Moscovici : "nous voulons faire redescendre la dépense publique autour de 53%" du PIB

 |   |  225  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alors qu'un nouveau plan de rigueur s'annonce, le ministre de l'Economie a affirmé dimanche soir que le nouvel effort passerait essentiellement par des économies budgétaires.

"L'effort essentiel doit passer par des économies sur la dépense publique", a martelé Pierre Moscovici. Invité du Grand Jury RTL/LeMonde/LCI dimanche 3 mars, le ministre de l'Economie a promis que les futures mesures de rigueur devraient peser d'abord sur le budget de l'Etat. Celles-ci interviendront après un premier effort de 30 milliards d'euros prévus dans le budget 2013. Celui-ci prévoit des prélèvements de 20 milliards d'euros à moitié sur les ménages et  moitié sur les entreprises ainsi que des économies de 10 milliards d'euros. "Je le dis avec force, pour la suite, cette proportion doit au moins s'inverser",a affirmé le locataire de Bercy. 

"Il faut du temps pour faire des économies"

Ce dernier a, en outre, justifié le choix de cibler prioritairement la fiscalité en 2013 parce que "c'était moins nocif pour la croissance et parce qu'il faut du temps pour faire des économies". Désormais, "nous voulons faire redescendre la dépense publique autour de 53% du Produit intérieur brut", a-t-il annoncé. En 2011, la dépense publique équivalait à 56% du PIB, selon des chiffres de l'Insee.

Objectif abandonné

Cette déclaration intervient après que l'objectif de réduction du déficit public à 3% du PIB a été abandonné pour 2013 et que les prévisions de croissance pour la même année ont été révisées à la baisse par Bruxelles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/06/2013 à 14:34 :
Il faut des grosses coupes dans les dépenses publiques et d'ailleurs comparer la dépenses publiques au PIB, n'est pas gage d'une gestion certifiée exacte. Il faudrait découper la somme allouée au dépenses publiques, et finaliser des rapports sur cette somme, pour voir où les coupes doivent se faire..Conserver voire même augmenter les prélèvements de 20 milliards d'euros à moitié sur les ménages et moitié sur les entreprises ainsi que des économies de 10 milliards d'euros.OK. Largement, parce que de l'argent, il y en a. Il suffit d'observer le flux incessant des voitures en France aux heures où la France devrait travailler. Il suffit aussi d'observer, le nombre grandissant d'étrangers et de français, aidés, et qui se promènent, notamment quand ils devraient travailler. Car du boulot, il y en a, partout, le tout c'est de bosser
a écrit le 05/03/2013 à 21:15 :
PIB, ça veux dire quoi au fait? Pauvres Incompatibles avec le Bonheur?
a écrit le 05/03/2013 à 21:04 :
quand on entend melenchon dire si vous voyez un riche faites lui les poches j aimerai bien le rencontrer pour faire les siennes car avec 36000e de revenu pour rien foutre par mois je pense qu il fait parti des riches c est une honte ce ps
Réponse de le 05/03/2013 à 22:57 :
Il s'agit d'un hoax classique du web. Le revenu déclaré lors de l'état du patrimoine des candidats a l'élection présidentielle est publique et publiée au journal officiel ; le revenu est de 6200 euros et le patrimoine de 1,4 millions d'euros. Ses gains en vente de livres sont importants.
a écrit le 05/03/2013 à 12:57 :
vérité a oublié les dépenses honéreuses du fonctionnement du sénat et des agences de l'état qui pour la plupart ne servent à rien, si l'on cumule avec le coût des soi disants réprésentants des français, on va faire des économies c est une certitude. quand au systeme des auto entrepreneurs financés par les ASSEDIC, c est peut être une petite somme au regard du reste, mais néanmoins il faut bien payer. Quand à la nouvelle idée de MR PEILLON sur les rythmes scolaires, j'ai pour témoin les paroles d'une inspectrice d'academie d'une ville de plus de 50000 habitants, qui annonce allègrement à une petite commune, qu'il est facile de trouver 5 personnes qui viendraient travailler une heure par jour en plein après midi, un étudiant dit elle !!! ils ne sont pas à la campagne, bon eh bien un nouvel emploi aidé, bin non MME, il faut un contrat de 35 heures, qui va payer, ? mais vous mes chers concitoyens car c'est avec les impôts qu'il faudra financer les collectivites locales !!!!ect ect.....incompétence affligeante qui détruit a petit feu, la ruralité au profit des grandes villes. En conclusion, les classes moyennes paieront encore plus !! que du bonheur !!
a écrit le 05/03/2013 à 9:23 :
Si on prenait TOUT le surplus au-dessus de 4000 ? (au delà, on est "riche" selon le "président normal") de tous les fonctionnaires, hauts fonctionnaires, secrétaires d'états, députés?on n'aurait pas besoin de taxer les allocs, le diesel, d'augmenter la TVA ! Mais, au contraire, les gouvernants actuels placent leurs copains pour se goinfrer sur le dos des petits !
Réponse de le 05/03/2013 à 22:59 :
Faisons le aussi pour le privé.
Réponse de le 17/03/2013 à 2:42 :
"Faisons le aussi pour le privé."

Sans moi, mon canard.
Au fusil, si nécessaire.
Fais-gaffe, parfois c'est Franco ou Pinochet qui gagnent.
Tu es prêt ?
a écrit le 04/03/2013 à 22:37 :
La vérité, c'est que la majorité des dépenses de l'état sont la retraite, la sécu, le chomage. Faire croire que la solution est de baisser les dépenses des fonctionnaires et leurs salaires est un mensonge total : ils ne représentent que 86 milliards sur les 600 de budget de l'état. Idem pour les salaires des députés; environ 0,1 milliard. IL faut s'attaqer aux retraite et à la sécu, désolé.
Réponse de le 05/03/2013 à 7:38 :
La cour des comptes a dit que dans les 56 % de dépenses publique en 2012 par rapport au PIB, il y avait 23 % de dépenses de l'Etat et le reste c'était la protection sociale et les collectivités locales...
Réponse de le 05/03/2013 à 10:14 :
REFAITES bien vos comptes!! vous en avez oublié !
Réponse de le 05/03/2013 à 23:03 :
Bien vu. Il faudrait baisser l'ensemble des dépenses de près de 10% pour réduire le déficit. 10% de militaires en moins, 10% d'enseignants, de policiers,,,et aussi réduire de 10% les retraites, les tarifs des actes médicaux...
Réponse de le 17/06/2013 à 16:41 :
Apprenez à compter:557 députes environs à 11000? par mois, chez moi cela fait
6127000? par mois soit:73524000? par an!!!il y a économie à faire de ce côté là avant toute autre mesure.
a écrit le 04/03/2013 à 21:20 :
quand on voit qu'ils osent s'accrocher à leur cumul de mandats, et à tous leurs postes dans les commissions, les comités et les intercommunalités alors que tant de gens sont au chomâge , en proie aux difficultés financières , c''est dingue : on se croirait en 1788 , avec la même obstination de la noblesse.
Réponse de le 05/03/2013 à 10:16 :
Mais rien n'a changé ! absolument rien dans ces mentalités là! ils ne comprennent "que les coups, et le tronçonnage de tête", c'est bête, voyez vous!, faudra t-il en arriver à ces extrémités?!!!!
a écrit le 04/03/2013 à 20:50 :
Beaucoup de blabla de la part de M. Moscovici, on attend une liste d'économies. Pourquoi attendre 2014, plus on attend et plus on gaspille...
a écrit le 04/03/2013 à 20:25 :
un pays comme la France n a pas besoin d autant de deputes, là il y a des economies a faire mais pas question de toucher a ces gens là, la loi sur le cumul des mandats pas avant 2017 ils se seront enrichi sur notre dos pendant 5 ans pourtant promesse de moi president, comme tout le reste il a bave n importe quoi pour etre elu et maintenant c est le peuple qui trinque
Réponse de le 05/03/2013 à 10:17 :
regardez aux US, un pays immense par rapport à la France! beaucoup moins de ministres, en Allemagne, itou!
a écrit le 04/03/2013 à 19:28 :
Pour descendre la dette public réduire le train de vie de tous ces politiques qui s'engraissent sur le dos du contribuable, on peu rêver.
Réponse de le 04/03/2013 à 21:25 :
Pour réduire le déficit uniquement par une diminution des revenus des hommes politiques, il faudrait baisser leur revenus de presque 10 000 euros par mois. Problème ; la plupart d'entre eux ne gagne pas tout ca par mois. N'oublions pas que sur les 600 000 élus, la plupart sont des conseillers municipaux faiblement rémunérés.
Réponse de le 05/03/2013 à 10:21 :
et tout ce que l'on donne à ceux qui rentrent en France tous les jours, et la retraite que l'on donne aux étrangers venant en France, n'ayant jamais cotisé et qui touchent comme les retraités et meme plus parfois (700 eur env/mois !), il y en aurait des centaines d'exemples de gaspillage en France qui "nous" font à nous, un manque "à gagner" !!
a écrit le 04/03/2013 à 18:59 :
il manque quelque chose : " tout en s'évertuant à faire baisser au maximum le P.I.B. !!!!
a écrit le 04/03/2013 à 18:59 :
il manque quelque chose : " tout en s'évertuant à faire baisser au maximum le P.I.B. !!!!
a écrit le 04/03/2013 à 18:22 :
Des promesses sans actes.
a écrit le 04/03/2013 à 17:44 :
moi petit quand je vois la mairie chez moi ?ben !y'a du travail oh! la!la
Réponse de le 04/03/2013 à 19:59 :
La diminution des dépenses évoquée par le ministre est elle de l'Etat, pas celles des collectivités locales. Pourtant l'évolution des déficits des collectivités locales est encore plus préoccupante. Les municipales tant l'année prochaine, espérons que cela sera l'occasion de voter systématiquement en faveur du candidat qui promet de baisser le plus les dépenses et non en o cation d'enjeux nationaux ou de partis.
a écrit le 04/03/2013 à 16:57 :
Nous sommes dans le mur ou proche de l'être!qu'attendre de plus de nos politiques à part des mensonges?quel désespoir!
a écrit le 04/03/2013 à 16:48 :
Pour trois petits points seulement (56/53) on a été battus.On a vraiment merder.
Réponse de le 04/03/2013 à 19:54 :
Non, on est prés de 58 que de 56, mais on devrais le ramener à 43 au lieux de 53.
Mais à la base, je n'y crois pas une mili-seconde ni à la volonté de le ramener à 53, ni à l'action qui doit être entreprise pour le ramener à 53.
Je mettrai ma main à couper, ma jambe à couper, même gregory coupet, que la dépense, si elle ne stagne pas à 58, elle remontera encore.
Seules les actions compte, et seul le résultat compte, le reste, c'est de la littérature.
Avec les emplois aidés (dépense publique), 60 000 fonctionnaires dans l'éducation ( dépense publique), suppression de journée de carence (dépense publique) , augmentation des élus et fonctionnaires entre ministres, sénateurs, collectivités, j'en passe (dépense publique), prime de rentrée scolaire (dépense publique), si vous voulez avoir la liste, il faut tout simplement regarder le rapport de la cour des comptes.
Je ne vois pas comment on peut diminuer la dépense en l'augmentant, mais on augmentant les taxes et les impôts, les rentrées d'argent vont stagner avant de diminuer au fur et à mesure d'augmenter les taxes.
Bref, je n'y crois pas une mili-seconde.
Ce que j'aimerai entendre d'un politique, c'est de dire: je mise toute ma fortune et mes tableaux d'art, si la dépense ne baisse pas à 53% du PIB, d'ici 201X, avec 7> X > 3, sinon, les simple paroles en l'air, ont l'air de simple paroles.
PS: j'attends impatiemment le jugement qui sera rendu, sur l'affaire de la député PS de Marseille, suspectée d'abus de bien sociaux, de clientélisme, de gabegie dépensière, si l'accusation est prouvée, c'est de la haute trahison, et si la justice ne fait pas son boulot, avec une sanction exemplaire, j'en tirerai les conclusions et je m'autoriserai moralement de frauder moi aussi, au nom de cette justice.
a écrit le 04/03/2013 à 16:33 :
la parole d'un ministre n'engage que ceux qui l'écoutent et qui y croient !
a écrit le 04/03/2013 à 16:12 :
Je pensais, naïvement, que les indemnités des élus étaient plafonnées: en fait ils peuvent reverser l'excédent à des élus proches, leur femme par exemple...Un article édifiant sur toutes les combines des élus: http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-astuces-des-elus-pour-arrondir-leurs-fins-de-mois_251462.html
a écrit le 04/03/2013 à 15:44 :
faudra demander un miracle au nouveau pape! sinon walou!
a écrit le 04/03/2013 à 15:24 :
encore un petit effort et il va nous annoncer le non renouvellement d'un fonctionnaire sur deux partant en retraite
a écrit le 04/03/2013 à 15:22 :
De vraies économies, il n'y en aura point. Ce seront des hausses d'impôts déguisées (baisse des alloc familaies, baisses des aides aux collectivités locales compensées par des hausses futures de la TF & TH, etc..) et envelopées dans un discours de justice sociale qui, six mois après avoir servi, est déjà usé jusqu'à la corde. Pendant que Mosco fait son sketch pour rassurer les marchés (qui seosent de + en + de questions), les dépenses augmentent (embaches de profs, contrats aidés, jour de carence supprrimé, etc..)...
Réponse de le 04/03/2013 à 16:52 :
@coco Les baisses aux collectivités locales vont être compensées par la hausse de la TICPE, la taxe sur le gazole, dans le cadre d'un transfert de dépenses qui étaient assurées par l'état. cela va permettre d'assurer le train de vie pharaonique des régions et collectivités locales très endettées pour certaines .Elles vont pouvoir continuer à dépenser sans compter. Ils ne toucheront pas à leur électorat.
a écrit le 04/03/2013 à 15:00 :
Depuis qu'il est là , Hollande n'a absolument fait aucune réforme, RIEN!!!

A part le mariage gay! Il est inapte au poste, démission immédiate !
Réponse de le 04/03/2013 à 15:27 :
Mais soyez-en sûr, il ne fera jamais rien, sauf des déclarations creuses en s'écoutant parler... Pour démissionner, il faut du panache, de l'intelligence et une dimension certaine....!?
a écrit le 04/03/2013 à 14:59 :
Ben... toujours de la passion, on en oublie ce sacro saint bon sens!

Ben oui, il faudra du temps pour faire des économies!
Sauf si vous êtes prêts à déclencher une révolution...

Ben oui, 53%, c'est un premier objectif, il faudra aller en dessous (43% serait pas mal...)

Ben oui, nos sénateurs et autres élus sont pour certains privilégiés... Mais au final ils ne sont pas si nombreux, mais une réduction de leur émoluments (comme les ministres et président l'ont déjà fait...) aurait une valeur d'exemple.

Ben oui, il y a de nombreuses piste d'économies... notamment la lutte contre les fraudes (45 milliard d'Euros rien que sur les fraudes sociales!)

Mais aller trop vite, ce serait à la fois casse gueule et démago...
Réponse de le 04/03/2013 à 15:51 :
Le problème, c'est que plus personne ni croit : aux 53%, aux 3%, aux 75%, aux 0,8%, à la justice sociale, à la liberté de travailler, etc. Le gouvernement n'arrête pas de remuer la salade, au point de couper l'appétit de chacun.
Réponse de le 04/03/2013 à 17:53 :
Oui il y a des économies... mais pas 45 millairds sur les fraudes sociales. 45 millions, peut être.
Réponse de le 17/03/2013 à 2:14 :
Soit carpatrick nous raconte que la fraude fiscale n'existait pas dans les années 60, soit il nous explique comment faisaient les gouvernements à l'époque pour faire ce qu'ils n'arrivent pas à faire aujourd'hui.
a écrit le 04/03/2013 à 14:46 :
Hallucinant !. Ce n'est pas 53 mais 30 % comme sous G.Pompidou. La France fonctionnait et n'avait pas de dettes. Mais avant qu'ils comprennent, le Pays aura sauté...!
Réponse de le 04/03/2013 à 15:25 :
En effet, il est plus facile d'augmenter le déficit que de le réduire.
53,4 % c'était justement le taux fin 2006, avant la précédente magistrature.
Sans parler de 30%, ce sera déjà un objectif ambitieux de revenir au niveau de l'Allemagne (un peu moins de 48%). Il y a énormément à faire vu le nombre d'échelons administratifs et de doublons en tous genres.
Par ailleurs, la privatisation ou l'externalisation a ses limites. En l'absence de vraie concurrence, cela coûte parfois plus cher à l'usager-client.
Réponse de le 04/03/2013 à 19:29 :
G.POMPIDOU ! Laissez-le où il est ! C'est l'INITIATEUR de l'emprunt sur les marchés pour court-circuiter la Banque de France et CELA nous vaut les dettes COLOSSALES de la France AUJOURD'HUI !!! Mais ses Maîtres se sont ENRICHIS !!!
a écrit le 04/03/2013 à 14:10 :
Quelques pistes pour faire des économies :
Le montant moyen d?une pension au régime général, pour une carrière complète dans ce régime, s?est élevé en 2012 à 1.040 euros (contre 1.015 euros en 2011).
La pension mensuelle moyenne de retraite d'un Sénateur, hors majoration pour enfants, était au 1er janvier 2013 de 4.608? net.
Un député bénéficie d'un rapport de 1/6 au moment du calcul de la retraite. En clair, cela signifie que pour 1 euro cotisé, 6 euros seront perçus (contre 1,5 euros dans le régime général). Aujourd'hui, un mandat suffit pour qu'un ancien parlementaire touche une retraite de 1 553 euros par mois, à partir de ses 60 ans. Cette somme s'élève à 3 096 euros pour deux mandats, 4 644 euros pour trois mandats et augmente ainsi, proportionnellement, jusqu'à un plafond de 6 192 euros.
Euro député : Possibilité de cotiser à un fond de pension ouvrant droit après un mandat de 5 ans au versement d'une pension de 1 400 euros par mois, ou, après deux mandats, de 2 500 euros. Ces montants datent de 2009, depuis, l'information n'est plus publiée par le site du Parlement européen.
Allez Mosco, un petit effort, réduis les pensions de tes copains et on va économiser un peu !!
Réponse de le 04/03/2013 à 16:34 :
C scandaleux sans compter leur indemnité chômage, battus aux élections les députés ont droit sont payés pendant 5 ans de plus. En Polynésie le président indépendantiste touche une retraite indéxée (fois 1 80 plus salaire de maire et de président cumul non soumis à l'impôt.) Honnade s'est adressé aux polynésiens en déclarant que son devoir était de dépenser plus en Polynésie: le gaspillage est la norme chez l'énarque moyen.

a écrit le 04/03/2013 à 14:06 :
Réformes structurelles de l'état et des administrations publiques "le changement c'est maintenant" Fermeture des administrations publiques inutiles ou en doublons (Sous-préfectures, agences banque de France, etc) Baisses des salaires des fonctionnaires, députés, sénateurs etc pour cause de surendettement. Fin de monopole SNCF, RATP, Pharmacies, taxiteurs,etc. Privatisation de l'éducation nationale publique et enseignants en contrats de droits privé etc, l'état doit revenir à des fonctions régaliennes dans un pays en quasi faillite et dans le déclin. "Qu'il est loin le rêve des réformes structurelles à la canadienne ou suédoise" deux pays qui ont mis fin à la dépense publique et sauvés leurs systèmes de protections sociales...
Réponse de le 04/03/2013 à 20:03 :
Regardez bien sur votre passeport, c'est inscrit "France"
Réponse de le 17/03/2013 à 2:23 :
"Regardez bien sur votre passeport, c'est inscrit "France""
Si votre conception de la France se résume à la SNCF, la RATP, et à l'E.N, c'est que vous ne connaissez pas assez l'Histoire de votre pays ou que vous la confondez avec celle de l'URSS. Rassurez-vous, c'est un cas fréquent qui relèvent d'une exposition prolongée au catéchisme enseigné sur Radio France et France Télévision, ainsi qu'à la presse et au théâtre subventionnés. Documentez-vous : la France fût un pays relativement plus libéral
que ne l'étaient ses voisins immédiats, jusqu'en 1914.
a écrit le 04/03/2013 à 13:51 :
ah!ah! il faut du temps pour faire des économies" !! NON, mais on nous prend pour des quiches?? les économies, ils préfèrent les faire sur notre dos, c'est beaucoup plus rapide, et ils devraient penser à les faire sur leurs dos bien dodus, ainsi nous aurions IMMEDIATEMENT acquis les économies TANT ATTENDUES !! lamentable...
Réponse de le 04/03/2013 à 20:09 :
Ne nous leurrons pas. Les véritables économies ne pourront pas se limiter aux seuls 600 000 élus. Si on veut vraiment baisser les dépenses il faut aussi agir sur les 60 millions de français, qui sont 100 fois plus nombreux. Pour revenir gagner 3% de PIB, c'est 1000 euros par français, bébés inclus, qu'il faut trouver en diminution de dépenses ( diminution de retraite? de remboursement, de prix de médicaments, moindre nombre de militaires, d'infirmiers.... )
a écrit le 04/03/2013 à 13:39 :
c'est bien d'avoir des objectifs dans la vie,mon petit pierre....et maintenant,dis nous comment tu comptes les atteindre?
a écrit le 04/03/2013 à 13:34 :
Pourquoi 53 ? Il faut descendre plus bas encore (environ 45)
a écrit le 04/03/2013 à 13:20 :
Il a un mois d'avance. Le premier avril c'est dans quatre semaines.
a écrit le 04/03/2013 à 13:08 :
Et le gouvernement deputes senateurs qui vivent comme des seigneurs dans des palais avec chauffeurs avantages et une une armee de petites mains grassement payes pour ne pas qu ils racontent ce qui se passent à l interieur....Royaute bananiere qui va faire des eco sur le dos des autres,,,faites ce que je dis pas ce que je fais....vive UMPS
a écrit le 04/03/2013 à 12:55 :
c'est un discours honnete qui va dans le bon sens.en 2016,la récession sera terminée et le gouvernement pourra commencer a baisser la dépense publique.il faut commencer par un objectif modeste(0.1 pour cent par an)puis amplifier le mouvement.le désendettement viendra lui,de la hausse des taxes prévues a partir de 2014
Réponse de le 04/03/2013 à 13:09 :
J'aime beaucoup votre habituel humour au 14° degré. A moins que....?
Réponse de le 04/03/2013 à 13:19 :
je ne sais pas si vous êtes ce que vous dites , mais la fin de la crise économique en 2016 je n'y crois pas un seul instant... en tous cas avec les mesures prises par ce gouvernement.
M. Moscovici est un homme censé mais ses copains beaucoup moins, il faut amputer les dépenses publiques et vite, à commencer par la kyrielle de ministres inutiles (la moitié) et réduire les subventions en tout genre, regrouper allocations, CAF, et RSA et contrôler à qui ces aides sont données. Unifier les organes régionaux et supprimer les doublons, commissions et budgets mal alloués!!!!!
a écrit le 04/03/2013 à 12:41 :
Si j'avais pu penser qu'un jour le gouvernement français fixerait comme objectif de "descendre" les dépenses publiques à 53 % (!) du PIB, j'aurais quitté ce pays depuis longtemps.
Réponse de le 04/03/2013 à 13:22 :
Ça vous aura permis d'être soigné dans des hôpitaux publics et probablement à vos gamins de faire des etudes qui auront coûtées 10% de leur coût réel !! Question fiscalité, l'afghanistan ou la somalie ont un taux de prélÚvements ramené au PIB totalement dérisoire !!!! Bon voyage.
Réponse de le 04/03/2013 à 14:12 :
Commentaire illisible, mais certainement dénué d'intérêt. Comaprez la France à la GB ou l' Allemagne, mais pas à la Somalie (avec une majuscule, si ça existe sur votre iphone).
Réponse de le 04/03/2013 à 14:29 :
@ tahitibob: lorsqu'il n'y aura plus du tout d'industrie en France, c'est là que la comparaison avec la Somalie ou l'Afghanistan deviendra pertinente!
On peut parfaitement avoir des services publics de qualité sans pomper plus de la moitié de la richesse produite par le pays. Essayez de ne pas être caricatural, cela n'aide pas le débat.
Réponse de le 04/03/2013 à 14:37 :
Il y a encore 2 ans je jugeais sévèrement les exilés fiscaux . Maintenant je les comprends de ne pas vouloir continuer à subventionner un système pervers de rentes, d'inefficacité et de clientélisme (scandale de la suppression du jour de carence pour les fonctionnaires!!!) . Le système ne se réformera que s'il fait faillite. Le plus tôt sera le mieux. En quittant la France ils accélèrent l'arrivée de ce moment et ils ont raison. Comme quoi , on change...
Réponse de le 17/03/2013 à 2:35 :
"On peut parfaitement avoir des services publics de qualité sans pomper plus de la moitié de la richesse produite par le pays."
Naturellement. Ce que l'on ne peut pas faire en dépensant moins de la moitié du PIB, c'est "produire" des électeurs.
Comprendre "produire" au sens "d'acheter", bien entendu.
a écrit le 04/03/2013 à 12:26 :
emploi jeune subventionné, retour de la retraite à 60 ans, embauche de 60.000 fonctionnaires, suppression du jour de carence des fonctionnaires.
Effectivement, ils savent comment réduire les dépenses publiques....
Réponse de le 04/03/2013 à 13:07 :
@Seb
Totalement d'accord avec vous. La politique de "nos" dirigeants : j'annonce, j'affirme.....en paroles et tout cela, quel que soit celui qui parle, "notre" président, "nos" ministres, n'est que mensonges de plus en plus grossiers. Par contre quand "on" agit ce ne sont que décisions débiles (votre commentaire), démagogie fiscale avec dans ce domaine une imagination hors du commun (à chaque jour une nouvelle piste de taxation...!!!), clientélisme grossier, démagogie sur les sujets de société, approche doctrinaire des sujets "sécurité"..etc...etc.. Pas grave...TOUT ce qui arrive et arrivera pour les 4 ans à venir est et sera de la faute de Sarko...!!!! Rions...ce n'est pas encore taxé.
a écrit le 04/03/2013 à 12:14 :
Il est incontestable que le paquebot France a une grande inertie.Les décisions ne produisent pas nécessairement d'effets immédiats. Mais ce gouvernement au pouvoir depuis 10 mois s'est illustré par des mesures d'annulation de décisions prises par son prédécesseur, et quelques mesures de dépenses nouvelles à effet immédiat. Il nous explique aujourd'hui qu'il prend des mesures structurelles dont certaines vont cependant dans le sens que le candidat Hollande dénonçait avant d'être élu. Que de mots et tergiversations inutiles ! Que de temps perdu ! Ne nous faites pas croire que vous êtes vertueux et que vos prédécesseurs ne l'étaient pas! M. MOSCOVICI peut gesticuler et communiquer habilement, seul les résultats comptent. Pour le moment, les résultats ne sont pas là. Seule est acquise la certitude d'avoir des prélèvements supplémentaires sans même l'assurance qu'ils seront justes.
Réponse de le 04/03/2013 à 14:45 :
Excellent commentaire.
a écrit le 04/03/2013 à 12:03 :
Aux États-Unies, le président de la Chambre refuse d'augmenter le budget, sa raison est de faire en sorte que le gouvernement de baisser la dépense gouvernementale. Mais en France, on pense à baisser la dépense publique, jamais penser baiser la dépense du gouvernement. N'oubliez pas d'argents de la caisse nationale sont venus de ce des contribuables.
a écrit le 04/03/2013 à 11:55 :
Ces socialistes ont un sens de l'humour bien à eux, et ils veulent nous divertir.
En revanche, ils deviennent très sérieux dès qu'il s'agit de leur pognon et de leurs avantages divers et variés...
Je répète ma prévision d'une dette à 120% du PIB en 2017.
Réponse de le 04/03/2013 à 16:40 :
Je crois que vous avez du retard et que le train est déjà à plus de 120 % (ou à l'heure)! A part cela ,il est vrai ,ce jour, il y a de bons commentaires ! Puis ,espérer que la fin de leurs gesticulations se pointe enfin pour les obliger aux vraies réformes ,est peut-être le bon espoir! Pour enfin avoir la vraie remise sur les bons rails !!!
a écrit le 04/03/2013 à 11:50 :
Si l'état est par exemple productif à 0.8, alors il ne doit représenter au plus que 40% du PIB, l'état suédois par exemple est productif supérieur à 1, mais l'état français fait partie des états les moins productifs au monde, on parle même de 0.6; c'est dire le chemin à parcourir. J'ai crains que ce gouvernement, peureux comme les autres, ne cherche simplement à figer l'inflation au lieu de réformer, et c'est exactement ce qu'il fait, il ne rentre dans dans une réflexion de la façon de se réorganiser et recule à la moindre contestation dans la rue, donc il va faire durer la souffrance du pays jusqu'au crash nécessaire pour le changement psychologique.
Les dépenses ne sont que l'agglomération de salaires, il faut donc viser à réduire les hauts salaires de l'administration déconnectés de la productivité réelle, ce qui revient à remettre en cause le processus d'augmentation automatique avec l'âge, par exemple; notre éducation nationale est par exemple elle aussi fortement improductive, voir des jeunes profs( sécurité de l'emploi, meilleur emprunteur aux banques, plus grand espérance de vie) se plaindre de ne gagner que 2000 euros au début de carrière, y'a un problème, ils se croient supérieurs alors que la moyenne de niveau des diplômes dans la société est déjà de bac+4.
a écrit le 04/03/2013 à 11:50 :
Petite réflexion,

Dans moins d'un mois nous allons commencer à ressentir les hausses de toutes les taxes et prélèvements supplémentaires.
Que ferait le gouvernement si une majorité d'assujetties à l'impôt décidaient de réduire les dépenses dites superflues du double des hausses prévues.
Si nous avons 500? de plus à payer nous décidions de faire 1000? de dépense en moins sur l'année ceci se traduirait par moins de recette pour l'état, entrainant un ralentissement de l'activité donnerais hélas plus de chômeurs, ainsi de suite.
Et plus tôt que d'augmenter les prélèvements ne serait il pas obliger de faire des économies en revenant sur toutes les augmentations déjà prévues et à venir.
a écrit le 04/03/2013 à 11:33 :
Le drame de nos pingouins en chef, c'est qu'ils savent tous que la seule façon de remettre la France sur les rails est une cure importante de libéralisme. Et cela, ça les fait vraiment gerber. Alors, ils tournent autour du pot. jusq'à ce qu'on les vire.
a écrit le 04/03/2013 à 11:29 :
c'est comme chez IKEA si vous perdez le mode d'emploi ! du meuble d'angle avec vaisselier tournant à droite .. et tiroirs secrets ! vous êtes fichus ... c'est de l'art !
Réponse de le 04/03/2013 à 13:54 :
AH ! IKEA!! imparables, leur mode d'emploi et m^me leurs meubles! identique au gouvernement actuel...
a écrit le 04/03/2013 à 11:25 :
Depuis des semaines tout le monde s'aperçoit que Moscovici est le plus grand menteur qu'un gouvernement ai pu avoir dans ses rangs.Tout ce qu'il dit est faux,contredit par d'autres et surtout jamais un seul ministre,a part peut être Cahuzac ne dit la même chose que lui!
On est vraiment mal barré avec des ministres de ce calibre!
a écrit le 04/03/2013 à 11:22 :
c est pour ca qu ils ont augmenté les dépenses ?
a écrit le 04/03/2013 à 10:46 :
Moscou tu veux descendre la depense publique a 53% du PIB. Et il t'a fallu 9 mois pour t'en rendre compte! bien, mais si dans 3 mois on n'y est pas a 53%, nous on descend dans la rue!
a écrit le 04/03/2013 à 10:38 :
Mr Moscovici veut inverser la tendance :20 milliards? d'impôts de plus (effectifs) et 10 milliards? de réductions de dépenses (encore à identifier ) pour 2013 , l'inverse pour 2014 .
Sa très prochaine intervention va nous éclairer sur les 10 milliards d'impôts supplémentaires qui seront prélevés en 2014 ; pour les baisses de dépenses on attendra des jours meilleurs .
a écrit le 04/03/2013 à 10:34 :
Pour ce faire une seule solution : massacrer encore plus les contribuables qui n'en peuvent déjà plus. Les 45 % de français qui paient l'impôt sur le revenu ont du souci à se faire. Pour les autres rien ne change.
a écrit le 04/03/2013 à 10:30 :
Depuis 1980, hors inflation, les dépenses d?éducation ont augmenté de 62,2 milliards d?euros.
1980 : 75,2 milliards en euros constants (corrigés de l?inflation).
2011 : 137,4 milliards d?euros.

Depuis 2007, hors inflation, les dépenses de fonctionnement des collectivités locales ont augmenté de 9,7 milliards en euros.
2007 : 88,1 milliards en euros constants (corrigés de l?inflation)
2011 : 97,8 milliards d?euros.

Tout cela sans aucun effet sur la croissance, le niveau scolaire et le chômage. (Source INSEE Dépense intérieure d?éducation par niveau d?enseignement en 2011. INSEE Dépenses et recettes des collectivités locales)
a écrit le 04/03/2013 à 10:25 :
Le taureau a des petites cornes ...de 56% à 53%; bon c'est mieux
que 56% à 59 . Mais si Lord John Maynard a dépensé sa fortune
avec les danseuse , il n'a pas dit que des bêtise pour les Etats qui
veulent sortir d'une crise .Les critères de feu Maastricht , l'auraient
fait sourire de désespoir sur l'intelligence économique de l'Homme.
Réponse de le 04/03/2013 à 11:52 :
Il a surtout perdu une fortune avec la crise boursière de 1929, ce qui prouve qu'il n'avait pas tout compris...
Et surtout, il préconisait la baisse des dépenses publiques et les économies dans les périodes d'expansion, ce qui n'a jamais été le cas. Souvenez vous de la cagnotte sous Jospin.
Réponse de le 04/03/2013 à 16:52 :
+ 1OO!
Réponse de le 17/03/2013 à 2:31 :
De temps en temps, il y a, heureusement, des gens qui connaissent Keynes autrement que par les invocations quasi-métaphysiques d'un prof d'éco sur les bancs du lycée. Keynes était également un virulent anti-marxiste et anti-communiste. Amusant, pour LA référence économique du PS, non ?
a écrit le 04/03/2013 à 10:11 :
parle-t-il :aux marchés,à Bruxelles???en attendant des actes,que personne ne voit venir
a écrit le 04/03/2013 à 10:02 :
Pour reformuler ce que dit libéral, j'ai une question pour Mr Moscovici, comment je consomme quand mes impôts augmentent plus vite que mes revenus ? Il faut redescendre sur terre ...
Réponse de le 04/03/2013 à 10:25 :
Pour être dans cette situation, il faut avoir du patrimoine et pas bosser ! Alors soit tu bosses soit tu vends une partie du patrimoine !
Réponse de le 04/03/2013 à 13:28 :
Il faut juste changer de seuil avec les impôts sur le revenu, doublé des différentes augmentations de TVA promises
a écrit le 04/03/2013 à 9:57 :
Des matins qui déchantent, quand on lui parlait du 11 septembre en disant que c'était le gouvernement Américains qui avait provoqué l'attentat, il répondait "Ce qui dise cela sont des révisionnistes" donc en faite des anti-sémites, c'est pour dire le niveau d'analyse et de répartie. Des centaines de spécialistes de la construction ont démontrés la destruction contrôlée des 2 tours, même des responsables de la CIA commence à parler, et si je dis que la viande de cheval c'est meilleur que le b?uf, parce-que moins de matières grasses, j'ai un PV, je vais en prison, et bien on est pas sortie de l'auberge, hein BOURVIL !
Réponse de le 04/03/2013 à 10:24 :
Faut pas le comparer à BOURVIL ! Ce serait lui faire trop d'Honneur !!! Je revendique BOURVIL comme une gloire Nationale , à ne pas galvauder !
Réponse de le 04/03/2013 à 10:32 :
C'est la nouvelle mode de voir des complots partout.
Réponse de le 04/03/2013 à 13:56 :
je vous suis ! + UN
Réponse de le 04/03/2013 à 16:52 :
Voir des complots partout ? Pas très réaliste MAIS ne pas voir ceux qui nous crèvent les YEUX faut aller voir l'Ophtalmo !!!
Réponse de le 04/03/2013 à 17:55 :
Envoie un Boeing sur ton immeuble, tu vas voir s'il s'écroule pas ! <Pas besoin de chercher ailleurs !
Réponse de le 04/03/2013 à 19:47 :
Pour réfléchir unpeu !!! On recherche encore l'avion qui a percuté le Pentagone ? L'avez-vous vu ? Prévenez-moi avant qu'il arrive au dessus de Mon Immeuble ! Vous serez gentil !!!
a écrit le 04/03/2013 à 9:41 :
Enfin un gouvernement qui prend le taureau par les cornes. N'en déplaise aux esprits chagrins .........
Réponse de le 04/03/2013 à 10:07 :
Vous faites erreur le gouvernement esquive le taureau mais la taille de l'arène se réduit comme une peau de chagrin.
Réponse de le 04/03/2013 à 10:11 :
Ils prennent plutôt la vache folle par les cornes...........
Réponse de le 04/03/2013 à 11:02 :
ppa3775am : veuillez ne pas usurper mon nom de code : c' est malhonnête de votre part. Je laisse la Tribune juge de cet abus en date 04/03/2013 à 09h41.
Réponse de le 04/03/2013 à 11:19 :
Pour le moment tout ce que l'on a vu ce sont des taxes, des taxes et encore des taxes ... si c'est ce que vous appelez le prendre le taureau par les cornes.

Je ne me souviens pas avoir vu, avant son élection, que ses propositions étaient seulement basées sur des augmentations de taxes, mais les bonnes résolutions qui devaient être prises ont bien vite été oubliés. A peine arrivé, alors même qu'il n'y en avait pas les moyens à court terme, monsieur n'a rien trouvé de mieux à faire que de prévoir la création de 60.000 postes dans l'éducation (sans oublier que grâce à Peillon, les collectivités vont devoir mettre la main à la poche, en plus de cela).

Bien que je n'étais pas un grand fan de Sarkozy, grâce à lui et ses heures sup' défiscalisés, j'avais un réel pouvoir d'achat supplémentaire, ce que cette bonne gauche à supprimé en premier, tout cela pour une paille (quelques dizaine de million d'euro, ça doit être moins que ce que donne la France en caritatif dans le monde ...). Je ne suis pas de droite ou de gauche, mais pour le moment, j'ai plus d'estime en Sarkozy qui n'a pas fait qu'un matraquage fiscal, alors que nous ne voyons que cela depuis 9 mois. Où sont les économies promises pour remettre le bateau à flot ?

Quel beau taureau pris par les cornes ...
Réponse de le 04/03/2013 à 11:33 :
Ne serait-ce pas plutôt les français (ceux qui ont voté Hollande) que le gouvernement prend par les cornes?
Réponse de le 04/03/2013 à 16:07 :
Vous usurpez mon pseudo ppa3775am : voir mon message de ce jour 04/03/2013 11h02.
J' arrête de laisser des messages le site de la Tribune, n' est pas fiable : salut !
a écrit le 04/03/2013 à 9:40 :
MAIS QUI DECIDE DANS CE SOI DISANT GOUVERNEMENT ?
Réponse de le 04/03/2013 à 10:27 :
l'UE comme le précédent...ça vous étonne....
Réponse de le 04/03/2013 à 13:57 :
@ Fred tout à fait !!
a écrit le 04/03/2013 à 9:32 :
Moscovici oublie de dire que la fiscalité est deux fois plus nocive pour la croissance que la réduction des dépenses publiques et que la fiscalité sur les revenus du capital plus encore!
Fixer un objectif c'est bioen mais après 10 mois au pouvoir on aimerait maintenant savoir comment et où.
a écrit le 04/03/2013 à 9:07 :
Pourtant dans l'opposition ces mêmes individus disaient que la dépense publique n'était pas le problème!
a écrit le 04/03/2013 à 9:02 :
Augmentation du nombre de fonctionnaires dans l' éducation nationale alors que le nombre d' élèves est en baisse, suppression de la journée de carence dans la fonction publique, retraite à 60 ans pour ceux qui ont travaillé à 16 ans : Et après ces mesures les socialistes vont nous faire croire qu' ils veulent faire des économies !!! Ils nous prennent vraiment pour des gogos, mais les municipales arrivent et nous allons les sanctionner bientôt.
Réponse de le 04/03/2013 à 9:37 :
@ppa3775am
si,si des économies :les retraites du privé vont enfin baisser.
a écrit le 04/03/2013 à 9:00 :
La droite propre à la critique qui a écrabouille le pays en 10 ans de gros n'importe quoi budgétaire est coincés elle qui a tjs demande la réduction des dépenses publiques car certaine que la gauche ne peut s'aventurer sur ce terrain..perdu...au même titre que walls a ringardisé la droite en montrant comme sa politique sécuritaire de 10 a fortement failli en étant d surcroit laxiste avec notamment l'affaire merah et l'augmentation des atteintes aux personnes...
Réponse de le 04/03/2013 à 9:10 :
ca sent l'amalgame et la profusion de poncifs tous aussi ridicules que la qualité du gouvernement au pouvoir et dans l'immediat et de ses actions, ou semble t-il plutot de ses inactions.
Vous avez voulu Hollande, "et bien dansez maintenant !"
Réponse de le 04/03/2013 à 9:16 :
J'espère que vous payez des impôts vous aurez très rapidement une réponse à vos propos et à la politique menée par ces incompétents de gauche. Et pour Walls il ne fait que du vent regardez les chiffres de la criminalité nous en région parisienne on est confronté à la réalité et pour être c'est toute la France qui en souffre.
Réponse de le 04/03/2013 à 9:26 :
Il faut enlever vos ?illères, <<C'est de la faute à Sarkosy>> cela a durer un mois ! Les socialistes, dans l'opposition, ont tout fait pour freiner toutes réformes, F. Hollande n'est pas élu depuis plus d'un an qu'il est déjà le dos au mur.
a écrit le 04/03/2013 à 8:55 :
"nous voulons faire descendre les dépenses publique" qu'est ce qu'il attend pour le faire ? il commence par quoi ? Encore un effet d'annonce de ce gouvernement velléitaire incapable de mettre le doigt la ou çà fait mal
a écrit le 04/03/2013 à 8:52 :
c'est la tempête ! d'abord ils vous mettent des claques ( beaucoup de claques ! tout en riant , c'est un jeu redoutable ) et ensuite disent ne pas l'avoir fait exprès en s'excusant lors d'une consultation électorale .. et une fois réelus ( D/G ) ils recommencent .la 5eme république et ce quelle contient est à jeter par dessus bord ou à brûler !
a écrit le 04/03/2013 à 8:49 :
Avec la journée de carence supprimée aux fonctionnaires on imagine sans peine comment les économies vont
se réaliser ....la loi sur le cumul des mandats reportée et la poursuite du train de vie exorbitant des nombreux politiciens inutiles au sénat, à l'assemblée, au gouvernement et dans les régions...
a écrit le 04/03/2013 à 8:43 :
Et pour ceux qui croient au Père Noel, Moscovici peut aussi leur dire que les fonctionnaires vont se mettre à travailler, un jour...
a écrit le 04/03/2013 à 8:35 :
GG66
Réduction des députés et sénateurs,conseillers des régions et départements avec blocage des salaires, et indemnités ainsi qu'une déclaration aux impôts des rémunérations réelles perçues par les 577 députés et 350 sénateurs, et tous les conseillers, cela serait un très bon début...........
Réponse de le 04/03/2013 à 8:52 :
Avant d'en arriver là ils vous auront tout pris.
a écrit le 04/03/2013 à 8:34 :
Reduire la depense publique , enfin une bonne idée , la bonne idée que beaucoup reclameent depuis longtemps ...reste à savoir comment, quand et qui va trinquer monsieur le ministre , et c'est là que ca va etre coton ...parce que , reduire la depense publique , nous avons tous de tres bonnes idées et souhaiterions pour un grand nombre que cela commence par nos hommes politiques (prime de chauffage de 4000 euros pour les senateurs ..et le millefeuilles administratif , supprimer les departements , reduire les fonctionnaires des "conseils regionaux ...etc) . Ma crainte est qu'on touche aux gens pleinement utiles , santé , police,
a écrit le 04/03/2013 à 8:33 :
C'est marrant, cela fait des années que le PS et la gauche nous expliquent que la dépense publique n'est pas le problème, empêchant dès que possible par des appels à la grève toute réforme du Service Public. Tant de mauvaise foi est juste incroyable. Quand on pense à tous ceux qui dans les commentaires ont soutenu le PS sur ces questions... Cocus à ce point, ça doit faire très mal.
En tous cas, il faut souhaiter maintenant bon courage à M. Hollande et à sa clique qui après avoir conforté une grande partie des français dans leurs illusions à grand renfort de populisme de gauche tentent un retour dans le réel. Bon courage !
Réponse de le 04/03/2013 à 9:44 :
La mission historique de flanby, c'est de rayer le mot "socialisme" du vocabulaire français !
a écrit le 04/03/2013 à 8:30 :
pourtant, supprimer 20 ministéres c'est rapide et efficace sur le budget ;le plafonnement des cumuls qui ne pourraient plus etre transmis à une tiers personne c'est rapide,le redéploiement dans la fonction publique c'est rapide surtout quand on a 1244 agences d'état qui ne serve a rien ainsi que 700 comités theodule ;mettre en formation les chomeurs à vie des intermittants du spectacle ,faire du ménage dans une multitude d'associations subventionnées on ne sait pourquoi etc etcles exemples sont nombreux !!
Réponse de le 04/03/2013 à 9:42 :
Ces messieurs savent très bien où sont les dépenses ,disons, "superflues" ET qui, pour beaucoup sont d'une "suppression" Bénéfique Car beaucoup de nos éléments ,dits improductifs,(ceux qui sont de trop !) sont ,en réalité, Contre-productifs ET gênent la marche correcte de l' économie ! Vont-ils ,ENFIN(!) faire le bon nettoyage ???
a écrit le 04/03/2013 à 8:28 :
Ce gouvernement parle trop, encore plus que le précédent. Ce sont des petites phrases qui pourraient boulverser la vie de très nombreux français. Belles taxes, nouvelles règlementations sur l'emploi, etc. Les français devraient pouvoir oublier le gouvernement et l'insécurité qu'il crée, se consacrer 100% à développer leurs affaires, commerce, industrioe recherche. Paz le bol des conflits artificiels créés par le gouvernement. Laissez les français vivre.
Réponse de le 04/03/2013 à 9:48 :
D'une part, nul ne comprend où ils vont (et si quelqu'un tient la barre) et d'autre part, ils attisent les divisions et les haines dans le pays !
a écrit le 04/03/2013 à 8:25 :
diminuez la dépense publique§ augmenter le RSA et enlever le jour de carence des fonctionnaires sont des mesures stupides ! diminuez le nombre de députés, de sénateurs, diminuez leur salires et leurs retraites; alignez la retraite des fonctionnaires sur celles du privé !! etc...... allez un peu de courage
a écrit le 04/03/2013 à 8:23 :
Mais non il faut augmenter la dépense publique à 60 % taxer les riches et faire dans l'assistanat social, voie des socialistes, on n'est pas très loin on est à 56%, comme cela on va plaire au plus grand nombre, je te tiens tu me tiens et tu votes pour moi, comme cela on va faire fuir les industriels et les riches, ils partent déjà mais il faut accélerer le trend, ben voyons !
a écrit le 04/03/2013 à 8:21 :
Comprenez: nous prions tout les jours pour que l'activité reprenne de façon à ce que nous n'ayons pas à toucher à nos dépenses qui sont des vraies gabegies..il faut cesser de parle du PIB essentiellement constitué de prestations sociales et dépenses d'administration, et qui n'est en rien représentatif, évidement, de notre activité manufacturière... Et c'est 100 milliards de dépenses publiques qu'il faut économiser pour faire survivre notre Pays!
Réponse de le 05/03/2013 à 22:13 :
MOSCOVICI, ferait bien de balayer sur le pas de sa porte ( BERCY )le personnel des finances, 10.000 personnes, depuis des dizaines d'années, est loin d'être rentable, avec de très nombreux doublons, même des '' triplons'' Une meilleure organisation, ferait gagner 40 Milliards d'euros par an! Tous les parlementaires ( sénateurs , députés, trop nombreux, ainsi que les Ministres, au nombre de 48, alors que 8 suffiraient, les députés 577, ( 300 suffiraient) les sénateurs , dans la maison de retraite, du palais du Luxembourg 348, et qui ne servent à rien, tous ces gens là, qui gagnent par mois plus de 13.000 ? et qui ne payent que 30% d'impôts, y compris tous les hauts fonctionnaires, Alors que le nommé MIGAUD du conseil constitutionnel, conseille de réduire, les retraites et le allocations , ferait bien de payer ses impôts , et non à peine 30 %! c'est 60 à 80 milliards d'euros qui seraient gagnés , par an.Les 700 comités Théodules nous font perdre, 60 milliards, tous les ans. Les régimes spéciaux des retraites, qui n'ont pas été touchés par SARKOSY, nous font perdre, 66 millards d'euros par an , les 630.000 élus de la France, autant
que la planète entière, 36786 Communes, ,4039 cantons, 4.000 communauté des communes
101 départements, 26 régions, 300 sous préfectures.Tout ceci, serait suffisant avec 8 régions
et donc, c'est 150 milliards d'économies par an qui seraient réalisées par an.
1.300.000 Associations,70% à éliminer, car totalement bidons ! 56 milliards par an d'économisés
Les gaspillages de santé, 9 médicaments sur 10 , ne servent à rien, 34 milliards d'écnomisés par an. Une meilleurs gestion des hopitaux, et ce serait, 18milliardsd'euros tous les ans,une meilleure
gestion des tranports des malades, et des infirmières libérales, 10 milliards d'euros , tous les ans
économisés, il faut savoir que par an, 5 milliards d'euros de médicaments, sont jetés à la poubelle
Par an, 500.000personnes étrangères sont soignées gratuitement et nous coûtent , 10 milliards d'euros.Les différentes fraudes , évasions fiscales, fraudes fiscales et sociales, 150 milliards d'euros par an.En conclusion: le total de tout celà, c'est plus de 600 milliards d'euros , par an, qui sont jetés , par les fenêtres de la FRANCE, et encore , en étant optimiste !! Pauvre FRANCE !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :