Ayrault affirme qu'il s'appuiera sur le rapport Gallois

Intervenant devant le congrès des artisans employeurs (UPA), le Premier ministre a précisé que le séminaire gouvernemental qui se tiendra le 6 novembre, lendemain de la date de remise du rapport Gallois sur la compétitivité, arrêterait des mesures d'urgence sur ce thème.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Jean-Marc Ayrault se veut serein. Même s'il sagace quelque peu de ces "chroniques quotidiennes de démolition" à son endroit, selon ses propres mots  lancés à son arrivée, jeudi 25 octobre, au congrès de l'Union professionnelle artisanale (UPA). Une tribune parfaite pour lui, alors qu'il veut montrer que son gouvernement travaille au redressement des entreprises et à l'amélioration de la compétitivité du "made in France " Jean Lardin, le président de l'UPA, en interpellant le Premier ministre sur la nécessité de soutenir le secteur de l'artisanat et en lui demandant de ne pas se focaliser sur les grandes entreprises, a donné à Jean-Marc Ayrault l'occasion de préciser son calendrier pour les semaines à venir.

Des décisions concrètes sur la compétitivité dès le 6 novembre

A la grandes satisfaction de son auditoire, il a ainsi annoncé qu'un plan en faveur de l'artisanat serait adopté avant la fin de l'année. Il comprendra des mesures de soutien aux artisans et des actions destinées à vanter l'attractivité des métiers de l'artisanat "car il est insupportable d'avoir un chômage élevé et dans, le même temps, un déficit structurel d'emplois dans l'artisanat qui cherche à recruter". Surtout, cette rencontre devant les artisans a été l'occasion pour le locataire de Matignon de revenir sur le thème de la compétitivité. Dès ce vendredi 26 octobre, il tiendra à Matignon une réunion de ministres sur le thème des "coûts de fabrication" en France. Puis le 6 novembre, lendemain du jour où le commissaire général à l'investissement, Louis Gallois, lui remettra son rapport sur la compétitivité, un séminaire gouvernemental sera convoqué sur ce sujet. "Des mesures d'urgence seront annoncées" a précisé le Premier ministre. Une façon pour Jean-Marc Ayrault donc de répondre à ceux qui estiment que le rapport Gallois est d'ores et déjà enterré et que le gouvernement n'en tiendra pas compte. D'ailleurs, ce même jeudi 25 octobre, le président Hollande, intervenant devant l'organisme de financement des PME, Oseo, a ajouté pour enfoncer le clou que les propositions du gouvernement se feront "sur la base du rapport Gallois".


Les 35 heures?

A cet égard, le rapport Gallois préconisera-t-il la fin des 35 heures, comme l'affirmait Le Parisien jeudi, entraînant un démenti immédiat l'industriel? "Ah le rapport Gallois! Vous l'avez lu le rapport Gallois?" a lancé aux journalistes Jean-Marc Ayrault en marge du congrès de l'UPA "Comme vous ne l'avez pas lu, vous racontez des choses qui ne sont pas dedans et qui ne seront peut-être pas dedans"...

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 33
à écrit le 26/10/2012 à 19:22
Signaler
gallois le messie ,il y a quelques annees c etait attali on voit le resultat...

à écrit le 26/10/2012 à 18:49
Signaler
Les artisans coûtent trop cher, je prends ma baguette chez U pourvu qu'elle soit blonde. Pour ce qui est du zaping du conseil des ancêtres, je le soutiens. Parce qu'ils ont fait systématiquement de la spoliation du travail des jeunes générations, pir...

le 26/10/2012 à 19:11
Signaler
Je dirais même plus, bien blonde et bien chaude, c'est de la poésie. Seulement voila, il y manque les yeux bleus... comme Angela!

le 26/10/2012 à 19:20
Signaler
Vampire ou lycan?

à écrit le 26/10/2012 à 17:52
Signaler
Il va tellement s'appuyer dessus qu'il va finir par s'y asseoir.

à écrit le 26/10/2012 à 17:29
Signaler
Lorsque ATILA et GA(U)LLOIS veulent sauver la GAULE, AYRAULT.....tique

à écrit le 26/10/2012 à 15:36
Signaler
Bien sur qu'il va s'appuyer sur le rapport Gallois. Son bureau est comme lui bancale, cela fera une bonne cale. Surtout pour un premier ministre qui se casse la figure dans tout ce qu'il fait.

le 26/10/2012 à 19:00
Signaler
Point d'élément de preuve, à quoi ça sert?

à écrit le 26/10/2012 à 15:14
Signaler
Ce rapport sera-t-il trafiqué avant ? On en a tellement parlé avant de le lire ! De toutes façons, dans un langage socialiste "s'appuyer" veut dire s'asseoir dessus si des dispositions ne plaisent pas. Va-t-on mettre Gallois sous le boisseau ?

à écrit le 26/10/2012 à 11:41
Signaler
Du temps ou il était porte parole du parti d'opposition à l'Assemblée Nationale, devant de tels atermoiements, hésitations, déclarations anticipées du Premier Ministre, Monsieur Ayrault aurait villipendé, ironisé,mené ses troupes pour se moquer. Mons...

le 26/10/2012 à 15:15
Signaler
Mais oui bien sûr, Ayrault est un comique qui s'ignore. Au cirque il y a bien le clown triste.

à écrit le 26/10/2012 à 10:22
Signaler
ATTALI et GALLOIS...reunis ......il en sera incapable trop de temps perdu la confiance est perdu . les jeux sont fait

à écrit le 26/10/2012 à 9:57
Signaler
on sait, il suffit que les artisans fassent de l'export, parlent chinois, manipulent les incoterms et les credocs... ysuffi yaka fokon... quand il aura mis les grosses boites dehors, l'atterissage va etre douloureux...

à écrit le 26/10/2012 à 9:57
Signaler
Il n'y a pas un milliard de solutions, tailler 30 milliards (et c'est possible sans esquinter personne) du budget de l'etat, appliquer toutes les preconisations de Gallois, y mettre celles d'Attali, mettre le paquet sur les econsystemes, la gabegie d...

à écrit le 26/10/2012 à 9:33
Signaler
Admirer le magnifique danseur de samba qu'est notre premier ministre : un pas en avant, un pas en arrière et on recommence. Gallois, homme de gauche, prévoit que la solution est, pour partie, dans une hausse de la TVA (ex TVA sociale) Ayrault n'a plu...

le 26/10/2012 à 14:01
Signaler
J'adore vos interventions, au moins je me marre ! Avant je vous répondais, maintenant je me réjouis de vos saillies !!

à écrit le 26/10/2012 à 9:11
Signaler
mais dans quel monde vit-on ? le gouvernement commande un rapport pour l'aider et donner des directions à l'action du gouvernement. Ce rapport, personne ne l'a vu, mais tout le monde en parle comme s'il était déjà là. Il vaut mieux éviter au gouvern...

le 26/10/2012 à 11:54
Signaler
le rapport Gallois aurait été enterré et non communiqué s'il n'avait pas fuité parce que pas en phase avec la réthorique gouvernementale, vous avez perdu une bonne occasion de la fermer.

le 26/10/2012 à 14:03
Signaler
oui mais après tout ce gouvernement a été élu pour mener la politique qu'il a proposée au cours de la campagne, à gauche toute. Donc enterrer un rapport contraire aux vues du gouvernement est normal !!

à écrit le 26/10/2012 à 8:42
Signaler
S'appuyer sur le rapport Gallois: image forte, qui signifie inconsciemment "enfoncer le rapport Gallois". Même en voulant jouer la fourberie, les socialos sont démasqués. "Vous qui entrez dans ce quinquennat, perdez tout espoir" (cf Dante)

à écrit le 26/10/2012 à 8:08
Signaler
Comme Hollande, ce 1er ministre est déjà grillé au bout de 5 mois. Ce tandem ne tient pas la route, et les français s' en aperçoivent chaque jour qui passe

à écrit le 26/10/2012 à 7:29
Signaler
+1 @Iciailleurs si les politiques s'arretaient de prendre une ou deux mesures mais s'adressaient aux chefs d'entreprise ou aux salariés sur le web, ce n'est pas 1 ou 2 mesurettes mais un paquet de 30 ou 40 propositions qui iraient dans le bon sens.

à écrit le 25/10/2012 à 23:53
Signaler
Légende de la photo "Dis camion" - "Camion" - "Pouet Pouet" !

à écrit le 25/10/2012 à 22:06
Signaler
à défaut d'être compétent, il faut bien s'appuyer sur quelquechose. Même sans connaître le contenu. "Y-a-t-il un pilote dans l'avion" ????

à écrit le 25/10/2012 à 21:17
Signaler
Le rapport d'une seule personne, c'est parole d'évangile ? La démocratie passe par le débat, que ce soit sur le rapport Gallois ou les prises de positions des Gugusses de Bruxelles. Mais la démocratie...

à écrit le 25/10/2012 à 21:07
Signaler
Le Conseil Constitutionnel n'est pas des plus qualifié pour juger de l'équilibre dans notre société, qu'elle se fasse juge, elle même. De plus il est fait de gens bien plus agés que la société civile dans l'activité, alors quelle cohérence? Enfin, si...

le 26/10/2012 à 11:52
Signaler
Le conseil constitutionnel juge de la constitutionalité des lois point, pas de l'équilibre.

à écrit le 25/10/2012 à 21:05
Signaler
il s'appuira sur le rapport Gallois ... ou il s'assois dessus ??!!! (y a nuance, là !)

le 25/10/2012 à 21:22
Signaler
Il est prêt le "Jean Marc " a s'appuyer ou a s'assoir sur n'importe quoi !!! Après 5 mois il n'a plus aucune sensation !!!

à écrit le 25/10/2012 à 20:45
Signaler
Et demain il va peut-être nous annoncer que le Conseil Constitutionnel a retoqué le rapport Gallois alors qu'il ne se sera même pas réuni ? Non ?

à écrit le 25/10/2012 à 20:27
Signaler
il va pas trop s'appuyer , si non il va tomber , il commence à ce faire vieux aprés 5 mois de pouvoir , il faut le mettre en hospice , c 'est pas grave ce sera la france qui paiera , il n'a pas les moyens le pauvre , il a tout donné aux autres (pas l...

à écrit le 25/10/2012 à 19:55
Signaler
Il ne va pas certainement beaucoup s?appuyer puisque comme toujours ce seront des réformettes qui seront adoptées; la montagne va accoucher d'une souris.

à écrit le 25/10/2012 à 19:43
Signaler
Preum's

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.