Les fonctionnaires plus mal traités que sous Sarkozy ?

 |   |  633  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Dans la lignée de la politique du gouvernement précédent, le gel du point d'indice bloque le pouvoir d'achat des fonctionnaires. S'y ajoute la suppression de l'exonération sociale et fiscale des heures supplémentaires. Résultat une perte de pouvoir d'achat pour près de 700.000 fonctionnaires.

Pas une ligne... dans son rapport sur « l'état de la fonction publique et les rémunérations », annexé au projet de budget 2013, le gouvernement parvient à ne pas écrire une ligne sur sa politique de rémunération des fonctionnaires. Le signe, à l'évidence, d'une certaine gêne. Elle s'explique aisément. Car le gouvernement Ayrault reprend à son compte la politique de Nicolas Sarkozy: comme cela s'est fait depuis 2011, il gèle le point d'indice de la fonction publique, dont dépendent les rémunérations des agents.
Le député PS Jean-Louis Gagnaire, rapporteur du budget de la fonction publique, résume sobrement la problématique: « la stabilisation sur la période 2013-2015 des dépenses de l'État, hors dette et pensions, impose le maintien sans augmentation, de cette valeur, hautement symbolique (du point d'indice) » écrit-il dans son rapport.

La masse salariale contenue
De fait, ce gel permet d'éviter toute hausse de la masse budgétaire consacrée aux rémunérations. « A périmètre constant, la masse salariale de l'État hors pensions s'établit à 80,6 milliards en 2013, contre 80,4 milliards en 2012, soit une quasi-stabilisation de ces crédits (+ 0,2 % en valeur) » relève le rapport.
Qui cherche à justifier la politique conduite : « il convient de rappeler que l'augmentation du point d'indice, si elle constitue un signal collectif fort pour tous les agents, profite davantage aux rémunérations les plus élevées. À ce titre, le Rapporteur spécial estime préférable un système d'attribution de points différenciée. Le coût d'une mesure d'augmentation générale du point serait en outre très lourd pour les finances publiques, sans que l'avantage individuel soit à la mesure de cet effort. À une augmentation du point de 1 %, correspond une dépense supplémentaire de près d'1,5 milliard d'euros pour les finances publiques. »

Pas de perte de pouvoir d'achat, sauf...

Cela signifie-t-il que les fonctionnaires perdent du pouvoir d'achat ? Le gouvernement assure que ce n'est pas le cas. Car les fonctionnaires bénéficient de hausses de leur traitement en fonction de leur avancement (le fameux Glissement vieillesse technicité qui représente +2% l'an). Et pour ceux sont l'évolution de carrière ne couvre pas la hausses des prix, une garantie individuelle de pouvoir d'achat a été instaurée par le gouvernement Fillon.
Rien de plus n'a été accordé par le gouvernement actuel.... Qui a plutôt retiré du pouvoir d'achat à certaines catégories, en annulant l'exonération fiscale attachée aux heures supplémentaires ainsi que l'exonération de cotisations sociales, qui représentait 13,76% du salaire brut.

2.299 euros annuels d'heures supplémentaires à nouveau imposées
« Les heures supplémentaires au sein de l'État sont principalement effectuées par les enseignants » souligne le rapport Gagnaire. « D'autres catégories de personnel en réalisent dans une proportion significative (policiers, personnel pénitentiaire, chauffeurs, certains agents de catégories C et B). Sur le champ des dépenses de personnel de l'État, 1,529 milliard d'euros ont été versés au titre de l'ensemble des heures supplémentaires en 2011, contre 1,495 milliard d'euros en 2010 et 1,431 en 2009, soit une hausse de 4,5 % entre 2009 et 2010 puis une nouvelle hausse de 2,3 % entre 2010 et 2011 ». Pas moins de 680 826 agents, soit près d'un tiers des fonctionnaires d'Etat, ont réalisé des heures supplémentaires entrant dans le cadre de la loi TEPA en 2011, pour un montant total de près de 1,6 milliard d'euros, soit 2 299 euros par bénéficiaire d'heures supplémentaires (hors militaires et enseignement privé sous contrat). « Les principaux bénéficiaires restent les agents du ministère de l'Éducation nationale tant en termes d'effectifs (58 %) qu'en termes de montants versés (66 %), loin devant le ministère de la Justice et le ministère de l'Intérieur, de l'Outre-mer et des Collectivités territoriales » relève le rapport.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/02/2013 à 18:14 :
très beau reportage hier soir sur le Tadjikistan, durs labeurs, et une école où on fait avec les moyens du bord, des enseignants dévoués, des élèves respectueux et avides d'apprendre, et un résultat d'alphabétisation.....supérieur à celui de fla france !!!!!! notre armée de 1,5 millions de fonctionnaires (dont 20 000 n'ont jamais enseigné !) , le plus gros budget du budget national, avec ordinateurs.... fait moins bien que la tadjikistan !!!!! il est vrai que chez nous il n'y a pas la même motivation de part et d'autres, que les élèves peuvent insulter les profs incapables de tenir une classe et qui ne veulent pas "collaborer" si certains fument du H qu'ils sont prêts à libéraliser pour avoir la paix (qui détruit les neurones des jeunes) et qui réclament toujours plus de moyens, d'effectifs... pour toujours plus de dégradation des résultats !!! il faudrait commencer à travailler l'efficacité, la discipline, les méthodes, la paye au mérite, les horaires....et le président au lieu de partir améliorer sa cote en pilonnant le mali aurait mieux fait de libérer nos banlieues !!! quel gâchis d'argent bien mal employé et qui tue l'économie par les impôts...aucune conscience du ridicule de la situation et des énormes progrès à faire tout en dépensant beaucoup moins ! pas la honte, la haine d'être obligé de subir cette dégradation permanente des résultats et d'être obligé de payer une fortune pour être plus mauvais que le tadjikistan !!!!
Réponse de le 03/02/2013 à 18:33 :
Très beau plaidoyer pour une France qui part en quenouille et que je ne reconnait plus. Je suis à 100 % d'accord avec vous.
Réponse de le 03/02/2013 à 18:47 :
100% d'accord, constat accablant et qui montre qu'il n'y a pas de problème de moyens en France, mais d'efficacité, de pilotage, de récompense au mérite... le système est en léthargie et inconscient du monde de la vraie vie..c'est effectivement pas + 60 000 qu'il fallait faire mais - 200 000 si on applique les méthodes de la finlande (cf ocde) pour passer de la 22eme place à la 3eme avec 30% de dépense en moins par élève !!
Réponse de le 03/02/2013 à 22:19 :
je suis d'accord, je suis fonctionnaire et il faut savoir se remettre en question, il y a de très gros progrès à farie. Et je suis pour un régime unique de retraite et des contrats privés CDD ou CDI, rien ne justifie tous ces systèmes différents incompréhensibles. Mon mari est dans le privé, et j'avoue que la façon de travailler, de s'adapter est sans commune mesure. Les fonctionnaires seront respectés et reconnus s'ils sont efficaces, s'ils ont des résultats, si le client est content, parce que le citoyen n'est pas un usager comme le dit la CGT mais un client, il paye pour un service. Quand on aura fait ce chemin on sera déjà bien mieux respectés et on sera en position de force pour discuter ; aujourd'hui on a aucune crédibilité, il faut voir les choses en face et les politiques qui semblent défendre la situation existante ne font que nous enterrer un peu plus, car vu la situation financière, ces mêmes vont être contraints de baisser nos salaires, nos retraites...
Réponse de le 28/05/2013 à 8:07 :
Je suis un troll, et en fait je me fais donc passer pour un fonctionnaire pour mieux faire passer mes idées.
a écrit le 02/02/2013 à 19:21 :
aucun chef d'etat ne leur deroule de tapis rouge?
a écrit le 02/02/2013 à 15:52 :
aucune optimisation interne, aucun gains de productivité, aucune mesure d'efficacité... dans les entreprises, le domaine administratif et gestion ont fait plus de 50% de gains par l'informatique, l?administration qui n'est que administrative n'a fait aucun gain, au contraire, ils continuent à recruter ... si on applique le système fiscal suédois, on peut passer de 150 000 agents à 8 000 !!! les méthodes de la finlande en terme d'éducation (ocde) permettraient de passer de le 22eme à la 3eme en dépensant 30% de moins par élève... les gains sont colossaux mais rien ne bouge, le système politico-administratif se serre les coudes, il est solidaire, c'est le même milieu, les politiques viennent du public et y retournent... alors pas question de changer ce cocon douillet, notre tonneau des danaides
a écrit le 02/02/2013 à 15:39 :
c'est ce que dit FH, le PS, les administrations... mais solidaires de quoi ? de ne pas vouloir faire les réformes qu'on fait les pays qui se développent maintenant très bien en baissant ces énormes charges, en optimisant les organisation st dépenses, en mettant des régimes uniques... et donc le message est : on garde notre confort, nos dépenses totalement incontrôlées, notre retraite, nos salaires, nos 35h..les députés et sénateurs gardent leurs caisses noires, leur mille feuille... et en conséquence, on vous étouffe d?impôts et de charges et donc c'est le privé qui est renvoyé dans encore plus de misère, de chômage, de précarité pour financer le tonneau des danaides du public ... soyez solidaires !!! nous prennent pour des buses !!! on va être solidaires pour plus d'emploi et on va vous aider à vous réformer !! on ne va pas crever pour votre gâchis que vous nous facturez !!!
a écrit le 02/02/2013 à 15:33 :
le problème c'est la dette qui est provoquée par la dépense publique, la plus grosse et la plus inefficace d'europe. Les pays qui ont fait les réformes en optimisant le domaine public et politique ont fait de trés gros gains de dépense, ce qui permet d'utiliser cet argent pour financer la relance : finlande, suéde, québec..Et la france peut faire 30% de gains tout en apportant encore plus de services, ce qui va permettre de baisser les impôts, diminuer les charges, financer le développement plutôt que l?asphyxie totale par les impôts et charges qui tuent massivement l?emploi. Et les fonctionnaires pourront être bien payés pour les plus mal payés, s'il y en a beaucoup moins, sachant que la retraite moyenne est de 1100e dans le privé contre 1700 dans le public, et qu'il y a 4% d'augmentation dans le public contre 1% dans le privé (du aux augmentations mécaniques d'échleon oubliés par les syndicats)
a écrit le 02/02/2013 à 0:33 :
A gauche comme à droite depuis 2007,il y a une propagande de nos politiques qui veut faire passer le nombre trop important de fonctionnaires comme le principal problème de notre pays:ils sont responsables de l'immense déficit budgétaire de notre pays.Pour rappel,1818 milliards ce qui fait une dette de plus de 28 000 euros par habitant si on répartit cette dette sur les 65 millions de Français.Seulement,gros pays=grosse dette.La dette publique des USA est proportionnellement équivalente à la notre.Il y a des états en Europe qui fonctionnent très bien et qui ont un déficit public proportionnellement inférieur à celui de la France comme par exemple la Belgique.La Belgique a à peu près le même modèle social et public que le notre.Il y a 11 millions de belges,une dette publique de 1135 euros par habitant mais le secteur public représente 26 % de l'emploi total contre 20 % en France.Alors,il est où le problème?En Belgique,il y a plus de personnel dans les hopitaux, plus de crèches,plus de maisons de retraite et plein d'autres services publics plus développés qu'en France et de meilleur qualité et moins chers qu'en France. C'est peut-être le nombre qui fait la qualité et en plus le salaires des fonctionnaires belges sont équivalents voire supérieurs.En 2012,les fonctionnaires belges ont eu une augmentation de leurs revenus de 200 ? pour les wallons et de 500 ? pour les flamands.La vie y est moins chère et on y paye moins d'impôts d'où l'exil fiscal de nos compatriotes les plus riches vers la Belgique.Mais,la Belgique est un petit pays et ne pourrait pas absorber l'exil de millions de Français mais de quelques privilégiés oui.Sinon,le salaire de base du fonctionnaire en Belgique est équivalent à celui du même fonctionnaire français c'est-à-dire le Smic.Est-ce un privilège?Par contre,gel des salaires des fonctionnaires depuis 2 ans et 0,6 % d'augmentation/an entre 2007 et 2010.Après,on va me dire sécurité de l'emploi et retraites plus élevées mais c'est pareil en Belgique!Mais,en France,ne vous inquiétez pas le gouvernement précédent et celui-ci s'occupent des suppressions d'emplois et de la remise en cause de la sécurité de l'emploi au niveau de la fonction publique.Par contre,pas de prime équivalente à 2 ou 3 mois de salaires en plus comme cela se fait dans beaucoup d'entreprises dans le privé.
Après,pour moi le principal problème en France ,c'est le chômage.Mais,ça licencie sec en ce moment malgré les promesses du candidat Hollande.Succession de plan sociaux: Peugeot -5000 emplois, Renault -7500,Virgin -1500,Sanofi -900(départs volontaires pas de licenciements selon M.Montebourg) ,Mittal Florange -600.
Il y a d'autres grands problèmes qui ont un lien avec le domaine public:
-360 hauts fonctionnaires en France gagne plus que le président de la République c'est-à-dire plus de 16 500 ?/mois.C'est gens-là se goinfrent comme les grands chefs d'entre- prise.
-la Belgique a continué à fonctionner sans gouvernement pendant un an sans problème. Est-ce qu'un pays a réellement besoin d'un gouvernement quand un pays et son admi- nistration continue à fonctionner sans?Est-ce que nos politiques de droite ou de gauche sont suffisamment en prise avec la réalité du quotidien de la majorité de leurs conci-toyens pour gouverner de façon efficace et réaliste?C'est juste plus facile d'opposer fonctionnaires et salariés du privé.
Réponse de le 02/02/2013 à 15:37 :
pas d'accord, la dépense publique (la plus haute d'europe) qui engendre la dette tue massivement l'emploi. C'est une gestion déplorable, il est suicidaire de dépenser plus qu'on a de recette, et la conséquence est l'augmentation des impots, des charges, l'étouffement des ménages et de l'économie, l'arme de destruction massive de l'emploi. Il faut gérer comme la suéde, comme une PME, ils dépensent beaucoup moins tout en apportant beaucoup plus de services et les gains servent à financer la relance de l'économie : le cercle vertueux
a écrit le 01/02/2013 à 21:53 :
La fonction publique n?importe pas puisqu?elle a la sécurité d?emploi, ce qui importe c?est le chômage donc la croissance.
a écrit le 01/02/2013 à 21:22 :
Le politique est là pour faire son beurre sur le malheur des gens? il vous passe la main dans le dos en signe d?amitié et il vous fait les poches? Pour la population depuis des décennies, c?est toujours de pire en pire ! Ils vous font comme ça, le bras au dessus de la tête, allez hop, grand seigneur, grand projet non rentable, faisons des tunnels à 25 milliards ! ça se prend pour Louis 14 ou Napoléon!
a écrit le 01/02/2013 à 21:05 :
Et le racket policier, ça finance l'activité? En tout cas ça n'empêche pas la drogue chez les profs!
a écrit le 01/02/2013 à 20:52 :
Tout ce que la population fait, l?Etat le détruit : le niveau de la dette est clair? la croissance est néantisée ! Et même on devrait parler de cette dette pour consommer de la génération des boomers? c?est la fête, pour victimes, les jeunes générations?
a écrit le 01/02/2013 à 18:21 :
je rigole et je suis content il on voulu leur hollande il on qu il assume et en plus il on la sécurité de l emploie et au point de vu des heures il son les plus rémunérait vus le nombres heures travailler par rapport au salaires non il on non asse 4 mois de vacances paye et en moyen des journées de 6 heurs alors stops arête de vous plaindre regarder un fonctionnaire il arrive en retraite il et tous neufs il peuvent tenir jusque 80 ans au boulots il ne serons jamais user non et non il on non assez aller au boulots les nantis
Réponse de le 01/02/2013 à 18:44 :
entièrement d'accord avec vous.de plus ils n'ont pas honte de faire grève, ils ne risquent pas leurs emplois eux!!!! alors que dans le privé tout ferme
Réponse de le 01/02/2013 à 22:10 :
D'abord, les professeurs n'ont pas tous voté Hollande. D'autre part, ce message contient tant de contre-vérités que je ne relèverai pas. Mais quand même, quand jojo s'exprime, il faudrait qu'il apprenne à écrire normalement, sans fôôôte, lisiblement, ah ! les harnieux : jojo vient enseigner pour avoir, à bac+5, 2200? après 22 ans de carrière ! Viens, viens (mais il faut passer le concours comme les cons qui courrent
Réponse de le 01/02/2013 à 22:12 :
Correction
Je rigole et je suis content, ils ont voulu leur Hollande, ils l'ont, qu'ils assument et en plus ils ont la sécurité de l'emploi et au point de vue des heures ils sont les plus rémunérés ..... Bref, sans commentaires, vous êtes sûrement allé à l'école publique pour écrire aussi bien !
a écrit le 01/02/2013 à 17:59 :
Les fonctionnaires plus mal traités par la gauche que par la droite, une des raisons, avec la féminisation et les problèmes d'incivilités, pour laquelle les enseignants votent de plus en plus à droite. La droite continue de taper sur le corps enseignant pour plaire à son électorat, et qu'il est toujours bon d'avoir un bouc émissaire comme la gauche le faisait sur les patrons dans les années 80. Quand au PS, il se persuade qu'il a un réservoir de 800000 électeurs. Grave erreur de sondeurs qui n'ont toujours pas compris que les enseignants rechignent à avouer qu'ils votent à droite.
Réponse de le 09/03/2015 à 23:48 :
Angleterre 12 millions de pauvres, Allemagne 15 millions de pauvres... Certes, ils ont réussis à envoyer les chômeurs.... dans la pauvreté pour faire baisser le nombre officiel du chômeur.
a écrit le 01/02/2013 à 17:44 :
Les fonctionnaires ne sont jamais mal traités que ce soit un gouvernement de gauche ou de droite, aucun n'ose toucher à leurs privilèges., sauf lorsque le jour arrivera où l'état ne pourra plus les payer.
a écrit le 01/02/2013 à 17:42 :
Hollande n'avait qu'à continuer la méthode Sarkosy ne remplacer qu'un fonctionnaire sur deux et les fonctionnaires en moindre nombre donc avec plus de charges auraient été mieux rémunérés.On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.
Réponse de le 01/02/2013 à 18:23 :
Hollande a annoncé 65 000 postes créés en cinq ans pour la police l'enseignement et la justice...mais il a annoncé aussi que ces postes seront financés par le nom remplacement d'autant de fonctionnaires partant. Autrement dit il n'augmentera pas le nombre de fonctionnaires...et comme c'est plus de 60 000 fonctionnaires qui partent en retraite par an, c'est donc 60000 x 5 - 65000 fonctionnaires qui partiraient, soit 235 000 . Sous Sarkozy, cela aurait été 60000 x 5 / 2 = 150 000 fonctionnaires qui seraient partis. Hollande ou l'art et la manière de cacher son jeu.
Réponse de le 03/02/2013 à 20:42 :
bien d'accord, plus fourbe que flanby, connais pas. Il n'a pas fait l'ena pour rien, voir le livre de Saby, promotion ubu roi, un vrai délire
a écrit le 01/02/2013 à 17:41 :
depuis 1981 la fonction publique avait un appui gouvernemental de droite ou de gauche comme il n'y en a jamais eu ailleurs. En trente ans l'obsession syndicale du "toujours plus nombreux" ajouté aux 35 heures et aux augmentations généralisées a fait exploser la facture vers des sommets.
A tous les fonctionnaires qui font bien leur boulot: Les syndicats et le gouvernement vous ont bradés pour reduire le chomage en multipliant les postes inutiles. Toute augmentation minuscule coute trop, et le seul relevement des bas salaires de fonctionnaires qui est entrainé par le relevement automatique du smic nous coute un point de croissance et crée indirectement 300 000 chomeurs.
Fonctionnaire, j'ai parié ici lors de son alection que Hollande serait le premier a baisser nos salaires.
a écrit le 01/02/2013 à 17:36 :
S'il n'y avait que les fonctionnaires, mais à tous les niveaux les Français sont mal-traités par Hollande et son gouvernement fantoche, la France n'a jamais été aussi bas, les seuls qui puissent se réjouir de cette mascarade politicienne sont les homosexuels, les étrangers, les anti-riches et encore, je préfère ne pas aller plus loin pour ne pas être censuré .A tous ceux qui ont voté Hollande, la France ne leur dit pas merci .
Réponse de le 01/02/2013 à 17:47 :
"Que c'est triste, snif, mon beau pognon, Bouahhh que l'état est méchant..." : telle est la complainte du couineur français, celui qui se plaint toujours et crie avant d'avoir mal ...
a écrit le 01/02/2013 à 16:59 :
c'est sous la droite que les fonctionnaires ont été le plus choyés.Conviction?Démagogie?Peur?Electoralisme?C'est d'ailleurs leur dernière carte à jouer pour tenter de revenir éventuellement un jour aux affaires.
a écrit le 01/02/2013 à 16:41 :
J avai dis qu avec HOLLANDE les fonctionnaires seraient mis au supplice bien supérieur au quiquenat de SARKOZY et j ai gagne une bonne soirée dans une taverne en VENDEE pendant que j y serai pendant les vacances et je reste en meme temps très sarkoziste car qu on le veuille ou non c'est un homme qui n a pas voulu augmenter les impots dans les dernierrs mois de son quinquenat.car lil pensait qu il serait réelu mais la FRANCE a voulue s en débarasser et bien maintenant manger votre pain noir.
Réponse de le 01/02/2013 à 18:47 :
malheureusement ceux qui ne l'on pas voulu subissent aussi,on devrait pouvoir les foutre dehors et changer ce gouvernement de m!!!!!!!
a écrit le 01/02/2013 à 15:56 :
Les fonctionnaires ne sont pas légitimes à réclamer. même si le point n'est pas réévalué, comme ils en ont à l'ancienneté, leur traitement augmente, tandis que dans le privé, non.
Ils ont d'excellentes retraites, la sécurité de l'emploi, .. de multiples avantages
Réponse de le 01/02/2013 à 16:42 :
De la même façon, tous ceux qui ont des revenus indexés (y compris les retraités du privé donc) n'ont pas à réclamer quoi que ce soit quand les revenus moyens "nets" des actifs du privé stagnent ou baissent !
Réponse de le 01/02/2013 à 17:31 :
Le problème de la fonction publique n'est pas forcément que les fonctionnaires sont trop payés mais qu'ils sont mal gérés. Pourquoi avoir une gendarmerie nationale et une police nationale? Pourquoi est-ce que l'académie nationale comprend-elles le plus de salariés en Europe?
Avez vous comparé le salaire moyen d'un prof francais avec celui d'un autre prof européen? Vous verez que les profs francais sont mal payés parce qu'ils sont trop nombreux et ils sont trop nombreux car ils sont tout simplement très mal gérés.Dans d'autres pays un prof doit enseigner au minimum 2 à 3 matières diférentes, et sont gérés à un niveau régional pour plus de flexibilité.
a écrit le 01/02/2013 à 14:15 :
Que les socialos et les UMPistes cessent de faire semblant de s'opposer ! Le PS est le parti des fonctionnaires et des cadres bobos. L'UMP est le parti des retraités. Les politiques défendent leurs clientèles. L'intérêt général n'existe plus et il n'y aucun homme d'état à l'horizon. A ceux qui ne sont ni fonctionnaire, ni retraité, continuez à voter si ça vous amuse mais ce sera sans moi...
Réponse de le 01/02/2013 à 14:27 :
Faites moi plaisir, faites une distinction entre les retraités, il y a ceux qui ont payé et sont à jour dans leurs cotisations ( privé) et les autres qui n'ont JAMAIS PAYE et qui touchent plus que les premiers !
Réponse de le 01/02/2013 à 16:50 :
Vous n'avez pas compris le principe "Ponzi" de la répartition : vous avez cotisé pour payer la retraite des vieux lorsque vous étiez actif vous-même. En ce temps là, l'espérance de vie, celle des hommes en particulier, n'était pas aussi élevée ! En plus les classes de l'après guerre 14-18 étaient creuses. Aujourd'hui il y a de plus en plus de retraités qui vivent de plus en plus vieux et les cotisants ont un poids croissant à supporter pour financer les pensions (15% du PIB, ce qui est un record du monde). Le système va exploser tout simplement parce qu'il n'y aura plus assez de cotisants avec les ravages du chômage et la diminution tendancielle du nombre d'actifs, pour payer les retraites. Les socialistes qui n'ont aucun courage, laisseront courir l'inflation pour neutraliser l'augmentation des pensions (les UMPistes eux auraient encore remonté les cotisations et encore reculé de quelques années l'age de départ et la retraite à taux plein, pour préserver la rente de leurs électeurs âgés, qui eux sont à partis largement avant les 60 ans en moyenne, voire avec moins de 37,5 ans de cotisations...) Bref, il y a les générations insouciantes et les générations sacrifiées...
Réponse de le 01/02/2013 à 17:22 :
Toujours les mêmes bêtises rabâchées et fausses : les fonctionnaires paient des cotisations retraite que cela vous plaise ou non. Et arrêtez votre laïus sur le hors-bilan, parfaitement inadapté pour évaluer les retraites : on n'utilise pas ce dispositif pour le privé alors pourquoi le faire pour le public !
François
Réponse de le 01/02/2013 à 17:22 :
@UMP et socialos manipulateurs: c'est en ayant de tel préjugés que l'on fin par faire les mauvais choix politiques. Pire encore, les politiques utilisent ce genre de préjugés à leurs propre escient pour gagner les élections (marketing). Il n'y a pas de politique de droite ou de gauche, mais des parti politiques qui se positionnent dans l'electorat tel un produit de grande consommation sur le marché. Pour palier à ce problème il faut apprendre à depecer, analyser et critiquer le contenu des programmes politique et non pas fantasmer sur des position idéologistes et simplistes. Le problème de la politique en France un électorat facilement manipulalable et des médias peu constructif sur l'approche critique.
Réponse de le 01/02/2013 à 17:50 :
@ préjugés
Vous m'avez l'air passionné de politique et vous aimez voter pour des politiciens professionnels, comme la grande majorité des français : tant mieux pour vous et quelque part ça occupe d' "analyser" l'offre marketing de ces beaux messieurs. Mais ça pourrait bien vous passer avant que ça me reprenne...
Réponse de le 01/02/2013 à 18:37 :
à @VOLTR : Comme chef d'entreprises, je n'avais pas le droit d'inscrire des dépenses au HORS BILAN! Les cotisations de mes entreprises étaient EFFECTIVEMENT PAYEES! ce qui n'est pas le cas pour bon nombre de fonctionnaires, les retenues figurent sur la fiche de paie, mais ne sont que VIRTUELLES, car JAMAIS créditées sur un compte ! Et lisez les rapports de la Cour des Comptes ! Vous cherchez comme bon socialiste à toujours nier l'évidence.
Réponse de le 01/02/2013 à 18:56 :
à @VOLTR : je vous ai indiqué que j'avais lu le rapport de CdC, je vous ai donc donné mes sources! Donnez-moi les vôtres..... où sont versées vos cotisations ? merci de répondre
Réponse de le 01/02/2013 à 19:11 :
à @VOLTR : par ailleurs c'est l'état qui à mon insu ponctionne dans les caisses du privé où j'ai payé (exemple EDF = 4,5 milliards, etc...)
Réponse de le 02/02/2013 à 13:28 :
à @voltr : où avez-vous vu une forme pyramidale Ponzi ? Quand l'état prend dans les caisses de retraite du pivé pour payer des retaites à des employés EDF , qui sont en retraite MAINTENANT ! in fine mes cotisations et mes impôts ACTUELS servent bien à payer des retraites ACTUELLEMENT!
a écrit le 01/02/2013 à 14:11 :
Je ne pense pas que le point d'achoppement de la dispute se situe entre des dirigeants de grosses entreprises recevant des salaires mirobolants et des fonctionnaires recevant des privilèges (car à peu prés tout le monde est d'accord pour dire d'un bord comme de l'autre que ce sont des abus à combattre) mais bien entre les entrepreneurs de PME écrasés par les charges et les fonctionnaires besogneux et méritants!!! en fait le point d'achoppement est entre les planqués de tout bord!!!!! On ne peut aujourd'hui augmenter ou donner une prime à personne, n'en déplaise aux promesses de campagne, par contre, si on veut aller vers plus d'équité, on doit faire le ménage en supprimant les abus des 2 rives !!! Les fonctionnaires se plaignent souvent de la "jalousie" pourtant elle n'est que le contre point au mépris ressenti par les petits entrepreneurs qu'on accable de cotisations sociales, d'assurance, de frais divers et variés....!!!! Avant Hollande c'était déjà comme cela sous Sarkozy et même sous les précédents. Rien de nouveau sous le soleil. Les français votent celui qui a le plus communiqué et quelques mois plus tard sont déçus par celui qui s'est bien vendu parce que une fois l'euphorie des campagnes passée, chacun retourne très rapidement à la réalité !!!!!!!
a écrit le 01/02/2013 à 14:07 :
Arretez de nous parler de l'agite,c'est un nul.
a écrit le 01/02/2013 à 13:26 :
Tout , ... tout , Tout sauf SARKO ... Tout un programme ...
Le changement , ... c'est maintenant , ... Les Socialistes osent laisser dire et donc reconnaissent .... que ces " nantis " gagnent " plus de 400 euros au regard du public , ... que eux , .. " nous " travaillons encore plus ... au quotidien ... pour leur faire leur salaire toujours en augmentation ... rien que déjà ...le fait de vieillir ... dans leurs bureaux ... !!! La Honte - Mais , un jour comme tout à une fin ... La Droite l'a rêvée ... les Socialos ... le feront et l'auront fait ... !!!
Tous ensemble , tous ensemble ... Hé ... Hé ... !!! - Trop drôle ... Lol !
a écrit le 01/02/2013 à 13:09 :
Amis fonctionnaires, vous avez voté pour le changement et vous l'avez le changement, mais, à vous écouter il me semble qu'en faite vous étes les dindons de la farce. Rappelez-vous du temps de Sarkozy, vous aviez les possibilités de faire des heures suip non taxées, vous aviez des primes au mérite mais voilà il vous fallez le changement. Alors vous n'avez qu'à vous en prendre qu'à vous meme, et il me semble que pour ces temps difficiles que nous dans le privé nous supportons, votre révendication est indécente voir irréfléchie. La prochaine fois quand vous voterez, réfléchissez bien avant de mettre au pouvoir des gouvernants marxistes, qui préférent les sodomites aux gens normaux
Réponse de le 01/02/2013 à 13:29 :
revois ta conjugaison du verbe falloir, ignare : il vous fallAIT !!!
Réponse de le 01/02/2013 à 13:46 :
Petit!!!
Réponse de le 01/02/2013 à 17:59 :
@ano
Sachez que les personnes qui s'expriment ici au travers de ces posts n'écrivent pas pour se faire "jauger" sur l'analyse sémantique, ni lexicale ni grammaticale, mais pour faire valoir leur point de vue, et c'est amplement suffisant!.
a écrit le 01/02/2013 à 12:57 :
il est indécent quand il y a3,5 millions de chomeurs , plus 40.000 tous les mois et 3 millions de précaires de venir se plaindre alors qu'ils ont un travail à vie sans contrainte , 35 heures , retraite basée sur les 6 derniers mois

ce pays n'est fait que d'égoisme géré par des politiciens intéressé ( exemple du non cumul refusé!)
Réponse de le 01/02/2013 à 14:31 :
c'est ce que j'appelle du capitalisme d'état car au profit de certains corporatismes comme la fonction publique, EDF, etc...ceux que j'appelle les ZOMBIES (des personnels qui vivent du sang et de la peine des autres sans rien produire !)
Réponse de le 01/02/2013 à 15:53 :
EDF : mea-culpa ceci ne concerne pas les employés du Réseau!
a écrit le 01/02/2013 à 12:45 :
Après les 3 premiers piliers, les fonctionnaires, les retraités rentiers, les cadres technocrates des grands groupes, le 4ème pilier qui parachève l'immobilisme et le conservatisme à la française est bien sûr constitué de nos chers élus : politiques, syndicaux, patronaux et associatifs. Les travailleurs et créateurs de richesses étant minoritaires et ne possédant aucune capacité de nuisance contrairement aux 4 piliers, il leur reste comme moyen de rétorsion à l'exploitation qu'ils subissent une seule chose à faire : fuir. Jeunes : si vous n'êtes pas héritier ou fils de membres des 4 piliers : barrez-vous !!!
Réponse de le 02/02/2013 à 6:45 :
vous en oubliez beaucoup:syndicats ,médias banques bétonneurs etc..
a écrit le 01/02/2013 à 11:53 :
A cause du laxisme des 15 dernières années, ce gouvernement va devoir faire comme le gouvernement Jospin qui malgré ses défauts de communication avait vraiment pris le taureau par les cornes: améliorer le budget et diminuer la dette, donc prendre des mesures impopulaires, et donc également, se faire sortir avec pertes et fracas en 2017 en permettant au camp adverse de refaire des cadeaux au CAC40 et creuser la dette de 600 milliards supplémentaires en 5 ans...
Réponse de le 01/02/2013 à 12:15 :
La croissance sous Jospin était phénoménale (3%/an), ce qui a fait baisser les déficits, et non sa politique irresponsable handicapante pour l'avenir (les 35h). Heureusement Hollande semble bien moins démago (dans ses actes, pas dans ses discours: cf. ses promesses de campagnes illusoires et non tenues!).
a écrit le 01/02/2013 à 11:43 :
Dans le privé, quand une entreprise est dans le rouge, elle est liquidée, les employés sont licenciés... dans le public, quand l'état est en déficit, les employés vont dans la rue pour demander une augmentation... Il est compliqué dans ces conditions de se comprendre et de se respecter: pour ma part, auto employé, certains mois (comme Janvier 2013) sans salaire parce que pas de boulot (et pas de chomage ni de complements puisque auto employé donc je suis un enfoiré de patron!), voir tous ces gens dans la rue me fait simplement mal au ventre!
a écrit le 01/02/2013 à 11:21 :
Ceux qui ont voté Hollande n'ont pas a se plaindre...c'etait vu d'avance!!!!
Réponse de le 01/02/2013 à 14:56 :
@ dsl ; Je ne sais pas si Hollande connaissait la situation , mais force est de constater qu'il a viré la barre .
Salaire et effectif sont au menu, et là il tire dans son électorat....une marge de maneuvre pas évidente.
N'oublie pas les 2000 Md de dettes et le retour à 3% de déficite....Les agences de notations observent,
Pierre, Paul il faut faire le boulot....allez FLANBY!
a écrit le 01/02/2013 à 11:09 :
l'Administration on le voit tous les jours fonctionne mal et coûte cher, certains fonctionnaires ne sont pas très payés alors qu'ils apportent un réel service à la communauté pendant que d'autres sont inutiles et contribuent seulement à augmenter la charge du contribuable. Mais voilà nous sommes englués dans une théorique du toujours plus, il n'y a donc pas de progrès possible. Diminuons la taille de l'Administration, supprimons les doublons, les procédures inutiles et alignons le public sur le privé.
Réponse de le 01/02/2013 à 11:26 :
Certes, les procédures sont à revoir , mais hélas la peur de devenir plus inutiles encore certains fonctionnaires risquent de manifester dans la rue, ce que craindra la gauche plus encore que la droite.
Ils nous faut des élus organisateurs et non des stars du discours.
Je le répète : Que l?on nous présente aux primaires de touts genres des chefs d entreprise ayant réussi, autodidactes si possible.
a écrit le 01/02/2013 à 10:45 :
Les conservateurs sont dans la rue, ils nous mettent sur la paille, et ils demande encore plus.
A quand une Europe Federale et un nombre moyen de fonctionnaires et d'elus. Pour l'instant nos conservateurs sont payé en faisant de la dette, construisant ainsi notre propre faillite.
a écrit le 01/02/2013 à 10:40 :
Salarié du privé, je propose que les fonctionnaires, qui défendent le bien être de tous les salariés, incluent dans leurs revendications le glissement vieillesse-technicité pour le privé.
Réponse de le 01/02/2013 à 18:06 :
Les urssaf publient des chiffres sur l'évolution de la masse salariale. En dehors de l'année 2009, l'évolution de la masse salariale du privé a été toujours superieure a 2%, Valeur du GVT. Elle a oscillé auour de 4% par an.
a écrit le 01/02/2013 à 10:36 :
Dans le titre il faudrait remplacer fonctionnaires par Français, et le point d'interrogation par un point d'exclamation.
a écrit le 01/02/2013 à 10:21 :
amis fonctionnaires vous aussi vous allez connaître la misère il faudra vous y faire... la gauche A le sale boulot ..a faire .....
a écrit le 01/02/2013 à 9:58 :
Dans les années 1980, aux cadres supérieurs du secteur privé en formation, l?exemple qui était donné concernait la plus mauvaise organisation qui soit: Le monde des fonctionnaires.
Des exemples qui seraient hilarants s?ils ne nous avaient pas conduits au déclin que l?on connait existent encore très certainement. S attaquer au problème du manque d organisation aurait le mérite de ne pas dresser les travailleurs les uns contre les autres.
Les fonctionnaires sont victimes de la négligence des dirigeants de l immense usine à gaz qu est devenu et maintenu dans certains cas (Pas partout) le secteur public.
Seulement voilà ce n est pas le métier de nos élus ex enseignants et avocats.
Je le répète : Que l?on nous présente aux primaires en tous genres des chefs d entreprise ayant réussi, autodidactes si possible.
Le contrat de génération appliqué aux députés et ministres en quelque sorte.
a écrit le 01/02/2013 à 9:32 :
le "hors pensions"c'est secret défense?
a écrit le 01/02/2013 à 9:07 :
La loi de l'offre et la demande: trop de fonctionnaires en France, il devient difficile de les payer.
a écrit le 01/02/2013 à 8:53 :
Et dans le privé on dit souvent: " si t'es pas content, démissionne et va voir ailleurs. On ne t'en empechera pas!"
a écrit le 01/02/2013 à 8:51 :
Sur France 5 hier un délégué UNSA explique qu'1 point d'indice c'est 4€ sur un salaire en moyenne pour 1,8milliard. Un grêve pour 4€....
Réponse de le 01/02/2013 à 14:00 :
Supreme !!!!! Il suffit de faire une division pour savoir le nombre théorique de fonctionnaires i.e. 1 800 000 000 : 4 = 450 000 000 i.e. 450 millions de fonctionnaires ! Ce délégué de l' UNSA ou bien est un parfait exemple d'un individu de la corporation qui fait grève ou bien il prend les Français pour des incultes qui ne savent même pas faire une opération de calcul : à savoir une division ! Ce malin vous a pris pour un inculte !!!
Réponse de le 03/02/2013 à 19:16 :
à xxx : un point d'indice n'est-ce pas UN %, si oui 450 millions : par 100 = 4,5 millions, pas loin des 5,5 millions d'actifs de la fonction publique plus retraités (2,5 millions) ?
a écrit le 01/02/2013 à 8:25 :
1er avis à propos des Fonctionnaires
Il est nécessaire se distinguer , parmi eux ,ceux dont les conditions de travail sont effectivement difficiles ou même très difficiles ( les professionnels de santé sur le terrain ,par exemple ) de beaucoup d'autres qui se la" coulent douce " et continuent de se plaindre quand même !!! Ce sont les premiers d'entre eux qui sont seuls à plaindre Pour les autres , oui , l'avancement "automatique "existe ' qui compense très largement, quoi qu'on dise ,le blocage du point d'indice Pour ceux là seuls , une réforme complète s'impose J'entends d'ici les véhémentes protestations des fonctionnaires concernés qui n'ont pas conscience de la situation , comparée aux agents du privé ?.au chômage, eux!!
a écrit le 01/02/2013 à 7:15 :
Les retraités (15 millions) et les 6 millions de fonctionnaires sont deux des trois piliers de la Rente française (avec les cadres technocrates des grosses boîtes). Ils constituent une puissance à fort pouvoir de nuisance, soit par le bulletin de vote, soit par le droit de blocage du pays (qu'on appelle improprement "droit de grève"). Comme ils n'accepteront jamais de perdre une once de leurs rentes de situation ou de statut, ils bloqueront toute tentative de réforme profonde du système. Les employés et ouvriers, les entrepreneurs des PME et TPE continueront à lutter pour la survie avec des boulets aux pieds face à la mondialisation (eux ne bénéficient pas de systèmes de protection aussi solides que les cadres Rttistes des grands groupes et bien entendu d'aucune protection contre les aléas de la vie contrairement à ceux qui "palpent" tous les mois quoi qu'il arrive)
a écrit le 01/02/2013 à 5:39 :
51% des français ont vote hollande ils ont du hollande
Lol
Réponse de le 01/02/2013 à 11:36 :
Les Français n'ont pas voté Hollande: ils ont voté "surtout pas l'autre", il ont choisi l'apel des chimères et des promesses à 2 balles... mais la réalité rattrape tout le monde.
a écrit le 01/02/2013 à 5:39 :
51% des français ont vote hollande ils ont du hollande
Lol
Réponse de le 01/02/2013 à 15:24 :
@ freev : 51 % ont jugées bon de voté Hollande, car ils ne voulaient plus Sarkozy, mais comme la politique de ces 50 dernières années ont basé sur du bluff, que dis-je de l'escroquerie à l'état pure.
a écrit le 01/02/2013 à 3:27 :
Antagoniser le public et le prive ne resoud pas le dilemne a double tranchant.En France 70 milliards de deficit public et en Allemagne 150 milliards d'excedents.la difference c'est qu'en Allemagne le pouvoir voit le secteur prive comme un moteur et une locomotive pour leurs atouts tandis qu'en France le secteur prive est considere comme une vache a lait pour combler les lacunes du public de facon inconsidere.Si la France a 150 milliards d'excedent comme l'allemagne alors vous aurez vos prestations public selon vos desirs et vos affinites hors actuellement cela ne me semble etre pas le cas.Les francais ont toujours vecu dans l'illusion que la mecanique de l'etat providence est toujours palliatif a leurs exigences sans limites
Réponse de le 01/02/2013 à 6:24 :
Nos élus se fichent pour la grande majorité pas mal de ce que pensent et de ce que vivent les français.
Au pouvoir ils favorisent d'abord leurs intérêts personnels, et puis en second lieu, leurs électeurs pour pouvoir conserver leurs multiples mandats, c'est tout.
Ca marche très bien pour eux, et ils s'enrichissent. Les Chriracéou (UMP), Sarkozéou (UMP), Hollandréou (PS) sont millionnaires et ne se plaignent pas.
Avec depuis 40 ans, un chômage de masse, une pauvreté de masse (dont 2 millions d'enfants pauvres), la monté de l?analphabétisation, l'immigration massive (les étrangers naturalisés voteront PS et remplaceront les français contestataires), les français continent à les élire (UMP et PS). C'est beau la crédulité.
Réponse de le 01/02/2013 à 11:27 :
EXCELLENT !!
Réponse de le 01/02/2013 à 11:31 :
La France aime les pauvres, tellement qu'elle en fabrique de nouveaux tous les jours (je ne me souviens plus de la source).
a écrit le 01/02/2013 à 1:50 :
Plus maltraités que sous Sarkozy? Hummm.... que voilà un jugement de valeur particulièrement partial. Il est loin d'être évident que ce soit le cas. Maintenant si vous entendez par là qu'ils n'ont pas été traités avec autant de faveurs qu'ils en ont reçus au cours des décennies précédentes qui ont vu leur nombre et rémunération exploser, progressant pour cette dernière de 4% en moyenne de plus par an que celle du privé, on comprend le sens profond du relativisme politique.
a écrit le 31/01/2013 à 23:50 :
Pffff... Et quand il n'y aura plus de chômeurs à 2000 €, qui ferez-vous payer? Et le chômeur à 2000 €, certainement ancien cadre, a cotisé pour une telle couverture. Et s'est endetté en fonction de ses revenus. Un plafonnement des allocations serait alors un vrai drame, vente de la maison, etc... Tout pour motiver les travailleurs, en somme. C'est avec des solutions à courte vue telle que celles-ci que la France va dans le mur. La France qui attire les pauvres et fait fuir les riches... Est-ce vraiment la solution à moyen-long terme?
Réponse de le 01/02/2013 à 1:41 :
@spip: "un vrai drame" ??? dois-je me sentir responsable des décisions de tous et de chacun ??
Réponse de le 01/02/2013 à 12:43 :
@ Patrickb : vu vôtre commentaire franchement on se demande si vous êtes visé.
a écrit le 31/01/2013 à 23:44 :
Peut être, mais ils sont en partie responsables, de par leur nombre pléthorique, de l'état des finances publiques...
a écrit le 31/01/2013 à 23:43 :
C'est bizare les histoires de points. C'est automatique? Travail ou paresse, c'est pareil? La société ne devrait-elle pas rémunérer la fonction publique en fonction du service rendu, le rapport coût efficacité?
a écrit le 31/01/2013 à 23:39 :
Se préoccupe-t-on du chômage? On va prélever sur le secteur marchand 53 milliards en 2013 selon l'IREF... seulement le trou de l'Etat est bien présent, on ne peut en faire fi. On a déjà fait la chasse aux riches et aux entreprises. Comment faire?
a écrit le 31/01/2013 à 22:16 :
il faut faire des réformes structurelles et voici les pistes :
- supprimer les départements et fusionner les régions
- supprimer les sous-préfectures
- limiter le nombre de préfets et supprimer certains consulats
- regrouper les communes et obliger à recruter en CDD par missions et saisons
- chez les profs, un seul statut et augmenter de 3H de plus pour tout le monde avec un traitement proche de nos voisins allemands
- supprimer les organismes bidons d'observatoire etc...
- supprimer les sénateurs
- interdire le cumul de mandats
.. la liste n'est pas exhaustive!!
Réponse de le 31/01/2013 à 23:49 :
Limiter le chômage à 2000 euros comme en Allemagne et ailleurs, baisser les grosses retraites (les inactifs gagnent plus que les actifs !!! Stupidité !!!) etc, supprimer le remboursement des cures thermales, des taxis par la sécu ( plus d'un milliard par an !!!), supprimer les subventions immobilières, etc.
Réponse de le 01/02/2013 à 1:34 :
Ca fait plairsir de voir qu'il y a des gens avec du bon sens. Quand est il de nos politique?
Réponse de le 01/02/2013 à 13:33 :
Arretez de prendre modèle sur l'Allemagne.
Exemple: pour les cadres supérieurs, au delà d'un plafond il n'y a plus de charges sociales.
Or comme le régime du chômage pour la catégorie cadre est excédentaire, si vous appliquez le régime allemand, vous plombez les comptes de Pole Emploi.
D'autre part, estes vous d'accord pour avoir comme en Allemagne 6 millions de travailleurs payés moins de 8 euros de l'heure? Êtes vous d?accord pour supprimer le smig? Est vous d'accord pour obliger les chômeurs à prendre des petits jobs à 4 ou 5 euros de l'heure?
Réponse de le 01/02/2013 à 15:23 :
M @Et
.Prendre l'Allemagne pour ""modèle "" peut-être pas Mais les imiter dans ce qu'ils ont de Bon Oui ! Pourquoi Pas ??? Et même tout ce qui vient de ci de là si c'est une bonne chose !!! Quoi qu'il en soit , il est clair que Mr NORMAL a un problème à résoudre ! Un Gros Problème . Faudra bien arriver à le résoudre OU à en subir les conséquences !!! Des solutions existent , cela est sûr ! puisque De Gaulle a résolu un problème aussi douloureux lorsque Guy Mollet est allé le chercher à Colombey ET avec l'aide de PINAY !!! Des solutions existent TOUJOURS puisque le Monde ne s'arrêtera PAS de tourner avec la disparition des Socialos Mais cela sera de plus en plus douloureux si le temps passe de plus en plus ! Ce peut encore être acceptable(?) si l'on fait vite Car nous sommes dans une situation ""médiane"" dans le concert des nations A nos dirigeants de se montrer ""à la Hauteur""!!!! Ayons Espoir !!! On n'a plus beaucoup de temps ... Attention !!!
a écrit le 31/01/2013 à 21:59 :
Les fonctionnaires ont eu leur salaire bloqué depuis de nombreuses années, d'où une perte de pouvoir d'achat considérable. IL devient extrèmement difficile de recruter, par exemple des profs de maths : le nombre de candidats au CAPES a chuté de 7000 à 1300 en quelques années, seuls 6% des postes proposés ont été pourvus ces dernières années. Plus aucun étudiant de 1ere année ne veut faire ce métier. IL est temps de revaloriser ces métiers, et de faire payer les autres : le chômage, la sécu, la retraite, les cadeaux fiscaux (Scellier Duflot PTZ etc) coutent beaucoup plus cher à l'état que les salaires des fonctionnaires; c'est donc là qu'il faut faire des économies. Les fonctionnaires ne sont pas responsables de la crise (n'est ce pas messieurs les banquiers ?)
Réponse de le 31/01/2013 à 23:19 :
Evidement, les gens ne sont pas fou ! tant que la fonction publique garantie l emploi a vie et le salaire + la retraite ! Pourquoi aller dans le privé ?????? Mais helas les temps changent ! les gens se rendent bien compte que comme en grece en espagne, la fonction publique francaise va subir une baisse de 20% du salaire, et de 25% des ces retraites, plus vraissemblablement un alignement du statut sur le privé ! Le tout dans un avenir proche (3-5 ans) bref pas le temps d une carriere !! Donc pourquoi devenir fonctionnaire ???? Il n y a plus aucune raison
Réponse de le 01/02/2013 à 1:46 :
@satan: qu'on soit fonctionnaire en début de carrière ou dans une période difficile pour une courte période afin de mettre du pain sur la table, pourquoi pas, mais passer sa vie à un poste de fonctionnaire, c'est vraiment manquer d'ambition et de compétences :-) Et si l'on manque d'ambition et de compétences, on doit avoir le salaire correspondant, c'est-à-dire aucune augmentation à vie.
Réponse de le 01/02/2013 à 8:56 :
"Les banquiers responsables de la crise" ah bon ? Les états qui se sont surendettés par électoralisme, clientélisme, n'y seraient donc pour rien ? Bizarre !
Réponse de le 01/02/2013 à 8:56 :
Patrick doit visiblement manquer de compétences.....Je l'invite dans ces conditions à passer les concours de la fonction publiques ( s'il en a les capacités et les aptitudes..à vérifier)
Réponse de le 01/02/2013 à 16:26 :
Haro , le problème n'est pas là ! C'est qu'il y en a TROP et que les résultats que l'on voit sont Médiocres ,sinon Désastreux ! Qu'ils nous montrent donc un meilleur Résultat Qu'ils démontrent leur capacité à gérer le Pays pour prouver leur efficacité ! Qu'ils JUSTIFIENT leur SALAIRE !!!!
a écrit le 31/01/2013 à 21:20 :
Une chose est certaine le système Français est dans le mur!, trop ou pas assez de profiteurs et de suceurs du pognon de l'état, peu importe, en tout état de cause, le privé à lui seul, ne peut désormais plus assurer les revenus de ceux qui émargent aux guichets de l'état.
Imaginez un instant cette petite histoire, un chariot avec dedans les cochers, (les élus de tous poils), et juste assis derrière dans cette charrette, les passagers, (les fonctionnaires), toute cette belle brochette est tirée par les forçats, (les salariés du privés), mais voilà!, jusqu'à présent le chariot roulait sur un chemin bien roulant, bien sec et bien encaissé, mais sur le parcours notre attelage dirigé par de piètres phaétons, s'est égaré de son chemin, perdu et enlisé, provoquant bientôt le figeage sur place de cette charrette trop chargée d'immobilistes, trop assis confortablement, personne ne voulu descendre du chariot pour soulager les efforts des forçats qui pourtant tentaient le tout pour le tout en redoublant d'efforts pour tirer la charrette de ce mauvais passage.
L'histoire se termina ainsi, un attelage étranger, de passage à proximité (du reste très peu chargé et avec beaucoup de personnes pour le tirer à vive allure), vint en aide à nos infortunés voyageurs, les fit tous descendre sans exception de la charrette, obligeants ces derniers à pousser le chariot jusqu'au retour normal de roulage de notre misérable attelage.

Réponse de le 31/01/2013 à 23:06 :
@ Descartes Merci pour ce beau conte édifiant!
Réponse de le 31/01/2013 à 23:10 :
Excellent !
Réponse de le 31/01/2013 à 23:47 :
Les comparaisons à outrance son trompeuses; on compare avec des choses très différentes pour faire passer un message mensonger... Vieille technique éculée...
Réponse de le 01/02/2013 à 2:45 :
On voit ceux qui sont passés par l'école du Parti !
Réponse de le 01/02/2013 à 8:54 :
Merci, l'esprit des lumières n'est donc pas mort !
Réponse de le 01/02/2013 à 9:53 :
Merci pour ce beau conte. Il est tellement merveilleux qu'il se termine bien, le chariot étranger aide tout le monde. Mais le conte ancien original dit que le chariot étranger ajoute les forçats à son attelage et laisse les passager perdus dans les marécages.
a écrit le 31/01/2013 à 21:15 :
Je ne suis pas choqué que les heures supp. soient taxées pour les fonctionnaires comme pour les autres. Je constate toutefois que toutes les mesures sont contre les "petits" et que les députés et sénateurs conservent des privilèges extravagants !!!
Réponse de le 01/02/2013 à 9:38 :
c'est le principe du: pourquoi retirer 1000 euro à 500 personnes alors que retirer 100 euro à 5000000 de personnes rapporte plus. c'est injuste mais c'est la mentalité hérité de l'ancien régime!!!
a écrit le 31/01/2013 à 21:06 :
Et vous allez voir à la rentrée, au paiement du 3è tiers d'impôt c'est là que ces messieurs dames de la fonction publique vont vraiment se rendre compte de leur diminution de revenus?Hollande, t'es foutu !!!
a écrit le 31/01/2013 à 20:42 :
Et bien tant mieux, quand on fait un choix on doit l?assumer, Mesdames et Messieurs les fonctionnaires et toutes les personnes de cette belle France qui croyaient que tout serait beau et que votre vie serait un paradis, et bien vous vous êtes bien planté...
Remarquez on vous avait prévenu mais voilà, alors bonne chance, en ce qui me concerne, j'avais intégré cela dans esprit depuis le 6 mai 20h00 !!!!
Réponse de le 31/01/2013 à 23:07 :
grand bien vous fasse.., vous voyez dans le marc de café, super !
Réponse de le 01/02/2013 à 7:27 :
Ce n'est pas du marc de café, mais une simple question de bon sens. Le rejet de Sarko pour répondre aux sirènes de Hollande n'était pas la bonne solution : il suffisait de comparer l'un et l'autre pour comprendre qu'il fallait, entre deux maux, choisir le moindre. Mais pour comprendre cela, il faut posséder un Q.I. supérieur à celui de l'huitre creuse . . . et ça ne s'apprend ni ne s'achète. Dormez bien les veaux (comme disait le Général) et continuez de fermer les yeux sur tous les sujets importants et ne répondez plus aux commentaires sensés, ça bouche la vue ! ! !
Réponse de le 01/02/2013 à 13:24 :
Autre solution pour le vote, écouter ce que disait Martine:" quant c'est flou, c'est qu'il y a un loup".
a écrit le 31/01/2013 à 20:34 :
Il va falloir qu'ils s'habituent. Ponctionner le prive n'est plus possible, le maximum est atteint. C'est Allegre qui avait raison quand il parlait de degraisser le mammouth. Il etait en avance de quelques annees, maintenant ses amis socialistes y viennent, contraints et forces, il n'y a plus d'argent dans les caisses.
Réponse de le 31/01/2013 à 22:02 :
Pour le public, le maximum est aussi atteint : on n'arrive plus à recruter de profs, notamment en maths, anglais... Est-ce souhaitable que vos enfants n'aient plus d'enseignants potables et que l'on doive recruter le premier nul venu car il n'y a plus que lui qui se présente à ces concours que plus personne ne veut passer ? Faisons payer les chômeurs à plus de 2000 euros, les retraités à plus de 2000 euros, supprimons les cadeaux fiscaux, l'évasion fiscale, etc.
Réponse de le 01/02/2013 à 2:47 :
Remettez tout ce petit monde à 40h avec 4 semaines de congés, et vous verrez que des profs, des infirmières, des policiers on en aura trop !
a écrit le 31/01/2013 à 20:30 :
Quand un Président normal (pour qui ils ont voté massivement) prône le partage et l'égalité, les fonctionnaires vont souffrir.... Régimes spéciaux, travail à vie etc. A quand le même traitement pour les politiciens, monsieur le Président normal?
a écrit le 31/01/2013 à 20:15 :
Le politique tend toujours à niveler par le bas , ... . Mais il est bien dommage que les salariés soient sous-payés depuis de nombreuses années et on parle alors des fonctionnaires comme des nantis (certains le sont mais ce n'est pas la majorité) . Marre de cette paupérisation , à toujours prendre le moins bon pour en faire une généralité . Bientôt dans ce pays il n'y a aura plus que des pauvres , les entreprises s'en mettent plein les poches . Et casser le service public devient une devise de ce pays , bientôt dans les hôpitaux il n'y aura plus assez de personnel pour pallier aux soins urgentistes . Par contre des économies dans l'armée, certaines mairies, ce serait bienvenu .
Réponse de le 01/02/2013 à 8:52 :
Certains fonctionnaires sont certainement mal payés mais je regrette, à qualification égale, ils le seraient encore plus dans le privé et sans la garantie de l'emploi, d'une bonne retraite (75% du salaire des 6 derniers mois), plus de congés maladie (22J/an en moyenne dans le public contre 17J/an dans le privé) etc.
a écrit le 31/01/2013 à 20:04 :
Dans le dégraissage, il faut voir du coté des sénateurs, conseillers généraux-régionnaux, députés et de tous
ceux qui gravitent autours . François courage, les Allemands l'ont fait.....
Réponse de le 31/01/2013 à 23:11 :
EXACT , mais quand cela sera t-il fait? c'est pourtant URGENT! et numéricable a raison lorsqu'il dit ; "les fonctionnaires ne sont pas tous des nantis", cela est véridique pareillement !
Réponse de le 31/01/2013 à 23:14 :
Bien !
a écrit le 31/01/2013 à 20:01 :
La démonstration que la gôche et la droite est une illusion pour les électeurs.
Réponse de le 31/01/2013 à 22:04 :
Il me semble que votre orthographe et votre grammaire ne font pas illusion..
a écrit le 31/01/2013 à 19:49 :
Donc reprenons: 1. tout le monde voit son pouvoir d'achat diminuer massivement par l'inflation réelle (que chacun constate mais que camouflent les chiffres officiels) 2. Tous les fonctionnaires ne voient pas une diminution de leur niveau de vie officiel (puisqu'ils ne sont que 700k). 3. Il faudrait savoir: le mot d'ordre permanent depuis des lustres de leurs représentants officiels est: sauvegarde des emplois publics pour une meilleure (ou un maintien) qualité de service public. Force est de constater que réclamer cela (ce qui est fait au moins pour la partie de la préservation du nombre d'agents par rapport à ce qu'il faudrait faire) est incompatible avec une politique salariale qui continue comme pendant les 30 dernières années à progresser de plusieurs points de plus que le reste du pays.
Réponse de le 31/01/2013 à 22:05 :
Votre discours est extrèmement confus. De quelle masse salariale parlez vous ? Des fonctionnaires au salaire bloqué ? Des banquiers dont le nombre et les bonus ont fortement augmenté malgré les catastrophes en série qu'ils ont causé ? De quelqu'un d'autre ?
Réponse de le 01/02/2013 à 13:21 :
J'adore ce genre de commentaire dans le pus pur style troll. La confusion n'est que celle de votre esprit ou que vous cherchez à semer. Un simple détail, je en parle pas de masse salariale... Etonnant, non? Bien à vous! ;-)
a écrit le 31/01/2013 à 19:45 :
pour eux le pire est a venir moitie moins 30% de salaire en moins fini les regimes speciaux egalite
Réponse de le 31/01/2013 à 20:02 :
Les régimes spéciaux n'existent plus depuis 1998. Ils concernaient EDF, la SNCF et La Poste qui étaient des entreprises et n'embauchaient pas des fonctionnaires mais des contractuels, d'où leur régime spécifique issu des conventions collectives. Par ailleurs, les fonctionnaires relèvent des statuts issus du code de la fonction publique, désormais aligné sur le privé, à l'exception unique du calcul de la retraite, basé sur les six derniers mois d'activités au motif qu'à la différence de notre secteur privé, de trente à quarante pour cents des salaires sont constitués de primes qui ne sont pas prises en compte dans le calcul.
Réponse de le 31/01/2013 à 21:59 :
@Bastien, pour faire avaler la pilule du passage de 37,5 à 47 trimestres à l'horizon 2016 le gouvernement Fillion à multiplié les cadeaux, ancienneté, primes intégrés dans le salaire brut, plus d'échelons et points de retraites gratuits, résultat cette réforme plombe les finances; le régime de retraite coutera 3,4 milliards d'euros en 2013 soit 23% de plus depuis 2007.
Réponse de le 31/01/2013 à 22:35 :
Merci et enfin une réponse intellectuelle face aux anti-fonctionnaires!!! Mais de toute façon on va te répondre par une autre légende de la fonction publique. En tout cas moi je te félicite pour cette réponse!!!!
Réponse de le 01/02/2013 à 17:19 :


@Bastien voir : http://www.senat.fr/rap/l12-148-323/l12-148-3231.html
C'est un document du sénat, des gens qui ne disent pas toujours des mensonges....Le Titre :
projet de loi de finances pour 2013:Régimes sociaux et de retraites
Le sous titre N°3 :" Un poids important dans les recettes des régimes spéciaux." Vous dites qu'ils n'exitent plus depuis 1998, cependant,en 2013, ils pèsent encore lourd !!

a écrit le 31/01/2013 à 19:32 :
...des retraites des ministres, députés, sénateurs etc... les élus en général...!
Réponse de le 31/01/2013 à 20:16 :
Tout à fait, les HAUTS fonctionnaires, surtout ! et les avantagés du gouvernement, c'est à dire la liste dont vous parlez et le reste.....
Réponse de le 31/01/2013 à 22:07 :
Dans ce cas je ne comprends pas : comment se fait-il que quand un haut fonctionnaire part dans le privé, son salaire est multiplié par 3 ou 4 ? Cela ne voudrait-il pas dire qu'ils sont sous payés dans le public ? Réfléchissez un peu mon cher !!!!
Réponse de le 31/01/2013 à 23:26 :
@?????
pas de confusions ! peu de TRES haut fonctionnaires partent dans le privé ! ils partent dans le semi prive. Le style Madme X qui dirige la Sncf va en suite a air france. Ou madame Z de chez areva va bosser pour EDF. AUCUN fonctionnaire de va bosser chez VINCI ou AIR LIQUIDE encore moins RENAULT, FORD, MONTSANTO, RIO TINTO etc.....!
Réponse de le 18/02/2013 à 23:18 :
et bien moi, fonctionnaire, j'irais voter à droite en 2017. La gauche est bien pire que la droite, elle méprise ses fonctionnaires. Et pourtant, j'ai voté à gauche lors de la dernière pérésidentielle.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :