France n'a pas d'avenir. La gauche détruit tout comme toujours. Oubliez ce pays si vous voulez réussir.
Réponse de le 30/04/2012 à 14:50 :
au revoir :)
Réponse de le 30/04/2012 à 16:09 :
je suis en train de virer mon personnel, soit 5 personnes dehors. il m'en reste un pour faire la jonction jusqu'à mon départ... Vive l'expatriation!
Réponse de le 30/04/2012 à 20:16 :
Eh oui, il y a des mauvais gestionnaires de TPE qui roulent malgré tout en 4x4 plutôt que de sauver 5 emplois.
a écrit le 30/04/2012 à 9:20 :
Il y a de quoi s'inquiéter quant aux capacités de gestionnaire des conseillers de F. Hollande. Après avoir supprimer la taxe stupide qu'était la taxe professionnelle des entreprises, en voilà une autre aussi stupide qui revient au galop. Je finirai par croire que ce pays a réellement la volonté de décourager toute personne qui veut entreprendre, qui veut créer de la valeur, etc.. C'est fou..... Nos voisins européens vont encore se frotter les mains en nous faisant croire qu'on est les plus malins.
a écrit le 30/04/2012 à 9:14 :
Il y a de quoi s'inquiéter quant à la formation de gestionnaire des conseillés financiers du candidat Hollande. J'hallucine ? On était sorti du moyen âge en supprimant la taxe stupide qu'était la taxe professionnelle (rappelez-vous, on taxait les investissements des entreprises) et voilà on veut y revenir au galop. Nos concurrents européens doivent se frotter les mains avec ce mal français de toujours vouloir taxer l'entreprise, les artisans, les créateurs de valeur. Je finirai par croire que ce pays n'aime pas les personnes qui entreprennent. C'est bien trop fatiguant !!!!!!!
a écrit le 30/04/2012 à 8:14 :
Encore un qui ne connait rien à l'économie. pénaliser encore plus les entreprises Françaises les communistes en ont rêvé Hollande va le faire. Une profession en devenir : les liquidateurs judiciaires.
a écrit le 30/04/2012 à 7:51 :
c'est le blocage total des investissements des entreprises, pénalisant la compétitivité de ces dernières!!
a écrit le 29/04/2012 à 20:30 :
Il n'y a pas que les entreprises qui seront plus taxées, mais aussi les professions libérales et cadres supérieurs paieront plus 'impots.
a écrit le 29/04/2012 à 17:00 :
Incroyable ce que l?on peut lire « taxer les machines » : il y a 35 ans lors d?une réunion en Mairie avec un Député Maire Socialiste J?ai évoqué avec mes collègues artisans, commerçants, patron de PME, cette possibilité de taxer de façon inversement proportionnelle au nombre d?ouvriers le chiffre d?affaires des entreprises afin de réduire les charges des PME, croyez-vous que cela ait servi à quelque chose, que quelqu?un en ait tenu compte ? Avant N.Sarkozy les Socialistes ont eu 22 ans pour trouver des solutions : résultats chômage de 7,5% en 81 VGE à 11,4% en 95 après F.Mitterrand, dette publique de 510milliards de F à 3256 Milliards qui ont été doublés par J.Chirac aidé de L.Jospin !!! Cette dette jamais remboursée génère des intérêts à régler pour un montant de 47 M? /an (que F.Hollande a passé sous silence dernièrement, soit un total de 235 Milliards ? qu?il reproche à N.Sarkozy quelle hypocrisie !
Réponse de le 29/04/2012 à 18:55 :
Hollande élu et c'est le retour à l'âge de pierre avec en prime des impôts astronomiques qui vont alourdir la dette des ménages et des entreprises. Pour les créateurs d'entreprises ils seront tentés de partir à l'étrangeret donc de créér des emplois à l'étranger. Vu le régime fiscal qui nous attend si Hollande passe mieux vaut s'exiler tout de suite. Les français me font honte. Sarkosy lui seul est capable de relever le pays et ses réformes sont empreintes de bon sens, ce qui n'est pas le cas des élécteurs socialistes. Dans 5 ans Marine Le Pen aura de beaux jours devant elle. Votez donc Sarkozy le 6 Mai si vous ne voulez pas que la France soit un champ de ruines dans cinq ans.
Réponse de le 30/04/2012 à 8:10 :
pourquoi 5ans, 2ans devraient suffire a FH pour nous mettre à genoux, la tete sur le billot prets a recevoir le coup de grace YES he is dangerous!!
Réponse de le 30/04/2012 à 14:12 :
Pas d'accord avec vous, je pense que dès l'élection de Flamby, le pédalo va commencer à tanguer.
Ensuite, dès l'automne et les premières mesures citoyennes (j'me marre), on va avoir des tensions de dingue, avec le risque de sortie de l'Euro.
N'oublions pas que Flamby n'aime pas les conflits et qu'il n'osera pas trancher...
J'ai déja deux amis avec des patrimoines de classe moyenne supérieure qui sont partis le mois dernier.
a écrit le 29/04/2012 à 15:37 :
Sur cette taxation de la valeur ajoutée, je ne sais.
LA TAXE PROFESSIONNELLE s'appliquait sur : immeubles et installations, salaires, machines et outillages. La majorité des PME PMI à la trésorerie précaire payait ainsi TROIS FOIS les machines: au fournisseur - à la banque à taux extravagants -
à l'ETAT par la Taxe Pro.
Si l'entreprise prospérait malgré tout, frappait alors La Plus Value
sur la vente d'actifs amortis ou sur des indemnisations d'assurances.
Bref des PME PMI aux machines et outillages obsolètes, limite à ferrailler!

ON GLOSAIT DÉJÀ SUR COÛT DU TRAVAIL !




a écrit le 29/04/2012 à 14:56 :
Michel Sapin a rencontré cette semaine un émissaire des agences de notation pour préciser la stratégie en matière de finance publiques. les agences attendrons la présentation de la politique générale ,car elles ont eu la confirmation que la création de 60000 emplois dans la fonction publique ne ce fera pas. Une bonne chose mais un leurre afin de ravir des voix pour être élu.Après le flou du hollandais voici le mensonge
Réponse de le 29/04/2012 à 17:35 :
misère où t'as appris à écrire ?
Réponse de le 29/04/2012 à 19:03 :
@Sauros !
Cette nouvelle si elle est vraie est très importante !
En effet c'est avec ce type de proposition que Hollande souhaire récuperer les vote de Melanchon !
a écrit le 29/04/2012 à 14:07 :
J'en viens à regretter mon vote sanction contre Sarkozy.
Réponse de le 29/04/2012 à 14:58 :
@y an il est encore temps de voter pour lui le 6 mai
a écrit le 29/04/2012 à 12:10 :
Si la gauche socialo communiste passse,au bout de cinq ans je suis trés péssimiste sur le devenir de la france,la gauche socialo communiste dira que c'est la faute de sarko si il n'arrive pas à gouverner la france,mais sarko a trop trahi ses engagements aussi il va être viré,et c'est tant mieux,avis au prochain de droite qui mentira?
Réponse de le 29/04/2012 à 12:47 :
Parce que vous avez déjà vu un politicien qui ne ment pas, vous ?
Réponse de le 29/04/2012 à 13:54 :
Oui, mais du coup ils ne donnent pas envie :)
a écrit le 29/04/2012 à 9:24 :
Tout en plombant un peu plus les entreprises, les socialos ne manqueront pas une occasion de pleurer des larmes de crocodile chaque fois qu'une entreprise fermera et finiront pas dire comme François Mitterand "le chômage on a tout essayé" .
a écrit le 29/04/2012 à 9:18 :
hollande a bien compris qu'il était temps que les pme contribuent AUSSI aux rentrées fiscales.depuis 5 ans ce sont les fonctionaires qui subissent le gros des efforts
Réponse de le 29/04/2012 à 9:51 :
Mauvaise foix patentée !
Les fonctionnaires ne sont pas délocalisables (en théorie) !
Mais j'ai quelques idées :
- Faire corriger les copies du bac au vietnam
- Demandé à l'inde de gérer la sécu
- les cours de français gérer en ligne avec le sénégal
- Délocaliser les prisons en chine
Réponse de le 29/04/2012 à 11:38 :
Mais quelle mauvaise foi !!! Les fonctionnaires partent ils à la retraite à 65 ans ? Leurs salaires sont il amputés de près de 25% de cotisation ?
Sont ils licenciés ?
Redescendez sur terre ! Amis fonctionnaires venez dans le privé vous m'en direz des nouvelles ...
Réponse de le 29/04/2012 à 12:13 :
certaines de vos propositions sont excellentes et pourraient permettre de réduire nos déficits.pourquoi personne ne les a t elle jamais proposées.vous ouvrez un débat constructif
Réponse de le 29/04/2012 à 13:27 :
@@gg,
Pour répondre à votre question : Ces idées ont un point commun ! C'est la remise en cause du statut privilègié des fonctionnaires !
Or l'idée même que les fonctionnaires aient un statut identique à celui des employés du privée est impensable en France !
Réponse de le 29/04/2012 à 14:14 :
QUID du statut des fonctionnaires : Avant d'aborder un débat qui ne fait opposer que les jalousies lisez plutôt ceci : http://anicetlepors.blog.lemonde.fr/2009/11/03/le-statut-general-des-fonctionnaires-une-histoire-republicaine-francaise-seminaire-du-snep-fsu-%E2%80%93-chatenay-malabry-4-novembre-2009/
Réponse de le 29/04/2012 à 19:06 :
@History,
je vous rappel : la devise : LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE !
EGALITE, cela vous parle ????????
Il n'y a pas d'égalité entre salarié du public et du privé !
Ou est juste quand cela arrange !
Réponse de le 30/04/2012 à 8:01 :
@gg : Vous êtes donc favorable au nivellement vers le bas ?
Réponse de le 30/04/2012 à 8:04 :
Le Statut général des fonctionnaires est un atout majeur pour le progrès social, l?efficacité économique et la démocratie politique dans l?ensemble de la société. Parce qu?ils sont placés dans une position statutaire, les fonctionnaires peuvent constituer une référence forte pour faire avancer la notion de statut du travail salarié. Adossée à une propriété publique étendue et financée par l?impôt, la fonction publique tend à distraire les activités qu?elle regroupe de la marchandisation des rapports sociaux. Au service de l?intérêt général, elle contribue à la formation de la citoyenneté, par l?affirmation du principe d?égalité en son sein comme au service de la population et par l?exigence de responsabilité à tous niveaux que fonde le principe de laïcité. Par là, c?est une composante essentielle du pacte républicain.
Réponse de le 30/04/2012 à 10:53 :
La gauche veut l'EGALITE entre tous, mais la profonde INEGALITE de statuts entre le Public et le Privé lui convient très bien.
Elle considère même que ces différences sont justes.
Ainsi, il y a en France 2 catégories de salariés :
- Ceux du secteur Public mobilisés par l'intérêt général dont les tâches sont nobles justifiant un statut à part.
- Ceux du secteur Privé mobilisés par la cupidité et les petits intérêts particuliers justifiant un statut moins privilégié.
Avec ce Corps particulier du Service Public, mû uniquement par l?honneur de la tâche, la France, inconsciemment, a reconstruit une sorte de Noblesse d'avant la Révolution comme si elle n'arrivait pas s?en détacher.
Réponse de le 30/04/2012 à 11:39 :
@History,
Non, je ne suis pas le nivellement par le bas!
Je suis pour l'égalité devant la loi pour tout les citoyens!
Car que vous le vouliez ou non, le statut des employés de l'état introduit une inégalité!
Evidemment celui qui en bénéficie souhaite conserver cet avantage, c'est bien évident,
et celui qui ne l'a pas demande plus d'égalité!


Maintenant permettez de vous remercier, en effet vous me donnez l'occation
de rompre avec quelques idées que je crois reçues!

Bien, je pense au contraire que le statut des employés de l'état est une entrave à l'économie.
En effet ce statut encourage à l'immobilisme, et donc à tendance à geler l'organisation de l'état,
alors qu'il devient impératif de le réformer. D'autre part votre second argument, sur la "...démocratie politique",
n'a pas de signification explicite, il s'agit de pure réthorique, l'art de parler pour ne rien dire!

Quel exempel, ou référence le statut de la fonction publique pourrait il donner ? AUCUN !!!!!
En effet, un status qui conduit les employés à rester 20 ans dans le même bureau, à faire le même travail,
n'est pas à mes yeux un progrès sociale, encore moins humain !!!! C'est au contraire une forme d'aliénation, qui transforme une personne
intélligente, capable de compréhension, et d'hadaptation au départ, en un robot dé-responsabilisé de par son statut (un fonctionnaire n'est jamais responsable),
conditionné à la réalisation
d'une tâche, incapable de remettre en cause ces méthodes et la nécéssité du tavail qu'il réalise !!!
En effet, l'abcence de possibilité de promotion (carotte), ainsi que l'impossibilté de licencier du personnel (batton),
contribuent au laisse aller embiant du secteur public.
(Evidemment, il existe tout de meme des taches necessaires, des postiers et des infirmières, les exeptions qui confirment la règles)

Il ne faut pas tout mélanger, la citoyenneté, par delas les papiers, c'est l'envie de vivre ensemble, c'est l'envie de s'impliquer
dans la vive sociale, politique, économique. Quel rapport le statut des fonctionnaires peut il avoir avec
cette envie ?????
Si votre propos est de définir la notion de service, Il faut être bien naif pour croire que les employés de l'état postulent pour le plaisir de servir !
Ils entrent pour l'emploi à vie !

D'ailleurs puique l'on parle de service, en théorie il serait utile de parler du rapport qualité prix!
En effet dans le privé, si l'on est pas satisfait du service, l'on change de prestataire de service!
Attendu qu'il n'y qu'un seul état en France, il est d'autant plus important de surveiller son rapport qualité prix,
sachant que l'on ne peut en changer! (sauf à quitter la France)


C'est seulement à la fin que l'on touche à peine du doigt le fond du problème.
En effet, le pacte républicain : Qu'est ce qu'est ??????
Une personne a t elle pris le temps de l'énnoncer une bonne fois pour toute ????
En bref, A mon humble avis, votre commantaire que je trouve dogmatique, montre que la fonction
publique représente une nouvelle forme de clérgé!! Avec de pauvres cerfs dans le privé
comdamné à payer la gabelle pour financer leurs gaspillages budgétaires !!!!!
Réponse de le 30/04/2012 à 14:18 :
De toute façon, il n'y aura bientôt plus d'argent pour payer nos valeureux fonctionnaires...
Le peu d'argent disponible sera réservé au GIGN et aux fonctions essentielles du pays. Pour le reste, les fonctionnaires français seront traités comme ceux de n'importe quelle république bananière...
A force de tirer sur la corde...
a écrit le 29/04/2012 à 8:37 :
Quelle honte de leur part :vouloir nous faire croire que si ils taxent les valeurs ajoutées des entreprises (hollande)ou taxes de 1,6 % (sarko) sur les produits cela ne sera pas payé par nous tous !Un peu d'honnetete ne nuirait pas .Oui, il faut payer mais eux ,plus riches doivent aussi prendre une portion plus grande car ils mangent plus non !
a écrit le 29/04/2012 à 8:36 :
Il n y a pas que la crise de la dette . Ce pays est frappé par une crise de l'imagination , de la creation . Les entrepreneurs français ne peuvent pas toujours se cacher derrière les charges . Le problème c'est eux . Depuis 10 ans on cherche a faire du low cost , mais on invente plus rien . La panne de la croissance est là .
Réponse de le 29/04/2012 à 9:07 :
arkooo qu'est-ce que tu attends pour t'y mettre ?tout le monde a les moyens d'imaginer , de créer sa boîte.
Réponse de le 29/04/2012 à 9:30 :
@arkooo,
Tout d'abord, avec le droit du travail français, il est IMPOSSIBLE
de faire du low cost !
Faire du low cost signifie :
- 40h/semaine MINIMUM
- Pas de RTT
- 2 semaine de congés payés annuelles.
Et encore je suis généreux ! car ces regles sont appliqués aux USA, Russie etc...
Et ce ne sont pas des pays à bas cout !
De plus, les charges patronales associés au salaire du salarié bloquent l'embauche !
D'autre part comme licencier une personne est presque impossible !
Et bien les PME embauche encore moins !!!!!!!
J'étais là, je l'ai vu ! J'ai vu des PME fermé car elle licenciait
du personnel, et alors légalement elle devait des frais de départs qu'elle ne pouvait
pas payer, ainsi elle continuait de payer tout le monde ce qui envoyait la meme PME dans
le mur ! BELLE MENTALITE, ON RECONNAIT LE NIVELLEMENT PAR LE BAS. En fin de compte c'est
tout le monde pauvre !
TROP FORT JE VOUS DIT LA FRANCE !
Réponse de le 29/04/2012 à 14:22 :
Detrompé vous ! Les francais inventent mais preferent partir ailleurs pour jouir de leurs inventions plutot que d etre matraqués. La tendance va s emplifier avec hollande. Avec la mondialisation et de bonnes idées, la demande est enorme et va au plus offrant.
Réponse de le 29/04/2012 à 18:09 :
de plus, dans le prix de la main d'oeuvre, il y a aussi le benef du patron ! pas négligeable. la délocalisation n'est pas faite pour faire baisser les prix, mais pour augmenter le benef.


Réponse de le 29/04/2012 à 19:08 :
@holala,
La délocalisation est faite pour baisse le prix !
Car pour vendre, il faut un prix le plus bas possible !
(certes la délocalisation fait d'une pierre 2 coups)
Et c'est vendre qui est important !
a écrit le 29/04/2012 à 7:44 :
Avec sa nouvelle TVA baptisée « contribution », François Hollande se rapproche de la TVA sociale de Nicolas Sarkosy mais en moins intelligent.
La différence entre les 2 projets, c'est que la TVA Sarkosy est appliquée sur tous les produits VENDUS en France (y compris étrangers) alors que la TVA Hollande est appliquée uniquement sur tous les produits FABRIQUES en France.
La TVA Hollande appliquée sur tous les produits FABRIQUES en France pénalise les seules entreprises Françaises y compris exportatrices et donc l'emploi Français.
La TVA Sarkosy appliquée sur tous les produits VENDUS en France, avantage les entreprises Françaises exportatrices car elles exportent hors taxes et pénalise les entreprises étrangères qui vendent en France car elles paieront cette TVA, ce qui favorise l'emploi Français.
La différence se fait donc sur l'emploi Français au profit du projet de Nicolas Sarkosy.
Mais dans tous les cas, au final, c'est le consommateur qui paiera.
Réponse de le 29/04/2012 à 14:29 :
Te fatigue pas, quels que soient les arguments, une élection est un concours de clown, les gens votent toujours pour le meilleur clown et cette année, c'est hollande!
a écrit le 29/04/2012 à 5:57 :
Il est temps de penser aux élections de 2017. Virons déjà le futur président.
a écrit le 29/04/2012 à 0:11 :
hollande chaque fois qu'il ouvre la bouche c'est pour en dire une, ou taper sur sarko

c'est hollande qui va remplacer les machines avec vos 32 heures, et vos greves,

SARKO c'est la france qui pense HOLLANDE c'est la france qui glande




Réponse de le 29/04/2012 à 7:38 :
J'aime bien votre commentaire il est vrai que M. Sarkozy pense souvenons nous du bouclier fiscal à 50 pour cent APRES déductions des niches dfiscales et cela devait faire "revenir" l'argent en France et créer de l'emploi bilan le m^me personange a du faire une volte face assez lamentable d'ailleurs pour revenir sur ce sujet. Soyuvenons nous de l'afafire Grandrange notre cher président a contacté M. Mittal qui l'az renvoyé à des cours en économie cours qu'il n' toujours pas intégré enfin pour éviter de monopoliser la toile l'affaire Le Jaby il a demandé à LVMH de reprendre indirectement une PETITE partie de cette entreprise 90 personnes et tant mieux pour elles mais n' arien fait pour Paru Vendu 1650 emplois et autres. Alors croire que M. sarkozy est meilleur que M. Holalnde il faut comme les 3 singes ^tre aveugle sourd et muet M. Sazkozy et Hollade BONNET BLAN C BLANC BONNET CAR ILS SONT TOUS LES 2 LA PLAIE DE NOTRE PAYS DES POLITIQUES ET QUEL POLITIQUE LE NIVEAU!!!!!!!
a écrit le 29/04/2012 à 0:03 :
S'il es président, notre situation sera comparable à la Grèce ! Et ce sont les jeunes qui vont devoir se sacrifier pour redresser le pays (s'il se redresse un jour).
Réponse de le 29/04/2012 à 9:58 :
Pas de fatalisme !
Pas de defaitisme !
Pas de pessimisme !
Le pays n'est pas au fond du trou !
Et il peu sortir du mauvais pas ou il est !!
Evidemment cela signifie faire la reforme de l'etat !
Et faire la reforme du systeme social !
2 reformes délicates a faire en 5 ans !
Les politiques auront ils le courage de le faire ?????
Peut être sarko qui n'a plus rien a perde si il est ré élu !
Réponse de le 29/04/2012 à 14:16 :
Bla bla, bla et bla. Que du bla bla et on refait le monde.
a écrit le 28/04/2012 à 22:48 :
Bonne idee pour les travailleurs manuel.
Réponse de le 28/04/2012 à 23:50 :
Oui bonne nouvelle pour ceux qui n'ont pas travaillé assez à l'école.
a écrit le 28/04/2012 à 21:58 :
Encore une mesure stupide et rétrograde dont seul les socialistes ont le secret.
Réponse de le 29/04/2012 à 10:55 :
Il n'y a pas lieu de s'inquiéter outre-mesure , ce n'est qu'un argument de campagne de plus !
a écrit le 28/04/2012 à 19:50 :
Il est assez déconcertant en lisant d'abord l'article et ensuite les commentaires, de constater que vous préemptez de L'EFFICACITE et de L'IMPACT d'une mesure avant même qu'elle n'ait été discutée et affinée comme c'est prévu lors des négociations avec les syndicats.
COMPRENEZ BIEN QUE CES DERNIÈRES ANNÉES 10 POINTS DE CROISSANCE DES ENTREPRISES SONT PASSES DU TRAVAIL AU CAPITAL POUR LA RÉMUNÉRATION DES ACTIONNAIRES PENDANT QUE LES TRAVAILLEURS TIRENT LA LANGUE.

DONC TOUTE MESURE DE NATURE A RÉÉQUILIBRER CE RATIO EST BONNE A PRENDRE MÊME SI SON IMPACT POSITIF DIRECT SUR LES EMBAUCHES RESTE A PROUVER.
Réponse de le 28/04/2012 à 20:14 :
10 points de croissance passés du travail au capital: merci de citer vos sources.
Réponse de le 28/04/2012 à 20:17 :
négocier avec les syndicats ? quand vous regardez le pourcentages de travailleurs syndiqués en France, les syndicats ne sont représentatifs que d'eux mêmes et de leur idéologie.
Réponse de le 28/04/2012 à 22:05 :
Plus important encore !
Les syndicat défendent d'abord leur petit interet !
Réponse de le 28/04/2012 à 23:29 :
Sans entrepreneurs ou actionnaires, pas de travail ou de salariées! Mais sans salariées, il y aura toujours des entrepreneurs ou des actionnaires car ils iront entreprendre ou investire dans des pays à moindre coût. Ha ha ha ha...!!!
a écrit le 28/04/2012 à 19:49 :
Il est assez déconcertant en lisant d'abord l'article et ensuite les commentaires, de constater que vous préemptez de L'EFFICACITE et de L'IMPACT d'une mesure avant même qu'elle n'ait été discutée et affinée comme c'est prévu lors des négociations avec les syndicats.
COMPRENEZ BIEN QUE CES DERNIÈRES ANNÉES 10 POINTS DE CROISSANCE DES ENTREPRISES SONT PASSES DU TRAVAIL AU CAPITAL POUR LA RÉMUNÉRATION DES ACTIONNAIRES PENDANT QUE LES TRAVAILLEURS TIRENT LA LANGUE.

DONC TOUTE MESURE DE NATURE A RÉÉQUILIBRER CE RATIO EST BONNE A PRENDRE MÊME SI SON IMPACT POSITIF DIRECT SUR LES EMBAUCHES RESTE A PROUVER.
Réponse de le 29/04/2012 à 11:45 :
Cree ta boite au lieu de pleurer
a écrit le 28/04/2012 à 18:45 :
Flamby va relancer les délocalisations! Car sans patrons, il n'y a pas d?ouvriers, mais sans ouvriers, il quand toujours des patrons car les Chinois feront le travail pour une bouché de pain...!
a écrit le 28/04/2012 à 18:10 :
VIVE LE TRAVAIL LIBRE,LE TRAVAIL LIBERE DE SES TAXES.
a écrit le 28/04/2012 à 17:19 :
Avec sa « contribution » sur la valeur ajoutée, François Hollande vient d?inventer une nouvelle TVA payable et donc pénalisant uniquement les entreprises Françaises.
Merci pour l?emploi Français.
Réponse de le 28/04/2012 à 20:25 :
Cette TVA sera automatiquement répercuté au consommateur. Au final, les Bxxxxx seront toujours les mêmes.
a écrit le 28/04/2012 à 16:58 :
Et Hollande ne nous dit pas tout.
Réponse de le 28/04/2012 à 17:55 :
C'est bien ce qui me fait peur !
Réponse de le 28/04/2012 à 19:34 :
Réponse à gg.
Au moins vous vous êtes digne et vous respectez la fonction présidentielle et l'alternance.
a écrit le 28/04/2012 à 16:51 :
Il ne l'avait pas inscrite dans son programme cette nouvelle taxe, on n' a pas fini d'avoir des mauvaises surprises, allez encore un peu de fatigue et il va tout dévoiler. Au moins les électeurs auront en main la totalité de ce qu'il mettra en place, ce qui pourrait faire changer la donne.
Réponse de le 28/04/2012 à 21:14 :
Des surprises F. Holland nous réserve énormément c'est sur.
a écrit le 28/04/2012 à 16:19 :
Encore une fois on constate l'incompétence de F. Hollande pour gérer le pays. Toutes les décisions qui sont prises sont des augmentations d'impôts pour les entreprises et pour tous les français et l'augmentation des dépenses publiques.La part faite aux économies est tellement minime que l'on ne peut même pas en parler.
Réponse de le 28/04/2012 à 16:40 :
Bien d'accord avec vous. Dommage que la majorité des français ne comprennent pas ça et n'ont qu'une obsession éliminer N. Sarkozy à n'importe quel prix. Même à celui qui mettra le pays en ruines.
Réponse de le 28/04/2012 à 17:54 :
n importe quoi ...
Réponse de le 28/04/2012 à 17:57 :
@réfléchi,
Et encore et surtout au prix de LEUR propre ruine !
avec Impot sur tout les revenus du capital, hausse de la tva, ISF, etc....
Réponse de le 28/04/2012 à 19:17 :
un in dividu qui veut nettoyer les banlieux au kercher = un dictateur
Réponse de le 28/04/2012 à 21:18 :
C'est faux, un dictateur nettoie à la mitraillette et M. Sarkozy a dit tout haut ce que les vrais français pensent tout bas.
a écrit le 28/04/2012 à 16:08 :
C'est une idée logique et tout à fait recevable. Le mensonge des libéraux est de prétendre que toucher à la création de valeur ajoutée, c'est sanctionner l'investissement. C'est faux car aujourd'hui les soi-disant "investisseurs" autoproclamés chers au CAC40, et aux entreprises en général sont devenus des boursicoteurs cherchant la rentabilité financière bien avant l'investissement à risque.
Cette fable libérale n'a que trop duré dans notre société où distribuer des bénéfices est devenu plus important qu'investir...ce qui explique largement le chômage. Tous le français savent que le salaire est devenu l' ennemi, celui de la caissière qu'on remplace par un automate et de tant d' autres.
Alors sur le fond Hollande a raison, tout simplement...et bien des études le disent.
Au moins autant que celles qui expliquent que les actionnaires sont de grands bienfaiteurs !
Réponse de le 28/04/2012 à 16:23 :
Vous étes plus fort que l'économiste proche pourtant de F. Hollande qui a déclaré que c'était une erreur.
Réponse de le 28/04/2012 à 18:03 :
@letarno,
pour que l'investisseur soit intéressé par autre chose que le boursicotage !
il faudrait que les Français travaillent !
Comment pouvez penser qu'un investisseur petit ou grand puisse investir dans une entreprise française ou l'on sait bien que les employés fond le minimun syndicale, et passe une partie de leur journée à surfer sur internet pour préparer leur long week end de RTT !!!
STOP A LA DEMAGOGIE !
L'investisseur veux un minimul de rentabilté et d'assurance que l'argent qu'il donne ne sera pas gaspillé en pure perte !!!!!
VIVE RONAL REAGAN ET LE SLOGAN PUT FRANCE BACK TO WORK
a écrit le 28/04/2012 à 16:06 :
Encore un énarque qui ignore complètement la gestion d'une entreprise.
Réponse de le 28/04/2012 à 17:16 :
Des stages en entreprises devraient être obligatoires pour devenir président de la République.
Réponse de le 28/04/2012 à 17:42 :
pas besoin de stage pour etre incompétent ou corrompu.ça s'apprend sur le tas ou au pire a l'ENA
Réponse de le 28/04/2012 à 18:16 :
@tritesse !
A quand un président avec un MBA !
Réponse de le 28/04/2012 à 19:53 :
Vous remarquerez que l?écrasante majorité du personnel politique est fonctionnaire (sécurité de retrouver un emploi en cas d'échec politique) ou de profession libérale (médecins, avocats). Pas d'ouvriers, presque pas de cadres du privé ou d'employés, bref une classe politique qui ne représente absolument pas la société française. Pas étonnant que lorsqu'ils parlent de chômage, de retraite, de parcours professionnel, de vie dans l'entreprise, ils ne sachent absolument pas de quoi ils parlent.
a écrit le 28/04/2012 à 15:59 :
Une des plus mauvaise idée de Hollande qui va amener la France dans le mur à coup sur. Pourvu qu'il ne soit pas élu.
Réponse de le 28/04/2012 à 18:17 :
Hélas je crois que la messe est dite pour N.S !
il devra faire ses adieux!
a écrit le 28/04/2012 à 15:53 :
je vous lis tous et je comprends votre colère et votre désarroi !!
nous sommes indignés par tant d amateurisme chez des politiques qui
n ont jamais mis les pieds dans une
entreprise .Ils ne veulent pas comprendre la réalité de la Vraie Vie
et se. bercent d illusions faisant partager
leurs erreurs à des millions d électeurs
ignorants
Le réveil sera malheureusement
douloureux pour tous
Churchill au secours !!!
a écrit le 28/04/2012 à 15:53 :
Au moment où le chômage augmente où les entreprises sont en difficultés lui il ne trouve rien de mieux que de leur imposer plus de charges. Même pour celui qui n'y connait rien en économie, cela parait aberrant.
a écrit le 28/04/2012 à 15:35 :
AVEC SES YEUX AHURIES'HOLLANDE NE SAIT PLUS A QUI DEMANDER POUR REMPLIR SA CAISSE PENDANT 5 ANS!!!!PRENDRE EXEMPLE SUR LES PAYS FORTEMENT ENDETTES SES AMIS ESPAGNOL PORTUGAL ITALIE ET GRECE EN SAVENT QUELQUES CHOSE.
Réponse de le 28/04/2012 à 21:20 :
C'était bien des Socialistes qui gouvernaient, n'est ce pas?
a écrit le 28/04/2012 à 15:35 :
Euh euh euh...!
a écrit le 28/04/2012 à 15:25 :
Les recettes de Hollande pourraient fonctionner dans un monde fermé... pas dans l'économie actuelle. Cela aurait été une bonne idées dans les années 70 ou 80 !
a écrit le 28/04/2012 à 14:58 :

les petites entreprises sont contraintes de voter SARKOZY..apres lecture des programmes...
Réponse de le 28/04/2012 à 15:14 :
Leurs salariés aussi s'ils veulent avoir plus de chance de conserver leurs emplois.
Réponse de le 28/04/2012 à 17:44 :
non sarko vient d'augmenter les charges sociales:en 2011 instauration de la contribution pour la formation professionelle des commerçants
a écrit le 28/04/2012 à 14:55 :
Hollande critique la hausse de la TVA préconisée par N. Sarkozy, sachant que cette hausse ne s'applique pas aux dépenses quotidiennes des français c'est à dire l'alimentation mais à des produits comme des téléphones, télévision etc que l'on achète pas tous les jours, et qui donc ne péserait pas lourd dans le budget des ménages et contribuerait à faire baisser les cotisations des entreprises entrainant leur compétitivité et par voie de conséquences meilleures ventes et plus d'emplois. Ce que propose Hollande c'est un alourdissement des charges des entreprises par la taxe carbone et la contribution sur la valeur ajoutée, ce qui aménera les entreprises à moins investir, il y aura donc une baisse d'activitée et par voie de conséquences plus de chomage.Bravo M. Hollande.
Réponse de le 28/04/2012 à 15:20 :
Vous oubliez qu'il va augmenter de 1 % les charges sociales des entreprises et des salariés. Il est complètement à contresens
a écrit le 28/04/2012 à 14:23 :
Et dire que hollande avais 10 ans pour réfléchir ..... Ça promet !!!!
Réponse de le 28/04/2012 à 15:38 :
il en bave,il transpire il a hâte d?être le petit prince de la FRANCE.nous allons en souffrir.
Réponse de le 28/04/2012 à 17:46 :
je suis jeune retraité ratp et je n'aurai pas a souffrir de hollande.il n'y a pas que le secteur privé dans la vie!
Réponse de le 28/04/2012 à 18:19 :
@Au jeune retraité RATP !
LOL,
Avec Hollande, dans 2 ans MAX tu auras une petite réduction de ta retraite ! Allez au revoir !
Réponse de le 28/04/2012 à 18:40 :
@ fénéants de la RATP: Quand la France sera dans la situation de la Grèce et qu'elle ne pourra honorer ses dettes ou les pensions de retraite, on verra ce que vous aller dire...
Réponse de le 28/04/2012 à 18:42 :
@Fainéant de la RATP: Ça fait quoi d'avoir achevé sa vie professionnelle sans n'avoir rien construit, ni carrière, ni épanouissement? Ça fait quoi n'avoir raté sa vie?
Réponse de le 28/04/2012 à 21:40 :
@cjesus,
S'il vous plait ne parlez pas au gens de sujet qu'il ne comprennent pas !
Pour entrer à la RATP, il faut etre coopter par un parent !!!
Donc notre retraité est sans nul doute la second génération d'emploi de la RATP ! C'est comme l'ena on y va de pere en fils !
Réponse de le 29/04/2012 à 9:15 :
vous croyez que c'est facile de bosser a la ratp?je crois que vous ne connaissez pas la pression dans votre travail!c'est a cause de la difficulté du boulot qu'on part en retraite a 50 ans pas par paresse.j'aurais du faire gestionaire de patrimoine,tiens,j'aurais gagné plus et je serais moins crevé
Réponse de le 29/04/2012 à 11:14 :
@2e Fainéant de la RATP: Pour faire gestionaire de patrimoine, il faut avoir fait des études, avoir du discernement, de la réactivité et garder son sans froid en toute circonstance malgré les pressions. Il faut aussi travailler 2 fois 35h par semaine... Vous en êtes complètement incapable.
a écrit le 28/04/2012 à 14:16 :
Il a toujours des idées contestables ce pauvre Hollande car moins d'investissement = baisse de l'activité économique = augmentation du chomage
Réponse de le 28/04/2012 à 15:33 :
L'investissement n'interesse pas Pays bas !
Il veut la redistribution ! En un mot prendre aux riches pour donner aux pauvres ! Quel Robin des Bois !
Réponse de le 28/04/2012 à 17:51 :
@ gg : c'est un homme très charitable avec l'argent des autres. Si une autre vie existe, j'espère qu'il ira au paradais !:)
a écrit le 28/04/2012 à 13:27 :
Raisonnement parfaitement stupide qui ne peut être accepté qu'avec l'esprit embrumé de la politique et de ses idéologies. Sur le plan économique il ne tient pas une seconde. L'on dirait : une de mes poches est vide, je puise dans l'autre et je suis plus riche ! Il est certain que l'ensemble du cénacle politique a menti aux français à la suite des théories fumeuses anglaises, comme les gouvernement de toute l'Europe d'ailleurs. Il a menti en faisant croire qu'il était possible d'assurer des prestations "sociales" et de larges "retraites" ..... sans cotiser ou sans épargner !! Bien entendu ce type d'illusion "socialiste" parle à la gente "hyper capitaliste" puisque c'est elle qui mettra dans ses poches l'argent qu'il aurait fallu verser aux salariés pour qu'ils puissent cotiser ! Les deux grandes idéologies politiques se complètent en s'opposant en apparence. Toutes les deux mentent et son coupables de ce qu'il faut bien nommer une escroquerie puisqu'il s'agit tout simplement d'un schéma Ponzi ... pire d'un schéma Madoff. C'est à dire non pas d'une cavalerie qui aurait la chance de boucler son cycle si tout allait bien mais d'un système roulé avec pour certitude qu'il n'a strictement aucune perspective. C'est la définition juridique de l'ecroquerie de grande ampleur. Une mission est donc de dénoncer et de condamner les escrocs. Une autre est de fournir une solution économique partant de cette situation. Elle passe par la baisse du prix des médicaments et le gêle des rémunérations des métiers de santé comme la supression à l'idemnisation pour certains secteurs de confort ou inutiles. Elle passe ensuite par la hausse au doublement progressif des cotisations des entreprises car il faut bien faire ce constat. Il est possible alors de l'adoucir par un système d'emploi à minima garanti pour tous qui peut être nommé "La fin du chômage", permettant une relance proportionnelle de l'économie et un large mieux être des populations concernées. Elle passe enfin par un système de recette (Et/ou de garantie ouvrant au crédit) organisé pour l'ensemble de la population que l'on peut nommer " la françaction". Les revenus ne seraient plus pour beaucoup trop de français uniquement ceux du travail mais d'investissements privés mais structurés qui pourraient être faits. Pour compléter le propos une supression totale de la TVA est indispensable - voir l'article correspond sur ce fil-.
a écrit le 28/04/2012 à 13:27 :
Contrairement à un croyance , les depenses augmentent peu . Ce sont les recettes qui baisses , notamment sous le quiquennant Sarkozy . ( 506 niches fiscales , abaissement de la fiscalité des grands groupes , tranche d impot superieure abaissée , bouclier fiscal etc...
Sans toutes ces mesures qui ont drastiquement fait baisser les recettes depuis des années , il serait possible de maintenir nos depenses au niveau actuel tout en remboursant la dette et meme en baissant les charges .
Réponse de le 29/04/2012 à 10:01 :
N'importe quoi !
a écrit le 28/04/2012 à 13:12 :
Les groupes sont les grands gagnants de ce système fiscal . Comme l'a établi un rapport (2010) du Conseil des prélèvements obligatoires, leur taux réel d'imposition n'est pas de 33 % mais de 13 %, ce qui place la France au même niveau que l'Irlande qui a adopté une fiscalité très favorable pour attirer les grands groupes internationaux ; un chiffre rarement mentionné par le Medef. En revanche, les petites entreprises, peu familières du dédale fiscal français, sont imposées en moyenne à hauteur de 30 %.
a écrit le 28/04/2012 à 13:06 :
Ce qui me gêne vraiment dans cette campagne du 2eme tour, c'est l'impression très nette d'avoir deux candidats qui naviguent vraiment à vue... Chacun ajoute des nouveautés à la va-vite pour draguer l'électorat d'un ou d'une tel(le), peu importe les conséquences ou la constitutionnalité de la mesure. C'est très inquiétant pour la suite.
Réponse de le 29/04/2012 à 10:03 :
Ils veulent être élus !
C'est leur seul objectif !
Pour cela il faut séduire les élécteurs du FN, de melanchons et Bayrou !
Donc il faut dire et faire des propositions qu'ils attendent !
Peu importe si les politiques n'ont aucune intention de les réaliser si ils sont élus !
a écrit le 28/04/2012 à 12:48 :
TAXE sur la Valeur ajouté, il y a déjà la TVA.
C'est le début d'un ensemble de taxes à venir, ce n'est que le début, alors bon courage ......!
a écrit le 28/04/2012 à 12:42 :
Une mesure simple : supprimer TOUTES les niches , exonerations fiscales et autres aides directes aux entreprise . Et on reduit de 100 milliards les charges patronnales et salariales . Fini le clientelisme et l opacité fiscale . Une fiscalité claire , progressive en fonction des revenus . Un impot citoyen fort et moins de charge pour une protection sociale inchangée .
Réponse de le 28/04/2012 à 13:38 :
Dans ces fameuses niches fiscales beaucoup sont avantageuses pour le français moyen, par exemple celle qui exonère d'impôts sur la succession de patrimoine (la maison familiale par exemple). Est-ce une mesure à considérer pour les riches ? Je suis locataire, je m'en moque mais je pense que c'est une bonne mesure. Toutes celles qui prévoient des réductions d'impôt en cas d'amélioration de la résidence principale en est une autre. Hollande veut enlever tout cela. Le peuple en a t-il conscience ? J'en doute. On entendra après : "ha bon!, c'était cela le fameux bouclier fiscal. Pas tout mais en partie.
Réponse de le 28/04/2012 à 13:50 :
Certaines sont peut etre favorables aux classes moyennes , mais à une partie seulement . Le locataire celibataire qui ne peut pas acheter lui , paye plein pot . Je pense qu il faut retablir l'equité fiscale pour l'IR et avec les revenus degagés , baisser les charges . Tout le monde en beneficiera , plus de salaires , moins de charges pour les entreprises , plus d emploi et donc moins de depenses sociales!
a écrit le 28/04/2012 à 12:28 :
Proposition de François Hollande : Asseoir les cotisations sociales sur la valeur ajoutée, c?est à dire créer une taxe sur la valeur ajoutée payée uniquement par les entreprises Françaises. Les prix hors taxes restent globalement les mêmes pour elles, ce qui pénalise leurs exportations.

Proposition de Nicolas Sarkosy : Substituer une taxe sur la valeur ajoutée (TVA sociale) aux cotisations sociales, c?est à dire faire payer les cotisations sociales aux entreprises Françaises ET Etrangères. Si le prix TTC des entreprises Françaises reste le même que dans le cas précédent, leurs prix hors taxes sont diminués du montant des cotisations ce qui favorise leurs exportations.

Il est évident que la proposition de Nicolas Sarkosy est dans l?intérêt des Français beaucoup plus intelligente que la proposition de François Hollande, mais le PS refusant pour des raisons politiques la TVA sociale préfère exonérer de cotisations sociales les entreprises étrangères vendant en France.
Réponse de le 28/04/2012 à 13:05 :
Plutot qu'une augmentation de la TVA comme le suggère Sarkozy, pourquoi ne pas affecter la moitié des recettes de la TVA au financement de la protection sociale et une plus faible partie au financement des collectivités. Le manque à gagner pour l'état étant récupéré par un impôt sur le revenu mensualisé payé par tous ( et donc faible, puisque assiette large)
a écrit le 28/04/2012 à 12:25 :
Excellente solution pour accélérer les délocalisations et la désindustrialisation de la France. Les socialistes se préparent à reprendre la démolition de l'industrie française là où ils l'avaient laissée. Avec l'aide d'une experte: Martine Aubry.
a écrit le 28/04/2012 à 12:15 :
qu'il change de nom, le parti des imposteurs c'est mieux, hollande aux pouvoirs c'est la france sur le trottoir, c'est à nous de faire changer les gens, en discutant, moi la boulangère c'est réglé elle est allée vérifier sur internet et du coup c'est la douche froide et ca va faire le tour du village, je suis pas militante mais francaise
a écrit le 28/04/2012 à 11:36 :
les politiques tournent en rond . Il faut simplifier les choses et mettre en place un impôt universel indépendant de toute optimisation fiscale qui en réalité pollue les stratégies des entreprises et les condamnent à la médiocrité .Toute entreprise, quelque soit son statut serait imposée à hauteur d'un pourcentage réduit de son chiffre d'affaires, sans possibilité de déduire quoique ce soit à cause de perte d'exploitation éventuelle, investissement ou charge exceptionnelle , etc...
UNe règle du jeu simple, qui met tous les compétiteurs économiques sur un même pied d'égalité et leur garantit des contributions justes .
Ce pourcentage d'imposition bien sûr serait à définir en fonction du secteur d'activité : par exemple: 2% pour la production agricole et la pêche, 3% pour l'industrie, 4,5% pour le commerce et les services autres que financiers, 5% pour les banques .
Parallèlement à cette réforme, il serait nécessaire de nettoyer toutes les autres dispositions fiscales dont sont affectées les entreprises et de supprimer dans le coût du travail les prélèvements relevant de la solidarité nationale : allocations familiales,partie assurance chomage ,contribution logement, partie contribution formation .
Ce serait une révolution culturelle dans un monde économique habitué à l'opacité financière et aux prébendes d'Etat .
Si l'on objecte que prélever un % sur chiffre d'affaires pénaliserait les entreprises, je renvoie à la pratique "des référencements" des grandes enseignes de distibution qui pratiquent des taux bien plus élevés et dont industriels,producteurs agricoles et autres pêcheurs s'accomodent parfaitement .
Enfin, dans un contexte de concurrence internationale dévoyée par les deséquilibres sociaux et environnementaux, ce type d'imposition permettrait un rééquilibrage concurrentiel .
Ce serait juste un grand dommage pour les fiscalistes que l'Etat pourrait alors reconvertir en contrôleurs du service des fraudes .
a écrit le 28/04/2012 à 11:11 :
""contribution « assise sur la valeur ajoutée »"" pour memo, TVA = taxe sur la valeur ajoutee, alors on ne comprend pas bien, je croyais qu'il etait contre ...
a écrit le 28/04/2012 à 11:06 :
La Tribune devrait s'expliquer,assimiler taxe sur la valeur ajoutée et taxe sur les immobilisations n'est pas exact.
a écrit le 28/04/2012 à 10:44 :
STOP AUX TAXES
a écrit le 28/04/2012 à 10:21 :
Si Flamby taxait la connerie, il serait déjà ruiné...
Réponse de le 28/04/2012 à 10:56 :
Oui, et pour une connerie, c'est une belle connerie! Taxer les machines, alors qu'en réduisant le coût de la main d'oeuvre dans la réalisation d'un produit on réduit la concurrence des pays à plus faibles salaires... Si on voulait inciter à délocaliser l'industrie française, on ne s'y prendrait pas autrement.
Réponse de le 28/04/2012 à 12:23 :
toccata, c'est évident ! Sauf pour lui, ça promet...
a écrit le 28/04/2012 à 10:06 :
Faire payer les machines est un vieux slogan socialiste;ce ne sont pas les machines qui payent les taxes,mais ceux qui les ont construites avec leur travail.C'est l'énergie qu'il faut taxer,car l'énergie remplace le travail,c'est une loi physique.Encore un effort de réflexion.
Réponse de le 28/04/2012 à 10:40 :
Sans énergie et capital il n'y a pas de travail. Finalement il n'y a que quand on dort que l'on est pas taxé. A moins qu'il invente une taxe sur l'air que l'on respire.
a écrit le 28/04/2012 à 9:46 :
On se croirait revenu au bon vieux temps du bolchevisme.
Réponse de le 28/04/2012 à 12:40 :
kamarade !
La mère France, lance la nouvelle pravda !
Le peuple français doit éliminé ses tandence bourgeoises pour adopter le système salutaire prolétarien !
Souvenez vous : il n'aime pas les riches !
En fin, tant que lui l'est : tout va bien !
a écrit le 28/04/2012 à 9:06 :
et quand la VRAIE, valeur ajoutée sera négative, ( et ce sera de plus en plus le cas), quand les dernières boites à " profits", seront en cessation d 'activité.;sous les bull dozers, Mélanchon - Joly....
a écrit le 28/04/2012 à 8:56 :
Que penser de la réflexion d'un économiste américain qui prévoit un rééquilibrage industriel entre Asie et pays développés dû à la sophistication des machines? L'intérêt de la délocalisation est de moins en moins évident au fur et à mesure de la progression des machines sur l'échelle de valeur. Est il si idiot de transférer le financement sur la VA? Comment le financer sinon?
Réponse de le 28/04/2012 à 9:25 :
Une TVA alourdie sur les produits qui ne sont pas indispensables ( les Iphones par exemple ) me paraît plus judicieux, et puisque que l'égalité est à la mode que les jours de carences entre public et privé soient les mêmes.
a écrit le 28/04/2012 à 8:44 :
Alors là les bras m'en tombent .Hollande le rois de la démagogie démontre par cette imposition sur la VA sa méconnaissance totale du fonctionnement d'une entreprise.Rien d'étonnant ,lui il n'a jamais travaillé ou créer quoique ce soit.Les chefs d'entreprises surtout PME ,TPE n'ont de cessent a améliorer la VA qui sert à payer la masse salariale.Le travail est trop imposé en France , transferer une partie des cotisations sociale et nécessaire mais certainement pas sur la VA. Ce ne sera que des chômeurs en plus .Voici un an j'ai sauvé une TPE moins de 20 ouvriers en investissant dans l'automatisme ,aujourd'hui grâce a cet effort cette machine permet de garder les empois ,c'est elle qui fait vivre l'entreprise sinon ,fermeture. La VA est passée de 29% à 65% .Il faut réfléchir avant d'annoncer de telles mesures ,peut être électorale ,mais qui démontre aussi l'incompétence dévastatrice de cet individu s'il devenait locataire de l'Elysée.
Réponse de le 28/04/2012 à 10:47 :
Il est énarque !
La fonction publique ne connait rien à la concurrence, à la productivité !
La fonction publique ne connait rien au monde de l'entreprise ! en particulier des PME !
Elle ne fait pas dans le ratio, qualité/prix !
Réponse de le 28/04/2012 à 11:13 :
Avec Jm ayrault comme premier ministre , enseignant , nous sommes sauvés ! Et pourqoui pas martine et la mise en place de la semaine des 32 h comme le préconise E Joly ( d ailleurs pourquoi pas 22 !) ..Pour garder notre modèle "petite russie " : taxons les riches , les entreprises , les investisseurs de tt bord ., on fera les comptes dans 5 ans
a écrit le 28/04/2012 à 7:32 :
transférer les cotisations sociales sur la valeur ajoutée n'est pas une idée nouvelle. Le débat existe et il faut y réfléchir. 2 entreprises dans le même secteur d'activité l'une dite à la pointe de la technologie, avec moins de salariés et plus de machines, l'autre avec plus de salariés et peu de machine la seconde paiera plus de charges sociales que la première.
Avec la réforme de la taxe professionnelle, ceux qui investissent dans les machines ne sont plus soumis sur les "EBM" (éléments de biens mobiliers, donc les machines qui remplacent ou pas l'homme). Ils ont donc bénéficier d'une baisse de leur charge (mais pas tous !), de leur taxe professionnelle devenu CFE/CET. Ces investissements leur permettent, du moins je l'espère pour eux, d'améliorer leur productivité sans forcément augmenter la masse salariale voire même de la diminuer lorsqu'ils licencient du fait de la hausse de leur productivité sans forcément avoir plus de débouchés sur les marchés.
Cette réforme de la "TP" a pour objectif de relancer les investissements des entreprises, ne l'oublions pas (l'investissement est un moteur de la croissance du PIB), mais aussi de les inciter a se moderniser afin d'être plus compétitive.
Alors taxer la valeur ajoutée qu'elles produisent grâce aux machines au détriment de l'homme et donc de la masse salariale n'est pas idiot en soi, reste à connaitre la méthode de calcul qui, elle, n'est pas évidente du tout à définir.
Doit-on finalement prendre la valeur ajoutée actuellement calculée pour la CET ou la taxe sur les salaires comme base et lui appliquer un taux de cotisation à définir et diminuer parallèlement le taux des cotisations patronales (mieux répartir les charges sociales en fonction des activités à forte main d'oeuvre ou à forte valeur ajoutée) et salariales (pour redonner un peu de pouvoir d'achat aux salariés, malgré les déficits sociaux) ? Je n'ai pas la réponse, mais cette piste, en période de déficits budgétaires importants est à étudier.
a écrit le 28/04/2012 à 0:05 :
Je suis pas vraiment un fan de sarko, mais va-t-on vraiment elire le maire débraillé de Tulle pour maintenir la France à flot dans la conjoncture actuelle?
Réponse de le 28/04/2012 à 0:35 :
Mandoralen, beaucoup de savants si on les observe sur des photos ont l'air d'avoir des tenues débraillées et pourtant vous connaissez surement le diction "l'habit ne fait pas le moine". Sarko super bien sapé nous a piqué tout ce qu'il pouvait, mais, mais, les costards "sur mesure" car il est pas trés bien bâti, nous coûtent la peau des f...... ça fait rien, il est beau sarko, il est refait à neuf. Quelle superficialité. c'est creux et ça n'apporte rien. By
Réponse de le 28/04/2012 à 8:02 :
"Sarko super bien sapé":faut pas exagérer,il ressemble a christian clavier!
Réponse de le 28/04/2012 à 12:55 :
Ça n'était pas vraiment le propos. Quand aux dépenses de l'état, elles sont en baisse régulière depuis 30 par rapport au PIB tandis que les asso et les apu sont en hausse exponentielle. Cessez de répeter comme des perroquets les lignes et stratégiques des partis et réflechissez par vous même.
Réponse de le 28/04/2012 à 13:15 :
le perroquet que je suis trouve que les impots et prélèvements augmentent(pour moi).donc a moins de faire disparaitre l'argent,celaveut dire que les dépenses augmentent
Réponse de le 28/04/2012 à 18:11 :
@coco,
OUI, les imports augmentes certes !
Mais 50% du budget de l'etat est fiancé par la dette !
Donc VOS impots, n'ont pas fini d'augmenter.
a écrit le 27/04/2012 à 23:44 :
Candidat du changement, son seul programme est de critiquer le quinquennat, avec lui on ne sait pas où on va... Rappelez mon cv à 58 ans ? Il va aller renégocier quoi ? Soyons sérieux! On élit un président, pas une mascotte
a écrit le 27/04/2012 à 23:05 :
Quelqu'un croit vraiment qu'il va faire ça?
Selon moi, seules les orientations des mois précédents constituent le cœur du programme des candidats. Le feu d'artifice de l'entre deux tours, ce bouquet final à droite et à gauche ne doivent pas être pris au sérieux.
Réponse de le 27/04/2012 à 23:32 :
C'est le roi de la boulette et de l'improvisation: quand il a annoncé sa tranche d'impôts à 75% personne n'était au courant dans son état-major, il l'a dit, il n'a plus pu reculer , même si un an avant il disait que ça ne tenait pas la route. Je pense que là on est à peu près dans le même cas de figure puisque que certains mettent ça sur le compte de la fatigue. C'est pourtant pas avec ce qu'il a fait jusque à présent qu'il est fatigué, ça promet, les négociations à Bruxelles se terminent des fois tard dans la nuit.
a écrit le 27/04/2012 à 22:50 :
Si j'ai bien compris un patron qui investi dans une machine le ferait pour éviter d'embaucher des employés, et ainsi, ne pas payer de charges sociales, donc il faut le punir.
Encore faudrait-t-il définir ce que c'est qu'une machine: est-ce qu'un ordinateur est une machine, auquel cas, on attendrai qu'un patron embauche 10 millions de salariés qui comptent sur leur doigts plutôt que d'acheter un PC?
Hollande a-t-il déjà visité une usine de construction automobile où tout est automatisé ?
Faudrait-t-il revenir à l'âge de pierre ?
Il fait une erreur grossière qui prouve qu'il est nul en économie, en opposant le capital et le travail, j'entends non pas le capital de rente ( épargne ...) , mais le capital investi dans les outils de production qui permettent de développer une économie et de créer des emplois.
Jusqu'à présent il nous avait présenté des généralités, avec lesquelles tous le monde peut-être plus ou moins d'accord, on préfère tous le soleil à la pluie , mais quand on rentre dans le concret c'est la catastrophe.
Réponse de le 28/04/2012 à 7:18 :
Supprimons les tracteurs, les moissoneuses batteuses ! revenons au moyen âge , age d'or de la France ;-))
Réponse de le 28/04/2012 à 9:11 :
Revenons à la FAUCILLE et au MARTEAU.et pourquoi pas au moyen-age, vu qu'on ne payait pas les serfs.
a écrit le 27/04/2012 à 22:31 :
bin on est pas sortis de l'auberge ....
a écrit le 27/04/2012 à 22:12 :
Cette proposition est INQUIÉTANTE dans la mesure où elle montre qu'Hollande ne comprend pas l'économie ! Et dire que le peuple va le choisir pour cinq ans...
Réponse de le 28/04/2012 à 7:25 :
lui et toute la clique PS Ecolo.....avec Hollande la france sera tres vite à acheter pas chere par des investisseurs venant de l est.....bonjour la casse
Réponse de le 28/04/2012 à 10:03 :
Ça m'étonnerai que ça dure cinq ans avec eux heuuuuu :-((((
a écrit le 27/04/2012 à 21:50 :
Avec Hollande on va vraiment régresser....il suffit d'alléger les charges des patrons envers leurs employés. Il va démotiver les gens, sans motivation, sans ambitions, sans récompenses, il n'y aura plus de travail, plus de concurrence, plus rien, et les gens vont partir ou rester et ne rien faire. Il n'est pas capable de diriger un pays, il n'a même pas voulu confronter Le Président. Comment va t-il parlementer avec les gros bonnets ? Il flippe Hollande
Réponse de le 28/04/2012 à 8:05 :
je pense pareil.qu'il le veuille ou non il sera obligé de baisser drastiquement les charges ET la protection sociale.s'il le fait vite il a une chance.sinon, comme on le sent venir,le pays sera vite balayé et il ne tiendra pas 5 ans

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :