Stress au travail : les Français au bord de l'épuisement ?

 |   |  430  mots
Copyright Reuters
Selon une étude réalisée par Consumer Analysis pour le compte du cabinet de conseil CareerBuilder, 92 % des salariés déclarent souffrir d'épuisement professionnel dans leur emploi actuel. Ils sont 19 % à se considérer en état d'épuisement permanent.

Les vacances tombent à pic ! Selon une étude réalisée par Consumer Analysis pour le compte du cabinet CareerBuilder, leader mondial en solutions de gestion du capital humain, plus de neuf salariés sur dix (92 %) déclarent souffrir d?épuisement professionnel dans leur emploi actuel, alors que 19 % d?entre eux disent être en état d?épuisement permanent. « Alors que les personnes en recherche d?emploi sont confrontées à un marché du travail hautement concurrentiel, les normes du monde du travail après la récession ont changé avec des effectifs réduits, des horaires plus longs et une charge de travail accrue, ce qui pèse sur les personnes ayant actuellement un travail », explique le cabinet de conseil.

Une augmentation récente de la charge de travail

Plus de la moitié (52 %) déclarent que leur niveau de stress a augmenté au cours des six derniers mois. Ils sont 56% à constater un accroissement de leur charge de travail depuis le début de l?année, 14 % d?entre eux déclarant qu?elle a beaucoup augmenté.

« Les difficultés économiques en France et en Europe ont forcé les entreprises à essayer de maintenir les niveaux de productivité d?avant la récession avec des effectifs réduits. La pression pour faire plus avec moins de ressources a eu un impact sur le moral sur le lieu de travail. Les entreprises risquent d?avoir à subir une rotation importante des travailleurs et de perdre leurs employés les plus performants lorsque l?économie se redressera », explique Frédéric Woldanski, le directeur général de CareerBuilder France.

Plus d?un salarié sur trois prêts à changer d?employeur

Autre enseignement de cette étude, 67 % des travailleurs français se déclarent loyaux envers leur employeur actuel, 30 % se sentent surqualifiés pour leur poste actuel et 35 % se disent prêts à changer de travail au cours des douze prochains mois.

Sur ces trois points, les comparaisons avec le Royaume-Uni et l?Allemagne sont instructives. « Lorsqu?on observe les trois principaux marchés d?Europe, on constate que les travailleurs britanniques sont les plus nombreux à se déclarer surqualifiés pour leur emploi actuel et sont les plus enclins à changer de travail au cours des douze mois à venir. Les travailleurs français sont les plus susceptibles de se déclarer en état d?épuisement permanent et d?avoir vu leur charge de travail augmenter au cours des six derniers mois », constate l?étude. Enfin, si les travailleurs allemands sont les plus enclins à signaler des niveaux de stress accrus, ils sont également les plus loyaux envers leur employeur actuel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/10/2012 à 1:20 :
qui a dit que les français travaillaient 35 h ? sur le papier surement, mais la réalité est bien différente !!!!!!!!! mais quelle hypocrisie ...
a écrit le 30/07/2012 à 17:00 :
Mon Dieu mais quelle horreur !
Les Francais travaillent les moins au monde. 35 heure c'est trop ! retraite a 60ans ! 5 semaines de congés payes ! + X jours féries! la meilleure protection sociale au monde (plus pour longtemps)! Ecoeurant!
Pourquoi les gens se plaignent d'avoir des salaires si bas ? Je comprends pas.
Amis Francais, arrêtez de vous plaindre et sortez vous les doigts du ***!
Allez voir comment les choses se passent ailleurs...
Réponse de le 31/07/2012 à 7:35 :
Kanalis, c'est en qualité de retraité que vous faites ce commentaire ?
Réponse de le 31/07/2012 à 19:50 :
Le stress n'est pas relié uniquement à la silmple quantité de charge de travail... N'oublions pas non plus que la France, malgré ses "35h" de travail hebdomadaires, est le pays le plus productif au monde, le premier consommateur de psychotropes au monde et 200.000 tentatives de suicides par an y sont répertoriés. A mon sens, ne traitons pas les personnes qui travaillent comme des plaignants, comprenons les causes du mal-être avant de porter un jugement (particulièrement emprunt de stéréotypes). La reconnaissance de l'humain au travail est déjà un premier pas, une organisation responsable n'est pas négligeable non plus à mon avis...
a écrit le 28/07/2012 à 10:55 :
Les facteurs de risques psychosociaux au travail sont décrits à partir d'un outil internationalement utilisé : Le questionnaire de le Karasek, facile a trouver sur Internet. Essayez ce questionnaire pour savoir si vous êtes stressés.
a écrit le 27/07/2012 à 11:38 :
Perso, j'ai démissionné car j'allais vers le fond.; le travail lui-même ne me déplaisait pas mais quand des personnes manquaient, on ne les remplaçaient pas.. Le problème aussi, c'est qu'il y a souvent une très mauvaise ambiance et que nous sommes que des pions qui doivent produire et se taire... Tous les matins, je me levais à 5 heures et en plus je m'occupais de mon père âgé. Le grand problème actuel, c'est qu'il n'y a plus de respect et que chacun regarde son propre nombril. IL N'Y A PLUS DE VALEUR HUMAINE. Quand il y a une bonne entente et que l'on se sent bien dans son travail, on se lève avec plus d'enthousiasme le matin....Car il faut savoir que la fatigue mentale nous vide..
Réponse de le 31/07/2012 à 22:32 :
je suis ok avec vous je travaille depuis 22 ans dans une usine agroalimentaire j'etais responssable de conditionnement avec 6personnes a gerer depuis le mois d'avril 2011 nous avons ete rachetter par un breton , il y a eu des depart , des licenciment , pas eu de remplacement je me retrouve au taf avec 2 personnes et nous devons faire le boulot de 6 j'ai craquer et je suis en arret depuis le 16 juillet 2012 LA DIRECTION NE VEUX RIEN ENTENDRE ELLE VEUXDE LA PRODUCTIVITEE
a écrit le 26/07/2012 à 21:22 :
cavalière oooh toujours égale à vous mêmes crachez sur les gueux du haut de vôtre château de pacotille, vous nous ferez toujours marrez heureusement que vous êtes là dans ce monde de brute.
a écrit le 26/07/2012 à 10:51 :
Plus de travail pour ceux qui en ont car il faut plus de productivité avec moins d'effectifs. Du coup on se retrouve avec des actifs employés qui sont surmenés et des chômeurs de plus en plus nombreux.
Les seuls qui profitent de cette évolution sont les cadres dirigeants et les gros actionnaires, qui eux gagnent toujours plus en en faisant autant. Pourquoi augmenter la productivité si les principaux intéressés ne peuvent pas en profiter ?

De plus, la croissance annuelle (l'augmentation des valeurs ajoutées de toutes les entreprises de France) dépasse largement l'accroissement de la population. Or le pouvoir d'achat baisse. Où part l'argent ?

Le principal problème est celui de la répartition des richesses, pas autre chose.
a écrit le 26/07/2012 à 5:05 :
Les conditions de travail dans le prive sont execrables en France. J ai vecu dans 4 pays differents et c est en France que j ai trouve le Plus de stress et de sinistrose. Faut bien qu une partie de la population travaille Plus dur pour compenser les faignasses..,
Réponse de le 26/07/2012 à 23:00 :
les faignasses de patrons qui pillent, maltraitent effectivement, finis tes phrases, tu donnes l'impression d'être lobotomisé ;)
a écrit le 25/07/2012 à 22:48 :
tu as ramené ta science à 2 balles = Bravo
a écrit le 25/07/2012 à 18:08 :
De plus en plus de français naissent "fatigués" et se précipitent sur les arrêts maladie. Ce doit être un mal à la mode !...

Pourtant, il y a quelques décénnies, on avait moins de congés, pas de 35 heures ni RTT et le travail était plus dur...

La valeur travail se perd, en fait tout fout le camp !
Réponse de le 25/07/2012 à 18:51 :
2 categories de FRANCAIS les proteges les exposes il faut faire disparaitre une de cette categorie et tout rentrera dans l ordre
Réponse de le 25/07/2012 à 18:53 :
Pas de généralisation : des jeunes qui bossent dûr et des papy boomers qui n'en ont jamais foutu une ramée, on en croise tous les jours ...
À ce propos, vous me semblez en pleine forme ?
a écrit le 25/07/2012 à 17:17 :
Un peu ras la casquette de dénigrer les 68arts. Ce sont ceux nés avant 1948 qui ont bénéficié des 30 glorieuses (et pour certains se sont cogné l'Algérie, don't forget) et c'était juste. Après, on s'est payé la désindexation des salaires et leur baisse, le chomâge de Chirac 1 à Barre, de Mauroy à Bérégovoy, les nouveaux pauvres (restos du c?ur), la CSG Rocard, impôt proportionnel (bravo la gauche), on a enchaîné sur la désinflation compétitive (merci l'ECU), les taux d'intérêts allemands (merci la réunification), la dérégulation libérale, et aujourd'hui, question retraite, je ne l'ai pas prise à 55 ans, non je vais bosser jusqu'à 62 comme tout le monde (pour l'instant). Ma conclusion ? Nous n'avons pas su nous défendre aussi bien que nos pères, ALORS FAITES-LE !
a écrit le 25/07/2012 à 16:08 :
travailler moins et être de plus en plus fatigués .......
Tout faux la mère Aubry !!!!!
....
a écrit le 25/07/2012 à 15:12 :
Normal , ils se rendent comptent que les 68ards papyboomers les ont complètement spoliés. Eux qui sont partis comme des pachas en pré-rertaite à 55 ans ! Eux qui voient leur retraite ré-évaluée chaque année, quand bien meme les caisses sont vide ! eux qui leur revende leur immo à prix d'or si bien que les actifs doivent s'endetter sur 25/30 ans pour beaucoup moins de m2 ! Eux qui à travers leur sur-poids-démographique-électorale sclérosent la société et l entreprise ! eux qui se sont accordés à eux meme un régime fiscal super avantageux (CSG à taux reduit, fiscalité sur la rente inférieur à celle sur le travail etc..).. ! Eux qui exigent des autres qu'ils partent encore plus tard à la retraite tout en leur demandant de cotiser encopre plus ! eux qui leur laissent toutes ces dettes publiques sachant depuis des décénies que les systèmes étaient déficitaires ! Eux qui leur ont volé leur avenir, comme ils ont englouti le patrimoine que leur parents leur avaient laissé ! eux qui se targuent d'avoir construit la France, alors que ce sont leur parents qui ont tout fait !!!! merci la gérontocratie, quel souvenir vous laisserez dans l'histoire....
Réponse de le 25/07/2012 à 15:56 :
tout a fait d'accord
merci de laisser les ruines au jeunes...
Réponse de le 25/07/2012 à 16:10 :
Tout est vrai!!!! mais qu ils se rassurent, les jeunes font comme moi ils savent qu ils n auront rien.... alors on a deja reserver notre concession dans le cimetierre voisin!!!!!
Réponse de le 25/07/2012 à 16:15 :
les 68ards de paix au vietnam pour rappel sont les communistes, socialos et toute la gauche caviar d'aujourd'hui.
Réponse de le 25/07/2012 à 19:10 :
je pense qu'effectivement ils etaient paix aux vietnam et canabis à l'époque et ont comme par magie basculé hyper reac entre temps. les etudes des resultats electoraux par tranche d age le montrent d'ailleurs bien...la droite puise à mort dans l electorat des séniors...
Réponse de le 26/07/2012 à 10:53 :
Seul espoir : monter plein de boîtes de services aux personnes du 3ème âge et reprendre une partie du gâteau.
a écrit le 25/07/2012 à 14:59 :
Pourquoi nous mettre une photo d'un trader devant ces écrans?
Pourquoi ne pas mettre une infirrmière face au tsunami de la misère du monde qui débarque dans nos hôpitaux sans payer?
Je ne parle même pas des profs en ZEP...
a écrit le 25/07/2012 à 14:00 :
Ah les jeunes maintenant, après le chômage, la fin des retraites, une France divisée par la diversité, l'improbabilité d'être proprio, voilà qu'ils seront harcelés dès qu'ils auront un CDI payé au smig et qui sait continuer ainsi jusqu'à 70 ans ayant toujours des loyers à honorer et leurs 20 m2 comme seul horizon.
Réponse de le 25/07/2012 à 20:52 :
Change de pseudo. Plus personne ne te répond.
a écrit le 25/07/2012 à 13:59 :
Ca fatigue de travailler... On dirait que certain n'ont jamais discuter avec leurs grands parents! Les réponses au sondage aurait peut être été tout autre....
Réponse de le 25/07/2012 à 14:14 :
c'est clair, rien à avoir avec maintenant.
Réponse de le 25/07/2012 à 14:19 :
que dirai les jeunes chinois ou africains qui travaille dés 14 ans des 70 heures semaine...
Nous sommes des raleurs perpétuels et peureux de changer de situations professionelle...

Réponse de le 25/07/2012 à 14:38 :
quelle orthographe!!! A l'image de votre commentaire!!
Réponse de le 25/07/2012 à 15:06 :
il est vrai que le votre améne une certaine valeur ajoutée ( je travaille en même temps et je ne suis pas rentier moi, donc pas forcément le temps de me relire).
Réponse de le 25/07/2012 à 16:14 :
humour à Mais, vous voyez, les chinois sont bien plus à plaindre, ils n'ont pas le temps en travaillant de poster sur la tribune. (à prendre en humour).
Réponse de le 25/07/2012 à 16:15 :
je travaille aussi . Prenez le temps de vous relire ce ne sera que bénéfique... est ce vraiment utile de comparer le travail en France et l'esclavage humain? Selon les métiers, il peut y avoir des formes d'épuisements ne vous déplaise!
a écrit le 25/07/2012 à 13:37 :
Il y en avait autant avant mais on ne leur posait pas la question sous cette forme !!!
C'est comme accuser les entreprises des suicides ... Alors que les taux de suicide sont beaucoup plus fort chez les chômeurs !
Et chez les profs, les policiers etc
a écrit le 25/07/2012 à 13:34 :
j'ai failli m'étouffer en lisant le titre..
a écrit le 25/07/2012 à 13:14 :
On fait de la France un véritable goulag pour la population, on peut parler d'enfer du travail. Aussi c'est à la population de prendre conscience de cette destruction des individus et d'organiser une défense. Il parait normal dans une société dite civilisée et humaniste que l'on respecte le travail et que l'on soulage la peine de l'homme. Si notre société a un problème de croissance, les salariés n'ont pas à subir des menaces permanentes. Il existe à l'oeuvre des méthodes nazies à fins de manipulations. Les salariés sont taillables et corvéables à merci...
Réponse de le 25/07/2012 à 13:40 :
Vous dites n'importe quoi ... Si vous voulez éviter les nazis français pourquoi n'allez vous pas travailler en Allemagne ? En Russie ? En Chine ? En Inde ???...
Au moins cela nous éviterait vos insultes.
Réponse de le 25/07/2012 à 14:02 :
Vous avez déjà vu comment ils travaillent en Allemagne, Angleterre, et allons plus loin , en Chine, en Inde ? Le titre m'a fait rire, toujours à râler. Moi aussi j'ai eu des moments où je n'avais plus une minute à moi, il y a des hauts et des bas au boulot, moi aussi parfois je me sens surmené, mais je pense à ces pays qui travaillent plus que nous et qui sont payés moins que nous, et je me dis que je n'ai pas le droit de me plaindre. Quand aux suicides, c'est vrai ce que dit "Ridicule", ce serait plutôt dans le cas de policiers par exemple, ou de personnes ayant tout perdu suite à un divorce ou un décès.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :