Le FMI voit la France en récession

 |   |  211  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Selon les prévisions du Fonds monétaire international (FMI) publiées ce mardi, le PIB reculerait de 0,1% en 2013 avant de rebondir de 0,9% en 2014. Après avoir abaissé à plusieurs reprises ses estimations de croissance, le gouvernement table sur une stabilité de l'activité cette année.

On le savait, l?année 2013 serait difficile. Emboîtant le pas de la plupart des instituts et des économistes, le Fonds monétaire international dirigé par Christine Lagarde le confirme : la France sera en récession cette année. Selon les nouvelles prévisions du Fonds dévoilées ce mardi, le PIB devrait reculer de 0,1% en 2013. Jusqu?ici le FMI tablait sur une progression de l?activité de 0,3%. De son côté, après plusieurs révisions à la baisse de ses prévisions de croissance, le gouvernement envisage une stabilité du PIB. « Certes, l?activité devrait se replier cette année, mais on peut néanmoins s?attendre à un ou deux trimestres en territoire positif », nuance Denis Ferrand chez COE-Rexecode qui vise un repli de 0,2% du PIB en 2013.

Retour au calme en 2014

Heureusement, cette période économique délicate ne devrait pas se prolonger en 2014. Le FMI anticipe un rebond de 0,9% de la croissance. Une prévision inchangée par rapport à celles formulées précédemment par l?institution de Washington. Si cette estimation devait se révéler juste, ce serait la quatrième fois depuis 1945 que la France verrait son PIB annuel reculer. L?économie française a été en récession en 1975, en 1993 et en 2008.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/04/2013 à 15:32 :
Le FMI (comme d'habitude, et comme d'autres) émet des prophéties assez largement auto-réalisatrices. Grave responsabilité.
a écrit le 18/04/2013 à 1:03 :
pour Pitcho le déficit budgétaire de la France été 2001/2002 fin JOSPIN a 1,5 % du PIB, fin CHIRAC 2006/2007 a 2,3 %du PIB aucun gouvernement depuis Maastricht n'avait franchit le rubicon sauf SARKOZY prés des 8 % et augmenter la dette qui aller avec de 6oo Milliards ?. (même fin BALLADUR 1995 été au alentour des 3 % préconisé par Maastricht) VU SUR FINANCE PUBLIC SOURCE INSEE
Réponse de le 25/04/2013 à 10:57 :
Cher LE TUTEUR,
vous ne parlez que de chiffres qui ne sont pas comparables, car ils sont issus de périodes et contextes économiques TRES différents entre l'ère JOSPIN-CHIRAC et celle très "Nucléaire" de SARKOZY ( petit rappel : début de la crise (modèle 1929) à fin 2007 et toujours d'actualité !!...).
Revoyez donc votre histoire contemporaine et tant que vous y êtes, votre orthographe !!
Bien à vous.

Alainpietri.
a écrit le 17/04/2013 à 18:03 :
Fait péter la poire et les cahouétes Christine,
ha ça nous rappel de bons moments Serge July,Philippe Alexandre,Christine Okrent sur C+ les guignols,les pauvres ils sont complétement largués par les vrais.
a écrit le 17/04/2013 à 13:56 :
Regardez la vidéo d'Olivier Delamarche sur Google du 16 Avril 2013 "leblogalupus".
a écrit le 17/04/2013 à 13:15 :
Ah zut, alors : mais alors, la crise, elle n'est pas derrière nous ? Et au fait, la croissance de 2011 qu'on nous avait annoncé en 2010 elle est passée où ? Et celle de 2012 annoncée par la même occasion ?
a écrit le 17/04/2013 à 10:12 :
On stationne, on stagne....aucune réforme (ou si peu !)!! concernant le gouvernement....Prenons garde, un boulet rouge va se pointer sous peu, et ça va faire mal..!
a écrit le 17/04/2013 à 10:10 :
Pour une gauche de gauche (excellent billet de Lordon) et en finir avec ces politiques dévastatrices : http://blog.mondediplo.net/2013-04-12-Le-balai-comme-la-moindre-des-choses
a écrit le 17/04/2013 à 9:10 :
Hollande et son gouvernement champion d'une France inégalitaire favorisant le public à la dépense incontrôlé (services publiques, fonctionnaires et territoriaux, mille feuille administratif...) au détriment du privé richesse de notre pays va droit vers la faillite qui viendra après Chypre...
Réponse de le 17/04/2013 à 9:54 :
je ne vois pas comment la France pourrait faire mieux que toute l'Europe. On se complait ici à dénoncer les failles du modèle Français. Or il se trouve que toute l'Europe ralentit. Les principaux clients de la France (UK, Suède, Espagne, Italie ... sans parler de l'allemagne) annoncent des taux de croissance plus faible que prévu. Prenons un peu de hauteur et posons nous la question : qu'est ce qu'il ne va pas dans la politique économique Européenne qui fait que tous les pays - dans l'union monétaire ou non car on peut rappeler ici que la Suède et le RU ne font pas partie de l'union monétaire - ralentissent les uns après les autres ? pour les anglophones : http://www.bbc.co.uk/news/business-20324359 http://www.thelocal.se/45214/20121221/

cela même alors que la croissance mondiale est de 3% l'Europe tire le monde vers le bas. Pourquoi ?
Réponse de le 17/04/2013 à 10:07 :
Car on applique une politique de l'offre et non de la demande, car on croit qu'on faisant tous la course à la compétitivité en même temps ça va s'arranger, car on a des institutions anti-démocratiques, car on rembourse nos banques privés plutôt que de les laisser crever comme en Islande etc...
Réponse de le 17/04/2013 à 10:07 :
l'EU est malade de la cupidité de ses hommes politiques , tous pourris !
Réponse de le 17/04/2013 à 18:12 :
Bob44
C'est pas complétement faux votre analyse,on va tous se mettre à faire de l'offre comme ça tout le monde sera content ,heu c'est qui qu?achète ?

Ils commencent à se dire que la politique des salaires bas c'est un piège à cons qui va nous faire glisser dans l'abime,ils sont trop forts,c'est qui qui va payer les impots,c'est les riches (bien moins nombreux que les pauvres je vous l'accorde).
a écrit le 17/04/2013 à 9:00 :
Les français ont besoin une bonne leçon politique de bon sens dans la vie de la société. Mettez la France à terre pour une fois et le peuple comprenderait.
a écrit le 17/04/2013 à 8:17 :
@pitcho: le débat démocratique m'oblige à vous répondre et quoi que vous puissiez penser je respecte votre personne et vos idées. Un petit réajustement s'impose néanmoins: 1/ je n'ai jamais dit qu'il fallait investir seulement dans l'immobilier, c'est un secteur refuge qui a néanmoins sa place dans un bouquet de bonne gestion patrimoniale (particulièrement concernant sa résidence principale). 2/ j'ai une sainte horreur des donneurs de leçon en tout genre qui accaparent actuellement le pouvoir et s'empêtrent dans les scandales, les contradictions et qui placent au centre des débats des sujets dogmatiques et clivants, mobilisateurs de temps et d'énergie (mariage pour tous, super impôt pour les très riches...), alors que le pays est en train de sombrer. Il paraît que l'orchestre du Titanic a joué jusqu'à ce que le navire disparaisse sous les flots. C'est fort honorable, mais n'aurait il pas mieux valu qu'ils tentent de colmater la brèche?
a écrit le 17/04/2013 à 7:58 :
Décidément à 40 ans vous raisonnez (résonnez plutôt ... ) comme un vieux rentier sarkophile : "il faut investir dans l'immobilier et Sarkozy n'est responsable de rien" (PS : pas la peine de répondre que je suis un vilain socialo, ce n'est pas le cas)
a écrit le 17/04/2013 à 7:16 :
La Madame soleil des marchés, elle ne veut pas ouvrir un blogue, comme E. Teissier en faisant des pronostics sur les pays, entre 2015 et 2020, elle utilise aussi la boule de cristal ou le café ?
a écrit le 17/04/2013 à 7:07 :
@le tuteur: aaaaahh! Ça fait longtemps qu 'on a pas eu du "c'est la faute à Sarko!". Sachez cher ami, que la France n'a pas eu de budget équilibré depuis 1974 (à cette époque, Lagarde et Sarko devaient joyeusement gambader dans leurs campus respectifs). De plus, ce n'est pas Mme Lagarde elle-même qui prend sa petite calculette pour calculer les taux de prévision de croissance pour chaque pays mais un contingent d'économistes qui, sur ces mêmes prévisions sont relativement fiables à court terme. Évidemment que Mosco ne va pas annoncer une prévision à la baisse (il vient déjà de le faire) qui signifierait hausse d'impôts et récession alors qu'il est empêtré dans le scandale Cahuzac. Il va bien entendu attendre un peu (quelques semaines) et finalement nous avouer son petit mensonge (décidément dans cette famille politique c'est une manie) en évoquant le peu de croissance et ... Sarko bien sûr!
a écrit le 17/04/2013 à 0:28 :
Madame Largargue critique son pays mais quand elle été Ministre des finance sous SARKOZY elle disait rien de son déficit budgétaire a prés de 8% pendant 2année consécutive en 2009/2010 , elle était pas si bavarde et nous cacher beaucoup de choses et d?erreurs ne nous payons maintenant.
Réponse de le 17/04/2013 à 7:41 :
il ne sagit pas de lagarde, qui elle ne s occupe pas de la France
mais des économistes du FMI
c est fou cette tendance francaise a tout personnifier
Réponse de le 17/04/2013 à 13:53 :
D'accord avec Le tuteur. Elle n'a rien fait pour redresser la France, mais rien du tout, que ce soit en terme de croissance ou de déficit public. Ah si,un cadeau de 400 millions d'euros à son ami Tapie...
Et maintenant, elle (ou ses économistes, mais c'est elle qui les dirige et valide les grandes orientations, n'est-ce pas Locke) se permet de donner des leçons.
On en serait presque à regretter son prédecesseur DSK...
a écrit le 17/04/2013 à 0:08 :
Pour mémoire, il est dans les statuts du FMI que le président ne s?occupe pas de son propre pays. La France passe sous contrôle du FMI ? Ah bon ? A quelles fins ? Est-ce que l?URSS est sous contrôle du FMI ?
a écrit le 16/04/2013 à 21:37 :
La france en recession? je croyais qu'en 2013 avec les redistributions opérées grâce à l'augmentation des impots les pauvres allaient se precipiter tout dépenser en produits Francais et relancer la croissance. Hollande m'aurait menti, ils auraient acheté des produits chinois, mais alors tous nos keynesiens qui fanfaronnaient, ce seraient des économistes et des universitaires incapables?
Keynes sera bientot comme cahuzac, on en a entendu parler, mais personne vraiment personne n'a aimé!
a écrit le 16/04/2013 à 20:14 :
Mais c'est notre ancienne sinistre de l'Economie ! Celle qui a doublé notre dette, entre autre Tapisserie. Se critiquerait-elle elle-même ? Si ses chiffres sont toujours aussi fiables, il faut s'attendre à une recession au mieux de (-)2%. Quand au chômage, il faut compter les véritables actifs plutôt que les inactifs, c'est plus rapide.
Dernière minute : la Grêce demande encore une rallonge de temps pour payer.
Réponse de le 16/04/2013 à 20:51 :
encore un GROS mensonge socialo, Lagarde n'a pas double la dette, celle i a augmenté de 500mds de'euro durant 5 ans, de la même manière et quasiment de même mon,tant cj=hez les Allemands, idem voire bien pire chez nos voisins. Donc non la dette a bien augmenté mais comme ailleurs mais eux non pas les 35 heures, la CMU, 5.5 millions de fonks socialos, l'APA, etc......ah au fait votre nul MOoaje a en 11 mois fait péter tous les scores u chômage, de la récession, etc.....super Gronul.
Réponse de le 17/04/2013 à 8:30 :
Voici l'évolution de la dette en fonction des couleurs politiques des gouvernements ; Quant a l'evolution de la dette sous Chirac et Sarkozy elle correspond a des baisses d'impots promises durant leurs campagnes mais sans diminuer les dépenses. De ce fait ils ont augmenté la dette. Cela ressemble a du populisme. La Cour des comptes chiffre la part de l'évolution de la dette sous Sarkozy entre l'impact de ces réactions d'impôt non financées et la crise. http://bakounine.blog.lemonde.fr/2012/02/18/evolution-de-la-dette-publique-selon-le-caractere-du-gouvernement/
Réponse de le 23/04/2013 à 1:56 :
D'accord avec Pierre la droite a diminué les impôts sans diminuer les dépenses mais la gauche augmente les impôts et continue à augmenter les dépenses!
a écrit le 16/04/2013 à 20:04 :
On s'approche de la réalité qui sera comme d'habitude pire qu'annoncé. Mais l'essentielle est le mariage des gays et que tout le monde sait maintenant combien de ministre ont des comptes à l'étranger. Aucuns, tous des gens honnêtes!!!!
Réponse de le 16/04/2013 à 21:07 :
Et puis, ils sont bien gentils

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :