Tout ce que vous voulez savoir sur le marché du travail et les salaires !

 |   |  591  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'Insee a publié ce 6 mars ces données annuelles relatives à l'emploi et aux salaires. On y trouve une mine de renseigements sur la structure du marché du travail et les rémunérations. Ainsi, on y apprend qu'en 2010, le salaire net annuel médian en équivalent temps plein s'élevait à 20.720 euros.

Comme chaque année, l'Institut national de la statistique (Insee) livre une véritable photographie du marché du travail français, avec moult données intéressantes sur l'évolution de l'emploi et des rémunérations. Voici les points saillants de la livraison 2013 ("Emploi et salaires", collection Insee Références).

. Les salaires. Entre 1995 et 2010, le salaire net annuel médian (50% des salariés en dessous et 50% des salariés en dessus) en équivalent temps plein a crû, en euros constant, au rythme annuel moyen de 0,4%. En 2010, il s'élève 20.720 euros. Dans les entreprises des secteurs marchands, le salaire net annuel moyen s'élève à 25.020 euros : il va de 18.080 pour les employés à 47.550 pour les cadres. Dans la fonction publique d'Etat (où il y a davantage de cadres), ce salaire annuel net moyen s'élève à 29.110 euros : 29.870 pour les seuls titulaires et 25.220 pour les non-titulaires. Dans la fonction publique territoriale, le salaire net annuel moyen est de 21.550 euros.

. L'Emploi. En 2010, la France métropolitaine compte 26,3 millions de personnes en emploi, dont 23,8 millions de salariés. Depuis 40 ans, la croissance de l'emploi est portée par le secteur tertiaire dont l'effectif a pratiquement doublé. Il ne représentait que 52% de l'emploi total en 1970 contre 78% en 2010. Sur la même période l'agriculture a perdu 1,9 million d'emplois et ne représente plus que 2,5% de l'emploi total. L'industrie a, quant à elle, perdu 2,3 millions d'emploi et ne représente plus que 13% de l'emploi total en 2010, contre 27% en 1970. Enfin, sur la même période, la part de l'emploi dans la construction est passée de 10 à 7%.

. Structure de l'emploi. En 2010, les femmes occupent la moitié (49%) des emplois salariés contre 35% en 1970. Et un emploi sur cinq est occupé par une personne de plus de 50 ans. Mais les plus de 50 ans sont moins nombreux dans les secteurs à fort turnover (construction, commerce, restauration) que dans les activités scientifiques et techniques.

. Statuts d'emploi. En 2011, 86,5% des emplois salariés sont en contrat à durée indéterminée (CDI), 9,5% en CDD (en baisse de 0,8% depuis 2000, sous l'effet notamment de la baisse des contrats aidé) et 2% en intérim. A noter que les femmes sont plus souvent en CDD que les hommes (11,3% contre 7,8%).

. Durée du travail. La durée annuelle effective du travail déclarée par les salariés à temps complet a retrouvé en 2010 son niveau de 2008, soit 1.700 heures, après avoir baissé en 2009 à 1.660 heures. Elle est donc supérieure à l'équivalent annuel de la durée légale hebdomadaire de 35 heures (1.607 heures). Les cadres à temps complets déclarent les durées les plus longues, tant annuelles (1.920 heures) qu'hebdomadaires (44,8 heures) ou quotidiennes (8,9 heures). Et, en 2011, la durée hebdomadaire moyenne du travail des salariés à temps complet a été de 39,5 heures, soit une durée nettement supérieure à la durée légale hebdomadaire de 35 heures. En 2010, 18,6% des salariés sont employés à temps partiel, avec une durée de travail moyenne hebdomadaire de 23,2 heures.

. Salariés au Smic. En 2011, 1,7 million de salariés (hors apprentis et intérimaires) des entreprises du secteur concurrentiel ont bénéficié de la revalorisation du Smic intervenue le 1er décembre 2011, soit 11,1%. Et 24% des salariés des entreprises de moins de 10 salariés sont rémunérés au Smic, contre 5% dans les entreprises de 500 salariés et plus. Par secteur, on retrouve 37 % de « smicards » dans l'hébergement et la restauration, 23% dans les sociétés d'arts et spectacles et les associations, 21% dans le domaine de la santé-action sociale, 16,8% dans le commerce.

Et plus encore sur www.insee.fr
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/03/2013 à 10:58 :
@Gepe001: merci pour ces commentaires qui son finalement les seuls véritablement à propos ici. Nous vous décernons un Cigare d'Or (haute distinction de notre petite société d'aficionados de vitoles et de belle prose) pour le verbe pertinent et acerbe que vous avez su employé!
N.B.: le poney est un animal friand de fruits rouges, la relation est à étudier.
a écrit le 07/03/2013 à 0:10 :
La fonction publique c'est un peu l'armée mexicaine, il y a plus d'officiers que de soldats, il est donc normal que le salaire moyen soit plus élevé, mais cela ne veut pas dire que le salaire moyen des officiers (les cadres) soit plus élevé ni même celui des soldats (les ouvriers). Il faut les étudier séparément et surtout les publier mais ça c'est une autre histoire.
Réponse de le 07/03/2013 à 8:44 :
@ Viva Zappata : Oui, l'Armée et la Direction Générale des Finances sont de bons exemples quant à la gabégie tant le nombre de cheffaillons y est élevé et les petites mains, en première ligne, méprisées.
a écrit le 06/03/2013 à 20:52 :
Les salaires dans la fonction publique montre bien que ce secteur ne se confronte pas à la réalité économique (tenir un budget, être productif), mais se décrète rôles, fonctions et salaires. Comment s'étonner des déficits, de l'accroissement des impôts, de la paperasserie?
Réponse de le 06/03/2013 à 22:32 :
Si tout cela est vrai, vous savez ce qu'il vous reste à faire : passer un concours de fonction publique, et là, pas de fils de, de copain de, de relations d'affaires, de népotisme quelconque; vous êtes parmi les meilleurs ou vous restez dehors : c'est concurentiel, ouvert, et réglo, en un mot libéral....ça devrait vous convenir. Proposition valable pour tous les pourfendeurs de fonctionnaires qui pleurent quand il n'y a pas de toubib aux urgences, pas de flic dans leur lotissement et pas de prof devant leur rejeton.
Réponse de le 07/03/2013 à 11:23 :
BRAVO FISCALIX : il fallait le dire ! et il faut que cela se sache ! Y'en a assez des donneurs de leçons-branleurs.
Réponse de le 07/03/2013 à 17:05 :
et alors vous avez passé un concours pour pantoufler dans la fonction publique, pour l'emploi à vie et la retraite à 55 ans mais vous êtes déconnectes du monde réel. De ceux qui ne savent pas s'ils trouveront du travail le mois prochain, de ceux qui se disent qu'ils peuvent etre vire du jour au lendemain, de ceux qui montent leur boite et se serrent la ceinture pour garantir les remu de leur salaries, travaillent 70 heures par semaine parce qu'en plus du developpement de l'activite ils doivent repondre à un tas de charges et de paerasses imposes par des personnes monotaches de l 'administration....bon je m'arrete la mais je ne vais pas pleurer sur vous ni vous mettre sur un piedestal parce que par manque d'ambition personnelle vous avez un jour passé un concours!
a écrit le 06/03/2013 à 19:27 :
ce qui est effrayant dans ce reportage fort instrutif c'est que le revenu médian n'a pas trop bougé depuis quelques années 20000 euro par an c'est pas du luxe loin s'en faut sachant qu'un tiers a plus et un autre tiers a moins que cela , on comprend mieux structurellement la haine des riches en france vu le plafond des ressources annuels ,on arrive toujours a l'impossible équation hausse des salaire , cout de la masse salariale , compétitivité , difficile avec un euro qui en prime nous concurrence avec des pays a monnaies faibles ou d'autres pays européens qui eux font du dumping social comme des jobs horaire a moins de 4 euro .
Réponse de le 06/03/2013 à 23:08 :
Bien développé ! +100000 !!!
a écrit le 06/03/2013 à 19:20 :
Je tiens ici à défendre la probité de mon ami John. En effet, passé 17h00 en semaine et le vendredi à 16h30, il ne peut plus poster de commentaires, du fait que personne ne fait d'heures supplémentaires dans la fonction publique. S'il passe ses journées sur internet, c'est qu'il est malheureusement comme de nombreux fonctionnaires, sous-employé. Rendez-vous compte : un homme de son talent qui aurait pu être, je ne sais pas moi... boulanger ou... chef d'entreprise, en être réduit à végéter de longues journées dans un bureau sinistre, entouré de collègues syndiqués. John vit l'horreur collectiviste tous les jours au bureau, alors messieurs les censeurs ricanants, un peu de pudeur ! On vous y verrait ! Je remercie la Tribune de lui offrir cet espace de liberté lorsqu'il est au bureau car ainsi il nous éclaire de son savoir aristotélicien bien mal utilisé dans la fonction publique et il nous nourrit de sa grande culture économique !
Réponse de le 06/03/2013 à 20:23 :
Tout est dans le pseudo !!!!!
Réponse de le 06/03/2013 à 23:11 :
Bien étudié, le cas ! rire!...+ UN !
Réponse de le 07/03/2013 à 7:09 :
Dommage que notre ami JG soit obligé de quitter son bureau à 17h00. Je suis sûr que lui aimerait bien rester plus tard pour nous montrer sa science mais que ses collègues fonctionnaires syndiqués l'empêchent et le forcent à partir !!!
a écrit le 06/03/2013 à 17:24 :
surprenant lorsque on ecoute le fonctionnaires il disent gagner moins que le prive ,alors que d'apres l'insee le salaire moyen annuel est beaucoup eleve dans la fonction public que dans le prive!cherche l'erreur!
a écrit le 06/03/2013 à 15:16 :
Le salaire median doit etre donne pour les cadres et pour les non cadres. sinon cela n a aucun sens idem pour les temps de travail.
a écrit le 06/03/2013 à 11:37 :
plus de travail avec bac ou sans cest idem j ai trois gamin et bien chomdu avec des bagages et bien rien vous avez beau faire des formations il ni a rien en plus les patrons ne font plus confiance et les banques ne prête plus
a écrit le 06/03/2013 à 9:42 :
Ce qui parait le plus inquiétant c'est que l'on puisse rebondir sur ces éléments statistique qui datent de ......2010 soit 2 à 3 ans.
peut-on aujourd'hui penser que le monde autour de nous évolue si lentement qu'il ne s'est rien passé en 2 ans, que la crise n'a pas évolué, que les gouvernants n'ont pas changé, que l'Europe n'a pas évolué etc....
Si l'on veut suivre le rythme peut-etre faudrait-il accélérer la sortie des indicateurs....
a écrit le 06/03/2013 à 9:21 :
Attention, vous annoncez, de nouveau et comme trop souvent, des données non-pondérées pour la fonction publique, ce qui risque encore d'attirer moult trolls !
En effet, il y a plus de cadres dans la fonction publique par rapport au nombre total d'employés que dans le secteur privé, ce qui augmente mécaniquement le salaire moyen mais fausse les données pour une large partie des employés.
Réponse de le 06/03/2013 à 10:27 :
j'adore cet argument ressassé ad nauseam par les fonctinonaires : on est pas mieux payé, on est plus diplomé et on a plus de cadres !! Quelle blague ... Pour être cadre dans la fonctino publique, il suffit de passer un concours pour bac + 3 une seule fois dans sa vie. Pour être cadre dans le privé, il faut être bac + 5, et passer des concours tous les jours pour espérer le rester ... cad qu'à travail et diplome égal, un fonctionnaire (qui en sait pas ce que c'est que le mot productivité, objectifs, rendement, etc ...) est bien mieux payé que dans le privé, avec bcp moins de stress, et sa retraite est basée sur ses 6 derniers mois, pas ses 25 meilleures années ... et on peut encore parler des primes ou du GVT pour rigoler, ces arguments sont éculés ...
Réponse de le 06/03/2013 à 11:50 :
En même temps M. Galt, des ouvriers dans la fonction publique d'état vous n'allez pas en voir beaucoup.
Réponse de le 06/03/2013 à 12:30 :
John a t-il lu le commentaire de DerRichter ? NON ! il conteste un argument qu'il n'avance même pas ... Il ne se plaint pas des rémunérations. Mais John qui ose donner des leçons d'économie à tous ceux qui postent sur ces questions en profite pour déverser toute sa haine des fonctionnaires sans discernement et surtout en méconnaissance totale de la réalité. Il ose parler de productivité alors qu'il poste sur le forum à tout instant de la journée, parfois même en annonçant aux quelques contradicteurs sui osent contester ses lumières qu'il va chercher sur internet pour vérifier leurs dires, avant de revenir contester leurs propos ....... ce qui prouve combien il est productif au travail lui !
Merci John de nous faire ainsi de la démonstration éclatante de votre incapacité à écouter et lire les commentaires des autres !
François
Réponse de le 06/03/2013 à 12:35 :
Il y a néanmoins clairement une justification pour geler le salaire des fonctionnaires pendant une durée étendue.
Réponse de le 06/03/2013 à 13:01 :
L'état a 16 % de CDD, plus que dans le privé (12 % en moyenne) et c'est quoi les catégories C si ce n'est des ouvriers justement ?
Réponse de le 06/03/2013 à 13:39 :
@ François : comme d'hab, insultes ab hominem en dehors du sujet. Mon argumentaire est tout a fait en rapport avec le commentaire de DerRichter : il dit qu les fonctionnaires sont plus méritants (diplomes, niveau deresponsabilité cadre, etc ...) donc ils sont mieux payés en moyenne, ce que je démontre comme faux.
Réponse de le 06/03/2013 à 13:50 :
Encore une réponse pour rien : Quel intérêt de parler du % de CDD ? Qui a contesté cela ici ? Personne ! En quoi cet argument vient-il conforter l'idée qu'il y a davantage d'ouvriers ? ou que cela vienne accréditer l'idée que les salaires moyens des fonctionnaires sont trop élevés ?. Les catégories C son surtout constitués d'agent administratif ou de secrétaire ..... Ceux qui semblent trop payés sont ceux qui postent beaucoup ........ Ceux-là on peut bloquer leurs rémunérations . On ne citera pas de nom par pudeur .......
Réponse de le 06/03/2013 à 14:34 :
@ john galt.
Vous avez raison et beaucoup de fonctionnaires le savent eux-mêmes.Ne gâchez pas votre énergie sur cette question ,rien ne changera sans une prise de conscience populaire relayée par des hommes politiques courageux.Ce n'est pas pour demain.
Réponse de le 06/03/2013 à 14:43 :
Les CDD sont des contractuels et non des fonctionaires, les fonctionaires ne sont par ailleurs pas en CDI non plus pour information car n'ayant pas un contrat de droit privé. Les contractuels ne sont pas comptés dans le salaire moyen des fonctionaires et de plus étant des contrats de droits privés leur salaire est sujet à négociation (ceux des fonctionaires sont fixés par la grille). Finalement catégorie C n'égale pas ouvrier, un assistant ou un agent technique est aussi catégorie C.
Réponse de le 06/03/2013 à 15:20 :
Ce J. Galt! quel bonhomme..!!
Réponse de le 06/03/2013 à 15:45 :
@ Michel : Mais ceux qui sotn employé par l'état en CDD à des salaires de misères ne peuvent pas être considérés comme ouvriers ? et donc augmenter le nombre d'ouvriers réels employés par l'état ? techniquement, si un ouvrier c'est quelqu'un qui travaille à l'usine, il 'ny en a pas dans la fonction publique. Si c'est quelqu'un qui est mal payé, les catégories C et les CDD peuvent en être qualifiés. Le reste de votre post est l'attitude classique des socialistes n'ayant pas de réels arguments : attaques à la personne ...
Réponse de le 06/03/2013 à 17:18 :
On croit rêver : vous confirmer attribuer à DerRichter des propos qu'il n'a pas tenu .... Relisez donc sont post de 09:21 et indiquez moi où indique t-il que (je cite l'inénarrable Jhon piost de 13h39) : "que les fonctionnaires sont plus méritants (diplomes, niveau de responsabilité cadre, etc ...) donc ils sont mieux payés en moyenne ". Et il n'est pas du tout question de cela dans son post. Et ce sont les autres qui ne comprennent rien et qui sont hors sujet ......
Réponse de le 06/03/2013 à 22:42 :
John Galt est un individu arrogant, méprisant, et qui poste (ou plutôt fait des c/c) à longueur de journée, ce qui démontre bien comme il se tue à la tache.

Je n'ai, en effet, à aucun moment parler de la nature/qualité du travail des fonctionnaires français mais simplement rappeler la structure.

Il y a plus de cadres dans la fonction publique que dans le secteur privé, rapporté au nombre total d'employés. Deal with it.

Une dernière chose john galt : c'est vous qui avancez des arguments éculés tels que le calcul de la retraite. Celle-ci se base sur les 6 derniers mois de traitement brut, en aucun cas de salaire net. Mais la différence vous échappe sans doute...comme le reste ;-)
a écrit le 06/03/2013 à 7:47 :
Il serait souhaitable que l'INSEE s'interesse à la relation "cout du travail/prix de l'énergie" ou"prix de l'énergie exprimé en temps de travail".On pourrait avoir d'autres conclusions!
Réponse de le 06/03/2013 à 8:44 :
Mais encore?
Réponse de le 06/03/2013 à 9:37 :
Bien sûr. On pourrait aussi s'intéresser à la relation "nombre poneys en liberté dans le Kamtchatka / prix du kilo de framboise" ou encore "nombre d'heures d'ensoleillement à l'année au Bechuanaland / poids médian des sangliers de la forêt de Rambouillet". Tout cela serait fort intéressant.
Réponse de le 06/03/2013 à 21:14 :
Il y a des poneys dans le kamtchatka ? Dans le nord, peut être. Mais certainement pas dans le sud !! Soyons précis svp. Merci d'avance.
Réponse de le 07/03/2013 à 11:02 :
La condition des poneys devrait faire partie de nos preoccupations premières ! Trop d'entre eux finissent en lasagnes ! C'est scandaleux ! Maudit !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :