Le retrait d'Afghanistan répond aussi à un impératif financier

 |   |  430  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
François Hollande est bien décidé à retirer l'intégralité des troupes françaises avant la fin de l'année. La France devancerait de quelques mois ses allés de l'Otan. En 10 ans, la présence française en Afghanistan a coûté 2,36 milliards d'eurosà l'Etat

François Hollande l'a répété à Camp David ce week end lors du G8 : le retrait accéléré des troupes françaises présentes en Afghanistan depuis 2001 n'est pas « négociable ». Une décision motivée par le fait que la mission de l'armée française de former les troupes locales était achevée. Principalement postées à l'est du pays dans la province de Kapisa et le district de Surobi, les troupes françaises devraient quitter le pays avant la fin de l'année. Elles devanceront de six mois celles de leurs alliés de l'Otan. A la mi-2013, les Afghans assureront seuls la sécurité de leur territoire, les membres de l'Otan se cantonnant à de seules actions de soutien logistique. L'objectif du gouvernement de François Fillon était autre. Il prévoyait de retirer un quart des effectifs du contingent, soit environ 1 000 hommes à l'été 2012 .Au-delà de 2014, plus aucune force combattante française ne devait se trouver en Afghanistan.

Le double objectif de François Hollande

En accélérant le désengagement français en Afghanistan, François Hollande souhaite mettre fin à deux hémorragies : celle qui frappe les hommes - la France déplore 83 victimes - et celle qui touche les finances publiques. Selon les rapports parlementaires des député Carrez et Boucheron rédigés à l'automne 2011 dans le cadre du projet de loi de finances 2012, le coût du déploiement de l'armée française en Afghanistan s'est élevé à 522 millions d'euros, soit 1,4 million par jour pour les 4.315 militaires et gendarmes déployés. Au total, le coût de cette présence militaire en Afghanistan représente 60% de l'ensemble des dépenses du budget de la Défense sur les théâtres d'opérations extérieures. Depuis 2001, la France a dépensé 2,36 milliards d'euros en Afghanistan.

Un coût en baisse en 2012

Ce coût devrait être bien inférieur puisque le retrait des troupes s'est depuis accéléré. En octobre, 400 militaires français ont rejoint leurs bases hexagonales, passant le relais à l'armée afghane dont la formation serait désormais achevée. « Notre implication dans le conflit afghan doit être repensée à l'heure où la disparition d'Oussama Ben Laden, tué au Pakistan, incite à revoir les objectifs de la présence militaire internationale en Afghanistan », expliquait dans son rapport Jean-Michel Boucheron, le député PS de la Charente et maire d'Angoulême. A titre de comparaison, l'opération Harmattan lancée en Libye en mars 2011 qui a permis la destitution du colonel Kadhafi a coûté environ 350 millions d'euros au contribuable.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2012 à 16:28 :
Je pense qu'il faut lire Jean-Michel Boucheron, député d'Ille et Vilaine et non député de Charente et maire d'Angoulème, qui est un homonyme, de triste mémoire. Au fait, on a des nouvelles de ce dernier en Argentine ?
a écrit le 22/05/2012 à 14:29 :
il y a des milliers de croix blanches alignées dans de vastes terrains sur les bords de Normandie, en l'honneur de ceux courageux qui ont tenus leurs engagements.

le président de la gauche a décidé seul, sans aucune concertation ni explication, pour une simple mesure clientéliste électoraliste, laissant tomber lâchement nos compatriotes engagés.

sans doute que ségolène va demander pardon aux états unis !! elle sait si bien le faire quand il faut et de façon désintéressée !

Honte à ces assoiffés de pouvoir sans aucune éthique ni morale .
a écrit le 22/05/2012 à 12:02 :
Voila comment les USA financent leur sale guerre, avec la complicité des états.

À l?occasion du sommet de l?OTAN de Bucarest en 2008, le président Dmitry Medvedev avait offert de remettre à disposition les lignes ferroviaire russes pour assurer le transport depuis ou vers l?Europe du matériel non militaire en provenance ou en direction d?Afghanistan.

Le 5 avril 2012, Alexandre Grouchko, le vice-ministre russe des Affaires étrangères qui devrait devenir dans les prochains jours représentant permanent de la Russie auprès de l?OTAN, a déclaré dans un entretien à Ria-Novosti que ce fret sera désormais régi par un nouveau Protocle. En vertu de cet accord, il pourra être fouillé par les services de lutte contre le trafic des stupéfiants.

La consommation d?héroïne afghane est devenue un problème majeur de santé publique en Europe en général et en Russie en particulier. Le pays en est devenu le premier consommateur mondial. À ce jour, deux millions de jeunes Russes âgés entre 18 et 39 ans en sont des consommateurs réguliers. Cette drogue provoque plus de 30 000 décès par an et favorise la propagation du VIH à une vitesse encore jamais vue selon un rapport de l?UNODC. [1]

Les responsables de la lutte anti-drogues en Russie ont déjà par le passé explicitement évoqué le rôle de l?Otan dans le trafic d?héroïne en provenance d?Afghanistan, les autorité étant allées jusqu?à porter l?affaire devant le Conseil de Sécurité de l?Onu [2] :
a écrit le 22/05/2012 à 10:47 :
Voila un aperçu de cette pseudo guerre de prévention de l'OTAN, et comment on finance la finance, sans commentaire.
À l?occasion du sommet de l?OTAN de Bucarest en 2008, le président Dmitry Medvedev avait offert de remettre à disposition les lignes ferroviaire russes pour assurer le transport depuis ou vers l?Europe du matériel non militaire en provenance ou en direction d?Afghanistan.

Le 5 avril 2012, Alexandre Grouchko, le vice-ministre russe des Affaires étrangères qui devrait devenir dans les prochains jours représentant permanent de la Russie auprès de l?OTAN, a déclaré dans un entretien à Ria-Novosti que ce fret sera désormais régi par un nouveau Protocle. En vertu de cet accord, il pourra être fouillé par les services de lutte contre le trafic des stupéfiants.

La consommation d?héroïne afghane est devenue un problème majeur de santé publique en Europe en général et en Russie en particulier. Le pays en est devenu le premier consommateur mondial. À ce jour, deux millions de jeunes Russes âgés entre 18 et 39 ans en sont des consommateurs réguliers. Cette drogue provoque plus de 30 000 décès par an et favorise la propagation du VIH à une vitesse encore jamais vue selon un rapport de l?UNODC. [1]

Les responsables de la lutte anti-drogues en Russie ont déjà par le passé explicitement évoqué le rôle de l?Otan dans le trafic d?héroïne en provenance d?Afghanistan, les autorité étant allées jusqu?à porter l?affaire devant le Conseil de Sécurité de l?Onu [2] :
Merci USA partenaire de la démocratie
a écrit le 22/05/2012 à 10:32 :
le coût est bien faible.ce n'est pas avec ça que l'on va faire reculer la dette. Si les américains n'étaient pas venus nous donner un coup de main pendant la guerre , aujourd'hui nous serions allemands......A réfléchir.
Réponse de le 22/05/2012 à 11:54 :
Nous serions occupés par les allemands ; nuance
Réponse de le 22/05/2012 à 12:40 :
C'est les USA qui fournissaient le pétrole aux Allemands en 1939 pour faire leur sale guerre, c'est pour cette raison que les Allemands ont inventé le "blitz kriek" la guerre éclair, non pas parce-que c'était des pros, mais tout simplement qu'ils manquaient de pétrole, réveillons-nous les amis, arrêtez la télé réalité "viruel" et ré-apprenez l'histoire...De rien
Réponse de le 22/05/2012 à 14:50 :
@Arthur-r ....le pétrole allemand pendant la seconde guerre mondiale était majoritairement roumain ou produit à base de charbon plus tardivement! Quant au "blitz kriek", je me permet de rappeler que les mouvements blindés soutenus par l'aviation consomment plus de pétrole que les déplacements à pied ou en train, qui furent la norme de la la première guerre....
Réponse de le 22/05/2012 à 15:20 :
vous avez une drole de notion de la seconde guerre mondiale
1) la guerre eclair (blitzgrieg) n a pas ete developpee pour cuase de penurie de petrole mais comme nouvelle doctrine basee sur l emploi des chars et de l aviation. l armee allemande n a d ailleurs pas manque de petrole avant fin 44

2) le petrole venait essentiellement de l urss, pas des USA. le traite de non agression avec staline, ca vous dit quelque chose ?
Réponse de le 22/05/2012 à 15:38 :
cher Arthur vous êtes tres mal renseigné ce sont les russes qui ont fournit du pétrole en quantité et ca jusqu en 1941 Et la blitzkrieg a été inventé bien avant et testée pendant la guerre d Espagne par le corp expeditionaire Condor Quant a votre analyse comme quoi la blitzkrieg a été crée pour compenser le manque de pétrole il y a de quoi mourrir de rire : la blitz krieg impose un usage massif d aviation d assaut et formations blindées mécanisées c est vrai que ces deux composantes n utilisent pas de pétrole ...révisez donc votre Histoire
Réponse de le 22/05/2012 à 17:37 :
c est à vous de ré apprendre l histoire Arthur , A/ ce sont les russes qui jusqu en 1941 ont ravitaillé les allemands en denrées de guerre et en particulier en pétrole B/ La blitzkieg n a pas ete inventé en 1939 mais bien avant pas les écrits de entre autre Rommel et de De Gaulle , oui De Gaulle qui suggerait une autre utilisation des armes blindés et testée pour la premiere fois en 1936 pendant la guerre d espagne Enfin la blitzkrieg n a pas été crée pour faire face à un manque de pétrole puisque elle utilise une forte composante d aviation d assaut et de formations blindés mécanisées toutes les deux gourmandes en pétrole mais qui a l avantage de surprendre et destabiliser l ennemi....de rien !
a écrit le 22/05/2012 à 9:18 :
Le retrait des troupes est souhaité par tous, cette guerre coute très cher en terme de morts, de mutilés et de blessés, et cela pour un résultat négatif. Les bavures américaines nous ont progressivement attiré l'hostilité des populations qui souhaitent notre départ. Le cout financier de la présence militaire est lui aussi exorbitant, mais l'argent détourné par le gouvernement corrompu Hamid Karzaï est encore plus choquant. Maintenant imaginer qu'une armée afghane assure la stabilité du pays c'est oublier les tensions séculaires entre les différentes ethnies. Les pachtouns ne voudrons jamais obéir a un afghan du nord (culture persanne) et inversement. Les talibans (pachtoun) dans ce chaos arriveront au pouvoir et s'y maintiendront jusqu'au retour d'un nouveau Massoud (alliance du nord). Les afghans avec leur structure tribale doivent progressivement trouver un compromis entre eux.
Et pour couronner le tout, les pakistanais demande 3000? pour le passage d'un seul conteneur ou véhicule (2300), soit pour la France 6 900 000?.
Réponse de le 22/05/2012 à 10:10 :
@Louison : je fais appel a votre savoir. Pouvez vous nous dire la derniere "puissance" militaire qui a su s'imposer en Afghanistan ?
Réponse de le 22/05/2012 à 10:18 :
malheureusement c'était le prix à payer pour contenir les Talibans et donner du temps aux Afghans pour redistribuer les cartes... on verra dans les années à venir si ces sacrifices auront porté leurs fruits... ou non... mais sans cela... où en serait l'Afghanistan aujourd'hui???
Réponse de le 22/05/2012 à 10:45 :
Bien que toute perte soit a deplorer, 83 morts en 11 ans de guerre, c'est une goutte d'eau. Comparons ca a la guerre de 14-18 ou 39-45, pour mettre un peu de perspective. Un retrait precipité "la queue (encore plus) entre les jambes) n'a que des désavantages, surtout que cela qurq un cout. Oui il faut se retirer, mais le faire sur un coup de tête et aussi brutalement ne peut être que mauvais pour la diplomatie française. Nous sommes devenus un pays de petochards à tous les niveaux (y compris voir surtout du coté des politiques). Et c'est ça qui nous emmene vers le fond...
Réponse de le 22/05/2012 à 11:24 :
Que 83 morts, pourquoi tu y va pas tonton toi faire la guerre plein de courage, et amène aussi toute ta famille, sacré toi, les vas-t-en guerre, comme les banquiers qui financent les guerres et font du business mais qui n'y vont jamais, t as vraiment rien compris...
Réponse de le 22/05/2012 à 11:28 :
@Tonton: ce n'est pas une guerre, mais une "intervention" pour la France. La guerre, elle est pour les US.
Réponse de le 22/05/2012 à 15:47 :
cette guerre a ete mené par dessus la jambe on fait pas une guerre avec de l angelisme La premiere cible avant meme les talibans ca auraient du etre les champs de pavots rasés et passé au lance flamme avant de replanter ( pour ca pas de defoliants) des cultures vivrieres et la les talibans étaient coupé de 80-90% de leur financement une guerre efficace c est etouffer economiquement son ennemi la guerre durent moins longtemps et on a plus de chance de voir la population locale suivre le bon mouvement
Réponse de le 23/05/2012 à 11:44 :
@Eloise: Qui vous dit que je ne l'ai pas fait? Les banquiers qui financent les guerres? Exemple? cela n'a aucun sens!
a écrit le 22/05/2012 à 9:14 :
c'est le prix pour etre "donneur" de lecons ...
a écrit le 22/05/2012 à 9:13 :
Je suis étonné par la faiblesse de ce montant quand on prend en compte la rémunération supplémentaire, les coûts logistiques, l'attrition du matériel plus rapide et la consommation (munitions et carburants)...
a écrit le 22/05/2012 à 8:20 :
On remplace le cout des militaires par l'envoi de fonds,aucune difference dans la depense.
a écrit le 22/05/2012 à 1:57 :
1,4 million par jour pour les 4.315 militaires et gendarmes déployés.
Alors déjà si on enlève les quelques 1500 gradé ''profiteur" présent sur le sol afghan et qu'on les remplace par de vrai combattant ça irai déjà mieux.
Réponse de le 22/05/2012 à 10:20 :
"1500 gradés ''profiteurs"" .... qu'est-ce qui te permet de d'écrire cela?
Réponse de le 22/05/2012 à 10:39 :
C'est bien connu qu'une armee sans chaine de commandement ca marche mieux... commentaire debile
Réponse de le 23/05/2012 à 9:41 :
commentaire débile pas d autre mot un de mes oncle etait capitaine dans les paras et est mort au Liban en déminant un engin pour sauver des gens...un officier ca meurt aussi...
a écrit le 21/05/2012 à 23:58 :
C'est un chantier difficile, dans lequel on ne peut pas abandonner nos alliés en coupant la totalité des frais. Stopper les 2 hémorragies ? La bonne solution serait de stopper complètement la pertes en soldats français tout en diminuant le budget global de 30%. On réaffecte les 70% restant en 30% de budget OTAN pour l'Afghanistan et 20% pour le bouclier et 20% pour une remise à niveau sur le sol français (pour lutter contre les menaces terroristes sur le sol français).
Réponse de le 22/05/2012 à 12:03 :
Et contre les trafiquants des cités "sensibles à toute intervention extérieure laissez nous entre nous et ne vous mêlez pas de nos affaires autrement appelées zones de non-droit"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :