La contraception pour les mineures et les avortements remboursés à partir de fin mars

 |   |  306  mots
Une plaquette de pilules. Copyright Reuters
Une plaquette de pilules. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les moyens de contraception gratuits pour les mineures et la prise en charge à 100% de l'avortement pour toutes les femmes seront effectives au 31 mars.

Ces deux promesses de campagne de François Hollande ont été votées en octobre par l'Assemblée dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2013. Et c?est au cours de la journée internationale des droits de la femme que la ministre de la santé, Marisol Touraine, a annoncé qu?elles seront effectives au 31 mars. Les mineures auront alors accès à des moyens de contraception gratuitement et les femmes se verront prendre à charge à 100% en cas d?avortement.

Dans un billet intitulé "Le droit à la contraception, un combat pour l'égalité" et publié sur son site internet, la ministre estime que "la loi ne suffit pas toujours à rendre pleinement effectif l'accès aux droits". "Dès le 31 mars, un décret instaurera la gratuité des moyens contraceptifs prévus au remboursement pour les jeunes filles de 15 à 18 ans", écrit-elle.

Pilules de 3ème et 4ème génération ne seront plus remboursés

Au ministère, on précise que cette mesure concernera les pilules de première et de deuxième générations, le stérilet et l'implant qui sont à l'heure actuelle remboursés à hauteur de 65%. L'anneau vaginal, le patch contraceptif, la cape cervicale et les préservatifs, qui ne sont pas remboursés actuellement, ne le seront toujours pas.

En pleine polémique sur les pilules de troisième et de quatrième générations, Marisol Touraine a annoncé début janvier que ces contraceptifs, accusés de provoquer des risques accrus de troubles emboliques veineux, ne seraient plus remboursés à partir du 31 mars.

La prise en charge à 100% de l'interruption médicale de grossesse (IVG) entrera également en vigueur le 31 mars, a fait savoir le ministère. L'IVG était jusqu'à présent remboursée à 100% pour les jeunes filles et entre 70% et 80% pour les femmes majeures.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/03/2013 à 18:31 :
@ taranis : moi je suis un bouffon pour amuser du mieux que je peux à ma reine qui resplendis tellement elle est intelligente
a écrit le 12/03/2013 à 13:05 :
@ Soltice, il faudrait être aveugle pour ne pas voir ce chiffre dans cette article, mais est-ce que vous savez quelle est le montant pour les affections longue durée ou tout simplement l'handicap, il serait plus judicieux de mettre cette somme pour aider les malades qui ont cette maladie, que de rembourser la pilule au mineur, de toute les façons possible si on ne veut pas avoir d'enfant que les mineurs se protègent cela éviterais que leur copine tombe enceinte, un préservatif coûte environ 1 euro ou plus, que de rembourser la pilule à ces mineurs, cela résoudrais pas mal de problème, comme des grossesses non désirés. Enfin c'est mon avis et ça résoudrais pas mal de problème. Bonne journée.
Réponse de le 12/03/2013 à 15:43 :
C est un moyen de contraception, mais elles ont la possibilité de prendre la pilule à la place : de toute façon il est toujours conseillé d utiliser la pilule en plus du préservatif, au cas où il craquerait Ou qu il serait mal posé (préservatif qui glisse ou se rompt, anneau mal posé?). De plus Garçons et filles ont des objections et des excuses bidon pour ne pas utiliser de préservatifs. Le préservatif fait partie des méthodes efficaces en théorie mais peu efficaces en pratique (14% d?échec) . Vous avez oubliez que vous êtes passé par la, vous a t on aidé ? Nous parlons de mineur e-s donc non responsable ainsi que de problèmes de Sante Publique La Loi oblige l État a mettre en place des mesures de sauvegarde .C est aux adultes qu il convient de faire l éducation sexuelle beaucoup ne le font pas ou ne peuvent pas pour des raisons multiples , c est votre chance d avoir eu de vrais parents attentifs et compréhensibles ; mais les enfants désorientés c est souvent aux amis ou aux tiers (pros ou bénévoles) qu ils confient leurs problèmes intimes. Nous vivons effectivement dans 2 mondes parallèles. Je vous renvoie aussi à la réponse que j ai faite à Solstice.
Réponse de le 12/03/2013 à 19:37 :
@ taranis, je sur que oui nous ne sommes pas du même monde, moi je viens de la terre et vous de vénus, donc incompatible avec mon monde la terre.
Réponse de le 13/03/2013 à 10:22 :
@Pathinder je n ai pas voulue vous offenser je sais que vous connaissez bien la vie, vous savez bien que je provoque par mes mots (parfois bêtement) pour secouer les consciences, si j avais entretenu de la haine ou de la revanche contre les hommes je serais morte depuis longtemps. J ai été parfaitement lissée depuis mes 9 ans, l âge ou j ai été vendue ?Mon père adoptif et ses amis qui sont beaucoup plus âgés et plus sages que moi me dise évidemment la même me chose et mon empathie fait le reste. Je suis d accord avec vous tous : La terre est la « Planète des Hommes» et vous contrôler les Femmes et les Enfants. Sur Venus l atmosphère est irrespirable, se serait bien que vous nous fassiez une petite place auprès de vous ; Ensemble on pourrait en faire un jardin.
Réponse de le 13/03/2013 à 12:08 :
@ taranis, je ne me suis pas senti offensé rassurez-vous si je dois être vexé par certains réponse au commentaire que je fais, eh bien c'est simple je jette mon vieille ordi à la poubelle mais le problème c'est que j'ai une colonne vertébrale de plus en papier mâché suite à mes crises d'épileptie que j'ai fait dans mes escaliers, non vous défendez vôtre condition de femme qui parfois est brutal, que parfois ne vous étonnez pas à recevoir des commentaires qu'on va dire assez méchant, vous m'avez fait sourire même rire quand je lis vôtre dernière phrase, on ne cesserait pas de se chamailler non j'ai juste une petite chose à dire comme j'ai été vendue et j'en passe qui n'ont pas au yeux de certain internaute font que certains de vos commentaires peuvent choquer, tempéré vos commentaires et essayer de vous exprimez tranquillement car je sais qu'avec vous il n'y à pas 2 poids 2 mesures tout est en bloc, parfois ça peut paraître choquant pour certain internaute qui ont pas la même façon de voir les choses, alors comme c'est l'heure du repas je vous souhaite bonne appétit et sachez que parfois je prends un certain plaisir à vous taquinez, bonne journée et je pense qu'on auras l'occasion de débattre sur les mêmes centres de sujet, qui nous passionnent.
Réponse de le 13/03/2013 à 14:18 :
!!?? Mais ce mot, n est pas la de la provoc c'est une triste réalité banalisée, même si j ai le plus grand tort de me victimiser puisque je suis un poisson car j ai été immergée très jeune, je n en ai aucune honte de moi me même et s assume ma vie. C est donc sur ma propre expérience issue de faits réels vécus constatés et surtout gravés que je peux combattre pour la dignité des femmes Selon le Comité contre l esclavage moderne, 500.000 à 600.000 femmes d origine extérieure à l Union européenne ont été forcées de se soumettre à la prostitution dans l UE depuis la chute du mur de Berlin fin 1989.(Vous avez mon âge) 120.000 c est le nombre de femmes et d enfants qui, chaque année, sont l objet de trafics à destination de l Union Européenne. La plupart sont originaires des Balkans, et beaucoup de Roumanie et de Moldavie. Timisoara en Roumanie s est ainsi transformée en véritable "marché aux femmes". Vendues pour quelques dizaines d euros, elles prennent ensuite la destination des trottoirs européens. D importants réseaux internationaux fonctionnent sans relâche. S il arrive que certains soient démantelés, il faut savoir que les proxénètes prennent soin de peaufiner leurs "couvertures". La disparité des législations en Europe ;le réglementarisme qui s est imposé aux Pays Bas et en Allemagne a été suivi d un afflux de femmes trafiquées et prostituées dans ces pays rend plus difficile la lutte contre le trafic...J en ai assez dit, surtout sur moi. On reparlera effectivement bientôt de ces problèmes, car partout nous atteignons le paroxysme de la violence faite aux femmes?.
Réponse de le 13/03/2013 à 20:08 :
@ taranis, moi je suis balance depuis 50 ans, rassurez-vous comme à vôtre habitude vous êtes allez jusqu'au bout de vôtre argumentaire, c'est bien, vous êtes la Cosette du 21 e siècle des misérables de Victor Hugo, ne changez-rien restez vous même et moi je vais faire mon petit bonhomme de chemin seul, c'est mieux combattez vôtre croisade sans moi, je pense avoir est assez sympa avec vous, mais si à chaque fois vous retournez dans vôtre idéologie féminine que j'apprécie sincèrement je l'avoue il est rare de voir une femme comme vous qui défendez le féminisme, mais il y à d'autre sujet que vous avez trop tendance à ne pas mettre en avant, l'homme ou la femme qui malheureusement est handicapé, qui lutte pour se faire reconnaître et avoir à trouvez sa place dans cette société que malgré tout on doit montrez nos qualités et surmontez nos peurs, nôtre solitude, le regard des autres se sentir aimé car quand on est handicapé on se bat contre des moulins à vent comme Don Quichotte, moi il y à + de 10 ans jamais je n'aurais pensé à avoir un avc avec à la clé environs 2 ans et demi pour qu'on me fassent une réparation complète de ma personne, je ne connaissais pas ce monde de l'handicap et j'y suis tombé pas comme obélix quand j'étais jeune, à l'age de 38 ans, d'un côté ou d'un autre j'essaie de ne pas perdre mon sens de l'humour, est-ce que vous vous êtes intéressé au femmes handicapé qui malgré qu'elle soit bosseuse et qui ont de l'humour, qu'une fois à la maison seul que la solitude reviens au galop sans prévenir sans qu'elle nous envoient un carton d'invitation, bon il est vraie que vous sentez proche du genre féminin, mais le monde de l'handicap est un monde complexe qui fait peur, et je sais ce que je dis, car j'ai eue une fille avec ma compagne Marocaine qui à vécu 5 ans voir plus, avec qui j'ai divorcé et qui à demandé une déchéance de paternité et qui est repartis au Maroc, bon j'ai zappé de ma mémoire cette femme, mais chaque jour je me demande qu'elle est le sort de ma fille et de quelle manière elle vit, on à tous eue un passée avec des moments de peur des moments de malheur, je ne tiens pas que vous pensiez que cette internaute se plaint, j'ai dût assumer et me remonter pièce par pièce ma vie, mais il y à une chose qui me manquent à part refaire ma vie c'est ma fille, imaginez vous un jour que vous deveniez handicapé ce que je ne vous souhaitent vraiment pas, je pense que vôtre militantisme pour la cause féminine sera toujours présent mais il le sera en étant handicapé et croyez-moi c'est un monde qui n'est pas rose tout les jours, bon vous argumentez très bien chaque commentaire que vous mettez sur la Tribune, si vous le faite de vôtre travail faites gaffe de ne pas vous faire gauler, j'aime vous lire et quelle que soit la personne que vous êtes un peu chiante quand vous vous exprimez sur la femme, je pense que vous devez être une femme gentille intelligente et sympa (là c'est la cerise sur le gâteau), bonne soirée
a écrit le 12/03/2013 à 11:39 :
Rembourser la pilule des mineures coûtera 8,9 millions d'euros par an.
(c'est marqué dans l'article ci dessus )
Réponse de le 12/03/2013 à 13:17 :
La découverte de la sexualité fait partie de la vie: Soltice arrêtez de réduire cela à un cout et combien coutent les gabegies des adultes Chez les adolescents, la notion de santé est proche de celle de bien-être. Les questions liées à la sexualité et à la contraception demeurent importantes : ainsi le nombre d IVG a continué d augmenter chez les mineures ces dernières années, malgré le recours croissant à la contraception. L accès autonome des jeunes à la contraception, pour lequel le consentement parental n est plus requis, ce droit leur était dénié dans les faits lorsqu ils doivent faire appel à la couverture sociale de leurs parents. Les différences sociales traduisent les difficultés que rencontrent certaines femmes à s engager, dans une démarche contraceptive, notamment celles qui connaissent une situation financière difficile. L absence totale de protection contraceptive, qui rend très probable la survenue de grossesses non prévues, représente un enjeu car il est toujours plus judicieux de prévenir que de réparer et c est aussi une mission de l?assurance maladie.
PS : je pense que nos lecteurs verront en nous à 2 obstinés, mais tant pis je dois faire passer tous mes arguments. Ne faisons pas de fausses économies, les enfants sont notre avenir.
a écrit le 11/03/2013 à 13:53 :
où commence la responsabilité collective ? je crois que la société a d'autres devoirs envers les jeunes. Finalement , s'en exonérer en proposant des moyens de contraception et des prises en charge d'IVG est assez facile
Réponse de le 11/03/2013 à 15:01 :
La sexualisation imposée aux filles par les industries de la mode et de la beauté et, derrière elles par la culture pornographique, brouille le jugement des jeunes comme celui des adultes. L objectivation sexuelle des jeunes filles peut laisser entendre qu elles sont disponibles, mais elles ne sont pas en mesure de prendre des décisions responsables quant aux enjeux reliés à une relation intime. L ensemble des processus sociaux et culturels qui « produit » la sexualisation des filles forme un vaste mouvement dont la finalité est de faire baisser les barrières devant l exercice plus précoce d une sexualité adulte. Dans ce contexte, la question se pose à savoir ce que signifie vraiment consentir. On peut déceler l influence de ces contenus sexuels sur le harcèlement et les agressions sexuelles. En bout de ligne, a 15 ans, nombre de filles sexualisées sont déjà aliénées de leur corps et de leur identité, répondant à la demande sexuelle d adolescents, de jeunes hommes et d adultes « amateurs » de jeunes filles. Notre devoir collectif est déjà de les protéger des grossesses non voulues. Maintenant vous serait la bienvenue pour nous aider a élaborer une société avec des rapports sociaux plus humains en opposition à la permissivité de l économie libérale que nous s échappe. Nos enfants vont évoluer dans le monde que nous leur préparons...Je vous renvoie votre question
Réponse de le 11/03/2013 à 16:16 :
si vous admettez qu'on se laisse "imposer" ses comportements par telle ou telle industrie, mode, pression, etc...et qu'on ne peut que le constater...et prendre quelques mesures quant aux conséquences...c'est grave. C'est pas ma philosophie. Je ne me sens aucune responsabilité, ni devoir "collectif" pour ce genre de chose et je n'ai aucune envie de payer des impôts pour ça.
Réponse de le 11/03/2013 à 16:38 :
@soltice: je suis réaliste et vous très égoïste. Il n'y a aucune gravité à vouloir faire évoluer une société dans le bon sens.Si vous vous sentez d'une moralité supérieure à tous les autres citoyens, tant mieux, vous serait surement canonisée .La santé publique et surtout celle de sa jeunesse est un devoir essentiel de l?État et nous vous demandons pas votre avis ni pour indemniser les chômeurs, payer les allocations familiales,soigner les malades. La Sécurité Sociale est basée sur la Solidarité et il y a d'autres combats à mener que contre nos propres enfants. Vous êtes aussi responsable du délitement en vous désolidarisant.
Réponse de le 11/03/2013 à 17:45 :
Je comprends que vous êtes de ceux qui sont généreux avec l'argent des autres et qui pensent détenir la vérité sur le sens dans lequel la société doit évoluer. C'est aussi une forme d'intégrisme intellectuel. Je vous laisse éduquer votre fille comme vous le voulez et les gens faire ce qu'ils veulent mais qu'ils assument. Je n'ai aucune intention de leur imposer telle ou telle moralité ni inversement de me laisser dicter des convictions. La sécurité sociale est une excellente chose mais c'est avec des excès de ce genre qu'on finira par la tuer. Je n'ai pas de crainte, le principe de réalité fera son ?uvre. Le problème c'est le prix qu'il faudra payer pour toutes ces âneries.
Réponse de le 11/03/2013 à 20:47 :
@ solstice, loin de défendre taranis qui est une personne qui à des qualités et des idées bien arrêtez, je ne comprend pas le sens de vôtre commentaire seriez vous jaloux de cette femme, je vous plains sincèrement car elle au moins elle va jusqu'au bout de ses arguments ce n'est pas vraiment le cas pour vous, de toute les façons possibles oui je vous l'accorde qu'un jour ou l'autre on devras payer pour nos bêtises, mais pour certain la note sera salée sur ce bonne soirée à vous.
Réponse de le 11/03/2013 à 23:08 :
@ pathinder
j'en ai tout simplement assez de payer (et de plus en plus) pour les bêtises des autres et la démagogie des gouvernants. Ma mère, veuve de guerre (encore une bêtise sans nom) nous a élevés à la force du poignet. Elle est fille de petits paysans et a aujourd'hui 97 ans. Elle nous a poussé à faire des études: mon frère est médecin et je suis ingénieur, et je suis fier de cela pour elle. Quand je vois des mesures de ce genre, j'explose ! Comment peut on demander aux autres de payer pour cela ? J'ai une autre idée de la solidarité : par exemple les bourses de l'Etat qui , comme dit, nous ont permis de faire des études plutôt que de nous payer des capotes. Enfin, soyons sérieux ! C'est pas avec ça qu'on fait avancer les choses. On est en pleine décadence. Regardez le monde autour de vous ! on va se faire avaler tout crus...et on l'aura bien cherché.
Réponse de le 11/03/2013 à 23:35 :
@ pathinder
désolé, mais relisez le commentaire de Taranis ! c'est affolant ce qu'elle (il) dit :
1 ) on est (les jeunes filles sont) l'objet des manipulations des industries de la mode et des médias et cela serait une fatalité contre laquelle on (elles) ne pourrait (ent) rien faire !
2) à 15 ans nombre de filles seraient déjà aliénées répondant aux sollicitations sexuelles d'adolescents , d'hommes jeunes ou adultes "amateurs"
3) notre devoir collectif serait de les protéger de grossesses non voulues
4) ce serait une question de santé publique ?
5) Tarantis mélange tout : elle parle de chômeurs, d'allocation familiales , de maladie ...ça n'a rien à voir...pour cela effectivement je suis d'accord pour payer et pour être solidaire
mais pas pour inciter les gens à devenir des irresponsables et à se décharger des conséquences sur les autres. Comme dit, je n'ai aucune envie de me sentir solidaire et de payer pour les bêtises de la société. C'est trop facile.

Réponse de le 11/03/2013 à 23:47 :
@ pathinder
désolé mais j'ai l'impression que selon vous, il faut attendre que le ciel nous tombe sur la tête, que c'est une fatalité et qu'on ne peut rien faire contre cela ! J'ai une autre approche : je pense que les mêmes causes toujours produisent les mêmes effets. Et je n'ai aucune envie d'être emporté par le courant sans réagir.
Réponse de le 12/03/2013 à 11:18 :
@ soltice, nous avons tous et toute un parcours privé éducatif et professionnel différent pour chaque personne je vous félicite pour vôtre parcours privé et professionnelle, nous défendons tous nos convictions j'apprécie taranis qui est une femme qui à du caractère et elle prouve par ses écris, on ne peut pas s'identifier à un commentaire, et je vous avoue que l'on mérite pour chacun que le ciel nous tombe sur la tête car on verrais combien de femme et d'homme réagirons, je suis tout à fait d'accord avec vous d'être emporté par le courant sans réagir mais pour moi chacun à le droit de choisir sa vie, mais il se peut qu'intervient un incident de vie ( comme le divorce, la perte d'un être chère, on peut naître handicapé ou le devenir tout est un choix de vie à nous de l'assumez ) on ne peut pas changer le monde mais tout est une histoire de choix de vie, d'éducation, et de réussite professionnelle.
a écrit le 11/03/2013 à 12:15 :
Allez en pleine période de crise on va rembourser des "choses " qui relèvent de la responsabilité individuelle ...!

Elle est pas belle la vie pour les "zizi panpan"
Réponse de le 11/03/2013 à 22:25 :
Le gouvernement Hollande pense probablement que la France est peuplée de bonobos et que pour résoudre les conflits sociaux il n'y a rien de mieux que le sexe.
a écrit le 11/03/2013 à 11:37 :
@ Taranis, vous avez pensez à ça tout seul je dis chapeau.
Réponse de le 11/03/2013 à 17:34 :
Merci Path vous êtes très gentil et en prenant résolument le parti du féminisme et de l humanisme je n ai que très peu d admirateurs dans les pages forum de La Tribune. Mais comme mon honneur et ma dignité sont partis avec ma toute jeunesse, il ne me reste que mes amours ,mes convictions et ma provocation .A défaut d études en économie et d études tout court, j ai une bonne expérience vécue des sous-sols de notre société , de son business libéralisé et ses laissés pour compte . Biz
a écrit le 11/03/2013 à 10:18 :
La contraception n est pas une affaire individuelle mais au contraire elle implique le garçon. En effet, elle contribue à donner du sens au couple. C est aussi une marque de confiance. Il s agit d assumer à deux les risques et donc d éviter à deux les risques. Entrer dans la sexualité, c est s approprier son corps. On peut partager son intimité avec un autre parce qu elle existe et qu elle nous appartient, on peut donc choisir pour soi parce qu on est plus un enfant ! On peut choisir d avoir une relation sexuelle uniquement pour le plaisir et le partage, choisir de ne pas avoir d enfants pour l instant parce qu on est pas prêt, qu on veut faire des études ou juste continuer à sortir comme on le veut. Prendre ou utiliser une contraception, c est donc se donner les moyens de devenir responsable de sa vie. Pour éviter le recours à l IVG, , il vaut mieux ne pas tomber enceinte; il existe plusieurs moyens pour ne pas l être. Le plus important est la contraception. Mais ceux qui veulent mettre à l index l avortement, entraver son accès ont des projets de société rétrogrades, inégalitaires, sclérosants et pessimistes. Non, les femmes ne sont pas ces « pauvres choses inconséquentes ». Oui, il y a un intérêt majeur à permettre cet accès aux droits génésiques à toutes les femmes, sans discrimination, ici et partout dans le monde. Interdire n est pas prévenir, permettre n est pas inciter.
Réponse de le 11/03/2013 à 15:50 :
je ne suis pas pour la philosophie du "je suis le seul maître de moi même et je veux tout, tout de suite" ...et tant pis pour les conséquences...la société n'a qu'à les prendre en charge ! En fait , prôner cet état d'esprit , c'est d'une certaine manière mépriser les gens, les réduire à la seule dimension animale, les juger juste bons à consommer tout et n'importe quoi (au profit de quelques uns bien sûr)
Réponse de le 11/03/2013 à 16:59 :
Vive la liberté d enfanter, vive la liberté d avorter, et de se contracepter (y compris pour les hommes), vive la liberté de non-maternité provisoire ou définitive. Comme de refuser la paternité. Et, non, définitivement NON, aux intégrismes religieux qui tentent leur « come-back » contre les idéaux toujours vivants de Liberté, Egalité, Fraternité de notre République laïque. Les uns cherchant à voiler leurs femmes et les imposer dans l école laïque, les autres d interdire à nouveau l avortement et la contraception pour soumettre les leurs. Décidément NON j aime mieux mon libertinage avec mes amants que votre philosophie coincée du Q
Réponse de le 12/03/2013 à 0:12 :
je vous concède toutes les libertés que vous voulez mais n'en imposez pas les conséquences (financières notamment) aux autres. C'est là où ça ne va pas ! La liberté , c'est aussi assumer. Il ne faut pas se cacher derrière les grands principes tels : liberté-égalité-fraternité. C'est trop facile ! Et c'est parce qu'on en abuse que finalement cela provoque des réactions de rejet. (d'ailleurs au passage vous constaterez que les principes de liberté et d'égalité quand on les pousse jusqu'au bout , finissent par se télescoper : au delà de certaines limites, l'égalité tue la liberté et inversement )
Réponse de le 12/03/2013 à 0:29 :
@ taranis
vive la liberté comme vous dites. Et je pense qu'être coincée du Q est tout aussi honorable que d'être démangée du Q
Réponse de le 12/03/2013 à 1:46 :
@ tarantis
je peux parfaitement comprendre ce que vous dites , mais je ne comprends pas que vous puissiez exiger des autres de le payer et encore moins d'en payer les conséquences. D'ailleurs, pour ma part je ne souhaite pas que les autres paient mes préservatifs. Question de fierté !
Réponse de le 12/03/2013 à 11:27 :
@Solstice, tout d abord je m excuse de vous choquer et je reçois très bien votre message d enthousiasme mais pour ma part je suis une femme de terrain et je ne vis pas qu avec des principes, chaque jour à son problème et nous devons trouver des solutions. Ne vous en déplaise et même si mon analyse vos laisse perplexe, les jeunes sont éponges et reçoivent leur expérience du monde qui les entoure et des adultes qui les éduquent mais il n y a pas de vérité. Je vis la semaine comme hôtesse dans un centre de réhabilitation avec surtout de jeunes femmes et des jeunes filles en rupture sociale. Nos trois éducateurs sont tres pro mais cela ne suffit pour révolutionner les déficits éducatifs. Nous enseignons, nous éduquons mais c est les jeunes qui vivent et leur sexualité est tres importante. La contraception et les préservatifs sont la meilleure prévention à une grossesse non désirée Aujourd hui, les remboursements de contraceptifs consacrés aux mineures de 15 à 17 ans par l assurance maladie le sont au taux de 65 %. Il existe donc un frein financier dans l accès à la contraception pour ces jeunes femmes. Les mineures de plus de 15 ans peuvent être remboursées intégralement de leur contraceptif, où qu elles se rendent pour l acheter. L économie peut représenter plus de 60 euros par an pour une pilule ou près de 40 euros pour l installation d un implant. Le remboursement à 100% de l IVG, permet de lever tout frein financier au recours à un avortement. La prévention et le cout social d une fille mère font de ces mesures des dépenses d investissement. Je reçois aussi des jeunes fugueuses issues de « bonnes » famille. Il y a nos rêves et nos ambitions, mais la dure réalité de la vie nous rattrape toujours, vous ne pourrez pas toujours y échapper sur l espace d une vie et vous pourrait compter sur les assos. Portez vous bien dit sans arrières pensées je suis simple.
a écrit le 11/03/2013 à 10:03 :
Avortement et contraception remboursés ? Depuis quand la grossesse est-elle une maladie ?
Réponse de le 11/03/2013 à 13:11 :
Non, on n a pas définitivement gagné la lutte pour l IVG et la contraception ! Tout est fait pour entraver la liberté d avorter et participer à l idée que la femme est toujours ?irresponsable, écervelée?, qu elle est ?tout le temps en train d avorter? ! C est n importe quoi. Le chiffre des IVG est resté stable depuis trente ans. Et la France est championne d Europe de la fécondité. Par ailleurs, 50 % des pilules ? dont celles de troisième génération et les nouvelles présentations mensuelles ou hebdomadaires ? ne sont pas remboursées ! C est toujours le même discours culpabilisant contre les femmes. Ne pas poursuivre une grossesse parce qu on ne veut pas interrompre ses études, qu on est au chômage ou seule, c est un choix responsable? Chacune doit pouvoir l exercer sans entraves. »
Réponse de le 12/03/2013 à 17:11 :
@taranis

Ne pas coucher avec n'importe qui n'importe comment c'est plus qu'un droit mais plutôt un devoir pour toutes les femmes qui se respectent. La pilule et l'IVG ne sont que des rustines à la bêtise humaine. Il faut tuer le mythe de la suprématie de l'intelligence féminine face à la brutalité masculine. Les femmes peuvent aussi se tromper et même s'ignorer.
Réponse de le 13/03/2013 à 13:25 :
L envie d aimer est une marque de bonne santé mentale et physique. En effet le besoin d aimer se manifeste dans le c?ur et dans le corps à la fois. En France, tout le monde a accès à la contraception et la contraception d urgence. Mineurs-es et majeurs-es.
Mettre au même niveau que le sexisme subi par les femmes, des inégalités dont les hommes seraient victimes (en n hésitant pas à manipuler ou à mentir). Nier les violences sexistes subies par les femmes. Demander des mesures qui renforcent la domination masculine, protègent les agresseurs, ou attentent aux droits des femmes. NON
Au 21ème siècle : Les jeunes exigent un certain nombre d avancées législatives et de mises en ?uvre de politiques et programmes, parmi lesquelles la reconnaissance et l application effective de leurs droits en matière de sexualité, d avortement et de non-discrimination liée à leur orientation sexuelle ou à leur identité de genre.
a écrit le 11/03/2013 à 8:23 :










Un coup de pioche supplémentaire dans le trou de la sécu
a écrit le 10/03/2013 à 23:26 :
Les mineur(e)s ont beaucoup de droit (éducation, santé, contraception remboursée, loisirs etc)... Quels sont leurs devoirs ? Pourquoi est ce à la collectivité de financer les errements de certaines, cela n'est pas le rôle des parents ?
a écrit le 10/03/2013 à 18:49 :
Avortement (sauf thérapeutique) et pilule ne sont pas des affaires de santé.
En quoi cela concerne-t-il cette sécurité sociale toujours en déficit ?
a écrit le 10/03/2013 à 17:17 :
@ Résultat : j'ai peur de la réaction de mes parents et de mon petit copain qui va croire à coup sur que je lui ai fait un petit enfant dans le dos, aidez-moi pleaze, help.
a écrit le 10/03/2013 à 11:44 :
Avoir un enfant un est choix qu'on prend à deux, à ces jeunes femmes de faire de leur avenir quelque chose de bien, mais delà à remboursé la pilule pour mineurs c'est la porte ouverte à du grand n'importe quoi vraiment ce gouvernement se plante sur tout ce qu'il fait.
a écrit le 10/03/2013 à 1:01 :
Le coût des grosesses non désirées coûte plus à la société que le remboursement de l'avortement, entre les allocations et les problèmes sociaus engendrés pour la femme devant élever non désiré dans de piètres conditions économiques.
a écrit le 09/03/2013 à 20:40 :
Hollande et son gouvernement se foutent ouvertement des français en prenant des mesures qui vont encore couter et qui ne présentent vraiment pas d'urgence alors que la lutte contre le chomage, les fermetures d'entreprises ,les déficites tous azimuths sont autrement plus importants à solutionner.
Réponse de le 11/03/2013 à 22:19 :
Ce gouvernement s'en cogne royalement de solutionner des problèmes qu'il ne peut résoudre. Il préfère en créer de nouveaux pour les mettre à l'ordre du jour de sa prochaine compagne électorale tout en niant un bilan catastrophique.
a écrit le 09/03/2013 à 20:19 :
Je suis tout à fait d'accord avec prosper, j'arrive à croire que l'on cherche à noyer le poisson et agrandir de nouveau le déficit que dis-je l'abyme qu'est le trou de la sécurité sociale, bien sur que les problèmes économique de ce pays deviennent des choses insignifiantes par rapport au chômage, à la croissance, à la vie chère, à la productivité aux exportations, ces gosses loin de là à être médisant avec eux QUE VONT IL FAIRE DANS LA VIE.
a écrit le 09/03/2013 à 18:01 :
quel exploit, quel évènement . mais enfin ! l'heure n'est pas à ce genre de précisions.! on aimerait que la France s'intéresse au chômage, que la France s'intéresse aux réformes structurelles , à la productivité, aux exportations , à la croissance et on nous sort cette admirable résolution : la pilule va être gratuite ainsi que l'avortement. se rendent-ils compte de l'exaspération que le peuple ressent devant ces mesures qui n'en sont pas.
a écrit le 09/03/2013 à 17:48 :
L'abstinence fait le même effet et c'est moins cher ! De plus pas de risques sanitaires, tout bénef !
a écrit le 09/03/2013 à 14:02 :
Bravo à ce gouvernement qui va enfoncer un peu plus la sécurité sociale.Et toujours des nouvelles dépenses au moment où il faut faire des économies.Nuls ces socialos.
a écrit le 09/03/2013 à 12:06 :
Ouf si ça pouvait diminuer le nombre de familles monoparentales, ça allégera le fardeau de la dette et de la délinquence.
a écrit le 09/03/2013 à 9:58 :
Test
a écrit le 09/03/2013 à 8:47 :
@ Bili hari : mais non vous n'avez rien compris au film soit c'est une mineur qui à été victime d'un viol en réunion, alors pour savoir qui est le père mais m'sieur vôtre fille je ne l'ai pas touché ou par l'opération du saint esprit, ou pour ccapcha si vous vous ête fait engrossé en faisant des galipette avec vôtre déambulateur seriez vous remboursé de l'arthrose provoqué je ne pense pas.
a écrit le 09/03/2013 à 8:21 :
C'est quoi un mineur? Une ado qui se fait engrosser sans en avertir sa famille?
Réponse de le 12/03/2013 à 18:23 :
@ Bili hari, un mineur c'est quoi bonne question normalement pour allez dans les mines, que suis-je bête pourquoi il faut que l'adolescente avertisse sa famille, on est plus au 19e siècle.
a écrit le 09/03/2013 à 6:25 :
mais alors il n'y a plus de déficits à la sécurité sociale ?
a écrit le 09/03/2013 à 0:18 :
Moi aussi je me suis fait engrosser, c'est arrivé en faisant une galipette... avec mon déambulateur!
Serai-je remboursé de l'arthrose provoquée?
a écrit le 08/03/2013 à 22:48 :
Comment va t'on faire si pour les mineurs on va rembourser la pilule qui va coûter presque 9 millions d'euro, et qu'on dérembourse pas mal de médicament, à quand la mutuel pour les ados malgré que je sais que les parents ont une mutuel et ils mettent leurs enfants sous leur mutuel, que nos très chère tête blonde profite de leur propre mutuel après on s'étonne que l'économie française va mal, la France est de plus en plus ridicule
a écrit le 08/03/2013 à 21:50 :
Je me demande sincèrement si rendre gratuite la contraception féminine pour les mineures est vraiment un acte en faveur des jeunes filles. Dans la pratique, de plus en plus de garçons refusent de mettre un préservatif. Le risque est de faire peser de manière encore plus lourde la charge de la contraception sur les seules femmes en deresponsabilisant un peu plus les hommes (pourquoi le mec va payer des capotes si la pilule de la fille est gratuite ?). En cette journée de la femme, voilà une fausse bonne idée qui va se retourner in fine contre celles qu'elle prétend défendre. La vraie émancipation de la femme exigerait plutot qu'on rappelle que la contraception est une responsabilité partagée qui concerne aussi ... les hommes.
Réponse de le 09/03/2013 à 19:42 :
Complétement d'accord avec vous, ce gouvernement déresponsabilise ! Et effectivement, certains garçons ne prendront plus la peine de prendre le préservatif puisque la fille prend la pilule et c'est la crise et ça fera plus d'argent de poche ! Une catastrophe ce type de mesure, une de plus.
a écrit le 08/03/2013 à 20:07 :
Super, on va pouvoir s'éclater dans mon lycée...
Réponse de le 08/03/2013 à 22:42 :
A votre âge, ce n'est pas sérieux !!!
Réponse de le 09/03/2013 à 12:49 :
vas y josiane mais sors couvert hein ... tiens d'ailleurs ca serait pas une mesure inutile du coup ??? waaaaaa on aurait des politiques un peu filou non... ou c'est rachida qui a refilé le tuyau pr avoir un enfant par le st esprit ??? mdr
a écrit le 08/03/2013 à 19:19 :
les remedes utiles pour les malades ne sont pas rembourses et la secu rembourse les betises de ces jeunes ,lorsque l,on prend du plaisir eh, bien on doit prendre aussi ses responsabilites ce n,est pas au contribuables de payer pour leurs moments de >PLAISIR>remboursons plutot les <VRAIS MALADES>
Réponse de le 08/03/2013 à 22:41 :
Vous n'avez jamais eu d'enfant Madame, non ?
a écrit le 08/03/2013 à 18:40 :
En revanche, pour nos jeunes qui ont besoin de prothèses dentaires ou de lunettes, il faut casquer plein pot ... où est l'égalité des soins ? 2000 euros pour un implant dentaire !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :