Le gouvernement veut pousser les jeunes vers l'artisanat

 |  | 341 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Bercy a annoncé mercredi soir "un pacte pour l'artisanat". But de la manœuvre : attirer plus de jeunes vers des secteurs qui peinent à embaucher et faciliter la reprise d'entreprises.

 Un "pacte", "sept enjeux" et "33 leviers". Voici comment le gouvernement a fait la promotion, mercredi, de son nouveau "pacte pour l'artisanat", visant à attirer davantage de jeunes vers des secteurs qui peinent à embaucher. Selon Sylvia Pinel, la ministre de l'Artisanat, ces "33 leviers" spécifiques présentés en Conseil des ministres sont "un prolongement" du pacte de compétitivité du gouvernement. D'après elle, ceux-ci visent à "renforcer l'attractivité de métiers souvent mal connus", à "contribuer au développement économique de l'artisanat, sur le marché intérieur comme à l'export" et à "promouvoir et protéger nos savoir-faire", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse à Bercy, selon l'AFP.

Pour Sylvia Pinel, ce "pacte" doit répondre aux "sept enjeux" du secteur. En premier lieu, évidemment, il y a l'emploi. Car malgré la flambée du chômage, "de nombreux métiers artisanaux sont aujourd'hui en tension pour employer", voire, comme dans la production industrielle ou aux métiers de bouche, "se trouvent même en situation de pénurie de main d'?uvre", a-t-elle expliqué. Ainsi, avec des "actions de sensibilisation" - dont une "semaine de l'artisanat" en mars -, le gouvernement espère pousser les jeunes à s'orienter vers ces filières et leurs "50.000 postes à pourvoir".

Les professionnels attendent des mesures concrètes

Parmi les autres enjeux, figurent la transmission des entreprises (63% des sociétés artisanales ne sont pas reprises lors d'un départ en retraite, selon l'Etat), la "promotion de nos savoir-faire et la protection [des] productions locales", ou encore une "redéfinition du statut de l'artisan" vers "la fin de l'année".

De son côté, l'Union professionnelle artisanale (UPA) a estimé dans un communiqué que ces orientations répondaient "assez largement" à ses préoccupations. Toutefois, l'organisation attend surtout leur confirmation via  "des mesures précises". Sachant que l'UPA a ainsi appelé une nouvelle fois à "supprimer les distorsions de concurrence générées par le régime de l'auto-entrepreneur", un point épineux et absent du plan gouvernemental.

 

Pour aller plus loin :

Notre espace reprise de commerces

Notre espace emploi

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2013 à 8:52 :
Le president ferait mieux de pousser ses ministres vers l'industrie au lieu de l'artisanat qu'il n'arrive meme pas à maitriser
a écrit le 25/01/2013 à 2:05 :
C'est de la communication ridicule tout çà. Les filières technologique sont en train de devenir encore plus généralistes, avec langue LV2 désormais obligatoire, et renforcement des cours d'histoire/géo. jusqu'en terminale (alors que par le passé l'histoire géo se passait en classe de première via un oral). Il faut arrêter de nous prendre pour des jambons. Plus d'artisanat, et plus de généralisme?!! Il faut enterrer le collège unique. Tout le monde n'est pas fait pour toucher à tout: il existe des personnes doués dans des domaines en particulier. Dégagez le collège unique et laissez les talents s'exprimer.
Réponse de le 28/01/2013 à 18:33 :
Les jeunes veulent devenir fonctionnaires, y a que ça qui marche en France.
a écrit le 24/01/2013 à 23:49 :
On a besoin d'artisans dans divers secteurs. C'est aussi un passeport pour la grande entreprise industrielle.
a écrit le 24/01/2013 à 20:48 :
J'avais lu "Le gouvernement veut pousser les jeunes vers l'assistanat", mais là, c'est trop tard, c'est déjà fait...
Réponse de le 25/01/2013 à 0:38 :
Les jeunes veulent devenir fonctionnaires surtout.
Réponse de le 26/01/2013 à 12:18 :
@ non, c'est leur rêve même si en début de carrière ils ont le smic les jeunes voient plutôt la sécurité de l'emploi que de se tourner dans les emploies du privée ou là il ne sont pas à l'abri de se retrouver à la porte car le patron est obligé de licencier car il n'a plus de travail et qu'il croule sous les impôts.
a écrit le 24/01/2013 à 19:54 :
Promouvoir l'artisanat (comme la création d'entreprise), c'est une bonne idée.
Encore faut il que les règles administrative n'évoluent pas en permanence, sinon dans le sens de la simplifications.
a écrit le 24/01/2013 à 18:53 :
Je n'ai pas eu le temps de lire tous les commentaires, mais quand j'ai survolé le titre, j'ai lu " le gouvernement veut pousser les jeunes vers l'ASSISTANAT....
Au vu de toutes les mesures que les socialistes sont en train de prendre, plus beaucoup de "jeunes" voudront se lever tôt pour gagner le double, ou à peine un peu plus, de ce que leur promet le gouvernement avec les impôts de ceux qui peuvent encore en payer et qui seront de moins en moins nombreux.
Réponse de le 24/01/2013 à 20:29 :
les jeunes", se lèveraient tôt, oui, et pourquoi pas, il faudrait uniquement qi'ils ne se lèvent" pas pour rien, ou pour gagner une poignée de figues, ils aimeraient pouvoir faire un travail, même difficile, mais payé "en conséquence"! on arrive pas à trouver des volontaires pour le bâtiment (quoique en berne), pour la restauration, mais au vu des w e au boulot, des pas d'heures pour finir, et voir ce qu'ils touchent, y a pas de quoi être enchantés, "la carotte", ça n'existe plus, alors travailler pour presque rien, que ceux qui sont d'accord, y courent...si c'est pour coucher dans sa voiture faute de pouvoir payer un loyer, manger des clopinettes, se serrer de longue la ceinture, mais avoir quand même un job, non merci !!
Réponse de le 25/01/2013 à 0:14 :
Et pourquoi ne pas creer votre propre job ? Bien payé, pas trop dur, avec des week ends, pas trop d'heures. En fondant votre entreprise par exemple . Mais attention, vous risquerez vos biens personnels, ceux de votre famille. Apres si vous réussissez ( 1 chance sur 10 statistiquement ), l'Etat vous prendra 75% de ce vous avez gagné. Allez vite, c'est trop super.
Réponse de le 25/01/2013 à 1:17 :
@ unjeune...Si c'est comme ça que tu vois l'artisanat, c'est sûr il ne faut surtout pas y aller. Heureusement ce n'est pas toujours tel que tu le vois, c'est vrai qu'il faut bosser, mais les salaires dans l'artisanat (même si dans certains secteur ils sont bas) ne sont pas toujours misérables. Renseigne toi!
Une précision: dans les métiers ce qui paye se sont les compétences (ce que l'on sait ou que l'on est capable de faire) pas spécialement les diplômes!
Réponse de le 25/01/2013 à 9:44 :
Le probleme en l'occurence n'est pas de savoir si les jeunes veulent se lever ou pas, c'est de savoir si on encourage suffisamment les formations vers des métiers à débouchés. Les jeunes comme vous dites, j'en fais partie, et je peux vous dire qu'on n'est pas tous des fainéants loin de là (et pas sûr qu'il y ait plus de fainéants maintenant qu'avant). Regardez le nombre de jeunes qui partent en classes préparatoires, ou dans pas mal d'IUT ou universités où il reste des débouchés. Arrêtez un peu ce conflit de génération. Quant au fameux "créez une entreprise", c'est une blague ça, il faut quand même avoir un savoir-faire, quelque chose à proposer avant de créer une entreprise, sinon vous finirez comme souvent dans la catégorie des entreprises fermées après moins de 2 ans. Le choix ne se résume pas à employé payé au lance-pierre ou patron. Cependant, tous les patrons ne payent pas au lance-pierre non plus.
a écrit le 24/01/2013 à 18:45 :
La droite et la gauche confondus ont tué la petite entreprise et l'artisanat et l'enorme potentiel d'emploi associé en les taxant à mort et parallèlement en concédant aux grandes entreprises des avantages anti-concurentiels. Les députés protestent contre toute réduction de charge qui concerne l'artisan au pretexte que celui-ci ne peut s'exiler et n'a donc aucune possibilité de résister. Aucune mesure cosmetique n'y changera rien tant que l'entrepreneur n'a plus aucun avantage au nom de l'égalité mais risque ses biens personnels avec des horaires sans fin, des congés non payés, pas d'assurance chomage ou de revenus maladie, et des obligations à vie face a ses employés face auxquels les tribunaux leurs donnent systematiquement tort. Les syndicats eux ont une haine de l'artisan car c'est un patron, mais un petit qu'on peut piétiner sans risque!
Réponse de le 24/01/2013 à 19:30 :
à mortprogrammée commentaire véridique et lucide + 100
Réponse de le 25/01/2013 à 0:55 :
@ mort programmée ...Il y a du vrai dans dans ce que vous écrivez mais aussi du faux .
_ Les biens personnels peuvent être protégés.
_ Les indemnités journalières pour maladie existent.
Réponse de le 26/01/2013 à 20:26 :
developpez vos "tuyaux" svp
a écrit le 24/01/2013 à 18:32 :
le plan du gouvernement pour les emplois d"avenir sera un échec parce qu'il envoye des jeunes dans des secteurs qui n'ont aucun espoir d'avenir : lesassociations , les collectivités qui ne produisent aucune valeur ajoutée et sont incapables de former ces jeunes vers des vrais metiers ! le precedent gouvernement avait fait exploser l'apprentissage qui permet l'integration dans des filieres productives ! il est bien temps de le redécouvrir
Réponse de le 24/01/2013 à 18:57 :
Sauf que la formation a un coût que très peu d'entreprises envisagent de prendre à leur charge pour remplacer les départs à retraite. Du coup l'apprentissage ne marche pas!

Il faudrait revoir les contrats d'apprentissage afin d'y inclure un retour sur investissement pour les employeur/formateur comme par l'exemple l'obligation pour un jeune formé de travailler autant de temps que la durée de sa formation sous peine d'une pénalité financière. Ceci offrirait plus de visibilité pour une entreprise!
a écrit le 24/01/2013 à 18:05 :
Les jeunes ne veulent pas bosser dans ces secteurs ,car en général, sauf cas particuliers assez rares, la paye est mauvaise, il y a trop de travail au noir, les heures sup ne sont pas payées, les patrons sont pas "cools" ou "sympas" suivant le language djeuns, etc. Il faudrait rendre ces métiers attractifs, mais on en est à des milliards de kilomètres en France.
Réponse de le 24/01/2013 à 18:38 :
c'est bien des generalites qu'on ressasse depuis des décennies ! c'est entierement faux ! c'est d'abord les parents qui détournent leurs gosses des metiers manuels parce ça fait pas classe! qu'est ce qu'il fait votre gamin ? il est menuisier , en fait il gagne 2 ou 3000? par mois est tres fier de son job (aller voir les compagnons du tour de France ! pas comme ces dizaines de milliers de licenciés en droit qui sont au chomedu ou qui crevent de faim dans ces grands cabinets
Réponse de le 25/01/2013 à 1:51 :
@...Oui ce sont bien des généralités. Concernant les heures supplémentaires étant artisan je vous assure comme tous mes collègues artisans je les paye. C'est notre cher président qui a décidé de les fiscalisé et de les soumettre aux charges sociales, résultat entre 40 et 60? de moins à la fin du mois et plus d'impôts. Voila comment notre gouvernement incite les jeunes vers les métiers c'est navrant et cela va inciter au travail noir.
Les salaires dans ma région c'est une fourchette 1200 (début) à 2200 (très compétent) net par mois suivant aussi les secteurs d'activités.Après rien n?empêche de créer ou reprendre une entreprise artisanale. Dans mon département la moitié des chefs d'entreprises artisanales sont des anciens apprentis et quand je regarde leur maisons et la voiture qu'ils conduisent, je n'ai pas l'impression qu'ils sont dans la misère et c'est normal ils bossent beaucoup.
Quant à l?attractivité de l'artisanat envers les jeunes ça c'est une autre histoire. Entre l'éducation nationale qui veut garder tout ce petit monde chez elle et les parents qui ont honte de voir leur rejeton se salir les mains, ben ce n'est pas gagné comme on dit!

a écrit le 24/01/2013 à 17:48 :
A Paris on a beaucoup de mal à trouver des plombiers ou électriciens compétents. Il y en a qui se plaignent de ne pas travailler mais ils ne savent ni lire ni écrire ce qui pose un problème pour faire un devis ou établir une facture et sont générlement incapables de venir à leur rendez-vous le jour voulu à l'heure voulue à l'endroit voulu. C'est une véritable catastrophe!!! Nombre d'entre eux ne sont que source de dépression nerveuse. Et pour couronner le tout beaucoup de résidents à Paris passent leur temps à utiliser des perceuses semblant ignorer qu'il y a des canalisations ou des fils électiques susceptibles d'être encastrés dans les murs. Cela aussi est une catastrophe. Et l'on s'étonne après qu'il y ait régulièrement des incendies inexpliqués à Paris?
Réponse de le 25/01/2013 à 0:37 :
@San Miniato...à vous lire la grande majorité des artisans sont nuls. Après 35ans de travail comme artisan j'ai toujours des clients, faut croire qu'ils sont masos. Dans toutes les professions vous trouverez des incompétents mais s'ils sont artisans ils ne durent pas, tout du moins en Anjou où j?exerce. Comme toujours des propos de café du commerce du style les fonctionnaires sont des fainéants, les politiques sont tous pourris, etc, etc.
Petite précision: si on veut des gens compétent ils faut aussi accepter de les payer à leur juste prix, comme pour les salariés.
a écrit le 24/01/2013 à 17:27 :
De toute façon les artisans français ne sont pas reconnus pour travailler dans les règles (respect de la législation en vigueur) et nombre de sociétés artisanales même si elles sont déclarées n'ont pas les reins suffisamment solides pour embaucher un jeune car l'imposition sur les sociétés et les charges sociales sont trop lourdes en France. Aucun gouvernement n'aura le courage politique de faire payer le coût des services publiques intégralement par l'imposition sur le revenu. D'ailleurs le dumping fiscal européen aura bientôt fini d'enterrer l'économie françaises car les paradis fiscaux sont bien proches de nous qu'on pourrait le penser.
Réponse de le 25/01/2013 à 0:44 :
Qu'est-ce qui vous permet d'écrire que les artisans français ne travaille pas dans les règles, si c'est vrai les clients français sont idiots car bon nombre continuent à les faire travailler!
a écrit le 24/01/2013 à 17:22 :
N'est ce pas en 1988 que Fabius disait qu'il fallait 80% de réussite au bac ,décriant l'apprentissage. Tout a été fait pour pousser les jeunes dans des études ou ils n'ont pas l'envie. L'artisan est indispensable au fonctionnement de l'économie , ne ce cantonne pas uniquement dans le bâtiment mais dans tous les domaines ,permet de monter en puissance ,devenir une PME
Réponse de le 24/01/2013 à 19:27 :
la gauche, des fonctionnaires, méprise les travailleurs, Ils ont flingué les petites entreprises et l'outil travail en général, entretenu l'idée que l'avenir était celui des loisirs de l'oisiveté lorsqu'ils étaient au pouvoir en 1980 et ils n'ont pas évolué. être artisan c'est la galère.Trop de charges.
a écrit le 24/01/2013 à 16:38 :
Pousser les jeunes vers l'artisanat, OK ! mais pas pour une poignée de cacahuètes !
Réponse de le 24/01/2013 à 17:11 :
Vous avez raison, il vaut mieux un bon "emploi d'avenir" dans une association... (humour!!!)
Réponse de le 27/01/2013 à 0:54 :
A chacun de choisir sa voie, mais si vous attendez seulement de l'argent jouez plutôt à la loterie, ou épousez une riche héritière!
Réponse de le 27/01/2013 à 13:56 :
@ Jacques les 2 associés est conseillé.
a écrit le 24/01/2013 à 16:30 :
Voir un gouvernement composé quasi exclusivement de fonctionnaires (à part un chirurgien capillaire) militer pour plus d'artisans, c'est Jack l?Éventreur qui veut devenir gynécologue !
a écrit le 24/01/2013 à 16:13 :
En France si on n'a pas fait l'ENA ou tout comme on est un moins que rien. Outre-Rhin l'enseignement professionnel est valorisé. Y-a-t-il un seul artisan parmi les ministres actuels ? Ils sont tous quasiment sans exception fonctionnaires. Ceci explique cela.
a écrit le 24/01/2013 à 14:55 :
Artisan, voilà bien un métier que je n'aurai pas voulu faire. Se casser le dos, respirer des particules fines, se faire toiser par les clients car ils vous payent. Non merci. L'artisan qui est venu chez moi faire qq travaux l'a très bien expliqué. Le mec était courageux, il est venu tous les jours à 9h, prêt à bosser le jour de l'an, fait le service après-vente, le tout au black (je suis pas fière) donc sans garantie pour lui... Ca me laisse perplexe personnellement.
Réponse de le 24/01/2013 à 15:29 :
C'est vrai que pour les français, travailler veut dire "aller au bureau". Mais tout d'abord, l'artisanat ne se résume pas au bâtiment, ensuite, pour rien au monde, je n'aurais voulu être dans un bureau ou être fonctionnaire. Mais, j'ai conscience d'être minoritaire. Pour finir, l'artisanat est une des seules branches qui permet de très bien gagner sa vie, sans aller à l'école jusqu'à 25 ans. Et à la fin de la journée, on a la satisfaction de voir le résultat de notre travail. Tandis que dans un bureau ...Cordialement
Réponse de le 24/01/2013 à 15:53 :
Il faut de tout pour faire un monde.
Réponse de le 24/01/2013 à 16:43 :
ouais, c'est bien beau, mais il faut pas mal de trésorerie d'avance, les clients payent au lance pierre, vu qu'ils ont des difficultés, et les taxes et traites arrivent tout de même, en attendant d'!être payés entièrement, on fait comment? à cause de ce problème, voir les entreprises sur le carreau qui ferment tous les jours en France...
Réponse de le 24/01/2013 à 16:46 :
les bons artisans se font de bons salaires et c'est un travail valorisant, on voit le résultat. C'est bien mieuxx que le low cost, la précarité, salaires de misère...il faut revaloriser le travail manuel dans ce pays d'intellos et de bobos où la moitié de la france est dans le public, 35h, pas d'objectif ni de résultat, donc peur de tout, protection des acquis bien mal acquis et qui vont voler en éclat tôt ou tard parce que le gouffre de la dette engendrée devient insurmontable
a écrit le 24/01/2013 à 14:11 :
"supprimer les distorsions de concurrence générées par le régime de l'auto-entrepreneur". Le rapport de L'IGAS va montrer qu'avec le régime actuel, ll y a une distorsion de concurrence au profit des artisans. Ces derniers déduisent toutes leurs charges. Les cotisations des artisans seront revus à la hausse à moins d'un enterrement de 1ere classe du rapport.
Réponse de le 24/01/2013 à 15:23 :
+ 1
Réponse de le 24/01/2013 à 15:41 :
+2
Réponse de le 25/01/2013 à 2:10 :
Elle est bien bonne celle là. Distorsion de concurrence au profit des artisans, je rêve tout éveillé ou quoi?
Le régime de l'autoentrepreneur c'est surtout une machine à faire du black!
Les cotisations des artisans ont augmenté et celles des autoentrepreneurs aussi!
Quant à l'enterrement de 1ère classe j'espère qu'il sera celui du régime de l'autoentrepreneur, tous les artisans de France sont mobilisés pour ça!
Si les autoentrepreneurs payaient plus de charges que les artisans, ils seraient artisans ou alors ils sont idiots et je ne le pense pas!
Réponse de le 25/01/2013 à 5:40 :
" Le régime de l'autoentrepreneur c'est surtout une machine à faire du black"
jacques:il faut arreter de répéter betement ce que tu entends a droite ou a gauche.le black,il y a des artisans,des AE,des fonctionnaires,des retraités qui en font.cela n'a rien avoir avec le statut!
Réponse de le 25/01/2013 à 8:08 :
Dans la majorité des cas le régime de l'artisanat est plus favorable. L'autoentrepreneur est plus favorable pour démarrer, c'est son seul intérêt. Payer 23 % du chiffre d'Affaire sans rien déduire, outils, locaux, essence, camionnette, matériels divers, frais de fonctionnement. Le calcul est assez vite fait.
a écrit le 24/01/2013 à 13:59 :
un artisan maintenant préfére travailler seul que d'embaucher à cause des charges et tracasserie administratives .
l'éducation nationale aussi est en cause ,pour elle le travail manuel est dévalorisant elle préfére orienté sur des metiers sans débouché comme école du cinéma ou autre fabrique à chomeurs
le salaire aussi est en cause on le fait diminuer en faisant appel à la main d'oeuvre étrangéres en payant un étranger au smic revenu dans son pays son revenu est énorme comparé au francais résident en france c'est donc le francais qui est exploité
Réponse de le 24/01/2013 à 15:04 :
@malo:
Le nombre effrayant de fautes d'orthographe me fait penser que l'éducation nationale a du vous oublier aussi.
Vraiment, ça pique les yeux. Nous sommes sur La Tribune, pas Mon petit journal!!! Configurez votre correcteur, celui de firefox est plutôt bon. Cordialement
a écrit le 24/01/2013 à 13:56 :
les jeunes,le gouvernement s'en moque un peu.Par contre ce qui les inquiète c'est le nombre de cotisants par rapport au nombre de retraités dans l'artisannat:le rapport devient intenable et la caisse de retraite(indépendante)est au bord de la faillite
Réponse de le 25/01/2013 à 2:16 :
Le problème n'est pas là . Les taux de cotisations retraite sont les mêmes que l'on soit artisan ou salarié. Les caisses de retraite se compensent entre elles, aucune ne fera faillite ou alors toutes!

a écrit le 24/01/2013 à 13:34 :
vers l'artisanat ou l'assistanat ?
a écrit le 24/01/2013 à 13:31 :
On entend beaucoup se plaindre ici, parfois a raison parfois a tort, seulement si il y a un probleme de charges sur les PME/TPE, ceci n'est pas récent et ca s'est meme amélioré depuis 20 ans. Voir ici: http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/11/08/depuis-vingt-ans-la-france-diminue-les-charges-des-entreprises_1786486_823448.html
De meme, on parle de paperasse, etc, or en nombre de taxes et en complexité, nous sommes meilleurs que pas mal de pays: http://www.lefigaro.fr/entrepreneur/2012/11/21/09007-20121121ARTFIG00447-fiscalite-des-entreprises-la-france-un-peu-plus-attractive.php
Je précise que ce sont des articles récents et pour le coup assez objectifs. Mais la partie sur la perception est justement ce qu'on observe ici.
Réponse de le 25/01/2013 à 2:47 :
La perception parlons en. J'ai lu les articles cités avec attention, tient les charges ont baissé je n'ai rien vu.
Le 31 décembre dernier j'ai reçu mes cotisations sociales (RSI) à payer pour 2013 avec une lettre m'expliquant les différentes augmentations de cotisation. Eh bien ça ne baisse pas contrairement à ce je pensais après avoir lu les articles cités, si je totalise, mon taux cotisation annuelle passe de 42% de mes revenus à 46%.
Quant aux réduction de charges sur les salaire, c'est sur les petits salaires principalement et les entreprises artisanales ne payent pas heureusement pour eux tous leurs salariés au mini.
Vous oublié aussi les taxes locales et autres, dans une commune proche de chez moi la contribution foncière des entreprises à été multiplié par trois en 2012.
Donc la perception et les réalités ne font pas toujours bon ménage.
Là ou je suis d'accord c'est pour monter son entreprise: les démarches administratives ne sont vraiment pas compliqués, si certains trouvent ça difficile ils vaut mieux pour eux ne pas se lancer dans l'aventure.
Réponse de le 25/01/2013 à 9:37 :
Moi-même je n'oublie, c'est plutôt dans ces articles qu'ils oublient :-) Mais votre remarque est intéressante. Cependant, c'est pour cela que j'ai dit que certains se plaignent à raison. Quand je parlais de perception, je parlais des critiques permanentes ici. Les francais se plaignent des taxes, sur les entreprises c'est vrai que c'est lourd, mais pour les particuliers hors très riches, nous sommes dans la moyenne européenne. Donc certains ne devraient pas tout mélanger. Cependant ces résultats sont aussi basés sur les calculs pour une PME, or on sait qu'en France les charges pour les grands groupes sont bien plus avantageuses. (d'où la nécessité de diminuer d'au moins 20% les cotisations sociales patronales pour les PME). J'ai entendu parler aussi des taxes locales qui ont explosé l'année dernière. Merci d'avoir fait ce calcul et mis en relief les faiblesses des articles.
a écrit le 24/01/2013 à 13:31 :
excellente initiative
a écrit le 24/01/2013 à 13:13 :
les hopitaux, les collectivités locales,..., regorgent d'employés pour les travaux divers qui se tournent les pouces. Supprimons leurs le statut de fonctionnaire pour donner à la place celui d'artisan: pas de doute ils seront ravis et pourront se faire plein de thunes.
Réponse de le 24/01/2013 à 13:27 :
+ 1 ! En effet il y en a des millions en trop par rapport au nombre d'habitants, et par rapport aux autres pays européens, toutes proportions gardées.
a écrit le 24/01/2013 à 12:58 :
Savez vous que les entreprises sont pretes à augmenter le salaire des employées à condition que l'Etat ne les taxe pas autant ?
Je touche 2000 net, je paye dans les 500 euros à l'Etat de mon brut, sans compter les impôts et la taxe d'hbaitation, et audio visuelle.
Mon patron de son coté doit payer dans les 80%s pour l'Etat, voir plus, toutes charges confondues.
Mon patron est prêt à me payer 2300 euros net si l'Etat ne le taxe que de 1400 euros.
Pour mon patron c'est tout benef, car, il ne perd rien et gagne ma motivation.
Pour moi, salarié, c'est tout benef, car je travaille beaucoup, et je reste motivé.
Pour l'Etat, c'est tout benef, car ca le poussera à devenir moins obèse et le forcera à faire une bonne gestion, moins d'asistanat et ca tire tout le monde vers le haut.
Mais bon, apparemment, tirer vers le haut n'est pas culturel dans les temps qui courent, mon entrepris est en difficulté et je risque d'atterir au chomage et couter à l'Etat de l'argent. Tout ca, pour ca.

Réponse de le 24/01/2013 à 13:37 :
vous avez tellement raison... mais il faudrait que ce gouvernement comme les precedents d'ailleurs change de politique, moins de redistribution, moins de charges, etc. Mais j'ai bien peur que ca ne soit pas la direction que l'on prend...
Réponse de le 24/01/2013 à 16:06 :
Drôle de raisonnement, moins de recettes pour l'Etat l'amènera à être plus économe.
Cela amènera surtout du déficit.
D'abord, on réduit les dépenses, et après on peut baisser les recettes !
Pour faire de économies, je ne demande pas à mon employeur de baisser mon salaire !
Réponse de le 24/01/2013 à 18:10 :
Mais si ton employeur baisse ton salaire, tu fera des economies.

CQFD.
Réponse de le 27/01/2013 à 1:11 :
En augmentant les charges l'état reçoit plus la première année, ensuite à activité constante cette hausse diminue le bénéfice et de fait diminue les impôts à payer l'année suivante, l'état reçoit moins.
L'état continuant à dépenser plus est obligé de ....continuer à augmenter les impôts...normal!
a écrit le 24/01/2013 à 12:54 :
Depuis plus de 30 ans les socialos et leurs complices enseignants ont tout fait pour que les jeunes fuient les travaux manuels ( trop durs et dévalorisants ) et poursuivent des études au dela du bac pour être si possible fonctionnaire ( la place révée par tous les Français ) et voila maintenant qu'ils veulent pousser les jeunes vers l'artisanat .......c 'est à pleurer de rire !!!
Réponse de le 24/01/2013 à 14:26 :
surtout que depuis 10 ans c'était la droite qui était au pouvoir... revoyez votre histoire et éviter les jugmements hatifs...
Réponse de le 24/01/2013 à 15:26 :
17 ans . ! (chirac 1, 7ans)
Réponse de le 24/01/2013 à 17:52 :
ah pare que Chirac et Sarkozy ne sont pas socialistes ??? ils sont quoi alors ???
a écrit le 24/01/2013 à 12:34 :
Il faut être fou pour se mettre à son compte et/ou reprendre une entreprise. Entre une paperasse administrative étouffante et sclérosante, des charges financières écrasantes et un dynamisme économique en berne, c'est digne d'un acte héroïque !
Réponse de le 24/01/2013 à 13:16 :
100% d'accord avec toi ! C'est juste un effet d'annonce de l'état qui doit se demander comment dégraisser des jeunes des statistiques du chomage.
Réponse de le 24/01/2013 à 16:27 :
Cassis heureusement que tout le monde ne partage pas votre point de vue .Les chambres de métiers voient arriver en permanence des candidats à la création ou reprises d'activités avec un certain succés pour ceux qui font le pas .Vous avez en premier lieux les salariés qui reprennent l'activité de leurs patrons qui partent en retraite .
Un peu surprises les chambres de métiers ont vu arriver ces dernières années des candidats au Cap, bacheliers ou meme diplomés de l'enseignement supérieur qui s'engageaient dans des formations dans le but de s'installer à breve échéance .
Je terminerai par un cas qui est certe une exception de ce jeune polytechnicien qui une fois obtenu son diplome a préparé un cap de plombier par apprentissage et qui depuis s'est installé comme artisan en Bretagne !!!!
Réponse de le 24/01/2013 à 19:57 :
tout à fait ok avec vous
Réponse de le 24/01/2013 à 20:01 :
Plombier, c'est bon ça on vous prend 150 eur mini pour vous changer un minuscule robinet de chasse, temps de travail 1/4 d'heure...ouais, il y a le déplacement, mais bon ! il a surement fait le bon choix, le polytechnicien..
a écrit le 24/01/2013 à 12:32 :
cela commence par arrêter de les considérer comme des PERCEPTEURS ....et arrêter de les racketter a max aux jeunes jeveux j leurs dire INTERDIT ..de gagner de l argent......moi 49 ans j'arrete 3 compagnons irréprochables en recherche ....d emplois a la fin du trimestre....IMPOSSIBLE DE CONTINUER ..la banque me met le couteau sous la gorge .en permanence
Réponse de le 24/01/2013 à 13:07 :
et en fin de carriere tu n a pas de médailles comme les fonctionnaires

pour de spolier on t envoir le fisc
a écrit le 24/01/2013 à 12:01 :
75 % des jeunes veulent devenir fonctionnaires ils ont bien raisons salaires a vie
Réponse de le 24/01/2013 à 12:23 :
j ai envi de passé ma licence d histoire ou de droit ..je m y prendrai en plusieurs fois ; au pire je deviendrai prof vacataire comme jean sarko à l université de créteil , au mieux ministre comme delphine même si je la rate .
Réponse de le 24/01/2013 à 13:39 :
J'ai lu cet article recemment. Moi je trouve ca bien triste !
Réponse de le 24/01/2013 à 15:43 :
prof ,je ne crois pas que ça va etre possible(a cause de l'otographe)
Réponse de le 24/01/2013 à 19:17 :
@@jeune hesitant : pas de problème je ferai une année de plus pour corriger mon aurtaugraf , je bénificierai d une bourse , d APL logé au crouss et je me syndicrai à l Unef
a écrit le 24/01/2013 à 11:58 :
le gouvernement et l'upa recherchent des nouveaux moutons a tondre,les anciens se rebellent!
Réponse de le 24/01/2013 à 12:35 :
encore un planque qui a tout reussi a ne rien faire
a écrit le 24/01/2013 à 11:18 :
C'est bien beau de proférer des encouragements pour l'artisanat, mais apporter les moyens d'entreprendre serait mieux!.
Revoir les charges sociales, les tracasseries administratives, les déclarations de trucs de machins et je ne sais quoi encore.
Les contraintes en France pour les entreprises sont aujourd'hui les plus lourdes du monde, pas étonnant que les boites ferment les unes après les autres.
Réponse de le 24/01/2013 à 11:39 :
Ceux qui ont l'envie d'entreprendre et qui sont fait pour cela réussissent malgré les obstacles, ils sont nombreux et ne regrettent en rien leur choix.
Curieusement ceux qui échouent ou végetent se trouvent toujours mille excuses ,c'est toujours la faute des administrations, de la banque etc.... en fait ils ne sont pas fait pour etre travailleur indépendant !!!
Réponse de le 24/01/2013 à 12:03 :
+ 1000
D'ailleurs on constatera que la grande majorité des exilés fiscaux sont des "stars", des rentiers ou des vedettes sur le déclin qui essaient de regagner éphémèrement un peu de leur gloire passée en quittant le pays. Après la sortie de scène grotesque de Depardieu en Russie, je m'attend à encore plus ridicule. N'est-ce pas Brigitte?
Réponse de le 24/01/2013 à 12:14 :
@pnv
Pour écrire de telles inepties, vous êtes probablement un "rentier" qui tire ses revenus des productifs, et qui n'a pas du transpirer dur pendant sa carrière?.
Réponse de le 24/01/2013 à 12:30 :
@pnv, vous devez certainement être un artisan, pour avancer de tels propos. Communiquez votre ape et N° siret si vous assumez vos paroles, que l'on se rende compte par nous même de la véracité de vos propos. Si pas de réponse vous entrez dans la catégorie des trolls.
Réponse de le 24/01/2013 à 12:42 :
pnv est un agent infiltré des chambres consulaires.
Réponse de le 24/01/2013 à 12:42 :
@y a pas à se tromper les propos ne pnv peuvent ne pas ous convenir mais ce n'est pas une raison pour les qualifier d'inepties ils sont au contraire très réalistes il ya heureusement en France des personnes qui réussisisent malgré les contraintes administratives et qui s'éclatent dans leurs entreprises.Arrêtons les discours démagogiques sur la France accusée de tous les maux. Chaque pays à ses avantages et ses travers. sachez aussi apprécier les qualités du pays dans lequel vous vivez et prenez un peu de recul par rapport au modèle libéral anglo saxon qu'on vous vend comme le seul possible. il y a toujours une alternative n'en déplaise aux libéraux!
Réponse de le 24/01/2013 à 12:47 :
@pnv..merci de nous communiquer le nom de la start-up que vous avez crée. Ah excusez, je n'avais pas vu que vous étiez en mode trolling
Réponse de le 24/01/2013 à 13:20 :
@PNV moi je suis petit patron depuis 20ans j'ai réussi car j'ai pas coulé c'est déjà bien, puisque tous les amis que j'avais qui ont monté leurs boites (et dieu sait si ils etaient courageux) ont coulé ! Inscrits-toi comme entrepreneur indépendant ou monte juste une SARL à 1 euros et tu vas vite comprendre. Je prends juste 2 exemples récents , la taxe pro soit disant supprimée en réalité multipliée par 2 à 9 avec la CFE, ou la CSG augmentée 4 fois rien que sous l'ère Sarkozy ... imagine tout ce que j'ai vu passer et avalé comme couleuvres depuis 20ans !!
Réponse de le 24/01/2013 à 14:09 :
Réponse je suis travailleur indépendant depuis 30 ans je déclare un bnc de 48.000 ?/an et je paie beaucoup d'impots , je vis dans un milieu d'artisans et commerçants qui se plaignent biensur mais aucun , je dis bien aucun n'échangerait sa place pour devenir salarié !!!! l'envie d'entreprendre , la liberté d'action, etre maitre de soi meme ...et gagner honorablement sa vie font oublier les tracasseries en tout genre que nous surmontons tous les jours !!!
Réponse de le 24/01/2013 à 15:27 :
@pnv, donnez nous des preuves de vos affirmations. Car un indépendant qui déclare un bnc de 48 000 ?, j'en connais au moins un dans ma ville et dans mon secteur d'activité; Il réalise ses marges sur les compléments alimentaires. Il appartient à la famille des commerçants.
http://www.societe.com/societe/rayon-bio-478389315.html, des preuves, le peuple veut des preuves, ce qui est normal dans cet environnement de désinformation.
Bien à vous.
Réponse de le 24/01/2013 à 15:53 :
Lol, n'oubliez pas que c'est un forum et que PNV ne passe pas devant un tribunal au motif qu'il donne son avis. Et n'importe quel expert comptable pourra vous le confirmer : oui, il y a des gens qui réussissent encore très bien. Sinon, il n'y a qu'à voir à Paris, le nombre de restos qui sont tenus par des gens qui sont arrivés en France il y a quelques années et qui font un chiffre que l'on ne soupçonnerait pas.
Réponse de le 24/01/2013 à 15:59 :
Comme tout travailleur indépendant j'adhère à un centre de gestion agrée ARAPL en ce qui me concerne .Chaque année je recois un état récapitulatif des revenus moyens déclarés par activité des adhérents .Vous avez une fourchette qui part de 22.000 ? jusqu'à 200.000 ? ( orthodontiste ) Mon bnc se situant dans la moyenne des revenus de ma profession .
Le président de la Chambre des Métiers de mon département lui meme artisan du batiment tient à peu pret le meme langage aux candidats à l'installation !!!
Réponse de le 24/01/2013 à 16:00 :
on attend la prochaine reponse .. !! .. !! on en peut plus de ce suspens .. !! ..
Réponse de le 24/01/2013 à 16:06 :
baboul ,kl et autres interrogez les carreleurs,charpentiers couvreurs ,bouchers, patissiers etc...pas de start up des métiers traditionnels exercés avec professionnalisme dans une ville de province de 20.000 habitants .......un seul exemple : boucher 30ans 70.000 ? de revenus annuels déclarés et ce n'st pas une exception !!
Réponse de le 24/01/2013 à 17:57 :
Merci PNV, les posts commencent à devenir intéressant, on commence à parler sérieusement, @HmHm, ce n'est pas l'inquisition, on veut simplement éviter le trolling. PNV joue je le jeu, merci encore.
Réponse de le 24/01/2013 à 19:06 :
c'est bien ce que j'ai dit plus haut, mais je me suis fait gentiment rembarrer , voir le nombre d'artisans courageux, qui ont mis la clé sous la porte @ "on ne nous interdit pas de travailler...
a écrit le 24/01/2013 à 11:11 :
Ne devient pas artisan qui veut, il faut avoir la fibre, être courageux, bien connaitre son métier, avoir une bonne cervelle pour supporter les tracas, et savoir gérer son affaire, mais si ces qualités sont réunies, alors il n'est pas interdit de bien vivre de son job, et c'est bien normal!.
a écrit le 24/01/2013 à 10:49 :
J'ai demandé l'intervention hors contrat annuel d'une entreprise pour nettoyer ma chaudière (qui est récente et en très bon état). On m'a fourni un devis de 80 ? la demi-heure, soit 160 ? de l'heure. La personne qui s'est pointée gagne moins de 10 ? brut de l'heure, et pas plus de 15 ? de l'heure avec les cotisation patronales incluses. Où va le reste?
Réponse de le 24/01/2013 à 11:02 :
Comme le reste des revenus des artisans, sur la costa brava.
Réponse de le 24/01/2013 à 11:17 :
Le reste: 1heure passée chez vous = au moins 2 heures avec déplacement (sans compter que l'ouvrier qui est venu n'est peut-etre pas occupé 100% de son temps alors qu'il a bien 100% de son salaire). Puis charges sur salaire. puis vehicule pour venir chez vous, puis devis (ca prend du temps ca aussi), puis comptable, puis assurance pour l'activité, puis TVA, puis bénéfice pour le "patron" puis impots de l'entreprise 15% à 33%. etc, etc.
Réponse de le 24/01/2013 à 11:26 :
Tout d'abord la personne qui est venu gagne forcément un peu plus probablement 11 ou 12 Euros H+ panier + prime au résultat (sinon il peu y rester 4 H !!), ensuite il y a le véhicule (assurance, essence...), ensuite la secrétaire (prise de RDV ...) , les locaux et le patron (qui a les cou... de le faire) viennent ensuite les taxes diverses, sachant évidement que votre calcul est bidon parce qu'il est impossible de raisonner 160 Euros/H TTC, il y a les déplacements !!! donc en réalité il y a environ 5 interventions jours max en moyenne 15 jours/mois et 10 mois (congés+baisse d'activité l'été...) ! ce qui nous donnes 400 Euros/Jours TTC de CA BRUT soit 334 HT J environ 50100 annuel ! Donc il n'y a pas de costa brava il y a juste surement un revenu correct et une boite qui dégage un peu de bénéfice et encore !! , voilà c'est aussi simple que cela pas de miracle, juste du travail !
Réponse de le 24/01/2013 à 11:46 :
Les ingénieurs en informatique en SSII sont loués environ 375 EUR la journée mais les ingénieurs gagnent 2.5 peut être 3 SMICS par jour. Pour mémoire, dans une SSII y aussi des locaux, des secrétaires, des machine, des chefs... alors je suis désolé mais il y a un problème, le compte n'est pas bon.
Réponse de le 24/01/2013 à 11:50 :
On me change 4 bougies de prechauffage sur mon Renault Espace de 12ans pour la modique somme de 220 euros chez un concessionnaire. La bougie vaut 10-15 euros pièce et le temps à passer est de disons... 15 minutes ! C'est la même chose que vous et la différence c'est tout simplement que je ne le fais pas moi même... Si on veut que ces couts baissent et que les salaires augmentent, ce que tout le monde souhaite, il faut baisser les charges et impots et simplifier le systeme ( le temps perdu en paperasse, compta, declarations, etc ca a un cout). Pour cela il faut commencer par arreter la redistribution à outrance qui est la politique actuelle depuis 10-20-30 ans ???
Réponse de le 24/01/2013 à 12:09 :
@Renault
Exact pour les prix, mais ne venez pas vous plaindre, les bougies de préchauffage se changent très bien sur les Espace Renault, même par un particulier sans grande expérience de la mécanique.
Si vous faites changer ces éléments dans un garage, c'est que vous avez des moyens conséquents.
Réponse de le 24/01/2013 à 12:34 :
Devis artisan A pour raccordement machine a laver : 400 euros
Devis artisan B pour raccordement machine a laver : 120 euros
Réponse de le 24/01/2013 à 13:33 :
je n'ai pas de moyens consequents vu l'age de ma voiture... Je voulais juste illustrer l'ecart qu'il peuit y avoir entre le prix perçu et le prix réel et tout ça en grande partie à cause des taxes, impots et frais de structure des entreprises. Et relisez mon message, je ne me suis pas plaint, c'est juste un constat. Ce qui me gène dans votre post c'est que si tout le monde répare sa voiture, fait sa peinture, sa plomberie, son électricité, répare son électroménager parceque c'est "trop cher", au final c'est beaucoup d'emploi perdus. D'ou l'importance de baisser toutes ces charges qui finissent justement par tuer l'emploi.
Réponse de le 24/01/2013 à 15:45 :
quand on habite en corse....
Réponse de le 24/01/2013 à 17:44 :
@Renault
Ne vous inquiétez pas, si vous aviez été dans mon cas, avec un seul salaire au SMIC et quatre gosses à élever, il y a belle lurette que vous auriez mis les mains dans le cambouis, vous savez, lorsque vous êtes acculé on apprends vite la mécanique, la plomberie, l'électricité et tous les travaux de bricolage, ah ça oui, je peux vous le dire, au départ il y a des loupés, mais après on devient un expert!.
Réponse de le 24/01/2013 à 19:49 :
on peut très bien travailler à 2, pourquoi pas,même à mi temps: ça met du beurre dans les épinards, et ma foi, on peut faire participer pour garder les mioches, papi, mamie, ou tatie...non?
a écrit le 24/01/2013 à 10:45 :
Le probleme est que meme armé de la meilleure volonté, notre système est écrasant. J'ai monté une sarl pour une petite activité en étant salarié par ailleurs et meme avec mon Bac+5 j'ai eu du mal... Et juste pour rire (jaune), l'administration fiscale m'a bloqué 50 000 de TVA pendant 9 mois... avant de me faire un controle fiscal alors que je n'avais pas encore gagné le 1er euro. Et quand je les appelais, il n'y avait jamais aucun problème... juste qu'ils avaient beaucoup de dossiers à traiter et des vacances à prendre (sic). Tout ca pour dire que mon sentiment aujourd'hui est que pour 1 personne qui veut entreprendre, vous avez facilement 3 parasites en embuscade. Franchement, si c'était à refaire, je ne le referai pas... Bon courage aux entrepreneurs, ils leur en faut !
Réponse de le 24/01/2013 à 19:52 :
+100000
a écrit le 24/01/2013 à 10:35 :
il veut plutôt les pousser vers l'assistanat
a écrit le 24/01/2013 à 10:20 :
Comment croire une seconde un gouvernement qui préfère augmenter les charges des Autoentrepreneurs au lieu de baisser celles des artisans ! Encore une annonce sans lendemain, le socialisme Français c'est de la droite en bien pire !
Réponse de le 24/01/2013 à 11:47 :
+1.sans compter la cotisation foncière des entreprises
a écrit le 24/01/2013 à 10:15 :
Qui veut devenir patron voyou avec ce pouvoir ?
Réponse de le 24/01/2013 à 19:38 :
vous savez quoi, ? dans ce capharnaum, actuellement, VIVE le système "D"! CQFD, de toute façon, des retraites, il n'y en aura plus, en attendant il faut vivre, alors : système "D" !! comprenne qui pourra, sauve qui peut!
a écrit le 24/01/2013 à 10:04 :
c est qui sur la photo? Encore une autre ministre? Si l artisanat n emploie pas (faute de taxe..) le président lui oui!!! Mais bon de la à savoir pourquoi? Qui a dit emploi fictif de l État? non là vous êtes mauvaise langue...
a écrit le 24/01/2013 à 9:56 :
Une bien vieille lune, mon arrière grand père me disait aussi que le travail manuel serait revalorisé un jour et que ce jour les gars du bâtiments seraient rois. La belle propagande ne marche plus, les manuels sont et seront mal payés (et dans des conditions difficiles) et les petits patrons sont et seront écrasés de charges.
Réponse de le 24/01/2013 à 10:15 :
Les artisans du batiment ou des métiers de bouche gagnent mieux leur vie qu'un salarié ou un cadre moyen et cela est normal au regard des investissements et du temps passé .
Et ils sont peu nombreux ceux qui souhaitent redevenir salariés : travailleur indépendant c'est un état d'esprit et raler est dans la nature humaine .C'est un milieux que je connais bien ( je suis moi meme travailleur indépendant ) et les représentants des chambres des métiers connaissent bien les enjeux et savent les faire valoir auprés des pouvoir publics avec un certain succés.
Réponse de le 24/01/2013 à 10:56 :
le batiment est en crise, les entreprises ferment les unes derrières les autres
Réponse de le 24/01/2013 à 11:11 :
fabrice , les entreprises peut etre mais l'artisan travaillant seul ou avec un salarié a toujours du travail car il réalise des petits travaux que les entreprises refusent .Le problème des entreprises provient entre autre du fait qu'elles sont tributaires des marchés publics de l'état ou des collectivités locales , en raison des restrictions budgetaires il y a moins de chantiers donc moins de travail .
Réponse de le 24/01/2013 à 19:39 :
+un !
a écrit le 24/01/2013 à 9:54 :
SURTOUT PAS ARTISAN TAXER A PLUS DE 75%
POUR VOUS PLUMER ENCORE ET ENCORE
a écrit le 24/01/2013 à 9:51 :
J'ai voulu créer mon entreprise le 20 Janvier 2012. Le 22 Janvier 2012 je reçois un courrier m'imposant de payer la cotisation foncière des entreprises d'un montant de 1498? et quelques centimes. Je me suis résilié le 23 Janvier. Sacré bon encouragement pour les entrepreneurs...
Réponse de le 24/01/2013 à 10:38 :
A mon avis cela était une arnaque comme en reçoivent en permanence des entreprises souvent avec des entetes trompeuses du style rsi .Si vous lisez en détail cela vous sautera aux yeux rapidement .
Je ne voudrais pas etre méchant mais si vous renoncez en 48 h c'est que vous étiez trés mal préparé et que vous n'aviez pas fait le stage à la chambre des métiers .
Réponse de le 24/01/2013 à 20:03 :
Non pas de stage à la Chambre des Métiers : Autoentreprise. Et ce n'était pas une arnaque, étant donné que le CFE de Béziers m'a confirmé le document...
a écrit le 24/01/2013 à 9:50 :
Faut arrêter de dire n'importe quoi. L'artisanat est une immense source d'emplois et NON, les artisans ne vivent pas moins bien que ceux qui sont au RSA. Source INSEE, un artisan gagne en moyenne 2128 euros net (ça n'est qu'une moyenne). Soit plus qu'un Français moyen (1600 euros). Ce sont donc des métiers intéressants pour nos jeunes.
Mais en lisant les autres commentaires, je remarque que beaucoup ont perdu de vu que l'amour du travail bien fait était aussi une source de gratification pour beaucoup de travailleurs.
Mais pour la droite, la seule valeur pour juger un homme, c'est l'argent. Ce culte du Veau d'Or traduit la faillite morale de la droite française.
Réponse de le 24/01/2013 à 10:17 :
Quelle belle petite musique camarade, tu oublies les nuits blanches et les horaires sans fins. Mais bon, tu peux pas connaitre c'est dans ton ADN de politicien, et je le dis sans parti pris car pour moi tous les politiciens sont à mettre dans le même sac. De belles idées, mais pour les autres.
Réponse de le 24/01/2013 à 10:21 :
J'interviens lors des stages de préparation à l'installation des futures artisans dont le nombre ne baisse pas d'une année sur l'autre .Le président de la chambre des métiers à pour habitude de les mettre en garde en leur disant qu'il faut etre bon dans son métier et non moyen mais que cela n'est pas suffisant , il faut etre également bon gestionnaire et savoir se vendre c'est à dire ne pas négliger l'aspect commercial et relationnel .
Pour conclure le taux de survie à 3 ans est de 65% !!!
Réponse de le 24/01/2013 à 10:44 :
méluche un artisan qui travaille gagne sa vie en fonction du temps passé .Un boucher qui fait 70 heures /semaine déclare un BIC de l'ordre de 80.000 ?/an ce qui correspond au salaire d'un cadre supérieur qui passera à peu pret le meme temps au boulot .........( ne pas oublier l'argent de poche ....ce qui n'st pas toujours déclaré !).
Réponse de le 24/01/2013 à 10:57 :
survivre et vivre, c'est 2 choses differentes
Réponse de le 24/01/2013 à 11:47 :
@elus ps : Vous me ferez toujours autant rire avec vos propos, le mieux c'est de faire l'essai, je vous l'ai déjà proposer, au lieu de nous bassiner avec vos statistiques INSEE.
Bref je ne vais pas encore m'expliquer mais quand ce gouvernement aura compris que ce n'est pas comme ça qu'il faut gérer une économie on en reparlera !!!!
Réponse de le 24/01/2013 à 12:30 :
@PNV, vous oubliez un peu vite les contraintes administratives et surtout le capital qu'il est nécessaire d'investir, et je ne parle pas des cautions solidaires avec le banquier inquisitoire. De mon coté je suis aussi indépendant depuis bien longtemps ( mais c'est seulement parce-que je ne supporte pas les contraintes du salariat). Autrement...
Réponse de le 24/01/2013 à 14:09 :
@elu ps
L'amour du travail bien fait. vous ne manquez pas de toupet. Allez donc voir dans les mairies si vos collègues ont l'amour du travail bien fait, du service voire tout simplement de l'amabilité. Les élus PS sont tous des fortunés planqués alors venir parler du veau d'or, franchement, vous feriez mieux de vosu taire.
Réponse de le 24/01/2013 à 15:51 :
@céline:entièrement d'accord,les propos d'élu ps1 n'engagent que sa motion du ps.dans ma motion nous estimons qu'il ne faut pas diviser les gens et je suis d'accord avec vous,on est très souvent bien reçu dans les mairies,ce qui n'est pas toujours le cas avec bon nombre d'artisans toujours débordés et incapables de vous fournir un devis avant trois mois
Réponse de le 24/01/2013 à 19:41 :
@Méluche c'est absolument véridique !!
a écrit le 24/01/2013 à 9:42 :
J'aimerai bien que Madame la Ministre fasse elle même un stage chez un artisan quelque mois. Elle verrait vite que ce n'ai pas vivable. Moi aussi, écrasé par l'URSAFF, un contrôle après un an d'activité car je fais venir des objets de Russie, si , si, le contrôleur me l'a avoué. Depuis je cherche à me "débarrasser" de mon affaire mais personne n'en veux... Il faut faire quelque chose c'est sûr, mais pas pousser les jeunes de cette façon, cela ne marchera pas. Foutu d'avance !
a écrit le 24/01/2013 à 9:41 :
Le travail manuel: la véritable issue... lisez de Matthew B. Crawford: "l'éloge du carburateur" aux Ed. La découverte.
a écrit le 24/01/2013 à 9:39 :
La première entreprise de France en a peut-être assez de se faire racketter par l'état, comment voulez vous embaucher quelqu'un avec cet assommoir de taxes. Que l'état réfléchisse un peu à l'effet de levier que provoquerait une baisse des charges sociales employeur: moins de charges payées par un employeur = plus de gens qui peuvent travailler = plus d'impôts payés sur le long terme, mais heuuuu ah oui....long terme est un mot compliqué en France pour les politiques!
a écrit le 24/01/2013 à 9:37 :
Se mettre à son compte ; OK, embaucher ; OK . L État crée des pacte, des solutions miracle pour se donner une bonne image. Mais sincèrement, en Franc on peut être stupide mais là ils nous prennent pour des c.... Taxation immense, subvention et aide...faut me dire où les trouver, le RSI quel m...., l Urssaf idem. En fait bosser 50 à 60h/semaine, ne pas en dormir la nuit, pas de congés les premières années, jamais malade... Sans parler à la revente, et cette superbe idée de taxation du capital. Aujourd hui un artisan ou commerçant paye + de 45% de son bénef au RSI, et s il prend pas un ?...et bien il paye quand même le RSI mais pourquoi parceque niveau retraite c est 0, arrêt de travail...on est la catégorie à en avoir le moins je pense, ensuite sur le reste on paye ses impôts sur le revenu en privée. Sans parler en amont de l impôt sur la société... Alors messieurs dames les ministres et compagnie, sortez un peu, on devrait vous mettre dans les émissions TV genre "en immersion totale"...vous comprendrez pourquoi la France va mal.
Je suis à mon compte et fier de l être, en gros je suis un bon pigeon.
a écrit le 24/01/2013 à 9:34 :
encore un truc de maçon pas tres affranchi
a écrit le 24/01/2013 à 9:34 :
il faudrait déjà qu'il arrête de les racketer avec les charges sociales et de piller l'argent de leurs caisses de retraite pour alimenter celle des fonctionnaires
Réponse de le 24/01/2013 à 9:48 :
Ma femme est dans le service public, elle se fait engueuler toute la journée à l'accueil de la sécu pour à peine gagner le SMIC... Et non, elle n'a pas 53 jours de vacances dans l'année et 45 jours de RTT... Ne crachez pas trop sur les fonctionnaires...
a écrit le 24/01/2013 à 9:28 :
C'est vrai ça le meilleur moyen d'aider les entreprises artisanales c'est de leur supprimer le régime d'auto entrepreneur!!!!! C'est sûr cela va créer de l'emploi tout ça pour soit disant protéger la susceptibilité de l'UPA!!!!
Réponse de le 24/01/2013 à 12:36 :
C'est un tres bon statut celui d'auto entrepreneur - il evite du chomage et permet a celui qui est courageux de faire vivre sa famille (en evitant de se separer de ses enfants surtout quand ils sont petits et qu'il y a des gardes alternees) il y a des personnes courageuses et honnetes -
a écrit le 24/01/2013 à 9:26 :
De plus pour avoir le plaisir de former un apprenti il vous faudra verser +/- la moitié d'un SMIC
a écrit le 24/01/2013 à 9:25 :
Vous vous faites des illusions, les métiers de l'artisanat n'embauchent pas, la réalité a rien a voir avec ce que disent les journaux.
un conseil à ceux qui veulent devenir artisans, ne vous fiez pas au chiffres du pole emploi et aux plaquettes des organismes de formation, demander à des gens du metier !!
a écrit le 24/01/2013 à 8:53 :
A force de se faire dépouiller par les Prud'hommes, je doute fort que les artisans soient disposés à se développer et à embaucher. On a atteint un niveau de racket plus que dissuasif. On gagne souvent plus d'argent seul avec un employé qu'avec une équipe de 10. Sans parler des difficultés pour licencier en cas de baisse d'activité. Quant à la reprise de société, le seul obstacle bancaire suffit à lui seul pour ruiner toutes les bonnes intentions.
Réponse de le 24/01/2013 à 9:22 :
Tout à fait didi... Mais s'il n'y avait que ça... Une embauche pour un simple remplacement, entraine une perte sociale. Aujourd'hui un jeune qui bosse perd de l'argent face à ceux qui dorment. Résultat??? sans assurance d'un emploi stable, ils préfèrent rester au minimum social.. Ce pays marche sur la tête.. Quanhd tu bosses, tu as moins d'argent qu'en restant à la maison.. Voila où on en est...
Réponse de le 24/01/2013 à 9:32 :
Augmentez les salaires alors !!!!
Réponse de le 24/01/2013 à 9:57 :
@ a repondu.Tu n'auras plus de client
Réponse de le 24/01/2013 à 9:58 :
didi vous explique qe ce n'est pas une question de salaire mais une question de souplesse dans le droit du travail: pouvoir virer sans menace de prudhomme quelqu'un que vous avez sur le dos toute la journée et qui ne fait plus(pas) l'affaire. Des millions d'emplois ne sont plus proposés par les tres petits employeurs
Réponse de le 24/01/2013 à 9:59 :
augmentez les salaires, ok, et bien on baisse les taxes alors. Demandez à votre patron combien lui coute votre salaire et regardez ce que vous avez au final...
Réponse de le 24/01/2013 à 11:29 :
oui sauf que ce que cotise le patron, c'est toi qui le paie...c'est en moins sur ta paie.. ! !
c'est a ta charge , et pas a la charge du patron !
Réponse de le 24/01/2013 à 11:50 :
et les cotisation patronal vous croyez que c'est qui paie, c'est pas déduit du brut à ce que je sache !!!!
15 ? de salaire net coute env 30 ? faite le calcul pour 156 H....
a écrit le 24/01/2013 à 8:51 :
Alors dans ce cas pourquoi vouloir supprimer le régime autoentrepreneur ? Beaucoup voudraient pouvoir se lancer sans se faire aspirer par l'URSSAF... Les artisans n'ont qu'à baisser leurs tarifs s'ils ne souhaitent pas être concurrencés par les autoentrepreneurs... Et ils ne peuvent pas le faire tant que l'état pompe 60% de leur chiffre d'affaire...
Réponse de le 24/01/2013 à 9:30 :
Parce que l'artisan de base est majoritairement très individualiste : il tape déjà sur les autres artisans parce que "moi je suis le meilleur" !!! alors pensez avec les auto entrepreneurs!!!! La mauvaise foi est une tradition bien entretenue chez les artisans!!!
Réponse de le 27/01/2013 à 0:46 :
@ boaf...Eh bien me voila habillé pour l'hiver. Artisan je suis mais je ne considère pas que les fonctionnaires sont tous des fainéants, que tous les salariés des entreprises se tapent dessus entre eux, que tous les chômeurs sont des profiteurs,etc, etc...Je ne me considère pas " le meilleur", j'ai de l'estime pour mes collègues, je suis honnête envers mes clients, et cela fait trente-cinq ans que ça dure (et je ne me prend pas pour un saint).
Quant au statut de l'auto-entrepreneur tant décrié par les artisans, cela tient au fait qu'il y a une différence de charges et d'obligations avec le statut d'artisan qui fausse la concurrence.
a écrit le 24/01/2013 à 8:46 :
sauf que les jeunes ont compris qu'il vaut mieux exiger des droits acquis dans le cadre de la retraite a 50 ans et de la semaine de 15 heures payees 80, que de bosser comme un dingue, y compris le soir et le we, et de risquer son patrimoine... les gens savent compter!
Réponse de le 24/01/2013 à 9:54 :
n importe quoi! je ne connais personne qui travaille dans les conditions que vous decrivez il faut arreter de monter les gens entre eux! on travaille aussi meme si on est pas a son compte! enerve
Réponse de le 24/01/2013 à 11:58 :
N'importe quoi en effet! Marre des commentaires excessifs de droite et de gauche. Entre ceux qui disent que les patrons sont tous des pourris et les autres que les Français sont des glandeurs ça commence à faire beaucoup. On insulte trop le travail et l'énergie qu'ont au c?ur tant de nos concitoyens
Réponse de le 24/01/2013 à 13:25 :
c'est pas moi qui ai cree le climat deletaire de votre pays.... votre pays c'est une poudriere, manque plus que l'etincelle ;-)))... pour le reste, on regarde les resultats dans10 ans et on en reparle.... je reste extremement serein, moi je conseille uax jeunes francais dynamiques d'aller faire leur vie ailleurs, il y a plein d'opportunites ;-))), et ca evitera les malentendus
Réponse de le 24/01/2013 à 20:16 :
malheureusement, quelque part, c'est ce que les jeunes devraient faire !
Réponse de le 24/01/2013 à 21:59 :
La plupart des paramètres macroéconomiques de la Grande-Bretagne n'est guère impressionnante par rapport à la France. il y a de quoi rigoler.
a écrit le 24/01/2013 à 8:41 :
on prend les vieilles recettes des autres et on se trouve génial d'avoir fait une telle découverte!
a écrit le 24/01/2013 à 8:36 :
"de nombreux métiers artisanaux sont aujourd'hui en tension pour employer", voire, comme dans la production industrielle ou aux métiers de bouche, " Les jeunes ne sont pas idiots faire des heures de travail (42h en moyenne pour les TPE) dans la pénibilité pour se retrouver avec des très bas salaires sans parler des cadences de productivité au maximum et surtout payés des charges pour engraisser l?État et les fonctionnaires qui touchent des salaires plus élevés sans fatigue et sans obligation de résultat et productivité et leurs privilèges (Prime (de 250 euros) pour éviter l'absentéisme avec sans carence pour la sécu, 32h de travail hebdo en moyenne, congés à rallonge, sécurité de l'emploi etc (Voir compte rendu de la cour des comptes)) Bref, 75% des étudiants veulent travaillés dans la fonction publique.
Réponse de le 24/01/2013 à 20:58 :
@RSA Bien dit !
a écrit le 24/01/2013 à 8:28 :
Chic! Comme cela on pourra les écraser de taxes !
Réponse de le 24/01/2013 à 8:52 :
j ai moi même une petite entreprise , j ai un conseil ne vous mettez jamais a votre compte , c est vrai que nous sommes écrasé de taxe.
d ailleurs je souhaite me débarrasser de ma petite entreprise , mais je trouve personne.
Réponse de le 24/01/2013 à 9:57 :
c 'est à mourir de rire les pauvres artisants ils ont plus de sous on leur pompe soit disant 60 %, on va organiser une quête. Stop cela suffit l'artisan est un des métiers qui rapporte le plus . Du boulot il y en a partout les carnets de commande sont pleins. Que ce soit plombiers, electriciens,maçons et les autres tous vous demande une contrepartie en espèces. Suffit les pleureuses
Réponse de le 24/01/2013 à 10:15 :
J'ai 30 années d'artisanat derrière moi; et vu les efforts fournis; l'artisanat, c'est l'enfer !
Aucun intérêt financier, de protection sociale et de retraite.
Nous sommes les vaches à lait du système, les prostitués des caisses RSI.
Réponse de le 24/01/2013 à 10:57 :
à @orange : Du grand n'importe quoi ce que vous dites, de plus il n'y a pas que les artisans du bâtiment, il y a tous les artisans qui fabriquent et qui sont concurrencés par les produits venu d'ailleurs de Chine entre autres et qui survive à peine. Achetez des produits Français au lieu d'insulter ceux qui font l'honneur de notre pays.
Réponse de le 24/01/2013 à 12:54 :
@Robert, alex et taxe. le gros problème des artisans c'est qu'ils sont toujours en train de se plaindre et disent à leurs enfants de ne pas faire le même métier qu'eux et après ils s'étonnent de ne pas pouvoir vendre leur entreprise. Un bon vendeur sait que si il veut vendre un produit (et l'entreprise est aussi un bien marchand) il faut le valoriser et pas ne mettre en avant que les points négatifs.
Réponse de le 24/01/2013 à 14:18 :
Les enfants d?artisans voient surtout la façon dont vivent leurs parents à courir après les chantiers, commencer tôt, terminer tard, découvrir une nouvelle taxe chaque année, le copain de régiment de papa à la retraite SNCF à 55 ans. Les enfants d'artisans se font une idée très rapidement du métier, pas besoin de leur faire une vente.
Je suis enfant d'atisan
Réponse de le 24/01/2013 à 20:19 :
exactement comme chez nous

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :