Mouvement des Pigeons : retour sur sept mois de prises de bec

 |   |  698  mots
DR
DR
Depuis le 28 septembre 2012, ces entrepreneurs volent dans les plumes de l'exécutif. Le gouvernement a déjà reculé sur les plus-values de cessions face à leurs exigences. Mais, ce lundi, la clôture des Assises de l'entreprenariat donnent au gouvernement l'occasion de "faire la paix" avec les Pigeons. Récit d'une bataille qui dure depuis sept mois.

Ils sont censés avoir tiré leur révérence. Pourtant c'est bien aux "Pigeons" - entre autres - que François Hollande s'apprête à s'adresser lors de la clôture des  Assises de l'entreprenariat ce 29 avril. Aux chefs d'entreprises, il devrait proposer un nouvel allègement de la fiscalité sur les cessions de société, revenant un peu plus sur le projet de taxation qui avait provoqué leur ire. Car, bien qu'ils aient déjà fait reculer le gouvernement sur son projet de budget 2013 à l'automne, leurs griefs ne sont pas tous éteints pour autant. Récit d'une guerre engagée sur internet, menée sur les réseaux sociaux, et qui pourrait se conclure dans la loi...

  • Septembre 2012: l'éclosion

Le jour de la publication du premier projet de loi de Finances de la nouvelle équipe gouvernementale, Jean-David Chamboredon, patron du fonds des entrepreneurs Internet ISAI, s'offusque de l'une de ses dispositions sur le site de La Tribune.

Rapidement, le texte fait écho chez d'autres chefs d'entreprise, surtout des start-up. Une page Facebook est créée sur laquelle est publiée un "manifeste". Sur Twitter, le hastag (mot-clé) #geonpi sert de cri de ralliement aux soutiens du mouvement. Un appel à manifester est lancé. Mais le mouvement ne fait pas forcément l'unanimité. Il est en tous cas observé avec amusement par les médias étrangers.

  • 3 octobre: première reculade du gouvernement

Face à l'ampleur de la fronde, la réaction du gouvernement est rapide. Dès le 3 octobre, des ministres et des parlementaires s'engagent à discuter avec des organisations représentatives des problèmes soulevés par les "Pigeons". Le collectif prend acte et décide d'annuler la manifestation initialement prévue le 7 octobre.

Le 18 octobre, la nouvelle mouture du texte est dévoilée. Et Bercy demande aux Pigeons "d'atterrir". Le nouveau projet de taxation sur les plus-values de cession allège la fiscalité sous certaines conditions particulières. Pour autant, le cas des Business Angels, ces investisseurs privés qui eux aussi s'inquiétaient de leur avenir, n'est pas totalement réglé.

  • 29 octobre: Retour à la volière?

Une semaine après ces concessions, Jean-David Chamboredon, l'un des initiateurs du mouvement demande qu'il prenne fin dans un texte publié par La Tribune.

  • Les Pigeons font des petits... moutons, moineaux,  autruches

Entre-temps, le mouvement a pris une telle ampleur qu'il inspire d'autres mécontents, prompts à s'attribuer des surnoms... animaliers. Ils continueront à émerger même après la fin "proclamée" de la fronde.

>> Après les Pigeons, les moutons manifestent

>> Pigeons, canaris et albatros: non à l'économie de la volière

>> Plan Ayrault : les "Moineaux" font leurs propositions

>> Après les "Pigeons", les "Autruches" interpellent François Hollande...

  • Les soubresauts

D'ailleurs, les revendications des entrepreneurs et des investisseurs ne disparaissent pas après le 29 octobre. Bien au contraire. Certains sautent sur l'occasion donnée par le rapport Gallois pour demander un allègement des charges sociales, afin, selon eux, d'améliorer la compétitivité des entreprises françaises. Ils sont soutenus par des patrons du CAC 40.

>>Compétitivité: des patrons du CAC 40 lancent un appel à François Hollande

Début janvier, les premiers bilans des Business Angels font état d'une forte baisse des investissements à la fin de l'année.

>> Le budget 2013 a déjà coupé les ailes des business angels-"pigeons"

Chez les chefs d'entreprises non plus l'histoire n'est pas totalement terminée. Réunis à Evian pour leur séminaire annuel fin mars, les patrons du réseau CroissancePlus sont prêt à le réveiller. En témoigne, cette vidéo diffusée au début de chaque conférence qui met en scène le mouvement des Pigeons dans un  clip façon jeu vidéo.

Film animation Spring Campus 2013 from Video-Facilities on Vimeo.

  •  L'épilogue?

Ce 29 avril, François Hollande clôt les Assises de l'entreprenariat. L'occasion de faire la paix avec les Pigeons. Le nom, lui est bien resté. Il fait même l'objet d'un livre, Génération Pigeons (Editions Michalon), écrit par... Jean-David Chamboredon et Olivier Jay, dont la sortie est prévue pour le 2 mai. La suite aux prochains battements d'ailes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/04/2013 à 18:31 :
C'est les entreprises qui créer de l'emploi ... on m'aurait menti !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :