La France a une chance sur deux de perdre son "Triple A" chez Fitch

 |   |  402  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'agence Fitch laisse ses trois "A" à la France pour le moment. Mais cette note est toujours assortie d'une perspective négative. L'agence attend les effets des réformes du gouvernement sur la compétitivité et le travail.

Et si la France perdait son dernier "Triple  A" attribué par l'une des principales agences de notation? Pour l'instant, Fitch maintient la note de la dette souveraine française. Toutefois, la perspective négative est elle aussi maintenue. Il y aurait "un peu plus de 50% de chances" que cette note soit dégradée l'an prochain, a prévenu l'agence dans un communiqué.

Un pic de la dette publique à 94% du PIB en 2014

Dans le détail, Fitch s'inquiète surtout pour le niveau de la dette publique française. Selon l'agence, elle atteindra un pic en 2014 et  pèsera alors quelque 94% du PIB en 2014. Un niveau au-delà duquel elle ne pourrait plus conserver sa note maximale. Pour l'heure, l'agence estime que la dette s'élève à 90% du PIB. "Seules la Grande-Bretagne et les Etats-Unis sont plus endettés", est-il souligné dans le communiqué. Standard & Poor's a d'ailleurs menacé jeudi de dégrader la note britannique.

Confiance dans la réduction des déficits

Concernant la réduction des déficits, l'agence se montre plutôt confiante. Elle estime possible une réduction du déficit public à 4,5% cette année et 3% l'an prochain, comme promis par François Hollande. En revanche, elle est plus pessimiste quant à la croissance. Pour elle, le produit intérieur brut devrait croître de 0,3% l'an prochain puis 1,6% en 2014, soit respectivement 0,5 points et 0,4 points de moins que les prévisions sur lesquelles le gouvernement a fondé son budget.

Le pacte de compétitivité dans le viseur

Mais Fitch attend surtout les résultats de la politique gouvernementale, et  notamment du Pacte de compétitivité ainsi que de la réforme du marché du travail actuellement en cours. Elle fait de leur réussite l'un des critères du maintien ou non du Triple A français.

Conséquences limitées

Les conséquences d'une telle décisions seraient toutefois limitées dans la mesure où le pays a déjà perdu deux ?Triple A? auprès des deux autres agences de notation principales, Standard & Poor?s en janvier 2012 et Moody?s en novembre. Et ces deux décisions n'ont, pour l'heure, pas empêché le pays d'emprunter à bas coûts sur les marchés.

>> En dépit de la perte du triple A, la France n'a jamais emprunté à un taux aussi bas

>> Dégradation du MES par Moody's: "Il ne faut pas s'affoler"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/12/2012 à 19:23 :
La France s'enfonce jour après jour dans le déclin économique. Et ça continuera jusqu'à ce que les français comprennent que ça touche directement leur niveau de vie... On va voir maintenant combien de temps ils vont avoir besoin pour cela...
a écrit le 14/12/2012 à 15:53 :
L'appartenance du président de FIMALAC, et actionnaire majoritaire de Fitch France, Marc Ladreit de la Charriere, à plusieurs réseaux d'influence (ENA) et à des fraternités visibles et occultes aux confins de la droite dure (Valeurs actuelles, Fondation Bettencourt-Schueller, Hearst Group, etc) et de la gauche molle (comme FACE créée avec Martine Aubry) met Fitch France dans l?impossibilité de dire tout haut ce que leur patron pense tout bas et ôte toute crédibilité à leurs cotations du risque souverain français.
a écrit le 14/12/2012 à 10:10 :
mardi mr herault annonce un plus d'assistanat pour 2,5 milliard non fiancé
mercredi sapin annoce plus un milliard pour emploi jeunes anciens financé par les 20 milliards qui devaient financer la baisse des charges.si avec cela ficth n'abaisse pas la note de la france ,alors , il ne sont plus crédible !!!!!!!aujour,dhui presque 6 % parce qu'ils n'ont pas le courage de faire le ménage chez france television
a écrit le 14/12/2012 à 10:09 :
J?espère que la France va perdre son triple A, comme ça les français arrêteront d?être des cigales. Les français ne réagissent que lorsqu'il se prennent des claques. Vivement qu'ils se prennent une grosse claque. afin qu'ils comprennent a quel point leur politiques sont pitoyables.
Réponse de le 14/12/2012 à 11:31 :
Malheureusement ce n'est pas la perte du triple A qui changera la mentalite des français. Cela prend du temps, une ou deux génération probablement. Il faut espérer que nous ne tombions pas dans un scénario à la japonaise...
Réponse de le 14/12/2012 à 12:49 :
Vivement l'arrivée de Copé et de la Cocoe : tout ira bien mieux !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :