Le Gruyère made in France consacré par la Commission européenne

 |   |  319  mots
Copyright Reuters
Le "Gruyère" produit en France va pouvoir conserver son nom, à côté du "Gruyère" suisse, à la suite de l'octroi d'une "indication géographique protégée".

N'en déplaise à nos voisins hélvètes, la France a désormais aussi son Gruyère, à condition qu'il ait des trous. Car le Gruyère produit en France pourra conserver son nom à la suite de l'octroi d'une "indication géographique protégée par la Commission européenne.

"La proposition de la Commission européenne d'enregistrer la dénomination Gruyère comme Indication Géographique Protégée a reçu l'avis favorable" du comité d'experts européens concerné, a précisé à l'AFP le porte-parole chargé de l'Agriculture, Roger Waite.

Les producteurs français marquent un point

Ce feu vert n'a plus qu'à être officialisé par un règlement d'exécution qui sera publié prochainement, a-t-il ajouté. Les producteurs français marquent ainsi un point, alors que jusqu'ici seul le "Gruyère" produit en Suisse était autorisée à avoir cette appellation par un accord bilatéral entre la Confédération et l'Union européenne. "Cette reconnaissance en IGP permet de préserver un patrimoine culturel et gastronomique", a déclaré vendredi soir le ministre français de l'Agriculture Stéphane Le Foll dans un communiqué.

Contrairement à son rival suisse qui n'en a pas, le Gruyère français doit avoir des trous "allant de la grosseur d'un pois à celle d'une cerise". Pour éviter toute confusion entre les deux, la mention du pays d'origine du gruyère français devra en outre être indiquée "dans le même champ visuel que la dénomination Gruyère, et ce dans des caractères de même taille que ceux utilisés pour cette dénomination", a souligné Roger Waite.

Le blason savoyard ressemble trop au drapeau suisse

Les producteurs français devront également se garder à l'avenir de placer le blason savoyard sur leurs emballages, afin de ne pas induire de confusion avec le drapeau suisse. Tout drapeau ou emblème susceptible d'induire les consommateurs en erreur sera banni.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2012 à 18:43 :
Presque 50 commentaires pour une histoire de fromage alors que le monde occidentale s'écroule, que les nations poursuivre leur destruction du climat et la pollution de la planète. Mon Dieu! Que l'être humain peut être bête...
a écrit le 10/12/2012 à 15:17 :
Ils ont bouché les trous avec des minarets, les Suisses ?
a écrit le 10/12/2012 à 8:52 :
Les français accusent les chinois de copier leurs produits, alors qu'ici nous avons la preuve que ce sont les français qui essayent de copier les autres et pire, ils essayent de défendre l'indéfendable.
Réponse de le 10/12/2012 à 23:14 :
Vous avez raison, la Suisse a inventé le fromage.
Réponse de le 11/12/2012 à 18:36 :
La Suisse n'a pas inventé le fromage, la Suisse a inventé le Gruyère, un fromage produit en Gruyère (région portant le même nom que le fromage). On savait les français être de mauvaise foi,mais là franchement j'ai beau cherché sur la carte de l'Hexagone, je ne vois pas de région nommée "Gruyère"
a écrit le 09/12/2012 à 21:27 :
Vous aurez tous remarqué le nombre incroyable de trous, un peu comme dans notre système de gouvernement. je pense que le trou du bas, c'est trou de la sécu, mais tout ce vide en haut, seraient-ce les cerveaux de nos dirigeants :-)
a écrit le 09/12/2012 à 19:48 :
Il ne se laisse plus avoir , il mange le Suisse , car les trous se payent .
a écrit le 09/12/2012 à 18:12 :
Quelle honte! Que les suisses essayent de fabriquer du "camembert" et vous verrez le tollé.
Nos gouvernants ne savent plus que se mettre à genoux devant cette maudite idée.Heureusement que les citoyens ont refusé cette mascarade par référendum à l'époque; nos dirigeants l'ont-ils oublié? Quels bénéfices les pays du début de l'union ont-ils tirés de cette ânerie?Rien que des dépenses pour pallier aux problèmes des pays déficitaires.Halte au massacre. Christiane
Réponse de le 09/12/2012 à 20:18 :
Vous pensez que la suisse a inventé le fromage en plus ? Quels clowns.
a écrit le 09/12/2012 à 17:26 :
@Guiguitell: Sauf que la Gruyère est une région suisse et non française....
a écrit le 09/12/2012 à 16:02 :
Finalement!!! les suisses se sont approprié d'un fromage typiquement français issu de notre savoir-faire fromager et qui date de la nuit des temps. Bruxelles finalement a mis les pendules à l'heure.... française, pas celle l'helvétique. Bravo, la Commission, il faut arrêter la contrefaçon des bons produits français à l'étranger.
Réponse de le 09/12/2012 à 18:00 :
Les suisses ne se sont pas approprié le savoir-faire des fromagers français pour le Gruyère: Le Gruyère AOC doit son nom à la région de la Gruyère, dans le canton de Fribourg en Suisse. Depuis des siècles, on fabrique du fromage dans les villages et les alpages gruériens. La première référence à la fabrication du fromage en Gruyère remonte à un écrit du Comte Guillaume de Gruyères, adressé au monastère de Rougemont en 1115. C'est en 1602 que le fromage se voit attribuer pour la 1ère fois le nom de Gruyère. A cette époque, le gouvernement de Fribourg en offrit en cadeau aux délégués de l'ambassade de France?
a écrit le 09/12/2012 à 11:39 :
Avec ça, faudra pas s'etonner si on retrouve du camembert ou du maroille belge,ou suisse.
Je suis français et je trouve completement anormal d'appeler un fromage avec le nom d' une ville qui est étrangere.Absurdité typiquement Française...
a écrit le 09/12/2012 à 11:35 :
Gruyère ou emmenthal, toujours est-il que ces deux fromages sont suisses d'origine. Quitte à copier sur ses voisins, autant ne pas semer la confusion. Le prétendu "gruyère français" n'est en fait qu'un "emmenthal français"... Mais ça reste une copie.
a écrit le 09/12/2012 à 9:21 :
En réponse aux échanges de flingueurs pas toujours éclairés :
1 - depuis une conference internationale de 1951, le gruyère est reconnu comme propriété à la fois de la Suisse et de la France. l'IGP est donc légitime . Il y avait déjà une AOP nationale en ce sens.
2 -il y a un village de Gruyères en Savoie, qui prouve le partage du nom ( alors qu'il n'y a pas de camembert en Suisse)
3- la photo est bien hélas de l'emmental
a écrit le 09/12/2012 à 0:58 :
Si les suisses n'ont pas protege le nom gruyere sous patente comme il se doit pour se prevenir des copieurs c'est bien dommage et regrettable pour eux .Ils ont fait la meme erreur que les francais en ne protegeant pas leur camembert francais qui est depuis longtemps fabrique dans plusieurs pays en Europe et ailleurs.
a écrit le 08/12/2012 à 22:01 :
On va pas en faire tout un fromage de cette histoire de trous.
Réponse de le 08/12/2012 à 22:46 :
ben quand même
eux n hésite pas à "modérer" pour un rien
donc présenter de l ' emmental pour du gruyère, vu la photo on aurait pardonné le maasdam mais là qd même faut pas dec... oups je vais encore me faire modérer
Réponse de le 08/12/2012 à 22:49 :
@JB38: faux, les Français sont les rois de la polémique et le fait que le fromage en question ait plusieurs trous alors qu'eux n'en ont qu'un est un sujet majeur de dispute, non :-)
Réponse de le 08/12/2012 à 23:15 :
franchement, votre commentaire me fait marrer, merci pour ce bon moment de rire
a écrit le 08/12/2012 à 20:46 :
Ce que j'aime dans le gruyère, c'est les trous.
a écrit le 08/12/2012 à 20:06 :
Appétissant morceau d'emmental !!!
Vraiment nul.
Si vos articles économiques sont écris avec le même professionnalisme, autant lire les conseils de gala pour savoir où placer son argent.
a écrit le 08/12/2012 à 19:18 :
Le Gruyère n'est pas qu'un village, un château et un fromage, ce fut aussi un comté quasi indépendant pendant des siècles. Et une région, très particulière, grande productrice et exportatrice de son fromage depuis le moyen-âge. Franchement, quitte à en voler le nom, les producteurs français auraient pu au moins le copier correctement... Quand les Chinois font du faux Chanel ou du faux Lacoste, ils font un effort pour que la copie ressemble à l'original.
a écrit le 08/12/2012 à 18:50 :
les suisses doivent se marrer en voyant cet article ... avec une part d'emmental !!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 08/12/2012 à 18:44 :
il faut que les journaliste de "la tribune " voyage un peu !!!!!!!!!!!!
Réponse de le 10/12/2012 à 15:16 :
il fô que pmxr apraine a écrire un peut !!!!!!!!!!!!
a écrit le 08/12/2012 à 18:40 :
Y'a pas de trous dans le gruyère ... c'est de l?emmental ! Nuance !!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 09/12/2012 à 8:49 :
Euhhh, il me semble que si vous lisez l'article VERS LA FIN (avant-dernier paragraphe) il est bien précisé (heureusement ! car sinon j'aurais eu la même réaction que vous) que le "gruyère français "a des trous, contrairement à son homologue suisse".
CQFD.
a écrit le 08/12/2012 à 17:43 :
Même le fromage devient un prétexte pour la xénophobie, patriotisme, nationalisme. Les gens sont trop évolués...
a écrit le 08/12/2012 à 17:11 :
Un article sur le gruyère français avec en photo de l'emmental ! Il fallait oser, latribune l'a fait !
Réponse de le 08/12/2012 à 18:17 :
+ 1 en photo c est de l' emmental rien à voir avec le gruyère.
Réponse de le 09/12/2012 à 8:54 :
Le gruyère français, du moins selon l'avant-dernier paragraphe de l'article, COMORTE DES TROUS, CONTRAIREMENT A SON HOMOLOGUE SUISSE.

Maintenant, de là à vérifier si sur la photo c'est bien de l'emmental, ...ou du "gruyère à trous français"......va savoir.....
En tous cas, selon la Commission européenne qui atribue l'IGP (lisez donc l'article !) dixit cette dernière : "le gruyere FRANCAIS a des trous". C'est ce qui le différencie de son homologue suisse, et la C-E pinaille même en précisant qu'il faut que ces trous soient de la taille comprise en tre un pois et une cerise.
Je suis pété de ire : va falloir que les inspecteurs découpent en lamelles tous les morceau de gruyère FRANCAIS afin de vérifier qu'il n'y ai pas un petit trou-trou qui sort des dimensions autorisées.... LOL !
Réponse de le 09/12/2012 à 9:49 :
Houhou ! C'est de l'EMMENTAL !
Je veux bien que vous ne sachiez pas faire la différence, ou reconnaître la taille des trous, mais n'imputez pas votre inculture des fromages aux autres ! :)
a écrit le 08/12/2012 à 16:59 :
Depuis quand y a t'il des trous dans le gruyère?? (le vrai, pas l'ersatz frouze)
Réponse de le 08/12/2012 à 17:08 :
Depuis hier soir.
a écrit le 08/12/2012 à 16:30 :
La suisse n'a pas inventé le gruyère, il existe depuis des siècles.
Réponse de le 08/12/2012 à 17:56 :
@invention: un peu comme la connerie :-)
a écrit le 08/12/2012 à 16:16 :
Le "véritable" Gruyères Fribourgeois n'a pas de trous. Le fromage qui en a, c'est
l'Emmenthal Bernois.
En représailles, les Suisses vont dans doute légaliser le vin de Champagne-Bonvillard,
interdit en France. Il suffira tout simplement de s'assurer que ce vin (rouge !) n'a pas de
.....bulles.
interdit
a écrit le 08/12/2012 à 16:07 :
Encore un exemple de rétorsion imbécile (et de vol d'une marque AOC) de l?euro-bureaucratie qui ne supporte ni la réussite économique suisse, ni les banques suisses (sauf quand il s'agit d'y déposer en douce le fruit de leurs larcins).
a écrit le 08/12/2012 à 14:48 :
Cette décision va à l'encontre de la lutte contre les contrefaçons. Ridicule. Apparemment, il n'y a pas que le gruyère français qui doit avoir des trous; les cerveaux de la Commission européenne qui ont pris cette décision n'ont rien à lui envier.
Réponse de le 08/12/2012 à 15:26 :
Quand on voit l'état pitoyable de l'Europe, les trous existent depuis bien longtemps dans cette union d'incapables notoires! Pour vendre leurs camelotes, avoir besoin de plagier un nom, ils font dans le misérabilisme. Le seul bon Gruyère est celui fabriqué en Gruyère! Et c'est un français qui écrit.
Réponse de le 08/12/2012 à 16:17 :
+1 Ricou 100% d'accord !
Réponse de le 08/12/2012 à 16:24 :
Le jour où la Suisse ne sera plus un paradis fiscal d'origine contrôlée, elle sera dans une position plus favorable pour défendre ces intérêts.
Réponse de le 09/12/2012 à 13:43 :
Stardust, vous êtes sur que la Suisse est un paradis fiscal ? Vous pensez que les producteurs de fromage se préoccupent de la fiscalité de tel ou tel pays ?
Réponse de le 09/12/2012 à 18:35 :
J'y suis né, j'y travaille, dans le domaine bancaire en autre. Lorsque la Suisse et son conseil fédéral défend ces intérêts à l'international, ces choix en matière de transparence bancaire ne sont pas anodins, si vous souhaitez connaitre ce que représente la perte nette pour les pays limitrophes à la Suisse, en terme de fraude fiscale, vous verrez que c'est sans commune mesure avec le manque à gagner des producteurs de Gruyère. Désolé que ceux-ci ne sentent pas concerné par cette question, bien contents de trouver des liquidités lorsqu'il s'agit d'investir dans leur exploitation.
a écrit le 08/12/2012 à 14:06 :
A quand le Camenbert / Calvados Suisse ?
a écrit le 08/12/2012 à 13:48 :
à quand le "bordeaux" suisse ?
Réponse de le 08/12/2012 à 14:06 :
Le gruyère est né en Suisse dans le village de Gruyères en la première référence à sa fabrication remonte à 1115. C'est en 1602 qu'il se voit attribuer le nom de Gruyère. Louis XIV s'en délectait déjà ... Il n'a pas de trou ... mais que du goût ! Il est au lait cru, son affinage est de minimum de 5 mois. Le Gruyère d'Alpage AOC suisse est affiné de 10 à 18 mois et il a un goût aromatique au bouquet des hauts pâturages ... suisses!
Réponse de le 08/12/2012 à 16:05 :
@Thinari: oué, mais l'invention des trous a permis d'augmenter son prix de manière exponentielle :-) donc, comme dirait Apple à Samsung: ils ont copié et doivent verser 3 milliards d'euros...par trou :-) trêve de plaisanterie, on est quand même dans le ridicule avec ces querelles de clochers, alors que le pays est dans une situation catastrophique.
Réponse de le 08/12/2012 à 17:15 :
On s'en fout de tout ça !! On mange celui qui nous plaît le plus et c'est tout. Par patriotisme, par goût, par conviction, peu importe . Quel besoin de gloser sur des choses aussi dérisoires, à mes yeux tout au moins.
Réponse de le 09/12/2012 à 9:09 :
Attention que le "gruyère français" n'ait pas trop de "trous (aux coins)arrondis", sinon le procès leur pend au bout du nez... hi hi ! Et la couleur de la meule ne doit pas être trop proche (8 tons de différences mini) et la forme ne doit pas non plus être trop "arrondie"....
Attention aux Suisses, hein ! Apple a déjà copié les horloges des gares suisses, et maintenant les petits français ont copié le "gruyère"....
A quand les "Petits Suisses......français" ? ;-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :