Déficits : le vice-président de la Commission européenne prêt à accorder un délai à Paris

 |   |  217  mots
Antonio Tajani. Copyright Reuters
Antonio Tajani. Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Antonio Tajani s'est dit prêt, jeudi, sur Europe 1, à accorder un délai supplémentaire à la France pour ramener le déficit public sous le seuil des 3% du PIB.

"Je pense que oui, moi personnellement je suis prêt". Le vice-président de la Commission européenne, Antonio Tajani, s?est dit favorable, jeudi matin, sur Europe 1, à un nouveau sursis à la France, pour qu?elle ramène son déficit sous le seuil des 3% du PIB.

"Il faut voir le texte (programme de stabilité, ndlr) que va envoyer le gouvernement français, il faut suivre la France avec amitié, il faut la soutenir, parce que je pense que la France est cruciale pour gagner ce défi contre la crise", a-t-il également déclaré.

2,9% en 2014

La France a présenté mercredi un programme de stabilité révisé marqué par un net ralentissement de la progression de ses dépenses publiques sur la période 2013-2017 pour convaincre l'Union européenne de sa volonté de lutter contre les déficits malgré l'environnement économique déprimé. Le document sera soumis à la Commission européenne d'ici la fin du mois.

Le déficit public, qui a atteint 4,8% du PIB l'an dernier (au lieu de 4,5% prévu), serait ramené à 3,7% fin 2013, 2,9% fin 2014, 2,0% fin 2015, 1,2% fin 2016 et 0,7% fin 2017.

Lire aussi :

>> Objectif 2014, pour Bercy: augmenter les prélèvements... sans accroître les impôts

>> Chômage, croissance, déficit: ce qu'il faut retenir du programme de stabilité français

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/04/2013 à 22:11 :
Réduire le déficit? On a filé 500 milliards aux banques!
a écrit le 18/04/2013 à 22:11 :
Réduire le déficit? On a filé 500 milliards aux banques!
a écrit le 18/04/2013 à 22:07 :
Un autre journal nous apprend que le gouvernement compte réduire les dépenses de 20 milliards prochainement dont 5 milliards pour les RETRAITES ! Et puis la sécu. Et pourquoi on ferait pas payer les riches ? Veuillez payer le déficit pour la fonction publique, ça nous ferait entre 100 et 200 milliards !
a écrit le 18/04/2013 à 17:15 :
On est bien d?accord que nous avons un trou au niveau de l?Etat assez important. Si on va sur du 160 milliards plus l?effet récession, 20 ou 30 milliards, ça fait un sacret paquet. Ce qui nous conduit pour l?Etat à terme à nous poser la question des salaires et pensions du public. Avec moins d?activité et encore 500 000 chômeurs de plus en 2013, ça fait moins de recettes. 120 de salaires et pensions? en d?autres termes l?Etat est en faillite. Rembourser la dette soit 1830 milliards rendrait 50 milliards des intérêts, mais ça ne comble pas le trou? Et la France n?a pas cette somme en terme d?épargne, il existe à peu près 1200 ou 1300 d?obligations dont une partie est orientée vers les actions et 500 de livrets qui sont utilisés pour les logements... Alors il nous faut parler ponction sur l?entreprise et sur les ménages. On annonce 30 milliards sur l?entreprise, vu le niveau d?activité, c?est supprimer les profits dont cela pose la question des CAPITAUX ETRANGERS en France. Nous avons une industrie à refaire qu?on a laissé démolir. Voyez comme l?Allemagne gagne 170 milliards à l?export quand on fait 70 milliards de trou et 30 de fuite de capitaux. Qu?est-ce qui est d?utilité publique, l?industrie d?export ou l?administration ? Il semble que les entreprises tombent comme des mouches par déficit d?investissement au niveau de l?Etat, 30 milliards par an, ce qui plombe la croissance? Certains mouvements annoncent 200 milliards de prélèvements? si les riches doivent combler le déficit, il faut leur courir après parce qu?on fait de l?évasion fiscale, belle démocratie ! Nous devons aussi prévoir les restructurations et la soutenabilité. On nous annonce dans la presse, 10 ans de crise? voila le bon travail de récession qu?on nous fait ! Mieux vaut prévenir que guérir? car demain est pire qu?aujourd?hui ! On ment en faisant de la mondialisation un problème, c?est dû au laxisme et à la sous-compétitivité !
a écrit le 18/04/2013 à 16:41 :
Qui l'a élu ?
Réponse de le 19/04/2013 à 18:06 :
Moi, et j'en suis fier. Je le soutiens éncore.
a écrit le 18/04/2013 à 15:30 :
Quelle farce ! Vu les rentrées fiscales, il est quasiment certains qu'on sera (bien) au dessus de 4% à la fin de l'année, sauf mesures correctives (improbables). Quant à 2014, le budget est basé sur 1,2 % de croissance, tout est dit....La comedia dell'arte continue, personne ne croit un instant les bobards de Bercy, les déficits sont hors de contrôle, s'il n'y a pas de changement radicaux, on sera à plus de 100 % de dettes en 2017, toujours au-dessus de 3% de déficit et le gvt continuera à dire que le pays est en voie de redressement ! Pathétique !!
a écrit le 18/04/2013 à 15:10 :
on recule on recule on recule on recule et on tombe ; fin de l'histoire!!!
a écrit le 18/04/2013 à 15:04 :
Alors ça c'est bien! un délai jusqu'en 2017 , c'est taillé sur mesure. Tout va bien, mais il faut que les agences de notation jouent le jeu.
a écrit le 18/04/2013 à 13:37 :
Les super seigneurs (les seigneurs sont nos politiques) ont ils le choix? Encore des gens qui doivent justifier leur boulot en racontant des aneries..... nettoyage des ecuries d Augias, svp
a écrit le 18/04/2013 à 12:24 :
le vice-président de la Commission européenne prêt à accorder un délai à Paris
Votre seigneurie est trop bonne,
ils sont combien à donner des leçons d'économie à Bruxelles ?
a écrit le 18/04/2013 à 10:52 :
ca n engage probablement pas que lui, bruxelles n a pas du tout interet a tancer publiquement la france et l enfoncer via des delais intenables sinon les marchés attaquent et l euro coule
a écrit le 18/04/2013 à 10:52 :
Il a été élu par qui ce Monsieur ?
Réponse de le 18/04/2013 à 11:08 :
@ Icailleurs; vous etes mal informé,mais je vous aide: par les 27 y compris la France
Visitez le site de la CE et vous aurez les informations relatives à x-y-etc.
a écrit le 18/04/2013 à 10:04 :
vu les gaspillages nombre de députés sénateurs, ministres ,comité théodule, agence d'état sous ^préfectures,fonctionnaire auquels le gouvernement ne veut pas s'attaquer BRUXELLES N'EST PLUS CREDIBLE SI ELLE ACCEPTE UN NOUVEAU REPORT
a écrit le 18/04/2013 à 10:03 :
"Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff sont parvenus à la conclusion que la croissance économique dans l'histoire moderne ralentissait brutalement quand l'endettement d'un pays dépassait l'équivalent de 90% de son produit intérieur brut (PIB)" La France est malade de ses services et agents publiques. Prenons exemple du Canada et de la Suède. La France doit revenir à des fonctions régaliennes...
a écrit le 18/04/2013 à 10:03 :
Parce que la France n'est ni la Grece, le Portugal ou l'Espagne ? Pourqui etablir les regles si ont les ignorent a la premiere opportunite.
Réponse de le 18/04/2013 à 11:05 :
Parce que les français aiment bien balayer devant la porte des autres....
a écrit le 18/04/2013 à 9:59 :
Comme le dirait si bien un cousin lozérien, certes un peu vulgaire : "Les énarques seraient incapables de gérer convenablement le stock de papier toilette pour les toilettes publiques de la Lozère".
Réponse de le 23/01/2016 à 13:56 :
pfff encore des rétrogrades qui ignorent qu'il existe d'excellentes boites de vitesses automatiques

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :