Moscovici révise à la hausse le déficit laissé par Sarkozy

 |   |  587  mots
Pierre Moscovici évoque, devant la presse, un dérapage du déficit laissé par l'équipe Sarkozy   Copyright AFP
Pierre Moscovici évoque, devant la presse, un dérapage du déficit laissé par l'équipe Sarkozy Copyright AFP
Le ministre de l'Économie estime que le déficit est en passe de déraper à 5% du PIB cette année. Des mesures seront prises pour le ramender à 4,5% en 2012, puis 3% en 2013. S'agissant des réformes structurelles, « la France n'a pas à se voir dicter telle ou telle politique sectorielle » par Bruxelles, affirme-t-il.

Et s'il n'y avait pas de plan caché ? La rumeur veut que le gouvernement, pressé par Bruxelles ou l'inspection des Finances, ait d'ores et déjà prévu des coupes dans les dépenses publiques, pour ramener le déficit public à 3% du PIB en 2013, mais qu'il n'en dira rien avant les élections législatives...
Il n'est pas certain que ce soit le cas. Ne serait-ce qu'en raison des délais nécessaires à la préparation d'un plan d'économies. Le collectif budgétaire, dont Pierre Moscovici a confirmé ce mercredi, lors d'un point presse, qu'il serait présenté fin juin (le 27), après publication de l'audit des finances publiques réalisé par la Cour des comptes, comprendra surtout des hausses d'impôts. Elles permettront de tenir l'objectif d'un déficit public limité à 4,5% du PIB en 2012, après 5,2% en 2013.

Le déficit dérape vers les 5%

Selon Pierre Moscovici, qui en a fait l'annonce, la pente naturelle du déficit serait plutôt, cette année, de 5% du PIB. Ce n'est pas ce qui était annoncé par l'équipe de Nicolas Sarkozy, laquelle a quitté le pouvoir en estimant le déficit à 4,4% de la richesse nationale. Le chiffre de 5% lâché par le nouveau ministre de l'Economie a bien sûr pour fonction de montrer que l'équipe précédente avait, décidément, fort mal géré les finances publiques.
S'il est confirmé, ce dérapage de 0,5 point de PIB, soit environ 10 milliards d'euros, va contraindre le gouvernement à prendre rapidement des mesures correctrices. Si des annulations de crédits ne sont pas exclues, dans le cadre du collectif budgétaire présenté le 27 juin, celui-ci misera donc, avant tout, sur des hausses d'impôts. Les entreprises seront mises à contribution dès cette année, voyant leurs versements d'impôt sur les sociétés augmenter d'ici la fin de l'année. Et les riches contribuables devront payer une rallonge d'ISF à la rentrée (près de deux milliards d'euros), de sorte que le total de l'impôt sur la fortune payé cette année corresponde à l'application de l'ancien barème, progressif.

Des mesures scrutées par Bruxelles
Autant de mesures qui seront scrutées par Bruxelles, puisque la Commission européenne devra attendre jusqu'à l'automne une nouvelle programmation des finances publiques. Mais pas question de se laisser intimider par la commission européenne, qui réclame des mesures « structurelles » (telles qu'une réforme du marché du travail), affirme Pierre Moscovici.

Des réformes structurelles, à la française
« Il y aura des réformes structurelles, mais ce seront les nôtres » dit-il. « La France n'a pas à se voir dicter telle ou telle politique sectorielle ». Un exemple de réforme « à la française » ? La mise en place, dès le début de 2013, d'une banque publique d'investissement, dont le gouvernement attend beaucoup. Bref, qu'il s'agisse des finances publiques (impôts, évolution de la dépense) ou des réformes économiques, François Hollande appliquera son programme, souligne le nouvel hôte de Bercy.
Un programme qui repose sur l'hypothèse d'une croissance bien maigre, mais une croissance tout de même en 2012 (+0,5%), qui risque de ne pas être atteinte. Sans parler, surtout, de 2013. La hausse du PIB attendue par François Hollande (1,7%) devient de plus en plus hypothétique, à mesure que s'assombrit l'horizon conjoncturel. De plus en plus d'économistes évoquent une entrée de l'économie française en récession au deuxième ou troisième trimestre de 2012. Avec un impact assuré sur l'année suivante.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/06/2012 à 15:36 :
Pourquoi ne parle t-on pas de la réduction du "millefeuille territorial" en divisant le nombre de communes par 7 ou 8 ainsi que le nombre de syndicats intercommunaux, le cumul des mandats locaux?
Tous nos voisins ont su faire des economies gràce à une administration locale simplifiée et plus efficace grâce à des budgets moins nombreux mais plus gros donc mieux employés.
Si au moins on rendait le débât publique sans le maintenir "ente élus".
On saurait sans doute combien on peut économiser tout en rendant les mêmes services aux habitants du 21ème siècle.
a écrit le 08/06/2012 à 19:05 :
Moscouvichi il est sur un siège éjectable dans son département du Doubs.
a écrit le 07/06/2012 à 23:23 :
A coucou. C'est bien le moment de la ramener, ce brave Sarko, l'orgueilleuse Pécresse et le très sûr de lui Baroin nous avaient fait comprendre qu'ils étaient bien en train de redresser les finances.... qui les a cru... coucou sans doute. Ben c'était pas vrai, na.
a écrit le 07/06/2012 à 21:43 :
c'est plus facile d'expliquer que ce sont les autres qui ont fait des conneries, cela permet de faire passer les siennes
a écrit le 07/06/2012 à 17:32 :
J'espère qu'ils ne vont pas mettre sur le dos de Sarkozy toutes les bétises qu'ils vont commettre pendant cinq ans.Il nous prend vraiment pour des imbéciles
Réponse de le 07/06/2012 à 18:46 :
Mauvaise foi.Qui a fait 600 milliards de dettes en cinq ans ? et 1 million de chomeurs en plus ? et laisser la part de l'industrie se réduire et le commerce extérieur devenir un trou sans fond? qui ? qui ?
Réponse de le 07/06/2012 à 20:19 :
Euh, c'est KIKI notre ami ?
a écrit le 07/06/2012 à 17:28 :
MOSCOVICIEU nous prend pour des jambons
Réponse de le 07/06/2012 à 23:24 :
Non, pour des saucisses....ha, ha, ha.... ça mérite pas mieux. Sans rancune.
a écrit le 07/06/2012 à 16:29 :
Moscovici (Hollande) commence à essayer de nous expliquer qu'une de ses promesses ne sera pas tenue!
a écrit le 07/06/2012 à 15:21 :
Moscovici, encore un francais qui veut faire ce qui lui plait et du zele..pas de discipline, on n'ecoute personne et surtout pas Brüssel et on va dans le mur pourtant epais .Les directives europeenes ont ete signees par la France aussi, les economistes francais sont a la derives ,il faut ecouter Merkel et restructuer notre gestion economique cout que cout..
a écrit le 07/06/2012 à 14:21 :
Super Moscovici, en fait c était pas 20% de salaire en moins pour le président et les ministres mais 50% de moins.
a écrit le 07/06/2012 à 12:50 :
C'est ça Monsieur Moscovici, si vous pouviez arrêter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes!! Les chiffres que vous avancez sont FAUX!!
Réponse de le 07/06/2012 à 13:05 :
mais non le chiffre est exact : lisez bien : "sur l'année..." mais quand se termine l'année ???? au mois de décembre !!!!!!!!!!
Réponse de le 07/06/2012 à 13:09 :
OUI OUI C'EST UN MENTEUR MAIS BIEN ÉVIDEMENT LA FAUTE A SARKOZY VA DURER ENCORE 3 ANS BEN VOYONS....
a écrit le 07/06/2012 à 12:48 :
Le patron de la cour de comptes est socialiste !!! ... Donc il n'y a pas eu de dissimulation de chiffres, sinon le PS s'en serait servi pour les présidentielles, au lieu de faire de l'anti- sarkosisme primaire. En 2013 et 2014 il sera beaucoup plus difficile d' évoquer la gestion sarkosienne pour justifier les chiffres du déficit qui, de toute évidence ne correspondront pas a ceux promis aujourd'hui, sauf à assommer l'ensemble de la population avec des impôts et des taxes savamment ficelées pour faire passer le mensonge en douceur...
a écrit le 07/06/2012 à 11:34 :
Première mesure prise: On assouplit la règle de l'age de départ en retraite.Cout annoncé: un, deux ,trois,cinq Milliards d'Euros. On ne sait pas trop ,mais allez promesse tenue, soyons bons et généreux.NOR-MAL
a écrit le 07/06/2012 à 11:19 :
Quand Mr Moscovici déclare au nom du Gouvernement de refuser de se faire dicter des mesures de réformes structurelles, il admet donc que la France (à l'instar de l'Espagne à ce jour ) refuse d'appeler le cas échéant la Commission Européenne et la BCE de M Draghi à l'aide...Si tel était le cas, ce serait l'application stricto sensu des règles communautaires que défend Angela Merkel et qui certes risquent de faire des ravages comme en Grèce...La France ne peut donc, sauf à démontrer le contraire, être au dessus des règles communautaires...et la vision d'une forme de Fédéralisme qui commence à être étudiée dans un certain nombre d'Etats Membres ( surtout les pays de Nord proches de l'idée d'une Zone Euro Nord ! )
a écrit le 07/06/2012 à 11:03 :
C'est un gouvernement NORMAL, qui ment avant les législatives pour les gagner, et après pendant que les français seront en vacances il en profitera pour annoncer toutes les mesures de rigueur. Et personne ne devra se plaindre surtout pas ceux qui ont voté à gauche.
Réponse de le 07/06/2012 à 13:10 :
mais non non personne n'a voter a gauche ...
a écrit le 07/06/2012 à 10:47 :
Malheureusement, avec ce nouveau gouvernement, je crois qu'on va droit dans le mur.. Ne soyons pas dupe, ils sont malins, avant les législatives, ils font le maximum pour changer leurs lois. Ils craignent, peut être, pour les résultats..
Réponse de le 07/06/2012 à 13:11 :
LA FRANCE EST LA + BÊTE DU MONDE.
Réponse de le 07/06/2012 à 23:28 :
Pas d'accord, la France a viré le Sarko qui a tant fait de dettes supplémentaires, tout se sait vous savez...
a écrit le 07/06/2012 à 9:39 :
Il me semble que c'est un socialiste qui est à la cour des comptes pour vérifier l'état de la France? Il faudrait doter ce ministre d'un GPS, 'guide pour socialistes"
a écrit le 07/06/2012 à 9:24 :
Comme pour les soldes, les chiffres augmentent juste avant puis on annonce une réduction importante, qui amputée de la précédente augmentation ne correspond à pas grand chose ..... Bravo pour l'effet de style mais le peuple n'est pas dupe. La famine conduit inexorablement à la révolution, c'est l'histoire qui le dit, faudrait pas l'oublier.
Réponse de le 07/06/2012 à 11:25 :
C'est exact, rien à redire, Merci !
Réponse de le 07/06/2012 à 11:34 :
Malheureusement une bonne partie du peuple est aveugle ou borgne( +50%)et surtout on lui a lavé la moitié du cerveau avec depuis des lustres...
a écrit le 07/06/2012 à 9:07 :
... C'est pour cela que le nouveau gouvernement nous annonce une dépense supplémentaire chaque jour. Ils n'ont aucune crédibilité !
a écrit le 07/06/2012 à 8:23 :
La Gauche n'a pas honte de nous refaire ce coup là. Nous sommes bien revenus à l'époque Romaine ( Du pain et des jeux pour un peuple qui a subi une lobotomie et pendant ce temps de nombreux nantis ont la paix pour vivre royalement du système). Mais souvenez-vous, il a mis peu de temps pour s'effondrer cet empire.
a écrit le 07/06/2012 à 8:18 :
Finalement, rien ne change: des "hausses" d'economie dans les dépenses d'Etat symboliques et des HAUSSES d'impôt grosses commes des maisons.
a écrit le 07/06/2012 à 8:04 :
Il est très fort.;

Avec la même calculette, peut - il nous dire quel sera le déficit, courant 2017, et le montant de la dette...
a écrit le 07/06/2012 à 7:35 :
Avec un tel bilan, la France ne part pas de la pôle position, 650 milliards de dette supplémentaires en 5 ans, quelle efficacité. Surtout l'histoire nous montre que l'ex président avait occupé des fonctions à bercy dans les années passées en 1995 par exemple et la dette a explosé à chaque fois, sa participation serait de 54% dans le totale de la dette suite à sa politique
Réponse de le 07/06/2012 à 7:59 :
Il faut comparer ce qui est comparable, gros malin.
Voici les defictis et la croissance des principaux pays en europe.
Source: http://en.wikipedia.org/wiki/Economy_of_the_European_Union
Réponse de le 07/06/2012 à 10:50 :
Si tu veux donner des leçons, évite de donner wikipedia comme source! Vraiment pas malin!
Réponse de le 07/06/2012 à 12:32 :
Tu as raison, le prochaine fois je prendrais l'INSEE (le president est ami d'Hollande) ou le petit journal, ils roulent pour le PS. La mode bourgeois boheme gaucho bien pensant c'est a la mode.
Réponse de le 07/06/2012 à 13:10 :
la dette gigantesque n'a pas été créée par Hollande ni Sarkozy : elle a été créé par TOUS les présidents qui ne recherchent que leur réélection !!!!
Réponse de le 07/06/2012 à 14:22 :
Envore à côté, je dis pas que tu as tort! Je te dis que prendre comme source un site où n'importe qui peut écrire n'importe quoi n'est pas malin! Et wiki est aussi à la mode d'ailleurs ! Cherche ailleurs et bien !
a écrit le 07/06/2012 à 4:13 :
Les élus augmentent d'autant plus facilement les impôts qu'ils n'en paient pas eux-mêmes (indemnités non-imposables pour eux, pas fous les bougres). La république sera exemplaire quand nous serons tous égaux devant l'impôt.
a écrit le 07/06/2012 à 0:29 :
Et celui des collectivités locales de ses copains, il les révise à la hausse ou à la baisse? C'est ça les pointures dont nous avions absolument besoin pour que ça change? Ridicule.
a écrit le 06/06/2012 à 23:47 :
Ce n'est pas en "assommant" les gens avec des impôts qu'on augmentera le pouvoir d'achat et que l'on aura de la croissance..
Réponse de le 08/06/2012 à 6:10 :
Nul comme commentaire
a écrit le 06/06/2012 à 22:37 :
Facile de dire que c'est la faute des autres..... Ce sont vraiment des guignols et en plus ils n'assument pas
Réponse de le 06/06/2012 à 23:20 :
Il est clair que le gouvernement précédent assumer de vider les caisses de l'état. Nous pouvons au moins lui reconnaître ce "mérite".
a écrit le 06/06/2012 à 22:31 :
C'est à mourir de rire, l'ancien gouvernement a réussi à baisser le deficit chaque année depuis 2008, faisant même mieux que les prévisions. Maintenant qu'ils sont au pouvoir, bizarrement le déficit va augmenter et ce sera la faute de ceux qui étaient là avant ? Pourtant, il va falloir expliquer comment ces génies à gauche comptent financer la retraite à 60 ans, l'augmentation du nombre de fonctionnaires, l'augmentation du coût de l'administration suite à la suppression de la RGPP, et tout les autres cadeaux dont seule la gauche a le secret comme l'augmentation des allocations rentré. Et puis qu'ils arrêtent de nous enfumer avec leurs "solutions" : une banque publique d'investissement (va falloir nous dire ce que devient OSEO du coup) ? Sérieusement ça va aider nos PME, peu compétitives car matraquées fiscalement pour financer la marécage administratif français que la gauche s'apprête à alourdir davantage !?
Réponse de le 07/06/2012 à 0:39 :
Pas un gouvernement pour rattraper l'autre n'oubliez pas que le déficit au début du mandat de SARKOZY était sous 3 % pour passer à près de 9 % !!!! alors dire que le gouvernement FILLON a réussi a redresser les finances publiques c'est un peu "fort de café". On détériore une situation pour dire ensuite qu'on a amélioré la situation il ne faut pas nous prendre pour des imbéciles. D'ailleurs vous vous trompez le nombre de fonctionnaire n'augmentera pas avec la gauche, ce gouvernement va transférer des emplois d'une administration à une autre. Il faut donc que l'opinion fasse entendre sa voix à commencer par la distribution des aides sociales et familiales uniquement sous condition de ressource. Réformer la fiscalité des entreprises en modifiant le taux de l?impôt sur les sociétés en abaissant ce taux à 5 % pour les bénéfices réinvestis ou utilisés pour le désendettement de l'entreprise et en contrepartie taxer à 50 % les bénéfices distribués aux actionnaires et salariés. Quant aux augmentations d?impôts, FILLON a commencé le ménage en supprimant l'abattement sur les distributions des sii à prépondérance immobilière et en supprimant le seuil de cession des actions et de l'avoir fiscal et l?augmentation de la TVA qui n'aura aucun effet sur les produits importés et n?atténuera en rien la compétitivité des prix sur le territoire français entre le made in france et le made in china, pour celà aurait-il fallu faire en sorte que la tva sur les produits importés hors CEE ne soit pas déductible tout simplement quitte a accepter une inflation sur ces produits !
le gel du barème de l?impôt va contrarier d'ici septembre les contribuables qui auront eu en 2011 des augmentations de salaires, car l?impôt s'appliquera à plein sur cette augmentation....et là la gauche n'y est pour rien ....Allez comprendre
Réponse de le 07/06/2012 à 10:31 :
"le nombre de fonctionnaire n'augmentera pas avec la gauche, ce gouvernement va transférer des emplois d'une administration à une autre." Je n'ai pas entendu cité le moindre début d'hypothèse sur le nom d'une administration qui verra ses effectifs diminués ...???? Mais peut-être avez-vous des sources bien informés qui pourraient nous le faire savoir... avant la fin des législatives !!!
Car c'est toujours pareil : on vote les dépensent avant les élections (ça fait plaisir aux bénéficiaires) et on votera les recettes (les économies qui permettront aux "cocus-de-service" de s'identifier) quand il sera trop tard pour que les intéressés réagissent !!! trop facile !!!
Réponse de le 07/06/2012 à 10:31 :
"le nombre de fonctionnaire n'augmentera pas avec la gauche, ce gouvernement va transférer des emplois d'une administration à une autre." Je n'ai pas entendu cité le moindre début d'hypothèse sur le nom d'une administration qui verra ses effectifs diminués ...???? Mais peut-être avez-vous des sources bien informés qui pourraient nous le faire savoir... avant la fin des législatives !!!
Car c'est toujours pareil : on vote les dépensent avant les élections (ça fait plaisir aux bénéficiaires) et on votera les recettes (les économies qui permettront aux "cocus-de-service" de s'identifier) quand il sera trop tard pour que les intéressés réagissent !!! trop facile !!!
Réponse de le 07/06/2012 à 10:49 :
@lyon69. L?escroquerie coutumière de la Gauche, c?est de ne pas citer les nombreuses créations de postes de fonctionnaires et assimilés dans les régions et territoires, cela on n?en parle pas. J?en enlève un là et j?en mets 3 ailleurs.Alors @patbetton puisque dans les petits papiers des camarades, donnez nous le chiffre des fonctionnaires en région, départements, territoires, communes etc.
a écrit le 06/06/2012 à 22:01 :
A priori, personne n'est plus dupe : il fallait socialiser les pertes afin de privatiser les gains. Soit, nous faire payer.
a écrit le 06/06/2012 à 21:54 :
Augmenter les impôts des classes moyennes et taxer les entreprises, ces mesures vont accélérer le déclin du pays et augmenter le chomage.
Il serait temps que les socialistes réagissent en changeant rapidement de politique.
Seule des économies drastiques de l'Etat et une réforme des prestations sociales pourront sur du long terme améliorer la situation.
a écrit le 06/06/2012 à 21:31 :
Au fond c'est une histoire belge. Quel est le comble de l'efficacité d'un gouvernément? L'inexistence.
a écrit le 06/06/2012 à 21:26 :
Si vous me permettez une question: quand le gouvernément Fillon a-t-il décrété la fin des exportations? On sait tous le bilan extérieur depuis une bonne dizaine d'années et depuis la crise 30 milliards de déficit des paiements, cf les chiffres de la BdF, alors comment se fait-il que le gouvernément ait réagi par une hausse des prélèvements sur l'activité quand tous font l'inverse? On se croirait sous les janissaires de l'empire Ottoman.
a écrit le 06/06/2012 à 20:29 :
mensonge

le gouvernement UMP a fait mieux que les engagements promis à Bruxelle, ce qui a eu pour effet de baisser les taux d?intérêt de la France il y'a un moins;

Le PS profite de taux d?intérêt bas grâce à l'ancien gouvernement
Réponse de le 06/06/2012 à 20:47 :
Désolé Martl mais tu dis des âneries. Ce qui favorise les bas taux de la France réside dans les mouvements de capitaux prêtés par la BCE à partir du néant et qui s'orientent vers les pays les moins risqués de l'Europe du Nord. L'Allemagne par exemple présente des taux négatifs, les investisseurs misant sur une explosion de l'euro. Pour la France, c'est juste qu'au royaume des aveugles des PIGS, les borgnes sont rois. Mais avec une dette de 1731 milliards d'euros, nous sommes pliés. UMP ou PS sont les bâbords et tribords du Titanic.
a écrit le 06/06/2012 à 20:17 :
Ce n'est pas de ma faute .. c'est lui..... C'est cela être responsable ! on assume point barre. //////////////////// Au plus tard dans 4 ans et 11 mois on revient aux affaires.....
Réponse de le 07/06/2012 à 9:05 :
Rêve...
a écrit le 06/06/2012 à 19:59 :
En pleine propagande pré-électorale...
Réponse de le 06/06/2012 à 22:01 :
Et l'UMP...que fait-il...la même chose !
Tous des démagos à droite.
a écrit le 06/06/2012 à 19:57 :
ils sont revenus, ils sont tous là avec la gabegie et ils veulent nous faire croire qu'ils vont faire mieux.
Réponse de le 07/06/2012 à 10:13 :
En même temps on peut pas faire pire
Réponse de le 07/06/2012 à 10:51 :
@réaliste: mais si, mais si, le passé l?a largement démontré. Faites leur confiance.
a écrit le 06/06/2012 à 19:55 :
ben voyons, les camarades n'allaient pas prétendre qu'ils avaient hérité d'un état en ordre, vaut mieux raconter le contraire, ça permettra de trouver des excuses dans moins d'un an après avoir dispensés des largesses. Les temps ont changé, camarades, ce n'est pas le populot des Français qu'il faut leurrer , les autorités de Bruxelles et les états qui ont leur finances en bon ordre pour de vrai, ne s'en laisseront pas conter ni compter.
Réponse de le 06/06/2012 à 21:28 :
Oui les socialos jouent l'excuse de l'héritage !
Ceci-dit, avec Sarko, on part quand même du fond de la grille ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :