CFDT : Chérèque tire sa révérence

 |   |  295  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Ce mercredi, le secrétaire général de la CFDT doit passer le témoin à l'actuel numéro deux Laurent Berger.

Le compte à rebours est lancé. C'est ce mercredi en fin de journée que François Chérèque passera officiellement les rênes de la CFDT à l'actuel numéro 2 Laurent Berger. Le secrétaire général va devoir tourner une page de dix années à la tête du deuxième syndicat français (mais premier en termes d'adhérents: 860.000). Sa personnalité, ses célèbres coups de sang, la place centrale qu'il a conférée à la CFDT, en ont fait une figure emblématique du syndicalisme français.

Préparée de longue date, sa succession se déroulera à l'occasion d'une Assemblée générale de la centrale mercredi et jeudi au palais de la Mutualité à Paris, devant quelque 1.500 cadres et dirigeants. Et Laurent Berger, 44 ans, sera officiellement nommé par le bureau national qui se tient mercredi soir, en marge de la rencontre.

Un nouveau paysage syndical

Un départ qui modifie le paysage syndical. D'autant que le numéro un de la CGT Bernard Thibault, doit lui aussi passer le pouvoir en mars prochain. François Chérèque, 56 ans, avait ainsi annoncé son départ le 18 septembre dernier, dans une lettre aux militants. Mais depuis le congrès de la CFDT à Tours en 2010, le secrétaire général avait laissé entendre qu'il n'irait pas au bout de son mandat de quatre ans (mi-2014).

Un contexte sensible

Laurent Berger prend la barre de la CFDT à un moment particulièrement délicat. Et pour cause, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, confronté à l'explosion du chômage, qui touche plus de 3,1 millions de personnes, table sur des négociations entre patronat et syndicats pour sortir de la crise. Et il mise tout particulièrement sur la CFDT, partisane du dialogue social.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/01/2013 à 15:00 :
IL devient inspecteur des affaires sociales en plus de sa retraite et reprend Terra Nova .Mr Chérèque veut supprimer les 10 % des retraités, Terra Nova augmenter la CSG toujours des retraités en plus de la hausse des impots deux ans de suite et les -0,30 % déduit des retraites par la gauche AU SECOURS ....qu'ils foutent la paix aux retraités qui ont travaillés 45 ans et pas 35 H par jour.Le privé ne touche pas les retraites des fonctionnaires 49% pour un cadre
a écrit le 28/11/2012 à 14:34 :
bon,il va pantoufler ou maintenant?d'abord monter sa société de conseil,ensuite aller toucher les renvois d'ascenseur.nicole notat a de l'expérience,elle peut l'aider
a écrit le 28/11/2012 à 10:14 :
Quel courage faire la passation de pouvoir juste avant le résultat des urnes
il renvoie la patate chaude au numéro 2 pour ne pas avoir à subir les critiques après le scrutin plutôt lamentable comme attitude
il y a quelque temps un autre responsable de syndicat a quitté le navire ils savent très bien que la sanction à leur égard va être dure après leur résultat calamiteux peu de gens vont aller voter
Réponse de le 28/11/2012 à 10:32 :
@saturne : et de Sirius, que prévoit-on ? Blague à part, le poids de 5 millions des TPE reste quand même relatif par rapport aux 15 autres millions de salariés du privé et aux 6 millions du public, non ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :