Carburant : une économie de 3 à 5 euros par mois

 |   |  255  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les prix des carburants à la pompe vont diminuer de 6 centimes au plus "dès maintenant", a annoncé mardi le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici. Mais cette mesure est déjà qualifiée de "symbolique". Au volant d'un véhicule essence, vous économiserez en moyenne 3 euros par mois, et 5 euros pour un diesel.

Les prix des carburants à la pompe vont diminuer "maintenant" "jusqu'à 6 centimes" par litre, a annoncé mardi le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici, à l'issue d'une réunion avec la filière.

Une économie mensuelle de 3 euros pour une essence et 5 euros pour un diesel

Mais cette mesure ne devrait pas permettre d'alléger significativement le budget carburant mensuel des Français. D'après les dernières statistiques fournies par le Comité des constructeurs français d'automobiles, en moyenne, un véhicule essence parcourt chaque mois 758 kilomètres et consomme 57 litres. Une voiture à motorisation diesel avale 1317 kilomètres et 84 litres de gazole par mois en moyenne. A noter que quatre litres de carburant sur cinq consommés par les Français sont du gazole.

Dès lors, une baisse de 6 centimes d'euros à la pompe ne ferait donc économiser à l'automobiliste qui roule à l'essence que 3,42 euros par mois. Et un conducteur de diesel verrait son budget mensuel s'alléger de 5,04 euros. Soit respectivement 10 et 15 euros en moyenne pour les trois mois que doit durer la mesure.

"Une baisse symbolique"

Pour Pierre Chasseray, délégué général de l'association 40 millions d'automobilistes, il s'agit d'une "baisse symbolique qui traduit un premier geste de la part du gouvernement". Est-ce suffisant? "Évidemment que non" mais pour le lui, cela montre que le gouvernement "a entendu" le message des Français. Néanmoins, Pierre Chasseray prévient: "rendez-vous dans trois mois!", c'est à dire lorsque cette mesure prendra fin et que le gouvernement annoncera ses mesures pour le long terme.

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/08/2012 à 8:36 :
Tout le monde s'accorde à reconnaître qu'il s'agit plus d'une baisse symbolique que répondant à une stratégie économique. D'autre part nous pouvons comprendre la volonté du gouvernement de répondre à une promesse électorale. Alors restons indulgents. Mais force est de constater que nous ne devons pas en cette période si difficile répondre à des symboles, mais réagir aux nécessités, afin d'accroître l'efficacité des actions à mener. D'abord les points clefs, les symboles peuvent attendre.
a écrit le 29/08/2012 à 12:28 :
Dis Mosco, t'as pas deux balles ?
Notre Gouvernement réinvente la mendicité !
a écrit le 29/08/2012 à 11:27 :
total baisse de 2 à 3 centimes, mais pas les autres enseignes ni les indépendants(dont certaines s'appellent total)
a écrit le 28/08/2012 à 23:29 :
Qui c'est la nana à coté de Mosco sur la photo ??
Réponse de le 28/08/2012 à 23:46 :
la ministre de l'Ecologie Delphine Batho
a écrit le 28/08/2012 à 22:59 :
Je suis scandalisé par l'intérêt qu'on porte encore à la voiture. Il est temps de faire comprendre que justement le carburant n'est pas cher et même scandaleusement pas cher. Un tel concentré d'énergie qui à mis 300 millions d'années à se fabriquer, dont le litre vaut moins cher qu'une piquette de l'an dernier...on marche sur la tête...et depuis plus d'un siècle. A tel point que dans 20 ou 30 ans on aura tout gaspillé et nos descendants n'auront plus rien grâce à nous... Aujourd'hui c'est une grave erreur de laisser croire que l'essence ne doit rien coûter ( 2? c'est rien ) quand des pays sont ou vont prochainement être à feu et à sang à cause de cette maudite ressource. La fête est finie et personne ne semble l'admettre !
a écrit le 28/08/2012 à 22:30 :
Total foutage de gueule intégral : tout ça pour ça : 3? par mois !!!
a écrit le 28/08/2012 à 21:34 :
C'est pas 3 à 5 euros, c'est 0,00 ? en moyenne. Et oui, une diminution de taxe devra en période de restriction budgétaire être compensée par une autre, que ce soit aujourd'hui ou demain (dette...). Ca fera juste des gagnants (les plus gros pollueurs) et des perdants (moi qui n'ai pas de voiture par exemple). Merci les gars !
a écrit le 28/08/2012 à 21:26 :
Nous sommes entrés dans un monstrueux choc pétrolier : le fait que l'on est aujourd'hui à/autour du pic mondial (maximum de flux, de débit) de production de pétrole.
Les taxes au volume ont été mises en place à la suite des premiers chocs, et ces taxes ont été efficaces : un Européen consomme à peu près la moitié du pétrole consommé par un Américain. Pousser les produits et modes de vie vers une dépendance moindre au pétrole et l'unique maigre chance de « gérer » le virage.
Et quoi qu'on en dise, pour cela les taxes au volume sont le meilleur instrument, ne pas oublier que les bagnoles n'ont fait que grossir ! (dernière clio plus lourde que ne l'était une R16 par exemple).
Décision du gouvernement idiote, anachronique, cout-termiste comme il est impossible de faire pire.
A signer et relayer :
http://tribune-pic-petrolier.org/
Et le plus grand drame dans cette histoire, est sans doute le silence assourdissant à ce sujet, le pic de production c'est maintenant, pas dans 10 ou 20 ans (et la date exacte n'a de toute manière pas grande importance, la demande est déjà contrainte par l'offre).
a écrit le 28/08/2012 à 21:09 :
comment peut-on faire un sondage aussi stupide,sachant que tous les jours nous avons un véhicule QUI représente un impôt indirect non négligable dans notre revenu mensuel, (essence+pneus+révision obligatoire du contrôle technique qui sera applicable tous les ans au lieu de 3 ans,les contrôles radards (fixes et mobiles),les nouveaux radards aux feux tricolores ,les gilets fluos et maintenant les éthilotests ET l'assurance du véhicule cela représante un gros BUDGET pour les familles moyennes .Alors roulons hors la loi BRAVO et mettons l'essence à 2? VOIR 3? ET LA NOUS PARTONS EN GUERRE
a écrit le 28/08/2012 à 19:55 :
Quand on fait 30000km par an pour aller travailler parce que là où l'on habite il n'y a ni car ni train à proximité cette baisse n'est vraiment QUE symbolique. A la fin du mois ça ne change pas grand chose sur notre compte bancaire.. En espérant que le barème kilométrique pour les impôts sur le revenu 2012 sera révisé... Pendant combien de temps le gasoil baissera? Quand est-ce que les constructeurs automobiles baisseront leur tarifs pour des véhicules électriques et développeront les modèles? Qui contrôle, l'Etat ou les industriels automobiles et les compagnies de pétroles?
a écrit le 28/08/2012 à 19:53 :
comme quoi on peut être un gouvernement de gauche et preferer faire raquer ceux qui bossent, à defaut de faire payer le capital qui se goinfre ( la bourse se porte bien ). Pas de probleme, Unilever à deja anticipé la misere en europe. La Bastille , il n'y plus ça ....
a écrit le 28/08/2012 à 19:52 :
C'est un premier geste et il doit être absolument suivi dans un temps relativement rapproché d'une réforme structurelle de la taxation du carburant...De plus, il s'agit d'engager un effort soutenu de l'Etat et des constructeurs pour sortir au plus tôt des véhicules électriques à un prix abordable et une autonomie de plus de 300km...
Réponse de le 29/08/2012 à 13:38 :
Absolument d'accord ! Il y aurait moins de problème avec les carburants fossiles s'il y avait une véritable offre alternative de véhicules à carburants autres (prix & performances équivalents). Malheureusement, il n'y a aucune politique à long terme ni investissements (comme en Suède où ils ont décidé coûte que coûte de sortir à moyen terme des véhicules "à pétrole"), on a préféré soutenir massivement le diesel ces dernières années. Sans oublier le poids de puissants lobbys.
Par ailleurs, il faut bien voir la vérité en face, l?État est carrément "drogué" aux taxes pétrolières. Et on sait ce qui arrive aux drogués qui ne se désintoxiquent pas ...
a écrit le 28/08/2012 à 19:50 :
15? économisés et après je pourrai rouler à bicyclette. Tout ça pour ça ! Tout ça pour être élu. A qui le tour de faire de belles promesses dans 5 ans.
a écrit le 28/08/2012 à 19:48 :
Encore beaucoup de bruit pour rien, ou presque, on fait semblant d'avancer pour justifier des annonces un peu démagogiques.Il faut faire patienter le client en l'amusant avec des tours de passe passe.
a écrit le 28/08/2012 à 19:47 :
De qui se moque-t-on ? Il s'agissait seulement de laisser grimper les prix depuis l'effet d'annonce :" On va baisser le prix des carburants !" Depuis le pétrole a eu le temps de monter, les vacanciers sont revenus et ont dépensé leur argent dans les hausses ? Aujourd'hui une baisse de 5 à 6 centimes au litres ? Pour ma part c'est clair on se faout de nous. Le changement ? Comme sous l'ancienne équipe UMP ... Tirez vos conclusions !
a écrit le 28/08/2012 à 19:39 :
quel foutage de gueule...
a écrit le 28/08/2012 à 19:36 :
quel aumône!!!!!!!!!!ça s'appel du foutage de gueules.

a écrit le 28/08/2012 à 19:30 :
Une voiture à motorisation diesel avale 1317 kilomètres et 84 litres de gazole par mois en moyenne? Je ne crois pas que ce soit la majorité; 80 % des véhicules roulent au diesel. Beaucoup (si ce n'est la majorité) ont une citadine roulant au diesel (c'est d'ailleurs une ineptie) pour effectuer des trajets domicile/école/travail. Il y a peu de chance qu'ils fassent les 1317 km (moyenne) mentionné dans l'article. Mais bon 6 centimes d'euro c'est toujours bon à prendre. Cependant, quelqu'un devra bien payer le manque à gagner de l'Etat. Et au final, nous paierons tous.
a écrit le 28/08/2012 à 19:29 :
c'est vraiment ce moquer des consommateurs !!!!!
a écrit le 28/08/2012 à 19:27 :
quel trompe l'oeil, réveillez-vous....
a écrit le 28/08/2012 à 19:22 :
le pb quand on braille n'importe quoi dans une campagne, c'est qu'on doit assumer les consequences de ridicules pantalonnades; hollande a 44% de satisfaits? a noel il sera a 20... bienvenu en enfer

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :